Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons



  1. #1
    EtienneC

    Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons


    ------

    Bonjour à tous,

    Nous avons racheté, mon épouse et moi, une vielle maison il y a un an et demi, et nous avons entrepris des travaux de rénovation totale en auto-construction. Je vous passe les détails des travaux accomplis jusqu’ici (nouveau toit, nouveaux parements en moëllons des façades et du pignon libre – anciennement moitié brique, moitié moëllons etc etc.) pour arriver à ce qui me préoccupe le plus : l’aspect énergétique de notre bâtiment.

    Nous avons effectué plusieurs choix, cohérents avec nos valeurs éthiques.
    1. Nous ne voulions pas du mazout, et le gaz de ville n’était pas disponible. Nous avons donc opté pour une chaudière à pellets (ou granulés de bois), de marque Perge MCA 20, avec silo réalisé par nos soins (encore à construire) de + ou – 7 m³.
    2. Nous avons fait placer en toiture des panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire.
    3. Quitte à tout arracher, nous avons pris le parti de soigner au maximum de nos possibilités l’isolation de la maison.
    a. Nous avons donc préparé la charpente, en triplant l’épaisseur des chevrons par le dessous, dans l’épaisseur des fermes (des 10/30 et des 8/23), pour permettre le soufflage de 22 cm de cellulose de papier Thermofloc entre la sous-toiture (rigide) et un freine-vapeur armé.
    b. Nous souhaitions conserver l’aspect rustique du bâtiment, et avons donc exclu la possibilité d’une isolation par l’extérieur avec crépi des façades. Restait donc la possibilité d’isoler par l’intérieur, en réalisant des contre-cloisons contre tous les murs donnant sur l’extérieur et en isolant dans l’épaisseur de celles-ci.
    C’est sur cette technique que nous nous sommes arrêtés. Nous allons réaliser la structure des contre-cloisons en profilés métalliques Knauff de 5 cm d’épaisseur. Pour l’isolation, nous allons plus que probablement choisir des panneaux semi-rigides en laine de chanvre. Enfin, la finition sera composée de plaques de Fermacell (fibro-plâtre) de 12,5 mm d’épaisseur.
    c. Nous isolons les chapes avec des panneaux de 5 cm de styrodur (je sais, ce n’est pas très « vert », mais nous étions contraints par la hauteur sous plafond et ne pouvions réaliser des chapes isolantes de 20 cm).
    4. Puisque isolation ne va pas sans ventilation, nous installons une ventilation mécanique contrôlée double flux avec récupération de chaleur dont le groupe est de marque Soler & Palau. Cette VMC est couplée à un puit canadien Terra-Air-Home de chez Fränkische, enterré à 1.80m sur 30 m de long.
    5. Pose d’une micro-station d’épuration avec décolloïdeur et drain de dispersion .
    6. Pose d’une citerne de récupération des eaux de pluie de 9 m³ pour alimentation des bains, douches et machines à laver.

    J’ai besoin d’un retour de vos expériences sur plusieurs points techniques, afin de m’aider à confirmer mes choix dans ce qui n’est pas encore mis en œuvre.

    En rapport au point 1 :
    Quelqu’un a-t-il déjà réalisé un silo pour une chaudière à pellets à chargement automatique par vis sans fin ? A quoi faut-il faire attention ?


    En rapport au point 3b :
    La structure métallique sera montée à 1 cm des murs intérieurs en pierre. Nous tenons à laisser un vide d’air pour que l’isolant reste sec en cas de passage de vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur, avec risque de condensation lorsque l’air chaud rentrera en contact avec le mur froid. Pour pallier ce risque, nous envisageons de mettre un pare-vapeur ininterrompu sur la structure métallique côté intérieur. Enfin, nous comptons visser une épaisseur de 4,5 cm de lattes de bois sur les montants métalliques verticaux, afin de pouvoir faire passer les câbles électriques, les tuyaux sanitaires et les gaines de ventilation (gaines plates de 10cm sur 4) dans l’épaisseur de ces lattes sans interruption du pare-vapeur. Placer ces lattes sur les montants verticaux nous permet de les interrompre par endroit pour permettre le passage des câbles horizontalement. La finition fermacell serait placée sur ces lattes. En résumé, voici, de l’extérieur vers l’intérieur, la composition des parois : mur/lame d’air/structure metal stud et panneau de chanvre/pare-vapeur/lattes/Fermacell.

    Que pensez-vous du fait de ne pas placer l’isolant contre le mur et de laisser une lame d’air ?
    Que pensez-vous du fait de latter sur la structure metal stud pour permettre le passage de gaines sans interrompre le pare-vapeur ?
    Que pensez-vous du chanvre en panneaux semi-rigides comme isolant (risques d’affaissement, réaction par rapport à un passage d’humidité éventuel, durabilité… ???) ?
    Pour la mise en œuvre du Fermacell, étant soigneux mais pas professionnel, pensez-vous qu’il vaut mieux opter pour les plaques à bords droits à coller, ou plutôt pour les plaques à bords amincis à jointoyer avec bande de liaison et plâtre ?

    En rapport au point 3c :
    Les dalles sont coulées, mais pas encore les chapes. Or, pour éviter les ponts thermiques, nous souhaitons que l’isolant des contre-cloisons (le chanvre) rejoigne l’isolant des chapes (le styrodur). Nous envisageons donc deux possibilités :
    Soit
    • Cheviller au sol le profilé horizontal metal stud sur la dalle non encore isolée
    • Réaliser nos contre cloisons sans le fermacell
    • Visser une bande d’OSB de hauteur « Styrodur + chape de pose » et de 12,5 mm d’épaisseur (comme le Fermacell) dans le bas des contre-cloisons
    • Poser le styrodur sur la dalle
    • Passer tous nos cables et gaines, en découpant de petits passages dans la bande d’OSB
    • Couler la chape de pose
    • Placer la finition Fermacell

    Soit
    • Visser un chevron de hauteur « Styrodur + chape de pose » sur la dalle à l’endroit des cloisons
    • Visser les montants horizontaux metal stud sur ces chevrons
    • Réaliser nos contre cloisons sans le fermacell
    • Poser le styrodur sur la dalle
    • Passer tous nos cables et gaines, en découpant de petits passages dans les chevrons
    • Couler la chape de pose
    • Placer la finition Fermacell

    Selon les points de vue, l’une ou l’autre de ces solutions est préférable. D’autres disent que c’est irréaliste, et qu’il vaudrait beaucoup mieux procéder classiquement, en posant l’isolant au sol, en passant les câbles et gaines et en les laissant en attente aux bons endroits accrochés aux murs, couler les chapes de pose avant de seulement monter les contre-cloisons en les vissant directement dans la chape de pose.
    Qu’en pensez-vous ?

    Par rapport au point 4 :
    Quelqu’un a-t-il déjà installé un système VMC tel que le notre, avec gaines plates, et l’a-t-il déjà vu fonctionner (avec test éventuellement) ? Tous les avis sont présents sur les Forums, mais avec peu de retours d’expérience. Je sais que, théoriquement, le flux est limité, voire peu efficace avec des gaines plates.

    Merci pour vos réactions.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    patlegain

    Re : Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons

    Citation Envoyé par EtienneC Voir le message


    Que pensez-vous du fait de ne pas placer l’isolant contre le mur et de laisser une lame d’air ?

    Que pensez-vous du chanvre en panneaux semi-rigides comme isolant (risques d’affaissement, réaction par rapport à un passage d’humidité éventuel, durabilité… ???) ?
    Pour la mise en œuvre du Fermacell, étant soigneux mais pas professionnel, pensez-vous qu’il vaut mieux opter pour les plaques à bords droits à coller, ou plutôt pour les plaques à bords amincis à jointoyer avec bande de liaison et plâtre ?
    S@lut, je ne suis pas pro mais je suis dans la meme situation que toi: Réno d'une vieille maison mais en beaucoup moins poussé que ce que tu veux faire.

    1. Je ne laisserai pas de lame d'air, mais ca n'engage que moi.

    A la place du chanvre en panneau moi je met du liège en vrac pour remplir tout l'espace.

    2.Pour les plaques prends les bord amincis c'est plus simple et costaud.

    Après sur le reste j'y connais pas plus que toi. Je ne choisi pas de système double flux car il faudrait à mon sens avoir une maison passive pour un réel intéret. (triple vitrage, Ouvertures bien placés sud etc...).

    @+

  4. #3
    EtienneC

    Re : Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons

    Salut Patlegain,

    Merci pour ta réponse.
    Bonne journée.

  5. #4
    willydood

    Re : Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons

    salut Etienne

    moi-même j'ai restauré une vieille grange, j'ai fait quelques conneries,et appris aussi, puis pas mal discuté avec des pros par la suite.
    Perso je laisserais une lame d'air
    Le sujet fait controverse mais: on ne peut jamais être sûr à 100% du pare vapeur, même si on est très soigneux ce qui semble être ton cas vu la description.
    Donc une lame d'air est une sécurité. Mais il faut qu'elle soit ventilée un peu. ce qui constitue une perte au niveau de l'isolation, en principe négligeable si le chanvre fait déjà bien son boulot.

    Par ailleurs les montants métalliques constituent un beau pont thermique,la lame d'air évite le contact avec le mur froid s'il y a lieu.

    A propos du chanvre je n'ai pas d'expérience personnelle, mais un pote à moi qui fait de la rénovation écologique (c'est son job) dit qu'il a très confiance dans la performance et sa tenue dans le temps.

    Pour la dalle je procèderais classiquement:isolation sol puis dalle avant cloisons; mais je laisserai dépasser l'isolant en périphérie pour faire une ceinture . je trouve que tu te compliques la tâche d'après ce qui est décrit. Et puis je la sens pas cette option de fixer les rails sur la dalle portante et le reste sera en contact avec la chape de finition: ça va fendre à la jonction. ça fait un pont thermique aussi.

    Pour la chape de finition je ne sais pas si tu as prévu ce système mais je recommande chaudement (c'est le cas de le dire) le chauffage par le sol avec tuyaux d'eau. éventuellement chape liquide: très pratique, mais pas bricolable.

    Pour le fermacell, je ne savais pas qu'il y avait des bords amincis, je travaille habituellement le placo, mais je dirais que pour la finition en bandes platrées faut avoir le coup de main ou un copain qui l'a, sinon c'est pas évident de faire joli. Tu t'embèteras moins avec des bords droits , sous réserve que la géométrie des lieux soit très propre, sinon c'est vrai que l'enduit permet de rattrapper les petits décalages.
    A+ wyd

  6. Devis
  7. #5
    pierre_futura

    Re : Rénovation :isolation, chauffage et contre-cloisons

    bonjour,


    J'ai effectué plusieurs travaux et j'en envisage d'autres en rapport avec vois descriptions et questions.

    J'ai installé une VMC double flux au printemps dernier. Il s'agissait d'un bloc Atlantic avec caisson de préchauffage. J'ai utilisé plusieurs types de bouches (droites, coudées, etc...). J'ai par contre utilisé des gaines uniquement rondes et isolées, mais la personne qui m'a aidé avait posé une double flux chez lui il y a longtemps en utilisant des gaines plates passant dans ses contre cloisons. Le volume des gaines est adapté est cela ne pose aucun problème. Les pertes de charge sont à peu près les mêmes donc chercher de toute façon à limiter les longueurs de gaine, les équilibrer étant en général impossible. Pour ma part j'ai une gaine courant jusqu'à 9m et la vitesse de l'air et la température à la bouche ne sont pas très différent des bouche reliées à une gaine de seulement 4 ou 5 m. Inutile de dire que cela à changé la maison !!

    Concernant les contre-cloisons, j'ai en projet de doubler une partie 'un sous-sol pour lequel il y a toujours un peu d'humidité car enterré complètement de ce coté là. J'ai vu chez Weber (par exemple) des mortier d'étanchétité par l'intérieur mais je n'aime pas cette solution car elle revient à accepter de gorger ses murs d'eau qui risquerait de remonter par capilarité. L'idéal est d'excaver la terre existante et de refaire à neuf l'étanchéité par l'extérieur mais ce sont des travaux lourds et couteux. Aussi j'envisage de laisser une lame d'air entre mon isolant et le mur en parpaing afin de le laisser respirer et sécher. Cela sèchera toujours moins bien et moins vite que le mur à nu, mais je pense que c'est préférable plutôt que de "coller" l'isolant au mur. D'ailleurs, Fermacell préconise 2cm de lame d'air en front de mer, là ou les murs sont soumis à une très forte humidité. Afin que l'isolant ne soit pas inbibé d'eau, je prévois de poser d'abord des plaques de polystyrène extrudé (dont le lambda est aussi bon que la laine de roche) sur une épaisseur raisonnalbe (2 ou 3 cm) puis de poser de la laine sur 6 ou 7 cm. Ensuite mes plaques de Fermacell en 12.5 bord droit (je les ai déjà utilisé et les joints sont facile à faire. de l'aveu de Fermacell ils ont sorti les BA pour "faire plaisir" aux personnes habituées par le placo BA13). Vous semblez plus contraint par l'épaisseur (vous évoquez 5cm je crois) mais à moins d'avoir une contrainte particulière il vaut mieux ne pas negliger cet aspect, pourtant moi même j'aurais aimé conserver plus de surface intérieure. J'ai fait qqs test à un endroit ou le mur avait même tendance à infiltrer. 2cm me semblent être un minimum. Comme le soulignait une personne qui à également répondue, il faut que l'air dans cette lame puisse un peu circuler quitte à perdre un petit peu en isolation. J'envisage pour ma part de laisser des petites grilles d'aération (2 par pan de mur) afin que l'air puisse y circuler "librement".

  8. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Maison ossature bois : épaisseur cloisons ,isolation/chauffage choisir ?
    Par alexk73 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/10/2007, 15h38
  2. renovation: isolation + chauffage
    Par bassbass dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/03/2007, 09h29
  3. Isolation + chauffage en eco-"eco"-auto-rénovation ?
    Par Truxet dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/12/2006, 16h25
  4. Rénovation + isolation + chauffage
    Par Diimi149 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/08/2006, 13h18
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison