Répondre à la discussion
Page 38 sur 356 PremièrePremière 38 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 111 à 1 140 sur 10671

Construction réaliste d'un poêle de masse



  1. #1111
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse


    ------

    Bonsoir,

    Encore un peu de mesures,


    Depuis l'interieur du poele jusqu'a l'exterieur couche par couche, ah ces thermo couples!!!

    Température brique face interieur poele au niveau du goulet = 244°C
    Temperature de la même brique face exterieure = 151°C
    Temperature exterieure du granit deavnt cette brique= 80°C

    Maintenant au niveau des canaux lateraux

    Temperature de la brique face intereiure canal = 184°C
    Température de cette meme brique face extereiure = 109°C
    Température extereiure du granit devant cette brique = 65°C

    Ces valeurs sont prises 3h après une flambée de 25kg

    Qu'en pensez-vous?

    Ma dalle sur 3m à 3.5 m autour du poele est entre 21/24°C pas mal non.

    Polar Bear

    -----

  2. Publicité
  3. #1112
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par troglofou Voir le message
    Merci à Riri et Vacheatuba pour leur remarques judicieuses sur mon projet de goulet en béton réfractaire; pour en tenir compte, je pense coffrer et couler sur place, ce qui évitera le transport, et louer une vibreuse à béton pour obtenir une bonne densité. Peut-être aussi faire un joint de dilatation comme sur le nouveau schéma. Quand aux injecteurs, je vais les incliner dans le sens indiqué par Xylobensen.
    Troglofou
    Bonsoir,

    L'idee d'un seul bloc pourquoi pas, mais tu devras placer un joint de dilatation du meme type que j'ai indiqué a Yrou ce matin en dessous de ce bloc mais aussi au dessus.
    Quand à l'idée de couler l'ensemble sur place, pense qu'environ 10h après avoir coule le morceau tu devras arroser copieusement ce bloc toutes les 30mn pour eviter une prise trop rapide qui risquerait de se traduire en un joli crack si tu ne le fais pas.
    Si ton habitat est prévu pour les copieux arrosages alors pas de problème, mais tu arroseras aussi du coup toute les autres briques, pour moi ce point n'est pas top.

    En supposant que ton foyer fasse 660 x 720 mm tu aurais un bloc d'une hauteur de 270mm en respectant l'angle de 60°et de l'ordre de 200 kg (une chèvre d'atelier pourrait faire l'affaire pour sa mise en place)
    A réfléchir donc

    Bonne soirée
    Polar Bear

  4. #1113
    yrou88

    Post Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    Bonjour Yrou88,

    Tu dis que tu arrives a 125 mm d'ouverture, si c'est effectivement la dimension qu'il te reste actuellement, il va falloir couper un peu car 125 c'est la dimension du goulet et non la fin de l'encorbellemnt donc 125 c'est la mesure entre la dalle verticale de fond de four et la brique refractaire ou si tu preferes la dimension entre les briques qui depassent et les briques arrières.
    La dalle est deportée de l'encorbellement afin d'obliger les flammes à passer dessous.
    Par contre pour les joints de dalles du four, il te faut du joint cartonné en ep=6mm ( voir insulfrax ou fiberfrax chez unifrax.com)
    Pour coller ta fibre ceramique, un peu de pate refractaire sur tes briques et lez tour est joué, tu peux aussi couper des bandes un peu plus longues et poser une brique sur chacune d'elles au dessus du poele.

    Avant d'aller + loin, verifie tes 125mm, regardes bien les photos 17 et 18

    Bonne journée
    Polar Bear

    bonsoir Polar Bear et merci de ton aide si precieuse
    cela m'evite bien des erreurs...
    je dois dire que je suis un peu deg de devoir couper mon dernier rang
    je vais surement du coup retailler les deux derniers pour avoir des rangs assez semblables...
    donc d'apres ton analyse cela donnerai un peu pres cela :


    donc je dois racourcir de 4,5 cm environ ?
    je pense que cela n'aura pas d'incidence sur le fonctionnement de tout manière?
    pour le joint cartonné c'est bien ça ?

    je croyais que c'etait de la laine de ceramique moi

  5. #1114
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par yrou88 Voir le message



    bonsoir Polar Bear et merci de ton aide si precieuse
    cela m'evite bien des erreurs...
    je dois dire que je suis un peu deg de devoir couper mon dernier rang
    je vais surement du coup retailler les deux derniers pour avoir des rangs assez semblables...
    donc d'apres ton analyse cela donnerai un peu pres cela :
    donc je dois racourcir de 4,5 cm environ ?
    je pense que cela n'aura pas d'incidence sur le fonctionnement de tout manière?
    pour le joint cartonné c'est bien ça ?
    je croyais que c'etait de la laine de ceramique moi
    Bonsoir Yrou88,

    C'est exactement cela pour les deux questions

    Bon courage
    Polar Bear

  6. #1115
    troglofou

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Oui, Polarbear, c'est vrai que sur les sacs de béton réfractaire il est conseillé d'arroser régulierement après la prise; cela dit j'ai déjà coulé ma dalle de foyer et sans arroser particulierement je n'ai pas eu de problèmes. Il faut dire que dans une habitation troglo, il y a un certain niveau d'humidité...Merci pour le "tuyau" du joint, je suppose que c'est pour palier à une dilatation différente entre brique et béton et permettre un certain glissement latéral entre les deux?
    Bonsoir
    Troglofou

  7. #1116
    yrou88

    Lightbulb Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    est ce que je pourrais pas remplacer ce joint cartonné par de la laine de ceramique??

    car cela va etre encore la croix et la bannière pour s'en procurer et je vais encore en avoir un enorme rouleau
    merci

  8. Publicité
  9. #1117
    vacheatuba

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par yrou88 Voir le message
    est ce que je pourrais pas remplacer ce joint cartonné par de la laine de ceramique??

    car cela va etre encore la croix et la bannière pour s'en procurer et je vais encore en avoir un enorme rouleau
    merci
    Essaye d'en commander auprès de Marcus Flynn de pyromasse....Ca coute pas grand chose d'essayer. Ou alors notre nounours favoris aurait-il les relations qui puissent te guider ?

  10. #1118
    bibice

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par seboseb Voir le message
    Euh, tu ne veux pas dire plus petite ??? Je croyais que le rayonnement d'un PM était + long que celui d'un poêle en fonte chauffé à blanc (ou qu'une vitre chauffée à blanc). Me gourre-je ?
    Dans l'ordre des longueurs d'ondes, du court vers le long, il y a le soleil, puis la feu, puis la vitre de la porte du poele, puis la fonte, puis la brique.

    La longueur d'onde de la vitre chaufée est plus longue que celle du feu, mais plus courte que celle de la brique. D'ou cette sensation d'intensité par rapport au paroi du poele. Mais ce ressenti reste plus faible que devant un feu direct, sans porte.
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  11. #1119
    yrou88

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    cherche joint cartonné desespèrément

  12. #1120
    ririmason

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    Bonsoir,

    Encore un peu de mesures,


    Depuis l'interieur du poele jusqu'a l'exterieur couche par couche, ah ces thermo couples!!!

    Température brique face interieur poele au niveau du goulet = 244°C
    Temperature de la même brique face exterieure = 151°C
    Temperature exterieure du granit deavnt cette brique= 80°C

    Maintenant au niveau des canaux lateraux

    Temperature de la brique face intereiure canal = 184°C
    Température de cette meme brique face extereiure = 109°C
    Température extereiure du granit devant cette brique = 65°C

    Ces valeurs sont prises 3h après une flambée de 25kg

    Qu'en pensez-vous?

    Ma dalle sur 3m à 3.5 m autour du poele est entre 21/24°C pas mal non.

    Polar Bear
    BonjourPolar Bear,

    Ca devient interessant. Bon moi j'ai pas de TC et donc les t° intérieures, on repassera. En revanche pour l'extérieur, j'ai des t° plus basses.

    A l'endroit du goulet, j'atteins rarement 60°. C'est le plus souvent entre 50° e 55°. Pour les cotés, c'est le plus souvent entre 45° et 50°. La déperdition de chaleur dans le temps me parait assez minime. A 8.30h du matin soit 12 heures après la flambée, j'ai 45.2° au goulet et 40.1 sur les cotés.

    riri

  13. #1121
    ririmason

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par vacheatuba Voir le message
    Ben vacheatuba n'a pas plein de sonde. Au mieux j'ai un thermomètre à alcool nullissime qui me permet de vous dire que dans la chambre de bébé il fait 19° en ce moment. Et un autre dehors qui indique 6° avec beaucoup de brume. Je ne sais pas avec combien de kilo de bois, les piles de la balance sont mortes et le magasin n'en aura pas avant l'année prochaine
    Clairement je peux pas chiffrer grand chose. Mis a part un thermomètre de four, je ne pense pas investir plus. Les thermomètres a infrarouge sont super chers : 70€ aille moi je peux pas.

    Tout ce que je peux dire c'est du ressentit. Il fait bon chez moi (j'ai mesuré 20° au moment ou j'écris). Pendant ma deuxième flambée de dimanche après midi, ce qui emet le plus de chaud c'est la porte. On en peut pas se tenir à 50-75cm, à 1m il fait bon. Je sais aussi que le verre est en céramique. Upo a peut etre ses caractéristiques ? Si tu veux venir prendre des mesures chez moi riri, mp et on se fixe une date
    bonjour vacheatuba,

    Merci pour ta réponse. On est tous contents que tu sois content . Merci aussi pour l'invitation. On ne sait jamais.

    riri

  14. #1122
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    BonjourPolar Bear,

    Ca devient interessant. Bon moi j'ai pas de TC et donc les t° intérieures, on repassera. En revanche pour l'extérieur, j'ai des t° plus basses.

    A l'endroit du goulet, j'atteins rarement 60°. C'est le plus souvent entre 50° e 55°. Pour les cotés, c'est le plus souvent entre 45° et 50°. La déperdition de chaleur dans le temps me parait assez minime. A 8.30h du matin soit 12 heures après la flambée, j'ai 45.2° au goulet et 40.1 sur les cotés.

    riri
    Bonjour Riri,

    Les températures aux memes endroits relevées ce matin à 8 h donc 14h après la flambée;

    Température brique face interieur poele au niveau du goulet = 135°C
    Temperature de la même brique face exterieure = 97°C
    Temperature exterieure du granit devant cette brique= 63°C

    Maintenant au niveau des canaux lateraux

    Temperature de la brique face interieure canal = 114°C
    Température de cette meme brique face exterieure = 84°C
    Température exterieure du granit devant cette brique = 60°C

    Pour le goulet, on s'aperçoit que la température a chutée en 14h de 109°C a l'intérieur, de 54°C à l'extérieur et de 17°sur la façe granit.

    Pour les cotés, on constate que la température a chutée en 14h de 70°C a l'intérieur, de 25°C à l'extérieur et de 5°sur la façe granit.

    La déperdition est assez minime également 5°C en 14 h,
    bien sur je pense qu'il se crée un equilibre sur les faces et puis dans mon cas, il intervient la masse.
    On peut tout de meme constater que les conductivités sont intéressantes et leur associations donnent le résultat présent.
    L'avantage du granit en habillage sur la brique est qu'il a une chaleur specifique bien moins grande 0.82Kj/kg/°C contre 0.92 pour la brique, cela signifie qu'il a besoin d'une plus faible quantité de chaleur pour élever sa temperature de 1° ceci explique sans doute en partiie les differences que nous observons sur nos deux poeles a partir d'une meme flambée (entre 15 et 20°C suivant les endroits)
    Entre le moment ou je ferme le conduit et le moment ou je rallume la flambée suivante soit 22/23h plus tard, je lis les températures suivantes
    Face av 55°C 22/23h après 46°C
    Coté droit 48°C et 22/23h après 41°C
    Coté gauche 50°C et 22/23h après 45°C
    Face arrière 43°C et 22/23h après 42°C

    Bien sur pendant ces 22/23h les températures ont atteints +-80°C en face avant, 62/65°C sur les cotés et 58/60°C sur la face arrière.
    D'ailleurs, cette face est habillée en brique et on voit bien la différence de temp.

    Tout ceci est quand meme bien interressant.

    Bonne journée
    Polar Bear

  15. Publicité
  16. #1123
    ririmason

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    Bonjour Riri,

    Les températures aux memes endroits relevées ce matin à 8 h donc 14h après la flambée;

    Température brique face interieur poele au niveau du goulet = 135°C
    Temperature de la même brique face exterieure = 97°C
    Temperature exterieure du granit devant cette brique= 63°C

    Maintenant au niveau des canaux lateraux

    Temperature de la brique face interieure canal = 114°C
    Température de cette meme brique face exterieure = 84°C
    Température exterieure du granit devant cette brique = 60°C

    Pour le goulet, on s'aperçoit que la température a chutée en 14h de 109°C a l'intérieur, de 54°C à l'extérieur et de 17°sur la façe granit.

    Pour les cotés, on constate que la température a chutée en 14h de 70°C a l'intérieur, de 25°C à l'extérieur et de 5°sur la façe granit.

    La déperdition est assez minime également 5°C en 14 h,
    bien sur je pense qu'il se crée un equilibre sur les faces et puis dans mon cas, il intervient la masse.
    On peut tout de meme constater que les conductivités sont intéressantes et leur associations donnent le résultat présent.
    L'avantage du granit en habillage sur la brique est qu'il a une chaleur specifique bien moins grande 0.82Kj/kg/°C contre 0.92 pour la brique, cela signifie qu'il a besoin d'une plus faible quantité de chaleur pour élever sa temperature de 1° ceci explique sans doute en partiie les differences que nous observons sur nos deux poeles a partir d'une meme flambée (entre 15 et 20°C suivant les endroits)
    Entre le moment ou je ferme le conduit et le moment ou je rallume la flambée suivante soit 22/23h plus tard, je lis les températures suivantes
    Face av 55°C 22/23h après 46°C
    Coté droit 48°C et 22/23h après 41°C
    Coté gauche 50°C et 22/23h après 45°C
    Face arrière 43°C et 22/23h après 42°C

    Bien sur pendant ces 22/23h les températures ont atteints +-80°C en face avant, 62/65°C sur les cotés et 58/60°C sur la face arrière.
    D'ailleurs, cette face est habillée en brique et on voit bien la différence de temp.

    Tout ceci est quand meme bien interressant.

    Bonne journée
    Polar Bear
    Je dirais même plus ... très interessant. Naturellement il y a aussi la différence de conception de construction. Chez toi, les canaux de fumée sont enfermés entre 2 réfractaires tandis que chez moi, j'ai les réfractaires coté coeur et les briques denses ( 2 épaisseurs ) de l'autre coté. Certainement que cela joue un rôle dans la conductivité de la chaleur vers l'extérieur. En terme d'épaisseur de l'enveloppe, je dois avoir une vingtaine de centimètres. Et toi?

    Les t° résiduelles dans ton foyer après 22 heures ca donne quoi?

    riri

  17. #1124
    invite57406795

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,
    Cela fait maintenant plusieurs semaines que je vous "suis" sur ce fil et l'autre. Cela fait maintenant plusieurs mois que je m'interesse aux pdms et je suis tres content d'etre tombé sur vous. Vous etes de loin la

  18. #1125
    invite57406795

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    bon on remet ça
    Bonjour,
    Cela fait maintenant plusieurs semaines que je vous "suis" sur ce fil et l'autre. Cela fait maintenant plusieurs mois que je m'interesse aux pdms et je suis tres content d'etre tombé sur vous. Vous etes de loin la meilleure source d'info que j'ai trouvé sur le web.
    Je compte mettre en chantier ma maison l'année prochaine, enfin tout du moins faire les plans et les choix techniques.
    Aussi, j'aurais quelques questions a vous poser concernant les pdms.

    @ririmason :
    Continues-tu tes mesures sur tes menuiseries. Pourquoi ne pas ouvrir un nouveau fil : retour d'experience sur le vitrage (ou les menuiseries). Ca pourrait etre interessant ?

    @Polar Bear
    Sur certains messages, tu parles d'une cuve a eau sur ton pdm. Ou en es-tu ?
    Je pense utiliser mon pdm avec un ballon d'accumulation ? Tu veux faire la meme chose ?

    @yrou88
    Est-ce que je peux me baser sur ton coeur de pdm pour faire le mien ? Dans un premier temps, je pense le modeliser en 3D.

    Merci a tous pour vos posts

  19. #1126
    ririmason

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par bibi21000 Voir le message
    Bonjour,
    Cela fait maintenant plusieurs semaines que je vous "suis" sur ce fil et l'autre. Cela fait maintenant plusieurs mois que je m'interesse aux pdms et je suis tres content d'etre tombé sur vous. Vous etes de loin la
    Bienvenu à toi bibi.

    riri

  20. #1127
    invite57406795

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    L'est pas mal ma premier intervention lol

  21. #1128
    ririmason

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    Ben oui justement je voulais continuer sur la discussion d'hier si bibice repasse par ici .

    D'abord une petite mesure:

    Avant l'installation des VIR j'avais un déficit de 2° en t° de contact entre le double vitrage classique et mon mur de 30cm en briques non isolé. Avec des t° ext. comparables à celle de ce jour, j'avais 17.5° pour le mur et 15° pour le vitrage. Depuis le VIR peu émissif, les deux sont à 17.5°.

    Question à bibice qui a déja du répondre 100 fois à cette question. Si les rayons ne passent pas les vitres pourquoi mettre du verre non émissif? Les chiffres des gains sont là et indiscutables mais pourquoi et comment? Est-ce l'argon qui fait cette différence. Le peu émissif c'est de la c...?

    Merci de m'éclairer

    riri

  22. Publicité
  23. #1129
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    Question à bibice qui a déja du répondre 100 fois à cette question. Si les rayons ne passent pas les vitres pourquoi mettre du verre non émissif? Les chiffres des gains sont là et indiscutables mais pourquoi et comment? Est-ce l'argon qui fait cette différence. Le peu émissif c'est de la c...?
    Si tu me permets de m'aventurer dans une explication : le verre absorbe le rayonnement d'un coté, se chauffe par conduction et rayonnement à nouveau de l'autre coté. C'est sans doute pour éviter ce rayonnement que l'on insère un couche reflectrice sur la face extérieur du verre intérieur : tout le rayonnement va se faire vers l'intérieur, et garder la chaleur dans le verre intérieur.
    Enfin, c'est comme ça que je comprends les choses.

  24. #1130
    bibice

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    @ bibice,

    Non je n'ai pas de VMC ( sf dans les salles de bain et un extracteur dans la cuisine quand on cuisine ). Simple courant d'air?

    riri
    Ca s'appelle une VMC. Ca aspire dans les pieces de service (WC, sdb et cuisine). Si ca aspire l'air dans ces pièces, il faut bien qu'il vienne de quelque part, en fait des pieces à vivre. Et cet air aspiré des pieces à vivre est renouvelé par depression par les ouvertures effectuées dans tes menuiseries. C'est à cause de ce mode de fonctionnement qu'il est impératif que les portes intérieures ne soit pas calfeutrées.

    De mémoire, une VMC bien réglée doit permettre de renouveler la totalité de l'air en 2 ou 3h...
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  25. #1131
    bibice

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Si tu me permets de m'aventurer dans une explication : le verre absorbe le rayonnement d'un coté, se chauffe par conduction et rayonnement à nouveau de l'autre coté. C'est sans doute pour éviter ce rayonnement que l'on insère un couche reflectrice sur la face extérieur du verre intérieur : tout le rayonnement va se faire vers l'intérieur, et garder la chaleur dans le verre intérieur.
    Enfin, c'est comme ça que je comprends les choses.
    Oui c'est ce que j'ai compris dans mes cours en tout cas.

    Dans un double vitrage, le verre interieur absorbe le rayonnement de l'interieur de la maison. En l'absorbant, il chauffe. Par conduction, la totalité du verre chauffe. Puis il se met lui même à rayonner sur ces deux faces, vers l'interieur de la maison, et vers le deuxième verre.

    Dans le cas d'un double vitrage classique, ce rayonnement va etre à nouveau absorber par le verre exterieur qui va de la même facon rayonner vers l'extérieur et vers le verre interieur. Le rayonnement vers l'extérieur est definitivement perdu.

    Dans le cas du peu emissif. le rayonnement du verre interieur n'est pas absorbé par le verre exterieur mais réfléchi à 90% et renvoyer vers le verre intérieur qui va l'absorber à nouveau.
    Ce qui exlique que le verre interieur soit plus chaud dans le cas d'un vitrage peu emissif.

    Bon, si j'ai un peu de temps ce soir, je me décide à faire un nouveau post dédié aux vitrages...
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  26. #1132
    ririmason

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    Citation Envoyé par bibice Voir le message
    Oui c'est ce que j'ai compris dans mes cours en tout cas.

    Dans un double vitrage, le verre interieur absorbe le rayonnement de l'interieur de la maison. En l'absorbant, il chauffe. Par conduction, la totalité du verre chauffe. Puis il se met lui même à rayonner sur ces deux faces, vers l'interieur de la maison, et vers le deuxième verre.

    Dans le cas d'un double vitrage classique, ce rayonnement va etre à nouveau absorber par le verre exterieur qui va de la même facon rayonner vers l'extérieur et vers le verre interieur. Le rayonnement vers l'extérieur est definitivement perdu.

    Dans le cas du peu emissif. le rayonnement du verre interieur n'est pas absorbé par le verre exterieur mais réfléchi à 90% et renvoyer vers le verre intérieur qui va l'absorber à nouveau.
    Ce qui exlique que le verre interieur soit plus chaud dans le cas d'un vitrage peu emissif.

    Bon, si j'ai un peu de temps ce soir, je me décide à faire un nouveau post dédié aux vitrages...
    oh oui! merci ca c'est une bonne idée.

    riri

  27. #1133
    invite57406795

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    un petit lien interessant sur le rayonnement des matériaux
    http://www.infratec.de/fr/infratec/s...ie/basics.html
    HTH

  28. #1134
    yrou88

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par bibi21000 Voir le message
    bon on remet ça


    @yrou88
    Est-ce que je peux me baser sur ton coeur de pdm pour faire le mien ? Dans un premier temps, je pense le modeliser en 3D.

    Merci a tous pour vos posts
    bonjour bibi et bienvenue sur ce fil
    bien entendu tu peux prendre exemple sur mon pdm... no problem, c'est d'ailleurs le but de ce forum

  29. Publicité
  30. #1135
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Infos et question VIR peu émissifs

    Citation Envoyé par bibice Voir le message
    Bon, si j'ai un peu de temps ce soir, je me décide à faire un nouveau post dédié aux vitrages...
    Pourquoi ne pas réactiver ce fil : "Quel vitrage choisir ?" ?

  31. #1136
    defdef

    Sur le rayonnement de la vitre...

    Le verre n'est pas transparent aux IRs. OK.
    Mais la chaleur ne se restreint pas aux IRs, non?

    Le soleil derrière la vitre ne nous réchauffe pas avec de l'energie rayonnée dans le "visible"?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement

    riri, ta table doit être chauffée par du bon rayonnement rouge, orange, jaune... mais pas d'IR (venant du feu)

  32. #1137
    ludo b

    Re : Sur le rayonnement de la vitre...

    Merci pour cette précision!
    J'écoutais jamais au cours de physique. J'aurais gagné à le faire...
    La lumière visible, qui elle traverse le verre, est également impliquée dans le réchauffement. La chaleur ressentie devant la vitre ne provient donc pas seulement du rayonnement IR de cette vitre elle même chauffée, mais aussi directement par du rayonnement qui traverse bel et bien la vitre. On sait quantifier la quantité de chaleur que ça réprésente par rapport aux IR ? Est-ce annecdotique? Par ce que selon la source de lumière ça peut chauffer très peu. Si on prend un "néon", un TL, ça chauffe très peu malgrès la lumière visible produite.
    Mais bon, faudrait dévlopper ça dans un tout autre fil.
    Ludo B
    Tournai (B)

  33. #1138
    seboseb

    Re : Sur le rayonnement de la vitre...

    Salut à tous,
    concernant le rayonnement, il me semble avoir compris deux ou 3 trucs, péniblement, mois après mois... je partage donc :
    - Philou : oui le verre intérieur absorbe du rayonnnement, chauffe, rayonne des 2 côtés. Il rayonnera moins vers l'extérieur si on a mis un DV peu émissif, notamment avec la la couche réfléchissante sur la face INTERIEURE de la vitre EXTERIEURE (pas trop la migraine, ça va ?)

    - Le verre normal n'est pas transparent à tous les IR. Il en laisse passer une certaine quantité. La verre peu émissif, traité sur une face, réduit cette quantité. Du coup, il laissera passer un tout petit peu moins de lumière visible (pas facile, de filtrer exactement ce que l'on veut !) mais la différence est faible, et n'est perceptible qu'avec deux verres côte à côte. Par contre, il me semble avoir lu que le verre normal arrête assez bien les UV et les ondes encore + courtes : rayons X, gamma, etc.

    Pour info, voici un copier-coller très isntructif titré de l'excellent site : manicore.com

    Les rayonnements électromagnétiques

    la lumière,

    les infrarouges,

    les ultraviolets,

    les rayons X,

    les ondes radio,

    les micro-ondes qui circulent dans les fours de même nom,

    et, pour ceux qui s'intéressent à la radioactivité, les rayons gamma,

    sont des rayonnements qui sont tous de même nature : ils forment la vaste famille des rayonnements électromagnétiques.

    Tout corps ayant dépassé le zéro absolu (c'est à dire -273,15 de nos degrés !) émet du rayonnement électromagnétique pour dissiper une partie de son énergie :

    S'il n'est pas très chaud, il n'émettra que des ondes radio ; c'est le cas de certains objets dans l'espace (où effectivement il ne fait pas chaud : - 270 degrés Celsius !),

    s'il est plus chaud il émet aussi des infra-rouges (par exemple notre corps émet des infrarouges, même la nuit : c'est grâce à cela que l'on peut construire des caméras à infrarouges qui permettent de nous "voir la nuit" en captant ces infrarouges),

    s'il est encore plus chaud (à partir de 700° C, par exemple un morceau de métal chauffé "au rouge"), il émettra aussi de la lumière visible ; dans nos ampoules électriques nous ne faisons rien d'autre que de chauffer à l'électricité un filament de métal vers les 2700 °C, ce qui lui fait rayonner de la lumière visible,

    encore plus chaud, il émettra ausi des ultraviolets, c'est le cas du soleil,

    encore plus chaud, il émettra des rayons X : c'est le cas de certains corps célestes.

    Le soleil, qui est très chaud (6.000 °C à la surface), nous envoie un rayonnement composé de :

    10% d'ultra-violets (dont une bonne partie est arrêtée par la fameuse "couche d'ozone", heureusement pour nous car les ultraviolets, qui sont des rayonnements "énergiques", sont néfastes à la vie : ils ont tendance à "casser", dans les cellules vivantes, des liaisons chimiques indispensables),

    40% de lumière visible

    50% d'infrarouges.

    La Terre, qui n'est pas très chaude (15 ° C), émet uniquement des infrarouges (qui ne sont pas les mêmes que ceux du soleil).

    Or un matériau peut très bien être transparent pour l'un de ces rayonnements et pas pour les autres : notre propre corps, par exemple, est transparent pour les rayons X (qui passent bien à travers ; c'est pour cela que l'on s'en sert en radiographie), mais ne l'est pas pour la lumière visible (sinon nous ne dirions pas : ôte-toi de là, je ne vois rien !).

  34. #1139
    gabriel22

    Re : Sur le rayonnement de la vitre...

    bjr. completement hors sujet.
    qui peut m'eclaircir sur "un oedem de la moelle epiniere" svp?? merci d'avance

  35. #1140
    bibice

    Re : Sur le rayonnement de la vitre...

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Le verre n'est pas transparent aux IRs. OK.
    Mais la chaleur ne se restreint pas aux IRs, non?

    Le soleil derrière la vitre ne nous réchauffe pas avec de l'energie rayonnée dans le "visible"?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement

    riri, ta table doit être chauffée par du bon rayonnement rouge, orange, jaune... mais pas d'IR (venant du feu)
    Bon je recommence.

    Desolé, j'ai quelques problemes avec mon PC perso (reformatage, et reinstall...) donc j'ai pas eu letemps de faire le topo sur le vitrage.

    La part de rechauffement du a la lumière visible, c'est quasiment rien. Les trois quarts de l'energie solaire sont contenus dans les IRs.

    L'effet de serre à travers une vitre vient du fait que les IRs du soleil sont des IRs courts.
    Le verre est transparant au IRs court et opaque aux IRs longs (pour faire simple).
    Donc quand le soleil touche une vitre, les IRs sont transmis et chauffe les objets interieurs, qui eux vont rayonner des IRs longs qui ne repasseront pas la vitre en grande partie.
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

Discussions similaires

  1. Pas de poêle de masse alors que penser d'un poêle à pellets ?
    Par pris038 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/12/2008, 11h31
  2. Taille d'un poêle de masse ?
    Par André-Charles dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2006, 11h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...