Répondre à la discussion
Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 173

Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver



  1. #121
    AD 44

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver


    ------

    Bonjour,

    Citation Envoyé par cornychon
    L’hiver, lorsqu’il fait 0°C dehors, pour avoir la même température ressentie,la température des parois internes étant de plusieurs degrés en dessous, il faut un air ambiant supérieur à la température ressentie
    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    mon sentiment de "trop chaud" en été vient de la température des murs
    je suis entièrement d'accord.

    Ce qu 'affiche le thermomètre placé au milieu de la pièce ne correspond pas systématiquement au confort (ou l'inconfort vécu).

    -----
    Dernière modification par AD 44 ; 19/08/2016 à 09h19.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  2. Publicité
  3. #122
    bouilland2

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonjour ,et oui si il faut avoir le nez sur le thermomètre pour avoir chaud ou froid tout dépend de se que tu fait (retraité ,ou actif )

  4. #123
    SK69202

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonjour ,et oui si il faut avoir le nez sur le thermomètre pour avoir chaud ou froid
    C'est la seul façon de comparer des choses, le thermomètre ne dépend pas des individus, du courant d'air et de l'humidité ambiante, il (avec l'hygromètre) ne sert pas à savoir si on a chaud ou froid, il sert à savoir dans quelles conditions on est bien ou pas, ensuite on peut agir.
    Le reste c'est du pifomètre probabiliste.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #124
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    Bonjour,
    Le confort thermique restera toujours variable en fonction des individus.
    Tu obtiens ton confort à une T°C fixe de 23°C été comme hiver qu’il fasse - 15°C ou 35°C extérieur : c’est l’essentiel pour toi, mais tu ne fais pas partis du ressenti de 90% des gens.
    Pour simplifier, selon énergie plus et tous les gens avertis :
    - Entre 20°C et 24°C en hiver et,

    - Entre 24°C et 26°C en été.

    Généraliser ton exemple serait une erreur.
    Bonjour,

    Je t’invite à relire ma réponse en # 118. J’indique que pour moi, à l’équilibre thermique, lorsqu’il fait 31°C à l’extérieur, mon confort thermique est obtenu lorsque la température de l’air intérieur est à 23°C.
    J’ajoute que pour ce même confort thermique, lorsqu’il fait très froid à l’extérieur, la température ambiante intérieure doit être de l’ordre de 26°C

    Lorsqu’une grosse cheminée ouverte campagnarde brule des grosses buches bien sèches, le foyer comporte une grande quantité de braises bien rouges.
    Dans ces grandes salles communes, mal isolées, il suffit de se mettre devant la cheminée pour comprendre que le rayonnement nous chauffe beaucoup plus que l’air ambiant.

    J’ai une salle commune d’environ 45 m2. En plein hiver, lorsque la maison est froide, que je mets en route mon gros poêle à bois, que je le fait ronfler un max, la puissance est de l’ordre de 22 kW. A cette puissance, l’air ambiant monte rapidement à des températures supérieures à 23°C. A ces températures il fait encore très froid.
    Il faut attendre l’équilibre thermique entre mur et ambiante, 2 à 3 h, pour retrouver le confort optimal obtenu par l'air et le rayonnement des murs et des objets.

    Voici un lien qui explique bien le rôle déterminent de la température des parois dans la sensation de confort.
    http://la.maison.solaire.free.fr/confort.htm

    Ce qui serrait une erreur, c’est de laisser penser que pour le conforts thermique, seule la température de l’air compte.
    (En dehors des pb d'hygrométrie bien sur)
    Dernière modification par cornychon ; 19/08/2016 à 13h59.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  6. #125
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Je t’invite à relire ma réponse en # 118. J’indique que pour moi, à l’équilibre thermique, lorsqu’il fait 31°C à l’extérieur, mon confort thermique est obtenu lorsque la température de l’air intérieur est à 23°C.
    J’ajoute que pour ce même confort thermique, lorsqu’il fait très froid à l’extérieur, la température ambiante intérieure doit être de l’ordre de 26°C
    Ce qui serrait une erreur, c’est de laisser penser que pour le conforts thermique, seule la température de l’air compte.
    (En dehors des pb d'hygrométrie bien sur)
    Inutile de répéter en boucle, pas une seule personne pense que seule la T°C de l'air compte c'est une évidence pour celui qui connait quelque peu les échanges thermiques.

    Dire que tu fais partie des exceptions avec un bâtiment aux piètres performances thermiques d'où ces valeurs de T°C à contre sens des 90% des bâtiments actuels est une réalité.

    Tu as une consommation en mode clim exagérée avec la conjugaison d'un bâtiment aux performances thermiques très faibles et d'une PAC d'un autre âge.
    Pour infos: actuellement les COP, EER SCOP et SEER sont autrement plus performant, certaines PAC orientées vers la clim ont un EER = ou > au COP, quand au SEER il n'y a pas photo.
    Passer des conditions labo aux conditions réelles va certes diminuer les rendements, mais ne va pas annuler la différence de performance.

    Pour en revenir à ton affirmation (sans aucune donnée permettant de juger ) du premier post:"obtenir un ΔT int-ext de 1°C, il faut en gros consommer deux fois plus d’énergie l’été par grand soleil que l’hiver dans la grisaille.":

    Les données sur des RT 2005 ITE des suivies en temps réel (que tu peux évidemment contester et affirmer que les données sont "pipées" dans le Sud Est et pas à Strasbourg où l'écart serait encore plus faible) contredisent ton affirmation quelque peu réductrice.
    - Environ 17% de conso en plus entre grisaille en hiver (Janvier) et soleil en été (Juillet), donc très très loin des 100%
    - 80% de conso en plus entre soleil en hiver (Janvier) et soleil en été (Juillet).
    Cornychon: le véritable confort , c'est quand on ne se rend pas compte qu'il existe un chauffage ou une clim, on oublie

  7. #126
    SK69202

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    et affirmer que les données sont "pipées"
    Pas toutes , mais les données que l'on trouve, c'est 100% de temps de chauffage en hiver et quelques heures par jour de clim avec quelques mesures dans des locaux à des températures de consigne différente entre les saisons, on est bien loin de contredire l'affirmation du titre avec ça.
    Pour simplifier, selon énergie plus et tous les gens avertis :
    - Entre 20°C et 24°C en hiver et,

    - Entre 24°C et 26°C en été.

    Généraliser ton exemple serait une erreur.
    Remarque sur la généralisation, l'été n'est pas le même partout
    Ici à ce jour 2016 c'est 14 jours de Tmax ext>24°C, 3 jours de Tmoy ext >24°C, et 0 jours de Tmin ext > 24°C
    Si les seuils de canicules officielles sont très différents en France, c'est que la généralisation de la température de confort est dangereuse....
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. Publicité
  9. #127
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    Inutile de répéter en boucle, pas une seule personne pense que seule la T°C de l'air compte c'est une évidence pour celui qui connait quelque peu les échanges thermiques.

    Dire que tu fais partie des exceptions avec un bâtiment aux piètres performances thermiques d'où ces valeurs de T°C à contre sens des 90% des bâtiments actuels est une réalité.

    Tu as une consommation en mode clim exagérée avec la conjugaison d'un bâtiment aux performances thermiques très faibles et d'une PAC d'un autre âge.
    Pour infos: actuellement les COP, EER SCOP et SEER sont autrement plus performant, certaines PAC orientées vers la clim ont un EER = ou > au COP, quand au SEER il n'y a pas photo.
    Passer des conditions labo aux conditions réelles va certes diminuer les rendements, mais ne va pas annuler la différence de performance.

    Pour en revenir à ton affirmation (sans aucune donnée permettant de juger ) du premier post:"obtenir un ΔT int-ext de 1°C, il faut en gros consommer deux fois plus d’énergie l’été par grand soleil que l’hiver dans la grisaille.":

    Les données sur des RT 2005 ITE des suivies en temps réel (que tu peux évidemment contester et affirmer que les données sont "pipées" dans le Sud Est et pas à Strasbourg où l'écart serait encore plus faible) contredisent ton affirmation quelque peu réductrice.
    - Environ 17% de conso en plus entre grisaille en hiver (Janvier) et soleil en été (Juillet), donc très très loin des 100%
    - 80% de conso en plus entre soleil en hiver (Janvier) et soleil en été (Juillet).
    Cornychon: le véritable confort , c'est quand on ne se rend pas compte qu'il existe un chauffage ou une clim, on oublie
    Le confort thermique est lié à 6 principaux paramètres :
    1) Le métabolisme, qui est la production de chaleur interne au corps humain permettant de maintenir celui-ci autour de 36,7°C. Un métabolisme de travail correspondant à une activité particulière s’ajoute au métabolisme de base du corps au repos.
    2) L'habillement, qui représente une résistance thermique aux échanges de chaleur entre la surface de la peau et l'environnement.
    3) La température ambiante de l’air
    4) La température moyenne des parois
    5) L'humidité relative de l'air (HR), qui est le rapport exprimé en pourcentage entre la quantité d'eau contenue dans l'air à la température ta et la quantité maximale d'eau contenue à la même température.
    6) La vitesse de l'air, qui influence les échanges de chaleur par convection.

    Le transfert d’énergie entre les objets et les personnes a lieu chaque fois qu’un gradient de température existe.
    Le processus par lequel le transfert de l’énergie s’effectue est désigné par le terme, transmission de chaleur.
    La grandeur transférée, appelée chaleur, ne peut être ni mesurée ni observée directement, mais les effets qu’elle produit sont sujet à l’observation et aux mesures.

    Rajouter des paramètres comme :
    Les performances thermiques des bâtiments,
    Les performances thermiques des PAC,
    Les COP, EER, SCOP, SEER,
    Les rendements des sources froides et chaudes,
    Les données des RT 2005 ITE,
    Les données pipées,
    Ce qu’il se passe à Strasbourg et dans le Sud Est
    La consommation entre soleil en hiver et été,

    n’apporte rien sur les phénomènes fondamentaux de transfert de chaleur entre les individus et les objets.
    Dernière modification par cornychon ; 19/08/2016 à 20h21.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  10. #128
    SK69202

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    6) La vitesse de l'air, qui influence les échanges de chaleur par convection.
    Oui et pour le sapiens mais pas le thermomètre, influence aussi l'évaporation de la sueur .
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #129
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Bonjour,
    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Rajouter des paramètres comme :
    Les performances thermiques des bâtiments,
    Les performances thermiques des PAC,
    Les COP, EER, SCOP, SEER,
    Les rendements des sources froides et chaudes,
    Les données des RT 2005 ITE,
    Les données pipées,
    Ce qu’il se passe à Strasbourg et dans le Sud Est
    La consommation entre soleil en hiver et été,

    n’apporte rien sur les phénomènes fondamentaux de transfert de chaleur entre les individus et les objets.
    Mais mon cher cornychon, encore une fois il faudrait peut être lire correctement, je vais finir par croire que Fred-D a raison dans le #111
    Tu affirmes haut et fort:"obtenir un ΔT int-ext de 1°C, il faut en gros consommer deux fois plus d’énergie l’été par grand soleil que l’hiver dans la grisaille." sans donner aucune précision sur les conditions (si ce n'est l'utilisation d'une PAC air/air) alors que ces paramètres là ont une importance capitale pour vérifier ton affirmation.
    Tous les participants au post essaient de t'expliquer avec de multiples exemples concrets que ton "affirmation péremptoire" est à moduler suivants les conditions.

  12. #130
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Re,
    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pas toutes , mais les données que l'on trouve, c'est 100% de temps de chauffage en hiver et quelques heures par jour de clim avec quelques mesures dans des locaux à des températures de consigne différente entre les saisons, on est bien loin de contredire l'affirmation du titre avec ça.
    Non en hiver ce n'est pas 100% de temps de chauffage, la régulation est là pour éviter un fonctionnement en continu mais peu importe à partir du moment où l'on mesure la conso pendant une augmentation ou baisse de 1°C!
    Je vais essayer de te montrer à l'aide de graphes sur un exemple de PAC air/air comment l'on peut mesurer la conso d'un deltaT de 1°C en chauffage et en clim.
    Combien consomme une augmentation de 1°C en hiver?
    17/01/2016.13H55 T°C ambiante 22.1°C T°C extérieure 6.8°C la PAC démarre:
    22.1.PNG
    14H58 T°C ambiante 23.1°C T°C extérieure 6.6°C
    23.1.PNG
    Ne pouvant mettre plus de 5 pièces jointes par message je met les Conso dans le message suivant.
    Conso pour élever de 1°C entre 13H55 et 14H 58: 1.692 kWh

    Maintenant combien consomme une baisse de 1°C en été?
    21/07/2016.13H38 T°C ambiante 27.6°C T°C extérieure 34.1°C
    27.6.PNG
    21/07/2016.14H16 T°C ambiante 26.6°C T°C extérieure 34.8°C
    26.6.PNG

    Conso pour baisser de 1°C entre 13H38 et 14H 16: 2.124 kWh (voir message suivant)
    Tu fais plusieurs mesures sur plusieurs jours pour confirmer.
    Maintenant à toi de voir la valeur que tu accordes à cette méthode

  13. #131
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    erreur de manip
    Dernière modification par leidier ; 20/08/2016 à 10h10.

  14. #132
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Les graphes de conso:
    Hiver 1.692 kWh pour une augmentation de 1°C
    Eté 2.124 kWh pour une baisse de 1°C
    Ce n'est pas 100% comme l'annonce notre ami cornychon mais seulement 25%.
    Images attachées Images attachées

  15. Publicité
  16. #133
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Bonjour,

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    Bonjour,
    Mais mon cher cornychon, encore une fois il faudrait peut être lire correctement, je vais finir par croire que Fred-D a raison dans le #111
    .
    Je te conseille d’éviter de reprendre à ton compte les insultes caractérisées en #111 par Fred-D. Elles ne sont pas de nature à te grandir. Dans tous les cas, il est plus avantageux de prodiguer du respect

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    Tu affirmes haut et fort:"obtenir un ΔT int-ext de 1°C, il faut en gros consommer deux fois plus d’énergie l’été par grand soleil que l’hiver dans la grisaille." sans donner aucune précision sur les conditions (si ce n'est l'utilisation d'une PAC air/air) alors que ces paramètres là ont une importance capitale pour vérifier ton affirmation.
    Tous les participants au post essaient de t'expliquer avec de multiples exemples concrets que ton "affirmation péremptoire" est à moduler suivants les conditions.
    Dans le présent sujet, J’ai pris comme hypothèses, que la température extérieure est de 33°C et la température intérieure de 23°C. Je peux même préciser que pour faire des approches théoriques, je suis obligé d’admettre, comme tout le monde, que ces deux milieux sont isothermes et à l’équilibre thermique. (Lorsque les milieux ne sont pas isothermes, on prend généralement des moyennes)

    Nous savons qu’il suffit d’attendre d’avoir naturellement 33°C extérieur, et évacuer suffisamment de chaleur de l’intérieur vers l’extérieur pour avoir 23°C intérieur.
    La température de 33°C peut varier entre 31 et 35°C. Le tout est d’avoir un ΔT de 10°C à l’équilibre thermique.

    Nous savons que cette évacuation de chaleur est possible, les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir n’a aucune importance.
    Dernière modification par cornychon ; 20/08/2016 à 18h46.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  17. #134
    Fred_D

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Je te conseille d’éviter de reprendre à ton compte les insultes caractérisées en #111 par Fred-D.
    ? ?

    Je ne t'ai pas insulté. J'ai simplement caractérisé ton comportement. Tu troll !

    Avec les trolls, la solution la plus simple consiste à passer son chemin et ne pas leurs accorder d'importance.

  18. #135
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par Fred_D Voir le message
    ? ?

    Je ne t'ai pas insulté. J'ai simplement caractérisé ton comportement. Tu troll !

    Avec les trolls, la solution la plus simple consiste à passer son chemin et ne pas leurs accorder d'importance.
    Bonjour cher Fred_D,

    C’est l’argument final de celui qui a une haute opinion de lui-même, et n’a plus de réponse pour intervenir sur un sujet qu'il connaît peu ou pas.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  19. #136
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Ce qu 'affiche le thermomètre placé au milieu de la pièce ne correspond pas systématiquement au confort (ou l'inconfort vécu).
    Bonjour AD 44

    Tout a fait ok avec cette remarque de bon sens !

    J'avais signalé quelque part sur ce forum qu'il existe un thermomètre assez spécial nommé " à bulbe noir" , qui donne une température moyennée de l'air et des parois

    https://www.campbellsci.fr/globenoir

    petite piqure de rappel : http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post3668241

    Avec cette canicule du côté d'ALBI , je remarque que je ne suis pas stressé à l'étage (T°=24.2C° à 15h ) de notre maison , les parois ( refends béton+dalle béton de 26cm ) étant encore relativement fraîches par rapport à la température d'air intérieure .
    Il faudrait que je me trouve vite fait un de ces thermomètres à bulbe noir ... pour en avoir le cœur net .

  20. #137
    AD 44

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    salut herakles, toutes et tous,

    Ce genre de mesures serait utile (par exemple) le matin au moment de ventiler, afin de savoir quand il est préférable de de tout refermer.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  21. #138
    Fred_D

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour cher Fred_D,

    C’est l’argument final de celui qui a une haute opinion de lui-même, et n’a plus de réponse pour intervenir sur un sujet qu'il connaît peu ou pas.
    C'est surtout le point de vue d'une personne ayant gérée un forum avec 20 millions de pages vues annuelles et connaissant la thermodynamique comme la plupart des ingénieurs & docteurs en science.

    Tes écrits soigneusement calibrés lancent des "polémiques" tout en te permettant de faire la pirouette pour retomber sur tes pieds pour ne pas écrire trop de conneries. Tes propos sur la thermo sont un modèle du genre !
    Les écrits du nets n'engageant que ceux qui y croient, il est manifeste que les buts recherchés à tes propos ne sont pas les les buts affichés.

    Tu trolls et nous perdons tous notre temps à t'aider à faire tourner le troll.
    Dernière modification par Fred_D ; 26/08/2016 à 07h22.

  22. Publicité
  23. #139
    leidier

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Fred_D Voir le message
    Tes écrits soigneusement calibrés lancent des "polémiques" tout en te permettant de faire la pirouette pour retomber sur tes pieds pour ne pas écrire trop de conneries. Tes propos sur la thermo sont un modèle du genre !
    Pas du tout d'accord "sur la réception de la pirouette", neuf fois sur dix c'est sur la tête si j'ai le temps je ferais un best of Cornycholien de la PAC.

  24. #140
    bouilland2

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonjour ,hors sujet

  25. #141
    yves35

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonjour,

    Tes écrits soigneusement calibrés lancent des "polémiques" tout en te permettant de faire la pirouette pour retomber sur tes pieds pour ne pas écrire trop de conneries. Tes propos sur la thermo sont un modèle du genre !
    Les écrits du nets n'engageant que ceux qui y croient, il est manifeste que les buts recherchés à tes propos ne sont pas les les buts affichés.

    Tu trolls et nous perdons tous notre temps à t'aider à faire tourner le troll.
    mais pourquoi l'image de jacques Crozemarie
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Crozemarie
    me vient elle à l'esprit avec sa blouse blanche (alors qu'il n'était ni medecin,ni professeur)

    yves

  26. #142
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    @ Fred_D et leidier

    La Charte du forum précise pour nous tous :
    « La courtoisie est de rigueur sur ce forum : pour une demande de renseignements bonjour et merci devraient être des automatismes. Vous pouvez critiquer les idées, mais pas les personnes. »

    En conséquence, je ne vais pas poursuivre une polémique sans fin, qui ne peut prendre que de l’ampleur, et se terminer à la kalach _ _ _ _ _v

    Les principales spécialités des intervenants qui viennent sur ce forum doivent être, l’entraide, la modestie, la courtoisie, le respect des idées.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  27. #143
    Fred_D

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    C'est donc bien un troll avec des stratégies classiques de troll !
    Dernière modification par Fred_D ; 26/08/2016 à 19h01.

  28. #144
    bouilland2

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonsoir ,aujourd'hui le temps est lourd

  29. Publicité
  30. #145
    daniel222

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par Fred_D Voir le message
    C'est donc bien un troll avec des stratégies classiques de troll !
    +1 et oui Cornychon

  31. #146
    cornychon

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Citation Envoyé par Fred_D Voir le message
    C'est donc bien un troll avec des stratégies classiques de troll !
    Bonjour,
    Cette réponse destinée à créer une controverse interminable, est une pratique classique du Flaming.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  32. #147
    daniel222

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Les bons ingrédients du troll sont :
    un joli bonjour,
    le vouvoiement
    la thèse
    son parcours pour justifier
    ses diplômes pour confirmer
    Et sur un retour ... une question piège pour abattre
    Tout ça dans la plus grande courtoisie du maître de conférences

  33. #148
    bouilland2

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    bonsoir ,le modérateur doit pas être encore rentrer de vacances hors sujet

  34. #149
    SK69202

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    Ce forum n'est plus modéré depuis 2013

    Reste que discuter du troll, évite de démontrer qui a tord .
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #150
    daniel222

    Re : Deux fois plus d’énergie pour baisser de 1°C l’été que pour monter de 1°C l’hiver

    S'il faut étayer par un exemple Cucumis sativus c'est possible

Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Baisser/monter volume sur carte DM330011 (DSPIC)
    Par hatom1k dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 21/01/2015, 20h04
  2. Clignoteur 12V pour deux phare deux fois 12 led
    Par tuquy dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/04/2012, 16h53
  3. Actu - Des panneaux solaires 3D : deux fois plus d'énergie produite !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/12/2011, 09h33
  4. Il faut deux fois moins de temps de travail pour acheter du fuel!
    Par evrardo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/08/2011, 21h37
  5. Que faut il choisir en isolation pour monter les murs et pour les isoler
    Par matt988 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/01/2011, 23h26
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...