Répondre à la discussion
Page 4 sur 128 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 3828

Isolation par l'extérieur



  1. #91
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par rbobeda
    Merci d'avoir lu jusqu'au bout
    A+
    C'est toujour un plaisir, camarade !

    Nos chiffres sur la production de vapeur d'eau par une famille concordent à peu près, de toute manière c'est hyper variable. Comme tu dis, les gens sortent pour bosser, etc, etc... Mais il faut toujours prévoir le pire, évidemment (exemple : toute la famille terrassée pendant 3 jours par une gastro du tonnerre, avec de la transpiration, des odeurs et des miasmes à évacuer de toute urgence... tu vois le tableau ? )

    Le projet que tu as fait avec Isabelle Negre remplit totalement ses fonctions de ventilation, je n'en ai jamais douté ! Mais je voulais juste souligner que la perspiration n'est pas très "évidente" ni "intuitive", et qu'il ne suffit pas de se dire "je vais isoler mon mur brique avec un matériau perspirant" pour en déduire qu'on pourra se passer d'une VMC ou d'une autre ventil sérieusement efficace en toutes circonstances.

    Une maison "qui respire", ça se calcule, c'est complexe (à la conception, pas à l'usage ni à l'entretien), et si on va trop vite on risque d'avoir des problèmes qui feront définitivement pencher nos concitoyens vers les solutions "simples" : tout étanche, tout VMC.

    Pendant que je te tiens , quels sont les débits minimum de renouvellement d'air que la ventil' doit garantir en permanence ? C'est toujours ceux de 1982 ?

    Et une dernière question pour tous les scientifiques pur jus : quand la vapeur d'eau traverse une paroi, il n'y a que de la vapeur ou aussi de l'air ? Combien d'air ? Quelqu'un a-t-il un peu de doc sur ce sujet ???

    -----


  2. Publicité
  3. #92
    zeitoun

    Re : Isolation par l'extérieur

    Salut à tous
    Citation Envoyé par seboseb
    Et une dernière question pour tous les scientifiques pur jus : quand la vapeur d'eau traverse une paroi, il n'y a que de la vapeur ou aussi de l'air ? Combien d'air ? Quelqu'un a-t-il un peu de doc sur ce sujet ???
    Forcément, l'air passe aussi, avec une résistance qui doit être un autre "mu" que celle à l'eau.

    rbodeba doit connaitre quelques "mu" à l'air pour des matériaux...Ca m'intéresse.

    Moi je voulais faire quelques remarques sur le mur respirant (à l'humidité) pour me faire un peu l'avocat du diable :
    1) Quand de la vapeur d'eau chaude de l'intérieur traverse la paroi (et surtout l'isolant), elle finit (en hiver) par arriver à son point de rosée. Donc condensation dans l'isolant (extérieur)?. C'est même pour ça que les DTU disent de mettre un pare-vapeur !
    Donc y'a intêret à avoir un isolant imputrescible...
    En outre la conductivité de l'eau (Lambda=0.6 W/m/K)est beaucoup plus grande que celle de l'air sec (0.024 W/m/K). Moralité un isolant humide pert (en partie) sa résistance thermique. Faut donc faire gaffe à ce qu'on fait....
    2) Même chose avec l'humidité des murs dans les maisons anciennes. L'isolant à faible mu l'évacue, c'est logique, mais va un peu se mouiller. Bon, je suppose que c'est pas non plus des litres et des litres par jour !!!
    Je pose la question, c'est tout

    3) Pour une chappe respirante (à la chaux) sur de la terre, on ne craint pas les remontées d'eau par capilarité ?

    Citation Envoyé par rbodeba
    ...sachant que la terre cuite a un mu d'environ 10 à 15 (prenons 15 pour l'exemple, cas le plus défavorable).
    Si on veut modéliser simplement un brique creuse, on compte 4 alvéoles (air mu de 1) de 4,5 cm et 2 cm de parois environ, soit une lame d'air équivalente de 0,48....
    Je crois que tu t'es gouré dans ton calcul:
    4x4.5cm=18cm d'air + cm de brique: 2x15=30
    Total 48 cm d'équivalent lame d'air pour une brique d'épaisseur 20cm. Donc mu=48/20=2.4
    Mu est la résistance relative par rapport à l'air, donc toujours >= 1. Donc 0.48 c'est pas possible.
    Mais bon le lecteur avait rectifié de lui-même...

    A+

    Z

  4. #93
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    Perméabilité à la vapeur d'eau ne signifie par perméable à l'eau (c'est ce que j'avais compris).

    Par ailleurs, j'ai appris hier de la bouche d'un vendeur, qu'il existait un pare-pluie respirant et étanche à l'air (un seul selon lui). Les autres pare-pluies sont micro-poreux et ne sont pas étanches à l'air.

    Pour rbobeda, si tu reviens pour une nouvelle tirade, profites en pour ne pas oublier mon post sur la chaux Post 92 (hier 10h51).
    Dernière modification par Philou67 ; 28/06/2006 à 14h48.

  5. #94
    rgy

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par zeitoun
    C'est même pour ça que les DTU disent de mettre un pare-vapeur !
    Attention aux pares-vapeur, qui comme leur nom l'indique stoppe la vapeur.

    Sur un mur en pisée (par exemple), un doublage par l'intérieur avec un isolant et un pare-vapeur (type laine de verre) peut stopper la vapeur au niveau du mur, vapeur qui se transforme en eau, eau qui imbibe le mur en pisé et mur qui s'écroule.

    Il me semble que l'utilisation d'un frein-vapeur est plus adapté. Cellui-ci laissera passer la vapeur d'eau dans les deux sens.

    Bonne reflexion à tous.

  6. #95
    zeitoun

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par Philou67
    Perméabilité à la vapeur d'eau ne signifie par perméable à l'eau (c'est ce que j'avais compris).

    Par ailleurs, j'ai appris hier de la bouche d'un vendeur, qu'il existait un pare-pluie respirant et étanche à l'air (un seul selon lui). Les autres pare-pluies sont micro-poreux et ne sont pas étanches à l'air.

    Pour rbobeda, si tu reviens pour une nouvelle tirade, profites en pour ne pas oublier mon post sur la chaux Post 92 (hier 10h51).
    Salut rgy,

    C'est de la vapeur d'eau qui rentre dans ton mur depuis l'intérieur.
    Elle se transforme en eau liquide dans l'isolant !

    Je parlais de pare-vapeur (intérieur) pas de parepluie. Le pare-pluie se met en extérieur et doit être microporeux: il laisse passer la vapeur d'eau (int -> ext normalement) mais empêche l'eau liquide de passer (ext -> int normalement).
    Bien sûr si la vapeur d'eau passe, l'air aussi !
    Mais pas forcément avec la même résistance...

    A+
    Z

  7. #96
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    C'est tout à fait exact, et je n'ai pas été clair dans mon propos. Je voulais simplement souligner, comme dans le cas d'une pare-pluie, que perméabilité à la vapeur d'eau ne signifiait pas obligatoirement perméabilité à l'eau.
    C'était pour réagir a ceci :
    Citation Envoyé par zeitoun
    3) Pour une chappe respirante (à la chaux) sur de la terre, on ne craint pas les remontées d'eau par capilarité ?
    Et si d'ailleurs une chape à la chaux craint les remontées capilaires, que celui qui le sait ne se gêne pas pour le signaler...

    PS : au fait, moi c'est philou67

  8. Publicité
  9. #97
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par zeitoun
    Salut à tous


    Forcément, l'air passe aussi, avec une résistance qui doit être un autre "mu" que celle à l'eau.

    rbodeba doit connaitre quelques "mu" à l'air pour des matériaux...Ca m'intéresse.

    Moi je voulais faire quelques remarques sur le mur respirant (à l'humidité) pour me faire un peu l'avocat du diable :
    1) Quand de la vapeur d'eau chaude de l'intérieur traverse la paroi (et surtout l'isolant), elle finit (en hiver) par arriver à son point de rosée. Donc condensation dans l'isolant (extérieur)?. C'est même pour ça que les DTU disent de mettre un pare-vapeur !
    Donc y'a intêret à avoir un isolant imputrescible...
    En fait, le principe d'une paroi perspirante, c'est d'éviter justement toute condensation. C'est pour celà que la couche située à l'intérieur laisse passer 5 fois moins de vapeur que la couche extérieure. Si on ne fait pas ça, la concentration de vapeur sera trop importante, et quand on arrivera vers l'extérieur du mur (froid), il y aura condensation (exactement comme tu le décris). Si on respecte la règle du 5/1, même avec le refroidissement, on n'arrive jamais à 100% d'humidité relative, même lorsque la paroi perd 20 ou 30°C. Donc pas de condensation.
    Citation Envoyé par zeitoun
    En outre la conductivité de l'eau (Lambda=0.6 W/m/K)est beaucoup plus grande que celle de l'air sec (0.024 W/m/K). Moralité un isolant humide pert (en partie) sa résistance thermique. Faut donc faire gaffe à ce qu'on fait....
    Ca c'est une question que je m'était posée, et j'en conclue la même chose que toi ! Je sais qu'il y a des isolants dont le lamda varie moins avec l'humidité. La paille, par exemple, varie assez peu, selon l'éude menée par S. Courgey. Pour les laines minérakles, je ne serais pas surpis que ça doit beaucoup plus gênant. Quelqu'un a des chiffres ?
    Citation Envoyé par zeitoun
    2) Même chose avec l'humidité des murs dans les maisons anciennes. L'isolant à faible mu l'évacue, c'est logique, mais va un peu se mouiller. Bon, je suppose que c'est pas non plus des litres et des litres par jour !!!
    Je pose la question, c'est tout

    3) Pour une chappe respirante (à la chaux) sur de la terre, on ne craint pas les remontées d'eau par capilarité ?
    à mon avis, on fait ça sur un hérisson de caillasses qui évite justement la remontée par capillarité. Sinon, en effet, ça doit faire un peu comme la cave en terre battue de chez grand-mère...
    Citation Envoyé par zeitoun

    Je crois que tu t'es gouré dans ton calcul:
    4x4.5cm=18cm d'air + cm de brique: 2x15=30
    Total 48 cm d'équivalent lame d'air pour une brique d'épaisseur 20cm. Donc mu=48/20=2.4
    Mu est la résistance relative par rapport à l'air, donc toujours >= 1. Donc 0.48 c'est pas possible.
    Mais bon le lecteur avait rectifié de lui-même...
    En fait, si j'ai bien compris, on multiplie le mu par l'épaisseur (en mètre), et on obtient l'épaisseur d'une lame d'air équivalente. Le mu seul indique l'épaisseur d'air équivalente à un mètre de matériau. C'est pour ça que mu>1. Mais par contre, une épaisseur très faible d'un matériaux respirant peut très bien être équivalente à MOINS d'un mêtre d'air.

  10. #98
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    Pour compléter :
    - la LDV perd jusqu'à 50% d'efficacité lorsqu'elle est humide, d'où la nécessité absolue du pare vapeur. Pire, une fois humide, elle est plus lourde et a tendance à se tasser, ce qui crée des ponts thermiques en haut des parois.
    - des isolants comme la cellulose, le liège ou la fibre de bois se comportent tout à fait bien à l'humidité (peu de pertes de perfs, mais je n'ai pas de chiffres exacts), et une fois l'humidité évacuée retrouvent leur état originel.

    Pour Philou : oui, les pierres naturelles se scellent facilement sur chape de chaux maigre. C'est même franchement conseillé, bien plus que la pose collée. Si elles sont poreuses, il faut cependant veiller à bien les humidifier avant de commencer. Puis les nourrir (avant les joints) simplement au savon noir, au moins trois passages, ce qui permet de nettoyer plus facilement les résidus de joints.
    Les joints : je fais une sauce 1vol NHL2 pour 2 de sablon (NHL2, si on en trouve pas =>on peut la faire en mélangeant NHL3.5 et CL90 moitié moitié)
    Puis traitement et entretien : toujours au savon noir. Privilégier le savon noir à base d'huile d'olive, plus dur à trouver mais beaucoup plus efficace que le savon à l'huile de lin.
    Les pierres mettent qq mois à se patiner, c'est pas très chouette au début mais au bout d'un an ça commence à avoir une âme
    Sinon, j'ai une adresse dans le Gard pour de la pierre beige très claire (un peu plus tendre que la bourgogne, mais plus dense aussi et moins coquillée) à 40 euros le m2 brute de coupe (à négocier sur place, y'a moyen d'avoir de bons rabais pour ceux qui savent tchatcher

  11. #99
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Salut à tous, une de mes questions étant restée sans réponse, je la repose :
    Citation Envoyé par seboseb
    Et une dernière question pour tous les scientifiques pur jus : quand la vapeur d'eau traverse une paroi, il n'y a que de la vapeur ou aussi de l'air ? Combien d'air ? Quelqu'un a-t-il un peu de doc sur ce sujet ???
    En gros, quand on évacue un litre de flotte par les parois, on fait sortir combien de litres d'air ?

    Autres question : est ce que les formaldéhydes, les C.O.V., le CO... peuvent aussi s'évacuer par les parois ?

    Rbobeda, une idée ???

  12. #100
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    Ah, c'est là qu'il faut se replonger dans ses cours de mécaflux. Bon, de mémoire mais c'est loin : c'est ici qu'intervient la viscosité dynamique du fluide. Plus sa viscosité est grande, moins il s'évacue facilement. Ce qui est valable pour la vapeur d'eau est valable pour tous les fluides. L'équilibre des pressions int et ext aura tendance à se faire naturellement. En plus les COV et CO ne sont pas présents (ou très peu) à l'extérieur, donc les différences de concentrations seront grandes, et ils s'évacueront mieux.
    La différence entre une maison perspirante et une maison étanche, c'est la même qu'entre un sac plastique et un sac en papier : pleins d'air, quand ont appuie dessus (surpression), l'un résiste, et l'autre se vide très lentement.
    Pour calculer la quantité d'air évacué : on connait la qté d'eau évacuée, le % d'humidité relative intérieure, la pression ambiante, donc c'est calculable (je ne l'ai pas fait).
    Il y a un donc PDF là dessus appliqué aux parois respirantes sur idéemaisons.com, il me semble.
    A vérifier.
    A+

  13. #101
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par rbobeda
    Pour calculer la quantité d'air évacué : on connait la qté d'eau évacuée, le % d'humidité relative intérieure, la pression ambiante, donc c'est calculable (je ne l'ai pas fait).
    C'est un scandale !
    Mais sérieusement, comment tu fais pour calculer un débit de ventilation (naturelle, naturelle assistée, VMC...) si tu ne connais pas la quantité d'air ventilée par les murs ? Pour ton projet avec I. Nègre, c'est un BE qui a fait ça ?

  14. #102
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Au fait, Rbobéda, que se passe-t-il avec une paroi respirante en été ? Si on a un peu d'inertie, alors l'air intérieur est plus frais que l'air externe. On a donc une différence de pression "inversée", et l'air extérieur va rentrer dans le logement, tout comme la vapeur d'eau extérieure, non ?

  15. Publicité
  16. #103
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    Salut,

    Pour le débit de ventilation, tu te reportes aux textes officiels, qui t'imposent un minimum de ventilation de toute façon, et ne reconnaissent pas la ventilation par les murs. Donc pas le choix, mais on peut se placer dans le cas le plus favorable, pas les textes débiles de 82. Il y a eu depuis (en 97 je crois ?? po sûr) la reconnaissance de la modulation du débit, et la prise en compte des VMC HYGRO. On peut donc tomber à 15m3/h de débit nominal (ventil naturelle). De toute façon, la VMC Hygro ne se déclenchera quasiment jamais si les murs sont effiaces.
    En été... tu ouvres les fenêtres
    La ventilation est prévue (dans la loi aussi) pour l'hiver, les périodes estivales et mi-saison posent moins de problèmes. Enfin, si la vapeur d'eau en été rentre (cas très rare ou la pression intérieure est plus faible), ben de toute façon ce n'est qu'en été, HR faible, à moins d'habiter dans un marécage.
    Pour le projet dont tu parles, non, pas de BE, c'est moi qui m'y suis collé,mais bon, je ne suis pas architecte, j'ai une formation d'origine scientifique (mécanique des fluides) donc je ne suis pas trop dépaysé, il faut juste que je me remette un peu dans le bain à chauqe fois. (ça fait pas de mal )
    De toute façon, en France, aucun BE ne voudra ni ne pourra prendre en compte la perspiration.
    Ca n'est étayé par rien d'officiel.

  17. #104
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Ben il faut dire que c'est pô facile à comprendre ! Et quand je vois comment bossent certains BE... Tous les "experts", en France, ont un peu tendance à faire la même chose : faire vite, suivre le mouvement, "copier-coller"... Y'a qu'a voir l'expertise psychiatrique du procès d'Outreau.
    Bon, je m'éloigne sensiblement du sujet

    Bon courage. Ta démarche vaut le coup, je pense ! Mais je pense qu'il y a, comme moi, des gens qui ne se lanceront pas tant qu'ils n'auront pas une idée précise de comment ça fonctionne ("est-ce que je vais surventiler ? est-ce que je vais perdre plus de chaleur avec une VMC ? est-ce que ça ne dépendra pas trop de la météo ? "etc.).
    Il faut comprendre : quand tu t'es dépêtré des griffes d'un vendeur de PAC ou autre poudre de perlimpinpin, tu n'as pas envie de retomber dans la première secte venue !

  18. #105
    Elnourso

    Question Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour à tous,

    une question me brûle les doigts (en suivant les échanges seboseb et rbobeda) :
    peut-on allier (théoriquement) une maison perspirante et une VMC double-flux (hygro ou alors toujours à son niveau le plus bas, où le rendement est le meilleur)?

    Est-ce que la surpression dûe à la VMC double-flux n'aide pas à la perspirance?

    Merci

  19. #106
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    Ben naaaannn , c'est le contraire. C'est l'intérieur qui est naturellement en surpression. La VMC, elle, met en dépression le logement, contrairement à 1 tirage naturelle contrôlé. Donc, si VMC il y a (perso moi je m'en passe chez moi, pour les clients je suis les normes en vigueur) il faut que ce soit une VMC par insufflation (on ne retire pas d'air, on en rajoute) ou alors une VMC hygro, qui ne se déclenche que ponctuellement (après la cuisine, une douche, etc...)
    Pour Seboseb : la secte, c'est qui au juste ? Ceux qui habitent dans des caissons étanches, ou les autres ? On ne m'enlèvera pas de l'idée qu'un confort et une hygiène de vie uniquement suspendus à des ventilateurs, ça n'est pas tout à fait normal. Ca, la secte des bétonneux français sait le faire passer à presque tout le monde dans ce pays, et réussit à faire croire que les techniques palliatives sont les seules valables. Mais il y a longtemps que les murs respirants sont mis en application avec succès à l'étranger, je n'ai rien inventé. Les lois de la thermodynamique sont les mêmes pour tout le monde, seuls le savoir et les moyens de s'informer diffèrent. Les murs perspirants existent depuis qu'on sait construire en terre crue au moins. Depuis quelques millénaires,quoi

  20. #107
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    Rbobeda, Elnourso dans sa question a parlé de VMC double flux, parce que ce type de VMC insuffle autant d'air qu'elle n'en extrait.

  21. #108
    Nikau

    Re : Isolation par l'extérieur

    Ca à mon avis, c'est pas très juste : les performances des ventilos dépendent des réseau et des pertes de charge associés. Espérer que les deux réseaux (insufflation/extraction) soient équilibrés est illusoire je pense.

    Il y aura forcément un déséquilibre, dans un sens ou dans un autre.

  22. Publicité
  23. #109
    Quisit

    Re : Isolation par l'extérieur

    par contre je comprend pas trop comment une ventilation naturelle pourrait réaliser une surpression dans la maison, vu que ça agit comme une cheminée ça crée un tirage, donc une dépression.
    Serais-ce un enjolivement pro-perspirantiste ?

  24. #110
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    ou, une fatigue de fin de semaine ?
    Je suis d'accord avec la remarque de Nikau, mais globalement, on doit tendre vers un équilibre, ce qui n'est pas du tout le cas d'une SF.

  25. #111
    Elnourso

    Talking Re : Isolation par l'extérieur

    Bonsoir,

    Up! pour Philou67, j'ai bien fait exprès de parler de VMC double-flux...

    Dans les autres posts, on parle toujours de mise en surpression de l'habitat.

  26. #112
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    LO tout le monde,

    Pour la double flux*... ok fatigue de fin de semaine, c'est clair, je lirai moins en diagonale la prochaine fois, mea maaaaaaaaxima culpa

    Mais c'est vrai qu'on peut se poser la question : surpression ou dépression ? Sachant que les deux ventilos n'ont pas la même puissance en général sur un DF. A tout hasard, l'heureux possesseur d'un engin de ce type aurait-il une doc technique à portée de main ? Ca m'intéresserait de savoir quel ventilo inspire et lequel expulse ?

    Pour la ventilation naturelle, on est clairement en surpression car on limite toujours le tirage grâce aux bouches hygro, sinon on passerait en hiver de 15 m3/h à un tirage de folie, pour équilibrer les pressions.
    Pour info, les bouches d'extraction pour VMC sont tarées à 100 Pa, celles pour ventilation naturelle à 10 Pa (donc ne pas s'amuser à prendre des bouches de VMC pour faire du tirage nature, c'est moins cher mais ça marche moins bien )
    Bon WE à tous !

  27. #113
    hsholmes

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonsoir,

    Après deux mois de recherche j'ai trouvé un artisan qui isole par l'extérieur. Il m'a donné un ordre de prix de 120?/m2 avec pose avec polystyrene 10 cm.
    Avez vous eu des devis pour ce type d'isolation.
    Merci.

  28. #114
    seboseb

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par rbobeda
    Pour Seboseb : la secte, c'est qui au juste ? Ceux qui habitent dans des caissons étanches, ou les autres ? On ne m'enlèvera pas de l'idée qu'un confort et une hygiène de vie uniquement suspendus à des ventilateurs, ça n'est pas tout à fait normal. Ca, la secte des bétonneux français sait le faire passer à presque tout le monde dans ce pays, et réussit à faire croire que les techniques palliatives sont les seules valables. Mais il y a longtemps que les murs respirants sont mis en application avec succès à l'étranger, je n'ai rien inventé. Les lois de la thermodynamique sont les mêmes pour tout le monde, seuls le savoir et les moyens de s'informer diffèrent. Les murs perspirants existent depuis qu'on sait construire en terre crue au moins. Depuis quelques millénaires,quoi
    Evidemment, quand je dis "secte", c'est aux yeux du profane... Il faut prendre un peu de recul : tu es un consommateur lambda, tu visites les salons "maison et compagnie", tu manques de te faire refourguer une PAC, des radiateurs électriques en stéatite, un plan de maison orienté plein nourd-ouest, un poêle super design avec 45% de rendement... Puis tu t'informes un peu, tu commences à acquérir une pensée autonome, et là, tu tombes sur un perspirantiste de la première heure qui te dis que la VMC, bah finalement ça sert à rien... Tu risques d'avoir des doutes, non ??

    Celà dit, je suis personnellement convaincu que ta démarche est bonne !!! Mais je ne me lancerai pas avant d'avoir pigé concrètement comment ça marche, et d'être capable de calculer à 10% près mon débit de renouvellement d'air par perspiration. Mais il est vrai que je suis peut-être un peu plus tatillon que la moyenne

  29. Publicité
  30. #115
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    Peux-t-on considérer qu'une approche intégrant les deux solutions (perspiration et ventilation forcée) est valable ?
    Je développe un peu : on vise à maximiser la perspiration par les murs et la toiture, mais sans aller à l'extrème qui consisterait à intégrer une ventilation naturelle dont on se rend compte qu'il faut être fin calculateur pour la mettre en oeuvre. On installe donc une VMC (DF pour limiter les déperditions) éventuellement couplée à un PC.
    Avec une telle installation, suffirait-il de surveiller l'hygrométrie intérieur pour activer/désactiver la ventilation mécanique (voir la faire varier) ?
    C'est sans doute une solution "trop riche" vous allez me dire, car on associe deux sortes de ventilations, là où l'une des deux aurait suffit. D'un autre côté, çà met à la portée de tous une approche semi-perpirantiste, et celà peut permettre de limiter la ventilation mécanique en certaines périodes, ou de l'augmenter à d'autres (apporte une souplesse).

    En d'autres termes : est-il ridicule de vouloir rendre ces murs perspirants si l'on vise l'installation d'une VMC DF ?

  31. #116
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    Non, bien sûr, pas ridicule du tout je crois.
    La DF devient même franchement peu intéressante j'imagine (je veux dire inamortissable) à côté d'une bête VMC hygro (voire même de simple extracteurs ponctuels + hygrostat), qui va tourner très peu de toute façon si la perspiration est correcte.
    La DF devient alors un luxe, dont la pertinence écologique devient discutable (combien de litres de pétrole pour fabriquer une double flux ?)
    La ventilation naturelle, pour une maison individuelle, est tout à fait facile à mettre en oeuvre (puisqu'on peut limiter son débit, il suffit donc de prévoir "trop", les calculs de pertes de charge étant assez simples pour de petites installations). Elle ne fait pas réellement partie de la perspiration. C'est un plus surtout imposé par la réglementation, bien pratique quand même pour préserver les matériaux "modernes" de l'humidité dans les pièces humides. Sinon, bien sûr, enduits terres, chaux, terres cuites résistent très bien à l'humidité, et sont capables de la réguler en plus de ça. Mais bon, il ne s'agit pas de produits industriels (et souvent c'est bon marché), donc peu d'intérêt pour ceux qui établissent les DTU (=> plus ou moins directement : les industriels eux-mêmes)
    Au sujet de "la secte" : Seboseb, tu as raison, tout dans notre paysage immobilier français (le PIF, quoi ) , chez les marchands de matériaux, chez les constructeurs, chez les artisans... nous pousse dans la même direction, vers une sorte de pensée unique, de vérité absolue et indiscutable.
    Déjà, juste ce constat fait que c'est louche. Pas sain, en tout cas. Et ça donne l'envie d'aller voir ailleurs, juste par curiosité.
    L'énorme avantage que nous avons par rapport à la génération de nos parents, c'est l'accès à l'information, et à l'information mondiale, la possibilité de comparer, de recouper, etc... Et quand on gratte un peu, on peut se faire une opinion assez facilement, et par exemple douter du bien fondé des campagnes de pub qui vantent les qualités exceptionnelles du dernier produit tip top écolo qui va sauver la planète tellement qu'il est bien : le parpaing.
    Allez, tiens, pour ceux qui ne l'aurait pas encore vu, un peu de propagande :
    http://www.blocalians.fr/
    Après ça , si vous avez encore envie de construire en bois, c'est que... vous aurez réfléchi

  32. #117
    zeitoun

    Re : Isolation par l'extérieur

    Salut les gars !

    Je trouve qu'on séloigne pas mal du sujet du fil "isolation extérieur" pour dériver sur..."la maison perspirante"
    C'est intéressant aussi, mais j'aimerais bien recentrer un chouia le débat

    hsholmes:
    Après deux mois de recherche j'ai trouvé un artisan qui isole par l'extérieur. Il m'a donné un ordre de prix de 120?/m2 avec pose avec polystyrene 10 cm.
    Avez vous eu des devis pour ce type d'isolation.
    J'ai un ami qui avait fait le tour des artisans qui font ca à Toulouse (pour de la réno) et il a fini par laisser tomber vu les coups de fusil qu'il prenait à chaque fois. Il semble que vu le peu de gens qui font ca, et le peu de poseurs, les poseurs s'entendent pour gonfler la facture (vive la concurrence!).
    Bref il ne te reste que l'auto-construction...
    Ca te permettra de mettre le paquet sur l'épaisseur pour pas cher !

    Reste à trouver un système de fixation pour les fortes épaisseurs (et oui, désolé de remettre ca sur le tapis )
    Le mieux que j'ai vu à ce jour c'est pour 20cm d'isolant (et encore, la cheville rentre un peu juste pour moi dans le mur s'il est un brique/parpaing). On en trouve quez hilti par exple.

    Mais pour 30-40cm d'isolant comme je voudrais faire, il vaudrait mieux percer le mur tous les 30cm et mettre des chevilles dans lesquelles on met des tiges filetées (inox ou plastique pour ne pas rouiller). Puis empaler les couches d'isolant sur les tiges. Et après faudrais mettre un bouchon assez large pour tenir l'isolant vissé sur le stiges filetées ...

    Bref si quelqu'un a trouvé et expérimenté une technique qui marche, faites-le savoir !

    A+
    Z

  33. #118
    jamo

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par zeitoun
    Reste à trouver un système de fixation pour les fortes épaisseurs (et oui, désolé de remettre ca sur le tapis )
    Le mieux que j'ai vu à ce jour c'est pour 20cm d'isolant (et encore, la cheville rentre un peu juste pour moi dans le mur s'il est un brique/parpaing). On en trouve quez hilti par exple.

    Mais pour 30-40cm d'isolant comme je voudrais faire, il vaudrait mieux percer le mur tous les 30cm et mettre des chevilles dans lesquelles on met des tiges filetées (inox ou plastique pour ne pas rouiller). Puis empaler les couches d'isolant sur les tiges. Et après faudrais mettre un bouchon assez large pour tenir l'isolant vissé sur le stiges filetées ...

    Bref si quelqu'un a trouvé et expérimenté une technique qui marche, faites-le savoir !

    A+
    Z
    Je pense que ça reviendrait moins cher à coller , reste
    à trouver la bonne colle , je me renseigne , le Map à
    l'interieur ça va mais à l'ext , je ne sais pas .
    sinon , un systeme à rails dans lequel on coulisse l'isolant .
    je vais à la peche

  34. #119
    rbobeda

    Re : Isolation par l'extérieur

    euh... 30 à 40 cm d'isolant... Là je vois que tu as les moyens. Obtenir un R de 7 à 10 pour les murs, en plus du support... C'est pour produire de la chaleur, non ?

    Bon, cela dit, j'ai eu le même problème nque tout le monde pour l'iso par l'extérieur. Finalement, c'est bien vers l'autoconstruction qu'il faut aller.
    Pour les fortes épaisseurs (je veux dire plus de 15cm), les tiges filetés ne me semblent pas vraiment conseillées, c'est un pont thermique à chaque fois, et c'est non négligeable. Il est préférable de passer en couches croisées, pour éviter les ponts thermiques entre les plaques, et pour éviter ceux dus aux chevilles. EN gros, on utilise un cheville plastique à frapper en 1ere couche si on est sur de la maçonnerie, et puis une simple vis à tête large sur la 2eme couche. Ca revient bcp moins cher aussi en chevilles.

  35. #120
    hsholmes

    Re : Isolation par l'extérieur

    Sur la coupe que m'a présenté l'artisan les plaques ont une rainure, un rail plastique est fixé au mur et l'on fait coulisser la plaque. Pour plus de 10 cms il peut mais le cout de la structure de maintien est un peu plus cher.
    Bon alors personne n'a de tarif, flute ...

Page 4 sur 128 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. S.o.s. Isolation Par L'exterieur
    Par sylvain.valy dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/04/2008, 10h11
  2. Isolation par l'extérieur (sous bardages)
    Par Absolut1212 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/12/2007, 17h38