Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?



  1. #1
    consavert

    VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?


    ------

    Bonjour,

    Les normes de construction, notamment celles relatives à la maîtrise des dépenses d'énergie, se durcissent au fil des règlementations. Pour la ventilation des locaux des maisons d'habitation (entres autres), on recourt à la VMC Hygroréglable simple flux de type A ou B, moins chère à installer qu'une VMC double flux.

    Est-ce que le taux de renouvellement d'air d'une pièce à vivre équipée d'une entrée d'air hygroréglable est suffisant pour évacuer le CO2 des personnes dans la pièce, à tout instant, jusqu'au niveau requis (maxi 1000 ppm) pour la santé ? Quelle est la limite maximale du taux de CO2 garantie par le renouvellement d'air d'une pièce à vivre équipée d'une entrée hygroréglable ? J'ai posé la question sur le site d'un fabricant connu de ce type de VMC. La réponse obtenue reste très évasive, pour ne pas dire qu'elle élude la question.

    En vous remerciant par avance de m'apporter un éclairage sur la question

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    alexvillon

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Bonjour,

    la réponse est dans environ 99% des cas: NON.

    On ne règle pas le pb du CO2 avec des bouches hygro et des entrées d'air standards ou hygro.

  4. #3
    Larzacien

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    bonjour, Il faut se procurer un appareil qui mesure le CO2. Il paraît qu'on commence à en trouver.

    C'est bien parce que l'air se renouvelle pas très bien dans les maisons neuves actuelles, que je préfèrerais une maison un peu plus ancienne.

    Mais il faut bien penser aussi que si on renouvelle trop, on bousille du chauffage en saison froide.

    Pour les poêles il faut les prendre étanches dès qu'on a une VMC de toutes façons, donc reste la respiration des occupants.

    Le problème vient surtout lorsqu'on est nombreux pour un repas par exemple. A ce moment là, on ouvre un peu de temps en temps. Le problème du CO2 est en proportion du nombre de personnes.

    Sinon reste la VMC SF qui doit être réglable.

  5. #4
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Citation Envoyé par alexvillon Voir le message
    Bonjour,

    la réponse est dans environ 99% des cas: NON.

    On ne règle pas le pb du CO2 avec des bouches hygro et des entrées d'air standards ou hygro.
    Bonjour,

    Sans explication, ce sont des affirmations qui ne reposent sur rien. Elles sont non seulement creuses, mais sont susceptibles d'être préjudiciables, pour ceux qui prennent ça pour argent comptant.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    consavert

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Pour ma maison j'ai calculé (calibrage des bouches, pertes de charges des composants...) et installé une VMC double flux avec échangeur statique (60 m de gaines). Les déperditions thermiques par renouvellement d'air sont donc aussi maîtrisées que possible, pour un coût raisonnable.

    J'étais persuadé que la ventilation des locaux était satisfaisante, car je ne voyais pas condensation sur les vitres, pas d'odeur, pas de moisissures y compris dans les salles de bains, jusqu'à ce que j'ai l'opportunité de faire des mesures. La ville de Rennes met à disposition de ses habitants un kit de mesure de CO2 et de particules fines (jusqu'à 2,5 microns). J'ai été surpris de constater que dans les chambres occupées le taux de CO2 peut monter jusqu'à 1600 ppm, ce qui allume le voyant rouge. Le taux redescend à 400 ppm (valeur normale en agglomération) dans le courant de la journée. Les mesures effectuées sont dignes de confiance, car les appareils ont été étalonnés par le service de contrôle de la qualité de l'air extérieur dans l'agglomération Airbreizh. Ceci démontre qu'ouvrir les fenêtres régulièrement est nécessaire.

    Je suis déçu de constater que je ne dors pas avec une qualité d'air satisfaisante. Je dois donc ouvrir en plus la fenêtre la nuit, ce qui n'est pas évident en agglomération avec le bruit de la circulation des voitures.

    En l'absence de démonstration que la VMC hygroréglable de type B est capable d'adapter le débit de renouvellement d'air dans une pièce à vivre, en fonction du taux de CO2, je considère que les pouvoirs publics commettent une erreur inexcusable en favorisant ce type de ventilation pour les constructions neuves et les rénovations dans le cadre d'une amélioration des déperditions thermiques. Elle préserve le bâti, au détriment de la santé des occupants (à part la limitation de prolifération des moisissures responsables de problèmes respiratoires). Pourtant on connait les effets néfastes sur le cerveau d'un trop fort taux de CO2. Une entrée d'air hygroréglable peut descendre son débit jusqu'à 6 m3/h, quand on préconise un renouvellement 30 m3/h dans une pièce à vivre de dimension standard.

    Avec la crise sanitaire que nous vivons actuellement, l'Education nationale commence (enfin) à se servir de la mesure du taux de CO2 pour être averti de la nécessité d'ouvrir les fenêtres dans une salle de classe, de façon à limiter la contamination au covid par inhalation des aérosols. Je n'ai pas entendu parler de l'adoption de VMC de type hygroréglable pour résoudre ce problème.

    Pour conclure, j'attends que quelqu'un me démontre qu'avec une VMC Hygroréglable on peut maintenir le taux de CO2 en dessous de 1000 ppm, dans une pièce à vivre, à tout instant, quel que soit le nombre d'occupants.

  8. #6
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Citation Envoyé par consavert
    Pour conclure, j'attends que quelqu'un me démontre qu'avec une VMC Hygroréglable on peut maintenir le taux de CO2 en dessous de 1000 ppm, dans une pièce à vivre, à tout instant, quel que soit le nombre d'occupants.
    Bonjour,

    Une VMC hygro est destinée à réduire les débits d’air, pour faire des économies d’énergie sur l’air extrait. Le reste n’est pas pris en compte
    Les pertes Ø = 0.334 x D x ∆T
    Pour réduire Ø, il faut agir sur le D et le ∆T

    Pour transformer une VMC SF en VMC DF il suffit de de réduire son débit D1 de 40% pour les périodes ordinaires, et passer à D1 lorsqu’on fabrique un peu plus d’humidité, douche par exemple.
    C’est une véritable plaisanterie….

    En Wallonie, les choses me paraissent plus sérieuses. Le débit de ventilation, dans chaque local, est calculé sur la base d'un débit normalisé de 3,6 m³/h par m² de plancher.
    https://energie.wallonie.be/fr/09-06...0de%20plancher.

    Pour une maison de 100 m2, nous avons un débit d’air de360 m3/h
    Avec une VMC DF qui a un rendement de 95%, nous devons avoir un renouvellement d’air capable de maintenir une teneur en CO2, proche de celle que l’on a à l’extérieur.
    https://www.geco.fr/gammes/ventilati...RoC_w0QAvD_BwE

    Exemple :
    Avec une VMC SF de 360 m3/h, un ∆T air int – air ext de 10°C, nous avons une perte de 0.334 x 360 x 10 = 1200 W
    Pour faire très simple, avec VMC SF les pertes sont de 28 kWh/jour

    Avec une VMC DF de 360 m3/h, rendement de 95%, les pertes sont de 1200 / 20 = 60 W, soit 1,5 kWh/jour

    Conclusion :
    La VMC DF sans fioriture, sans gadget, est sur le plan technique, jusqu’à preuve du contraire, la meilleure solution.
    Après, il y a les contraintes d’installation, de volumes disponibles, des contraintes financières.
    Dernière modification par cornychon ; 29/05/2021 à 10h56.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  9. Publicité
  10. #7
    alexvillon

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Citation Envoyé par consavert Voir le message
    Pour ma maison j'ai calculé (calibrage des bouches, pertes de charges des composants...) et installé une VMC double flux avec échangeur statique (60 m de gaines). Les déperditions thermiques par renouvellement d'air sont donc aussi maîtrisées que possible, pour un coût raisonnable.
    J'ai été surpris de constater que dans les chambres occupées le taux de CO2 peut monter jusqu'à 1600 ppm, ce qui allume le voyant rouge. Le taux redescend à 400 ppm (valeur normale en agglomération) dans le courant de la journée. Les mesures effectuées sont dignes de confiance, car les appareils ont été étalonnés par le service de contrôle de la qualité de l'air extérieur dans l'agglomération Airbreizh. Ceci démontre qu'ouvrir les fenêtres régulièrement est nécessaire.
    Je suis déçu de constater que je ne dors pas avec une qualité d'air satisfaisante. Je dois donc ouvrir en plus la fenêtre la nuit, ce qui n'est pas évident en agglomération avec le bruit de la circulation des voitures.
    Pour conclure, j'attends que quelqu'un me démontre qu'avec une VMC Hygroréglable on peut maintenir le taux de CO2 en dessous de 1000 ppm, dans une pièce à vivre, à tout instant, quel que soit le nombre d'occupants.
    Bonjour,

    Il est rigoureusement impossible qu'une SF Hygro puisse répondre à un taux de CO2 en-dessous de 1000 ppm dans les chambres ... et encore faudrait-il prouver quelle quantité d'air est renouvelée dans chaque chambre avec une SF Hygro !

    Il faut recadrer les choses et prendre du recul sur la réglementation française de renouvellement d'air.

    La réglementation de 1982 est faite pour les SF autoréglables, donc avec des volumes d'extraction discutables mais globalement pas aussi mal que ça. Idem pour les DF où le premier DTU VMC-DF est sorti en 2017 en répartissant "maladroitement" le volume réglementaire d'extraction des pièces humides entre les pièces de vie (séjour, salon, bureau et chambres).

    La réglementation de 1983 est faite pour les SF Hygro (A ou B), et là il y a un sérieux problème du taux de renouvellement d'air, surtout dans les chambres. Tout est basé sur l'humidité et rien sur le CO2 ... donc on arrive au volume mini réglementaire de 5 m3/h dans les pièces principales (dont les chambres). Forcément il y a des questions à se poser !

    Le résumé en France est vite vu: il suffit de regarder la RT2012 qui "plébiscite" la VMC Hygro A ou B (volume modulant suivant l'humidité) donc avec des volumes riquiquis donc avec moins de déperditions, CQFD. Alors que les SF non Hygro et les DF sont considérées Autoréglables donc avec les volumes réglementaires de 1982 (en moyenne 2 à 3 fois supérieurs à ceux des SF Hygro).

    La réglementation Européenne de ventilation: elle ne s'occupe pas des volumes de renouvellement d'air ... sujet laissé à la discrétion de chaque pays ! Par contre la réglementation Européenne intègre la modulation des volumes via sondes (HR, CO2, COV, etc.) ou via le programme hebdo, ou etc.) ... mais sans préciser par exemple que la seule modulation HR pose problème (chasse gardée de chaque pays, comme les volumes). Certains pays ont intégré la réglementation Européenne (Belgique, etc.) mais d'autres se font tirer l'oreille (France et ?).

    Comparaison des volumes de renouvellement d'air entre les pays en Europe: ça vaut se pesant d'or, puisque le rapport est de 1 à 4. Et à mon avis le rapport serait plus important si la SF Hygro Française était intégralement prise en compte.

    Quel volume dans les maisons type RT2012, BBC, Passive, etc: à mon avis il faut partir en régime de croisière sur la base d'un renouvellement par personne dans chaque pièce de vie de 15m3/h à 20m3/h en volume Jour-Nuit. Les normes de renouvellement d'air sur le volume chauffé ou la surface au sol de chaque pièces de vie ... c'est la préhistoire ! Certes il y a des exceptions comme 1 personne dans une maison de 100m2, là c'est plus l'humidité qui compte, donc un renouvellement qui peut-être géré automatiquement avec une sonde HR dans la VMC.

    L'exemple Belge de 3,6m3/h/m2 (volume nominal hors les minimas tolérés): il faut savoir de quoi on parle avant de prendre cet exemple très excessif croyez-moi.

    Le business dans tout ça ? Ben je vous laisse imaginer, par exemple avec la mode actuelle sur la surveillance du CO2 pour automatiser de la ventilation mécanique dans les pièces de vie ! Quand est-ce réellement utile ?

    Conclusion: on ne peut pas comparer une SF autoréglable, une SF Hygroréglable et une DF ... sinon il faut mettre un sérieux coup de pied dans la fourmilière, expliquer et dire la vérité.

    Anecdote en Belgique, les amis Belges ont inventé le système C+ : une simple flux avec surveillance du CO2 dans chaque pièce de vie (séjour, chambres, etc.) et donc la possibilité d'une modulation individuelle de l'air renouvelée dans chaque pièce (sèche ou humide). Extraordinaire ... mais ce système C+ impose une gaine+bouche d'extraction dans chaque pièce de vie. Sans échangeur de chaleur puisque toutes les pièces (humides comme sèches) sont en l'extraction avec des entrées d'air par dépression dans les pièces de vie. Le système C+ n'est pas donnée et il est presque aussi compliqué qu'une DF ... mais il y a un renouvellement d'air pièce par pièce modulé par des sondes (HR, CO2).

  11. #8
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Citation Envoyé par alexvillon

    Il est rigoureusement impossible qu'une SF Hygro puisse répondre à un taux de CO2 en-dessous de 1000 ppm dans les chambres ..
    C'est une affirmation intéressante, mais pour la valider, il faut qu'elle repose sur des explications scientifiques reconnues.
    L'exemple Belge de 3,6m3/h/m2 (volume nominal hors les minimas tolérés): il faut savoir de quoi on parle avant de prendre cet exemple très excessif croyez-moi.
    .
    Personnellement, je ne demande qu'à te croire.
    Il suffit de donner des explications, en t'appuyant sur des bases scientifiques reconnues.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  12. #9
    SK69202

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    https://forums.futura-sciences.com/p...de-classe.html

    https://forums.futura-sciences.com/p...ce-fermee.html

    Plutôt que la fenêtre, laisser la porte ouverte.
    Les senseurs à CO2 c'est bien, ils mettent la ventilation au max dans le calme de la nuit.
    Tant que le taux d'oxygène ne tombe pas en dessous de 18/17% pas d'inquiétude, et il existe des chandelles à oxygène, mais c'est mal dans une chambre. Un peu d'histoire sur le sujet (2010)
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #10
    fonfred

    Re : VMC hygroréglable suffisante pour évacuer le CO2 ?

    Bonjour,
    J'ai acheté il y a peu un capteur CO2 (sgp30 de sensirion). Ce n'est pas une vrai mesure du CO2 mais une estimation à partir d'une autres grandeur (je n'ai pas creusé pour le moment). Je l'ai calibré pour être à 400ppm en extérieur. A l'intérieur ça oscille entre 600 et 3000ppm (cuisiner fait grimper fortement le taux). Dans les chambres, je n'ai fait qu'une nuit de test, ça reste sous les 800ppm ( c'est en effet par là que rentre l'air neuf donc c'est les zones les mieux ventilées). Je n'ai pas sous la main d’instrument pro pour comparer mes valeurs.

Discussions similaires

  1. La VMC, clé de voute pour évacuer l’humidité excessive dans la maison.
    Par cornychon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 76
    Dernier message: 22/01/2020, 09h56
  2. Angle de baignoire pour évacuer l’eau jusqu’au siphon ?
    Par eenzaam dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/08/2016, 17h51
  3. Réponses: 10
    Dernier message: 01/07/2016, 11h16
  4. Quelle solution optimum pour évacuer l'eau d'un puisard?
    Par brindherbe dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 01/05/2013, 07h10
  5. choix d'une pompe à eau pour evacuer pluviales
    Par benabs dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/08/2011, 16h39
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...