Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

CO2 non issu des énergies fossiles



  1. #1
    Benzki

    CO2 non issu des énergies fossiles


    ------

    Bonjour à tous.
    Je vous prie par avance de m'excuser. Sans doute ces informations ont été déjà reprise maintes fois dans des discussions, mais elle est dissimulée dans les débats sur le réchauffement climatique, et sans guide, c'est chercher une aiguille dans...

    J'aurais aimé savoir quelle est la part du C02 qui émane de la combustion issue des énergies fossiles par rapport aux autres sources.
    Et également, quelles sont les autres sources. J'imagine que l'ensemble des mammifères sur la planètes doit émettre un pourcentage non négligeable. Et pour certains mammifères, la contribution du méthane ?

    Un grand merci d'avance pour vos réponses ou un lien où je peux trouver ces renseignements.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Salut,

    Citation Envoyé par Benzki Voir le message
    J'aurais aimé savoir quelle est la part du C02 qui émane de la combustion issue des énergies fossiles par rapport aux autres sources.
    Je suppose que tu veux dire le CO2 d'origine industrielle car la fabrication de ciment (au dela de la source de chaleur) est un producteur de CO2 tout en n'etant pas une energie fossile.

    CO2 industriel: ~35.109 tonnes par an
    CO2 volcanique & co.: ~<1.109 tonnes par an
    CO2 respiration humaine: 3.109 tonnes par an (et evidemment beaucoup plus si on prend tout les animaux en compte).

    La ou la production de CO2 respiratoire est fondamentalement differente des sources fossiles, c'est que ce CO2 provient d'un circuit ferme. Pour que l'organisme produise du CO2, il faut qu'il mange, et pour qu'il mange, il faut des plantes qui absorbent ce CO2 produit. S'il n'y a plus de plantes, il n'y a plus de nourriture pour les animaux, et donc plus de CO2 a produire; s'il n'y a plus d'animaux, le taux de CO2 tombe a un niveau d'equilibre plus bas avec les plantes etc.

    J'ignore quelle est la duree d'un cycle du carbone pour la respiration, mais a mon avis ca se compte en decennies plus ou moins.
    Pour le carbone volcanique, je dirais au mieux en dizaines de milliers d'annees, au pire en millions d'annees (et c'est en prenant l'option catastrophiste du volcanisme, notamment comme cause hypothetique des extinctions du passe)
    Pour le carbone industriel, on est en train de creer un cycle de 360 millions d'annees...

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 12/01/2021 à 06h51.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  4. #3
    Benzki

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Grand merci ! Très intéressant.
    Si je comprends bien, les humains avec leurs activités industrielles sont occupés à ressortir de manière rapide du C02 qui normalement était restitué par le cycle court (mais avait été emprisonné dans les couches profondes) ? Et actuellement, il y a t-il une partie du CO2 normalement circulant dans un cycle court, qui est évacué en profondeur du sol et ne participera donc pas au cycle court ? Pardon pour ces questions qui vous paraissent sans doute un peu naïves, mais c'est un domaine qui ne m'est pas du tout familier et j'aimerais tout de même comprendre l'essentiel. Encore merci.
    Dernière modification par Benzki ; 12/01/2021 à 10h53.

  5. #4
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Citation Envoyé par Benzki Voir le message
    Si je comprends bien, les humains avec leurs activités industrielles sont occupés à ressortir de manière rapide du C02 qui normalement était restitué par le cycle court (mais avait été emprisonné dans les couches profondes) ?
    Oui, exactement. Le charbon est enfoui et emprisonne depuis des millions d'annees (la houille: ~300 millions d'annees; la lignite, une centaine a quelques dizaines de millions d'annees) ainsi que le petrole qui est essentiellement (70%) Mesozoique (donc 100-200 millions d'annees). C'est bien pour cette raison qu'on les appelle energies fossiles, car au final c'est de l'energie solaire captee par des plantes il y a des dizaines de millions d'annees, stockees, enfouies et concentrees par des processus geologiques.

    Et actuellement, il y a t-il une partie du CO2 normalement circulant dans un cycle court, qui est évacué en profondeur du sol et ne participera donc pas au cycle court ?
    Oui. Le precurseur du charbon est la tourbe. La tourbe se forme dans pas mal d'endroit dans le monde mais sans doute pas grand chose compare au Carbonifere lorsque la houille s'est formee ou les conditions etait particulierement favorables a l'accumulation de grandes quantites superposees de tourbe.
    Pour le petrole, il s'en forme egalement, mais beaucoup moins qu'a son age d'or au Mesozoique. Les deux raisons sont la tres grande abondance de plancton dans les mers Jurassique et Cretacee, due aux conditions tropicales quasi-planetaires et l'autre raison est qu'en l'absence de calottes glaciaires, les fonds des mers sont anoxiques (sans oxygene) ce qui permet a la matiere organique de se decomposer dans des produits precurseurs du petrole.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Benzki

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Merci. C'est un plaisir de vous lire !
    Et cette partie du CO2 qui est détournée en profondeur est largement inférieure à la production industrielle ?

  8. #6
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Citation Envoyé par Benzki Voir le message
    Et cette partie du CO2 qui est détournée en profondeur est largement inférieure à la production industrielle ?
    Oui, et c'est bien ca le souci. C'est un processus tres lent d'accumuler de la matiere organique morte, de le transformer en tourbe (de l'ordre du millier d'annees a raison d'un millimetre/an), puis en lignite (de l'ordre de la dizaine de million d'annees) puis en houille (de l'ordre de la centaine de million d'annees) puis en anthracite (normalement, 2-3 centaines de millions d'annees)... Du 1m de tourbe initial (lui-meme forme d'une accumulation pluri-metrique considerable de matiere organique, on obtient quelques centimetres de charbon apres des millions d'annees...donc bruler quelques centimetres de charbon revient a bruler ce que la nature a fait en plusieurs decennies/siecles).

    Cela dit, je crois que les quantites de carbone accumulees dans la tourbe sont gigantesques (comparees a la production industrielle) mais a nouveau c'est un cycle ferme ou le CO2 additionel rajoute par les activites de l'homme prendra du temps a etre a nouveau stocke dans de tels environnements geologiques.

    ...et c'est le meme topo pour le petrole et jusqu'a un certain point, le gaz naturel et les carbonates biogeniques (recifs corraliens, etc.)

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  9. Publicité
  10. #7
    cherallier
    Animateur archéologie

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Bonjour,
    J'ai une question de néophyte dans l'esprit de cette question sur le CO2 et les énergies fossiles.
    Comment se fait-il que depuis plus d'un siècle on ait pas trouvé de solution (emploi, réutilisation) pour le gaz des torchères des milliers de puits de pétrole qui brûlent 24h/24h ?
    J'avais entendu parler que ce gaz était de mauvaise qualité, que cela coûterait plus cher de transformation que de produits utiles... Depuis le temps, les technique et la recherche devraient pouvoir répondre à cette pollution (+Co2 /- O2) et auraient déjà dû trouver des utilisations mais bon ! L'investissement (à la charge du groupe pétrolier) n'en vaut peut-être pas la peine ! Autant laisser la pollution se faire cela ne coûte rien à l'exploitant . C'est juste une question au passage dans le sujet !

  11. #8
    SK69202

    Re : CO2 non issu des énergies fossiles

    Comment se fait-il que depuis plus d'un siècle on ait pas trouvé de solution (emploi, réutilisation) pour le gaz des torchères des milliers de puits de pétrole qui brûlent 24h/24h ?
    J'avais entendu parler que ce gaz était de mauvaise qualité, que cela coûterait plus cher de transformation que de produits utiles...
    C'est toujours le poids économique qui obère la récupération, il n'y a pas de rentabilité économique à espérer et les raffineries sont plus faciles à fermer qu'à adapter.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Discussions similaires

  1. Actu - Plus d’énergies renouvelables que d’énergies fossiles au Royaume-Uni
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/10/2019, 13h51
  2. TPE energies fossiles
    Par skyloq dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/11/2015, 19h10
  3. les énergies fossiles et les énergies renouvelables
    Par laura30 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/04/2007, 23h07
  4. Energies fossiles
    Par infrarouge dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/02/2006, 19h03