Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Debitage de bois ? Temps ?




  1. #1
    Hugotennis68

    Debitage de bois ? Temps ?

    Bonjour,

    Je ne sais pas si je suis dans la bonne catégorie mais je me lance.

    Alors voilà cette été avec un ami (nous sommes tous les 2 étudiants) pour se faire un peu d’argent, nous avons déicidé de couper quelques stères de bois dans la Forêt de mon ami.

    Etant donné que nous sommes débutant combien de stère pouvons nous espérer produire pendant 1 semaine ? Des stères de 33cm par bûches enfin c’est encore à voir

    On travaillerait du matin au soir.

    On aurait comme matériel une tronçonneuse avec le matériel de sécurité bien sur, une petite fendeuse hydrolique, coin, hache..

    J’avais pensé à 5 stères par jour à 2 mais je n’ai aucune idée.

    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    antek

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    On débite d'abord les arbres puis on laisse sécher, le fendage est alors bien plus facile.

    Pour faires des stères de 50 cm à partir de bûches coupées en 2m et rangées, compter 10 stères par jour au maximum.

  4. #3
    f6bes

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bstr Antek,
    En début de journée la tronçonneuse est ..légére.
    Dans l'aprés midi va t'en savoir pourquoi on dirait quelle a pris2 à 3 kg de plus en poids.
    Là il est grand temps d'y aller mou. C'est là que les accidents arrivent.
    Bonne soiree
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"


  5. #4
    SULREN

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bonsoir,
    Je connais ce problème parce que je possède 4 ha de forêt avec mon frère et nous allons régulièrement « faire » quelques stères de bois pour l’hiver, tout en entretenant notre propriété.
    Je ne veux pas répondre à la question sur la possibilité de faire 5 stères par jour, mais fais juste quelques remarques sur la décision:

    « nous avons décidé de couper quelques stères de bois dans la Forêt de mon ami ».

    - 1) Il s’agit déjà de définir la nature des coupes à faire.
    S’agit-il d’abattre des parcelles complètes dont les arbres sont arrivés à maturité. Dans ce cas les parcelles en question n’ont plus d’arbres quand on a fini le travail. Elles sont rases. On laissera ensuite repartir de tout jeunes plans et quelques dizaines d’après après on aura une forêt bonne pour la coupe.
    S’agit-il de faire des coupes d’éclaircies : On a fait des plantations 15 à 20 ans avant, en rangs serrés pour favoriser une montée rapide des arbres et pour qu’il y en ait suffisamment pour compenser les pertes. Puis vient le moment où il faut éclaircir, c’est-à-dire réduire le nombre des arbres à l’hectare, afin que ceux qui resteront deviennent de beaux sujets. On sélectionne les baliveaux (les arbres prometteurs) et on coupe les autres.
    S’agit-il de faire des coupes de nettoyage. La forêt est un peu vieille et n’a pas été entretenue selon un plan bien établi. On y trouve de tout : des arbres vieux morts sur pied, d’autres abattus par le vent ou le pourrissement de leur base, au milieu de jeunes arbres sains qui ont besoin d’air pour se développer. On nettoie donc les morts, les tombés, les vieux sans avenir et on épargne les autres.

    Je pratique les trois types de coupe et la production à la journée n’est pas la même d’un cas à l’autre.

    -2) Autre question : La forêt est-elle propre : pas de broussailles au milieu des arbres ?
    Avant d’abattre des arbres il faut pouvoir accéder à leur pied afin de ne pas faire de la tronçonneuse avec des ronces qui vous enserrent (danger de trébucher, gêne, etc). Il faut aussi que les fûts tombent sur une zone dégagée pour pouvoir les débiter facilement.
    Si la forêt est sale il faut déjà prévoir des journées de nettoyage : gyrobroyeur, débrousailleuse portée (à lame pas à fil) pour couper les ronces hautes, fourches pour dégager tout cela en dehors de la zone de travail, brûlage, etc.
    Il y a danger à travailler à la tronçonneuse dans un environnement mal dégagé.

    - 3) A mon avis il faut scinder les opérations de coupe et de fendage. Je préfère couper tous diamètres confondus à une certaine longueur (1,5 m dans mon cas) et les rapatrier près de la maison dans une zone prévue pour le travail du bois. Je les dépose en séparant les petits calibres qui seront traitables directement à la scie circulaire et les gros qui devront être recoupés en trois à la tronçonneuse et être fendus avec une grosse machine. Si on n’en possède pas on peut en louer une pour pas cher (en tous cas dans ma région) et il s’agit de machines puissantes (vérin de 28 tonnes de poussée) et faciles à tracter sur route avec une voiture.
    Je sépare aussi les bois déjà secs (provenant d’arbres morts) et les bois verts, car ces derniers demanderont plus de temps de séchage avant de voir la cheminée.

    De plus, comme cela a été dit, il est préférable de laisser sécher avant de fendre.
    Dernière modification par SULREN ; 09/05/2018 à 22h37.

  6. #5
    Larixd

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par SULREN Voir le message
    De plus, comme cela a été dit, il est préférable de laisser sécher avant de fendre.
    Pas d'accord !
    Si c'est exact pour le bois résineux, ça ne l'est pas pour le bois feuillu qui se fend d'autant plus facilement qu'il est vert ; et comme ici il s'agit de bois de chauffage, j'en conclu qu'il s'agit de feuillu.
    (c'est un ex-professionnel du bois qui vous le dit)
    Libre-penseur cartésien.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    antek

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    Pas d'accord !
    Le bois récolté en été a tendance à se fendre seul pendant quelques mois de séchage.
    Le fendage en est facilité.

    C'est ce que j'ai constaté, pour du feuillu.

  9. #7
    Hugotennis68

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Merci pour vos conseils

    Concernant la Forêt elle n’a pas été entretenue depuis pas mal de temps donc il y a quelques broussailles
    Oui j’en comptais aussi couper des rondins pour les apporter dans un endroit spécifique pour fendre tout ca

    A partir du moment ou la forêt sera dégagé à combien de stere pouvons nous espérer faire ?
    Et quelle de bûche se vend le mieux ?

  10. Publicité
  11. #8
    bastidien

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    On débite d'abord les arbres puis on laisse sécher, le fendage est alors bien plus facile.

    Pour faires des stères de 50 cm à partir de bûches coupées en 2m et rangées, compter 10 stères par jour au maximum.
    Bonsoir,
    Fendre plus facile sec et oui ... 10 stères jours c'est un minimum en comptant la grosse sieste ... et j'imagine que votre localisation c'est autour de Marseille
    Plus sérieusement, définir un rendement heures/stères c'est impossible tellement les paramètres sont nombreux : votre expérience, votre matériel, le terrain, vos moyens de débardage, le diamètre moyen des arbres abattus et j'en passe
    Ceci étant, vous ferez du sport, et ça c'est plutôt pour la santé
    Cordialement
    Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants

  12. #9
    antek

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Citation Envoyé par bastidien Voir le message
    . . . 10 stères jours c'est un minimum en comptant la grosse sieste ... et j'imagine que votre localisation c'est autour de Marseille . . .
    Ben oui, la chaleur ralentit la cadence j'ai toujours su m'arrêter avant d'être trop fatigué . . .

  13. #10
    Hugotennis68

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Raté �� région alsacienne
    D’accord je vois que cest impossible à chiffré
    Et avec l’an fatigue la vigilance talentit donc j’en vais face attention ⚠️
    Je vous tiendrais au courant de nos performances haha
    Un tronc de taille moyenne met combien de temps avant d’être «*sec*» pour mieux le fendre ?

  14. #11
    SULREN

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bonjour,

    Pour le professionnel du bois, qui s’est exprimé plus haut, le bois de chauffage est du feuillu. Et c’est même souvent du chêne.

    Mais pour les bricoleurs du bois, les bucherons du dimanche, comme mon frère en moi et peut-être comme pour l’étudiant qui a ouvert cette discussion, on peut faire feu de tout bois.
    Je passe à la cheminée toutes les essences récupérées dans ma forêt, feuillus ou conifères, et aussi tous les bois récupérés dans le parc de 12 000 m2 sur lequel se trouve ma maison :
    - bois d’élagage ou d’abattage des arbres d’ormement : platanes, eucalyptus, étables, acacias (nom donné dans ma région au robinier)
    - bois des arbres abattus par les tempêtes : 4 des grands cyprès âgés d’environ 140 ans qui ornaient le pourtour du parc, acacias, ormeaux,
    - bois des vieux fruitiers abattus pour être remplacés par des jeunes : pommiers, cerisiers, cognaciers, figuiers, mirabelliers, etc.

    Je ne suis pas sûr que le platane ou le figuier vert se fende mieux que le sec.

    Concernant la production journalière de nos deux étudiants pleins de bonne volonté : faire 5 stères par jour me paraît tout à fait jouable si les conditions sont assez favorables : arbres de petit et moyen calibre, dans une zone assez dégagée. Attention cependant au risque d'accident augmentant avec la fatigue.
    La taille des arbres influe sur la production. Les gros fûts étant difficiles à manipuler avec des moyens d’amateurs. J’en donne deux exemples opposés que j’ai vécus :


    Premier exemple (il y a 3 ou 4 ans) :

    Débiter un gros chêne tombé suite au pourrissement de sa souche. Les deux « bucherons amateurs» que nous sommes, mon frère et moi, n’avons pas fait les 5 stères par jour. Il faut dire que nous n’étions pas étudiants, mais déjà quasi septuagénaires lors de ce travail (notre époque d’étudiants, en fin d’études supérieures, c’était en…...1968 ).
    Tout d’abord, nettoyer le coin :

    IMAG0152.jpg

    Débiter le fût en faisant bien attention à ne pas bloquer la lame de la tronçonneuse, donc en soulevant le tronc (avec les fourches du tracteur et la barre à mine) et en le calant.

    Jardin 5 D.jpg

    Débiter ensuite la ramure de l’arbre, tombée au sol : ce qu’on appelle un chablis. Les branches en contact avec le sol sont sous tension et ces tensions peuvent se libérer d’un coup quand on les tronçonne, et provoquer des accidents. Il faut prendre son temps et bien anticiper comment elles vont réagir.

    A la fin il faut débarder le bois, en "poussant" les billes lourdes à la base du chargement et en chargeant les branches plus légères en haut. Nous n’utilisons plus, comme nous le faisions dans le passé, une grosse remorque pour le transport du bois, à cause des inégalités du terrain et du risque de glissade sur le sol herbeux, dans les pentes, la remorque poussant le tracteur (on devient de plus en plus prudent, ou « frileux », en vieillissant).

    IMAG0249.jpg

    IMAG0252.jpg

    Bien sûr les professionnels ont des moyens bien plus adaptés à toutes ces taches. Les amateurs, eux, se débrouillent avec les moyens du bord.

    Deuxième exemple : il y a quelques mois.
    Il s’agissait de faire une coupe dans une petite parcelle d’arbres de calibre moyen, dont certains étaient morts.
    En deux après-midi nous avons abattu et débité, mais pas tout débardé, environ 7 stères de bois. (Les personnes âgées ne peuvent plus faire des journées complètes de travaux lourds ).

    IMAG0583.jpg

  15. #12
    bastidien

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Citation Envoyé par Hugotennis68 Voir le message
    Raté �� région alsacienne
    D’accord je vois que cest impossible à chiffré
    Et avec l’an fatigue la vigilance talentit donc j’en vais face attention ⚠️
    Je vous tiendrais au courant de nos performances haha
    Un tronc de taille moyenne met combien de temps avant d’être «*sec*» pour mieux le fendre ?
    Bonjour,
    Bon...faites un test simple, sur une journée, prenez des arbres de tailles moyennes, 50/60 de diamètres , amenez les à 50 de long et fendus et mesurez ce que vous avez produit de bois prêt à vendre, cela vous donneras une idée.
    Pour fendre, j'imagine que vous avez une fendeuse ? si c'est le cas et si c'est c'est du sérieux ( combien de tonnes ? ) sec ou pas ça va se fendre,l’idéal, pour les feuillus c'est de billoter à 50 et d'attendre 1à 2 mois et ensuite de fendre, et accessoirement, actuellement c'est pas la meilleure période pour abattre ...
    Cordialement
    Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants

  16. #13
    SULREN

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bonjour,

    Le fendage n’est pas l’opération la plus difficile ni la plus longue. Il faut beaucoup plus de temps pour couper dans sa forêt une certaine quantité de bois et la débarder, que pour la fendre ensuite, si on dispose d’une machine correcte. On en trouve de bonnes en location.

    Initialement nous utilisions une grosse fendeuse hydraulique portée par le tracteur et dont la pompe hydraulique était actionnée par la prise de force du tracteur. Mais cela obligeait à laisser ce dernier tourner pendant des heures à faible régime….et à calaminer (car même un petit tracteur de 80 CV comme le nôtre est surdimensionné pour une fendeuse).
    Finalement nous avons opté pour la location d’une fendeuse, petite et facile à remorquer, mais puissante, avec vérin de 28 Tonnes.

    Voici les tas que nous avons fendu en travaillant à deux, en deux jours et demi (essentiellement du chêne et un peu d’autres essences, dont 4 grands cyprès).

    P1040569 D800.jpg

    PICT4126.JPG

    Cette machine fend tout sans caler. Ici un billot de cyprès archi-sec.

    P1040552 D800.jpg

    Et là un billot de chêne.

    P1040546 D800.jpg
    Dernière modification par SULREN ; 12/05/2018 à 19h41.

  17. #14
    VieuxChene

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Je veux vexer personne, mais pour moi, on débite que les bois morts, et y'en a largement suffisamment assez si on sait ramasser au fur et à mesure... (amis des verts) mais ils ne veulent pas couper toutes ces ronces pour fouiner à l'intérieur et chercher ce qui crève, ils s'attaquent qu'au vivant c'est plus facile, et à portée de main...

  18. #15
    SULREN

    Re : Debitage de bois ? Temps ?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par VieuxChene Voir le message
    Je veux vexer personne, mais pour moi, on débite que les bois morts, et y'en a largement suffisamment assez si on sait ramasser au fur et à mesure... (amis des verts) mais ils ne veulent pas couper toutes ces ronces pour fouiner à l'intérieur et chercher ce qui crève, ils s'attaquent qu'au vivant c'est plus facile, et à portée de main...
    On peut avoir un avis un peu moins « tranché ».
    -1) Les grands propriétaires forestiers exploitent leur forêts, comme d’autres exploitent des terres agricoles.
    Ils font en sorte d’avoir le moins de bois mort possible et coupent des arbres bien vivants lorsqu’ils sont arrivés à maturité, et à destination de bois d’œuvre, de l’industrie papetière, de bois de chauffage.
    Ils reboisent immédiatement derrière et ont ainsi des forêts vigoureuses avec peu de bois mort (forêts certes moins romantiques qu’une espèce de forêt primaire….mais dans laquelle il est difficile de pénétrer).

    -2) Le problème réside dans la multitude de petits propriétaires, comme moi qui possède 4 ha au milieu d’une grande forêt, partagée en des centaines de propriétaires, qui dans leur majorité ne savent même plus où sont leurs parcelles; Les arbres marqueurs des limites, dits "garde bois", étant morts et pourris depuis longtemps.
    Cette forêt n’est pas exploitée, le bois mort y abonde, personne n’en profite et c’est un problème économique pour la France.

    Certains, comme moi, essaient d’en entretenir une petite partie (faute de temps pour les actifs, faute de capacités physiques pour les retraités).
    - Ils ne débitent que les arbres tombés au sol ou morts sur pied et laissent avec fierté les autres se développer.
    - Ils procèdent aux éclaircies, à l’élagage, quand c’est souhaitable du point de vue du bon entretien de la parcelle.
    - Ils en profitent donc pour se faire du bois de chauffage, tout en nettoyant le sous-bois.

    PS : Pour info : les gros chênes que j’ai montrés en photo plus haut n’ont pas été coupés, mais sont tombés « accidentellement ».
    Un voisin agriculteur nous avait demandé de faire déboucher dans notre forêt un drain (tuyau de 200 mm de diamètre) qui drainait l’eau d’une très grande parcelle, où il cultivait du maïs…qu’il irriguait abondamment. L’eau du drain coulait donc en été, quand le feuillage des arbres est très lourd. Le sol, qui habituellement est sec et dur en été, était donc mou. Les gros chênes situés dans cette zone ont été abattus par le vent d’autan. Peut-être aussi leurs racines avaient elles souffert de cet excès d’eau.
    Dernière modification par SULREN ; 26/05/2018 à 12h01.

Discussions similaires

  1. Réponses: 33
    Dernier message: 05/10/2018, 10h30
  2. probleme tirage poele bois à l'allumage par temps couvert
    Par picot_kanak dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 20/01/2014, 09h27
  3. Bonjour, besoin de vos expertises pour poele bois, 1er temps: Tubage
    Par air_bi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/11/2012, 15h02
  4. Résistance des bois au temps
    Par DINOCRAS dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/11/2008, 06h56
  5. bois dur bois tendre pour chaudiere bois
    Par jemavi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/01/2008, 21h58