Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Explication courbe de chauffe



  1. #1
    Zebulon38

    Explication courbe de chauffe


    ------

    Bonjour,

    J'ai une installation de chauffage central de ce type:
    chaudière fioul condensation de dietrich GTU120
    un circulateur "dernier cri" wilo-Stratos pico
    une sonde d'ambiance de dietrich FM181
    une sonde extérieure de température coté nord de la maison
    et enfin 11 radiateurs fontes d'une vingtaine d'années dont 7 sont utilisés.
    Ma maison étant inocupée en journée je chauffe de 6h à 8 et de 16h à 22h30 en confort à 19,5 deg et le reste du temps confort réduit 16 deg.
    (maison à 450m d'altitude, isolation 30 cm de ouate de cellulose dans les combles, double vitrage, orientation sud)

    Tout ceci est bien beau mais je trouve le temps de montée en température bien long.

    J'ai vu que sur cette chaudière toute récente je dispose d'un choix de plusieurs courbes de chauffe.
    Est ce que cela a un sens d'augmenter la pente de ma courbe de chauffe sachant que j'ai une sonde d'ambiance qui devrait piloter automatiquement la chaudière en fonction de la température extérieure et la température intérieure ?
    Si oui comment connaitre la courbe de chauffe idéale (pour info je ne peux jouer ni sur le pied ni sur la tete de courbe, je peux juste choisir entre des pentes prédéfinies)

    Merci d'avance pour vos explications et conseils !!

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Did67

    Re : Explication courbe de chauffe

    1) Il y a un déjà long fil comparable, créé par denez29... Peut-être y jeter un oeil, même si c'est fastidieux, pour m'éviter de tout réécrire...

    2) La bonne réponse est : je ne sais pas...

    - la pente corrige la température en fonction de la temp externe : elle dit de combien il faut relever la temp de départ de l'eau pour maintenir la temp intérieure souhaitée de sorte à ce qu'il ya ait toujours équilibre...

    - une pente bein réglée se reconnait au fait que quelle que soit la temp externe, la consigje est toujours atteinte : qu'il fasse + 12 ° ou - 20° dehors, il fera toujours 20° à l'intérieur ; la température de départ de l'eau augmente juste ce qu'il faut

    - une pente dépend donc de l'isolation mais aussi et surtout des émetteurs (radiateurs, planchers chuaffants) etc..

    3) Tu devrais te pencher sur l'inertie thermique de ta maison : c'est comme une voiture, elle est plus ou moins "lourde" à faire bouger...

    Cette inertie dépend si l'isolation est à l'intérieur (ITI) ou à l'extréieur (ITE). Elle dépend des "masses" à l'intérieur : murs, murs épais, purs en pierre ou clopisons (placo;, briquette cruese), des planchers (bois, dalle béton...).

    Si tu as beaucoup d'inertie, il est vain d'espérer remonter la température très vite.

    Il peut alors être vain d'abaisser / remonter pour des périodes courtes. Quand je dis "vain", je veux dire "impossible".

    4) En particulier, remonter vite se traduit par une temp élevée dans ton circuit qui emp^che la condesnation : ce que tu gagnes en pertes du fait de l'abaissement, tu le perds car tu chuaffes avec la chauidère à bloc ce qui diminue la condensation !

    A noter que la condensation sur des circuits avec radiateurs en fonte est déjà discutable. Si en plus tu n'optimises pas le fonctionnement en optant pour un fonctionnement régulier à la plus basse température posisble, cela va devenir très faible...

    5) Plutôt que le pente, il faut jouer sur l'anticipation : en gros, sachant que la chaudière met 2 heures à remonter (par exemple), si je veux ma temp à 7 h du matin, il faut programmer le passage en mode "confort" à 5 h du matin...

    Voilà les grands éléments de réflexion...

  5. #3
    Zebulon38

    Re : Explication courbe de chauffe

    Bonjour Did67,

    Merci pour ton avis.
    J'avais lu effectivement un thème proche de celui ci sur futura et j'en étais arrivé à la conclusion que ce n'était vraiment pas facile et que je n'y comprenais pas grand chose .....
    Effectivement, comment juger précisément de l'inertie par exple, vaut il mieux anticiper le chauffage ou augmenter la pente de chauffe.
    En tous cas merci pour ton éclairage qui est finalement très clair

    Suite à ta lecture, je vais essayé plutôt de travailler sur l'anticipation du chauffage pour espérer garder le principe de condensation.
    Je ne sais d'ailleurs même pas si avec ma courbe de chauffe actuelle (pente 1,3), je condense ou pas mais vu la faible température de mes radiateurs j'imagine que oui... Y a t il une astuce facile qui permet de savoir si la chaudière utilise la condensation ou pas ?

  6. #4
    Clair31

    Re : Explication courbe de chauffe

    Bonjour,
    +1 pour Did67, il faut anticiper
    Il y a aussi ce fil qui aborde la régulation du chauffage.
    Une pente de 1.3 c'est effectivement faible avec des radiateurs, mais comment a-t-elle été déterminée?
    Au dessus de 15°C presque toutes le courbes se valent c'est encore plus vrai à 20°C.
    Le meilleur test pour valider si ta pente est bien réglée, c'est pendant une période de grand froid avec par des température de - 5, -10 voir -20°C pendant plusieurs jours de suite (en fait les plus basses possible), alors si tu as trop chaud il faut réduire un peu la pente, par contre si tu as trop froid, il faut la remonter.
    Si tu chauffe l'eau a plus de 55°C tu n'as pas de condensation.
    Dans la pratique c'est moins simple, la plupart des chaudières modulent la puissance du bruleur et auto-adaptent la pente en fonction des besoins.
    La vitesse du circulateur influe aussi sur la quantité de condensation.
    A+
    Dernière modification par Clair31 ; 26/11/2011 à 09h46.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Zebulon38

    Re : Explication courbe de chauffe

    Merci Clair31
    Je rebondis sur ta dernière phrase "La vitesse du circulateur influe aussi sur la quantité de condensation."

    Justement, j'ai un circulateur qui est une vraie usine gaz et ou je peux jouer sur 3 paramètres:
    Réglage de la puissance de la pompe (hauteur manométrique)
    Type de régulation (pression differentielle variable ou constante)
    Fonction ralentie ou non (lorsque le ralenti est activé la pompe suit le ralenti de l'installation de chauffage par évaluation d'un capteur de température....)

    Comment puis je favoriser la quantité de condensation par ses paramètres ?

  9. #6
    Did67

    Re : Explication courbe de chauffe

    oulàlà ! Cela fait beaucoup de choses !

    1) On est d'accord : ta pente, tu la règles à l'équilibre thermique (après que la temp interne dans la maison se soit stabilisée) ; au fur et à mesure où il fera de plus en plus froid, ce sera simple :

    soit ta temp interne souhaitée est toujours atteinte, tu ne changes rien
    soit il y a une tendance à faire trop chaud, tu baisses la pente (la régulation corrige "trop" !)
    soit la temp interne à tendance à baisser, tu remontes la pente (la régulation ne corrige pas assez)

    Idéalement, il faudrait neutraliser la sonde d'ambiance (qui corrige elle aussi et "perturbe" donc les observations) pendant ces réglages. ET n'agir qu'en absence d'apprts "autres" genre soleil -par ex par temps gris...

    Tu te soustrais à toute observation du retard à la montée à ce stade.

    Le réglage du pied - dont on parle souvent sur certains fil - est du chipotage. Dans ton cas, en fonction de la pente, la régulation glisse sur des corubes parallèles. Au pied de ccourbe, donc par temp externe très douce, cela converge ; les écarts sont faibles et de toute façon ta chaudière ne consomme pas grand chose ; donc l'écart se traduit par "peanuts puissance 3 "!

    2) Ensuite, une fois la pente satisfaisante, tu rétablis la sonde d'ambiance et tu vois combien de temps se passe entre la bascule "abaissement ou nuit ou lune / confort ou jour ou soleil". Donc sans aucun savant calcul, tu sauras l'inertie de ta maison mesurée en "heures de retard à la montée". C'est du bricollage, mais c'est tout à fait suffisant. ! Et tu anticipes d'autant sur ta programmation. Un point c'est tout.

    3 ) Condensation :

    c'est simple aussi ; tu auras d'autant plus de condensation que la température de retour du circuit est froide. Donc :

    - par temps extérieur doux ; plus il fera froid, plus ta pente corrigera et plus ton circuit sera chaud et moins cela condensera ; c'est un peu l'absurdité (enfin les limites) de la cndensation avec un circuit "haute température" (genre radiateur en fonte) ! Rie à faire. La condensation estpeu adaptée à ce type d'installation. Si : 2 possibilité : a) isoler, avec les mêmes radiateurs, une temp plus basse suffira ; b) remplacer les radiateurs des picèes les plus chauffées par des "hautes performances"

    - par les réglages, obtenir la temp souhaitées avec le circuit à la temp la plus basse possible : réfléchir si l'abaissement est pertinent, débit plutôt élevé (mais cela à un coût électrique !), supprimer les thermostatiques s'il y en a, et sinon, toujours ouverts à fond...

    Donc là non plus, ne t'arrache pas les cheveux. Dans ton cas, il n'y a pas tellement à gratter. Quoique tu fasses. Insomnies ou pas !

    J'ai peur qu'en pleine saison froide, tu ne condenses plus tellement. Si tu veux le savoir : il y a en général un siphone ne sortie de chauidère sur le tube PVC qui recueille les condensats. Tu dévisses le bouchon et du mesures...

    4) circulateur

    si tu veux arriver à quelque chose par la courbe de chauffe, il te faut stabiliser le débit : pour régler une puissance d'un radiateur, on peut jouer sur deux variables : la temp de l'eau à débit constant (courbe de chauffe) ou le débit à température constante (robinets thermotatiques) ; utiliser les deux en même temps conduit en général à une cacophonie (ce que j'ai appelé sur un autre fil "papa accélère et maman freine")

    hauteur manométrique : se calcule selon ton circuit (en gros longueur diamètre des tubes, nombre de "chicanes" coudes etc °+ hauteur physique de la maison) ; tu règles ua minilmum ; monter la pression pour rien consomme de l'électricité et n'apporte strictement rien

    fonction ralenti : je dirais non ; tourner avec un débit maintenu en baissant la température optimise la condensation...

  10. Publicité
  11. #7
    Zebulon38

    Re : Explication courbe de chauffe

    Et bien d'abord un grand merci à tous.
    Vous n'êtes pas avare d'explications qui de plus sont claires.
    Je vais donc rentrer en phase de mesure pour ensuite "optimiser"tous ces paramètres !
    A bientôt et bon we

Discussions similaires

  1. Régler la courbe de chauffe d'une maison à forte inertie
    Par denez29 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 363
    Dernier message: 19/01/2012, 14h32
  2. [Thermique] Chauffe-eau Ariston 200 AHN 2000 W horizontal : ne chauffe plus. |résolu]
    Par dane7471 dans le forum Dépannage
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/07/2009, 16h35
  3. Pompe à chaleur et courbe de chauffe
    Par brunokitesurf dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/01/2009, 14h38
  4. Courbe orthoptique d'une courbe
    Par chacal66 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 19
    Dernier message: 10/11/2008, 20h51
  5. [PhyM32] Ça courbe, ça courbe...
    Par Gwyddon dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 14/03/2008, 19h09
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...