Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?



  1. #1
    Mayeric

    Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?


    ------

    Bonjour à tous,

    Mon réseau de chauffage semble un peu enrhumé depuis son installation…

    Un peu d’historique d’abord : dans un contexte de rénovation, j’ai fait poser il y a trois ans un plancher chauffant hydraulique « mince » (3-4cm d’épaisseur de chappe, enrobant des tuyaux PER-BAO 10mm de diamètre intérieur). Pressé par l’hiver et le chauffagiste se faisant un peu tirer l’oreille pour assurer la connexion finale du plancher au local chaudière, j’ai du finaliser l’installation en achetant et connectant en urgence une chaudière électrique (Gialix 12kW triphasée – achetée à un particulier, mais dans un carton « proche du neuf »).

    Cela chauffe « correctement », mais depuis le début j’ai le sentiment que la transmission de la puissance vers le PC est limitée : la chaudière régule sans sembler dépasser les 6kW de puissance même lorsque le besoin de chauffage est élevé (elle chauffe 90m2), et la loi d’eau me parait élevée (consigne 43°C à -12°C extérieur). Le tout me donne l’impression qu’il y a un manque de débit d’eau dans le circuit. Le circulateur de la chaudière est sur la position maximale (« 3 »), mais les débimètres de la nourrisse du PC n’indiquent que ~95l/h en sortie de chacune des boucles (8 boucles de PC sur les nourrisses que j’ai ouvertes au max puis équilibrées avec les débimètres incorposés).

    Si je regarde le graph théorique du circulateur en position « 3 », il donne à 760 l/h (=8*95) une compression de 5,6m colonne d’eau ce qui me parait énorme… Mon impression est que peut-etre un élément de mon circuit est bouché depuis l’origine, ou mon circulateur n’a jamais bien fonctionné, ou autre pb.

    Quelqu’un saurait-il estimer les pertes de charges de mon circuit PC, en particulier les pertes singulières, pour aider à cibler le problème potentiel ? J’ai tenté ma chance avec des données trouvées ici et là mais sans parvenir…

    Mon installation :
    - Chaudières Gialix 12kW (installée au sous-sol)
    - Arrivée vers les nourrisses du PC au rez-de-chaussée (au total, comprenant l’aller et le retour) :
    o 20m de multicouche 20/27
    o 2 vannes ¾’
    o 2 vannes 1’
    o 1 tamis 1’ (installé dans un second temps, et sans effet sensible sur le débit)
    o 14 coudes à 90°en 20/27 (il y a plusieurs traversées de parois)
    o Les deux nourrices (8 sorties chacune en 10/12) du PC
    - Sur les nourrices sont branchées 8 boucles dont je n’ai pas le détail, mais j’ai estimé sur base de photos de travaux la longueur d’un boucle « typique » : 64m, en PER-BAO (Rehau) de 10/12 (10mm de diamètre intérieur).

    Ceci vous parait-il cohérent avec les 5,6m de colonne d’eau donné pour le circulateur ? A défaut, quels seraient vos conseil pour diagnostiquer le problème (bouchon, pb circulateur, autre ?) et/ou le résoudre ?

    Je suis preneur de vos lumières !!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    40CDV20

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bsr,
    760l/h -5.6H, en soit ça n'a rien d'exceptionnel, sauf que l'on sort de la courbe exploitable, et être à deux doigts de 6HM à débit nul. Il est recommandé de ne pas descendre sous le 1m3/h.
    Pour un PC la pression doit être la plus constante possible, et en cela les circulateurs auto-adaptables sont un vrai plus. Quant au débit on s'accorde généralement à 1.8m3/h pour 100 m², 2.4 pour 150 et 2.8 pour 200 (ce sont des valeurs moyennes).
    Cdt.

  4. #3
    40CDV20

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bjr,
    Ca n'inspire pas grand monde semble t-il, ou alors une grosse poussée de paresse
    Je pense qu'il faut préciser quelques éléments utiles, configuration, serpentin ou escargot, longueur des circuits, en terme de terte de charge y a t-il d'identifié un circuit défavorisé,...un schéma serait utile
    Mon avis est que la section 10/12 engage mal l'optimisation, perso je considère que le mini raisonnable est du 13/16 qui permet de gerer correctement une longueur de 100 m. J'ai évoqué qq débits, il en va de même pour la vitesse linéaire qui est encadrée assez finement 0.8-0.9, 1m/s est excessif, 0.75 est insuffisant.
    Cdt.

  5. #4
    Mayeric

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Merci de ces quelques éléments de retour, qui semble me confirmer un problème sur mon circuit, même sans parler d'optimisation. J'ai malheureusement fait l'erreur de payer le chauffagiste avant de récupérer le schéma de l'installation et lorsque je lui ai demandé après, je n'ai jamais eu de réponse... il ne me reste que les photos de travaux .
    J'ai trouvé la relation 760l/h / 5.6m sur le descriptif du circulateur de la chaudière, sur base de mon estimation de débit (très approximatif, sur base des débimètres d'équilibrage de la nourrisse). Pour les quelques éléments additionels :
    - Le PC couvre une surface de ~85m2, avec 8 boucles en tuyaux 10/12de PER-BAO (solution Renovia de Rehau). La pose est globalement "en spirale", avec un pas de ~15cm
    - Tous les robinets ouverts, 7 boucles sur 8 étaient presque au même débit, la dernière un peu au-dessus (probablement un peu favorisée)... je l'ai ramenée au débit des autres en vissant le débimètre de la nourrisse. Maintenant, toutes les boucles sont comparables pour leur débit. J'ai fais le calcul estimée de longueur pour une des boucle : ~65m en 10/12

    Le circulateur est interne à la chaudière électrique (Gialix 12kW), avec 3 vitesses. Bien que je sois sur la vitesse maximale ("3"), mes calculs de vitesses de fluides me donnent :
    - ~0,4 m/s dans les boucles du PC
    - ~0,7 m/s dans le circuit d'alimentation en 20/27
    Ceci est en lien avec le débit total, et me parait parait bien peu...

    D'où mon questionnement :
    - Les pertes de charges de mon circuits seraient-elles cohérentes avec ces débits ? Dans ce cas ces débits seraient "normaux" et le circulateur ce la chaudière n'aurait juste pas assez de "pêche" --> éventuel possibilité d'en mettre un second autre en série ?
    - Si les pertes de charges sont incohérentes avec le débit, alors il y a probalement un problème, soit de circulateur, soit d'obstruction dans le circuit (partie commune). Mais dans ce cas, comment le diagnostiquer ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    40CDV20

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bjr,
    Je ne sais pas dire ne connaissant pas cette chaudière. Généralement les circulateurs des générateurs électriques sont largement dimensionnés, ça peut être utile d'en donner les éléments principaux ou mieux le graphe. A peu près, en terme d'équivalence, à 5.6HM on doit être à 55 KPa de pression.
    Pour 85m², un débit de l'ordre de 1.5m3/h est nécéssaire, associé à une vitesse à 0.8m/s. On est en gros à 50% des valeurs nominales.
    Ce que je ne comprends pas, l'installation n'a pas fait l'objet d'une recette technique avec relevé des paramètres usuels, ça peut aussi se faire à froid et découplé de la chaudière ?
    Oui il est toujours possible de coupler en série 2 circulateurs, mais il faut déjà statuer sur l'existant.
    Cdt.

  8. #6
    caillou

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bonjour,
    Un défaut de débit peut être lié à une mauvaise purge du réseau, cas le plus courant. Pour lever ce doute, brancher un tuyau d'arrosage et envoyer l'eau du réseau dedans. Si vous avez une pompe de jardin, la mettre en boucle avec un bidon, ou seau pour surveiller qu'à la sortie, il n'y a plus de bulle. Vérifiez aussi le circulateur de la chaudière...Il faut parfois se méfier des occasions...
    Sinon, un tuyau coudé peut aussi causer ce problème.
    Enfin, il existe aussi sur certain circulateur, un clapet anti retour. Je me suis fais avoir déjà, et ne l'ayant pas vu, l'installateur en a mis en autre !
    Normalement, le PC doit être limité à 27°C en surface contact avec le pied je crois. Les PC minces sont très réactifs, normalement.
    Les circulateurs en série c'est une mauvaise idée car le plus lent va contrarier le plus rapide et entrainer sa cavitation.

  9. Publicité
  10. #7
    40CDV20

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bsr,

    Citation Envoyé par caillou Voir le message
    Bonjour,
    Les circulateurs en série c'est une mauvaise idée car le plus lent va contrarier le plus rapide et entrainer sa cavitation.
    Pas nécessairement, ce type de montage compact à 2 pompes existe, bien qu'il soit le plus souvent en configuration //. C'est une question de prise en charge par la régulation, et c'est un plus en PC ou l'optimisation passe par une pression constante et un débit variable. Ceci dit, c'est aussi d'une certaine façon inutilement compliqué.
    Dans le cas de Mayeric si on utilise un tableur standard pour déterminer sa PDC en mCE, on trouve au total (PDC linéique + PDC singulières), environ 4.25mCE = 425KPa = 0.425 bar, ce qui est assez élevé.
    A noter, ça devrait fonctionner si il n'y a pas de défauts cachés de mise en oeuvre et/ou de circuit.
    Pour repère, un PC bien calculé et bien installé c'est autour de 2/2.5 mCE de PDC (en gros de 1.5 à 3).
    Si on s'en tient à ces 0.425bar pour dimensionner le circulateur, ça ne fonctionnera probablement pas si on s'en tient à ce qu'il rapporte (0.56 bar en fonctionnement dégradé).
    Où se cache le vice ?
    Cdt.

  11. #8
    behache

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bonsoir à Tous
    Citation Envoyé par Mayeric Voir le message
    ...Cela chauffe « correctement »,.. j’ai le sentiment que la transmission de la puissance vers le PC est limitée
    Si cela chauffe correctement la puissance est limitée au suffisant
    : la chaudière régule sans sembler dépasser les 6kW de puissance même lorsque le besoin de chauffage est élevé (elle chauffe 90m2)
    As tu une idée des pertes thermiques par -12°. Il est possible que ce soit < 6 kW
    , et la loi d’eau me parait élevée (consigne 43°C à -12°C extérieur).
    43° départ pour la T° ext de base n'a rien d'exceptionnel.
    C'est la température de sol <inférieure à 28°C (de mémoire) et l'aquastat de sécurité réglé <50°C (toujours de mémoire)
    qui sont les règles à respecter.
    Y a t il eu des températures de -12°C ? Quelle était la T° intérieure ?
    Le circulateur de la chaudière est sur la position maximale (« 3 »),...
    Si je regarde le graph théorique
    Peux tu, stp, nous mettre un lien ou nous poster ce graphe en image jointe à ta réponse ?
    du circulateur en position « 3 », il donne à 760 l/h (=8*95) une compression de 5,6m colonne d’eau ce qui me parait énorme…
    5.6mCE et 760 l/h !
    En régime d'écoulement turbulent, la perte de charge varierait comme le carré du débit,
    voir ce LIEN
    Quel débit constaté et pression déduite en position 2 ?
    Quelqu’un saurait-il estimer les pertes de charges de mon circuit PC, en particulier les pertes singulières,...
    Oui toi avec CECI !
    Mon installation :- ......
    o 1 tamis 1’ (installé dans un second temps, etsans effet sensible sur le débit
    de l'avoir précisé
    o 14 coudes à 90°en 20/27 (il y a plusieurs traversées de parois)
    Certains en série ? Combien (le plus) en série parcourus par quel débit ?
    Dernière modification par behache ; 12/01/2015 à 19h22.
    Cordialement.

  12. #9
    Mayeric

    Exclamation Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Ca y est ! Je suis devenu grace à vous un spécialiste des pertes de charges singulières . Un peu dur de s'y mettre, mais à ce stade j'ai fait une évaluation avec :
    - Pertes de charges linéaires boucles PER-BAO 10/12 (65m): 1,5 m ce
    - Pertes de charges linéaires boucle multicouche 20/27 (20m): 0,66 m ce
    - Pertes de charges singulières sur boucle multicouche 20/27 : 0,75 m ce (en additionnant toutes les singularités rencontrées - j'ai même un peu chargé la mule !)
    Bref au total 2,9 m colonne d'eau. Un peu inférieure à l'évaluation de 40CDV20 à 4,2m ce (peut-etre ai-je fait une erreur: puis-je avoir une vue sur la feuille de calcul utilisée ?). Dans tous les cas, en-dessous de ce que j'ai observé à ce stade sur base d'estimation grossière du débit, et de courbe du circulateur (en pièce jointe).

    Pour info sur les coudes : ils sont tous en série sur la conduite de 20mm intérieure, ,avec débit actuellement évalué à 760l/h
    - 1 coude quasiment en sortie de chaudière
    - 1 coude 2m plus loin
    - 2 coudes successifs de traversé de mur 1,5m plus loin
    - puis encore 2 coudes successifs de traverse de plancher ~5m plus loin
    tout est à multiplier par 2 pour le retour de l'eau à la chaudière

    Les déperditions de mon habitation de 150m2 étaient évaluées à ~12kW (à -11°C de référence). Je suis donc parti sur ~9kW pour le plancher chauffant, mais aimerai bien avoir un peu de réserve de puissance quand il faut tout remonter en température après une absence de plusierus jours (ex. ce noel... il a fallu 3 jours pour que la maison remonte en T !!).

    La pression de refoulement du circulateur semblant donc assez supérieure aux pertes de charges, cela me suggère un problème dans mon installation :
    - soit sur l'estimation de débit (qui fausserait tout le calcul !)
    - soit sur les pertes de charges dans mon installation (bulle d'air, colmatage, etc.)
    - soit sur le circulateur.

    Ne souhaitant pas "immobiliser" mon chauffage en cette période froide (Madame ne serait pas contente en cas de pb ), je garde pour le printemps l'idée de "purger" complètement les boucles par une injection directe d'eau de ville... Par contre, je vais faire les essais suivants dans la semaine qui vient :
    - Evaluation du débit d'eau chaudière par une méthode alternative : mesure par différence de température entrée/sortie en conjonction avec la consommation électrique instantanée
    - Idem, mais avec le circulateur en position "2" (problème de cavitation éventuelle ?)
    - Augmentation de la pression chaudière : j'ai cru comprendre qu'en cas de pb de purge d'air, augmenter la pression du circuit améliore les choses... je vais donc passer de 1bar (actuellement) à 2bars (nominal chaudière)
    - Si ceci n'apporte pas d'info additionnelle ou amélioration, éventuellement, ajouter un manomètre en sortie de chaudière pour évaluer la pression effective de refoulement du circulateur

    D'autres idées d'actions de diagnostique ?
    Dernière modification par Mayeric ; 13/01/2015 à 10h13.

  13. #10
    Philou67

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bonjour Mayeric,

    Comme expliqué ici, les pièces jointes de type image doivent être prioritairement introduites sous forme de fichier de type image (JPEG, PNG ou GIF). Merci de fournir à nouveau des pièces jointes de ce type dans un nouveau message.

    Philou67 pour la modération.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  14. #11
    Mayeric

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Nouvelle tentative dans un autre format... les courbes de mon circulateur, telles que présentes dans le mode d'emploi de la chaudière (il y a d'ailleurs probablement un problème dans l'unité de H !). A noter que le circulateur est intégré à la chaudière, et semble même intégré directement dans le corps de chauffe : il n'est donc probablement pas possible de le remplacer par un autre modèle (plus puissant).

    Nom : Circulateur chaudiere Gialix.jpg
Affichages : 332
Taille : 87,6 Ko

  15. #12
    behache

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bonjour à Tous
    Citation Envoyé par Mayeric Voir le message
    Ca y est ! Je suis devenu grace à vous un spécialiste des pertes de charges singulières . Un peu dur de s'y mettre,
    Tu n'est pas fainéant !
    - Pertes de charges linéaires
    - Pertes de charges singulières sur boucle multicouche 20/27 : 0,75 m ce (en additionnant toutes les singularités rencontrées - j'ai même un peu chargé la mule !)
    Bref au total 2,9 m colonne d'eau.
    N'as tu pas oublié les 24 coudes équerres ?
    observé à ce stade sur base d'estimation grossière du débit, et de courbe du circulateur (en pièce jointe).
    Quelle fiabilité accorder aux débimètres, excellente en comparaison mais + ou - 30% en précision !peut être pire. Les chiffres sont de mon imagination mais Qui peut affimer que ton débit total n'es pas à + ou - 30% .
    Pour info sur les coudes : ils sont tous en série sur la conduite de 20mm intérieure, avec débit actuellement évalué à 760l/h
    Quelle PdC pour ces 14 coudes en série + AR . Remarque :il ne faut pas prendre les valeur des bouquins classiques mais recherche dans le catalogue du fabricant, la PdC/800l pour son coude, y compris accessoire des deux côtés (je suppose qu'il y a interposition d'une douille <20,qui réduit le passage à l'entrée et à la sortie)
    Je suis à peu près sûr que la PdC que tu déplores se situe à ce niveau. 20/27 semble généreux mais j'aimerais voir une coupe cotée du passage.
    x24 la PdC unit.vérifiée ne doit pas être triste !
    Les déperditions de mon habitation de 150m2 étaient évaluées à ~12kW (à -11°C de référence).
    Isolation des années 80 !
    Je suis donc parti sur ~9kW pour le plancher chauffant, mais aimerai bien avoir un peu de réserve de puissance quand il faut tout remonter en température après une absence de plusierus jours (ex. ce noel... il a fallu 3 jours pour que la maison remonte en T !!).
    Ton plancher peut fournir largement les 9 kW peut être 12 kW si tu ne chipotes pas sur sa température de surface et celle de l'eau.
    Il ne t'a pas fallu 3 jours, mais seulement 2 partant d'une température initiale réduite raisonnable, pour atteindre une température tout à fait acceptable.
    Si tu voulait faire mieux, il te fallait opter pour une chaudière de 24 kW et un PCBT de 12 ou bien télécommander le démarrage ou bien le programmer avec anticipation.
    La pression de refoulement du circulateur semblant donc assez supérieure aux pertes de charges,
    Impossible Il y a égalité
    Principe de l'Action = Réaction en régime stabilisé (passé le démarrage ou après arrêt). La suite* prouve que tu en es convaincu et que ta "plume " a trahi ta pensée !
    C'est effectivement un circulateur exceptionnel surtout pour seulement 12 kW !
    cela* me suggère un problème dans mon installation
    - soit sur l'estimation de débit (qui fausserait tout le calcul !)
    J'y avais pensé ci dessus. A mon avis ce peut être de 530 à 1000 l/h. As tu le moyens d'associer à une puissance consommée en régime établi les T° de départ et de retour de la chaudière.
    Si oui il serait facile que de calculer un débit plus précis si le delta T° est lui même précis (important et mesuré avec le même thermomètre.
    - soit sur les pertes de charges dans mon installation (bulle d'air, colmatage, etc.)
    J'ai le doute pour la PdC des colonnes montante aux 24 coudre à 90°. Confirme là, stp !
    - soit sur le circulateur.
    Dors su tes deux oreilles !
    Ne souhaitant pas "immobiliser " mon chauffage en cette période froide r une injection directe d'eau de ville...
    Tu n'en n'es pas là
    Par contre, je vais faire les essais suivants dans la semaine qui vient :
    - Evaluation du débit d'eau chaudière par une méthode alternative : mesure par différence de température entrée/sortie en conjonction avec la consommation électrique instantanée
    (je découvre en répondant) nous sommes en symbiose.
    Attention aux réserves, la précision dépend de l'exactitude de l'écart (avec le même thermomètre la précision de la mesure absolue n'a que peu d'importance)
    - Idem, mais avec le circulateur en position "2" (problème de cavitation éventuelle ?)
    Non il n'y a pas cavitation (tu es dans une zone prévue pour ce fonctionnement) mais tu devrais constater que le débit diminue beaucoup moins que la pression.
    - Augmentation de la pression chaudière : j'ai cru comprendre qu'en cas de pb de purge d'air, augmenter la pression du circuit améliore les choses... je vais donc passer de 1bar (actuellement) à 2bars (nominal chaudière)
    Je ne crois pas que cela change quoi que ce soit mais 1.5 ou 2 bars sont mieux que 1.[/QUOTE]
    - Si ceci n'apporte pas d'info additionnelle ou amélioration, éventuellement, ajouter un manomètre en sortie de chaudière pour évaluer la pression effective de refoulement du circulateur[/QUOTE]Attention pour mesurer la pression dynamique du circulateur en marche il faut un manomètre différentiel (deux tubulures, une sur l'aller l'autre sur le retour du circulateur où des points proches). Je doute que c'est à ce genre de manomètre que tu pensais !
    Cordialement.

  16. Publicité
  17. #13
    Mayeric

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Point intermédiaire... et peut-etre final !

    Suite à l'achat (soldes) de deux thermomètres avec sondes déportées (pour voiture) et vérification de températures cohérences ( à 0.1°C) données par les sondes à 20°C, j'ai effectué l'évaluation du débit dans la chaudière sur base de sa puissance électrique de chauffe (compteur électrique dédié) et du delta-T de sortie...

    Avec un 5.6 °C de delta-T stabilisé et 6kW consommé en régime stabilisé... cela donne un débit de 924 l/h, un cran plus haut que l'évaluation initiale sur base des débimètres de la nourrice (760 l/h) .

    En remoulinant les calculs de pertes de charges de mon circuit, j'arrive avec ce nouveau débit à 4,4 m c.e., tandis que le graphe théorique du circulateur donne ~5,3 m c.e. à ce débit. En bref, un écart de seulement ~20%, ce qui ne me parait pas si mal étant données les incertitudes intrinsèques au calcul des PdC. (NB: je n'ai que 12 coudes à 90° dans le circuit, et non 24 comme interprété précédemment, mais j'ai l'impression que ces coudes sont un peu plus petit (même en extérieur) que 20mm, d'où peut-etre des PdCh augmentées).

    On notera que les seules boucles du PC en 10x12 sont responsables de 2,4 m c.e. de pertes de charge !! Ces diamètres nécessitent donc de prévoir un circulateur "costaud" (et potentiellement séparé de la chaudière pour pouvoir l'adapter si besoin) !

    Je pense donc m'arrêter ici dans l'évaluation. Je verrai au printemps pour un rinçage complet des boucles (purge d'air ??) et du filtre (début de colmatage ?) pour voir si je gagne un peu en débit. Ceci m'a quand même permis de mieux comprendre mon circuit de PC pour lequel le chauffagiste ne m'a jamais communiqué le résultat de l'étude thermique !!

    La question pourra alors se poser de rajouter un circulateur en série du premier (je ne peux le mettre en parallèle car le premier est intégré à la chaudière). Si je comprends bien, en se "partageant" les efforts, ils devraient pouvoir "imposer" une pression d'injection un peu plus élevée, et donc augmenter un peu les débits (le débit augmentant dans le circuit aval jusqu'à ce que le PdC engendrés égalent la compression totale des deux circulateurs en série ?

  18. #14
    behache

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Bonjour à Tous
    Citation Envoyé par Mayeric Voir le message

    Suite à l'achat (soldes) de deux thermomètres avec sondes déportées (pour voiture) et vérification de températures cohérences ( à 0.1°C) données par les sondes à 20°C, j'ai effectué l'évaluation du débit...
    Avec un 5.6 °C de delta-T stabilisé et 6kW consommé en régime stabilisé... cela donne un débit de 924 l/h, un cran plus haut que l'évaluation initiale sur base des débimètres de la nourrice (760 l/h) .
    6000W/4185J/litres/°K /5.6°K x 3600s = 922l/heure. Nous sommes bien d'accord !
    Incertitude sur le résultat 922l/h x 0,1/5.6 = 98 l/h => 824l/h<débit réel<1020 l/h
    Tu pourrais diminuer l'incertitude en faisant une double mesure de l'écart en croisant les sondes et prendre pour dT° la moyenne des 2 mesures-calculs. L'incertitude deviendrait alors celle liée à la dernière décimale lue.
    En remoulinant les calculs de pertes de charges de mon circuit, j'arrive avec ce nouveau débit à 4,4 m c.e., tandis que le graphe théorique du circulateur donne ~5,3 m c.e. ..... (NB: je n'ai que 12 coudes à 90° dans le circuit, et non 24 comme interprété précédemment,
    Est-ce bien, seulement 6 sur l'aller et 6 sur le retour ?
    mais j'ai l'impression que ces coudes sont un peu plus petit (même en extérieur) que 20mm, d'où peut-etre des PdCh augmentées).
    En extérieur il n'y pas place à l'impression, s'ils font <20 mm à l'extérieur tu peux affirmer qu'une perte de charge abaque ou calculée risque d'être <ià celle réelle.
    Ces 12 coudes en série sont la raison essentielles de tes perte de charge. Non seulement il y a celle donnée par les abaque ou les formules mais dans de cas de raccords PER comportant en outre des douilles, intérieures au tube il y a des turbulences augmentées avec une PdC dito
    On notera que les seules boucles du PC en 10x12
    ...je suppose pour " gratter " 4 mm sur l'épaisseur du PCBT taille basse.
    sont responsables de 2,4 m c.e. de pertes de charge !!
    ce n'est pas méchant
    On reste dans du classique PER
    Ces diamètres nécessitent donc de prévoir un circulateur "costaud" (et potentiellement séparé de la chaudière pour pouvoir l'adapter si besoin) !
    Le tiens n'est pas seulement " costaud " il peut être classé dans la catégorie des " Super lourd "
    Je pense donc m'arrêter ici dans l'évaluation. Je verrai au printemps pour un rinçage complet des boucles (purge d'air ??)

    Aimes tu perdre ton temps ?
    et du filtre (début de colmatage ?) pour voir si je gagne un peu en débit.
    Tu as un très bon débit pour une PAC ou une chaudière à condensation.
    Avec ta chaudière électrique tu pourrais diminuer le débit => augmenter le delta T° sortie-retour, sans aucune conséquence fâcheuse et passer de 5.6°K à 2x5,6°K.
    ....La question pourra alors se poser de rajouter un circulateur en série du premier (je ne peux le mettre en parallèle car le premier est intégré à la chaudière).
    Si je comprends bien, en se "partageant" les efforts, ils devraient pouvoir "imposer" une pression d'injection un peu plus élevée, et donc augmenter un peu les débits (le débit augmentant dans le circuit aval jusqu'à ce que le PdC engendrés égalent la compression totale des deux circulateurs en série ?
    Aussi exact qu'inutile.
    Dernière modification par behache ; 16/01/2015 à 10h54.
    Cordialement.

  19. #15
    Mayeric

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Je confirme sur le nb de coudes... 6 allers et 6 retours.
    Merci de cette mise en perspective des valeurs trouvées: je vais un peu mieux dormir et éviter de perdre du temps dessus. De toute façon, la chaudière électrique n'est normalement qu'une solution "transitoire" avait d'évoluer vers quelque-chose d'autre (PAC ou chaudière granulé). Mais avant le gros investissement, il faut que j'installe le réseau de chauffage hydraulique (PC ou radiateur) dans le reste de la maison, pour que l'investissement PAC/chaudière se rentabilise plus vite !

    Je sais, je sais, l'isolation serait un must... mais avec un balcon ouvert, une maison non "cubique", et même des ailettes en béton sur les angles de la maison, l'ITE me parait compliqué...

    Problème résolu en ce qui me concerne

  20. #16
    behache

    Re : Mon réseau de chauffage me parait malade… calcul de pertes de charges ?

    Citation Envoyé par Mayeric Voir le message
    Je confirme sur le nb de coudes... 6 allers et 6 retours.
    Tant mieux c'est déjà beaucoup, comme tu l'a constaté.
    il faut que j'installe le réseau de chauffage hydraulique (PC ou radiateur) dans le reste de la maison, pour que l'investissement PAC/chaudière se rentabilise plus vite !...
    Mes " Mises en perspectives " valaient pour la situation actuelle.
    Il est dommage de découvrir le problème de cette PdC élevée, mais quand on découvre c'est rarement avant " coup " .

    Dans la configuration actuelle , chaudière électrique la puissance du circulateur est insignifiante par rapport à la consommation en € de la bête, souvent grandement nourrie, aux frais de Tous.

    Je crois maintenent mieux comprendre la raison de ton exploration, un circulateur équivalent à celui-ci sera il capable de fournir le futur débit avec évidemment la PdC actuelle.
    Peut -être sinon tu as des pistes
    - débit moindre (dt augmenté)
    - deux circulateurs en série (qui serait mon choix au grand dam des " professionnels " )
    - la sempiternelle bouteille de découplage,
    avec mélange dans le bon sens !
    Dernière modification par Philou67 ; 19/01/2015 à 10h10. Motif: Correction des balises
    Cordialement.

Discussions similaires

  1. Calcul débit et pertes de charges
    Par sylvain_prelenfrey dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/02/2013, 10h28
  2. Calcul de pertes de charges
    Par lologoetz dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2009, 12h26
  3. Calcul des pertes de charges
    Par Raf' dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/09/2008, 08h39
  4. Pertes de charges - Calcul
    Par NoNo_68 dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2008, 10h17
  5. Calcul de pertes de charges dans un réseau ramifié
    Par xdogsrex dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/01/2008, 08h17
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...