Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Classification des attaques fongiques du bois



  1. #1
    pseudomino

    Classification des attaques fongiques du bois


    ------

    Bonjour,
    je m'intéresse aux manières de classer les attaques du bois par les champignons. Tout ce que je trouve est à chaque fois différent , en tout cas pour moi qui ne suis pas du tout spécialiste en biologie / botanique... science du vivant en bref.

    Parfois je trouve :
    • attaques par les champignons lignicoles
    • attaques par les champignons lignivores

    Parfois
    • champignons de la carie
    • champignons de la pourriture
    • champignons de la moisissure

    parfois des termes encore plus barbares

    Je vois bien quelques rapprochements, par exemple il me semble clair que "la moisissure", "le bleuissement" rentrent dans les lignicoles.
    Mais pour la carie, la carie molle, la pourriture, le chancre, l'anthracnose... je suis PERDU !

    Quelqu'un qui une vision claire là dessus peut-il brièvement me dire en quoi on peut catégoriser (au plus haut niveau, je ne cherche pas l'exhaustivité à l'intérieur de chaque catégorie...) ?

    Merci !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Cendres

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    Bonjour,

    J'ai vu utiliser indifféremment les deux termes: lignicole et lignivore (lignicole quend on s'intéresse plus à l'aspect "vit sur le bois", et "lignivore" quand on s'intéresse plus à l'aspect "type de dégâts occasionnés).

    On peut distinguer grosso modo :

    Les pourritures cubiques, provoquées par les champignons qui dégradent principalement ou uniquement la cellulose du bois. Le bois atteint se fracture alors en fragments plus ou moins cubiques, suivant des plans orthogonaux.

    Les pourritures fibreuses concernent des champignons s'attaquant à la lignine du bois.

    La pourriture molle est causée par d'autres champignons, en particulier pour du bois en contact avec une source d'eau.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  4. #3
    Nepenthes

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    Et si je me souviens bien,

    on parle de pourriture brune pour la pourriture cubique et de pourriture blanche pour la fibreuse.

    Nep.
    Il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir (A. Nothomb)

  5. #4
    pseudomino

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    arfois je trouve :

    * attaques par les champignons lignicoles
    * attaques par les champignons lignivores

    Merci

    Bon ça serait ça donc :
    • pourriture blanche ou fibreuse (attaque la lignine)
    • pourriture brune ou cubique (attaque la cellulose)
    • pourriture molle
    • champignons de discoloration : bleuissement et moissure

    Je sais que certains font la différence entre lignicole (qui vit sur le bois mais sans trop de dégâts : discoloration) et lignivore (qui provoque d'importantes pertes de matière), mais ce n'est pas ptêtre pas admis par tous...

    Par contre,
    est ce que "carie" c'est "équivalent" à "pourriture" ?

    Sur cette page ils distinguent :
    • Basidiomycètes à carie - brune ou blanche
    • Deutéromycètes à carie molle

    Est ce que ça veut dire que la pourriture molle c'est toujours des deutéromycètes? et la brune/blanche toujours des basidiomycètes?

    Voilà je suis pénible mais je fais une fiche et j'ai pas envie d'écrire de co****ies.

  6. #5
    Guillaume Eyssartier

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    Oui, "carie" est un synonyme de "pourriture".

    La pourriture molle est en effet due à des "deutéromycètes", bien que sous ce nom rentre aussi parfois les phénomènes de pourriture de vieillissement naturel du bois. Note que le terme "deutéromycètes" ne signifie plus grand-chose aujourd'hui, mais il est toujours pratique... et utilisé !

    Pour les autres pourritures brunes (cubiques) et blanches (fibreuses), d'accord avec ce qui a été dit, sinon que les champignons de pourriture fibreuse dégradent à la fois la lignine ET la cellulose, bien que jamais complètement cette dernière molécule ce qui permet au bois de garder une certaine texture "fibreuse".

    Le bleuissement des bois frais ou déjà mis en oeuvre est dû à certains ascomycètes (famille de la pézize et de la truffe), surtout les genres Ceratocystis, Pullularia et Cladosporium.

    Les moisissures (qui sont souvent aussi des ascomycètes) provoquent aussi différentes colorations en fonction des espèces.

    Il manque à ta liste :

    - les pourriture alvéolaires et tubulaires : lignine et cellulose sont dégradées, mais seulement par place, par îlot, ce qui donne au bois un aspect alvéolé ;
    - les échauffures, qui sont caractéristiques des arbres fraîchement coupés : les champignons incriminés sont le plus souvent des basidiomycètes (Stereum), et changent la couleur du bois ; ce sont en règle générale les symptômes d'une infection qui va se poursuivre en pourriture fibreuse (mais pas toujours).

    Pour les termes "barbares", n'hésite pas !

    Une question : tu fais une fiche pour tes études ?


    Cordialement, Guillaume.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pseudomino

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    Merci Guillaume pour ta réponse intéressante.

    Oui c'est dans le cadre de mes études, mais un peu indirectement. Je suis dans l'ingénierie du bâtiment, mais j'ai aussi envie de savoir grossièrement les dégâts qui peuvent être causés au bois (c'est ce matériau qui m'intéresse le plus). Et là plus précisément j'étudie un phare (lieu de forte humidité donc) et il y a toutes sortes d'attaques sur les parquets en bois...

    De ce que je comprends, pour les champignons, s'attaquer à la lignine c'est plus compliqué que s'attaquer à la cellulose?
    Et au fait, qu'est ce que tu penses des appellations lignicole/lignivore, pertinent ou pas?

  9. Publicité
  10. #7
    Guillaume Eyssartier

    Re : Classification des attaques fongiques du bois

    Je ne sais pas s'il est plus compliqué, pour un champignon, de s'attaquer à la lignine que de s'attaquer à la cellulose... qu'es-t-ce qui te fait dire ça ?

    En ce qui concerne les termes lignivore et lignicole, ils ont été formés le premier en 1805 par Cuvier ("qui se nourrit de bois"), le second vers 1840 (attesté cette année-là dans le dictionnaire de l'Académie, "qui se loge dans le bois"). Il semble aujourd'hui que le sens respecte les origines, lignicole étant réservé aux organismes "qui vivent en surface ou à l'intérieur du bois", lignivore désignant ceux qui "se nourrissent de bois". D'autres termes existent qui, n'en déplaisent aux spécialistes des différentes disciplines amateurs de jargon à la mode, sont de stricts synonymes de l'un ou de l'autre de ces mots (xylophage, xylophile, par exemple).

    Les champignons qui nous intéressent ici sont donc plutôt lignivores.

    Amicalement, Guillaume.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Dosage des alpha amylases fongiques
    Par Sharkor dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/02/2009, 14h17
  2. [Evolution] [classification] Des champignons...
    Par skertzo dans le forum Biologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/05/2008, 23h45
  3. Vulnérabilité Word : attaques ciblées contre des entreprises
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/05/2006, 08h40
  4. Des mesures contre les attaques par phishing
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/10/2005, 16h09
  5. classification des thallophytes
    Par Pomfresh dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 18/06/2004, 19h28