Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

[TPE] Magma / lave



  1. #1
    Charline21200

    [TPE] Magma / lave


    ------

    Bonjour, dans le cadre de mes TPE, j'ai choisi de travailler sur le volcanisme.

    Il me manque quelques éléments que je n'arrive pas à trouver, pouvez-vous m'aider s'il vous plait ??? Merci d'avance.


    Déjà pour le magma :

    Définition*: Le magma se forme à haute température et sous haute pression par fusion partielle du manteau et parfois de la croûte. Le magma est moins dense que la roche solide de la lithosphère, ce qui, par la poussée d'Archimède, l'entraîne vers le haut. Il est généralement stocké dans une chambre magmatique située entre 10 et 30 kms de profondeur où il peut séjourner des siècles.

    Les manières de provoquer la fusion partielle du manteau, qui engendrera le magma, sont les suivantes*:

    - Augmentation locale de température (point chaud)
    - Présence d’eau (subduction)
    - Dans tous les cas, le magma en remontant, subit une baisse de pression qui finit par libérer les gaz dissous, lesquels vont provoquer l’éruption.

    Le magma peut être visqueux ou fluide, sursaturé de vapeur et de gaz nocifs ou en contenir peu. Certains magmas sont lourds et alcalins, d’autre sont léger et acides, mais tous atteignent des températures extrêmes*: environ 1000 à 1100 degrés lorsqu’ils remontent des profondeurs de la Terre.


    Puis pour la composition de la lave

    a) Composition chimique

    Lors de sa remontée en surface et de son expulsion lors de l'éruption volcanique, le magma se dégaze : le liquide résiduel devient alors de la lave.

    Le comportement des laves dépend de leur composition chimique qui règle leur température de fusion et, par conséquent, fluidité*:
    Les laves basiques fondent à haute température (de 1000 à 1200°C) et sont très fluides.
    Les laves acides qui ont un point de fusion plus bas (de 800 à 1000°C) sont plus visqueuses.

    Suivant la composition chimique
    Roches acides riches en Silice (plus de 63% de SiO2)
    Roches intermédiaires moins riches en Silice (52 à 63% de SiO2)
    Roches basiques de 45 à 52% de SiO2
    Roches ultrabasiques avec moins de 45 % de SiO2.

    Le magma, cette substance émise par les volcans, a longtemps intéressé les chercheurs et les spécialistes. En outre, plusieurs hypothèses ont été suggérées afin d’éclaicir ce terme scientifique. Par contre, une seule restreint le nombre à deux types de magma ont les mélanges sont en proportions variables. Leur température est si élevée qu’elle les rend lumineux. On trouve ces fleuves de feu sous l’écorce terrestre. Enfin, les roches qui naissent des processus magmatiques sont dites ignées ou magmatiques, et tous ces phénomènes sont groupés sous le terme de magmatisme.

    Tout d’abord, le magma est défini comme une masse de silicates fondus dans laquelle sont dissous, en proportions variables, des composés volatils. Ses principaux constituants sont*:
    SiO2, Al203, Fe0,Fe203, Mn0, Mg0,Ca0, Na20, K20, Ti02, P205*, H20, C02, H2S,S 02 et H2 .On y trouve parfois du chlore et du fluor en petites quantités. Le composé le plus important est la silice (SiO2), dont le taux détermine l’acidité (silice abondante) ou la basicité (peu de silice) du magma. C’est pourquoi il est possible de distinguer des magmas basiques (SiO2 < 55%) et des magmas acides (SiO2 > 60%). Dans le même ordre d’idées, les magmas basiques sont plus fluides, plus chauds, soit 1100°C à 1250°C, que les magmas acides visqueux qui eux se situent entre 750° et 900°C. Ensuite, l’alumine (Al203) vient en deuxième place sur le plan quantitatif, avec un taux qui varie entre 10 et 20 %. Tous les autres oxydes sont présents à des taux inférieurs à 10%, sauf les cas particuliers.

    Bref, le magma a été défini comme une masse fondue de silicates. Les silicates sont les principaux constituants de la portion de l’écorce terrestre qui nous est accessible. Ce groupe comprend la majeure partie des minéraux, étant donné la fréquence des mélanges isomorphe (plus ou moins complexes et de composition variable) formés à partir des éléments purs.
    Parce que l’étude technique étant très difficile, les observations sont manquantes en ce qui concerne les composés volatils du magma. Les estimations permettent cependant d’affirmer que les plus importants sont*: l’eau (H20), le dioxyde de carbone (C02), l’anhydride sulfureux (S02) , l’acide sulfhydrique (H2S) , l’hydrogène (H2), l’oxyde de carbone (C0) , l’acide chlorhydrique (HCL) et l’acide fluorhydrique (HF).


    b) Composition minéralogique

    Et là, je ne sais pas.

    Aidez moi svp !!!

    -----

  2. #2
    Zeyss

    Re : Magma / lave

    Et la fusion par chute de la pression ? voir fusion adiabhatique ... elle est où ????
    -Soit que dans les airs je vole-
    -Soit que sous la terre je rampe-
    -Je suis le génie de la lampe-

  3. #3
    Josquin

    Re : Magma / lave

    Citation Envoyé par Zeyss
    Et la fusion par chute de la pression ? voir fusion adiabhatique ... elle est où ????
    Bravo c'est sympa pour charline21200 qui avait demandé de l'aide ! S'il l'a pas mis c'est qu'il le sait pas, ou qu'il l'a oublié !!! Tu aurais pu l'insulter aussi, tant qu'à faire ! Non mais !

    Bon. La fusion adiabatique est le troisieme contexte qui provoque la formation de magma à partir du manteau. C'est au niveau des dorsales (attention, c'est de loin le volcanisme le plus important ! ne pas l'oublier !) Le manteau supérieur remonte au niveau de la dorsale. Comme cette remontée est relativement rapide, le manteau n'a pas le temps de se refroidir. Il y a donc une dépression quasiment adiabatique (sans perte de chaleur) : ca peut fondre ! C'est d'ailleurs dans ce contexte géodynamique que les plus forts taux de fusion sont observés (jusqu'à 20%, c'est énorme comparé à ce que l'on observe pour les points chauds ou les zones de subduction)

    Pour la composition minéralogique, c'est pas évident, parce que ca dépend des magmas justement. Alors fondamentalement, on a 4 types de magmas :
    - les magmas tholéïtiques
    - les magmas calco-alcalin
    - les magmas alcalins
    - les magmas granitiques

    Les tholéïtiques proviennent des dorsales. Ce sont des magmas assez pauvres en éléments alcalins (Na+, K+). Explication : les alcalins sont des éléments incompatibles. Ce mot signifie qu'il restent difficilement dans les réseaux cristallins : lors d'une fusion partielle, ils se concentrent dans le liquide. Mais comme la fusion est très forte pour les dorsales, ils finissent par se diluer. Les roches sont des basaltes (ou des gabbros pour la forme grenue), soit feldspaths calco-sodiques (=plagioclases), pyroxènes (riches en Mg et Fe), et olivines, en proportions variables. C'est des roches basiques. Attentention, les basaltes tholéïtiques peuvent subir une différenciation importante lors de leur remontée, ce qui les enrichit en éléments alcalins et en silice : on aboutit parfois à des roches plus acides de type granodiorite ou même granite.

    Pour les magmas calco-alcalins, le taux de fusion est plus faible : la concentration en alcalins est plus grande. On trouve plus de feldspaths, notammant des feldspaths potassiques et la teneur en silice est un peu moins grande. On a toujours de l'olivine et du pyroxène. C'est dans les zones de subduction que se rencontrent ces basaltes.

    Pour les magmas alcalins, le taux de fusion est très faible (2-3%), et concentre les alcalins. On a beaucoup de feldspaths potassiques et sodiques. C'est dans les points chauds qu'on observe ces magmas. D'ailleurs les laves sont très fluides (cf. piton de la fournaise), car pauvres en silices. Ce sont des roches très basique.

    Pour les derniers types de magmas, ce sont des magmas issus d'une fusion partielle de la croute continentale (et pas du manteau supérieur comme pour les basaltes !!!). Composition : ca ressemble beaucoup au granite : quartz, feldspaths plagioclases et/ou potassiques, micas. Ces magmas se forment dans les chaînes de collisions. L'épaisissement provoque une concentration en éléments radioactifs. Les réaction nucléaires échauffent la croûte. En même temps, les chevauchements font se superposer des roches chaudes crustales et des roches de surface hydratées : les couches froides hydratées de déshydratent et hydratent les couches chaudes : ca fond !!! et ca fait du granite, il y en a plein dans le massif armoricain et dans le massif central.

    J'espère ne pas t'avoir débordé ! s'il t'en faut encore, appelle à l'aide, et bonne chance pour ton tpe !

Discussions similaires

  1. Fusion du magma et réservoir magmatique
    Par cantemma dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/02/2007, 09h34
  2. La viscosité du magma alcalin
    Par victor1989 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/03/2006, 16h56
  3. Le magma alcalin
    Par victor1989 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 12
    Dernier message: 03/03/2006, 16h41
  4. Le magma mafique
    Par victor1989 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 01/03/2006, 10h18
  5. master magma et volcan de clermont
    Par mimistu dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/06/2005, 17h29