Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Inertie d'un batiment



  1. #1
    liohau

    Inertie d'un batiment


    ------

    Bonjour,

    J'ai cru comprendre qu'un des avantages de l'ITE était de garder la masse des murs à l'intérieur du volume chauffé, et donc de donner une plus grande inertie au batiment.

    Ce que je ne trouve pas, expliqué de façon "simple", ce sont les calculs qui permettent de comparer l'inertie d'une ITE à une ITI.

    Du coup, auriez-vous des exemples de calculs de ce qu'apporte 1m2 de brique ou de plancher béton par exemple... Au final, j'aimerais par exemple pouvoir comparer l'inertie apportée par une chape liquide de Xcm VS une dalle de compression... Ou un mur de refends vs 1 simple poutre etc....

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour

    Ce n'ai pas évident de répondre précisément à ta question, donc, je n'y répondrais pas... Cela dépend de tellement de choses : l'exposition de la surface en question, ses caractéristiques optiques en surface, son épaisseur, le matériau considéré...

    Une ou deux remarques au passage :

    * L'inertie, en hiver, c'est intéressant si tu as des apports gratuits. Si tu n'en as pas, cela ne sert à rien, au contraire.
    * Et en été, cela sert si tu es dans une région où il y fait trop chaud souvent. En Bretagne, ce n'est pas la peine (D'accord, d'accord, avec le changement climatique... ).

    @ plus
    Cisco66

  4. #3
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Je suis dans le var, bord de mer... donc oui je me soucis du chaud plus que du froid.

  5. #4
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Par contre, je vois pas trop le rapport entre l'inertie, et le fait que le matériau soit ensoleillé ou pas. Le materiau est à une certaine température, si il a plus d'inertie, il va garder cette température plus longtemps. Après que le soleil soit la source de cette température ou pas, je penses pas que ce soit le sujet de l'inertie.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour,

    Citation Envoyé par liohau
    Ce que je ne trouve pas, expliqué de façon "simple", ce sont les calculs qui permettent de comparer l'inertie d'une ITE à une ITI.
    Pour avoir une réponse quantifiée à ce type de question, il n'y a qu'une simulation dynamique qui te la fournira...parce que justement, ce n'est pas "simple"...

    Cordialement

  9. #6
    SK69202

    Re : Inertie d'un batiment

    L'étude dynamique ne concerne que l'utilité financière, pas le problème physique.

    je vois pas trop le rapport entre l'inertie, et le fait que le matériau soit ensoleillé ou pas.
    Si un matériaux inertiel est chauffé par le soleil, sa température varie peu et de l'énergie est stockée, quand le chauffage disparait, l'air se refroidit plus vite que le matériaux et l'énergie stockée est en partie relâchée par le matériaux et aide donc au maintien de la température de l'air.

    si il a plus d'inertie, il va garder cette température plus longtemps
    Quand il est froid aussi.
    * L'inertie, en hiver, c'est intéressant si tu as des apports gratuits. Si tu n'en as pas, cela ne sert à rien, au contraire.
    * Et en été, cela sert si tu es dans une région où il y fait trop chaud souvent. En Bretagne, ce n'est pas la peine
    Pas d'accord.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  10. Publicité
  11. #7
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Moi en fait, je voulais surtout comparer les 2 configurations suivantes d'un point de vue inertie :

    - Plancher poutrelles / hourdis polystyrène UP 19 + dalle de compression + 60mm d'isolant PU + plancher chauffant noyé dans chape liquide + carrelage collé
    VS
    - Plancher poutrelles / hourdis polystyrène UP 10 + plancher chauffant noyé dans dalle de compression (proposé par certains fabricants de plancher) + carrelage collé

    Je penses que la 1ère configuration est meilleure d'un point de vue isolation vu que les 60mm d'isolant cassent tous les ponts thermique qui n'ont pas été traités par le plancher. Mais niveau couts, l'isolant + la chape + 1 rang supplémentaire pour compenser la hauteur perdue + les temps de séchage, ça fait une grosse différence.

  12. #8
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Re,

    Citation Envoyé par SK69202
    L'étude dynamique ne concerne que l'utilité financière, pas le problème physique.
    "Que l'utilité financière"...non, pour l'avoir fait faire sur plusieurs "points"...l'étude dynamique traite très bien le problème physique...

    C'est d'ailleurs par les réponses obtenues aux problèmes physiques soulevés, que tu peux décider si financièrement, tu y va ou pas...

    Cordialement

  13. #9
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Re,

    Citation Envoyé par liohau
    Moi en fait, je voulais surtout comparer les 2 configurations suivantes d'un point de vue inertie :
    Niveau inertie, vu les faibles épaisseurs que tu vas avoir dans les deux cas, pour un plancher chauffant, je ne vois pas trop ce qu'il y a à comparer...

    A mon avis, c'est du "kif-kif"...

    Quand tu as évoqué "l'inertie"...je pensais qu'il s'agissait de l'inertie totale de ta maison...

    Citation Envoyé par liohau
    Je penses que la 1ère configuration est meilleure d'un point de vue isolation vu que les 60mm d'isolant cassent tous les ponts thermique qui n'ont pas été traités par le plancher.
    Sur ces planchers tu n'as pas de rupteurs de ponts thermiques ?...

    Cordialement

  14. #10
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pas d'accord.
    Pourquoi ?

    @ plus
    Cisco66

  15. #11
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour

    Citation Envoyé par Mickele91 Voir le message
    Bonjour,
    Pour avoir une réponse quantifiée à ce type de question, il n'y a qu'une simulation dynamique qui te la fournira...parce que justement, ce n'est pas "simple"...
    Cordialement
    Et oui, là il faut une simulation thermique... Mais si ce n'est que pour choisir entre les deux planchers proposés, est-ce la peine, vu le prix que cela coûte ?

    @ plus
    Cisco66

  16. #12
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Re,

    Citation Envoyé par Ciscoo
    Mais si ce n'est que pour choisir entre les deux planchers proposés, est-ce la peine, vu le prix que cela coûte ?
    Absolument, là on est d'accord......

    Cordialement

  17. Publicité
  18. #13
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    @Mickele91 oui je parlais bien de l'inertie du batiment.

    En fait, je voudrais vraiment quantifier la différence de masse entre ITI / ITE, et voir si l'ajout du plancher béton dans le volume chauffé est quelque chose de négligeable ou pas (pareil pour l'ajout d'un refend vs une poutre, etc..).

    Pour l'inertie du plancher chauffant, ça a l'air assez simple puisque j'ai lu qu'il fallait compter 1h pour 1cm d'épaisseur de chape.

  19. #14
    barda

    Re : Inertie d'un batiment

    Tu confonds deux choses très différentes (et absolument pas additionnables):

    - l'inertie d'un corps émetteur (le plancher chauffant) qui a tout intérêt à avoir la moins d'inertie possible, puisque celle-ci s'oppose à sa réactivité...

    - l'inertie générale de la masse isolée de la maison, qui, elle, a tout intérêt à être importante, puisqu'elle tend à stabiliser la température d'ambiance de la maison, tant l'hiver que l'été.

    Dans le cas que tu nous présentes, les différences entre les deux solutions n'ont aucun impact sur l'inertie générale de la maison (sauf, très marginalement, l'été, mais il y a d'autres solutions).

    Par contre, la solution 2 (dalle indépendante sur 6 cm d'isolant) est avantageuse sur au moins deux points:
    - l'inerte du plancher sera un plus faible, donc sa réactivité meilleure
    - l'isolation, comme tu le remarques, sera meilleure.

    Mais l'impact inertiel, en été, sera légèrement plus faible; si tu as une pompe à chaleur, ce n'est pas grave, puisque un fonctionnement en mode rafraîchissement fera plus que compenser ce très léger déficit.

    On a toujours intérêt, en mode chauffage, à avoir la meilleure réactivité possible des émetteurs de chaleur.

  20. #15
    Juju41

    Re : Inertie d'un batiment

    liohau, tu devrais potasser le sujet "capacité thermique massique" que l'on voit en terminale S
    http://www.maxicours.com/se/fiche/5/0/410405.html/ts
    cela te permettra de faire qq calculs de coins de table ou d'ordre de grandeur sur les capacité de stockage d'énergie thermique des différents matériaux

    Par exemple, je suis sur un projet de maison en bois, je choisis entre dalle béton et pilotis et j'ai donc calculé l'inertie thermique de celle dalle et quelle "autonomie" apporte-t-elle à la maison.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post6036715

  21. #16
    SK69202

    Re : Inertie d'un batiment

    * L'inertie, en hiver, c'est intéressant si tu as des apports gratuits. Si tu n'en as pas, cela ne sert à rien, au contraire.
    Pourquoi la masse en température serait gênante ? Si elle ralentie le réchauffage, elle ralentie également le refroidissement.
    Les apports gratuits, c'est de temps en temps du soleil pendant quelques petites heures, l'hiver sec ensoleillé n'est pas une généralité.

    Et en été, cela sert si tu es dans une région où il y fait trop chaud souvent. En Bretagne, ce n'est pas la peine
    Avec une moyenne du mois d'août de 18°C par ici (moins en fait), l'inertie ne sert pas à franchir le pic thermique de l'après midi, elle sert à limiter la casse pendant des jours d'été breton et si par hasard le soleil est là, il est assez puissant pour que l'ambiance remonte assez vite.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #17
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonsoir

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pourquoi la masse en température serait gênante ? Si elle ralentie le réchauffage, elle ralentie également le refroidissement.
    Si tu n'as pas beaucoup d'apports gratuits en hiver, c'est que tu payes la chaleur pour maintenir en température ta maison.
    Si elle est occupée tout le temps, pas de problème, mais cela n'est pas le cas le plus courant.
    Si tu t'absentes souvent, idem pour ta famille, cela ne sert à rien de chauffer à 19 °C pendant ton absence. Donc, c'est intéressant de baisser un peu la température pendant les absences et la nuit. Pour avoir un confort correct lors de ton retour, il faut relancer le chauffage avant celui-ci.
    Et plus il y a d'inertie, plus cette période de relance sera longue, période pendant laquelle tu dépenses de l'énergie, tu payes. C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a des optimiseurs de relance, qui minimisent la durée de celle-ci, en fonction de l'inertie (connue par le comportement passé du bâtiment) et de la météo (donc, cela ne fonctionne qu'avec une sonde de température au minimum). Le mieux dans ce cas, cela serait d'avoir peu d'inertie et assez de puissance pour faire remonter rapidement la température.
    Tu vas me dire qu'on récupère cette chaleur au début de la période de "ralenti" suivante, mais comme tu n'est pas là ou que tu dors, tu n'en profites pas vraiment... Si 1/4 d'heure après ton départ, il fait 16 ° dans ta maison, cela n'est pas gênant. Si ta maison a de l'inertie, il ne fera pas 16 °C, mais à peine moins que ta température de confort. Mais à quoi est-ce que cela te sert, puisque tu n'es pas là. Tu as aussi la solution de lancer la baisse de température 1 heure avant ton départ, tu y gagneras financièrement parlant, mais tu y perdras un peu coté confort...
    Si tu as beaucoup d'apports gratuits, là, l'inertie est intéressante, puisque tu ne les payes pas, et qu'elle les amortie et crée un déphasage utile.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Les apports gratuits, c'est de temps en temps du soleil pendant quelques petites heures, l'hiver sec ensoleillé n'est pas une généralité.
    Ici, à Perpignan, en hiver, c'est le contraire, chaque semaine, un jour gris pour 6 jours de soleil. Chez moi, j'ai 20, 21 °C pendant la journée et 19°C le lendemain matin...sauf s'il y a plusieurs jours gris de suite, ce qui est assez rare.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Avec une moyenne du mois d'août de 18°C par ici (moins en fait), l'inertie ne sert pas à franchir le pic thermique de l'après midi, elle sert à limiter la casse pendant des jours d'été breton et si par hasard le soleil est là, il est assez puissant pour que l'ambiance remonte assez vite.
    En Bretagne, en été, sans inertie, avec l'isolation, avec un peu de soleil, la température fluctuera entre 17 °C et 23 °C à l'intérieur. Avec de l'inertie, cela fluctuera entre 18 °C et 20 °C. On met de l'inertie pour éviter d'avoir à climatiser, c.à-d. pour maintenir la température en dessous de 25 °C. Comme c'est déjà le cas sans, sauf une semaine tous les 3 ou 4 années, est-ce la peine de se poser la question du confort thermique d'été en Bretagne dans l'habitat (Je sais, j'ai déjà vu des documents EDF ventant l'installation de plancher chauffant-rafraîchissant en Bretagne, sur PAC réversible. Je sais, mais c'était une doc EDF...) ?

    @ plus

    P.S : A tout hasard, j'ai passé une quinzaine d'étés en Bretagne, donc, je sais de quoi je parle... Ne me dis pas que tu as très souvent trop chaud... 1976, 2003, un peu cet été... mais pas tous les ans...
    Dernière modification par Ciscoo ; 18/01/2018 à 22h22.
    Cisco66

  23. #18
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Inertie d'un batiment

    * L'inertie, en hiver, c'est intéressant si tu as des apports gratuits. Si tu n'en as pas, cela ne sert à rien, au contraire.
    C'est surtout intéressant quand elle est conjuguée avec une excellente isolation par l'extérieur : de quoi bien gérer les apports gratuits : soleil, four de la cuisine , éclairage et électroménager.. plus les apports d'un poêle à bois réactif

    Si je peux me permettre , voici notre constat du vécu dans une maison passive/solaire avec très forte inertie depuis 2 ans :
    cette forte inertie est surtout intéressante pour qui désire se chauffer avec un beau poêle à bois (ou à pellets) : cela permet d'espacer les chargements en bois , presque comme pour un poêle de masse .
    Il suffit d'une belle flambée sur 3 à 4 heures le soir pour charger les murs pour la nuit , la baisse de température après extinction du feu ne dépasse pas 0.5 à 1°C , donc pas de refroidissement trop rapide de la maison , et on peut aller au travail le matin sans redémarrer le poêle , il fera toujours bon en rentrant le soir..

    C'est ce que ma femme constate , par ce temps actuel et des moyennes de température clémentes , on n'allume le poêle (Bu****jan type 00 , 5.5 KW) qu'un soir sur deux .
    En dessous de 0°C extérieur , chaque soir
    Par -6~-8°C , le matin et le soir .

    Inutile de se lever la nuit pour recharger , l'inertie maintenant une température douce dans la pièce où est placé le poêle et dans les pièces adjacentes avec 1 ou 2°C de moins , l'idéal pour bien dormir .

    Un ami de passage a eu cette jolie phrase " En fait , vous vivez dans un poêle de masse "

    Et en été, cela sert si tu es dans une région où il y fait trop chaud souvent
    Exact , tant que la canicule ne dure pas plus d'une semaine (nuits chaudes au-dessus de 22°C~24°C ...) , on est souvent sous les 22~23°C par 30~35°C dehors

    Au-delà d'une dizaine de jours , les murs ne se refroidissent pas assez et la température intérieure regrimpe doucement , il faudrait l'apport de frais venant d'un puits canadien (ou d'un TAG...)
    Mais les canicules ne durent pas plus de 15 jours , ce sont les 2 ou 3 derniers jours où on a un peu chaud (24°C~25°C..)

    Si tu as beaucoup d'apports gratuits, là, l'inertie est intéressante,
    Les amis de passage , la pizza au four, le gigot qui rôtit, le soleil qui pointe son nez de temps à autre , même par temps légèrement nuageux , tout cela fait remonter de 1° à 3°C la température intérieure que la masse de béton absorbe
    Dernière modification par herakles ; 19/01/2018 à 09h23.

  24. Publicité
  25. #19
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour,

    Citation Envoyé par liohau
    @Mickele91 oui je parlais bien de l'inertie du batiment.

    En fait, je voudrais vraiment quantifier la différence de masse entre ITI / ITE, et voir si l'ajout du plancher béton dans le volume chauffé est quelque chose de négligeable ou pas (pareil pour l'ajout d'un refend vs une poutre, etc..).
    Ce n'est pas la différence de masse qu'il te faut quantifier...c'est la répercussion que cette "différence de masse", aura sur l'évolution de la température intérieure...parce que au final, c'est ça qui t'intéresse...et là, pour ça, y'a qu'une solution...faire "tourner" une STD...

    Cordialement

  26. #20
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Oui, j'hésites fortement (parce que j'ai quasiment plus de marge de manoeuvre à ce stade) à faire faire une STD + une étude PHPP...

    Mais bon, l'étude béton étant faite, le permis validé, l'engagement maçon/menuisier pris, il me reste plus grand chose sur quoi je peux jouer.

    En gros, tout ce que je peux remettre en question à ce stade c'est :
    - brique ou parpaing
    - l'épaisseur/materiau pour l'isolation (je pense qu'avec 22 de fibre de bois + 5cm de ouate de cellulose dans les murs je vais trop loin, mais mettre trop d'isolant VS payer une étude qui me dit que moins suffit, c'est kif kif non?)
    - planelles et/ou rupteurs sur les planchers
    - rupteurs ou pas sur les refends
    - rupteur ou pas sur le balcon
    - et le choix entre plancher chauffant dans chape liquide + isolant sur dalle VS plancher chauffant dans dalle de compression.

  27. #21
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour

    Pour la STD, c'est effectivement un peu tard...

    @ plus
    Cisco66

  28. #22
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par liohau
    Oui, j'hésites fortement (parce que j'ai quasiment plus de marge de manoeuvre à ce stade) à faire faire une STD + une étude PHPP...
    Une étude PHPP ?!!!...c'est pour faire du passif...au point où tu en es, à moins de tout "bloquer" et de tout reprendre à zéro...ça me semble aussi un peu tard...

    Cordialement

  29. #23
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Ben déjà ça dépend aussi de si une maison passive sans ITE est possible ou pas...

    J'ai pas réussi à trouver un seul exemple, mais en même temps, on peut pas dire qu'il y ait énormément de maisons passives.

  30. #24
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Deux exemples tout bêtes :
    1/ j'ai un balcon sur toute la façade sud, donc 17m de ponts thermiques non traités, donc probablement beaucoup de pertes. Mais ce balcon me sert de protection solaire en été sur quasi 20m2 de vitrage, donc j'économise sur une éventuelle climatisation en été, et j'économise sur le chauffage en hiver. Si on oublie la crainte d'avoir de la moisissure au niveau de ce balcon, et qu'on regarde que le coté thermique, l'opération reste probablement gagnante non ?

    2/ autre exemple, j'ai une casquette béton de 50cm x 20cm en haut de l'étage, pour cette casquette, l'étude béton me demande un contrepoids de 25cm x 20cm à l'interieur des combles, mais ce contrepoids, réduit à 10/15cm la place que j'ai pour ma ouate de cellulose entre le plafond et le contrepoids (donc le long des 25cm), bref une perte en isolation vu que je voulais mettre 40cm d'épaisseur.
    Mais cette casquette, protège à nouveau mes fenêtres de l'étage du soleil, donc économie sur une clim, du coup opération gagnante ou pas ? Au feeling je dirais oui, à nouveau.

  31. Publicité
  32. #25
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour,

    Citation Envoyé par liohau
    Ben déjà ça dépend aussi de si une maison passive sans ITE est possible ou pas...
    Bien sur que c'est possible...mais il n'y a qu'une étude bien spécifique qu'il te faut faire faire...qui puisse te le confirmer...


    Cordialement

  33. #26
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Et du coup le raisonnement reste de rechercher l'inertie en apportant de la masse par d'autres moyens que les murs exterieurs? Ou l'on peut faire du passif très "réactif" ?
    Bon c'est sur que si on ouvre la fenêtre 5mn en pleine canicule dans un cas (sans inertie), on réchauffe tout de suite l'interieur, dans l'autre cas ça ne fait rien. Par contre, si on vit plutôt avec les fenêtres grandes ouvertes, ça peut être un bon point de pouvoir les fermer et que la température re-baisse rapidement comme si on avait un clim, non?

  34. #27
    liohau

    Re : Inertie d'un batiment

    Au passage, je cherche un moyen de vérifier que j'ai pris la bonne longueur pour mes 2 débords à savoir, 50cm pour des fenêtres de 95cm de haut à l'étage et 90cm pour des baies de 215cm (menuiseries alignées en haut à 215cm dans les 2 cas), si vous avez un calculateur/simulateur.

  35. #28
    Ciscoo

    Re : Inertie d'un batiment

    Bonjour

    Citation Envoyé par liohau Voir le message
    Au passage, je cherche un moyen de vérifier que j'ai pris la bonne longueur pour mes 2 débords à savoir, 50cm pour des fenêtres de 95cm de haut à l'étage et 90cm pour des baies de 215cm (menuiseries alignées en haut à 215cm dans les 2 cas), si vous avez un calculateur/simulateur.
    Cela dépend aussi de l'orientation...

    Si tu veux juste visualiser le déplacement de la "tâche" solaire, sans faire de calcul sérieux du point de vue thermique, tu peux faire une simulation avec Sketchup, logiciel gratuit assez facile à prendre en main... mais c'est une solution chronophage si tu ne l'as jamais utilisé...

    @ plus
    Cisco66

  36. #29
    Mickele91

    Re : Inertie d'un batiment

    Re,

    Citation Envoyé par liohau
    Et du coup le raisonnement reste de rechercher l'inertie en apportant de la masse par d'autres moyens que les murs exterieurs? Ou l'on peut faire du passif très "réactif" ?
    Disons que l'inertie est un "plus", mais ce n'est pas une condition nécessaire et indispensable, pour pouvoir rendre une maison "passive"...

    A contrario, bénéficier d'un apport solaire gratuit en hiver, ça c'est fondamental d'en avoir, si tu veux pouvoir passiver "raisonnablement" ta maison...parce que ces apports gratuits, vont jouer un rôle très importants dans la couverture du besoin en chauffage...

    Citation Envoyé par liohau
    Par contre, si on vit plutôt avec les fenêtres grandes ouvertes, ça peut être un bon point de pouvoir les fermer et que la température re-baisse rapidement comme si on avait un clim, non?
    Que tu ais de l'inertie ou que tu n'en ais pas...quand il fait chaud...voir très chaud...on ne te conseilleras pas de vivre avec les fenêtres grandes ouvertes...

    L'inertie, en fonction de ton contexte d'ensemble, c'est un plus qui peut te permettre de franchir certains caps difficiles, mais ce n'est pas une clim...

    Cordialement

  37. #30
    Vince44

    Re : Inertie d'un batiment

    Salut,

    Compte tenu des forts apports solaires, hiver compris, et des températures élevées l'été, il est évident que pour faire du passif, ou simplement du très sobre et confortable, l'inertie est un levier important. Certes, on peut faire sans, mais c'est un peu se tirer une balle dans la jambe.

    Pour répondre à la question de départ les masses volumiques des matériaux sont en libres accès sur internet. Le béton c'est par exemple 2300kg/m3. Donc 230kg pour 1m² en 10cm d'épaisseur, les parpaing c'est plutôt 1300kg, donc en 20cm 1m² fera 260kg. Après ça dépend des types de bloc, de montage ou de chape bien sûr, c'est à affiner...

    Tu peux trouver des infos ici par exemple : http://ressources.batipratic.com/wp-...-Materiaux.pdf

    Reste que comparé à du placo, par exemple, 8kg par m² environ, y'a pas photo. D'autant plus qu'en ITE tu mets quand même la finition intérieur (BA13 ou autre) donc sur les murs tu peux considérer que tu mets 1 tonne de masse inertielle supplémentaire en ITE tous les 4m² de mur. Donc oui ça fait une différence substantielle. La masse volumique n'est pas directement proportionnelle à la capacité thermique mais il y a une forte corrélation, si tu veux vraiment affiner tu peux aller chercher la chaleur massique des matériaux ensuite.

    Au niveau du sol, mais c'est sans doute trop tard pour ton projet, il vaut mieux éviter de mettre du chauffage au sol, qui monopolise l'inertie de la dalle, et notamment celle qui est frappée par le soleil...) et qui limite l'inertie qu'on peut s'autoriser au sol. L'idéal c'est de construire sur terre plain avec des fondations bien isolée en continuité de l'ITE, là on peut stocker des jours de chauffage/rafraichissement. C'est d'autant plus vrai chez toi ou les besoin de rafraichissement seront au moins équivalents aux besoins de chauffage avec une maison bien isolée et bien exposée. Du coup une pac air/air ferait mieux le boulot qu'une pac air/eau sur plancher chauffant par exemple.
    Il faut bien voir qu'avec une maison bien conçue/isolée il n'y a plus de surfaces froides à "couper". L'intérêt pour le confort du plancher chauffant n'est pas du tout le même que dans une maison des années 1990 - 2010. Les derniers reliquats d'inconfort risquent plus de venir des vitrages, de la ventilation, ... que du sol en l'absence de

    Pour les casquettes/balcon, tu peux aller voir là pour le dimensionnement : http://ines.solaire.free.fr/masquefenetre.php

    Pour les problèmes de pont thermique, là encore, fallait pas se tirer dans la jambe. La casquette béton et le balcon béton sont les problèmes. L'idéal serait pour le balcon de le découpler structurellement de la maison ou d'opter pour un matériaux plus isolant comme le bois, au moins pour la structure porteuse que tu peux noyer dans l'isolation pour la partie verticale. C'est sympa mais thermiquement c'est une connerie le balcon en continuité de la dalle. D'autant que même si tu t'en isole, ça fait un stockage de chaleur qui retardera la baisse des température en soirée. Idem pour la casquette, il vaut mieux opter pour du léger (voile, canisses, lames de bois) ou, encore mieux, du végétal (glycine, vigne, ...). Si c'est pas modifiable, envisager de tout emballer dans du PU/PSX/PSE et de refaire une chape dessus (comme pour l'intérieur en ITI en fait) et éventuellement une végétalisation pour la casquette.

    Puisqu'on en est aux conseils :

    - la compagne de l'inertie pour le confort d'été c'est la sur-ventilation nocturne efficace. Le principe c'est de se caler au max sur la température des heures fraiches, donc à ces moments là il faut transformer la maison en grand courant d'air. Donc prévoir des ouvertures pour le faire. Sinon l'inertie va te caler sur la température moyenne à l'ombre de la journée (un peu plus avec les apports internes) et là c'est pas du tout satisfaisant. Donc prévoir des ouvertures au RDC qu'on peut laisser ouvertes toute la nuit (moustiquaire, grilles, ...) si possible donnant sur un coin frais du terrain, sur un parking goudronné ça le fera pas, et pareil à l'étage, avec balayage de toute la maison entres les deux. Si on peut ouvrir latéralement dans le sens des vents (frais) dominants, c'est bien aussi. A voir selon les plans, les habitudes de vie.

    - pour le confort d'été le "terrain" à un impact notable. Plus c'est goudronné / bétonné moins c'est bon. La végétation au contraire, notamment les arbres à feuilles caduques ('muriers platanes, vigne, glycine, ...) sont en revanche très favorable. Pareil pour la maison, les plantes grimpantes la protège du soleil.


    A+

    Vincent

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 27
    Dernier message: 31/08/2012, 19h38
  2. Détermination d'une matrice d'inertie / moment d'inertie - pour mon TIPE
    Par husqvarna30 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/07/2012, 19h23
  3. Radiateurs electrique à Inertie en fonte VS Inertie en brique réfractaire
    Par jarod78 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 05/04/2011, 04h42
  4. Passive sans inertie ou bioclimatique avec inertie
    Par paselo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 244
    Dernier message: 13/02/2011, 12h06
  5. Site : L'Inertie thermique dans le batiment
    Par RARA63 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/01/2008, 16h06
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...