Répondre à la discussion
Page 13 sur 32 PremièrePremière 13 DernièreDernière
Affichage des résultats 361 à 390 sur 936

Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?



  1. #361
    jim64

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?


    ------

    Je déconseille de monter les ballons en "succession", ce qui est possible, sauf à rajouter le by-pass ! Sinon, ton eau chaude solaire ne rentrera dans le chauffe-eau électrique qu'une fois que tu auras soutiré l'eau qu'il contient. Ce qui revient à devoir utiliser de l'eau chaude "électrique" avant d'attaquer l'eau chaude solaire. Sauf donc by-pass qui te permet de shunter le chauffe-eau électrique...
    je ne vois pas ce qui poserait problème , le chauffe eau solaire (idéalement un thermosiphon monobloc) préchauffe l'eau froide toute l'année avec un gain significatif , la saison chaude arrivée le ballon solaire va alimenter le cumulus en eau chaude solaire et la résistance ne se déclenchera pas ,bien sur il y a plus de pertes liées aux deux cumulus mais aussi un gain : en cas d'ensoleillement faible la résistance du cumulus chauffera le ballon mais pas le ballon solaire !!! or il a été montré (ademe sud est) que les "gros ballons solaires" conduisent à une surconsommation électrique quand on augmente le volume de stockage (pour essayer d'effacer un jour sans soleil)

    au final je ne vois que des interets a coupler un thermosiphon monobloc de 100/150 l en préchauffage quitte à mettre un by pass en demi saison pour avoir de l'eau chaude directe , l'été les deux ballons en série augmentent la capacité d'eau chaude mais seul le cumulus est aidé en absence totale de soleil

    -----

  2. Publicité
  3. #362
    yves35

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bonjour,

    or il a été montré (ademe sud est) que les "gros ballons solaires" conduisent à une surconsommation électrique quand on augmente le volume de stockage (pour essayer d'effacer un jour sans soleil)
    c'est le contraire, j'ai tenté de l'expliquer ici:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-vos-avis.html
    le post 15.

    yves

  4. #363
    jim64

    recherche google "bilan energetique des cesi et taille des ballons"

    source ademe cstb nov 2006
    enr.cstb.fr/file/rub23_doc156_1.doc

    SUIVI ET ÉVALUATION ÉNERGÉTIQUES
    DU PLAN SOLEIL
    CHAUFFE-EAU SOLAIRES INDIVIDUELS
    Synthèse du programme

    Carol BUSCARLET et Dominique CACCAVELLI

    • Les installations sont dans l’ensemble surdimensionnées (surface de captage et volume de stockage) ce qui entraîne un coût d’installation plus important que nécessaire et conduit à une productivité faible et des consommations d’appoint supplémentaires.

    7 CONCLUSION
    L'analyse des mesures effectuées sur 120 chauffe-eau sanitaires individuels (CESI) en situation réelle a permis de mieux connaître leur production énergétique et les économies apportées. On connaît maintenant approximativement l’impact énergétique et environnemental du volet CESI du programme Plan Soleil : à la fin 2005 il a permis une économie d’environ 125 GWh d’énergie primaire et évité le rejet dans l’atmosphère d’environ 13 000 tonnes de gaz carbonique.
    Les performances des chauffe-eau solaires (hormis le taux de couverture solaire) ne semblent pas dépendre significativement de la région et donc du climat. Parmi les principaux autres résultats on retiendra les faits marquant suivants :
    Les températures d'eau froide sont plus élevées que dans les données utilisées habituellement.
    La consommation d'eau chaude moyenne est de 120 litres à 50 °C par jour par installation soit 33 litres par personne en moyenne (un peu plus en PACA).
    La productivité est d'environ 200 kWh/m2 de capteur solaire. Le surdimensionnement de la surface de capteurs est la cause principale de la productivité faible. Une autre cause possible est le mauvais réglage de la régulation. L’orientation et l’inclinaison des capteurs sont dans l’ensemble satisfaisantes.
    Les volumes de stockage (solaires et d’appoint) sont aussi le plus souvent surdimensionnés, sauf les volumes chauffés par des appoints électriques intégrés. Le surdimensionnement des ballons n’a pas seulement pour effet d’augmenter les pertes. Il entraîne aussi des consommations d’appoint supplémentaires (là où un ballon bien dimensionné sera chaud et répondra aux besoins, un ballon surdimensionné sera tiède et l’appoint s’enclenchera). Les volumes de ballons sont souvent identiques quelque soit le type d’appoint, alors que dans le cas d’un appoint par chaudière à gaz ou fioul, ils pourraient être réduits, ce qui améliorerait ainsi les performances.
    Les économies réalisées dépendent beaucoup de la gestion de l’appoint, notamment de sa température de consigne. Si cette température est élevée (supérieure à 60 °C) non seulement les pertes augmentent mais aussi la quantité d’eau froide qui entre dans le ballon solaire diminue et donc aussi la production solaire.
    A noter enfin que la performance dépend aussi du comportement de l’usager. Les économies sont plus grandes s'il arrête l’appoint pendant tout ou partie de l’été.

    désolé de vous contredire mais l'étude ci dessus est le reflet de cesi installés et pas d'une réflexion théorique

    pour ma part je suis toujours en cumulus électrique que je compte remplacer par un plus petit de 150 litres avec un thermosiphon solaire de 150 litres en préchauffage ou un capteur stockeur http://basile.chez-alice.fr/capteur.htm
    Dernière modification par Linn ; 29/11/2009 à 10h29. Motif: fusion de plusieurs messages consécutifs du même auteur

  5. #364
    yves35

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bonsoir,

    Les volumes de stockage (solaires et d’appoint) sont aussi le plus souvent surdimensionnés, sauf les volumes chauffés par des appoints électriques intégrés
    le "sauf pour appoint électrique" s'explique par le fait que la charge se fait la nuit et donc qu'il faut couvrir la conso entre deux période heure creuse. Il est indifférent de bruler de l'appoint fossile à n'importe quel moment de la journée , cela n'affecte pas son rendement. Par contre consommer de l'électricité de jour c'est consommer de l'électricité qui a un plus fort contenu fossile.

    Du point de vue d'EDF , un cesi se nomme un chauffe eau électro-solaire,on peut penser qu'ils ne se rejouissent pas outre mesure de voir des installations solaires optimisées( à taux de couverture étendu et à plus faible recours à l'appoint).Je ne suis pas en train de dire que le CSTB est inféodé à EDF , ni que le fait que la France ayant un parc nucléaire très important cela influe sur le volume des ballons solaires. Je regarde simplement ce que font des pays qui n'ont pas un tel pourcentage de nucléaire; la Suisse (beaucoup d'hydroélectricité), l'Allemagne( beaucoup de fossile).C'est expliqué par exemple ici pour ce qui est des Suisses de l'association Sebasol:
    http://www.sebasol.ch/forum.asp?ordr...orum=&f=detail
    et de leur expérience, les installations trop petites renchérissent le coût du kWh produit (par un plus grand recours à l'appoint justement.Et l'optimum, pour eux est de 6 m²-500l pour avoir 6 mois d'autonomie. C'est un calcul financier pas physique.

    Il ne faut pas perdre de vue que ce qu'une installation solaire produit ,ce n'est pas seulement de l'eau chaude. Elle évite le recours à une autre énergie , et quand une chaudière (quel que soit le combustible) démarre pour faire l'appoint en été , le rendement est catastophique. Ce sont des cycles courts, il faut réchauffer le foyer ,la carcasse ,les tuyaux etc.. et ensuite cette chaleur est perdue.

    Donc il est important d'avoir une couverture des besoins , cela se fait au détriment de la productivité par m² de capteur.Le premier m² de capteur est très productif, le second un peu moins etc...


    Et alors?

    Cela ne vous fait penser à rien cette chanson sur la productivité?

    C'est exactement le même discours qui a été (et est)encore tenu sur l'épaisseur des isolants . Le premier cm d'isolant est très productif, le second un peu moins... Je vous laisse continuer . A la décharge de ce discours il faut voir qu'il y a un fond de vérité dans le cas d'une ITI(car si on diminue les pertes par les parois,les pertes par les ponts thermiques deviennent prépondérantes). Mais qu'il est faux pour une ITE




    Le surdimensionnement des ballons n’a pas seulement pour effet d’augmenter les pertes. Il entraîne aussi des consommations d’appoint supplémentaires (là où un ballon bien dimensionné sera chaud et répondra aux besoins, un ballon surdimensionné sera tiède et l’appoint s’enclenchera)
    je ne suis pas d'accord du tout avec cette interprétation, l'auteur de ce texte raisonne comme si la quantité d'énergie injectée dans le ballon était une constante et que seul le volume variait ( et donc évidemment , la température va monter,c'est d'accord). Mais le fait est qu'avec un plus gros ballon vous allez pouvoir injecter plus d'énergie dedans,parce que le bas du ballon sera froid donc il y a de la place pour faire travailler l'échangeur.Si la radiation est faible, au mieux vous préchaufferez, si la radiation augmente et si votre ballon à deux échangeurs , vous pouvez via une vanne trois voies gérée par la régulation charger le haut du ballon et ainsi optimiser la qualité (= la chaleur)et la quantité.C'est une stratification dite active, vous avez le beurre et l'argent du beurre (mais peut être avez vous un régime?)

    Pour ce qui est des pertes thermiques du ballon , elles sont moindre au litre dans un grand ballon que dans un petit car la rapport surface de déperdition/ Volume est plus favorable pour un gros. Enfin, il est judicieux et très efficace de complèter l'isolation du haut du ballon par une couche de laine de verre.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...lusoeoeoe.html


    pour ma part je suis toujours en cumulus électrique que je compte remplacer par un plus petit de 150 litres avec un thermosiphon solaire de 150 litres en préchauffage ou un capteur stockeur http://basile.chez-alice.fr/capteur.htm
    Pour ce que j'en sais ,ce n'est pas une solution optimisée en dépense/travail/production/réparabilité. Bref , toujours le coût du kWh produit.

    yves

  6. #365
    jim64

    bjr

    je connais bien le site de sebasol ch et j'avais été "convaincu" mais mais !! mais mais les chiffres de l'étude citées sont en france et pointent que des systèmes surdimensionnés conduisent a consommer du KW/h électrique ce qui est logique si on a un ballon qui contient plus que ce que l'on consomme

    tout est affaire de consommation d'eau d'abord !!

    si j'ai un cumulus électrique de 150 litres , l'été avec un préchauffage solaire la température d'entrée dans le cumulus est supérieure a la consigne et il n'y aura pas de consommation électrique , une fois le cumulus électrique vidé de l'eau chaude (solaire ) l'eau qui y pénètre provient toujours du CESI thermosiphon ou capteur stockeur et là ça dépend du moment ou vous consommez l'eau

    si vous avez vidé le cumulus electrique le matin il va se remplir avec l'eau du cesi stocké la nuit et qui sera plus ou moins chaude selon l'ensoleillement de la veille

    si vous videz votre cumulus le soir il va se remplir avec l'eau chaude solaire de la journée et pas d'appoint électrique nécessaire , de plus le solaire recoit de l'eau froide au moment ou il peut perdre de l'énergie (la nuit) encore que l'été la température extérieure est supérieure a celle de l'eau et va plus dans le sens du réchauffement du ballon solaire
    le jour suivant l'eau du solaire est froide et prete a recevoir les calories du capteur

    on peut imaginer et modéliser cela en fonction de la consommation d'eau par personne et des habitudes , douche le matin , douche le soir , douche en milieu de journée


    en hiver le problème est autre dans la mesure ou les cesi ne produisent pas assez d'eau chaude seuls et l'appoint est nécessaire

    à ce moment plus votre ballon(unique) est grand et plus vous allez consommer pour l'appoint , si vous utilisez cette eau , à la limite pas de problème vous avez économisé une partie des KW/ h électriques
    mais si vous ne consommez pas tout eh bien ce de la perte en fonction de l'isolation de votre ballon et de sa localisation(local chauffé ou pas)



    quels seraient les inconvénients d'un petit cumulus electrique associé a un ballon préchauffage

    l'hiver une réserve d'eau limitée à 150 litres(pour4 personnes) plus un ballon préchauffé à 30/40° maxi (suffisant pour lave linge !!)

    mais l'hiver on se douche moins (je prends l'hypothèse qu'on transpire moins et qu'on est moins souvent dehors a s'activer )

    l'été avec les memes 150 litres on risque d'etre court mais le ballon préchauffage contient de l'eau chaude aussi et la capacité totale passe à 300 litres avec de temps en temps un peu de conso électrique si on puise a fond mais l'été on consomme peu d'énergie fossile ....


    enfin en termes financiers un cesi "commercial" coute beaucoup trop cher(4000à 8000 euros) sauf à l'autoconstruire

    si on additionne un cumulus électrique et un thermosiphon couplé de 150 l chacun on arrive à 1500 euros maxi et encore sans compter le crédit d'impot qui va être possible avec les derniers cesi monobloc thermosiphon qui ont le label solar keymark

    sebasol ch prévoit d'ailleurs ce montage

    http://www.sebasol.ch/bourse.pdf
    Dernière modification par Linn ; 29/11/2009 à 10h29. Motif: fusion de deux messages consécutifs du même auteur

  7. #366
    yves35

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bonjour,

    mais mais !! mais mais les chiffres de l'étude citées sont en france et pointent que des systèmes surdimensionnés conduisent a consommer du KW/h électrique ce qui est logique si on a un ballon qui contient plus que ce que l'on consomme
    je maintiens ma position, il y a , a mon sens une bourde d'analyse. Même si c'est fait par des ingénieurs.

    à ce moment plus votre ballon(unique) est grand et plus vous allez consommer pour l'appoint
    attention, la stratification travaille pour vous. regardez bien comment est fait un ballon unique solaire. Seule le volume supérieur est chauffé par l'appoint, le volume dessous est chauffé uniquement par le soleil.
    -les pertes sont moindre qu'avec deux ballons(moins de surface d'échange)
    -plus simple à brancher

    Du point de vue de la gestion de l'énergie un ballon unique est l'optimum pour autant que son architecture prévoit des échangeurs et des sondes à des hauteurs correctes.Ceci en neuf, en rénovation il peut être intéressant d'inclure un ballon existant mais avec une pompe de brassage pour augmenter le volume de stock.
    Si vous connaissez le site de sebasol, cette installation ne vous a sans doute pas échappée?
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=578&r=


    et encore sans compter le crédit d'impot qui va être possible avec les derniers cesi monobloc thermosiphon qui ont le label solar keymark
    attention, si installé par un pro , sinon rien.
    yves

  8. Publicité
  9. #367
    jim64

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    il y a , a mon sens une bourde d'analyse. Même si c'est fait par des ingénieurs.
    qu'il y ait une bourde d'analyse pourquoi pas mais les chiffres mesurés de consommation électrique sont là !!! à vous de les expliquer autrement si vous n'êtes pas d'accord avec les ingénieurs

    quant a la stratification j'aimerai en avoir une démonstration probante

    quant au capteur stockeur là aussi il y a un relevé des consommations avant après qui est plus que parlant - 50 % de conso edf pour un cout assez faible et une mise en oeuvre assez simple selon la géometrie de sa maison

    mais bon il n'a eu que l'aval de l'ademe ......


    souvent les solutions les plus simples sont les plus efficaces et vous ne m'enleverez pas de l'idée qu'un bon thermosiphon monobloc avec ou sans bypass est le meilleur rapport qualité prix vu comment les distributeurs se sucrent en france sur les dos de l'état et des particuliers

    perso je serai favorable a la suppression totale des crédits d'impots ou/et de l'obligation de passer par un pro on verrait rapidement les prix fondre .....au soleil

  10. #368
    snackz

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Citation Envoyé par jim64 Voir le message
    souvent les solutions les plus simples sont les plus efficaces et vous ne m'enleverez pas de l'idée qu'un bon thermosiphon monobloc avec ou sans bypass est le meilleur rapport qualité prix
    Bonjour,
    Comment pensez-vous gérer le problème du gel ?

  11. #369
    bordeaux

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Je me répète mais je vois que cette discussion porte essentiellement sur le financier:
    - Quand on sait que l'on dépense 100 à 150€ par eau pour l'eau chaude avec un ballon électrique,qu'avec le solaire on va faire une économie apparente de 65% (apparente car il faut déduire conso elec pour pompe,entretien ...) il ne reste plus grand chose pour contenter l'aspect financier quant aux quelques grammes de CO2 économisés ... même seulement penser rapporte plus....Aller une fois par semaine faire ses courses en vélo et voilà le solaire dépassé du moins en ce qui concerne l'eau car par ailleurs il peut rapporter beaucoup :CO2 et fric..

  12. #370
    jim64

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    c'est le seul problème réel : il existe des monoblocs thermosiphon qui sont utilisables jusqu'à - 10 °c sans protection particulière ,

    pour le capteur stockeur il est alimenté en eau du réseau et certes la masse et l'isolation protègent d'une baisse de température mais dans mon projet il sera intégré derrière un simple vitrage réalisant une sorte de "miniserre" autour qui va diminuer un peu l'apport solaire mais l'isoler de l'environnement froid( pluie, vent , et mettre la caisse du capteur à l'abri )
    la même chose est réalisable pour un monobloc, une "mini cabane de jardin en quelque sorte avec une façade vitrée de la taille du capteur

  13. #371
    rcgui

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bonjour,

    je reviens à ce sujet pour vous faire part des quelques changements chez moi depuis mes premiers messages (243 et 255)

    après quelques travaux (isolation) et réglages (de la chaudière), il se trouve que ma consommation d'énergie pour chauffer mon ecs a diminué d'environ 35%, au bas mot !
    ceci est d'aileurs principalement dû à la modification de réglage de la chaudière car j'ai immédiatement observé la baisse de consommation alors que les travaux d'isolation n'étaient pas encore faits (et en plus ils ont porté principalement sur la toiture, donc peu d'influence sur la prod. d'ecs)

    de plus j'avais légèrement surestimé ce que me coûtait ma prod. d'ecs

    concrètement, je passe sur l'année d'environ 600 m3 de gaz (methane) à 360 - 380 m3, soit à 0,04 € le kwh et pour 10,77 kwh/m3, un coût de production qui passe d'environ 260 € à 160 €

    tout ceci alors que ma consommation d'eau chaude n'a pas diminué (voire légèrement augmenté)

    forcément, dans ce cas, la rentabilité économique d'un chauffe eau solaire (surtout à 4000 ou 5000 euros) n'arriverait pas avant une bonne trentaine d'années, voire plus ...

    vu que je consomme probablement encore trop d'énergie pour chauffer mon eau, j'ai bon espoir de pouvoir réduire encore la consommation, donc le chauffe eau solaire déjà pas économiquement rentable le deviendra encore moins

    tous ceux qui prônent la diminution du besoin ont bien raison (je le savais déjà), donc ma nouvelle conclusion est que si on n'est pas gros consommateur (et qu'on ne peut pas réduire les besoins) , s'équiper d'un CESI relève plus de la conviction écologique que de la rentabilité ...

    voilivoilà

  14. #372
    jim64

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    oui en partie seulement , cesi a 4000 euros trop cher mais le préchauffauge simple reste une solution abordable et peu onéreuse en autoconstruction sur le modèle du capteur stockeur

  15. Publicité
  16. #373
    rcgui

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    c'est intéressant ce capteur stockeur, mais pas évident à mettre en oeuvre à priori ...

  17. #374
    yves35

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bonsoir,


    @jim 64,

    souvent les solutions les plus simples sont les plus efficaces et vous ne m'enleverez pas de l'idée qu'un bon thermosiphon monobloc avec ou sans bypass est le meilleur rapport qualité prix vu comment les distributeurs se sucrent en france sur les dos de l'état et des particuliers

    j'ai trouvé (sur le forum APPER) ce dont vous reviez :
    http://www.apper-solaire.org/Pages/E...ecup/index.pdf

    il est certain que le coût du kWh produit enfonce tout ce qui existe dans le commerce(la question est bien: est ce économiquement rentable?)

    Qu'en pensez vous?

    yves

    voir par ailleurs ces pages:
    http://www.apper-solaire.org/?Pratique

  18. #375
    julien_mpl

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Bonjour,

    J'habite Saint Gely du Fesc, à 10km au nord de Montpellier.
    Je viens d'installer un CES de 300L avec appoint éléctrique dans une nouvelle maison individuelle.
    Les 2 panneaux sont constitués de 10 tubes à vide chacun pour un équivalent de 4,26 m². Il sont orientés à environ 35°, plein sud (chassis sur toiture terrasse)

    Je découvre avec surprise que depuis un mois, même les journées ensoleillées, la t° du circuit panneaux-balon au niveau des panneaux ne dépasse pas 35°. Avec une t° si faible, dès que la pompe fonctionne, l'eau (assez froide au départ en hiver) fait chuter la t° du circuit en dessous de 30° ce qui stoppe la pompe (réglage usine).
    Bref, je suis actuellement en tout électrique. C'est normal ?

  19. #376
    jonneve

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Il me semble que 35°, c'est bien peu. Ca chauffera beaucoup l'été, mais très peu en plein hiver, car le soleil est plus bas. Si vous en avez la possibilité, pourquoi ne pas le réhausser un peu, pour faire environ 45° voire plus?

  20. #377
    julien_mpl

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    45° ou plus, c'est une première piste. Je vais voir si je peux régler le chassis.

  21. #378
    jonneve

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    A la limite, si c'est facile à régler, pourquoi pas changer d'inclinaison entre l'été et l'hiver? Ca vous donnerait un rendement nettement meilleur. Logiquement, 20-30°, c'est parfait pour l'hiver, et 50 voire 60°, ça devrait être le mieux pour l'hiver. A confirmer tout-de-même (je ne suis pas spécialiste) ça me semble cohérent.

  22. Publicité
  23. #379
    berlouzo

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    N'est-ce pas en hiver que les besoins en ECS sont les plus importants ?
    Et n'est-ce pas pendant cette periode de l'annee que l'ensoileillement est le plus faible ?


    oui delta temperature plus grand en hiver

    ef en 01 ou 02 environ 8 10 degré
    ef en 07 ou 08 environ 20 22 degré

    dans le sud
    ce qui nous fait 10 "bons degrés" à chauffer en plus

    d'ou l'interet si possible de poser les panneaux pour une utilisation hivernale *(dans la mesure du possible)
    installation sur toit delicate si angle different ,mais dans le cas de pose au sol (ça prends moins de place)ou sur du neuf .

    * "pertes été"compensé grosso-merdo(il faudrait le calculer precisement )par la durée d'ensoleillement et la puissance recue, durant ces mois là.

    un reflecteur au sol ferait gagné encore quelques calories ,ou alors le must : inclinaison variable motorisée ou par pas de trois mois ce qui nous fait trois position a regler

  24. #380
    therebel22

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Citation Envoyé par jonneve Voir le message
    Ca vous donnerait un rendement nettement meilleur. Logiquement, 20-30°, c'est parfait pour l'hiver, et 50 voire 60°, ça devrait être le mieux pour l'hiver. A confirmer tout-de-même (je ne suis pas spécialiste) ça me semble cohérent.
    Je ne suis pas spécialiste non plus , mais dans mes différentes lectures, ils disent pour un chassis fixe de prendre en théorie comme inclinaison latitude + 10 degrés.

  25. #381
    jonneve

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Citation Envoyé par therebel22 Voir le message
    Je ne suis pas spécialiste non plus , mais dans mes différentes lectures, ils disent pour un chassis fixe de prendre en théorie comme inclinaison latitude + 10 degrés.
    Effectivement, je voulais dire, 20 à 30 degrés pour l'été, 45 à 60 pour l'hiver. Donc, si on est sur un chassis fixe, mieux vaut orienter pour l'hiver, ce qui fait dans les 50-60 degrés.

  26. #382
    Fab02300
    Invité

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    20 à 30 degrés, ce doit être une surchauffe redoutable.
    Ne pas oublier qu'en cette saison il y a le plus de soleil, donc à moins de vouloir chauffer une piscine, c'est périlleux et sans interêt réel.

    45 à 60 degrés pour l'hiver, c'est le moins pire mais pas cela encore.
    L'idéale pour les mois de novembre à février c'est 68° pas moins.
    Moins de risque de surchauffe & la surface étant au maximun (en rapport au ballon) l'été ça chauffe encore asser pour l'ECS...

    Après pour faire un système polyvalent tout l'année 50° est pas mal

    CESI=>50° / SSC =>68° (pour la picardie)

    SSC ou pas, c'est en hiver qu'il y a le moins d'ensoleillement autant maximiser à mon avis

  27. #383
    jim64

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    bsr

    le cesi capteur stockeur avec cumulus dans caisse isolée reprend un modele commercialisé dans les DOM TOM

    rien a voir avec le capteur stockeur en beton question volume d'eau chauffable puisque ce principe est de chauffer l'eau froide qui rentre dans le capteur en beton

    le seul souci de ce modele est le poids ....

  28. #384
    J3CAM

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Bonjour,

    Y-a-t-il une solution complète (pour du neuf) plus rentable que les autres (en mp si vous voulez). Je cherche une solution compatible rt2005.

  29. Publicité
  30. #385
    xraylil

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    pourquoi ne pas faire un panneau solaire auto construit, là prix imbattable reste à acheter le ballon 1000L mini la régule et les "petites fournitures"...(voir mon site)

  31. #386
    J3CAM

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    La réponse est simple : Je veux que le matériel soit prise en compte dans le cadre de ma certification BBC !

    Alors, je me demande s'il y aurait un fournisseur proposant un produit permettant de vite rentrer dans ses sous, car mon budget n'est pas très confortable et en bbc, il y a peu d'alternative au solaire : Ballon thermodynamique voir chauffage de l'ecs au gaz peut-être !

  32. #387
    surcouf56

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Le seul que j'ai trouvé à pas cher, mais avec toutes les certifications "climasol, ce, cstb" est la gamme des 200 300 monobloc plans de chez eurostar, qui n'est distribué que par ax....co.net . pas le droit de mettre les marques.
    C'est du matériel grec, sérieux, ils sont déjà vendus a des auto constructeurs, et des constructeurs de maisons passives en france. Le fonctionnement est simple, en thermosiphon, pas d'usine à gaz

  33. #388
    berlouzo

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Pour moi , la limite est une surface suffisante pour ne pas avoir à gerer de problème de surchauffe l'été

    si la priorité est de faire de l'ECS en hiver pourquoi ne pas "evacuer" cette energie estivale dans un circuit parallèle a un puits canadien :

    1--pour la securité de l'installation :cout une pompe et un thermostat + pose si travaux en cours

    2 -- récuperation de cette chaleur dans les mois plus froid.

  34. #389
    chataxe

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    Bonjour,
    Surcouf, attention, si c’est le panneau avec le ballon solaire il n’est pas prévu pour notre climat.
    A moins de ne l’utiliser que hors période de gel et de vidanger le ballon pour la mauvaise saison.

    A+

  35. #390
    surcouf56

    Re : Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?

    salut chataxe, tu dois confondre avec l'eurostar, qui ne roule pas dès ca gèle. lol
    Ceux là sont prévus pour le froid jusqu'à moins 10.
    Les plans même plus, pas pour rien qu'ils ont été certifiés CSTB, CLIMASOL mais aussi TUV allemand.
    C'est pas le cas de beaucoup de produits bas de gamme concurrent, ou de plans bidouilles un peu obsolète, qui ne marchent que l'été.

    IL n'y a aucun intérêt d'avoir un CESI qui ne fonctionne que 6 mois par an, mis à part en le faisant avec de la récup, et du recyclé, pour l'amortir

    J'oubliais, les cuves et les capteurs sont isolés, pour info
    Dernière modification par Philou67 ; 21/12/2009 à 10h11. Motif: Fusion de 2 messages consécutifs du même auteur

Page 13 sur 32 PremièrePremière 13 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chauffe-eau Solaire
    Par Zarcobx dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 33
    Dernier message: 03/05/2007, 09h16
  2. Chauffe-eau solaire
    Par Karhl dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/11/2006, 14h25
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...