Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

chauffage solaire: le pour et le contre



  1. #1
    fan-des-80

    Smile chauffage solaire: le pour et le contre


    ------

    je voudrais en savoir + sur le chauffage solaire, pas les chauffe-eau solaires mais le chauffage global d'une maison existante.

    1.les modules photovoltaïques sont-ils à privilégier ?
    2.peuvent-il être associés à une chaudière et radiateurs à eau déjà existants ?
    3.y a-t-il des contraintes d'espace (entre les modules et l 'onduleur par ex)?
    4.quel est le coût d'installation pour une maison de 200m2 ?
    5.l'investissement est-il rentable à court ou moyen terme (5 à 10 ans) ?

    si vous avez fait cette installation ou si vous avez des conseils avant installation merci à tous ceux et celles qui répondront

    cdt

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    yves35

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    bonjour,

    avez vous lu ce fil?
    http://forums.futura-sciences.com/sh...ad.php?t=60808

    sinon il y a un moteur de recherche savez vous l'utiliser?

    Enfin a propos de chauffage solaire,donc de chauffage de bâtiment si on parle bien de la même chose;c'est une question d'équilibre entre des besoins et des apports.
    C'est moins onéreux de réduire les besoins (en français : d'isoler et en allant au delà de RT2005 disons vers une maison Minergie) . 2 liens pour vous montrer ce qu'est un bâtiment Minergie en neuf et en rénovation:
    http://joomla.bloghouse.ch/index.php...tpage&Itemid=1
    http://media.artszone.net/mpk/pdf/re...ergie-high.pdf

    Sinon il y a les solutions d'apport et parmi elles le solaire.
    Et un petit lien pour vous montrer la relations entre la surface de capteurs (thermiques), la volume de stockage ,l'isolation du batiment et la couverture des besoins.
    http://www.sebasol.ch/forum.asp?ordr...orum=&f=detail


    Bonne lecture (à mâcher lentement)

    yves

  4. #3
    lolodecarvin

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par fan-des-80 Voir le message
    je voudrais en savoir + sur le chauffage solaire, pas les chauffe-eau solaires mais le chauffage global d'une maison existante.

    1.les modules photovoltaïques sont-ils à privilégier ?
    2.peuvent-il être associés à une chaudière et radiateurs à eau déjà existants ?
    3.y a-t-il des contraintes d'espace (entre les modules et l 'onduleur par ex)?
    4.quel est le coût d'installation pour une maison de 200m2 ?
    5.l'investissement est-il rentable à court ou moyen terme (5 à 10 ans) ?

    si vous avez fait cette installation ou si vous avez des conseils avant installation merci à tous ceux et celles qui répondront

    cdt
    pour le chauffage solaire, il ne faut pas mettre du photovoltaique mais du capteur solaire thermique.

    LEs 2 n'ont rien a voir

  5. #4
    f6bes

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Bjr Fan des 80,
    Le PV produit d el'électricité.
    Si tu veux obtenir 3 kw te faut 20 m2 de capteur et ....................20 000 euros.
    En panneaux solaires tu atteins les memes puissances avec 4 m2 (grosso modo)
    et faut pas 20 000 euros. !
    Bien sur la production d'electricité ou de chaleur est maximale...................... .........................penda nt l'été !)
    A+
    A+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    fan-des-80

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    bonjour et un grand merci à tous ceux qui m'ont donné des précisions et des conseils.
    si j'ai bien tout compris (je n'y connais vraiment rien donc excusez moi si je dis des âneries mais je compte sur vous pour me remettre sur le droit chemin scientifique et écologique) 2 solutions existent pour éventuellement arriver à l'indépendance énergétique et thermique (ce que je recherche avant tout):
    - soit du PV qui alimente des radiateurs électriques.
    - soit du solaire thermique (il faut que je m'informe là-dessus).

    pensez-vous qu'une des solutions est meilleure qu'une autre, selon la surface à chauffer, la région (Bourges), la rentabilité ?

    merci pour vos éclaircissements et pour la rapidité de vos réponses antérieures.

  8. #6
    remyb

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par fan-des-80 Voir le message
    - soit du PV qui alimente des radiateurs électriques.
    Techniquement, c'est possible, mais les PV coutent trés chers et ont un rendement solaire de 10%. Les PV, c'est bien pour vendre à EDF (a prix préférentiel), ou alimenter un ordi, une télé, quelques lampes. Pas plus.

    Citation Envoyé par fan-des-80 Voir le message
    - soit du solaire thermique (il faut que je m'informe là-dessus).
    Le rendement solaire peut dépasser les 75%. Il y a deux variantes :
    - capteur solaire à eau (les plus classiques)
    - capteur solaire à air (plus rudimentaire, donc plus fiables )

    Pour le chauffage de l'eau l'été, c'est super. En inter saison, c'est correcte, mais en hivers (moment ou il faut du chauffage), ça sera toujours insuffisant.
    Pour atteindre l'indépendance, il faut :
    - isoler par l'extérieur (pour avec de l'inertie = stockage de chaleur)
    - isoler encore
    - optimiser la ventilation (VMC, piut canadien, etc...)
    - prévoir un stockage inter-saison (énorme ballon d'eau ou tunnel de galets)

    Au niveau rentabilité financière, a priori, c'est pas génial. Il faut quand même pondérer par le faite que ça dépendra de l'évolution du prix de l'énergie dans le futur. La facture envoyée par le soleil étant toujours nulle .
    Au niveau émission de CO², par contre, c'est sans égal !
    Donc, le solaire, c'est plutôt un investissement écologique que économique.

  9. Publicité
  10. #7
    Galinacée

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    Pour le chauffage de l'eau l'été, c'est super. En inter saison, c'est correcte, mais en hivers (moment ou il faut du chauffage), ça sera toujours insuffisant.
    Peut-être aussi que ça dépend de la région ? dans mon coin, à l'est de Toulouse, l'hiver et le printemps sont souvent très très gris. On tombe donc sur le problème non négligeable de l'énergie de complément.
    En revanche en été il fait un soleil de plomb pendant deux mois de suite bien souvent, même trois parfois.
    L'idéal ce serait alors un stockage intersaisonier important, mais l'investissement est loin d'être négligeable si on n'est pas en autoconstruction d'après ce que j'ai compris.

  11. #8
    remyb

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par Galinacée Voir le message
    Peut-être aussi que ça dépend de la région ?
    Voici un site qui fait des simulations de rendement : http://ines.solaire.free.fr/
    En tenant compte du lieu.
    Il permet aussi d'obtenir l'inclinaison optimum des capteurs (56° pour optimiser le rendement en hivers à Toulouse)

  12. #9
    chatelot16

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    stockage de chaleur intersaisonnier est ce que ca marche ? je n'ai toujours rien vu de bon a la dimension d'un particulier ...

    rendement des panneau solaire thermique = 75% : je n'y crois pas : le rendement reel depand de la temperature exterieur , et helas tend vers zero quand il fait froid !

    le rendement des photovoltaique au contraire augmente un peu quand il fait froid , ca profite tres bien du soleil d'hivers : mais je ne contredis pas : les photovoltaiques sont trop cher pour le simple chauffage

    ma solution preferé est le solaire a concentration : le rendement ne baisse pas quand il fait froid , mais il faut aimer les grosse parabole , ca fait de la chaleur a temperature suffisament elevé pour faire aussi de l'energie electrique avec machine a vapeur ou stirling ...

  13. #10
    emmanuel30

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    stockage de chaleur inter saisonnier est ce que ça marche ?
    oui, moi aussi j'ai quelques doutes, vu qu 'au printemps et en automne , on ne chauffe pas, le stockage inter saisonnier implique de récupérer les calories l'été pour les restituer l'hiver, il faudrait pour cela avoir une sacrée masse inertielle et super isolée.

    rendement des panneau solaire thermique = 75% : je n'y crois pas : le rendement réel dépend de la température extérieure , et hélas tend vers zéro quand il fait froid !
    je ne cois pas car s'il fait très froid il vaut mieux être au soleil qu'à l'ombre , cela est la preuve que les rayons du soleil arrivent à nous chauffer , par contre quand il fait très froid, je te l'accorde, ils ne suffissent pas à compenser les pertes, on a donc l'impression que l'apport est inexistant, mais dans une maison super isolée, le moindre apport solaire est réel et il est loin d'avoir un rendement de 0, si c'était le cas , cela remettrait en cause le le principe même du bioclimatique.

  14. #11
    remyb

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par emmanuel30 Voir le message
    oui, moi aussi j'ai quelques doutes, vu qu 'au printemps et en automne , on ne chauffe pas, le stockage inter saisonnier implique de récupérer les calories l'été pour les restituer l'hiver, il faudrait pour cela avoir une sacrée masse inertielle et super isolée.
    Un puits canadien, c'est un système de stockage intersaison. Il me semble que ça permet quand même de fournir des kWh en hivers...

    Pour le stockage intersaison, on faut comprendre que :
    - on stocke en été
    - on assure le maintien en température en automne
    - on déstocke en hivers
    - au printemps, on se sert de la chaleur en direct (sans passer par le stockage)
    Mais, bien sur, s'il n'y a pas une isolation++++ ça ne suffit pas...

    Sur ces courbes, le capteur G (tube sous vide de bonne qualité) permet un rendement solaire de 75% avec une différence de température de 30°C (par exemple entre +7°C et 35°C) :

  15. #12
    emmanuel30

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Pour moi, le puits canadien permet l'hiver de ne pas trop refroidir la maison en la ventilant avec un air préchauffé, mais on ne peut le considérer comme un moyen de chauffage.

    Il y a un post ou on parle du volume nécessaire et de l'isolation d'une réserve permettant de chauffer une maison en hiver, mais je ne le retrouve plus.

  16. Publicité
  17. #13
    yves35

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    bonjour,

    @ emmanuel30
    l
    y a un post ou on parle du volume nécessaire et de l'isolation d'une réserve permettant de chauffer une maison en hiver, mais je ne le retrouve plus.

    celui-ci? http://www.sebasol.ch/forum.asp?ordr...orum=&f=detail

    @ remyb

    Un puits canadien, c'est un système de stockage intersaison
    J'ai un gros doute,d'ou vient la chaleur du sous sol? je crois que çà vient du centre de la terre et non de la radiation solaire . Dans les mines plus on descends, plus il fait chaud.Et je crois avoir lu qu' a partir de 10 m de profondeur, la température n'est plus influençée par la saison.


    Posté par chatelot16 Voir le message
    stockage de chaleur inter saisonnier est ce que ça marche ?
    J' ai moi aussi un gros doute,un peu plus même.

    Sur ces courbes, le capteur G (tube sous vide de bonne qualité) permet un rendement solaire de 75% avec une différence de température de 30°C (par exemple entre +7°C et 35°C) :
    Attention à ne pas conclure trop vite.
    800W/m2 c'est déjà un beau soleil sans nuage, c'est pas le temps typique de l'hiver.Il vaudrais mieux utiliser les mêmes courbes avec une irradiation de l'ordre de 300W/m2.
    .Sur une installation dimensionnée pour faire de l'appoint chauffage on cherche à utiliser à basse température ce qui met relativement à égalité les capteur sous vide et plans(il y a cependant un avantage aux capteurs à revêtement sélectif(mais de l'ordre de 10%de production sup.).
    Attention à ne pas confondre rendement instantané en laboratoire et production effective de la journée.Enparticulier vous ne pouvez pas utiliser ce graphique pour dire que le capteur G va produire 2 fois plus que le capteur A à DT identique,vous êtes dans l'erreur
    Et enfin le facteur massivement déterminant de la production solaire c'est ce que vous en faites:du préchauffage ECS?,du chauffage pour radiateurs classique ?,pour radiateurs basse température?,de l'ECS.
    Il faut bien voir que c'est la température demandé qui détermine la production.
    Et que tout ceci ne vaut qu'en hiver, l'été pas de soucis si c'est correctement dimensionné.
    yves

  18. #14
    Galinacée

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    Il permet aussi d'obtenir l'inclinaison optimum des capteurs (56° pour optimiser le rendement en hivers à Toulouse)
    Mais il faut ajouter autre chose : le temps d'ensoleillement : Note ami Herakles qui connait bien la région à l'est de Toulouse (le Lauragais) sait que les périodes froides sont longues (novembre - fin mai) et surtout assez nuageuses (sans qu'il ne pleuve d'ailleurs).
    Du coup il n'est pas si j'ai bien compris, un fort partisan du solaire dans ma région.
    J'ai essayé de prendre contact avec un spécialiste du solaire dans la montagne noire, histoire de voir ce qu'il propose, mais il ne répond pas aux courriels, ce qui ne m'étonne pas (il y a des fois où je me dis qu'ils ont des adresses juste pour faire bien).

  19. #15
    remyb

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    Le rendement solaire peut dépasser les 75%.
    Pour pas qu'il y ait de fausse polémique, si j'ai dis "peut dépasser 75%", c'est par opposition au photovoltaique qui tourne autour de 10% (pour un prix au m² plus cher !).

    Pour moi, la conclusion de cet article, c'est surtout :
    D'abord on isole.
    Ensuite, on isole encore.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    J'ai un gros doute,d'ou vient la chaleur du sous sol? je crois que çà vient du centre de la terre et non de la radiation solaire . Dans les mines plus on descends, plus il fait chaud.Et je crois avoir lu qu' a partir de 10 m de profondeur, la température n'est plus influençée par la saison.
    Je suis sur qu'à 10m sous le sol en Sibérie, il fait plus froid qu'à 10m sous le sol dans le Sahara. Pourtant, en Sibérie, on est plus prés du centre de la terre !
    Par contre, dans les deux cas, les températures sont stables quelque soit la saison. Elles sont égales à la moyenne annuelle des températures à la surface...

    Bien sur, à cette moyenne annuelle de température, il faut ajouter l'augmentation de température lié au centre de la terre. Mais celle-ci n'est que de 1°C pour 25m (Cf wiki : Structure de la terre).

  20. #16
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    stockage de chaleur intersaisonnier est ce que ca marche ? je n'ai toujours rien vu de bon a la dimension d'un particulier ...
    J' ai moi aussi un gros doute,un peu plus même.
    Suis je mal réveillé ou ai-je bien lu ???

    1- retournez lire tous les posts sur la discussion " stockage intersaisonnier et tunnels de galets " :
    il y a bien eu des réalisations avec des puits canadiens "boostés " , placés sous la maison , et rechargés en été pour être plus efficaces en hiver :

    vous semblez tous avoir oublié ou vous n'avez pas bien compris le principe ?? remonter de quelques degrés ( 8°C à 10°C et non de 20 ou 30°C) une masse de 250 à 400m3 de terre sous la construction est parfaitement possible avec quelques capteurs à air , une véranda ou une toiture de tuiles planes ventilées en été

    En effet : pertes du stockage = gains pour la maison , disait un chercheur à l'INSA de Toulouse , avec un déphasage de 3 à 4 mois ente le captage et la restitution!

    Ce même principe vient d'être repris sur le CEFIM de Perpignan à très grande échele : air chaud pour réchauffer une énorme masse de terre via des puits canadiens enterrés à 2.00m (tubes de grès ou polypropylène )

    Des projets Suisses se basent actuellement sur ce principe , toujours en utilisant l'air comme fluide caloporteur ..

    maison Guy, maison Monchoux, maison raust, maison Fonteneau, maison Brugeille , lotissements de 14maison de type "marjolaine " près de castres...


    3-il y a eu de nombreuses réalisations en Midi-Pyrénées utilsiant la technique du stockage intersaisonnier (à air) (utilisant l'inertie du terre-plein et non d'un gros réservoir d'eau hyperisolé , décrit sur le site de sebasol (précisement ce que j'évite d faire))

    et aussi quelques réalisations "à eau" comme à BLAGNAC

    Du coup il n'est pas si j'ai bien compris, un fort partisan du solaire dans ma région.
    Au contraire ! je suis un fervent partisan du solaire, mais pas toujours d'accord avec l'utilisation "d'usines à gaz " et de systèmes coûteux à eau , je préfère les sytèmes à air plus fiables et plus accessibles en autoconstruction

  21. #17
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Bon , je suis bien réveillé et ai relu les posts précédents ..

    Vous deviez tous certainement parler du stockage intersaisonnier basé sur l'hydroaccumulation - ce contre quoi je suis en effet opposé pour des raisons de complexité et de coût ...

    j'ai un cousin - génial trouvetout un peu farfelu -qui voulait faire une maison flottante sur une énorme cuve pour stocker le solaire d'été...
    (et qui tourne en suivant le soleil...)
    mais il a été très vite refroidi par la multiplicité des problèmes et par le coût pharaonique du système...

  22. #18
    fan-des-80

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message

    ma solution preferé est le solaire a concentration : le rendement ne baisse pas quand il fait froid , mais il faut aimer les grosse parabole , ca fait de la chaleur a temperature suffisament elevé pour faire aussi de l'energie electrique avec machine a vapeur ou stirling ...
    bonjour,

    pourrais-tu me donner des détails sur ta solution: parabole, région où elle est installée, énergie produite, utilisations de cette énergie...

    merci bcp

    et encore merci à tous ceux qui prennent part à la discussion; c'est très enrichissant !

  23. Publicité
  24. #19
    yves35

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    bonsoir,

    @Herakles
    ne prenez pas cela comme une attaque personnelle mais je persiste dans mon doute.
    Et je veux d'abord préciser que je salue la sollicitude, la disponibilité envers les nouveaux venus par exemple et la mine de renseignements utiles fournis.Vous m'avez beaucoup apporté.

    Ceci posé,détaillons ce doute.

    Et d'abord l'aspect social ou sociologique .Tiens donc,il y a un aspect sociologique du stockage intersaisonnier?

    Ce monde change et va changer.Il n'y a que les jeunes sans mémoire et les amnésiques pour ignorer qu'il y avait un autre monde pas si lointain(la fin des années 50, début 60) ou la relative pénurie d'énergie ordonnait les priorités.On peut rappeler que ce monde était rude pour les gens modestes mais qu'ils étaient moins frustrés.A présent que notre imaginaire est orienté plus ou moins fortement par les médias, nous peinons à voir les solutions d'autonomie qui avaient cours.
    Sur ce forum,nous sommes une micro société (des précurseurs,on espère) qui cherchons des solutions viables techniquement et financièrement,éthiques et généralisables.Il faut donc se poser la question de la responsabilité d'indiquer telle ou telle voie aux nouveaux venus qui n'auront que leur bonne foi et l'envie de bien faire et aucune expertise technique pour en juger(déjà que les pro ont du mal souvent alors les bleus.....).La viabilité d'une solution n'est pas fonction du nombre de post qui en traite.

    Or il y a un précédent, c'est le solaire des années 70 qui a sombré de son irréalisme et de son nombrilisme.
    Il y avait une attente
    Il y avait des prophètes
    Il y a eu des réalisations

    Et cette énergie décentralisée par excellence n'a pas eu la peau des énergies centralisées.

    Il est sans doute utile de chercher à comprendre pourquoi.

    Au moment de Tchernobyl,l'Autriche à été survolée par le nuage radioactif,et cela a réactivé la réflexion sur le renouvelable.Et surtout la rationalisation de l'autoconstuction des systèmes solaires.Le bidulisme ,les impasses techniques, les sophistications inutiles et génératrices de dépendances à des fournisseurs incontournables,le thermosyphon le capteur stockeur en béton;enfin bref tous les biglotrons à dérailleur et double plateau intégrés ont été écartés par sélection naturelle.
    Au profit de solutions génériques pouvant être construite par monsieur (et même madame ,j'en connais) toutlemonde avec des matériaux qui n'avait pas fait trois fois le tour de la galaxie,sur des plans que l'on pouvait simuler sur un programme informatique(et connaitre précisément la production peut on faire cela avec un tunnel à galets ou un mur trombe?) avec une technique que l'on peut enseigner.

    Ce qui débouche sur une certaine autonomie des individus

    Voila rapidement pour l'aspect sociologique.

    Il y a ensuite l'aspect technique.

    Le peu que je connais des techniques d'isolation,des calculs de déperditions etc..me fait apparaitre cette idée pleine de bon sens apparent comme une chimère.
    Je vous met un lien vers une réalisation réelle qui utilise en partie un stockage saisonnier réel,plus une réalimentation au cours de l'hiver avec les 275 m2 de capteurs.
    http://www.jenni.ch/pdf/Artikel_DOMOTECH.pdf

    Il est précisé que ce bâtiment est proposé a la location a des loyers normaux mais sans charges de chauffage et qu'il a été financé par des investisseurs ,pas des philanthropes.

    Je précise bien que je ne dis pas que c'est la seule voie à prendre et que l'avenir c'est çà ou rien.C'est juste pour vous montrer ce qu'il est possible de faire avec un fluide caloporteur (très performant dans cette fonction)comme l'eau facile à stocker( eh oui),facile à isoler,facile à distribuer, et en vente libre pour pas cher.

    Je préfère les systèmes à air plus fiables et plus accessibles en autoconstruction
    Je crois que vous devinez ce que j'en pense?

    Bonne journée

    Yves

  25. #20
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Je vous met un lien vers une réalisation réelle qui utilise en partie un stockage saisonnier réel,plus une réalimentation au cours de l'hiver avec les 275 m2 de capteurs.
    La je suis stupéfait de voir que ce genre de réalisation sort de terre : d'autant plus que c'était justement le thème de mon diplôme en 1977 à l'école d'architecture de Toulouse : projet d'habitat bioclimatique avec réservoir central d'eau , réalimenté par capteurs thermiques en toiture en été et mi-saison et entretenu par capteurs en façades sur loggias vitrées ...

    Hélas , ce beau projet de l'avis des membres du Jury , dont Alain Liébard et JP Cordier , n'a jamais vu le jour devant l'hostilité des promoteurs d'alors ..Eh oui , nous sommes en France , pays où on préfère construire à tour de bras avec l'éternel parpaing+placo+PSE intérieur +grille-pains avec la bénédiction de EDF (intéressée à plus d'un titre .)= coût d'investissement minimum, chaque m2 utilement rentabilisé par le promoteur (un tel volume de stockage fait perdre des m2..)

    conclusion: j'ai abandonné la filière "eau" pour la filière "air" plus facile à maitriser : en utilisant judicieusement la masse du bâtiment lui-même , avec une enveloppe améliorée au maximum , et une utilisation du terre-plein (sans perdre des m2 si chers en France pour nos promoteurs )

    Il y a eu une tentative d'utilisation d'un tel stockage intersaisonnier à Blagnac = architectes = Alain Liébard et G. Alexandrof , immeuble collectif de 26 logements , 240m2 de capteurs , conçu en 1978 , terminé en 1981 -
    stockage d'eau de 400m3 dans le jardin , hyperisolé

    rénovation des capteurs en 1995 , déconnexion du stockage en raison de problèmes de fontionnement bien que ses performances soient bonnes , utilisation en "direct par planchers chauffants...

    Pourquoi donc cet exemple a-t-il été si peu suivi , depuis le temps ??? 27 ans ...!!! Au contraire , une grande réalisationd estockage intersaisonnier a vu le jour:le CEFIM à perpignan (pays ensoleillé ..) et c'est une réalisation basée sur la régénération d'une puits canadien enterré...


    Récemment , un éminent spécialiste (R Cadiergues , du CosTic) vient de déclarer qu'avec la R2010 , le chauffage central à eau deviendra une aberration ..

    L'exemple que vous avez cité est paraitement valable pour des pays aux hivrs rigoureux (Suisse , Autriche ..) mais beaucoup moins en France où la culture de l'isolation par l'intérieur est difficile à combattre .

    Dernier exemple en date : deux programmes très ambitieux sur le plan HQE - 400 logements en 2007/2008
    -ont été mis en vente à Blagnac - quartier Andromède - mais IL NE SE VENDENT PAS !!!


    Personne ne peut mettre 300 000€ pour un petit T3 de 80m2 dans ces immeubles isolés par l'extérieur , larges vitrages au Sud ,capteurs pour ECS , chaudières gaz à condensation, VMC DF HR ...bref , les promoteurs ont bu un sacré bouillon et bradent ..

    Comme vous , ma préférence va à la filière eau , mais à cause descoûts de mise en oeuvre , la filière air est préférable d'autant plus qu'ilo est parfaitement possible d'avoir de l'eau chaude par le biais d'une batterie d'échange air-eau (aérotherme inversé) pour l'ECS

    Bonne journée
    Dernière modification par herakles ; 13/06/2008 à 08h47.

  26. #21
    chatelot16

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    ma solution preferé est le solaire a concentration : le rendement ne baisse pas quand il fait froid , mais il faut aimer les grosse parabole , ca fait de la chaleur a temperature suffisament elevé pour faire aussi de l'energie electrique avec machine a vapeur ou stirling ...

    bonjour,

    pourrais-tu me donner des détails sur ta solution: parabole, région où elle est installée, énergie produite, utilisations de cette énergie...
    ne vous inquietez par je vais bientot montrer les resultat , en ouvrant un sujet pour ca

    pour le moment je fais des essais en petite dimension

    le principe est une parabole offset qui renvoie le soleil a 90° vers une chaudiere fixe : le trou d'entré dans la chaudiere est au foyer de la parabole

    la parabole en polyester et fibre de verre est couverte de milar metalisé autocolant : c'est plus economique que la meme surface de capteur solaire thermique classique

    il y a un optimum a trouver : avec une grande parobole la chaudiere est economique , mais il faut une structure solide et couteuse pour que la parabole resiste au vent : il y aura du travail pour les architectes : il sera interressant concevoir la fixation de cette parabole avec la structure de la maison

    avec un grand nombre de petites parabole , la mecanique des parabole est plus legere , mais il faut des grandes longueurs de tuyaux pour relier toutes les chaudieres : plus de pertes

  27. #22
    CHRISLEBLAY

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Salut Chatelot,

    Moi aussi j'ai construit une parabole solaire avec comme réflecteur des CD recyclé ayant une bonne réfléxivité.
    J'ai fait les tests hier pour chauffer de l'eau par une spirale en cuivre dans un container en aluminium (pot de lait en poudre pour bébé) au foyer. Les résulats sont concluants.
    Aujourd'hui je teste une spirale en fil de cuivre en foyer pour chauffer directement des radiateurs électriques. Le cuivre est isolé a l'extérieur de la parabole par du liége (un des meilleurs isolant thermique - en fait des bouchons de bouteilles de vin) et connecté a un radiateur électrique (qui n'est juste qu'un fil de cuivre chauffé !!)
    Pour la parabole elle mesure eniron 60cm par 60cm et se trouve a 10 cm au dessus du sol, aucun probléme pour résister au vent.
    La parabole est encastré dans un systéme de rotation de disque dur d'ordinateur - presque aucun effort pour la faire tourner.
    cout total de l'installation inférieur a 30 euros ! économie d'électricité et chauffage immédiate et surement colossale.
    Je recherche également le stockage du surplus solaire dans un mini "marais a gradient de salinité". J'ai ouvert un post la dessus.

    Tout est la, la gratuité est l'avenir.

    Christophe

  28. #23
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    ma solution preferé est le solaire a concentration : le rendement ne baisse pas quand il fait froid
    Ce système a un point faible ; le rendement qui est à son maximum par temps très clair et ensoleillé s'écroule dès lors en présence de ciel voilé , situation courante dans beaucoup de régions en basse altitude et dans les vallées ..

    Or les capteurs plans thermiques chauffent même par temps voilé , de plus ils captent aussi le rayonnement diffus , contrairement aux paraboles .

    Et autre point épineux : il faut un dispositif de suivi très précis pour assurer la parfaite focalisation des rayons solaires sur une cible réduite

    Chatelot : as tu lu l'excellent livre de JL PERRIER ? il a lui même autoconstruit une énorme parabole (hauteur de 2 étages ..) concentrant les rayons solaires sur une chaudière / bouilleur pour son installation personnelle .

    le mylar , je connais ...mais le collage ne tient pas à long terme ...car le mylar aluminisé est délicat à fixer car antiadhésif par nature .

    avec un grand nombre de petites parabole , la mecanique des parabole est plus legere , mais il faut des grandes longueurs de tuyaux pour relier toutes les chaudieres : plus de pertes
    et c'est bien plus cher (je le sais pour avoir essayé ..)que pour une solution passive ou c'est le bâti qui est lui-même un élément de stockage et de régilation dans les basses températures ...

  29. #24
    chatelot16

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    il n'y a pas de solution miracle ! le capteur plan profite de la lumiere diffuse , mais avec quel rendement ?

    la parabole perd tout quand le temps n'est pas clair , mais la chaudiere prend sa temperature tres vite a la moindre aparition du soleil alors que le capteur plan reste froid a cause de sa grande inertie ...

    il n'y a que l'experience qui montrera ce qui est le plus efficace

    il n'y a pas de principe physique pour dire ce qui est le plus rentable : c'est l'optimisation du prix de tous les elements qui fait que le total est plus ou moins rentable

    ce qui me motive pour la parabole c'est que le foyer peut etre occupé par une chaudiere ou un four suivant que l'on a besoin de chauffage pour la maison , ou de chaleur pour cuire autre chose en été : on poura y cuire du calcaire pour faire de la chaux !

    et peut etre meme faire du carbure de calcium !

    donc meme si la parabole n'est pas la meilleure uniquement pour le chauffage elle le sera avec des utilisation multiple

  30. Publicité
  31. #25
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    donc meme si la parabole n'est pas la meilleure uniquement pour le chauffage elle le sera avec des utilisation multiple

    Toutes les réponses aux questions qu'on peut se poser sur les paraboles sont dans le livre de JL PERRIER , ingénieur du CNRS ..

    A bon lecteur , salut !

  32. #26
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    http://74.125.39.104/search?q=cache:...=fr&lr=lang_fr

    J'ai fait quelques recherches sur jean-Luc Perrier , son livre est devenur parait-il introuvable comme indiqué sur ce blog ..

    Mort d'un accident de voiture ,, et après avoir publié son fameux livre ...??

    Bigre , son livre que j'ai encore vaut de l'or ..il peut craquerles molécules d'eau en oxygène/hydrogène pour garder l'hydrogène ...et faire rouler une simca 1000 avec ...

    accident ?, comme Coluche ??

    un autre lien :
    http://www.econologie.com/articles-2564.html

  33. #27
    Galinacée

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    la parabole perd tout quand le temps n'est pas clair , mais la chaudiere prend sa temperature tres vite a la moindre aparition du soleil alors que le capteur plan reste froid a cause de sa grande inertie ...
    En tous cas cette année, à l'est de Toulouse, il fait réellement gris depuis un mois et demi, je peux te dire que, pour cette période, il aurait fallu faire appel à 80% au moins à l'appoint.
    (on surveille le temps en notant sur un carnet - à cause du jardin, mais c'est une autre histoire)

    C'est sûr que c'est la première fois en 20 ans qu'on est obligé d'allumer le feu en juin pour que le linge sèche !

    C'est anecdotique, mais il n'empêche que ce genre de temps exceptionnel est à prendre en compte, même avec une faible proba.

  34. #28
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    à l'est de Toulouse, il fait réellement gris depuis un mois et demi, je peux te dire que, pour cette période, il aurait fallu faire appel à 80% au moins à l'appoint.
    Pas besoin d'appoint ou presque dans les maisons assises sur stockage intersaisonnier avec véranda ou capteur à air sensible au rayonnement diffus !!

    Pyren (sur ce forum) avait testé par ciel voilé un ensemble de tuyaux alu (irrigation de récup) noircis , sans vitrage , la température était montée à 30~32°C...

    Une véranda orientée plein SUD serait montée à 35°C

    je vais rappeler mes clients d'à côté pour leur demander s'ils ont eu besoin de se chauffer ..(maison BR...)

    Pour toi , si tes murs avaient été isolés par l'extérieur (soubassement idem) et si tu avais une véranda , tu n'aurais besoin que de 20% d'appoint , voire moins ..et ton linge sécherait illico presto...

  35. #29
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Moi aussi j'ai construit une parabole solaire
    Que pensez-vous de ce miroir solaire avec suivi électronique de ma conception , pour un ami dont l'appartement est orienté plein NORD ??

    = soleil du matin au soir , hiver comme été , par la portefenêtre de l'appart....:

    Et dix miroirs tous orientés vers la même cible...= four solaire

    réalisation en 77..bigre , ca ne me rajeunit pas ..:
    Images attachées Images attachées

  36. #30
    chatelot16

    Re : chauffage solaire: le pour et le contre

    Bigre , son livre que j'ai encore vaut de l'or ..il peut craquerles molécules d'eau en oxygène/hydrogène pour garder l'hydrogène ...et faire rouler une simca 1000 avec ...
    la chaleur peut craquer l'eau : mais il n'y a aucun moyen de separer l'hydrogene et l'oxygene pour les empecher de se recombiner immediatement

    sauf avec du carbone : si on chauffe du charbon et de la vapeur d'eau , l'oxygene se fait coincer sous forme de CO

    croisement entre gazogene et hydrogene solaire
    http://scienceamusante.net/forum/chi...8&return=1#top
    http://forums.futura-sciences.com/thread226333.html

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. vitrage solaire pour production ECS et chauffage
    Par chris1542 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/03/2008, 22h53
  2. les 1er devis pour mon chauffage solaire
    Par yoh#17 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/01/2008, 11h47
  3. Solaire pour eau chaude et chauffage
    Par dan48 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/11/2006, 11h28
  4. chauffage solaire pour piscine
    Par eoleman dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/01/2006, 12h41
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...