Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?




  1. #1
    Flochilo

    Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour à tous,

    Plusieurs problèmes sont survenus cet hiver dans ma maison et me conduisent à envisager un changement de système de chauffage. Je suis donc en quête de conseils pratiques et d'indications sur le coût éventuel de ce changement. Ci-dessous, les éléments qui me semblent importants (je ferai appel à des professionnels, je ne suis pas bricoleuse pour un sou !). J'espère que certains d'entre vous auront des réponses à m'apporter !!

    Maison d'environ 150 m², RDC +1 étage + combles "perdues", construction années 1970 donc isolation bof bof malgré double vitrage et laine de verre refaite il y a quelques années mais pas partout.
    Chauffage d'origine à air pulsé : une chaudière à gaz envoie de l'air chaud dans des conduits, avec des bouches d'environ 15 cm x 20 cm dans presque toutes les pièces (7 en tout). Ladite chaudière a rendu l'âme il y a deux semaines et nous chauffons trois pièces seulement avec des radiateurs électriques d'appoint et des coupures de courant fréquentes (heureusement que c'est provisoire !! ). Devis en attente mais il faudrait visiblement compter autour de 6-7000€ TTC avec la main-d'oeuvre.

    Dans le salon, nous avons également une cheminée à foyer ouvert, conduit qui fait un coude et d'environ 20 cm x 20 cm. Le conduit est plein de bistre et surtout fissuré mais nous ne savons pas où : l'une des chambres à l'étage est enfumée lorsque l'on allume un feu. Nous ne pouvons donc plus l'utiliser. Un poseur professionnel est venu hier et a proposé de tuber la cheminée mais uniquement pour un insert, car le tube qu'il propose (18 cm de diamètre) serait selon lui insuffisant pour un foyer ouvert.

    J'ai donc plusieurs questions :
    - Est-il possible (souhaitable) de chauffer une maison à étage de 150 m² avec un insert à bois ? J'ai lu sur internet qu'avec un insert assez puissant (10 à 15 kW) c'était envisageable, mais il y avait peu de témoignages.
    - Est-il possible de raccorder un insert avec accumulateur de chaleur type "Thermobox" sur le réseau de conduits à air pulsé ? La plupart des critiques formulées à l'encontre des inserts étaient liées à un problème d'écarts de température entre les pièces selon éloignement de l'insert, mais le réseau à air pulsé donne dans toutes les pièces alors peut-être cela faciliterait-il la circulation de la chaleur ?
    - Faut-il, si l'on pose un insert, refaire la cheminée ? Et quelles parties , Bistrage + maçonnerie pour mettre l'âtre aux bonnes dimensions ? Tubage ? Chemisage ? Reconstruction complète ??
    - Une estimation des budgets à envisager pour ces différentes étapes ? (j'habite dans le Nord de l'IDF / Sud de l'Oise) ?
    - Une estimation des coûts annuels pour un chauffage au bois dans ces conditions ?

    Voilà voilà, merci beaucoup à tous ceux qui prendront le temps de me répondre !
    Bien cordialement

    Florence.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    bouilland2

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Après un débistrage du conduit et pose d'un gainage double peau et la pose d'un foyer insert pourraient se faire avec a la clé des températures pas homogènes

  4. #3
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, Déjà, une cheminée ouverte fait perdre plus de chaleur qu'elle n'en apporte.

    Il faut un insert, ou alors carrément un poêle qui permet de mieux profiter de la chaleur. Il faut absolument un tubage, surtout que votre conduit de cheminée n'est pas étanche puisque la cheminée sort dans une chambre en haut, ce qui est dangereux.

    Votre chaudière, n'est-il pas possible de changer le brûleur s'il est abimé ? ça vaudrait peut-être la peine, même si ça coûte jusqu'à 7 ou 800 euros, car ce système permet de chauffer rapidement, ce qui permet de baisser le chauffage lorsqu'on est au travail par exemple. Et avec une maison qui vu son époque n'a pas les murs isolés, c'est plutôt mieux.
    Il y aurait aussi la solution de remplacer la chaudière par une PAC AIR/AIR qui est nettement moins chère qu'une PAC AIR/EAU et qui utiliserait le circuit d'air de la chaudière. En plus, avec une pièce chauffée par un insert ou un poêle, le circuit d'air chaud avec son ventilateur se chargerait de répartir la chaleur du poêle. Et de ce fait, la chaudière ou le PAC AIR/AIR auraient moins à fournir de chaleur.

    Lorsqu'on a uniquement une pièce chauffée par un poêle ou un insert, il est certain que les autres pièces sont moins chaudes même en laissant les portes intérieures ouvertes. Et ça se répartit encore moins bien lorsqu'on a un long couloir. Par contre l'air chaud plus léger a vite fait de monter dès qu'il a une cage d'escalier ouverte, à tel point qu'il peut être difficile d'avoir chaud en bas dans certains cas.


  5. #4
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour,

    Merci à tous les deux pour ces réponses. J'ai bien conscience que le principal problème des inserts est la non-homogénéité de la température dans les différentes pièces, c'est pour cela que j'aurais aimé connecter l'insert au système à air pulsé. J'ai vu que certaines personnes ajoutaient une sorte de ventilateur à l'insert pour diffuser la chaleur vers des pièces éloignées : cela vous semble-t-il envisageable ? L'idéal pour nous serait, au moment de refaire la maçonnerie de l'âtre et de tuber le conduit, de faire un raccordement avec les conduits d'air pulsé...

    Quant à la PAC air/air, je dois avouer que j'ai un peu peur du bruit du moteur (l'emplacement pour la chaudière est au fond de la cuisine, pièce de vie importante chez nous, et le long d'un couloir donnant sur la chambre parentale). Et puis surtout, vu le prix de ces machines, ça ne permet guère d'économiser par rapport au rachat d'une chaudière gaz (c'est le moteur qui est mort, donc même en ne rachetant que cette partie-là, il y en a pour au moins 5000€...) dont nous savons que le système fonctionne bien...
    Par contre, pensez-vous que la chaleur de l'insert circulerait convenablement si l'on plaçait un ventilateur à la place de la chaudière ? Il y aurait effectivement une circulation d'air à l'intérieur de la maison, mais j'ai peur que ça ne suffise pas à homogénéiser les pièces si l'air ainsi soufflé n'est pas l'air chaud de l'insert...

    Merci encore !

  6. #5
    wizz

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Pour commencer, sache qu'avec un poele, foyer ou insert bois, ça ne chauffe que si tu y mets du bois, et que ça ne dure souvent moins de 2h. Ensuite, ça caille, spécialement dans une maison à isolation double bof et à tous les coups isolation par intérieur
    Se chauffer qu'avec un poele, foyer ou insert, c'est valable pour une maison très bien isolée, ET par extérieur, et avec une bonne inertie thermique (des dizaines de tonnes de murs en pierre, brique, de dalle en béton....)
    Donc même sans faire une ITE, commence donc par faire le tour de la maison, et voir ce qu'il peut être amélioré. Mieux isoler les combles, ça permet déjà à conserver la chaleur des chambres à l'étage, d'autant plus utile si jamais la chaleur du séjour aurait du mal à monter à l'étage


    Sauf à trouver un volontaire (papa!) pour recharger régulièrement les buches, sinon, il faudrait basculer sur le choix d'un appareil à granulés. A moins que tu acceptes de voir les radiateurs élect prendre le relai à chaque interruption du feu


    Parmi les différentes possibilités, tu peux:
    http://www.palazzetti.fr/fr/guide_de...s_ecofire_aria

    1. réutiliser le système existant, en remplaçant la chaudière gaz pulsé par un poele à granulés canalisable. A noter que si les tuyaux passent par les combles, alors il faudra isoler fortement ces tuyaux, sous peine de perdre de la chaleur

    2: insert dans l'insert, ou un poele posé dans la cheminée (si elle est très grande)

    3: détruire cette cheminée et y mettre un poele

    Dans les cas 2 et 3, tu peux soit mettre un appareil passif (tout la chaleur est dissipée dans le séjour), ou un appareil actif, avec des gaines et ventilateurs pour distribuer de l'air chaud dans d'autres pièces. Ce serait intéressant si les pièces à chauffer à l'étage sont juste au-dessus de la cheminée, et que l'escalier est loin de la cheminée avec des portes et couloirs genant la progression de l'air chaud vers l'étage



    Lorsque la pluie tombe sur la montagne, l'eau prend toujours le chemin vers le bas, et prendra le chemin le moins contraignant
    L'air chaud est pareil, se comportera de la même manière: y aura t il des obstacles sur son chemin depuis la cheminée jusqu'à l'étage?

    https://previews.123rf.com/images/ku...ir-un-esca.jpg
    60563751-s%u0025C3%A9jour-avec-un-grand-canap%C3%A9-d-angle-%C3%A0-partir-d-un-tissu-dans-un-sty.jpg
    ici par exemple, l'air chaud n'aura aucun problème pour aller chauffer l'étage
    l'air chaud sort du poele ou insert, s'étalera sur le plafond (comme l'eau s'étalera sur le plancher). Puis arrivé au "trou de l'escalier", l'air chaud "tombera" à l'étage supérieur
    ce sera facile de chauffer l'étage, voire même trop facile (au détriment du séjour)


    https://www.leroymerlin.fr/multimedi...-a-peindre.jpg
    imposte-spaceo-mdf-revetu-feuille-decor-a-peindre.jpg
    ici en revanche, supposons que derrière la porte se trouve le couloir menant à l'escalier vers l'étage
    L'air chaud va toujours monter au plafond, va s'y étaler, mais ne peut pas tout de suite aller de l'autre côté. Il faudra que l'air chaud remplisse d'abord tout le plafond (comme l'eau remplira un creux), atteigne le seuil de la porte et passer de l'autre côté (tout comme l'eau atteindra le niveau du barrage avant de déborder de l'autre côté). A ce moment là seulement, l'air chaud atteindra le couloir et monter à l'étage
    ce sera bien plus difficile de chauffer l'étage, avec ou sans ventilateur disposé à proximité du poele. Seuls des gaines traversant le plafond pourront chauffer efficacement les pièces à l'étage



    si tu hésites, as du mal pour trancher, tu peux aussi poster des photos de la maison, avec un plan, et on verra si c'est faisable ou pas

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, Le moteur est HS ?
    Quel moteur ? celui de la soufflerie ? celui du brûleur ?

    Un moteur ça ne vaut pas 5000 euros, même avec la pose. De plus, ça se refait chez un bobineur, et ça ne coûte pas une fortune. Reste le démontage et le remontage.

    Votre chauffagiste ne veut pas s'embêter et cherche à vendre du neuf. De plus, il ne connaît pas forcément ces machines qui sont peu répandues.

    Mon fils a une chaudière semblable, sauf qu'elle est à mazout, mais ça ne change pas grand chose. Il peut la faire fonctionner en ventilation froide donc brûleur éteint. Dans ce cas, l'air envoyé dans une pièce où il y a un chauffage au bois revient à la chaudière et est recyclé donc se répartit dans les pièces.

    Mais attention, un poêle ou un insert n'aura ni la puissance, ni l'efficacité d'une chaudière, donc c'est un complément de chauffage.

    Dans ma jeunesse, mes parents avaient ce type de chaudière, et avec ça, on n'a jamais vu la moindre moisissures nulle part. On n'avait pas de VMC qui n'avaient pas été encore inventées à l'époque. Il y avait un filtre que l'on nettoyait souvent à l'entrée d'air, et on pouvait y faire arriver un peu d'air neuf. On le faisait lorsqu'il ne faisait pas froid. On veillait à ce que les odeurs de cuisine ne se répandent pas : on couvrait les casseroles et on ouvrait un peu la fenêtre. Il faut dire qu'à chaque ouverture de fenêtre on met de l'air neuf dans le circuit.

    Votre chaudière vous donne un chauffage continu, un peu comme un chauffage central. Avec un chauffage au bois qui ne remplacera pas, vous aurez un chauffage intermittent , et insuffisant de toutes façons. Et je ne parle pas de la corvée de bois.
    Dernière modification par Larzacien ; 04/02/2018 à 17h34.

  9. #7
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Merci beaucoup pour vos réponses !

    Larzacien, vous semblez vous y connaître bien mieux que moi Alors, la chaudière est une Air Calo Languedoc 200M et le chauffagiste dit que le moteur en panne est celui de la "turbine". Néanmoins, le local lui-même pose problème : le sol s'est légèrement affaissé (nous avons eu il y a quelques années des fuites du côté de la hotte de la cuisine, nous n'avions pas remarqué le problème près de la chaudière) et la chaudière penche. Selon le chauffagiste, c'est ce qui a précipité la panne. Il doit nous proposer deux devis, l'un pour changer de chaudière et en profiter pour refaire le plancher, l'autre pour seulement changer le moteur. Mais il est venu le 8 janvier et nous n'avons pas de nouvelles depuis - et il fait froid !!

    Par ailleurs, nous nous sommes faits ce matin la réflexion que les problèmes d'allergie (éternuements, etc.) chroniques de ma mère avaient disparu depuis l'arrêt de la chaudière. Ce qui nous encourage d'autant plus à changer de système de chauffage, mais du coup sans doute pour ne plus utiliser du tout les conduits à air pulsé !
    Enfin, la facture de gaz est sacrément salée : autour de 260€ par mois pour la chaudière + un grand ballon d'eau chaude + la gazinière. Et il reste encore l'électricité pour l'électroménager + un radiateur d'appoint que l'on utilisait déjà auparavant...

    Effectivement Wizz, en se renseignant également auprès de voisins et connaissances, vos avis convergent : l'insert à bois ne suffirait pas et poserait un problème de recharge. Par ailleurs la cheminée est petite et basse, et aussi un peu vieillotte : on s'oriente donc davantage vers votre solution n°3 : casser pour mettre un poêle.

    Je vous joins un plan sommaire de la maison pour que ce soit plus clair. La majorité des fenêtres sont au Sud et à l'Est sauf dans la chambre n°3 qui n'a qu'une fenêtre Est et une grande "lucarne" triangulaire côté Nord.
    Pièce jointe 359774

    Bref si on doit mettre un poêle, plein d'autres questions se posent mais peut-être devrais-je renommer la discussion ? ou en lancer une nouvelle ?

    En tout cas, après une journée d'intenses recherches internet et réflexions, l'idée serait de casser au maximum les cloisons entre l'entrée et le salon (sauf la portion qui va de la poutre inamovible au mur de la chambre) et d'avoir un poêle "double face" pour profiter du feu côté entrée et côté salon.

    1) Est-ce qu'un poêle à granulés un peu puissant (14 kW ?) pourrait chauffer une maison de 150m² dans la configuration décrite (sans les cloisons du salon, donc) ? Même avec une isolation médiocre de l'étage ?
    2) Problème important : les poêles à granulés, ce n'est pas ce qui se fait de plus joli... Un gros machin en métal en plein milieu d'un espace ouvert, ça ne nous motive que moyennement Un exemple de poêle que l'on trouve bien d'un point de vue esthétique :
    https://www.energienature.fr/poele-a...double-face-2/
    Le genre que l'on aime pas du tout :
    https://www.cheminees-seguin.com/poe...le-a-granules/

    Mais bon, si j'ai bien compris, les poêles à bois, plus élégants, posent un peu le même problème que les inserts à bois : le feu ne tient pas toute une nuit sans recharge (à moins que je ne me trompe ?)

    3) Est-ce que vous connaissez des poêles mixtes (bois + granulés) ET double face ? Pour l'instant je n'en ai pas trouvé en ligne mais je n'ai peut-être pas regardé au bon endroit. Et d'ailleurs, avez-vous des avis sur les poêles mixtes ? Est-ce qu'on ne peut pas juste mettre, 2-3 soirs par semaine, quelques vraies bûches dans un poêle à granulés pour profiter d'une plus belle flambée quand on est au salon ? Quelque chose me dit que ce serait trop facile

    Voilà, une nouvelle flopée d'interrogations... désolée
    Pour info, côté budget, nous n'avons pas de plafond pour l'instant. Disons que nous voulons surtout que les travaux entrepris "valent le coup". S'il faut mettre 10 000€ dans la réfection complète du salon/entrée avec un beau poêle, plutôt que 2000€ pour un insert dans la cheminée existante + 4-5-6000€ pour changer la chaudière, nous sommes d'autant plus prêts à les mettre qu'il y aura amortissement sur le coût du chauffage ensuite.

    Merci encore pour vos conseils !

    Pièce jointe supprimée
    Dernière modification par JPL ; 04/02/2018 à 22h44.

  10. Publicité
  11. #8
    JPL

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Les images doivent être postées dans un format graphique (gif, png, jpg). Merci.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #9
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Oups désolée pour le format. Comme c'était "accepté", je ne me suis pas posée la question !

    Plan rapide RDC.PNG
    Plan rapide étage.PNG

  13. #10
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour, Il y a l'escalier certainement ouvert, si vous ne comptez que sur un poêle qu'il soit à pellets à bois ou mixte, peu importe, tout l'air chaud plus léger va s'engouffrer dans l'escalier, et votre cuisine et votre chambre ne chaufferont jamais. ça c'est sûr.

    Un poêle, sa fonction première est de chauffer et de bien chauffer, surtout si on veut en faire le principal chauffage, Et plus les poêles sont "jolis" moins ils sont efficaces. En effet, ce n'est pas le verre qui va conserver un peu la chaleur après instinction.

    Donc les poêles double faces avec une vitre devant et derrière, ça c'est bien pour un complément, pour faire joli, le soir. Je n'ai pas dit qu'ils ne chauffaient pas, mais il faut le recharger toute la journée, sans quoi la chaleur tombe vite.

    Votre maison n'a-t-elle aucune isolation ? a-t-elle des fenêtres neuves bien étanches ? vous n'avez pas de VMC je suppose, car vu l'époque, on n'en mettait pas et avec le chauffage que vous aviez, on ne voit jamais de moisissures. Mais ça pourrait changer.

    La conso de votre chauffage, ça représente les besoins de chaleur de votre maison, c'est un DPE grandeur nature. Le changement de système ne va pas modifier ces besoins.

    Seuls une isolation des murs pourrait bien réduire ces besoins. Une isolation par l'extérieur pourrait tourner autour de 25 000 ou 30 000 euros (vous pouvez faire faire deux ou 3 devis pour voir). Avec ça, vous ne reconnaîtriez plus votre maison qui deviendrait très confortable. Mais ça impose installation d'une VMC simple ou double flux (la double flux c'est très bien, mais c'est bien plus compliqué à installer et nettement plus cher).

    Sauf que j'ai zappé, on ne sait pas le climat de la région où vous êtes ni l'altitude, et lorsqu'on parle de chauffage, ça a son importance.

    Je sais qu'il fait froid. Vous ne risquez rien d'installer un poêle à bois pas trop cher (le tuyau du conduit risque de coûter aussi cher ou plus cher que le poêle) au moins vous aurez un point chaud. Il ne faut pas prendre un poêle trop petit surtout avec l'escalier ouvert. Tomber des cloisons, oui, mais la chaleur ira encore plus à l'escalier, ou alors, il faudrait un système pour pouvoir fermer à certains moment,( notamment lorsque vous rallumez le poêle,) comme cloison coulissante ou simple rideau, et ouvrir seulement lorsque la pièce est bien chaude. Le poêle vous l'aurez toujours quoi que vous fassiez.
    Et compléter avec un ou deux radiateurs électriques genre bain d'huile à roulettes de 2 kw avec deux résistances indépendantes de 1000 watts. Ils sont pratiques et vous pouvez les faire suivre d'une pièce à l'autre alors qu'ils sont tout chauds. Parce que sans chauffage actuellement ce n'est pas possible.

    Il faudrait voir s'il ne serait pas possible de fermer l'escalier pour pouvoir mieux garder la chaleur en bas, et n'ouvrir qu'à peine lorsque le bas est bien chaud.

    Mais bon, il faut sérieusement envisager l'isolation par l'extérieur ou par l'intérieur. Comme vous n'avez pas de radiateur qui gêne, l'isolation par l'intérieur est facile. Reste à savoir si vous êtes bricoleur ou s'il y en a dans la famille qui peuvent vous aider. Mais bon ça ne se fait pas en un jour.

    Votre porte donne au nord, il serait bon de couper un peu le froid avec un bon rideau en tissus double, soit plaqué sur la porte soit avec une tringle pour pouvoir l'ouvrir ou fermer (fermer surtout la nuit) et plaquer le plus possible la tringle pour que le rideau plaque le plus possible à la porte.

    Certains font un SAS extérieur comme une sorte de petite véranda.

    Au sujet des allergies avec le chauffage à air pulsé, chez nous, on n'en a jamais eu. Mon fils qui a ce même type de chauffage et 3 enfants de 6 à 11 ans, ses enfants ne sont presque jamais malades. Lorsqu'on sort, on respire bien plus de poussières, surtout lorsqu'il fait du vent.

  14. #11
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour,

    Merci à nouveau, entre autres pour votre réactivité !

    Effectivement, je croyais avoir précisé la localisation mais je réalise que non, désolée ! Nous sommes dans l'Oise, donc les hivers ne sont pas très rigoureux mais il peut geler régulièrement (d'ailleurs au moment où j'écris, il neige) et nous sommes dans un village assez humide, dans une "cuvette" entourée de forêt, et la maison elle-même est en lisière des bois. Avant la panne de la chaudière, nous avions déjà un décalage de température entre l'étage et le rdc, de l'ordre d'un ou deux degrés. L'été, l'écart a tendance à se creuser nettement en cas de forte chaleur : le rdc reste frais et agréable, l'étage surchauffe (surtout les chambres plein Sud évidemment).

    Toutes les fenêtres sont en double vitrage récent (2015-2016) mais le comble est très mal isolé (laine de verre d'origine). Je ne connais pas l'isolation des murs extérieurs, je sais juste qu'ils sont épais d'une vingtaine de centimètres... Par contre, refaire une isolation par l'extérieur n'est pas envisageable, pour une question de budget cette fois, et aussi car nous ne resterons pas plus de 5-6 ans encore dans la maison qui est à ma mère et souhaite déménager une fois en retraite. Nous n'envisageons des travaux "d'ampleur" autour du système de chauffage que parce que celui-ci est désormais inutilisable Cela dit, l'isolation des combles peut être un début, je lis ici et là que ce n'est pas très cher et même éventuellement pas difficile à faire soi-même. La seule difficulté est l'accès aux combles (trappe étroite dans l'escalier).
    De même, l'isolation des murs intérieurs du salon pourrait peut-être être faite en même temps que l'installation du poêle et le démantèlement du faux-plafond où passent les conduits d'air. Il faudrait quand même voir où tout cela nous emmène niveau budget

    Quant à l'efficacité du poêle, je pensais qu'il serait mieux "d'ouvrir" le salon pour faciliter la circulation d'air chaud dans l'ensemble salon + étage plutôt que de laisser le salon fermé par les cloisons, mais comme vous dîtes dans les deux cas la chambre du RDC serait difficile à chauffer. Nous y avons en ce moment un radiateur à huile qui fait toutefois plus ou moins son office. Après, si l'on n'abat pas la cloison, le double face n'est pas utile esthétiquement parlant.

    Bref je suis un peu perdue
    Je vais aussi essayer de faire venir des artisans et des poseurs de cheminées cette semaine, cela permettra sans doute de préciser ce qui est possible ou non, et avec quelle efficacité.

  15. #12
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, Vu que votre maison est en zone humide, ce système de chauffage (air pulsé) vous la maintenait saine. Si vous supprimez ce système attendez vous à des problèmes de condensation, de moisissures etc, surtout avec des fenêtres neuves bien étanches.

    Pourquoi démolir le faux plafond ? il vous isole un peu et réduit le volume à chauffer, donc l'enlever, ce n'est pas aller vers les économies au contraire.

    Si c'était moi, je resterais sur ce système, quitte à prendre une chaudière air pulsé neuve qui ne doit pas coûter une fortune.

    Peut-être qu'une PAC air/air pourrait remplacer cette chaudière et utiliser les tuyaux existants. Toute l'installation existe, il n'y a qu'à poser la machine.

    Si vous pouvez isoler un peu les pièces même de l'intérieur, c'est déjà ça.

    Pour les combles, s'ils sont perdus, vous pouvez faire isoler gratuitement actuellement (pour UN EURO) et ce n'est pas de la blague. C'est de l'isolation en vrac soufflée. ça peut, à la rigueur se mettre sur l'isolation existante ou bien on enlève ce qu'il y a et on souffle cet isolant après. Renseignez-vous.

  16. #13
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonsoir,

    Merci pour ces précisions, c'est bien noté pour l'avantage du faux plafond. Pour les combles il y a un plafond de revenus, cela dit le crédit d'impôts est déjà conséquent, + une prime énergie si j'ai bien compris ce que j'ai lu, on arrive à ne payer que 50% du total. J'ai rappelé le chauffagiste aujourd'hui, j'espère des nouvelles prochainement. Visiblement, il a dû mal à contacter son fournisseur pour le devis "moteur seul" car la chaudière est un modèle ancien (mais c'est peut-être pipeau).

    Nous allons pour le moment demander à un ou deux spécialistes de venir voir la maison pour un poêle mixte simple face (11 ou 14 kW dans la mesure du possible), en remplacement de la cheminée inutilisable. Les travaux seraient bien moins importants et l'on aurait quand même un foyer qui fonctionne (c'est un point central de la maison en matière de convivialité), même s'il ne chauffe pas la totalité de la maison. Selon le devis et les estimations de chauffe, nous aviserons. Je reviendrai sûrement vers vous pour de nouveaux conseils, si vous y êtes disposé

    Merci encore !

  17. #14
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, POur votre chaudière, trouvez un bon électricien, et dites lui s'il peut vous faire rebobiner ce moteur chez un bobineur de moteurs électriques. Il le démonte, ll le prend chez l"artisan et le ramène réparé (si cela est possible, mais cela devrait l'être. ça se pratique beaucoup dans l'industrie surtout lorsqu'on ne peut pas retrouver un moteur identique pour une machine par exemple, et si c'est bien fait, c'est comme un moteur neuf. Et même des particuliers font appel directement à eux, ils démontent leur moteur, et l'amènent à réparer. Par contre, les bobineurs, en général ne se déplacent pas.

    Si vous achetez un poêle, prenez en un qui stocke un peu la chaleur, ainsi elle se prolonge un peu, car il est difficile de garnir le poêle toute la journée sans interruption.

    Il y aurait aussi le poêle à pellets qui fonctionne en continu tant qu'il a de la réserve. C'est moins contraignant.

    N'avez-vous pas un bon bricoleur dans votre entourage ? (famille ou amis). Si oui, vous pourriez faire appel à lui.
    Dernière modification par Larzacien ; 05/02/2018 à 21h54.

  18. #15
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Je vais consulter mon oncle qui bricole un peu, mais il habite assez loin de chez nous... A part lui, je dois dire qu'on est plutôt une famille de profs et autres fonctionnaires pas bien doués de leurs mains héhé
    C'est sûr que si l'on pouvait remplacer juste le moteur ou mieux le réparer, ça serait quand même pratique et probablement plus rapide... avec la neige qui tombe en ce moment, on se dit qu'encore un mois et demi avec 4 radiateurs dans 150m², ça va être dur !

    Pour le poêle oui, nous penchons pour un poêle mixte pellets et bois : pellets pour l'autonomie, bois pour l'agrément de temps en temps. A voir selon les puissances disponibles bien sûr. Demain j'irai dans une boutique Rika proche de chez nous, ça me donnera une idée de l'aspect du truc, du bruit, etc.

  19. #16
    Vince44

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Salut,

    260€ par mois pour 150m², c'est énorme. Si c'est du gaz de ville (et pas une citerne) c'est encore plus dramatique.

    Il y a effectivement un gros soucis avec la consommation maison.

    Oui le combles il y des offres à 1€ pour les ménages modestes, pas des fortunes pour les autres.

    Est-ce qu'il y a une isolation intérieure dans ta maison? Et est-ce que la façade est défraichie ou pas? Tu vas me voir venir je vais te parler d'isolation extérieur, même si tu dis ne pas vouloir investir. Je comprends le problème que ça pose d'investir dans un bien que tu vas revendre sous 6 ans environ, mais d'un autre côté, avec 3120€ pour 150m², tu vas avoir un bien qui va se faire classer épave thermique.
    Et il est possible que selon la situation de ta mère, elle puisse bénéficier de beaucoup d'aide (Anah) pour une grosse réhabilitation thermique.

    C'est vraiment une option à considérer (ITE ou autre, selon ce qui est pertinent) car certes c'est pas des travaux faciles à valoriser complètement dans une vente, mais ce que vous investirez dans un nouveau système, forcément énergivore vu la consommation de la maison, et la consommation d'ici à une possible vente, ça sera tout aussi difficile à valoriser.

    Il faut voir qu'une maison bien isolée et si possible étanche et inertielle n'est pas juste plus sobre, elle nécessite des systèmes moins complexes pour la chauffer. La température est plus stable, elle se répartira plus dans la maison plutôt qu'elle ne s'échappera vers dehors. L'inertie pourrait aussi permettre de lisser les apports d'un poêle par exemple, pour éviter que les températures fasse yoyo. Bref, un poêle et une PAC air/air ou des radiateurs électriques feraient bien le boulot.

    Quoi que tu décides, il faut savoir que les granulés sont à peu près au même coût que le fioul actuellement, le gaz de ville est moins cher actuellement (et possiblement pour longtemps). Le bois est vraiment plus économique, mais effectivement il faut pouvoir gérer les stockage et l'approvisionnement.

    Pour le problème de l'urgence, si tu optes pour un poêle, tu peux lancer les travaux vite, ça fera une nette différence. Faire augmenter la puissance du compteur (et vérifier la compatibilité de l'installation) pour se dépanner plus sérieusement avec de l'électrique serait une bonne idée pour gérer cette situation avec un peu de sérénité avant octobre prochain.

    A+

    Vincent

  20. #17
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    C'est effectivement énorme (et oui, en gaz de ville) mais je n'en ai pris conscience que très récemment. Ma mère occupe la maison depuis près de 30 ans et dispose de revenus confortables (donc aucune aide possible, mais nous n'allons pas nous en plaindre^^), je pense donc que pour elle c'était "normal" de payer autant puisque cela a toujours été ainsi. L'isolation d'origine a dû se dégrader aussi (laine de verre). Elle n'a entrepris des travaux que ces 5-6 dernières années, avec le remplacement des fenêtres par du double vitrage et le remplacement de la laine de verre au niveau du garage/cuisine, parce que les hivers les plus rigoureux posaient problème (chaudière incapable de maintenir plus de 18-19°C au rdc quand il faisait -4 / -5°C dehors...).

    Bref je l'ai déjà convaincue de s'occuper des combles et un gars doit venir en fin de semaine pour voir, mais pour l'isolation par l'extérieur c'est quand même un autre budget... On va y réfléchir, mais les maisons du quartier se vendent assez bien quoi qu'il arrive alors ça ne sera pas un argument suffisant hélas !

    Merci d'avoir pris le temps de répondre Vincent !

  21. #18
    wizz

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    comment est le circuit d'air pulsé?
    par où passent les tuyaux pour aller dans les différentes pièces? (par les combles?)

  22. #19
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour,

    Les conduits passent par un faux plafond entre le RDC et le 1er étage. Les bouches d'air se trouvent donc en haut des murs ou à la verticale depuis le faux plafond pour les pièces du rdc et en bas des murs pour les pièces de l'étage. Deux exceptions : le salon est alimenté par une bouche en bas du mur (pas de faux plafond dans cette pièce), juste derrière la cheminée, et l'arrivée d'air dans le circuit se fait également par une bouche en bas du mur au fond du couloir du RDC.

    Les combles sont "nues" dans ma mémoire (à vérifier, je ne suis pas montée depuis très longtemps) : on voit le plafond (placo ?) des chambres, entre les espèces de petites poutres en bois (je ne sais pas comment ça s'appelle). Au-dessus, c'est directement la charpente, avec de la laine de verre entre les poutres, puis les tuiles. Le tout est assez bas de plafond, on ne tient debout que dans la partie centrale.

  23. #20
    popaserge

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour

    Votre chauffage à air pulsé a été calculé pour votre maison et les débits d'air sont donnés par votre chaudière qui est spécialisée pour cela.

    Vous devriez avoir une reprise d'air quelque part en partie haute de la maison- la où l'air chaud monte- pour retourner à l'entrée de votre chaudière qui va le pulser de nouveau dans les différentes pièces.

    Normalement il vous faut conserver ce cycle et ces débits de fonctionnement et trouver le moyen de les reproduire.

    De quelle marque la chaudière? Quelle puissance pour votre brûleur?Quel débit de votre ventilateur pulsant l'air? Dans quel coin de France?A quelle altitude

    Une batterie d'échange eau air avec ventilateur peut vous reproduire ce cycle de l'air et il resterait à choisir le moyen de chauffer l'eau alimentant cette batterie d'échange (Chaudière, PAC, chaudière à granulés.....)

  24. #21
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour, Je connais bien ce type de chauffage puisque mon père en avait un, et mon fils en a un actuellement.

    Alors, pour l'étage, le retour d'air est freiné, ainsi ça limite l'arrivée d'air qui arriverait trop fort vu que c'est un étage au dessus, ainsi pas de complications.

    De plus les grilles de soufflage sont réglables, on peut laisser grand ouvert, entr'ouvert ou fermé.

    Su cette installation, les bouches se trouvent devant les fenêtres sur le côté, car les fenêtres ne sont pas au niveau du mur mais en retrait.

    Par contre au niveau bas, la circulation de l'air est favorisé par des passages au dessus des portes et l'air du couloir repart à la chaudière un peu en contrebas dans l'escalier avec une grande grille.

    Si en haut ça chauffe un peut trop, il est simple de fermer un peu les grilles pour qu'il passe moins d'air chaud, pas la peine d'aller faire des complications.

    En tout cas, avec ce système aucune maison n'est humide, reste à bien nettoyer les filtres, régulièrement.

    Au Canada, ce type de chauffage est assez répandu, chez nous, il y en a eu quelques uns, mais les gens sont frileux.

    Ceci dit, avec les PAC air/air gainables c'est un peu la même chose, et même un peu avec les splits.

  25. #22
    popaserge

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Je m'intéresse à votre problématique car je suis moi même utilisateur d'un chauffage à air pulsé.

    "Vu que votre maison est en zone humide, ce système de chauffage (air pulsé) vous la maintenait saine."
    C'est un très bon conseil. Il faut conserver la circulation d'air.

    "Mais il est venu le 8 janvier et nous n'avons pas de nouvelles depuis - et il fait froid !!"
    Pour du matériel de 40 ans le dépannage n'est peut-être pas simple (pièces de rechange?).
    Vous pourriez contacter directement Aircalo pour leur exposer votre problème. Ils vous recommanderont peut-être un installateur plus prompt à réagir http://aircalo.fr/ et http://aircalo.fr/reseau.php.
    En profiter pour demander quel serait le coût d'un extracteur de fumée s'il existe toujours pour du matériel datant de 1970.
    Matériel actuel pour comparer et voir de visu si le matériel semble le même :
    http://aircalo.fr/fichiers/aircalo_g..._18_mes_fr.pdf

  26. #23
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, On ne met pas une voiture à la casse parce qu'elle a des pneus usés. Là, il y a un moteur de grillé. On peut toujours faire rebobiner un moteur et il fonctionnera comme un neuf. Il faudra voir si quelque chose gêne ou le fait forcer, ce qui l'aurait fait griller et remette en état.

    Lorsqu'on veut vendre dans quelques années pas la peine de se compliquer avec des installations pharaoniques qui risque de compliquer les choses, de nécessiter une VMC en plus, et des ennuis à n'en plus finir.

    Par contre si on peut améliorer un peu l'isolation sans trop se ruiner, là il ne faut pas hésiter.

    ATTENTION : les conseilleurs ne sont pas les payeurs, et j'ai constaté que dans la vie, il faut réfléchir à deux fois avant de tout virer.

    Certains vont insister lourdement pour que vous fassiez ce dont ils rêvent, et sans tenir compte de tous les élements. Et lorsque vous aurez des problèmes les uns par dessus les autres, ils ne seront pas là. Et aujourd'hui pour faire travailler des artisans, il faut avoir le moral. Ils promettent et ne viennent jamais, le matériel est cher, la main d'oeuvre aussi, et on n'est pas du tout certain d'être bien conseillé.

    Le chauffage de votre maison est coûteux, il correspond aux besoins énergétiques de la maison, c'est un DPE "en vrai". Pour améliorer, il n'y a qu'une amélioration de l'isolation valable, et on fait ce qu'il est possible de faire, ce sera toujours ça de gagné.

  27. #24
    Jean PESTE

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour,

    Lorsqu'on veut vendre dans quelques années pas la peine de se compliquer avec des installations pharaoniques qui risque de compliquer les choses, de nécessiter une VMC en plus, et des ennuis à n'en plus finir.

    Par contre si on peut améliorer un peu l'isolation sans trop se ruiner, là il ne faut pas hésiter.

    ATTENTION : les conseilleurs ne sont pas les payeurs, et j'ai constaté que dans la vie, il faut réfléchir à deux fois avant de tout virer.

    Certains vont insister lourdement pour que vous fassiez ce dont ils rêvent, et sans tenir compte de tous les élements. Et lorsque vous aurez des problèmes les uns par dessus les autres, ils ne seront pas là. Et aujourd'hui pour faire travailler des artisans, il faut avoir le moral. Ils promettent et ne viennent jamais, le matériel est cher, la main d'oeuvre aussi, et on n'est pas du tout certain d'être bien conseillé.

    Le chauffage de votre maison est coûteux, il correspond aux besoins énergétiques de la maison, c'est un DPE "en vrai". Pour améliorer, il n'y a qu'une amélioration de l'isolation valable, et on fait ce qu'il est possible de faire, ce sera toujours ça de gagné.
    Déprimant......

  28. #25
    Flochilo

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos conseils. Je ne dis pas que le chauffage à air pulsé est une catastrophe en soi bien évidemment. Après tout, cela faisait 30 ans qu'on l'avait et on ne s'en plaignait pas...- jusqu'à l'associer aux allergies. Nous avons fait un petit tour du voisinage et au moins une autre famille a constaté la même amélioration côté éternuements depuis le changement de système de chauffage. Ce n'est certes pas scientifique, mais ça ne nous réconcilie pas avec l'ai pulsé. Je vais néanmoins voir si je peux contacter le fabricant AirCalo comme le conseille Popaserge. Nous attendons aussi les coordonnées d'un second chauffagiste via un voisin.

    En attendant, nous avons fait faire un devis pour un poêle mixte granulés + bois Induo de Rika, avec l'idée de casser la cheminée et d'ouvrir sur l'entrée, ce qui évite de renoncer au foyer bois tout en servant de chauffage plutôt écologique et peu cher. On en profiterait pour isoler par l'intérieur le salon et repeindre les murs. Un radiateur à bain d'huile dans la chambre du RDC viendrait en complément.

    Autre option (devis à venir), refaire totalement le chauffage central (coût important par rapport au gain énergétique, nous ne sommes pas très chauds). La plupart des maisons du quartier ont remplacé l'air pulsé par des variantes chaudière gaz ou fioul avec radiateurs // poêle + radiateurs ou même (dans un cas, et le proprio n'est pas ultra satisfait), chauffage au sol.

    J'avais négligé d'en parler, mais l'autre avantage de la suppression de l'air pulsé est de gagner l'espace de la chaudière pour une réfection WC/SDB/dressing du rez-de-chaussée, ce qui était envisagé d'ici 2-3 ans en prévision de la revente mais qui serait nettement amélioré avec une possibilité de fenêtre + gain d'1,50m². Un artisan doit venir demain pour évoquer les différentes possibilités de rénovation, nous lui demanderons notamment ce qu'il faut prévoir en terme d'aération de la maison. Ma mère est partisane de l'aération "manuelle" par ouverture des fenêtres chaque matin, ce qu'elle a toujours fait. J'ignore si cela suffirait avec l'isolation des combles (on va le faire nous-mêmes a priori, le couvreur qui est venu a proposé un devis à 2800€ pour deux jours de travail et 600€ de ouate... ) et du salon refaite.

  29. #26
    Larzacien

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    bonjour, Ne sois pas déprimé Jean peste, ce qui est déprimant c'est d'attendre très longtemps des artisans qu'on a fait travaillé (et pas de petites bricoles) qu'on paie à réception de facture, et qui malgré leurs promesses un an et demi après, on a vu personne.

    C'est d'ailleurs ce qui explique en partie le succés des magasins de bricolage : on a plus vite fait de faire soi-même, quand on peut et qu'on a suffisamment de connaissances. Et quand on voit certains qui profitent que le client n'y connait rien pour leur refiler du matériel trop puissant trop gros et qui, de ce fait, ne sera pas économique. Dans certains corps de métier, si on ne commence pas à les calmer en leur disant qu'on est un peu fauché, qu'on ne peut pas mettre une fortune, que ça ne serait pas justifié, alors là, il faut s'attendre à une grosse note.

    Alors, arrête d'être désolé, tu ne vois les choses que de ton point de vue. Si tu étais de l'autre côté, tu verrais les choses différemment.

    Je sais, la vie est dure pour tout le monde. Dans les entreprises, il faut faire rentrer de l"argent pour boucler les fins de mois.

  30. #27
    Jean PESTE

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message

    Alors, arrête d'être désolé, tu ne vois les choses que de ton point de vue. Si tu étais de l'autre côté, tu verrais les choses différemment.

    Je sais, la vie est dure pour tout le monde. Dans les entreprises, il faut faire rentrer de l"argent pour boucler les fins de mois.
    Tu sais je suis aussi un "consommateur", comme toi!

    Je vais chez le garagiste, le boulanger, chez le coiffeur, j'ai un banquier, un assureur et même un avocat, (c'est le plus voleur de tous!)

    Ah oui, je fume, je bois (un peu) et des fois je vais au restaurant!

    Je paie aussi mes impôts et taxes diverses et variées.

    Ce qui est fatiguant, c'est que tu a un avis, certes, mais ça ne varie jamais, faut pas changer, c'est trop cher, c'est des voleurs, il piquent les sous et ils s'en vont.

    Tu généralise tellement que c'est lassant.

    Tu n'es quand même pas radin, dis, rassure moi!

  31. #28
    Jean PESTE

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Allez, sans rancune Larzachien: https://www.dailymotion.com/video/x2r212k

  32. #29
    Vince44

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Salut,

    Citation Envoyé par popaserge Voir le message
    "Vu que votre maison est en zone humide, ce système de chauffage (air pulsé) vous la maintenait saine."
    C'est un très bon conseil. Il faut conserver la circulation d'air.
    Oui alors ça, ça me parait très très contestable.

    C'est pas une VMC ce chauffage, ça fonctionne en circuit fermé ou en "recyclage" si on veut. Donc ça ne fait que brasser l'air dans la maison en le faisant passer par une machinerie.

    Chose qui se fait assez naturellement dans une maison dans laquelle on circule. ça peut éventuellement forcer le renouvellement d'air d'une pièce humide où on ne circule guère et ainsi éviter des moisissures, mais c'est tout.

    Après c'est un convecteur géant, ça chauffe les polluants qui sont dans l'air et le réseau interne n'est pas simple a entretenir. Ce qui explique la fin des allergies quand on l'arrête à mon avis.

    A+

    Vincent

  33. #30
    Vince44

    Re : Passer d'un chauffage à air pulsé (gaz) à un chauffage par insert à bois ?

    Citation Envoyé par Flochilo Voir le message
    C'est effectivement énorme (et oui, en gaz de ville) mais je n'en ai pris conscience que très récemment. Ma mère occupe la maison depuis près de 30 ans et dispose de revenus confortables (donc aucune aide possible, mais nous n'allons pas nous en plaindre^^), je pense donc que pour elle c'était "normal" de payer autant puisque cela a toujours été ainsi. L'isolation d'origine a dû se dégrader aussi (laine de verre). Elle n'a entrepris des travaux que ces 5-6 dernières années, avec le remplacement des fenêtres par du double vitrage et le remplacement de la laine de verre au niveau du garage/cuisine, parce que les hivers les plus rigoureux posaient problème (chaudière incapable de maintenir plus de 18-19°C au rdc quand il faisait -4 / -5°C dehors...).

    Bref je l'ai déjà convaincue de s'occuper des combles et un gars doit venir en fin de semaine pour voir, mais pour l'isolation par l'extérieur c'est quand même un autre budget... On va y réfléchir, mais les maisons du quartier se vendent assez bien quoi qu'il arrive alors ça ne sera pas un argument suffisant hélas !

    Merci d'avoir pris le temps de répondre Vincent !
    Le fait que les maisons se vendent bien est un argument à double tranchant : oui, vous n'aurez pas de difficulté à la revendre en l'état, mais d'un autre côté, vous n'aurez pas de difficulter à "revendre" les travaux que vous ferez si ils sont pertinents et à un bon rapport qualité prix.

    Pour ce qui est des aides, il y a au minimum les aides sans conditions de ressources, comme le crédit d'impôt et les certificats d'énergie (exemple, mais il y en a pleins d'autres https://www.primes-energie.leclerc/simulateur/)
    Par exemple, sur ton devis d'isolation à 2800€ (cher effectivement), t'as 30% de crédit d’impôts (si t'en paie pas, le trésor te fais un chèque), donc 840€, et t'as 943€ si tes combles font 100m², il ne reste plus que 1000€ à ta charge approximativement.

    Autre calcul de coin de table, pour un acquéreur, si vous faites des travaux qui permettent de tomber de 260 à 80€ de chauffage par mois, ça lui dégage une mensualité de 180€. Sur 25 ans, ça fait 40.000€ ! Et encore je suis gentil, je compte pas le fait que le coût de l'énergie augmente vite contrairement à des mensualités fixe.

    Et pour les 4 prochaines années, pour vous, c'est déjà 8640€.

    Bref, en comptant les aides, le potentiel de gain pour l'acquéreur et d'économies d'ici à la revente, des travaux de 70.000€ (bien pensés, évidemment) seraient très probablement rentabilisés!

    Par contre, je crois qu'on peut affirmer que peu importe combien vous mettrez dans la réparation de la chaudière, ça restera une antiquité donc sans valeur à la revente, des acquéreurs vont automatiquement faire une réserve dans leur budget pour régler le problème du chauffage à court terme. Et sans doute qu'ils feront aussi une réserve pour l'isolation.

    Isolation par l'intérieur ou l'extérieur, je ne sais pas, mais il faut isoler, et mettre une ventilation correcte. Comme ça vous pourrez avoir un chauffage performant et pas trop cher à l'achat. Déjà l'isolation des combles devrait faire un grosse différence si c'est bien fait.

    Enfin, et je ne sais pas ce que ça vaut pour vous, mais écologiquement ça serait rendre un fier service à la planète que de régler ce problème!

    Après si vous ne voulez pas trop investir mettez un poêle, une mix chauffage électrique pac air/air et une VMC simple flux. C'est même pas 8.000€ de travaux aides déduites et ça fera passer la maison de "épave" à "médiocre" thermiquement parlant. Donc ça se revendra bien.

    A+

    Vincent

Discussions similaires

  1. Besoin d'aide pour choix de chauffage au bois: insert ou poêle à bois ?
    Par renaud g dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 67
    Dernier message: 19/02/2018, 14h55
  2. Chauffage à air pulsé
    Par celesse dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/07/2008, 11h13
  3. chauffage bois couplé solaire +/-insert avec echangeur eau
    Par fred 31 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2007, 21h07
  4. Chauffage à air pulsé ?!
    Par eloracorel dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/11/2006, 22h10
  5. le chauffage au bois par un insert fermé
    Par papa junior dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2005, 18h02