Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Être foudroyé sur son vélo



  1. #1
    romino537

    Être foudroyé sur son vélo

    Bonjour,
    Je voulais savoir, et si possible valider ma théorie, si un vélo ne protège vraiment pas d'un foudroiement direct, car on dit que les pneus nous protègent. Mais pour moi, ils protègent uniquement des courants de pas, mais cela m'étonnerai que quelques centimètres de caoutchouc resitent à plusieurs MégaVolts qui créeront, je pense, un amorçage, alors que quand on voit des isolateurs de 400 KV qui font je pense environ 2 mètres de longueur ....
    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    trebor

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonsoir,

    Les pneus offrent quand même une résistance, sauf malchance, la foudre va préférer frapper un piéton ou la pointe d'un parapluie ouvert ou un piquet de fer planté dans le sol ou un arbre ou autres choses qui seraient bien moins résistants.

    Mais voyons d'autres avis ?
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  4. #3
    Dynamix

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Salut
    Comme tu dis , les pneus ne dérange pas la foudre . Elle ne connaît pas les isolants .
    Comme en plus tu te déplaces et que tu es plus haut que les piétons tu crains plus qu' eux .

  5. #4
    f6bes

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Citation Envoyé par romino537 Voir le message
    Bonjour,
    Je voulais savoir, et si possible valider ma théorie, si un vélo ne protège vraiment pas d'un foudroiement direct, car on dit que les pneus nous protègent. Mais pour moi, ils protègent uniquement des courants de pas, mais cela m'étonnerai que quelques centimètres de caoutchouc resitent à plusieurs MégaVolts qui créeront, je pense, un amorçage, alors que quand on voit des isolateurs de 400 KV qui font je pense environ 2 mètres de longueur ....
    Merci d'avance
    Bjr à toi,
    Hum tu mélanges des notions !!
    Dans une voiture...CAGE de FARADAY..là tu es protégé. Mais c'est pas les pneus qui t'isolent.
    C'est d'etre DANS la voiture.
    Si tel est le cas (foudre sur la voiture) tu retrouves plus les pneus !!

    Reste plus qu'à TE mettre ......DANS le cadre du vélo ( si t'es contorsioniste !!)

    Bonne nuit
    Dernière modification par f6bes ; 30/05/2016 à 01h06.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    gunthiern

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonjour,
    Il y a quelques années , (région Provence)un jeune vététiste a été foudroyé sur son vélo et est resté handicapé.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    FLXCRBR

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonjour,

    Lorsque la foudre traverse un corps humain, elle se fraye un chemin donnant lieu à des brûlures internes. Deux organes sont particulièrement sensibles :
    1/ Le cœur : il peut être mis en fibrillation ou en arrêt. Massage cardiaque impérativement requis.
    2/ Le cerveau : en cas d'électrocoagulation, autant dire que c'est cuit, au propre comme au figuré.

  9. Publicité
  10. #7
    SULREN

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonsoir,
    La réponse de f6bes est la bonne.

    La foudre est déclenchée par une différence de potentiel de centaines de millions de volts.
    Quand elle arrive près du sol il faut la considérer comme un pur générateur de courant. Un coup de foudre c'est un courant qui fait de 15 000 ampères à 100 000 ampères, pendant un temps très court.

    On peut mettre sur son chemin mille pneus en série, il passera au travers jusqu'au sol.
    Tout le sol à l'endroit de l'impact monte en potentiel et il se produit un gradient de potentiel entre le point d'impact et les zones éloignées.
    Ce qui nous tue c'est la différence de potentiel qui existe entre un point de notre corps et un autre.

    Dans une voiture, ou dans un avion, on est à l'abri parce que tout l'intérieur de la voiture ou de l'avion est équipotentiel. Toute la carcasse métallique monte en potentiel en même temps, autour des passagers qui montent en potentiel avec elle, mais toutes les parties de leur corps en même temps. Pas de différence de potentiel d'un point du corps à l'autre, donc pas de courant qui nous traverse, donc pas de risque (hormis celui du bruit violent, de la lueur, etc).

    Sur un vélo l'arc arrive sur notre tête, il nous traverse, traverse le cadre du vélo, traverse les pneus et rejoint le sol. Il y a différence de potentiel entre les cheveux et les pied donc un courant qui traverse le corps.

    Le même, le gradient de potentiel sur le sol tue les troupeaux de vaches parce qu'il y a une différence de tension entre leurs pattes de devant et celles de derrière. Nous aussi, si on les pieds écartés. Il vaut mieux avoir les pieds joints.
    Dernière modification par SULREN ; 22/06/2016 à 23h02.

  11. #8
    Damien49

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    f6bes a raison. Cependant il faut savoir quand même que la voiture est loin d'être une cage de faraday parfaite. Ca dépend :

    1. Du type de voiture : plus y a de plastique et d’électronique, moins ça nous protège
    2. De si les fenêtres sont ouvertes ou non
    3. De comment la foudre tape la voiture. Si elle frappe un élément rentrant dans l'habitacle comme l'antenne radio par exemple, cela provoquera de nombreux dégâts, alors que si cela frappe la carrosserie, ça ira probablement.
    4. De la puissance de la foudre. Un éclair positif à haut voltage explosera votre voiture quoi que vous fassiez. Il y a les restes d'une voiture qui a reçu la foudre au musée de la foudre à Marcenat, et cela fait froid dans le dos je vous assure, tout le tableau de bord a explosé comme fondu de l'intérieur.

    Enfin il y a 2 choses à savoir.

    1. La plupart des gens qui se font foudroyer, le sont par foudroiement indirect, rarement direct. Le foudroiement indirect se fait par "tension de pas", d'où le fait qu'il soit recommandé de se mettre en boule contre le sol, bref en écartant le moins possible les jambes et ce qui explique pourquoi les animaux à 4 pattes, comme les vaches, sont particulièrement vulnérables au foudroiement indirect, comme l'explique très bien d'ailleurs SURLEN.

    2. Et enfin la foudre frappe rarement là où on le croit. J'ai de nombreuses photos montrant la foudre frappant un terrain plat au lieu de l'arbre, du poteau ou de la maison situé à 2 ou 5m de là. A méditer...
    Dernière modification par Damien49 ; 27/06/2016 à 12h45.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  12. #9
    Cendres

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    Il y a les restes d'une voiture qui a reçu la foudre au musée de la foudre à Marcenat,
    Ah...Alex Hermant, grand pédagogue dans ce domaine.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  13. #10
    SULREN

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonjour,
    Une voiture n’est pas une protection absolue contre les effets de la foudre (le blast par exemple), mais elle crée une bulle d’équipotentialité. Le courant de foudre se répand sur la carcasse métallique (si elle est métallique) et il va rejoindre le sol en contournant les pneus. Il ne les traverse pas, il saute du bas de caisse jusqu’au sol. A l’intérieur de la voiture, dans la bulle d’équipotentialité, il n’y a pas de différence de potentiel entre la tête et les pieds des passagers. Ils ne sont pas parcourus par un courant.

    Je suis d’accord avec Damien49 sur le fait que la plupart des personnes foudroyées le sont de façon indirecte. Le foudroiement direct est rarissime. Dans la plupart des cas il ne s’agit même pas d’un foudroiement à proprement parler, mais d’une électrocution par gradient de potentiel à la surface du sol, entre les deux pieds.
    Mais il existe des foudroiements de personnes par arc secondaire.

    Exemple 1 : je suis sous un grand arbre et j’ai une branche basse à 50 cm au-dessus de ma tête. Le sommet de l’arbre est foudroyé. Le courant s’écoule vers le sol à travers les branches, qui montent donc en potentiel et il va rejoindre le sol à travers le tronc. Mais la branche basse au-dessus de ma tête est à un potentiel élevé et elle peut déclencher un arc secondaire sur ma tête.

    Exemple 2 : je suis assis devant mon ordinateur au troisième étage d’un immeuble qui est protégé par un paratonnerre. Je suis assis près d’un mur extérieur et la descente du paratonnerre passe derrière moi le long de ce mur, à l’extérieur du bâtiment.
    Un courant de foudre de 40KA /micro seconde frappe le paratonnerre et va rejoindre la terre par le câble de descente. Il crée dans l’inductance linéique des 10 m de ce câble une surtension de 400 KV...... à 1 m de mon dos (10 m de fil donnent environ 10 micro henry). Si le mur n’est pas en béton, c’est-à-dire bourré de ferraillage, la surtension peut amorcer à travers le mur pour rejoindre le câble de terre de mon ordinateur en me traversant au passage.
    Sinon elle saute dans les fers à béton qui contribuent ainsi à l’écoulement du courant de foudre vers le sol, en parallèle avec la descente du paratonnerre.
    C’est pour cela qu’il est préférable d’avoir une cage maillée au-dessus du bâtiment avec des descentes multiples vers le sol.

    D’accord aussi avec Damien pour dire que la foudre peut frapper n’importe où. On a des exemples de coups de foudre frappant à quelques mètres d’un paratonnerre.

  14. #11
    Damien49

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Ah...Alex Hermant, grand pédagogue dans ce domaine.
    Ouais, mais il a prit sa retraite. Le musée de la foudre d'ailleurs a fermé en 2013. Il était question qu'il ré-ouvre ailleurs, mais pas de nouvelle depuis 3ans.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  15. #12
    romino537

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Citation Envoyé par SULREN Voir le message
    Exemple 2 : je suis assis devant mon ordinateur au troisième étage d’un immeuble qui est protégé par un paratonnerre. Je suis assis près d’un mur extérieur et la descente du paratonnerre passe derrière moi le long de ce mur, à l’extérieur du bâtiment.
    Un courant de foudre de 40KA /micro seconde frappe le paratonnerre et va rejoindre la terre par le câble de descente. Il crée dans l’inductance linéique des 10 m de ce câble une surtension de 400 KV...... à 1 m de mon dos (10 m de fil donnent environ 10 micro henry). Si le mur n’est pas en béton, c’est-à-dire bourré de ferraillage, la surtension peut amorcer à travers le mur pour rejoindre le câble de terre de mon ordinateur en me traversant au passage.
    Sinon elle saute dans les fers à béton qui contribuent ainsi à l’écoulement du courant de foudre vers le sol, en parallèle avec la descente du paratonnerre.
    C’est pour cela qu’il est préférable d’avoir une cage maillée au-dessus du bâtiment avec des descentes multiples .
    Bonjour à tous,
    Tout premièrement, je tiens à m'excuser pour ma longue absence, n'ayant pas reçu de mails de notification, je croyais que mon sujet n'avais reçu aucune réponse.
    C'est, bein heureusement, tout à fait le contraire !
    Merci pour votre débat, qui a répondu a ma question !

    Concernant ta réponse, SULREN, petite question : la descente du paratonnerre fait un petit peu comme une bobine tesla ?

  16. Publicité
  17. #13
    SULREN

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Bonsoir,

    Concernant ta réponse, SULREN, petite question : la descente du paratonnerre fait un petit peu comme une bobine tesla ?
    Dans ce que j’ai écrit plus haut je ne faisais pas référence à un comportement de bobine de Tesla, mais juste à la chute de tension dans une impédance.

    Le câble de descente d’un paratonnerre, comme tout câble, présente une inductance linéique d’environ 1 micro Henry par m.
    Dans 50% des cas, la pente de montée du courant de foudre (dI /dt) dépasse 40 kA par micro seconde.
    Si le câble de descente entre le paratonnerre et la terre fait 10 m de long, la tension au sommet du câble atteint donc la valeur :
    U = L * dI / dt = 10 * 10^-6 * 40 000 / 10^-6= 400 000 V

  18. #14
    romino537

    Re : Être foudroyé sur son vélo

    Citation Envoyé par SULREN Voir le message
    Bonsoir,



    Dans ce que j’ai écrit plus haut je ne faisais pas référence à un comportement de bobine de Tesla, mais juste à la chute de tension dans une impédance.

    Le câble de descente d’un paratonnerre, comme tout câble, présente une inductance linéique d’environ 1 micro Henry par m.
    Dans 50% des cas, la pente de montée du courant de foudre (dI /dt) dépasse 40 kA par micro seconde.
    Si le câble de descente entre le paratonnerre et la terre fait 10 m de long, la tension au sommet du câble atteint donc la valeur :
    U = L * dI / dt = 10 * 10^-6 * 40 000 / 10^-6= 400 000 V
    Eulo eulo,
    Merci beaucoup SULREN de ta réponse très complète mais qui hélas dépasse de très loin mes connaissances

    Bonne journée,
    Cordialement,
    romino537

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. faut il être ingénieu/créatif/inventif pour être ingénieur ?
    Par loulou293 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 24
    Dernier message: 25/09/2015, 07h39
  2. Actu - L'extrême en vidéo : un avion foudroyé en plein vol
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/05/2013, 19h50
  3. Réponses: 33
    Dernier message: 11/11/2012, 18h47
  4. une suite qui n'a pas de limites, peut-elle etre quand meme etre majoree?
    Par stephatie dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/11/2009, 00h19
  5. avion foudroyé
    Par cirrus dans le forum [ARCHIVE] Vos liens sur le net
    Réponses: 10
    Dernier message: 14/08/2004, 22h52