Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Coef. lambda d'une botte de paille



  1. #1
    seboseb

    Coef. lambda d'une botte de paille


    ------

    Bonjour a tous,
    je m'intéresse (entre autres choses...) à la construction en ossature bois ou en poteaux-poutres avec remplissage en bottes de paille.

    J'ai lu ceci sur le site d'idées-maison :
    sa conductivité thermique est sensiblement différente selon que les fibres sont positionnées horizontalement (différence de température le long de la fibre) ou verticalement. Les valeurs de conductivité thermique sont respectivement de = 0.07 et = 0.045 W/m.K ;
    La valeur 0.07 est confirmée par les tests de Samuel Courgey (Arcanne) et du CSTB, réalisés il y a deux ans (je crois) pour le projet de Montholier. Et il me semble bien, en effet, que dans ces tests, les fibres sont horizontales.

    Quant au lambda de 0.045 pour les fibres verticale, je n'ai trouvé nulle part ailleurs ce chiffre. Certains font des affirmations péremptoires sur la différence vertical/horizontal, mais rien qui soit scientifiquement mesuré.

    Est-ce que quelqu'un a des infos là-dessus ? Merci d'avance.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    xberg

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Je crois me souvenir d'avoir lu dans le nouveau livre de JP Oliva que le R de la botte de paille est autour de 6 (avec enduit). Comme je ne me souviens plus de l'epaisseur de la botte de paille je suppose que ce n'est pas tres utile...

  4. #3
    David7578

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Si tu avais sous la main les résultats du site de montholier et le suivi de ces maisons.
    car je retrouve les articles qui disent qu'il y aurait suivi et tout... mais aucun moyen de trouver les résultats et/ou le suivi

    @+

  5. #4
    hamster32

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Bonjour

    extraits de http://www.http://www.compaillons.fr...r_belle12.html
    (rubrique : articles)

    1er extrait
    Si nous nous en tenons à cette performance "relativement mauvaise", nous obtenons malgré tout(pour un ballot de paille de 50cm posé à plat) un résultat de R=5,84m2.K/W : Bien loin de ceux annoncé dans la revue "La Maison Ecologique" et qui a fait prendre peur à beaucoup de monde, il y a quelques mois ( ces chiffres n'ont d'ailleurs jamais été dementis depuis !?)

    A comparer avec par exemple :

    -Béton de chanvre en 25cm : R=2.47m2.K/W

    -Brique monomur en 37.5cm :
    R=2.34m2.K/W

    -Brique en pierre ponce en 33cm : R=2.43m2.K/W

    ______________________________ ___


    Le même ballot posé sur chant donnerait pour 34 cm : R=6.07m2.K/W.
    Par contre ce ballot posé de la même façon, mais avec des liteaux de compression + un vide d'air non rempli entre les liteaux et un bourrage terre-paille ou chaux paille de chaque côté des liteaux, donnerait : R=5.83m2.K/W.

    ______________________________ ___

    Le sens des fibres n'est donc absolument pas à mettre en cause.
    Les resultats allemands et américains donnent une moyenne de lambda=0.045(soitR=6.07m2.K/W pour une épaisseur de 34cm) pour la pose à chant et lambda=0.065 pour la pose à plat(soitR=6.18m2.K/W pour une épaisseur de 50cm)
    ______________________________ ___
    2ème extrait

    Comme prouvé à la page 12 le sens des fibres verticales n'augmentent pas le pouvoir isolant (la résistance thermique d'un matériau est fonction de son lambda ET de son épaisseur).

    Si par contre, il a été calculé des résistances à l'arrachement des enduits, c'est uniquement sur des fibres horizontales à trés haut pouvoir d'accroche par rapport à des fibres verticales "lisses".

    Il n'y a pas selon moi, une piste à retenir, mais bien des pistes . Chaque technique posséde des avantages et des inconvénients. C'est dans l'étude impartiale de chacune des différentes techniques existantes que nous ferons reconnaitre le bien fondé de ce matériaux dont nous commençons seulement à entraperçevoir toutes les possibilités.




    Pour ma part je vais construire les murs ainsi :
    extérieur : brique creuse de 20 cm, enduit chaux
    isolation : bottes posées à plat (largeur : 50 cm
    intérieur:
    brique creuse de 10 cm (peut être remplies d'argile) jusqu'à 1m 10 (hauteur des appuis de fenêtre) ,enduit chaux
    de 1 m 10 au plafond (2 m 80), suivant les endroits, bois, adobes, brique creuse, etc :

    combles perdus isolés par 1 ou 2 rangs de bottes

    pour la maison plain pied de 190 m2:
    300 à 350 bottes 1,0 x 0,4 x 0,5 m pour les murs,
    350 ou 650 pour les combles

    a priori pas de chauffage prévu si ce n'est une petite cheminée pour le fun
    (NB: j'ai laissé tomber un projet de poele de masse autoconstruit, peut être inadapté et surdimensionné pour le sud ouest
    Enfin de compte je préfère tendre vers le concept de maisson passive)
    san doute 2 puits canadiens et un mur Trombe séparatif entre la maison et une serre/véranda

    Voilç, maintenat j'attends la moisson pour aller chercher mes bottes de paille
    N.B. il n'est plus évident de trouver des agriculteurs qui disposent d'un pick up (nom usuel de la presse à petites bottes) en état de marche

    a +

  6. Devis
  7. #5
    seboseb

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Salut Hamster32, et merci pour ce lien.
    Je note tout de même une contradiction nette entre cette affirmation :
    (....)nous obtenons malgré tout(pour un ballot de paille de 50cm posé à plat) un résultat de R=5,84m2.K/W
    (...)
    Le même ballot posé sur chant donnerait pour 34 cm : R=6.07m2.K/W.
    qui tendent à montrer qu'un ballot posé à plat (épaisseur 50 cm) a une résistance thermique R moins importante que le même ballot posé sur chant, d'épaisseur 34 cm ;

    et l'affirmation suivante :
    Comme prouvé à la page 12 le sens des fibres verticales n'augmentent pas le pouvoir isolant
    Connaissant le sérieux de Samuel Courgey (qui affirme qu'il y a une différence selon le sens des fibres), je mettrait plutôt en doute l'affirmation de Le Pailleux, qui dit le contraire.

    S.C fait d'ailleurs référence à une étude allemande, apparemment dispo sur www.fasba.de (je ne suis pas allé voir, je ne connais pas l'allemand). S'il y a des germanophones motivés, qu'ils ne seprivent pas de nous éclairer !

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    seboseb

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Citation Envoyé par David7578
    Si tu avais sous la main les résultats du site de montholier et le suivi de ces maisons.
    car je retrouve les articles qui disent qu'il y aurait suivi et tout... mais aucun moyen de trouver les résultats et/ou le suivi

    @+
    Pas moyen de trouver une trace du suivi. Il y a plus de 6 mois que le rapport final aurait du sortir et j'avais écrit à Samuel Courgey pour le lui demander. Il m'a annoncé un retard d'un mois ou plus.... Bien plus, apparemment !!!
    En attendant, il y a le protocole de test qui cause de la technique utilisée et des résultats de laboratoire :
    http://www.econologie.com/file/techn...eme_Paille.pdf

  10. Publicité
  11. #7
    seboseb

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Citation Envoyé par David7578
    Si tu avais sous la main les résultats du site de montholier et le suivi de ces maisons.
    car je retrouve les articles qui disent qu'il y aurait suivi et tout... mais aucun moyen de trouver les résultats et/ou le suivi

    @+
    J'ai repris contact avec S. Courgey. Voici sa réponse :
    Concernant un rapport de synthèse réalisé par Arcanne à priori ça bloque, je laisse donc tomber les engagements dans le temps pour l'instant... Mais vous pouvez éventuellement contacter le pilote du programme scientifique : Mr Alain Grelat (GRELAT Alain <a.grelat@cebtp.fr>)

    Cordialement

    Samuel Courgey
    Donc, prenons notre mal en patience...

    Personne n'a d'autres infos à partager sur la paille ?

  12. #8
    tannoz

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Citation Envoyé par seboseb Voir le message
    Personne n'a d'autres infos à partager sur la paille ?
    Bonjour !

    Je n'ai pas compris le débat sur le R d'une botte posée sur chant ou à plat ? Dans les deux solutions on a un R ~=6, qui vient du fait que le lambda moins bon de la pose à plat (fibres horizontales) est compensé par une épaisseur plus importante : une botte classique fait ~35cm*45cm*100cm. En théorie, le sens des fibres joue donc sur la capacité d'isolation du matériau, mais comme dans la pratique changer le sens des fibres revient à faire une isolation plus ou moins épaisse, on peut dire que "le sens des fibres ne joue pas sur le pouvoir isolant" effectif d'une cloison... Non ?

    A + !

  13. #9
    boudasimboudette

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Citation Envoyé par seboseb Voir le message
    J'ai repris contact avec S. Courgey. Voici sa réponse :

    Donc, prenons notre mal en patience...

    Personne n'a d'autres infos à partager sur la paille ?
    et pi si tu veux, je fais un stage avec Samuel Courgey en septembre... je lui demanderai si rien n'est apparu d'ici là

  14. #10
    Jean-Pierre43

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Bonjouir, on peut auusi penser que le coefficient lambda d'une botte de paille peut aussi dépendre de la densité de la botte et de la nature de la céreale qui à fournit la paille: orge, blé, seigle avoine etc Les lambdas indiqués sont probablement une moyenne.
    A propos de bottes sur champs je suis étonné que personne ne s'inquiète de la solidité de la ficelle. Pour avoir vu entreposé des bottes on s'aperçoit que ces ficelles ne sont pas éternelles et je pense qu'il y aura des surprises.
    De plus un enduit si on n'utilise pas de système d'accroches supplémentaires tiendra moins bien sur ces bottes.
    Enfin sur la disposition des fibres à l'intérieur de la botte il n'y a pas une stricte régularité du sens des fibres. Il y a un certain enchevè
    étrement.

    Vaut-il mieux des bottes denses ou de densitées moyenne.
    Dernière modification par Philou67 ; 12/06/2007 à 17h47. Motif: Fusion de 2 messages consécutifs du même auteur

  15. #11
    emmanuel30

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Bonsoir à tous.

    Quand on isole les murs avec de la paille, vu la forte épaisseur utilisée, son lambda n’est pas si important que cela.

    La perte supplémentaire pour un lambda qui passe de 0.45 à 0.6 et bien moins importante que les pertes par les fenêtres, les ponts thermiques et la ventil, ou bien sûr par une mauvaise disposition des fenêtres.

    Par exemple pour un mur de 200 m2 et un delta t de 20 °, si l'on a 35 cm de paille la perte est de:

    460 w pour un lambda de 0.04
    685 w pour un lambda de 0.06
    Soit une différence de 220 w

    C'est un peu comme pour les bagnoles, qu’elles fassent 150 ou 300 chevaux, ça ne change rien on roule toujours à 90.

  16. #12
    Gachou

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Bonjour,

    Avez-vous plus d'infos sur le lambda d'une botte?

  17. Publicité
  18. #13
    Clair31

    Re : Coef. lambda d'une botte de paille

    Bonjour,
    Enfin, ce post a plus de 2 ans !!

    Ci dessous pour un fil actif
    http://forums.futura-sciences.com/is...on-paille.html

Discussions similaires

  1. Réflexion autour de la construction d'une maison en paille
    Par yaoule dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 180
    Dernier message: 06/03/2009, 16h06
  2. isolation mur en paille avec chaux/paille ???
    Par smaletot dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/08/2007, 10h32
  3. Une botte de foin
    Par Bruno dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/08/2006, 19h57
  4. Licence globale : Le gouvernement botte en touche
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/03/2006, 15h19
  5. Lambda d'une balle de baseball..
    Par chrome VI dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/01/2005, 02h52
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison