Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

isolation/roseau.



  1. #1
    basquaise

    isolation/roseau.


    ------

    Bonjour . Voilà, je viens de relire le livre de JP OLiva et me suis attardée sur les isolants végétaux et en particulier sur les roseaux. Il donne comme conductivité thermique (est-ce bien le R ?) 0.056. Comme je suis nulle en calcul et que je n'ai pas trouvé ce matériau sur la super feuille de Yoghourt, (enfin je crois ..) pourriez-vous me dire combien d'épaisseur il faudrait mettre pour l'équivalent de 30cm de ouate de cellulose en vrac? C'est la 1re question. Voici la 2e qui découle de la première. Pensez-vous que ce soit utilisable en vrac (en faisant des petits tronçons avec un broyeur à vis par ex) dans des combles froides et perdues et sinon, serait-ce faisable aussi avec des nattes de roseaux assemblées et posées sur sol hourdi ciment, bien sûr en les mettant par couches perpendiculaires. Ca permettrait de pouvoir passer très très occasionellement si besoin d'aller sur le toit. Qu'en pensez-vous? Et des petits tronçons de bambous, est-ce le même coef? Parce qu'en Asie même là où il fait froid ils ont beaucoup de toits et même des murs en bambou. Merci d'avance pour vos remarques.
    Basquaise

    -----

  2. #2
    MadMac

    Re : isolation/roseau.

    Bonjour basquaise.

    La conductivite thermique, c'est le Lambda. R=epaisseur/lambda.

    Pour la ouate, on peut prendre lambda=0.04 (meme s'il y a des pinailleurs de mouches du cote des alpes qui diraient que y'a du 0.039 et du 0.043).

    Donc 30cms de ouate a 0.04 ca fait R = 0.30/0.04 soit
    R=7.5

    Pour la bambou avec un lambda=0.056
    On a e=R*lambda soit e=7.5*0.056
    e=42 cms

    Il te faut donc 12cms de plus de bambou, theoriquement.


    Ton bambou dechiquete en vrac devrait etre utilisable, un peu comme de chenevotte. Je l'utiliserais d'ailleurs pareillement avec un leger chaulage (5%) pour "mineraliser" le tout et ne pas avoir de suprise par la suite que ce soit pour un pourrissement ou des bestioles.


    Les nattes de roseaux ou bambous, les canices si je ne me trompe pas, sont souvent utilisees comme support. Ca isole un petit peu et ca permet de supporter un enduit a la terre par exemple.


    A choisir, je prendrais la 1ere solution : dechiquetage grossier, chaulage et epandage au sol.

    Si tu veux pouvoir marcher dessus, fait des caissons, avec par exemple un lambourdage, et tu remplis les cases ainsi formees. Tu pourra sy mettre plus tard un plancher "de travail".

  3. #3
    basquaise

    Re : isolation/roseau.

    Merci Madmac. Pour les nattes de roseaux, non je ne pensais pas aux canisses telles qu'elles sont faites parce que là, les roseaux sont fendus. Je pensais au miscanthus (graminées aux tiges creuses, légères mais toujours chaudes au toucher, je veux dire un peu comme le liège, une impression agréable). D'ailleurs pour le vrac il s'agit du même matériau.
    Bonne soirée et si quelqu'un a déjà essayé, j'aimerai avoir le retour.
    Basquaise

Discussions similaires

  1. Isolation du sol sur caves : isolation du plafond ou chape isolante?
    Par erness dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/01/2008, 08h00
  2. isolation
    Par Paulo38 dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/09/2007, 22h59
  3. isolation
    Par LASCAP dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/08/2007, 20h53
  4. Hebdo - Le Chêne, le Roseau... et le Spaghetti !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/10/2006, 07h44
  5. isolation ...
    Par chris21 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/07/2006, 15h33
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...