Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

chimie et guerre



  1. #1
    Nenya

    chimie et guerre


    ------

    bonjour je suis nouvelle et je sais si mon post est bien placé!!!
    alors voilà je dois faire un dossier en IST et mon sujet est la chimie au service de la guerre, je cherche des renseignements sur le chimie comme défense mais je n'en trouve pas! si quelqu'un connait un site où je pourrais trouver des documents faites moi signe.

    merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite19431173

    Re : chimie et guerre

    Message déplacé.

  4. #3
    lft123

    Re : chimie et guerre

    Bonjour,

    Tu peux parler des gaz de combats les premiers à être utilisés à grande échelle furent le chlore et l'yperite (gaz moutarde) durant la première guerre mondiale. Ils sont dits suffocants et/ou vésicants suivant leurs actions.
    Puis vinrent les neurotoxiques (dérivés d'insecticides généralement des organophosphorés) le premier synthétisé fut le tabun puis vinrent le sarin et le VX.
    Pour la défense tu peux parler des lacrymogènes ou bien des "antidotes" de ces gaz tel que l'atropine ou la pyridostigmine.
    Il y a aussi la chimie des explosifs (Alfred Nobel).

    Le sujet est malheureusement vaste...

    J'espère t'avoir donné des pistes

    @+
    Dernière modification par lft123 ; 25/04/2006 à 17h52.

  5. #4
    Coincoin

    Re : chimie et guerre

    Encore une victoire de Canard !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Nenya

    Re : chimie et guerre

    merci @ tous!!
    j'ai déjà fait un historique des guerres chimiques, depuis l'antiquité, jusqu'à notre époque. j'ai donc parlé rapidement du gaz moutarde,VX, le sarin....
    j'ai aussi une partie sur la chimie comme arme offensive où je développerai un peu plus quelques exemples précis.
    merci pour ses idées, je n'avais pas pensé aux lacrimogènes ni aux antidotes. bonne idée
    @ bientôt pour de nouvelles questions/réponses

  8. #6
    FC05

    Re : chimie et guerre

    Il est aussi possible de parler des colorants, pour le camouflage.

    Il y a aussi la chimie de l'élaboration des matériaux (les fameux aciers allemands).

    Sans parler des problèmes de nutrition (un certain Liebig était chimiste).

    C'est tellement large comme sujet, c'est plutôt une question de choix, qu'une question de trouver la doc ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  9. Publicité
  10. #7
    SunnySky

    Re : chimie et guerre

    Autres idées: la poudre, les explosifs, les carburants de missiles et d'avions de guerre
    Le monde se divise en 10 : ceux qui connaissent le code binaire et ceux qui ne le connaissent pas.

  11. #8
    lavoisier92

    Arrow Re : chimie et guerre

    bonjour
    le "gaz de combat" le plus utilisé de nos jours pour le maintien de l'ordre par la police,la gendarmerie et l'armée est l'orthochlorobenzylidénémalono nitrile appelé CS.C'est un agent de syntèse irritant et lacrymogène;il se présente sous forme de poudre blanche;il a l'apparence et la consistance du talc;il n'a aucun effet sur les alcooliques et les drogués.Dans les grenades il est enfermé dans des capsules qui e^plosent et libèrent le CS à l'arrivée de la grenade au sol, ce qui empêche tout renvoi au tireur. Dans les disperseurs appelés aussi "bombe anti-agression" ou "aérosol poivré" le CS est directement en solution (ou en suspension selon le type d'agent disperseur). L'agent disperseur le plus utilisé est le chlorure de méthylène.
    @+
    Sur le plus haut trône du monde,on n'est jamais asssis que sur son CUL!!
    BoObA

  12. #9
    lavoisier92

    Re : chimie et guerre

    correctionrthochlorobenzylidénémalononit rile tout attaché!!
    Sur le plus haut trône du monde,on n'est jamais asssis que sur son CUL!!
    BoObA

  13. #10
    Crazylover

    Re : chimie et guerre

    Effectivement, l'Agent disperseur le plus utilisé était jusque récemment le Chlorure de Méthylène, autrement dit le Dichlorométhane , mais à cause de sa toxicité notement pour les poumons, on utilise de plus en plus d'autres solvants pour mettre en solution le CS. Les Anglais utilisent le MIBK ( methyl isobutyl ketone ) , alors qu'en France on utilise le HFC 134 a, servant simultanément de Solvant ET de propulseur non néfaste pour la couche d'ozone. J'écris un ouvrage sur les aérosols de défenses, alors je serai toujours heureux d'apporter ma contribution à vos questions divers sur ce sujet.

    A bientôt peut être !

    AL

    ##### Pas de coordonnée perso. BenJ.
    Dernière modification par benjy_star ; 27/04/2006 à 12h07.

  14. #11
    lavoisier92

    Arrow Re : chimie et guerre

    bonjour
    au fait pour le CS il y a des normes officielles c'est pas plus de 20% par grenade et diffuseur sois en viron 26 g de CS actif .
    Il existe environ une dizaine de "gaz de combat"employés de nos jours dont le 0-chlorobenzalmalononitrile qui lui aussi declenche les glandes lacrymales
    Sur le plus haut trône du monde,on n'est jamais asssis que sur son CUL!!
    BoObA

  15. #12
    albarbouille

    Re : chimie et guerre

    Effectivement, les gaz de combat sont très nombreux.
    Parmis les gaz lacrymogène ( le mot est impropre car il s'agis en fait de produits solides ou liquides pulvérisés et non de véritable gaz tel que le VX etc ... ), nous avons aujourd'hui une utilisation de la Capsaicine ( Essence concentrée tirée du Piment ), le produit est très actif, douloureux , agis sur les bronches et est parfaitement Biodégradable. La toxicité est plus faible de celle du CS, mais l'éffet est plus puissant ! ( agis aussi sur les personnes droguées ou ivres , ainsi que sur les chiens ou autres animaux dangereux , comme les ours )

  16. Publicité
  17. #13
    Magister

    Re : chimie et guerre

    Dans les joyeuses applications de la chimie, on peut ajouter

    les polymères
    pour l'aéronautique : pales d'hélicoptères et pleins d'autres matériaux composites)
    pour les gilets pare-balles : le Kevlar
    pour les fusils : composites (plus léger)

    pour les balles : balles explosives, bombes incendières (le Napalm), balles perces-armures (noyau au cadnium), mais là la limite entre chimie/métallurgie/synthèse est difficile à cerner (les métaux sont issus de process chimique et physico-chimiques aussi).

    A j'oubliais le pentothal (ou thiopental de sodium), et autres drogues de combat que nos chers militaires ont testé a diverses occasions....

    Bref, merci la guerre pour toutes les avancées en chimie (le pire c'est le cynisme qu'il faut pour dire cela...)
    Et on a du encore en oublier

Discussions similaires

  1. la science et la guerre
    Par katib71 dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 37
    Dernier message: 26/06/2007, 19h06
  2. La Guerre automatisée ?
    Par Invite28765432 dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 55
    Dernier message: 28/03/2006, 11h06
  3. La guerre de l'eau
    Par paleosphere dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 16
    Dernier message: 31/10/2005, 13h06
  4. Guerre du net
    Par [RV] dans le forum Actualités
    Réponses: 19
    Dernier message: 08/11/2004, 23h57