Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

stock de matériaux "verts"



  1. #1
    bonbec

    stock de matériaux "verts"


    ------

    Bonjour,
    je pose une question qui me taraude depuis un moment.
    Quand je parle construction bois, isolation liège etc, on me répond parfois que la nature ne suivra pas pour fournir les quantités nécessaires à la construction verte, en augmentation :
    un proche m'affirme avoir parlé avec plusieurs habitants et profssionnels de la filière bois dans les Vosges : ils observent, non pas seulement une diminution des surfaces boisées, mais surtout une diminution de la densité de ces surfaces boisées.

    Aurons-nous de moins en moins de bois à l'avenir ? Dans ce cas faut-il vraiment privilégier passivité et chauffage solaire pour éviter un épuisement du bois dans le chauffage ?
    Qu'en est-il du liège ?


    L'augmentation de l'usage du bois pour la construction ou le chauffage ne risque-t-elle pas de déséquilibrer nos paysages ?

    Merci de ne pas confirmer mes doutes, de me dire que si, si, il y aura assez de matière première pour construire et vivre écolo, et que les stocks locaux tiendront l'accroissement de la demande.

    Bonne journée,

    Bonbec

    -----
    Dernière modification par bonbec ; 15/09/2007 à 08h55.

  2. Publicité
  3. #2
    rbobeda

    Re : stock de matériaux "verts"

    Des chiffres sont dispo sur le site de l'ONF.
    Les forêts françaises sont gérées durablement depuis plusieurs décennies maintenant, et produisent 100 millions de m3 de bois/an environ. Le serpent de mer de la déforestation ressort régulièrement, mais les stats disent le contraire : nos ressources augmentent. (30% de surfaces boisées en + qu'en 1900) Idem au niveau de l'Europe. Cependant, ça ne nous empêche pas d'importer du bois exotique... mais là, c'est juste un non-sens économique : ça coûte moins cher d'aller bousiller les forêts tropiacles que de gérer durablement les nôtres, qui pourraient, soit dit en passant, fournir des bois naturellement durables aussi.
    Il n'empêche, la fin du pétrole et le basculement sur le bois-énergie peuvent précoccuper : que font les collectivités locales massivement aujourd'hui ? Elles changent d'énergie, en montant de grosses chaudières à bois collectives. Là, il y a pb, parce qu'on oublie toujours le principal : améliorer les performances de l'enveloppe sur l'existant.

    Il faut de toute façon commencer par diminuer les besoins (apports passifs+iso) avant de chercher un moyen de production d'énergie. Quant au liège... son utilisation dans la construction reste très marginale, et devrait de toute façon être réservée à des usages spécifiques (soubassements, chapes...)

  4. #3
    Cécile

    Re : stock de matériaux "verts"

    Tout dépendra de ce qu'on en fera et comment on l'utilisera.
    Si on utilise surtout les troncs pour la construction, et le reste (branches, écorce, déchets de scierie) pour le chauffage individuel et les chaufferies, je pense qu'on peut tenir longtemps.
    En revanche, je suis plus sceptique sur la mise en place de centrales électriques au bois. Pourquoi faire ces centrales avec un rendement de 40 %, qui serviront notamment au chauffage électrique ou par pompe à chaleur, alors qu'une chaudière au bois bien conçue a un rendement bien plus élevé ? Pourtant, il y a des appels d'offres sur les centrales au bois, la plupart sans cogénération. J'en avais parlé avec un gars de l'Ademe qui n'était pas emballé non plus, disant qu'il ne fallait pas trop tirer sur cette ressource.
    Cela dit, si nos paysages sont actuellement modifiés, c'est plutôt par une augmentation des surfaces boisées due à l'abandon des cultures dans certaines zones trop pentues ou peu accessibles. Et pas le contraire.

  5. #4
    delgoffe

    Cool Re : stock de matériaux "verts"

    A savoir aussi : Il commence à y avoir de plus en plus de filières de récupération qui permettent de consommer des ressources anciennement jettées.

    Un exemple? J'ai acheté l'année passée 14M3 de liège de récup.
    J'ai trouvé une association qui récupère les bouchons de bouteilles dans les déchetteries, qui les déchiquettent, les aérent et te livre ça en sacs pour moins cher que le liège extrudé neuf.
    A la fois une bonne solution économique et écologique.

    Fais un jour un tour dans une déchetterie et regarde les centaines de m3 de bois qui sont jettés (vieux meubles, palettes, ...) ainsi que le papier et les cartons.
    A mon avis, petit à petit, on va tenter de récupérer plus de ces ressources inutilisées.

    De plus, le développement de l'éolien (de préférence offshore ou sous marin) et celui du solaire, devrait permettre de fournir de l'électricité à bas prix.

    Mais le top du top, c'est les futures centrales électriques à fusion qui devraient tous nous ramener un jour vers le tout électrique. Pas la peine de troller les gars, c'est presque certain que l'avenir est le retour à l'électrique.
    Par contre, compter 40 ans avant qu'on y soit vraiment... vu que pour le moment, c'est de l'expérimental (scientifiquement, aucune raison que ça ne voit pas le jour).

    L'intérêt de la fusion est son rendement (on la compare souvent à l'énergie des soleils) et le fait que contrairement a la fission elle ne produit presque pas de déchet radioactif et que ceux-ci ont une durée de vie très courte (qq dizaines d'années contre des milliers).
    En gros, si on voulait caricaturer un peu, on pourrait dire qu'on produit plus d'énergie qu'on en consomme pour lancer la réaction => énergie presque gratuite et uniquement limitée par le nombre de réacteurs (donc, virtuellement illimitée)
    Le principe de la fusion pour ITER consiste à faire 'fusionner' deux isotopes de l'hydrogène qui produisent de l'hélium et un neutron libre permetant la réaction en chaîne. selon la formule : Deuterium + tritium -> Helium + proton
    Outre ITER, il existe de nombreux autres projets utilisant d'autres techniques tels que le confinement inertiel par laser
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Confine...tiel_par_laser

    Si vous voulez creuser, je ne peux que vous conseiller de lire l'article de Wikipedia concernant les centrales à fusion inertielles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_%C3%A0_fusion_inertie lle

    D'ici là et même au-delà, la meilleure manière d'économiser les ressources consiste encore à ne pas les consommer => se rapprocher de plus en plus de la maison passive (http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_passive) , qui nécessite avant tout de totalement revoir la manière dont on construit à l'heure actuelle.

    M@nu

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Linn

    Re : stock de matériaux "verts"

    Pour en revenir au bois en Europe, voici ce que l'on peut lire dans "La maison écologique"
    "La forêt européenne est en pleine expansion. chaque année sa superficie augmente d'environ 1 million d'hectares soit autant que la surface de la Gironde. La forêt française connaît la même prospérité: 60% d'augmentation en un siècle, 80 millions d'arbers plantés tous les ans. (...) Avec plus de 130 essences d'arbres différentes, nos forêts sont de loin les plus diversifiées du continent."

    Rbobeda a raison de souligner qu'il faudrait davantage développer les filières bois européennes qui sont gérées durablement au lieu de se tourner systématiquement vers des bois tropicaux plus ou moins douteux.

Discussions similaires

  1. Déchets verts "Renouée du Japon" ?
    Par Jodeha dans le forum Jardinage
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/10/2008, 12h54
  2. à la recherche des "éco-matériaux"
    Par ecoflo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 29/02/2008, 16h01
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...