Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

La lutte BIO contre les pucerons et le plantain




  1. #1
    Richard.P

    Smile La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour, je remets mon message dans la bonne section. Donc je disais que j'avais pris la grande résolution cette année de faire mon propre potager sur la parcelle de terrain que j'ai achetée. Un potager bio bien évidemment.

    Or pour Noël, on a offert à ma femme le minikit de la nanabio (écrite par la scénariste de Home). Je regarde un peu, je vois les recettes en tout genre et bien sûr, je m'attarde sur ce qui pourra m'aider pour les potagers .

    Le livre a l'air très sérieux mais il y a certaines choses qui me questionnent et me concernent directement (il y a pas mal de conseils pour le potager et les balcons). Donc je donne la liste et vous me direz si c'est vrai :

    1) Pour se débarrasser du pissenlit et du plantain (j'ai dû tout enlever à la main cet été), il est dit qu'il suffit d'ébouillanter ces plantes avec l'eau récupérée de la cuisson (des légumes par exemple). Je tenterai volontiers à l'occasion mais est-ce que ça fonctionne ? Bien sûr, j'imagine qu'il faut une précision chirurgicale mais au moindre signe de repousse, ça pourrait être bien utile. Et le plantain est clairement ma hantise numéro un (si vous avez des conseils en tout genre : JE PRENDS )

    2) Sur les plantes répulsives, c'est vrai que c'est ce qu'il y a de plus utile pour préserver mes carrés des insectes (œillets d'inde, bégonias) mais j'ai lu dans le livre quelque chose de particulièrement intéressant sur l'ail qui "dégage des composés soufrés que les insectes interprètent comme une menace".
    Alors bien sûr, il y a beaucoup de plantes aromatiques répulsives mais j'aurais voulu savoir s'il y en avait une plus particulièrement efficaces que d'autres. Je ferai de la biodiversité avec de nombreuses plantes mais là où je suis, on est tous infesté (au passage j'ai pas de pb avec les limaces -je ferai des salades absolument- mais j'ai lu que la cendre les empêche de passer)

    Enfin, sachant que je prépare aussi des massifs de fleurs, j'aurais voulu savoir ce que pensiez de savon noir pulvérisé sur les zones infectés de pucerons (1 cuillère à soupe pour 1 litre d'eau).

    Pour le reste, je n'ai pas eu de soucis. Je savais que les légumineuses fixaient l'azote dans le sol donc leurs conseils sont parfaitement justes mais je suis particulièrement concernés par les mauvaises herbes et les insectes (pucerons en priorités) qui ont fait le malheur de mon voisin jusqu'à ce qu'il se lâche en pesticide ... ce que je refuse de faire.

    Merci. Sinon le bouquin ressemble à ça :

    http://multimedia.fnac.com/multimedi...2212544770.jpg


    Ma femme est contente de leurs recettes "beauté" mais je suis à fond sur mon potager là et je suis avide de conseils pratiques bio !

    -----

    Dernière modification par Linn ; 08/02/2010 à 11h06. Motif: image

  2. Publicité
  3. #2
    SuperTux

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Si tu veux arriver aux meilleurs résultats avec le minimum d'effort tout en restant dans le "bio" : paillage avec un film de polyéthylène pour éviter la pousse des mauvaises herbes (en conventionnel on utilise des herbicides sélectifs) et un insecticide autorisé en bio comme la pyrèthre ou le spinosad pour les insectes divers et variés.

    L'eau des pattes et les plantes aromatiques cela ne convient que si tu considères que c'est du pur loisirs et ne sera pas deçus par une faible récolte au vu du temps investis.

  4. #3
    golfo57

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour à tous,
    Citation Envoyé par Richard.P
    Donc je disais que j'avais pris la grande résolution cette année de faire mon propre potager sur la parcelle de terrain que j'ai achetée. Un potager bio bien évidemment.
    Et le plantain est clairement ma hantise numéro un (si vous avez des conseils en tout genre : JE PRENDS
    Si on est Bio, on prend tout ce que la nature nous offre. On en fait une bonne soupe et c'est super pour la santé (parole de scout). Pour infos, tu peux lire ceci. Mais toi c'est de vouloir les supprimer.
    Enfin, sachant que je prépare aussi des massifs de fleurs, j'aurais voulu savoir ce que pensiez de savon noir pulvérisé sur les zones infectés de pucerons (1 cuillère à soupe pour 1 litre d'eau).
    Egalement du savon de Marseille liquide. Oui ça marche. J'utilise également du Roténone, produit bio. @+


  5. #4
    Linn

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Nous n'acceptons pas les images hébergées sur des serveurs externes. Par ailleurs, merci d'éviter la publicité.
    A l'avenir, veuillez vous référer à cette aide pour joindre des images si ce sont des images personnelles. Sinon, il vaut mieux donner un lien internet

  6. #5
    Did67

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Peut-être une petite réflexion (et un pavé dans la marre ?) :

    - quand vous dites "bio", essayez de clarifier votre position : voulez-vous produire quelque chose qui est "labellisé" ou voulez-vous produire de la façon la plus respectueuses pour la nature qui soit possible ?

    - la notion de "bio" au sens du label, repose sur un dogme simple : est "bio" ce qui est présent dans la nature et est rejeté ce qui est produit à partir de la synthèse (engrais de synthèse, pesticicdes de synthèse) ; cela peut être truffé de nitrates "naturels" (fumier, lisier) ou de pesticides naturels (sulfate de cuivre)...

    - donc sera bio la roténone ou l'extrait de pyrèthre (mais aussi le currare ou la cigüe ; je les cite, ils ne sont pas utilisés, je vous rassure), le curivre ou le sulfate de cuivre (pourtant toxiques dans le sol où ils s'accumulent ). La roténone est un insecticide naturel a très large spectre, particulèrement nuisible (abeilles), mais il est "bio"... Je n'aime pas du tout.

    J'essaye de cultiver aussi "bio que possible" (au sens "respecter la nature" - pas le dogme) et je vais vous faire hurler en disant que quand je traite (ce qui est rare), il m'arrive de choisir sans aucun scrupule des molécules de synthèse dont la DL50 peut être plus élevée que celle des produits naturels, dont la sélectivité peut-être beaucoup plus élevée et dont la rémanence est beaucoup plus faible. L'ACTA édite un guide avec les matières actives et certaines de ces caractéristiques.

    (DL50 : la dose qui tue 50 % des animaux testés en labo ; plus est élevée, et plus "on" est tolérant aux résidus de ce produit ; sélectivité : le fait de tuer spécifiquement sa cible ; une sélectivité faible est synonyme de beaucoup de "dégats collatéraux" - tuer les abeilles par ex, quand un produit n'est pas sélectif ; les insecticides le sont peu ; rémanence : la "durée de vie" du produit, le contraire de sa biodégradabilité).

    - donc oui, cultiver "bio" au sens respect de la nature, c'est tolérer la biodiversité : le pissenlit est une excellente salade et le plantain un adoucissant en cas de piqure... Les "mauvaises herbes" sont utiles... Plutôt que les étiquettes des produits utilisés, c'est le mental qu'il faut changer. Un gazon anglais "maginifique", même si traité avec des produits "bio", est un désert biologique ! Etc...

    - lutter contre les pucerons : un coup de jet d'eau assez fort pour les dégommer mais pas trop fort pour ne pas arracher les feuilles, par en-dessous, répéter plusieurs fois, les pucerons détestent et disparaissent, sans aucun produit... Bon, on se mouille ! Rien n'est parfait.

    Bon, ce petit coup de provocation pour stimuler la réflexion bien entendu.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    golfo57

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Did67
    La roténone est un insecticide naturel a très large spectre, particulèrement nuisible (abeilles), mais il est "bio"... Je n'aime pas du tout.
    Je ne savais pas que la (le) ? rotenone nuisait aux abeilles. On m'a dit qu' il n'agissait que sur les insectes à sang froid comme les pucerons. @+

  9. #7
    Franz Dur

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Les insectes à sang chaud??? Pas encore, mais l'évolution continue...

    La rotenone devrait être encadrée bien plus qu'elle ne l'est. En labo il y a une grosse tête de mort sur le flacon.

    Francis

  10. Publicité
  11. #8
    golfo57

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Franz Dur Voir le message
    Les insectes à sang chaud??? Pas encore, mais l'évolution continue...
    Ok! je dormirais moins bêtes ce soir. Tous les insectes sont à sang froid (poekilothermes).
    J'avais lu un jour un article à propos des abeilles, qu' ils étaient dans les 2 cas. Poekilotherme en individuelles et homéothermes en groupes, d'où la confusion. @+

  12. #9
    invite09876456789221
    Invité

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour,

    Difficile de confirmer l'information, mais la rotenone devrait être interdit(e).

    Inscription l’annexe 1 de la directive communautaire
    91/414 CE refusée
    Interdiction d’usages depuis 10 octobre 2008, sur les
    usages légumes
    Usages essentiels (jusqu’à 2012) : pour usages
    arbo, viti et pomme de terre

    Donc pour le jardin bio il faut l'oublier totalement.

  13. #10
    jgiovan

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour,

    pour ce qui est des limaces, j'ai subi plusieurs invasions et je suis passé au ferramol. C'est efficace, a priori pas trop toxique et autorisé en bio (c'est du phosphate ferrique...).

    J'ai également adopté un hérisson mais je doute qu'il soit assez vorace pour me débarasser de tous les gastéropodes qui mangent mes fraises...

  14. #11
    momomo

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonsoir richard.p

    Tu trouveras des infos interessantes dans les liens ci dessous donnés par michelff dans la discussion "motoculteur ou motobineuse " sur ce meme forum.
    De quoi jardiner sans te fatiguer.
    j'espère que tu pourras ouvrir les liens parceque je ne suis pas très doué, sinon retrouve la discussion et tu pourras ouvrir les liens directement.
    Bon courage
    liens non valides
    Dernière modification par Linn ; 13/02/2010 à 09h22. Motif: URL
    momo63

  15. #12
    kinette

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Citation Envoyé par Richard.P Voir le message
    1) Pour se débarrasser du pissenlit et du plantain (j'ai dû tout enlever à la main cet été), il est dit qu'il suffit d'ébouillanter ces plantes avec l'eau récupérée de la cuisson (des légumes par exemple). Je tenterai volontiers à l'occasion mais est-ce que ça fonctionne ? Bien sûr, j'imagine qu'il faut une précision chirurgicale mais au moindre signe de repousse, ça pourrait être bien utile. Et le plantain est clairement ma hantise numéro un (si vous avez des conseils en tout genre : JE PRENDS )
    Bonjour,
    Ebouillanter est efficace... après il faut faire le bilan de l'énergie dépensée pour ça. Si c'est l'eau de cuisson des pâtes ou d'autres aliments (pas trop salée: le sel est un bon désherbant, mais pas génial si on souhaite faire pousser d'autres choses).
    En ce qui concerne le plantain: il prolifère surtout (son nom vient de là) dans les zones où le sol est tassé. Si on souhaite limiter sa croissance aérer le sol peut déjà être utile...

    2) Sur les plantes répulsives, c'est vrai que c'est ce qu'il y a de plus utile pour préserver mes carrés des insectes (œillets d'inde, bégonias) mais j'ai lu dans le livre quelque chose de particulièrement intéressant sur l'ail qui "dégage des composés soufrés que les insectes interprètent comme une menace".
    Alors bien sûr, il y a beaucoup de plantes aromatiques répulsives mais j'aurais voulu savoir s'il y en avait une plus particulièrement efficaces que d'autres.
    Difficile de dire ce qui "marche le mieux". Les composés soufrés sont efficaces et sont envisagés en usage pour le maraîchage ( http://www.critt-innophyt.asso.fr/ht...iodesinfection consultez le site entier, il y a de bonnes pistes pour la lutte biologique).

    Je ferai de la biodiversité avec de nombreuses plantes mais là où je suis, on est tous infesté (au passage j'ai pas de pb avec les limaces -je ferai des salades absolument- mais j'ai lu que la cendre les empêche de passer)
    La cendre peut marcher (attention à ne pas "brûler" les plantes) de même que les bandes de cuivre...

    Enfin, sachant que je prépare aussi des massifs de fleurs, j'aurais voulu savoir ce que pensiez de savon noir pulvérisé sur les zones infectés de pucerons (1 cuillère à soupe pour 1 litre d'eau).
    Rien que pulvériser de l'eau avec un peu de pression a un effet (ça décroche une bonne part des pucerons, qui ont du mal à remonter...).
    Un peu de savon noir augmente l'efficacité (mais ça limite aussi certainement l'action des prédateurs, donc à utiliser avec modération).
    Surveiller aussi les colonies de fourmis: elles aident souvent à l'implantation des pucerons, qu'elles protègent.

    Bonnes cultures,
    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  16. #13
    Richard.P

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    - donc oui, cultiver "bio" au sens respect de la nature, c'est tolérer la biodiversité : le pissenlit est une excellente salade et le plantain un adoucissant en cas de piqure... Les "mauvaises herbes" sont utiles... Plutôt que les étiquettes des produits utilisés, c'est le mental qu'il faut changer. Un gazon anglais "maginifique", même si traité avec des produits "bio", est un désert biologique ! Etc...
    C'est très vrai. Par ailleurs, on m'a proposé de mettre des capucines au pieds de mes plantes parce qu'elle attirait plus volontiers els pucerons. Il suffit alors de gérer ses capucines avec des méthodes douces (j'éviterai les produits "chimico-naturel").

    Pour le reste, je vous remercie, j'ai bien lu (les conseils donnés dans le kit sont donc judicieux). C'est vrai qu'il faut préserver la biodiversité ce qui inclue les mauvaises herbes. Néanmoins elles repoussent avec hacharnement ...

  17. #14
    pcab

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    En ce qui concerne les capucine et autres "attractifs" de pucerons et autres indésirables au potager, je me suis toujours demandé pourquoi les gens s'obstinaient à les placer dans leur potager....

    pascal

  18. #15
    kinette

    Re : La lutte BIO contre les pucerons et le plantain

    Bonjour,
    Les fleurs de capucines sont excellents dans une salade (pas oublier de les laver si les pucerons sont là et qu'on n'apprécie pas cet apport protéiné).
    Je ne suis pas certaine que les pucerons que ces plantes attirent s'attaquent à d'autres plantes. Et il est probable que "fixer" en début de saison les pucerons initiant les colonies sur une plante ornementale très attractive plutôt que sur des légumes peut sauver des récoltes (le temps que les générations migrantes de pucerons partent s'installer ailleurs).
    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Discussions similaires

  1. Lutte contre les pucerons et les limaces.
    Par Richard.P dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/02/2010, 17h29
  2. Lutte contre les rongeurs
    Par Burt67 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/07/2009, 18h26
  3. Surdosage contre les pucerons
    Par henri31 dans le forum Jardinage
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/06/2009, 11h36
  4. lutte contre les xylophages
    Par pierrerichard dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/03/2008, 15h31
  5. lutte contre les spams
    Par abracadabra75 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/05/2007, 17h47