Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Choix isolation complémentaire rampant



  1. #1
    Gorzyne

    Choix isolation complémentaire rampant


    ------

    Bonjour à tous,

    Je souhaite renforcer l'isolation des rampants à 40° dans les combles
    actuellement isolation liège 200mm

    chauffage principal poêle de 12kW pour 138m² RDC (poêle positionné à une extrémité de la maison, nécessité de chauffage d'appoint dans les chambres à l'autre extrémité)

    comble 100m²

    le projet est donc d'ajouter 20cm d'isolation, et de boucher également les ponts thermiques avec de la mousse PU (on voit le jour à la base de la charpente)

    tous les artisans me font des devis avec laine de roche/verre par défaut, mais je me dis qu'il y a d'autres types d'isolants peut être plus intéressants.

    au delà du coefficient thermique j'ai cru comprendre que le déphasage était l'autre composante à prendre en compte, pour le confort l'été.
    en effet la maison est une MOB, donc avec une inertie très faible en comparaison avec de l'ancien avec mur épais en pierre. Le liège a un bon déphasage mais je n'envisage pas d'en remettre vu le coût.

    Du coup qu'est ce que vous me conseilleriez, j'ai lu que la laine de bois avait un bon déphasage et un coût pas beaucoup plus élevé que les laines minérales ?

    merci pour votre aide
    Gorzyne

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Larzacien

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    bonjour, Ces combles sont-ils aménagés ou non ?

    Chez moi, dès le départ, (maison classique : parpaing, isolant et contre cloison brique aux murs) on avait isolé la dalle du plafond par le sol des combles sur toute la surface : lambourdes, laine de verre entre de même épaisseur, et aggloméré de 20 mm. Et ensuite, on a aménagé une partie. Eh bien je dois dire que cette isolation est très efficace, même si l'épaisseur totale ne dépasse pas 10 cm, et ensuite, il y a une isolation sous rampants en LV, et on l'a renforcée dernièrement avec des plaques des styrodur, qui a le mérite d'être rigide et de tout maintenir, même si ce n'est pas le plus écolo. Mare de la laine de verre qui pendouille.
    Si vous tenez vraiment à augmenter l'épaisseur d'isolation, restez sur du liège, même s'il n'est pas le plus performant, mais vu l'épaisseur, ça doit pas mal isoler, mais ça coûte un bras.

    Ceci dit vous semblez avoir surtout un problème de répartition de la chaleur de votre poêle qui n'est pas central par rapport à la maison.

    Vous avez beau doubler l'épaisseur d'isolation de vos rampants, ça ne résoudra pas ce problème de répartition de la chaleur.
    On ne sait pas le climat de votre région, dommage !

    C'est sur la répartition de la chaleur qu'il faudrait travailler. Si vous voulez, mettez un plan en indiquant notamment l'endroit du poêle.

    Avez-vous une VMC ? SF ? DF ? Surface de la maison ou volume à chauffer ? un ou deux niveaux ?
    Dernière modification par Larzacien ; 16/02/2020 à 07h26.

  4. #3
    Gorzyne

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    merci pour votre retour

    voici quelques précisions

    région centre climat tempéré, cet hiver est particulièrement doux le poêle tourne mais c'est du luxe
    il y a 138m² RDC à 2m50 de haut et 110m² au sol combles toiture pente 40° hauteur au fait du pignon autour de 3.50m (à la louche)


    isolation entre plafond RDC et plancher combles = 10cm de liège mais on prévoie de garder la trémie d'escalier ouverte donc espace de 350x120, pour l'instant la trémie est fermée
    dans les combles on a 200mm de liège en rampants, et sans doute 10cm en pignon
    je prévois de renforcer de 200mm supplémentaire, sans doute en laine de bois, pour le déphasage même si certains disent que c'est du flan

    ventilation SF de base, j'étudie un remplacement par une DF pour envoyer la chaleur au fond de la maison

    Gorz

  5. #4
    Larzacien

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    bonjour, Ce n'est guère efficace la VMC DF pour répartir la chaleur, c'est insignifiant.

    Il faudrait aller chercher l'air froid à l'autre bout de la maison pour le ramener dans la pièce chauffée, et il serait remplacé par de l'air chaud à condition de trouver un passage. Et ainsi on homogénéserait la température. On pourrait même utiliser une VMC simple flux qui irait chercher l'air froid dans les chambres par ex pour le ramener dans la pièce chauffée, et le retour se ferait soit par les portes ouvertes, soit pas un passage prévu pour dans les pièces concernées. Ne pas faire ça dans la salle de bain à cause de la vapeur de la douche.

    Ou plus simplement on pourrait avoir une amélioration en faisant comme suit :

    Si on a un couloir pour les chambres, on peut laisser la porte ouverte et poser un radiateur sur le pas de la porte et pousser l'air plus froid du couloir vers la pièce chauffée, ainsi l'air chaud passera au dessus du ventilateur, on rapprochera l'air chaud des chambres. C'est tout simple, on pourrait aussi créer un orifice dans l'imposte et pousser l'air chaud par ex dans le couloir.

    On peut aussi poser un simple ventilateur (assez gros) sur un meuble assez haut et le faire souffler au dessus du poêle où l'air est très chaud. Ainsi on pousse cet air très chaud et il se mélange avec l'air de la pièce pour homogénéiser la température, et si la porte du couloir est ouverte, cet air en mouvement aura tendance à y aller.

    On n'est pas obligé de faire fonctionner le système 100% du temps, mais lorsqu'on veut.

    On peut s'inspirer de cette courte vidéo qui montre les différentes utilisations d'un ventilo :

    https://www.youtube.com/watch?v=_A6JO75lSS4
    Dernière modification par Larzacien ; 16/02/2020 à 15h32.

  6. Devis
  7. #5
    Mickele91

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Gorzyne
    je prévois de renforcer de 200mm supplémentaire, sans doute en laine de bois, pour le déphasage même si certains disent que c'est du flan
    Personnellement, "je" ne dis pas que c'est du "flan", "je" dis que l'effet du déphasage de l'isolant est marginal, sur l'évolution de la température intérieure.

    C'est à dire que poser ce type d'isolant, dans l'espoir de conserver ses combles au "frais", reviens à se..."bercer de douces illusions"...très bien entretenues par certains fabricants.

    Mais à contrario, "je" dis tout autant qu'en poser pour le simple côté "biosourcé" du produit est tout à fait recevable...

    Cordialement

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Gorzyne

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    tu dis ça dans une situation de canicule où la température de nuit de redescend pas... mais en général, même en période de canicule, ça tombe à 25° la nuit par chez nous, l'été dernier on faisait ça, tout en grand la nuit, tant pis pour les moustiques et volets fermés la nuit, sauf que comme c'est une MOB, il y a peu d'inertie, on voit la différence avec notre maison précédente 60 cm de mur en pierre

  10. Publicité
  11. #7
    Gorzyne

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    petite précision, l'isolation actuelle des rampants n'est pas à nue, il y a un plaquage bois genre sapin. Le plaquiste prévoit un espacement entre les deux couches d'isolant (du fait des liteaux de la toiture), de quelques centimètres de large

  12. #8
    SK69202

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    Vu qu'il y a du liège, tu peut mettre un isolant bien plus performant thermiquement que la LDB, c'est dans une thèse discutée quelque part dans le forum, la quantité d'inertie que va apporté la laine de bois, c'est rien.

    Quant à la lame d'air entre les deux couches, le cahier des charges doit préciser "étanche".
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #9
    Mickele91

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Gorzyne
    tu dis ça dans une situation de canicule où la température de nuit de redescend pas...
    Il faudrait que tu précises, parce que je n'ai pas saisi tout le sens de ta réponse...

    Ce que je dis, c’est que le décalage temporel (Qui semble « extraordinaire », quand on prend l’isolant seul et hors de son contexte de destination…) qu’est censé provoquer un isolant dit « déphasant », ne se traduit quasiment par aucun effet sur l’évolution de la température intérieure, lorsque ce même isolant se retrouve inséré dans une construction.

    Citation Envoyé par Gorzyne
    mais en général, même en période de canicule, ça tombe à 25° la nuit par chez nous, l'été dernier on faisait ça, tout en grand la nuit, tant pis pour les moustiques et volets fermés la nuit
    Ça c'est de la ventilation nocturne, mais je te dirais que n'importe qui, qui vis dans des combles, le fait...à condition de pouvoir le faire, évidemment...

    Cordialement

  14. #10
    lucienpel

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    Bonjour

    < Ce que je dis, c’est que le décalage temporel (Qui semble « extraordinaire », quand on prend l’isolant seul et hors de son contexte de destination…) qu’est censé provoquer un isolant dit « déphasant », ne se traduit quasiment par aucun effet sur l’évolution de la température intérieure, lorsque ce même isolant se retrouve inséré dans une construction. >

    bien d'accord, mais pas facile à faire admettre que raisonner sur l'isolant seul n'est pas suffisant .

    Cdt

  15. #11
    Gorzyne

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    je comprends pas cette notion d'inertie, c'est lié à la densité du matériaux
    -> matériau plus dense = plus d'inertie mais moins bon coefficient thermique ?
    et le coefficient thermique de la LDB est équivalent à la LDR non ? j'ai entre 3.6 et 4.2 en tête

  16. #12
    lucienpel

    Re : Choix isolation complémentaire rampant

    Bonjour

    inertie : pour de pas refaire des cours de physique :

    https://energieplus-lesite.be/theori...tie-thermique/

    <et le coefficient thermique de la LDB est équivalent à la LDR non ? j'ai entre 3.6 et 4.2 en tête >

    bans les laines de bois comme dans les laines de verre ou de roche on trouve plusieurs qualités , donc de lambda
    laine verre: en murs maintenant on met couramment de la lambda 0,032 (il existe de la lambda0,030)
    laine de roche : pour les murs on trouve de la 0,033
    laine de bois : la meilleur doit être à 0,036 la plus courante à 0,038

    le lambda s'exprime en W/m.K

    Cdt

  17. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Choix Isolation pour Rampant, Tassement ?
    Par ecruos dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 23
    Dernier message: 12/11/2015, 20h12
  2. Choix pose isolation rampant
    Par vegaman dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 13/11/2013, 10h50
  3. isolation rampant
    Par theojulo59 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/09/2012, 08h03
  4. Isolation de rampant
    Par babe45 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/12/2011, 09h34
  5. isolation complémentaire
    Par perouki dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/04/2007, 07h27
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison