Répondre à la discussion
Page 8 sur 166 PremièrePremière 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 240 sur 4965

Partages d'informations sur chaudières Fröling



  1. #211
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling


    ------

    Salut,
    Voici quelques photos prises lors de l'installation de ma P2 l'été dernier

    Arrière de la P2 avec les tuyauteries existantes, ainsi que la vanne de décharge thermique
    DSC_0654.JPG

    La P2 sans son habillage sur la remorque qui a servi au transport:
    DSC_0656.JPG

    Le silo avant pose du parquet incliné, les sondes ne sont pas encore raccordées
    Les chevrons sont posés sur un enduit de 8 cm d'épaisseur qui sert aussi à renforcer l'étanchéité
    DSC_0718.JPG

    Autre vue du silo avec les 2 raccords pour alimentation granulés et récupération des poussières.
    Le sol a été surcreusé au centre avec reconstitution d'une dalle, pour gagner de la hauteur dans le silo
    DSC_0720.jpg
    A+
    Herve

    -----

  2. Publicité
  3. #212
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Salut,

    C'est Did qui posait la question...

    A+
    Désolé Roy,
    J'ai tellement l'habitude que tu me poses des questions sur ma P2 que je n'ai pas regardé qui posait la question.
    Pour compléter mon message (à Did), les pertes du ballon sont estimées à 100 W alors que celles de la P2 (selon rapport du BLT) sont estimées à 324 W. L'incidence de la température de consigne à 79°C sur les pertes thermiques dans l'air de la chaufferie se situe donc surtout au niveau de la chaudière pendant le temps qu'elle est en marche soit de l'ordre de 5 h/jour, mais comme le ballon va conserver une eau à 80°C environ pendant 20 h environ (le reste de la journée), au final les pertes chaudière d'un coté et ballon de l'autre finissent peut être par s'équilibrer.
    A voir plus précisément,
    A+
    Herve

  4. #213
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    1) OK. Pour le tampon...

    2) La baisse de la température chaudière joue bien entendue sur les pertes de la chaudière, mais je pensais plus au rendement au moment de la combustion : plus tu montes la température chaudière, et moins l'eau "aspire" les calories (le delta entre les gaz de combustion et l'eau diminue), plus tes fumées sont chaudes et moins ton rendement chaudière est bon. Bref : plus de calories produites qui partent dans les fumées (qui sortent plus chaudes) et moins de calories produites dans l'eau...

    Se rajoute ensuite ce que tu dis : les pertes en cours de stockage que ce soit celles du tampon ou celles de la chaudière... Là aussi, plus ta température est élevée, et plous tu as de pertes...

    3) C'était bien une question ! Elle se pose aussi pour le tampon.

    Quel est le meilleur compromis ? osciller entre 40 et 65 °, avec pour conséquence évidemment des redémarrages plus fréquents ou osciller entre 55 et 80 ??? Je pose la question... Avec un tampon, il me semble que tu as une marge considérable question "durée des cycles" et par conséquent, je "tirerais" un peu vers le bas pour "gratter" un peu de rendement en oscillant un peu plus vite...

    Mais bon, c'est mon dada, gratter !

  5. #214
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message

    L'incidence de la température de consigne à 79°C sur les pertes thermiques dans l'air de la chaufferie se situe donc surtout au niveau de la chaudière pendant le temps qu'elle est en marche soit de l'ordre de 5 h/jour,
    Herve
    Non non : ta chaudière perd tout autant quand elle est à l'arrêt (pour une même température). Très exactement, tes pertes sont proportionnelles au delta T entre temp chaudière et temp de la chaufferie... Donc elle diminue au fur et à mesure que la temp de la chaudière baisse. Mais si tu montes ton tampon à 80, ta chaudière s'arrête bien à 80. Avant que la temp ne baisse suite aux pertes. Non ?

    Si tu oscilles entre 60 et 80 ce sera presque le double que si tu oscille entre 40 et 60 (un écart moyen de 45 dans le 1er cas, par rapport à un écart moyen de 25 dans le second si on prend une temp chuafferie de 25°). Bien sûr, ce n'est "que" le double (ou la moitié) des 324 W (mesurés je suppose à la temp nominale d'environ 75 ° ???). Pas tout à fait rien quand même, pour un "gratteur" !

    Encore une fois : à ça se rajoute les calories dégagées par la combustion mais "jetées par la cheminée" pour "moindre essorage des fumées" (ce que j'ai appelé rendement plus haut).

  6. #215
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1) OK. Pour le tampon...

    2) La baisse de la température chaudière joue bien entendue sur les pertes de la chaudière, mais je pensais plus au rendement au moment de la combustion : plus tu montes la température chaudière, et moins l'eau "aspire" les calories (le delta entre les gaz de combustion et l'eau diminue), plus tes fumées sont chaudes et moins ton rendement chaudière est bon. Bref : plus de calories produites qui partent dans les fumées (qui sortent plus chaudes) et moins de calories produites dans l'eau...

    Se rajoute ensuite ce que tu dis : les pertes en cours de stockage que ce soit celles du tampon ou celles de la chaudière... Là aussi, plus ta température est élevée, et plous tu as de pertes...

    3) C'était bien une question ! Elle se pose aussi pour le tampon.

    Quel est le meilleur compromis ? osciller entre 40 et 65 °, avec pour conséquence évidemment des redémarrages plus fréquents ou osciller entre 55 et 80 ??? Je pose la question... Avec un tampon, il me semble que tu as une marge considérable question "durée des cycles" et par conséquent, je "tirerais" un peu vers le bas pour "gratter" un peu de rendement en oscillant un peu plus vite...

    Mais bon, c'est mon dada, gratter !
    Salut Did,
    Sur ton 2° je suis d'accord, plus la température des fumées est élevée, plus le rendement diminue. C'est pourquoi, les constructeurs, dans le dimensionnement de l'échangeur tubulaire, visent une température d'émission de fumées à puissance nominale de l'ordre de 120°C. Pour la puissance minimale, la température des fumées va être nettement inférieure, mais doit rester suffisamment élevée pour ne pas condenser dans la chaudière, ni dans le conduit de cheminée.
    Pour un échangeur donné, le flux thermique va dépendre de l'écart de température entre les fumées et l'eau. Mais ce n'est pas strictement proportionnel, plus cet écart de température augmente, plus on s'écarte de la droite, le rendement d'échange chute.

    Pour de fumées à 130°C en sortie et une température de l'eau en sortie de 80°C l'écart est de 50°C. En réalité on devrait prendre la température moyenne, aussi bien pour les fumées: moyenne (T fumées entrée, T fumées sortie), que pour l'eau moyenne (Teau retour, Teau sortie). Pour l'eau c'est facile, c'est 70 qui est la moyenne entre 60 et 80. Pour les fumées, je n'ai aucune idée, on pourrait calculer par la capacité calorifique du mélange air+CO2+H2O. C'est sûrement supérieur à 310°C, température pour laquelle la moyenne est à 220°C
    Donc l'écart est de l'ordre de 220-70=150°C. Le changement de 10°C du coté eau, en supposant que cela ne change rien coté fumées ne devrait pas changer beaucoup cet écart.

    Ce qui est nettement plus déterminant, c'est la puissance chaudière, quand on est au minimum, l'échangeur conserve sa capacité d'échange, et de ce fait il essore beaucoup plus les calories des fumées.
    C'est ce qu'on observe dans le rapport du BLT sur la P2 de 15 kW, à la puissance proche du nominale (13,2 kW founis à l'eau), pour une température d'eau de 70°C, les fumées sortent à 125°C en moyenne et le rendement est de 91%. A 4,3 kW et pour une température d'eau de 71°C, les fumées sortent à 77°C environ et le rendement est de 89,4%.
    La température des fumées est donc passée de 125 à 77°C, sans modification de la température de l'eau en sortie, l'échangeur essorant bien toutes les calories des fumées, puisqu'en sortie, la différence de température n'est plus que de 5°C entre les fumées et l'eau.

    Par rapport à cela, à puissance nominale, le changement de température de l'eau de 10°C aura une incidence beaucoup moins forte sur le rendement de transfert au niveau de l'échangeur, et pas d'incidence sur le rendement de combustion proprement dit.
    Il est sûr que j'ai une marge entre 1 démarrage/jour actuel et 3 ou 4 qui seraient encore acceptables.

    Par rapport à ton point 3, j'observe que je n'oscille pas entre 2 températures (voir les courbes que j'ai posté), la consigne de température de 79°C est tenue au degré près, car du fait de la présence du ballon, il n'y a pas de perturbation appliquée à la chaudière, sauf en fin de charge quand la température de retour augmente assez rapidement.
    Je ne peux pas appliquer ta proposition qui est "osciller entre 40 et 65°C", car j'ai une vanne de mélange thermostatique tarée à 60°C, donc au dessous de 60°C il ne sort pas une goutte d'eau chaude de l'ensemble chaudière+boucle de recyclage. C'est même pire car la pompe de recyclage qui est aussi la pompe de chargement du ballon, ne démarre qu'à partir de 65°C (préconisation Froling). Là, comme il s'agit d'un paramétrage, je pourrais descendre à 60°C, mais pas moins, à cause de la vanne thermostatique.
    Donc finalement je peux descendre la température de consigne à 70°C, voir à 65°C à la limite en espérant que la vanne thermostatique est entièrement ouverte à cette température, ce qui n'est pas sûr.

    Il faudrait que j'étudie un protocole et que je fasse l'essai, par exemple pour un chargement complet du ballon (sans chauffage), pour voir si j'observe un changement de rendement global ou non.
    A+
    Hervé

  7. #216
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Non non : ta chaudière perd tout autant quand elle est à l'arrêt (pour une même température). Très exactement, tes pertes sont proportionnelles au delta T entre temp chaudière et temp de la chaufferie... Donc elle diminue au fur et à mesure que la temp de la chaudière baisse. Mais si tu montes ton tampon à 80, ta chaudière s'arrête bien à 80. Avant que la temp ne baisse suite aux pertes. Non ?

    Si tu oscilles entre 60 et 80 ce sera presque le double que si tu oscille entre 40 et 60 (un écart moyen de 45 dans le 1er cas, par rapport à un écart moyen de 25 dans le second si on prend une temp chuafferie de 25°). Bien sûr, ce n'est "que" le double (ou la moitié) des 324 W (mesurés je suppose à la temp nominale d'environ 75 ° ???). Pas tout à fait rien quand même, pour un "gratteur" !

    Encore une fois : à ça se rajoute les calories dégagées par la combustion mais "jetées par la cheminée" pour "moindre essorage des fumées" (ce que j'ai appelé rendement plus haut).
    Did,
    Tu as raison, les pertes thermiques de la chaudière ne se limitent pas au temps pendant lequel elle est en marche puisqu'elle continue à émettre de la chaleur dans la chaufferie après avoir été arrêtée, par contre elle ne perd pas autant. En effet ces pertes exprimées en Watt diminuent au fur et à mesure que la température de la chaudière diminue et se rapproche de la température ambiante.

    Les 324 W indiqués dans mon message résultaient de mon calcul. Ce sont en fait 281 W mesurés par le BLT pour une puissance de 13,9 kW, des fumées à 125°C, une température de sortie chaudière de 70°C, tandis que l'air chaufferie était à 18°C. A 80°C pour la sortie chaudière, cela serait plus.
    La perte totale de chaleur depuis l'arrêt chaudière jusqu'à un nouveau démarrage (l'intégrale de la courbe) est également proportionnelle à l'écart de température de départ entre la chaudière et l'air chaufferie.
    Par contre le flux instantané qui se dissipe de la chaudière dans la chaufferie va en diminuant, surtout au début quand la pente est maximale, et d'après mes calculs la perte est de 6,75 W/°C donc quand la température moyenne chaudière est descendue à 50°C, 11 h après l'arrêt, le flux est 6,75 (50-20)=202 W au lieu de 371 W dans les mêmes conditions de calcul.
    Par rapport à ta proposition d'osciller entre 40 et 60°C, encore une fois je n'ai pas d'oscillation de température de sortie chaudière et je ne peux descendre en sortie au dessous de 65°C actuellement.
    A+
    Herve

  8. Publicité
  9. #217
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut,
    Hier j'ai remarqué que la température des fumées de ma P2 montait vers 140°C alors que j'avais le souvenir que c'était moins il y a quelque temps. En effet quand j'ai repris mes premiers enregistrements, la température des fumées ne dépassait guère les 120 à 125°C.
    J'ai conclu que les échanges de chaleur devaient être moins bons, ce qui avait pour effet de laisser partir des fumées plus chaudes.
    J'ai donc effectué un nettoyage complet de la P2, type nettoyage annuel.
    Première observation:
    une partie des cendres ne sont pas collectées par la vis, notamment sous les ressorts car il n'y a pas de plaques inclinées pour les ramener vers le centre, là où est la vis. Il y a aussi des cendres qui passent derrière les plaques inclinées de devant, surtout celle du coté de l'arrivée du foyer.
    Quantité de cendres:
    Pour une consommation estimée (compteur horaire sur vis) de 680 kg de granulés, j'ai retiré 3,4 kg de cendres c'est à dire 0,5%. C'est exactement la spécification du granulé que j'utilise (Crepito type premium). Dans les cendres figurent quelques granulés ressemblant à du charbon de bois qui ont du s'envoler lors du décendrage automatique ou être éjectés par les nettoyages manuels du foyer.
    Quelques critiques:
    Je trouve peu commode le démontage de la sonde lambda qu'il faut dévisser en tortillant le câble, alors qu'une fixation comme celle de la sonde de température aurait été bienvenue.
    Pour enlever les ressorts, je n'ai pas trouvé d'autre moyen que d'enlever leur support au niveau de l'axe réalisé par 2 tétons fixés par goupille. Les goupilles en question sont difficiles à extraire, ou peut être n'ai-je pas les bons outils.
    Pour le reste cela va, c'est simple et ergonomique.

    Je vous livre quelques photos:
    Le haut de l'échangeur après avoir démonté les ressorts de nettoyage
    DSC_0026.JPG
    Le même haut de l'échangeur après avoir remis les ressorts
    DSC_0023.JPG
    A+
    Herve

  10. #218
    invite87302233
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    Salut Hervé,

    Intéressant cette vue de ton silo. D'après la disposition des raccords de remplissage, je suppose que lors du transvasement, tu souffles ton pellet d'abord par un orifice, et ensuite tu croises les tuyaux pour compléter le plein par l'autre, afin d'avoir un remplissage complet et régulier.

    Je constate aussi que tes pans inclinés vont j'usque par terre, sans le plan vertical de 16 cm préconisé par Fröling. Visiblement, ça ne pose pas de problème car tu avais dit que l'aspiration te donnait satisfaction.

    ____________

    Concernant le nettoyage annuel de la P2, j'ai constaté la même chose que toi, soit une certaine accumulation de cendre au fond de la chaudière, mais ces cendres non ramassées par la vis ne gênent ni le fonctionnement, ni le rendement.

    Pour la sonde Lambda, je n'ai pas trouvé le démontage très "mécanique" non plus. On y arrive, mais faut faire un peu gaffe quand même. J'avais pensé couper le cable et raccorder les fils au moyen de prises, mais je n'étais pas sûr de ne pas modifier la résistance des fils et de ne pas créer des problèmes de données erronnées.

    En ce qui concerne la dépose du support des ressorts de nettoyage de l'échangeur, les goupilles fendues sont faites dans un acier particulièrement dur et ne sont vraiment pas pratiques à enlever. J'ai remplacé les axes percés et leur goupilles par des axes avec une rainure et des "clips" qui se mettent et s'enlèvent à la main. J'avais aussi été agréablement surpris par la propreté quasi parfaite des tubes (ce qui n'était pas le cas lors du premier nettoyage qui avait été fait après 4 mois de mauvais fonctionnement de la chaudière, et en plus en consommant du mauvais pellet)

    _____________

    Il est cool ton site, pas encore tout lu mais c'est une mine d'informations très complète.

    A+
    Dernière modification par roy1360 ; 26/11/2011 à 11h41.

  11. #219
    invite87302233
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Re,

    Pour les axes et arrêts, c'est ceci:

    http://www.gardette.fr/data/classes/...rod_54_pdf.pdf

    A+

  12. #220
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut Roy,
    Intéressant cette vue de ton silo. D'après la disposition des raccords de remplissage, je suppose que lors du transvasement, tu souffles ton pellet d'abord par un orifice, et ensuite tu croises les tuyaux pour compléter le plein par l'autre, afin d'avoir un remplissage complet et régulier.

    Je constate aussi que tes pans inclinés vont jusque par terre, sans le plan vertical de 16 cm préconisé par Fröling. Visiblement, ça ne pose pas de problème car tu avais dit que l'aspiration te donnait satisfaction.
    En effet j'ai 2 raccord symétriques et 2 tapis d'impact. Pour mon premier chargement les 4,5 tonnes sont rentrés en utilisant un seul des raccords, mais si j'ai besoin de remplir complètement je peux monter à 6 tonnes environ en finissant de remplir un coté puis commutation sur l'autre raccord.
    De plus, dans le conditions du dernier remplissage les pellets vont jusqu'au plafond (doublé en contreplaqué) et sur toute la demi largeur (il y a une poutre au centre). Il n'y a donc aucun espace de perdu. C'était une bonne surprise lors du premier remplissage.
    Puisque j'ai dû vider une partie à cause du bouchage de la sonde, j'ai vu que le plancher n'a pas bougé, de même que la mousse polyuréthane autour des sondes. Seul le joint silicone a claqué par endroits.
    Ci-joint une vue de mon ancienne sonde
    DSC_0716m.jpg

    et voici une vue de la nouvelle
    DSC_0034.jpg

    Concernant le nettoyage annuel de la P2, j'ai constaté la même chose que toi, soit une certaine accumulation de cendre au fond de la chaudière, mais ces cendres non ramassées par la vis ne gênent ni le fonctionnement, ni le rendement.

    Pour la sonde Lambda, je n'ai pas trouvé le démontage très "mécanique" non plus. On y arrive, mais faut faire un peu gaffe quand même. J'avais pensé couper le cable et raccorder les fils au moyen de prises, mais je n'étais pas sûr de ne pas modifier la résistance des fils et de ne pas créer des problèmes de données erronnées.

    En ce qui concerne la dépose du support des ressorts de nettoyage de l'échangeur, les goupilles fendues sont faites dans un acier particulièrement dur et ne sont vraiment pas pratiques à enlever. J'ai remplacé les axes percés et leur goupilles par des axes avec une rainure et des "clips" qui se mettent et s'enlèvent à la main. J'avais aussi été agréablement surpris par la propreté quasi parfaite des tubes (ce qui n'était pas le cas lors du premier nettoyage qui avait été fait après 4 mois de mauvais fonctionnement de la chaudière, et en plus en consommant du mauvais pellet)
    Merci pour l'information à propos des petits axes, je vais essayer d'en acheter également.
    Le résultat du nettoyage a été très intéressant car j'ai retrouvé les températures de fumées que j'avais en début de saison (120°C). Par contre je ne sais pas quels sont les dépôts qui agissent beaucoup et quels sont ceux qui sont sans importance.
    Comme tu l'indiques, les cendres en fond de chaudière n'ont aucune importance car il n'y a pas d'eau circulant sous le plancher, donc pas d'échange utile.
    Mais qu'en est-il des dépôts sur les cotés, ou sur le fond, opposé à la porte, ou au plafond?? A creuser,
    A+
    Hervé

  13. #221
    bslle

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Hello les fans de P2 ! Herve, tu n'as pas de soucis de vidage homogène avec cette inclinaison de plan ? (c'est moins de 45 ° non ?) car chez moi j'ai pas une super inclinaison non plus et lorsque le stock de granules atteint le niveau du plan, ils ont du mal à glisser...malgré le plan en stratifié ! Pour le nettoyage de la sonde, moi j'enlève le capot du dessus et débranche la connection sur la carte, et hop pas de torsades

  14. #222
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par bslle Voir le message
    Hello les fans de P2 ! Herve, tu n'as pas de soucis de vidage homogène avec cette inclinaison de plan ? (c'est moins de 45 ° non ?) car chez moi j'ai pas une super inclinaison non plus et lorsque le stock de granules atteint le niveau du plan, ils ont du mal à glisser...malgré le plan en stratifié ! Pour le nettoyage de la sonde, moi j'enlève le capot du dessus et débranche la connexion sur la carte, et hop pas de torsades
    Salut,
    Pour les plans inclinés du silo, l'angle est de 40°, je ne sais pas encore comment cela se passera en fin de vidage du silo, car c'est trop tôt pour que j'ai pu observer. Comme j'ai suivi l'ancienne prescription de Froling qui était de faire un plan central entre les 2 plans inclinés, et non un fossé rectangulaire, je présume que le vidage ne sera pas total ...
    On verra cela plus tard.
    En ce qui concerne le nettoyage de la P2, à quelle fréquence le fais-tu? Est-ce que tu enlèves également les ressorts pour nettoyer les tubes? As-tu des dépôts de cendres sur le foyer?
    A+
    Herve
    Dernière modification par herve78500 ; 27/11/2011 à 11h22.

  15. Publicité
  16. #223
    bslle

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Hello, Je fais un nettoyage complet 1 x an (descriptif plus haut dans cette discussion) en fait celui décrit dans le manuel + cheminée 1 à 2 x. Par contre je prends soin de nettoyer le bruleur tous les 15 jours ; j'enlève les cendres résiduelles + les tous les restes de pellets carbonisés et je brosse les fentes (j'ai eu l'un ou l autre problème de détonation à l'allumage il y a 2 ans et le technicien Froling m'avait préconisé de prendre soin du bruleur qui doit être "propre" (en fait pas "bouché" sinon l'air peux avoir du mal à arriver au démarrage etc) en fait ça me prends 5'. J'oubliai, je nettoie aussi le capteur de niveau dans le réservoir tampon car il y a un max de poussière qui s'accumule dessus. C pas si ça sert à qqchose mais bon...
    Du côté du SAV Froling toujours aussi pitoyable, j'ai fait une demande pour le filtre à poussière depuis 2 mois, pas de réponses...
    J"expliqué plus haut les problèmes redondants de bouchage des sondes. J'ai toujours cru que c'était l'aspiration qui merdé...mais je pense que c'est plutôt un problème d’accumulation de ces fameuses poussières dans les sondes et donc forcement en retour ça ne peux pas aspirer ?

  17. #224
    invite87302233
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut à tous,

    @ Hervé,

    Les photos de tes sondes sont intéressantes. Mais j'ai (encore) une question: Sur la première version, la tôle trapèzoïdale qui est face au tube d'aspiration et qui relie le "chapeau" au socle est dans des dimensions qui semblent conformes à la version d'origine. Sur la deuxième version, les modifs apportées sont parfaites (fente dans le tube d'aspi, chapeau avec les échancrures latérales, etc, etc...), mais cette fameuse tôle devient très large et rectangulaire. C'est voulu ?


    @ bslle: Pour l'angle des plans inclinés, il y a chez je ne sais plus quel constructeur (Fröling, Hargassner ou Liebi...) une préconisation qui dit que 30° suffisent si la surface est parfaitement lisse et dure (genre contreplaqué).

    Pour la poussière dans les buses: J'ai du démonter une des miennes pour faire des photos et je me suis apperçu qu'il y avait en effet pas mal de poussière "stockée" à l'intérieur. Je n'avais pas (encore) rencontré de problème d'aspiration (hormis avec un essais de pellet dont les brins étaient bien trop longs), mais du coup je les ai toutes démontées et soufflées à l'air comprimé (elle étaient en fonction depuis deux ans).

    Au sujet du nettoyage annuel: Il y a un "détail" qui a son importance, c'est le nettoyage de la sonde Lambda. La première fois que je l'ai fait, je me suis contenté de passer un coup de chiffon sur le "sensor" de la sonde et de la remonter. En fait, il faut sortir l'écrou en plastique (?!) et bien souffler avec de l'air comprimé dans le trou qui est à l'avant et dans les 5 autres qui sont sur le pourtour. C'est évident, mais je l'avais pas fait...


    A+

  18. #225
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Salut à tous,
    @ Hervé,
    Les photos de tes sondes sont intéressantes. Mais j'ai (encore) une question: Sur la première version, la tôle trapèzoïdale qui est face au tube d'aspiration et qui relie le "chapeau" au socle est dans des dimensions qui semblent conformes à la version d'origine. Sur la deuxième version, les modifs apportées sont parfaites (fente dans le tube d'aspi, chapeau avec les échancrures latérales, etc, etc...), mais cette fameuse tôle devient très large et rectangulaire. C'est voulu ?

    @ bslle: Pour l'angle des plans inclinés, il y a chez je ne sais plus quel constructeur (Fröling, Hargassner ou Liebi...) une préconisation qui dit que 30° suffisent si la surface est parfaitement lisse et dure (genre contreplaqué).

    Pour la poussière dans les buses: J'ai du démonter une des miennes pour faire des photos et je me suis apperçu qu'il y avait en effet pas mal de poussière "stockée" à l'intérieur. Je n'avais pas (encore) rencontré de problème d'aspiration (hormis avec un essais de pellet dont les brins étaient bien trop longs), mais du coup je les ai toutes démontées et soufflées à l'air comprimé (elle étaient en fonction depuis deux ans).
    Au sujet du nettoyage annuel: Il y a un "détail" qui a son importance, c'est le nettoyage de la sonde Lambda. La première fois que je l'ai fait, je me suis contenté de passer un coup de chiffon sur le "sensor" de la sonde et de la remonter. En fait, il faut sortir l'écrou en plastique (?!) et bien souffler avec de l'air comprimé dans le trou qui est à l'avant et dans les 5 autres qui sont sur le pourtour. C'est évident, mais je l'avais pas fait...
    A+
    Salut Roy,
    Tu as bien remarqué la seule liberté que j'ai pris par rapport au modèle, le pied support. J'ai cherché à comprendre le fonctionnement, et voici la façon dont je vois les choses:
    Il faut assurer des proportions correctes entre l'air et les granulés, pour cela il faut limiter l'arrivée des granulés, mais en même temps il faut aider leur arrivée par des turbulences.
    D'où une première fente qui est un court-circuit entre soufflage et aspiration. Pour limiter l'arrivée de granulés face à l'orifice d'aspiration on compte sur le toit et ses échancrures. Celles-ci sont telles qu'avec l'angle de frottement interne des granulés, le pied du tas sous le toit sous chaque échancrure arrive à peu près au radier (point le plus bas) de l'extrémité du tube d'aspiration.
    Pour aider le coulage des granulés par des turbulences, on crée un premier petit courant d'air horizontal sous le support du toit en forme de coin, ce courant d'air devient vertical après la pliure du coin et retourne vers l'entrée de l'aspiration.
    On crée un deuxième courant d'air plus important (surface de fente plus grande) au dessus du support en coin du toit. Ce courant d'air, coincé entre le dessous de toit et le support de toit en coin, rencontre un obstacle constitué par les granulés sur le devant, aussi il se divise en deux et retombe vers le bas sur les deux cotés de toit qui comportent des échancrures.
    La forma amincie du support dans sa partie verticale a, me semble-t-il, pour fonction de laisser arriver des granulés d'en face. Mais cela reste limité, car le support constitue quand même un obstacle et ce coté de toit ne comporte pas d'échancrure.
    J'ai donc fait le choix de privilégier l'arrivée des granulés par les 2 cotés plutôt que par le devant.

    En ce qui concerne la sonde lambda, le technicien Froling m'avait conseillé de vérifier les orifices de la sonde Lambda car le bulbe qu'on voit à l'extrémité n'est pas l'élément sensible. Celui-ci se trouve dessous et les 6 orifices (1 en face et 5 en périphérie arrière) sont des points de prélèvement de fumées, il faut donc éviter qu'ils soient bouchés. J'ai hésité à passer la soufflette dessus car dans l'ignorance, j'ai pensé que l'élément sensible pouvait craindre ce genre de manœuvre. Par contre j'ai enlevé l'écrou plastique, en me disant que s'il avaient fait un écrou avec 2 sens de filetage (intérieur - extérieur) opposés, il serait simple de démonter la sonde sans tortiller le câble. et j'ai essuyé au chiffon l'arrière où se trouvent les 5 trous.

    Par rapport à la question de bslle, il me semble qu'il y a 2 angles de frottement à considérer: l'angle de frottement interne, qu'on observe quand la sonde fait un trou dans les granulés, sans que les plans inclinés soient visibles, et l'angle de frottement granulés sur plan incliné. Si cet angle de frottement est supérieur à la pente des plans inclinés, en enlevant tous les granulés au pied du plan incliné on verra qu'il en reste accrochés sur la pente (d'autant plus si l'angle de frottement interne est également supérieur à la pente des pans inclinés).
    En ce qui me concerne j'ai eu l'impression, lors de mon vidage partiel et manuel, que lorsque j'enlevais les granulés au pied du plan incliné, tous les granulés venaient, mais ce n'est pas très précis.
    Avec mon fond qui est plat - sans fossé central - je m'attends toutefois à ce qu'il reste un peu de granulés, même sur les 2 plans inclinés au droit de la sonde.

    @bslle: pourrais-tu poster une photo de ton foyer avant nettoyage, car personnellement lorsque je nettoie, j'ai l'impression que les fentes recouvertes par des cendres restent totalement fonctionnelles et qu'elles soulèvent ces cendres (un tout petit peu cohérentes mais légères) lorsque l'air est en marche. Cela serait totalement différent si c'était du mâchefer ...
    A+
    Herve

  19. #226
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    bslle,
    En complément de mon message précédent, entre les deux plans inclinés, le plat central est de 20 à 30 cm de large.
    L'angle de frottement interne des granulés est de 35°. Je l'ai mesuré avec une fausse équerre et un niveau, l'incertitude est de plusieurs degrés, acr par exemple j'ai trouvé 42° au lieu de 40° pour les plans inclinés, alors que l'angle est de 40° en théorie.
    Comme mes plans inclinés sont à 40°, si l'on dégage le pied d'un plan incliné, il ne peut pas rester un tas de granulés qui irait en s'épaississant le long de la pente. Si c'était le cas, l'angle de frottement interne des granulés serait supérieur à 40°.
    Les préconisations Froling pour la pente des plans inclinés sont de 40 à 45°, ce qui signifie implicitement que l'angle de frottement des granulés reste, sauf exception, au dessous de 40°.
    A+
    Herve

  20. #227
    invite87302233
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    [..........] J'ai donc fait le choix de privilégier l'arrivée des granulés par les 2 cotés plutôt que par le devant.
    Salut Hervé,

    Et tu as eu raison, puisque c'est joliment ce qu'a fait Fröling, non pas en modifiant les buses mais en préconisant le "canal central étroit" et la face veticale de 16 cm de hauteur qui est quasiment en appui sur les buses.

    A+

  21. #228
    invite87302233
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    L'angle de frottement interne des granulés est de 35°.
    Re,

    Sur la doc technique de ce fabricant Suisse de chaudières à granulés, à la page 3.11, il est écrit qu'un angle de 35° des pans inclinés est suffisant:

    http://liebilnc.ch/images/content/ad...01_09_2011.pdf

    A+

  22. Publicité
  23. #229
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut,
    En complément à mon message n° 181 sur la reprise d'humidité par les granulés dans un silo, j'ai trouvé sur le Net un diagramme intéressant qui donne à l'équilibre la teneur en eau du bois en fonction de la température de l'air ambiant et de son taux d'humidité.
    Pièce jointe 165673


    Ainsi, par exemple, pour une humidité relative de l'air de 70%, pour une température de l'air de 20°C, le bois à l'équilibre aura une teneur en eau de 14% environ.
    Donc, si ce graphique est également valable pour des granulés (à voir), les granulés à 3% ou 5% de teneur en eau sont loin de l'équilibre, lorsqu'ils sont dans une atmosphère à 70% d'humidité (pas spécialement élevée), et ils aspireront d'autant plus de vapeur d'eau qu'ils sont éloignés de l'équilibre.
    A+
    Hervé
    Dernière modification par SK69202 ; 04/12/2011 à 16h40. Motif: Gestion pièce jointe

  24. #230
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut à tous,
    Sur la notice des chaudières Hargassner Classic et Standard 9-22 kW, j'ai relevé les points suivants pour l'entretien annuel:
    1) Contrôle et nettoyage de l’échangeur, des tubes de fumées et du dispositif de nettoyage (turbulateurs), de l’extracteur de fumées et du carneau,
    2) Contrôle et nettoyage du foyer, des réfractaires et des arrivées d’air primaire et secondaire. Attention : les réfractaires sont fragiles et friables. Ils ne doivent
    pas être grattés, mais simplement nettoyés avec une brosse à poils souples.
    3) Contrôle et nettoyage de la turbine de l‘aspirateur des granulés
    4) Contrôle et nettoyage de l’allumeur
    5) Contrôle et graissage de toutes les pièces mécaniques en mouvement,
    6) Contrôle et réglage éventuel de la grille de décendrage,
    7) Contrôle et vérification des dispositifs de sécurité, en particulier l’écluse rotative et la soupape de dépression,
    8) Nettoyage et vérification de la sonde Lambda, avec étalonnage éventuel
    9) Vérification des joints et de leur étanchéité,
    10) Contrôle visuel de l’état des pièces d’usure,
    11) Vérification des paramètres de la régulation (date, heure, utilisateur, installateur), relever les compteurs d’heures du menu infos supplémentaires
    12) Vérification du bon fonctionnement de l’installation, correction des réglages/paramétrages si nécessaire

    Par rapport aux préconisations d'entretien de la P2 Froling:
    Pour les points 1 et 2, OK, c'est pareil
    Point 3, non mentionné chez Froling. Compte tenu des poussières passant dans l'aspirateur, un contrôle ne serait peut être pas inutile.
    Point 4, idem, pas mentionné. Il semble que l'allumeur Hargassner comporte une cellule infrarouge, ce qui expliquerait ce contrôle, car l'allumeur véhicule un air propre
    Point 5, le graissage: pas mentionné chez Froling. La plupart des réducteurs sont à carter étanche rempli d'huile, donc pas de graissage. Mais il reste la chaîne de la vis d'alimentation ...
    Point 6, nettoyage de la grille: instruction semblable pour les fentes du foyer
    Point 7, équivalent sauf soupape de dépression qui n'existe pas chez Froling
    Point 8, sonde Lambda, équivalent, sauf la mention d'étalonnage, est-ce possible sur la P2?
    Point 9, les joints: équivalent chez Froling
    Point 10, pièces d'usure: pas mentionné chez Froling. Quelles sont les pièces d'usure et comment les contrôle-t-on?
    Point 11, pas vu précisément chez Froling, mais pas inutile de faire de même
    Point 12, très général, suppose un oeil averti pour repérer ce qui ne va pas (ou bien noter les remarques de l'utilisateur)
    A+
    Herve

  25. #231
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Pièces d'usure : je ne connais que les balais des moteurs (ventilateurs). Okofen préconise un remplacement d'office après 3 ans. Je ne l'ai pas fait.

  26. #232
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message

    Donc, si ce graphique est également valable pour des granulés (à voir), les granulés à 3% ou 5% de teneur en eau sont loin de l'équilibre, lorsqu'ils sont dans une atmosphère à 70% d'humidité (pas spécialement élevée), et ils aspireront d'autant plus de vapeur d'eau qu'ils sont éloignés de l'équilibre.
    A+
    Hervé
    Je pense.

    D'où l'intérêt des "silos étanches" (même si en surface, il peut y avoir reprise).

    D'où sans doute la recommandation d'Okofen (et de mon fournisseur) de vider le silo tous les 2 ans...

  27. #233
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message

    Donc, si ce graphique est également valable pour des granulés (à voir), les granulés à 3% ou 5% de teneur en eau sont loin de l'équilibre, lorsqu'ils sont dans une atmosphère à 70% d'humidité (pas spécialement élevée), et ils aspireront d'autant plus de vapeur d'eau qu'ils sont éloignés de l'équilibre.
    A+
    Hervé
    Je pense.

    D'où l'intérêt des "silos étanches" (même si en surface, il peut y avoir reprise).

    D'où sans doute la recommandation d'Okofen (et de mon fournisseur) de vider le silo tous les 2 ans...

    PS ta pièce jointe n'a pas été jointe selon la procédure et validée par un modérateur ; elle nous est inacessible.

  28. #234
    bslle

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Hello, Ci joint les photos de mon bruleur avant/après le nettoyage que je fait tt les 15 jours. Photo également du silo tampon, je nettoie aussi la sonde de niveau. Si vous avez un tuyau pour le nettoyage des tubes d'arrivée d'air suis preneur ! En plus Froling le préconise...mais je vois pas comment ; côté bruleur il n'y a que les fentes et côté ventilo, ce m^me ventilo est vissé sur le corps de la chaudière ! Dernière photo : Tube allant du départ tuyau IMG_1771.jpgIMG_1768.jpgIMG_1769.jpgIMG_1770.jpgturbine > écluse d'alimentation. Le tech Froling m'avait également dit de le nettoyer régulièrement car des poussières s'accumulent et on tendance à le boucher. Ce fut déjà le cas. (A quoi il sert au fait ?)

  29. Publicité
  30. #235
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Est ce que la pièce jointe du message #229 est visible pour ceux qui n'ont pas d'étiquette modérateur ?
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  31. #236
    ombre1000

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Pas pour moi en tout cas !

  32. #237
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Non. Voir dernier point de mon message 233. Votre "filtre" marche !!!

  33. #238
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Justement à la lecture du message #233, j'ai inséré à nouveau la pièce jointe en image. Nouvel essai dans ce message, la pièce jointe est elle visible ?
    Images attachées Images attachées  

  34. #239
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par bslle Voir le message
    Hello, Ci joint les photos de mon bruleur avant/après le nettoyage que je fait tt les 15 jours. Photo également du silo tampon, je nettoie aussi la sonde de niveau. Si vous avez un tuyau pour le nettoyage des tubes d'arrivée d'air suis preneur ! En plus Froling le préconise...mais je vois pas comment ; côté bruleur il n'y a que les fentes et côté ventilo, ce m^me ventilo est vissé sur le corps de la chaudière ! Dernière photo : Tube allant du départ tuyau Pièce jointe 165968Pièce jointe 165969Pièce jointe 165970Pièce jointe 165971turbine > écluse d'alimentation. Le tech Froling m'avait également dit de le nettoyer régulièrement car des poussières s'accumulent et on tendance à le boucher. Ce fut déjà le cas. (A quoi il sert au fait ?)
    Salut bslle,
    Dans le forum sur l'entretien d'une P2, j'avais posté les préconisations que m'a communiquées le technicien Froling lors de la mise en service. Compte tenu de ce que j'ai lu pour l'entretien de la chaudière Hargassner classic ou standard, voici une mise à jour de l'entretien annuel pour une P2:

    Pour le nettoyage annuel de la P2 Froling, il convient de réaliser les opérations suivantes:
    1) nettoyage général de l'enceinte intérieure de la chambre de combustion à la brosse souple en enlevant les tôles verticales du fond et en ramassant les cendres sur le plancher
    2) nettoyage du foyer après avoir enlevé le capot supérieur, nettoyer les fentes d'arrivée d'air primaire avec une lame de scie à métaux en en forçant la ventilation au max. Si nécessaire, nettoyages des 2 tuyaux coudées d'acheminement de l'air primaire (si l'on ne serre pas les vis d'extrémité il parait que l'on peut démonter les tubes sans enlever tout le bloc latéral d'alimentation). Si démontage des 2 tuyaux coudés pas possible, démonter le ventilateur et tringler chacun des 2 tubes avec un goupillon monté sur tige souple du genre câble.
    3) démontage du capot supérieur noir, partie arrière, pour accès aux sondes et au nettoyage automatique WOS.
    4) Enlever le capot au dessus du nettoyage automatique et aspirer les poussières.
    5) Démonter et essuyer la sonde de fumées avec un chiffon, de même démonter la sonde lambda et son raccord plastique, l'essuyer et s'assurer que les 5 trous de prise d'air sont bien débouchés.
    6) Enlever les 4 ressorts de nettoyage et l'axe qui les maintient suspendues, tringler avec un goupillon souple les tubes de l'échangeur de chaleur.
    7) démonter l'extracteur de fumées en prenant soin de ne pas détériorer le joint épais, nettoyer les pales au pinceau.
    8) démonter le petit tuyau souple qui arrive sous la vanne écluse, le nettoyer. Démonter le raccord métallique filté à chaque extrémité et vérifier qu'il n'y a pas d'accumulation de poussières sous la vanne écluse.
    9) si beaucoup de poussières se sont accumulées sous le capot du réservoir journalier (arrivée des granulées depuis le silo), démonter l'aspirateur et brosser les pales avec un pinceau.
    10) surveiller l'usure des charbons de l'allumeur (durée estimée à 3 ans) et de l'aspirateur (durée de vie > 5 ans)
    11) vérifier les joints de la porte de la P2, ceux du capot inférieur pour accès au tiroirs cendriers
    12) graissage de la chaîne et des engrenages qui commandent la vis d'admission de granulés, varifier l'absence de fuite d'huile des carters des 2 motoréducteurs (vis admission et vis décendrage)
    13) vérifier et noter les paramètres de la régulation par rapport à ceux de l'année précédente, les ajuster si nécessaire. Relever tous les compteurs de fonctionnement.

    N.B.: l'entretien mensuel ou de fréquence plus rapprochée est différent et concerne principalement le foyer et les fentes d'admission d'air.

    Le petit tuyau souple qui part de la sortie soufflage aspirateur et qui arrive sous la vanne écluse sert à mon avis à ne pas mettre en dépression la vis, et donc à ne pas aspirer les fumées chaudes. Lors du remplissage du réservoir journalier, tout le réservoir est mis en dépression par l'aspirateur. La vanne écluse qui prélève les granulés au fond du réservoir journalier est directement soumise à cette dépression. Comme elle n'est pas parfaitement étanche à l'air, cette dépression se communique au bas de la vis d'admission des granulés. La dépression risque ensuite de se propager jusqu'au débouché de la vis dans le foyer. Il pourrait donc se créer un courant d'air chaud depuis le foyer, au travers de la vis, puis de la vanne écluse et jusque dans le réservoir journalier. Le risque d'incendie serait élevé, aussi en mettant en surpression le dessous qui est l'aval de la vanne écluse, le débit d'air ira vers le réservoir journalier (pas grave) et vers le foyer au travers de la vis (pas grave non plus).
    A+
    Herve

  35. #240
    bslle

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Merci herve78500 pour tes précieuses précisions

Page 8 sur 166 PremièrePremière 8 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Partage d'informations sur les chaudières VETO
    Par BIRICHIN dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/01/2019, 13h56
  2. recherche d'informations sur conseiller en génétique
    Par koaly dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/11/2007, 17h02
  3. récolte d'informations sur la masse effective
    Par nehoo dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2006, 19h11
  4. Recherche d'informations sur les imprimantes
    Par lordgodgiven dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2004, 17h40
  5. recherche d'informations sur l'action des virus sur PC
    Par Tigros dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2003, 19h50
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...