Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène



  1. #1
    BaudouinLabrique

    Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène


    ------

    Dans la forum Nucléaire, je réagissais positivement à ce post
    Citation Envoyé par RealWheel Voir le message
    Une pile à combustible associée à une pompe à chaleur est dans tous les cas un système beaucoup plus économique qu'une centrale nucléaire. C'est également un système de production d'énergie décentralisé.
    pour confirmer que l'association d'une pile à combustible réversible à hydrogène est une solution économique et même porteuse.

    J’ouvre ici une rubrique détaillée pour vous exposer la problématique que je soumets à vos sagacité & créativité (détails de ma réalisation à ce jour et qui est d’avoir rendu mon habitat ancien à énergie positive : eau, électricité et chauffage, cf. cedossier)


    SITUATION EXISTANTE

    J’utilise le réseau d’électricité comme "batterie" pour y stocker l’électricité produite par un suiveur photovoltaïque d’une puissance d’une puissance de crête de 9.810 W/an (30 panneaux de 327W chacun). C’est ainsi que depuis la mi-juillet (cette année et à peu près à la même période chaque année), je commence à « stocker » de l’électricité (près de 1800 kWh à ce jour), de sorte qu’au 30 novembre prochain, l’index de mon compteur réseau ne dépasse pas celui de l’année passée à la même période (le relevé annuel de l’index se fait à cette période).

    Voir les relevés journaliers de consommation/production sous tableau Excel

    Depuis plus de 5 ans, cela m’a permis de ne plus payer d’électricité ni de combustible (fuel) chauffage. Chaque année, je produis/consomme environ 12.000 kWh, laissant parfois quelques centaines de kWh sur le réseau (en ce y compris pour alimenter une pompe à chaleur géothermique qui s’est complètement substituée à la chaudière fuel : chauffage & ECS).


    MON PROJET

    Je voudrais à terme me déconnecter du réseau officiel de distribution d’électricité (cf. les raisons données dans ma présentation) : ne pas dépasser l’actuel volume de production/consommation, mais en produisant de l’hydrogène (électrolyseur) avec l’électricité produite (photovoltaïque) en période de surproduction, pour ensuite, reconvertir l’hydrogène en électricité (pile à combustible) durant les périodes de production déficitaire d’électricité ; j’espère ainsi ne plus continuer à utiliser le réseau officiel de distribution comme batterie (système typique à la Belgique via le compteur qui tourne à l’envers). Ce n’est pas un rêve absurde de recourir à l’hydrogène pour y arriver ; cf. cet article, « Certains producteurs photovoltaïques pourraient quitter le réseau dès 2017/ » (voir ci-après)



    SYSTÈME DISPONIBLE (sur le marché)

    L’article précédent informe de la présence sur le marché du système (Solenco Powerbox) de conversion de l’électricité produite excédentaire sous forme de gaz d’hydrogène dans un réservoir ; ce système reconvertit alors le gaz en électricité lors d’un épisode de sous-production.

    Cela se fait donc via le couple électrolyseur/pile à combustible (CEP). « Cette combinaison d’énergie solaire et d’hydrogène suffit pour répondre à l’ensemble des besoins en énergie d’une habitation résidentielle pendant toute l’année », avance le fabricant Solenco ; de plus, en arrivant à produire un peu plus (économies, refroidissement des panneaux…, cf. le dossier dans ma présentation), l’hydrogène pourra aussi être utilisé par la voiture électrique projetée.


    CONTRAINTE (défi)

    Certes le système SOLENCO utilise directement la chaleur produite par le système pour le chauffage et l’ECS alors que je voudrais valoriser autrement cette chaleur résiduelle pour abaisser fortement la consommation de ma PAC, pour ne pas produire plus d’électricité qu’actuellement (environ 12.000 kWh/an).

    En effet, il faut savoir qu’on est confronté au fait que le cycle électricité>hydrogène>électric ité (via le CEP) accuse une perte d’environ 20%, c'est-à-dire que pour 1kWh absorbé au départ, 0,8 kWh est produit à la sortie. Les pertes principales se traduisent en émission de chaleur.

    En théorie donc, je serais obligé de produire 20% d’électricité en plus pour devenir autonome, mais je suis à la recherche d’une solution qui me permettrait de ne pas devoir produire plus qu’avant voire produire plus encore (pour ce qui serait nécessaire pour faire fonctionner une voiture à hydrogène (11.000 km/an) : ca 3.500 kWh/an).


    EBAUCHE D’UNE SOLUTION

    La solution serait de récupérer la chaleur totale produite par le CEP pour améliorer le COP de la pompe à chaleur géothermique (PAC) et faire baisser d’autant sa consommation ; le COP est le coefficient de performance ou rapport entre la quantité d'énergie transférée par la PAC (chaleur restituée dans le bâtiment) et l'énergie consommée pour réaliser ce transfert (énergie utilisée pour faire fonctionner le compresseur et certains auxiliaires). Par exemple, une PAC qui produit 3 kWh de chaleur pour une consommation de 1 kWh électrique, a un COP égal à 3. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante (moins elle consomme). Les PAC géothermiques atteignent presque les mêmes performances que les PAC à sondes géothermiques (mais d’un coût triple et donc impraticable vu un amortissement financier raisonnable hors délai).
    Et donc :
    Énergie transférée par la PAC (chaleur restituée dans le bâtiment)
    le COP = ---------------------------------------------------------------------------------------
    Énergie consommée pour réaliser le transfert (compresseur et auxiliaires)

    En effet, je pense pouvoir valoriser cette chaleur, de sorte à booster le COP de la PAC en faisant chuter alors sa consommation (fonctionnement ralenti) :

    1° en faisant profiter directement la PAC (eau du circuit venant le sol réchauffée à l’arrivée) ;

    2° en réchauffant parallèlement (si le volume de l’apport calorifique le permet) le circuit d’eau glycolée (de la PAC géothermique - ca 600 litres), ce qui amènera une eau à une température supérieure à la température actuelle ;

    3° en réchauffant le réservoir tampon relié aux radiateurs (si le volume restant disponible de l’apport calorifique le permet).
    N.B. Le but est d’économiser autant que possible (voir le dépasser) les 40% de perte du cycle électrolyseur/pile à combustible (voire plus, comme décrit).

    Choix du système CEP (Couple Électrolyseur-Pile à combustible) :
    faute de mieux (disponibilité en Belgique), je me dirige vers la Powerbox (pile à combustible réversible) de la marque SOLENCO (déjà citée) : et qui est représentée en Belgique par la firme GIACOMINI de Bierges (région de Wavre). C'est au départ le Dr en Physique et en Philosophie, Hugo Vandenborre qui a créé la marque et le concept Solenco. Lire son article : Le chaînon manquant pour l’utilisation massive du photovoltaïque solaire résidentiell qui explique le tenants et aboutissants de la Powerbox Solenco (texte en français à partir de la page 39).

    ils prévoient des unités qui vont de IKW à 50 kW(capables de produire de 1 kWh à 50 kWh) ; une unité de 1KW coûtera(it) 5000€ ; dans mon cas, une unité de 4KW sera nécessaire, étant donné le fonctionnement de la pompe à chaleur (PAC) géothermique d'une puissance (modérée) de 10,4 kW (2,4 kWh environ de consommation) + l'utilisation d'une cuisinière électrique + la consommation domestique restante.


    ATOUT

    La bonne nouvelle c’est que c’est durant le travail de la pile à combustible que la chaleur dégagée est la plus importante et précisément durant les périodes froides où la PAC consomme le plus. Actuellement, le COP de la PAC grimpe encore à 2,5 durant la période de gel intense (ca - 12° : record de février 2012) pour voguer ensuite entre 3 et à plus de 4,5 proportionnellement au réchauffement du sol vu des conditions climatiques de plus en plus favorables.

    Cela veut dire que lorsqu’elle atteint un COP de 4,5, elle consomme alors presque la moitié de moins qu’en période la plus froide, parce qu’elle doit alors fonctionner la moitié du temps en moins. Sa consommation est d’environ 2,44.6 kWh, ce qui donne les chiffres périodiques suivants, sur base de relevés réellement observés pour un nombre de jours (240) de chauffe (PAC qui assure le chauffage & l’ECS) par an :
    • température ext. de -10° à -5° = 70 kW/J x 15j = 1.050kW/an
    • température ext. de -5° à 0° = 60 kW/J x 30j = 1.800kW/an
    • température ext. de 0° à 5° = 40 kW/J x 60j = 2.400kW/an
    • température ext. de 5° à 10° = 17 kW/J x 75j = 1.275 kW/an
    • température ext. de 10° à 15° = 5 kW/J x 60 = 300 kW/an
    Reste de l’année (uniquement pour la production d’eau chaude sanitaire) : 125j/an, moyennant une consommation de 2 kW/j = 250kW/an.
    Total de la consommation par la PAC : < 7.000 kW/an.

    N.B. D’après mes mesures sur la PAC, voici le rapport entre la température de l’eau glycolée utilisée et la COP :
    - 7,2 (eau glycolée à 21°)
    - 6,8 (…17°)
    - 6,3 (…15°)
    - 5,4 (…14°)
    - 5 (…13°)
    - 4,6 (…12°)
    - 4.5 (…11°)
    - autres mesures en cours (il faut que l’eau glycolée chute plus bas ce qui se produira progressivement au fil de l’avancement vers la fin de l’année)



    VOTRE AIDE

    J’ai besoin de votre aide pour les calculs suivants, sachant que :

    - l’eau glycolée à l’entrée de la PAC sera donc réchauffée par la récupération de la chaleur produite par le CEP (Att ! la température autorisée de l’eau captée par la PAC ne peut pas dépasser les 20°),
    - parallèlement et en le modulant, l’eau glycolée stockée dans le sol (ca 600 litres) sera donc réchauffée, le sol (rappel à 1,5m de profondeur) fait alors office de thermos ,
    - s’il y avait un excédent de chaleur (non valorisée par les biais précédents), il pourrait alors servir à réchauffer le ballon-tampon qui assure l’échange de chaleur entre ce que produit la PAC et l’ensemble des radiateurs (entrée & sortie de réserve déjà prévues sur le ballon-tampon),
    - la puissance maximale de la PAC est de 10,4 kV pour une consommation horaire de 2,2 kWh ,
    - l’eau glycolée réchauffée permet au sol (d’où elle tire sa chaleur) qu’il se comporte comme un thermos, tout en augmentant sa température (en été, on passerait alors de 15° à bien plus) ; cela permettrait à la PAC de moins consommer pour l’ECS en été, mais aussi de démarrer fin septembre en consommant moins et durant les périodes froides suivantes, de consommer encore nettement moins,
    - que la température de l’eau glycolée captée varie actuellement de >15° (été) à -1° (période de gel intense et après fonctionnement prolongé de la PAC), sachant que l’eau glycolée refoulée par la PAC est inférieure de < 5° à la température de l’eau captée. N.B. Entre les séquences de fonctionnement de la PAC (surtout la nuit), l’eau à <5° se réchauffe alors à >1°.

    Q1 : à quelle température sera portée l’eau glycolée (en sortie de sol) en bonne saison (lors du travail de l’électrolyseur) ?

    Q2 : à quelle température sera portée l’eau glycolée (en sortie de sol) en mauvaise saison (lors du travail de la pile à combustible), sachant qu’alors elle bénéficie d’un apport calorifique du CEP bien plus important que lors de la fabrication d’hydrogène (cf. Q1) et que cela se passe durant la période où la PAC consomme le plus ?

    Q3 : y a-t-il déjà des configurations domestiques de ce type existantes ?


    BUT

    Fort de ces chiffres estimatifs, je pourrai alors mieux évaluer le gain en COP et donc en électricité, en espérant ainsi éponger les 40% de perte du CEP, voire plus encore…
    En effet, je me demande si le gain espéré ne devrait pas être supérieur, sachant que la consommation de la PAC ne pourra que chuter très fortement, vu sa faculté première qui est de multiplier les calories absorbées de deux à presque cinq… suivant la température de l’eau qu’elle traite et qui sera(it) donc nettement revue à la hausse grâce à l’apport de la chaleur du CEP…


    Merci par avance pour votre collaboration et vos suggestions !

    Résumé de ce projet


    PS.
    Vidéo : Présentation Powerbox Solenco à l'A.G. de TPCV dernièrement ; (Touche Pas à mes Certificats Verts, est une association belge dont je suis membre et qui este régulièrement en justice pour défendre les intérêts des prosumers face aux volte-face des pouvoirs publics parce qu'ils enfreignent allègrement et à plusieurs égards le principe de non-rétroactivité juridique.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    wizz

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    4 lettres: PRIX ? (de l'installation)

  4. #3
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    4 lettres: PRIX ? (de l'installation)
    le fabriquant Solenco, m'a annoncé que le coût par unité d'un KW serait de 5.000€
    J'aurais besoin en fait de 4KW (et donc pour un coût de 20.000€)

    Il faut ajouter le coût de la liaison de la Powerbox avec la pompe à chaleur pour valoriser la chaleur résiduelle (80°) via un système performant du genre :

    le branchement de l'eau chaude récupérée sur l'arrivée de la PAC avec une système en cascade qui limite l'apport à 20° (plafond maximum toléré pour une PAC).
    L'excédant (via un bypass) est alors dirigé via un échangeur vers le boiler ECS (lui-même relié à la PAC)
    Le surplus (lorsque la température du boiler atteint 45°) est alors diffusé directement dans le circuit des radiateurs.
    et toutes autres combinaisons possibles.
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 24/09/2017 à 13h49.

  5. #4
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    P.S.
    Certains pourraient trouver cela cher mais dans le dossier fourni
    j’explique que vu ce qui s’annonce comme revirement officiel (redevance, suppression du système du compteur qui tourne à l’envers…) en y incorporant les 900€ de carburant pour la voiture (°) (je devrais débourser environ 2.500€ par an !

    Comptant sur un budget total (hors voiture) de 25.000€, l’investissement sera amortit en 10 ans.

    (°) Je roule actuellement avec une voiture qui a 23 ans d’âge et j’espère acquérir en 2020 une voiture à hydrogène à un prix modéré (environ 20.000€)
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 24/09/2017 à 14h10.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    wizz

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    blablabla

    ce qu'on voudrait savoir, c'est quel est le montant du chèque, des chèques que tu as signé, signés pour l'ensemble

  8. #6
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    blablabla
    ce qu'on voudrait savoir, c'est quel est le montant du chèque, des chèques que tu as signé, signés pour l'ensemble
    Dans le dossier fourni, le montant total de la transformation complète de la maison pour la rendre à énergie positive était bien indiqué :
    "Les réalisations faites depuis 2012 ont nécessité un investissement total de ca 65.000€ (fonds propres et reprise en cours avantageuse du prêt hypothécaire de la maison)".

  9. Publicité
  10. #7
    f6bes

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Bjr à toi,
    Cout de la maintenance et de l'entretien (pas de contrat...d'entretien ) ? Si en panne ...délais d'intervention du "site spécialisé" ?
    Bonne soirée

  11. #8
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr à toi, Cout de la maintenance et de l'entretien (pas de contrat...d'entretien ) ? Si en panne ...délais d'intervention du "site spécialisé" ? Bonne soirée
    La pile à combustible réversible en question ne demande que très peu d'entretien (en partie à faire soi-même) d'après la firme consultée.
    J'en saurai un peu plus en novembre, lorsqu'elle sera opérationnelle chez Giacomini à Bierges (le distributeur wallon) et je me manquerai pas de vous donner des détails.

    Il faudra évidemment un contrat solide et comme je serai(s) l"un des premiers, ils ne pourront que mettre leur point d'honneur à offrir un service optimum.

  12. #9
    daniel222

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Labrique
    arrête vite avec la pub de ton site "farfelu", les forums Belges t'ont remis en place plusieurs fois.

    Ton activité n'est que du business déguisé ... en plus d'être farfelu

  13. #10
    BaudouinLabrique

    Angry Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Je ne tomberai pas dans le piège (grossier) de certains qui est de m'intimider de sorte que le topic dérape pour qu'il soit finalement fermé.

    Aussi, je ne répondrai qu'aux interventions bienveillantes et constructives.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  14. #11
    f6bes

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par BaudouinLabrique Voir le message




    PS.
    Vidéo : Présentation Powerbox Solenco à l'A.G. de TPCV dernièrement ; (Touche Pas à mes Certificats Verts, est une association belge dont je suis membre et qui este régulièrement en justice pour défendre les intérêts des prosumers face aux volte-face des pouvoirs publics parce qu'ils enfreignent allègrement et à plusieurs égards le principe de non-rétroactivité juridique.
    Remoi,
    La "présentation" vidéo et ton implication associative resteront à la juste appréçiation des modérateurs pour juger si c'est un pub...déguisée ou non.
    On tardera pas à le savoir.
    Bonne journée

  15. #12
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Remoi,La "présentation" vidéo et ton implication associative resteront à la juste appréciation des modérateurs pour juger si c'est un pub...déguisée ou non. On tardera pas à le savoir. Bonne journée
    Si cela pose problème à quelqu'un, on peut la retirer sans problème pour moi (ce que je ne sais plus faire vu qu'on ne sait pas modifier les messages après 5 minutes).
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  16. Publicité
  17. #13
    daniel222

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Labrique
    tu as l'habitude des topics fermés, même en restant sur le fil du rasoir ça fini toujours comme ça

  18. #14
    Jean PESTE

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Leonard De Vinci n'était t'il pas un farfelu a son époque ?

    Dans la manière qque fois la maladresse.....

  19. #15
    daniel222

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    C'est exact mais Léonard était un vrai génie plébiscité dès son jeune age ... sans internet

  20. #16
    polo974

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par BaudouinLabrique Voir le message
    ...
    En effet, il faut savoir qu’on est confronté au fait que le cycle électricité>hydrogène>électric ité (via le CEP) accuse une perte d’environ 20%, c'est-à-dire que pour 1kWh absorbé au départ, 0,8 kWh est produit à la sortie. Les pertes principales se traduisent en émission de chaleur.
    ...
    80% de rendement ! ! ! c'est une blague...
    ... N.B. Le but est d’économiser autant que possible (voir le dépasser) les 40% de perte du cycle électrolyseur/pile à combustible (voire plus, comme décrit).
    ...
    Ah oui, c'est une blague...

    En passant, les " (voir le dépasser) " et " (voire plus, comme décrit) " relèvent quelque part du mythe sur-unitaire...

    Accessoirement, qu'en est-il pour le stockage de l'hydrogène? (c'est pas anodin de stocker ce gaz)


    ##################
    Dernière modification par mh34 ; 26/09/2017 à 16h38. Motif: hors sujet
    Jusqu'ici tout va bien...

  21. #17
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    80% de rendement ! ! ! c'est une blague...
    Ah oui, c'est une blague...
    En passant, les " (voir le dépasser) " et " (voire plus, comme décrit) " relèvent quelque part du mythe sur-unitaire...
    Accessoirement, qu'en est-il pour le stockage de l'hydrogène? (c'est pas anodin de stocker ce gaz)
    L'information de la perte de 20% me vient d'un des directeurs de la firme en question et je ne vois pas pour quelles raisons ils risqueraient de se décrédibiliser
    en avançant un chiffre trop ambitieux; li faut savoir qu'il incluent la valorisation de la chaleur résiduelle.

    Stockage de l'hydrogène : dans une cuve ad hoc avec contraintes de sécurité telles celles qui concernent le stockage des autres gaz.
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 26/09/2017 à 16h59.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  22. #18
    polo974

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par BaudouinLabrique Voir le message
    L'information de la perte de 20% me vient d'un des directeurs de la firme en question et je ne vois pas pour quelles raisons ils risqueraient de se décrédibiliser
    en avançant un chiffre trop ambitieux; li faut savoir qu'il incluent la valorisation de la chaleur résiduelle.
    Le rendement d'une pile à combustible plafonne à 60%, celui de l'électrolyse de l'eau à 90%, donc au global, 50% quand tout va bien.
    il faudrait donc un moteur thermodynamique qui récupère 30% (du global) pour remonter à 80% de rendement global.
    30% du global, soit 60% à récupérer sur les pertes thermiques.

    mais une machine thermodynamique ayant un rendement de 60%, ça n'existe pas aux températures en jeu (cf Carnot).
    (si ça existait pourquoi s'enquiquiner avec une pile à combustible ? ? ?)


    Stockage de l'hydrogène : dans une cuve ad hoc avec contraintes de sécurité telles celles qui concernent le stockage des autres gaz.
    votre "projet" n'aborde pas le problème du stockage.
    l'hydrogène n'est pas comme les "autres gaz". il fuit à la vitesse grand V, fragilise les métaux, ne se liquéfie pas comme le butane ou le propane, etc, etc...
    s'il faut comprimer puis détendre, il y aura encore des pertes en vue... sans parler des aspects réglementaires à propos des réservoirs sous pression.

    conclusion, tant du coté transformation que du coté stockage, c'est voué à l'échec.
    Jusqu'ici tout va bien...

  23. Publicité
  24. #19
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    conclusion, tant du coté transformation que du coté stockage, c'est voué à l'échec.
    Conclusion au bas mot péremptoire, car en Belgique Hugo Vandenborre a mis au point (
    plusieurs années de recherche et d’essai) sa Powerbox (voir plus haut)
    et elle sera opérationnelle à Bierges (près de Wavre) avec le stockage ad hoc en novembre prochain.
    Il en est au stade de l’installation et donc après avoir expérimenté sa faisabilité.

    J’irai la voir alors et je vous ferai un compte-rendu.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  25. #20
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    P.S. En France, c'est Sylfen qui est sur le même type de projet (e.a domestique) et d'avancement
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  26. #21
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par BaudouinLabrique Voir le message
    Conclusion au bas mot péremptoire, car en Belgique Hugo Vandenborre a mis au point (
    plusieurs années de recherche et d’essai) sa Powerbox (voir plus haut)
    et elle sera opérationnelle à Bierges (près de Wavre) avec le stockage ad hoc en novembre prochain.
    Il en est au stade de l’installation et donc après avoir expérimenté sa faisabilité.
    Je ne pense pas que le Dr Hugo Vandenborre ait le profil d'un aventurier et qui avance des chiffres fantaisistes (Sa Powerbox à un rendement de 80% compte tenu de la valorisation de la chaleur résiduelle) :

    "He obtained his Doctorate of Science in Physics (maxima cum laude) at the University of Leuven, Belgium after completing his studies at the Institute of Science in Jülich, Germany and Brookhaven National Laboratory, New Yor k , US", apprend-on sur le Net...
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 27/09/2017 à 15h34.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  27. #22
    polo974

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par BaudouinLabrique Voir le message
    Je ne pense pas que le Dr Hugo Vandenborre ait le profil d'un aventurier et qui avance des chiffres fantaisistes (Sa Powerbox à un rendement de 80% compte tenu de la valorisation de la chaleur résiduelle) :

    "He obtained his Doctorate of Science in Physics (maxima cum laude) at the University of Leuven, Belgium after completing his studies at the Institute of Science in Jülich, Germany and Brookhaven National Laboratory, New Yor k , US", apprend-on sur le Net...
    On appelle ça un argument d'autorité. Ici, ça fait plus rire qu'impressionner.
    Je t'ai donné de vrais arguments.
    A chacun de tirer ses conclusions.

    Allez, je recommence l'explication:
    On ne transforme pas 60% de la chaleur résiduelle en électricité lorsque la différence de température entre la source froide et la source chaude en jeu est si faible (et ça, c'est le début du commencement de la thermodynamique).

    Ensuite, utiliser une pompe à chaleur, alors qu'on cherche à produire de l'élec, ça relève du principe shadock. C'est une transformation inutile consommant de l'énergie mécanique (électrique) pour ensuite avoir un plus grand delta T pour faire fonctionner un machine thermodynamique qui obligatoirement "consommera" le COP de la pompe à chaleur pour transformer de la chaleur en énergie mécanique (puis électrique).

    Cette histoire relève donc bien du mouvement perpétuel ou de la machine sur-unitaire (vaguement dégradée pour cacher la supercherie).
    Jusqu'ici tout va bien...

  28. #23
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    On appelle ça un argument d'autorité. Ici, ça fait plus rire qu'impressionner. Je t'ai donné de vrais arguments. A chacun de tirer ses conclusions.
    Ce n’était pas un argument d’autorité car je n’ai pas dit du fait de ses qualifications, il fallait qu’on le croie sur parole, mais que cela ajoutait un élément de crédibilité, vu ce qui apparaît comme très innovant et très prometteur. Je vais d’ailleurs me rendre compte de tout cela en novembre à Bierges (comme annoncé). Quant à vos « vrais arguments », il faudrait que vous revoyiez votre « copie » de fond en comble (voir plus bas) !

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Allez, je recommence l'explication : On ne transforme pas 60% de la chaleur résiduelle en électricité lorsque la différence de température entre la source froide et la source chaude en jeu est si faible (et ça, c'est le début du commencement de la thermodynamique).
    Pas besoin de recommencer à exposer une explication quand elle est basée dès le départ sur une prémisse erronée : ni moi ni personne n’a jamais prétendu que le système « générait 60% de chaleur résiduelle » et qu’elle pouvait se « transformer en électricité » dans le système proposé !!! Il faut savoir me lire !
    Résumé de l’explication : une pile à combustible réversible a un rendement conventionnel de 60%. Le Dr Hugo Vandenborre a réussi à ce qu’elle atteigne 80% en valorisant la chaleur résiduelle (à 80°) pour le chauffage et l’ECS. C’est ainsi qu’il avance le fait que des prosumers (produisant assez bien) puissent se déconnecter du réseau électrique grâce à son système.

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Ensuite, utiliser une pompe à chaleur, alors qu'on cherche à produire de l'élec, ça relève du principe shadock. C'est une transformation inutile consommant de l'énergie mécanique (électrique) pour ensuite avoir un plus grand delta T pour faire fonctionner un machine thermodynamique qui obligatoirement "consommera" le COP de la pompe à chaleur pour transformer de la chaleur en énergie mécanique (puis électrique).
    Vous n’avez manifestement pas bien lu ce que j’ai exposé et en détails. Rappel : je ne cherche pas à produire (plus) d’électricité, mais à faire en sorte que la PAC en question consomme moins, voire faire en sorte qu’on puisse in fine arriver à diminuer la consommation électrique de l’ensemble, de sorte de valoriser cette électricité excédentaire pour produire plus d’hydrogène et constituer alors une réserve qui permette de faire fonctionner une voiture à hydrogène toute l’année (rappel : ca 11.000 km/an) !
    Rappel : l’idée pour y arriver c’est de pouvoir utiliser la chaleur résiduelle pour réchauffer l’eau glycolée en amont de la PAC géothermique et booster son COP. Dans une autre rubrique, je mentionne qu’il existe des réchauffeurs d’eau glycolée notamment jumelée à une PAC de ce type et dont l’électricité est fournie par des énergies renouvelables (comme la production photovoltaïque, par exemple).

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Cette histoire relève donc bien du mouvement perpétuel ou de la machine sur-unitaire (vaguement dégradée pour cacher la supercherie).
    C’est donc (au contraire) votre « exposé » qui aurait pu en sons temps inspirer les Shadocks !
    Une PAC notamment géothermique n'est pourtant pas considérée comme une machine sur unitaire, alors qu'elle arrive à consommation électrique égale, à produire jusqu'à 7,2 plus de chaleur (suivant son COP et dans mon cas) que ne le ferait un chauffe-eau électrique (ou que ne le ferait l'appoint électrique d'une PAC lorsqu'il prend le relais à 100% en cas de panne de compresseur, par exemple).

    Votre raisonnement obstiné, décalé et dogmatique me rappelle le discours de prétendus experts (officiels et privés) en énergies renouvelables, bien assis confortablement sur leurs certitudes boulonnées et qui dans leur totalité prétendaient (dogmatiquement) que je n’arriverais pas à rendre un habitat ancien et en plus modérément isolé à énergie passive (J’en ai donné les preuves dans le dossier). En fait, je l’ai rendu (cas unique ne Belgique) à énergie positive (eau depuis le départ et sans discontinuer, en avril 2012), électricité et chauffage) sans me priver en rien et je donne des éléments concrets qui permettent au plus grand nombre possible de s'en inspirer.

    A méditer : comme le disait Jacques Salomé, ce n'est pas en perfectionnant la chandelle qu'on a découvert l’électricité".
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 28/09/2017 à 09h31.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  29. #24
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    P.S. En France, c'est Sylfen qui est sur le même type de projet (e.a domestique) et d'avancement
    J'ajoute l'explication donnée par Sylfen : "Le rendement électrique du système serait compris entre 50% et 55% selon Sylfen, la start-up précisant que ce rendement avoisine 70% en prenant en compte la chaleur valorisée par le système. Dans le cas où l’installation manquerait d’hydrogène, faute de surplus d'électricité, elle serait également capable de produire par cogénération de l’électricité ou de la chaleur à partir de biogaz produit localement".

    Si Solenco annonce (via son concepteur le Dr Hugo Vandenborre) un rendement de 80%, Sylfen déclare avoir réussi à atteindre un rendement de près de 70%.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  30. Publicité
  31. #25
    f6bes

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Bj rà toi à nouveau,
    Au fil de la discussion , il ressort nettement, qu'içi personne ne semble convaincu du bien fondé de la chose.
    Donc j'ai comme l'impression que tu n'obtiendras pas plus de " conseils" ou autres de la part des intervenants.
    A toi de voir s'il est utile de continuer ce fil....mais ,au train ou il va tu risques d'etre que le seul...intervenant.
    faut il faire perdurer ce fil, là et plus tot la question ?
    Bonne journée
    Dernière modification par f6bes ; 28/09/2017 à 09h56.

  32. #26
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bj rà toi à nouveau, Au fil de la discussion, il ressort nettement, qu'ici personne ne semble convaincu du bien-fondé de la chose. Donc j'ai comme l'impression que tu n'obtiendras pas plus de " conseils" ou autres de la part des intervenants. A toi de voir s'il est utile de continuer ce fil... mais, au train ou il va tu risques d'être que le seul...intervenant. Faut-il faire perdurer ce fil, là et plus tôt la question ? Bonne journée
    Bonjour aussi à toi et merci pour ta courtoisie !

    Le bien-fondé de la chose : on peut toujours douter de tout. Plus difficile est l’ouverture positive et audacieuse, surtout face à un très confortable mais indécrottable scientisme ambiant...

    Je propose qu’on attende au moins les résultats de ma visite à Bierges en novembre prochain (rappel : une Powerbox Solenco y sera opérationnelle et je pourrai de visu me rendre compte que cela fonctionne et obtenir alors un dossier concret plus complet).

    Si certains peuvent se renseigner sur le système français (presque) analogue SYLFEN cité et peut-être se renseigner des endroits où il fonctionne pour pouvoir ensuite s’y rendre (rappel : je suis basé en Belgique).

    Restons positifs et ouvert et quittons la posture attentiste qu’offre d’être au balcon !

    Bonne journée (ensoleillée comme ici et enfin en Belgique) !
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  33. #27
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    il ressort nettement, qu'içi personne ne semble convaincu du bien fondé de la chose.
    Je rectifie : personne de ceux qui se sont exprimés, ce qui ne veut pas dire "personne ici" !
    La majorité silencieuse n'est pas nécessairement du côté de ceux qui se sont exprimés ici et ils dont d'ailleurs peu nombreux !
    En science, on dirait alors que cet échantillon d'exprimés n'est pas représentatif !

    Matière à réflexion pour ceux qui persistent à rester au balcon de leurs confortables doutes ou certitudes :

    « Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde »
    Peter Weir dans le film Le Cercle des poètes disparus

    et

    « Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus puisse changer le monde.
    En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé.
    »
    Margaret Mead
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  34. #28
    sawai

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Je fais partie de la majorité silencieuse, et je ne suis absolument pas convaincu du bien fondé de la chose. Toute cette prose est fumeuse au possible.

    Ceci dit, j'ai mon stock de pop-corn donc tout va bien

  35. #29
    BaudouinLabrique

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    Citation Envoyé par sawai Voir le message
    Toute cette prose est fumeuse au possible.
    Comme dit le dicton populaire, affirmer n’est pas prouver !
    Argumentez que diable !
    Dernière modification par BaudouinLabrique ; 28/09/2017 à 12h19.
    La vie appartient aux audacieux (Frédéric Nietzsche)

  36. #30
    sawai

    Re : Jumeler une pompe à chaleur géothermique avec une pile à combustible réversible à hydrogène

    D'autres ont argumenté avant mon intervention. Chacun se fera une opinion de la réponse apportée à ces contradictions.

    Mon intention quelque peu amusée était seulement de battre en brèche votre appel à la majorité silencieuse, un procédé peu loyal...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Futur chauffage avec une pile à combustible (hydrogéne)
    Par nico80 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/09/2017, 17h28
  2. Pompe à chaleur géothermique réversible
    Par mattlastar dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/03/2012, 18h56
  3. Pile à combustible hydrogène
    Par Ad.rien dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/10/2007, 15h52
  4. Une pile à combustible hydrogène
    Par Sparadox dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/10/2007, 14h18
  5. Automobile et pile à combustible : le défi de l'hydrogène avec GENEPAC
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/09/2006, 00h51
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...