Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Faire mon premier potager sans pesticide



  1. #1
    nicoduweb

    Wink Faire mon premier potager sans pesticide


    ------

    Hola !

    Comment ça va ?

    J’aimerais vous poser quelques questions point de vue potager. Voici ma situation : je suis déjà venu parler de ma maison que j’ai faite en autoconstruction. Maintenant qu’on en a terminé avec les travaux, j’aimerais pouvoir un peux mieux exploiter ma pelouse. Le terrain est assez plat mais ce sont des terres d’anciennes mines (beaucoup de cailloux donc) et le sol est donc assez dur. Mais ça ne me refroidit pas pour autant.
    On parle de plus en plus de réchauffement climatique, de pollution, d’OGM, etc. Donc j’aimerais commencer à faire un potager à l’ancienne, c’est-à-dire sans pesticide et le plus naturel possible. Le souci est que je n’ai fait qu’aider mon père que quelques fois quand j’étais plus jeune pour notre potager et je n’ai plus trop pratiqué depuis… Mon père habite assez loin donc je ne me vois pas lui demander de venir tous les jours chez moi pour me filer un coup de pouce. Puis je crois que je suis assez grand pour me débrouiller…

    Je pensais commencer par une petite portion de 2 mètres sur 2 mètres. Nous ne sommes que deux dans mon ménage pour le moment mais j’aimerais évidemment agrandir par après le potager. Ce que j’aimerais surtout savoir c’est comment le faire de façon vraiment bio ?

    Merci pour vos conseils !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Paulbultot

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Bonjour nicoduweb

    Tu fais d’abord bien de commencer avec un petit espace, ça va t’apprendre je crois à parfaire ton savoir-faire et ton expérience en jardinage. Au niveau des plantations, tu dois évidemment planter ce qui pousse le mieux selon la saison. Tomates, maïs doux, salades, basilic, etc. N’hésite pas à alterner les plantes aromatiques et les légumes/fruits. Après, il existe des alternatives pour cultiver son potager en France sans passer par les produits chimiques. Introduire des auxiliaires dans son jardin est d’ailleurs une très bonne astuce si tu veux faire un potager 100% bio.

    Ce qui est très long au potager ce sont les gros travaux, la préparation des plates-bandes etc...Ensuite pour avoir un entretien facile, il faut simplement veiller à ne pas se laisser déborder et y passer un peu tous les jours, le gros du travail d'entretien étant la chasse aux mauvaises herbes.

    Bonne chance à toi !
    Dernière modification par JPL ; 28/05/2019 à 14h33. Motif: Suppression du lien publicitaire

  4. #3
    f6bes

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Bjr à toi,
    Ca dépends de ce que tu veux cultiver !
    Avec 2x2 m tu ne feras pas les marchés pour vendre ta surproduction !
    Mais bref si tu fais des salades, haricots, tomates....nul n'est besoin de quoi que ce soit.
    Bien sur faut que la terre soit fertile. ( j'y met du crottin de cheval ).
    Bonne journée

  5. #4
    Liet Kynes

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Hello 4m² tu vas pas manger grand chose et cela va être difficile à gérer du point de vue des maladies et insectes.
    Le truc est de faire des zones d’assolement les plus éloignées les unes des autres (tu plantes alternativement entre les zones les grosses productions du type haricots, patates, carottes, betteraves): tu alternes chaque années les cultures sur ces zones et tu choisis d'y combiner des cultures éloignées du point de vue de leurs sensibilités aux ravageurs et maladies.
    Prends le temps d'étudier ce qui favorise et défavorise chaque plante.

  6. #5
    kinette

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Si tu vises des petites surfaces, choisis en bonne part des légumes poussant en hauteur: petits pois et haricots à rame, plutôt que nains, par exemple.

    4m2 c'est vraiment très peu... mais si c'est juste pour te faire la main, pourquoi pas.

    En ce qui concerne les légumes:
    salades, tomates, haricots, petits pois seront, à mon sens, les plus faciles, mais aussi satisfaisants (rapidité de croissance, consommation au fur et à mesure...).
    Après, il y a les radis (mais pour ma part, c'est un gros échec... je ne sais pas exactement pourquoi, probablement trop d'azote), les panais (plus faciles que les carottes, mais prend plus de place), les carottes.
    Un coin d'herbes aromatiques, c'est simple à faire et durable (thym, romarin, persil, sauge...).
    Les courgettes, ça prend de la place mais peut avoir un excellent rendement. Potirons et autres courges pourront pousser directement dans le compost si tu en as un (entretien nul, à part arroser un peu si besoin). Les pommes de terre prennent aussi pas mal de place.

    Personnellement, pas de gros succès avec les betteraves ni les poireaux, mais de toute façon ce ne sont pas mes légumes préférés.

    Pour se faire plaisir, peu d'entretien et c'est durable: petits fruits (fraise, cassis, framboisiers...), rhubarbe, éventuellement des arbres fruitiers.

    Surtout, ne pas se stresser outre mesure pour les herbes. Réguler ce qui gêne les légumes, mais ne pas s'arracher les cheveux pour la moindre pousse. Au début, j'ai désherbé, désherbé... c'était sans fin. Il y a du chiendent et du liseron dans mon jardin, et plein d'autres espèces. Finalement, ça va aussi bien en faisant de temps en temps un coup de nettoyage, et en ciblant les plus envahissantes. Je me suis mise aussi au paillage (avec paille, mais aussi avec du gazon et avec les mauvaises herbes arrachées (en prenant soin de ne pas remettre les espèces qui repartent trop facilement), ça limite pas mal le problème. En plus, dans ces herbes sauvages, il y a des fleurs, qui nourrissent les pollinisateurs et les insectes auxiliaires, elles fixent le sol, leurs feuilles sont consommées par plein d'espèces, et certaines sont comestibles (pourpier, chénopode, bourrache...).


    Depuis l'an dernier (ou deux ans, je ne sais même plus) je fais des cultures sur butte: je mets un mélange de paille, terre, terreau, compost, tonte de gazon, avec aussi un peu de fumier, tout ça en couches successives, et je plante dedans tomates, pommes de terre, courgettes et potiron. Pas trop fatigant de faire les buttes (c'est recyclables d'une année sur l'autre... je fais des tas de 30-40 cm de hauteur maximum), moins de problème d'herbes envahissantes, rendements satisfaisants, et je recycle ainsi les tontes de gazon (j'en rajoute dessus, tout doucement, au fur et à mesure des tontes. Ne pas tout mettre d'un coup trop épais par contre, sinon ça fermente).

    K.
    Dernière modification par kinette ; 31/05/2019 à 20h51.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Alsete

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Bonjour,

    Lorsqu'on envisage de cultiver une parcelle, il est primordial de connaitre la nature de son sol. Pour lui adapter les cultures appropriées ou pour corriger celui-ci en fonction de tes choix de plants.

    Certes il existe des tests en vente (ou des labos spécialisés), mais il y a un test rapide à mettre en œuvre, simple à réaliser et gratuit pour catégoriser la texture de ton sol : sol sablonneux ? Limoneux ? Argileux ? Mixte ? Chaque plante a son ou ses terrains de prédilection.

    On procède par décantation des différentes catégories de composants du sol :


    - prélever plusieurs échantillons de terre à plusieurs endroits, et entre 0 et 20 cm de profondeur ;
    - mélanger les prélèvements
    - mettre environ 5 cm de terre dans un récipient transparent, (bocal par ex.) et le remplir d'eau ;
    - bien agiter ;
    - laisser reposer une heure ou deux ;

    Au fond : sable et gravier
    - puis couche de limon
    - puis, au dessus, argile
    - puis en surface: éléments organiques

    Puis :

    - évaluer avec une règle graduée la proportion en % de chacun des élément solides (proportion entre eux, oublier l'eau surnageant).

    - reporter les valeurs sur les trois côtés du "triangle du sol" :
    https://commons.wikimedia.org/wiki/F...iangle_sol.svg

    Les différents types de sol au jardin :
    https://jardinage.lemonde.fr/dossier...ol-jardin.html

    Ce test grossier ne t'informera pas sur certains facteurs importants (pH par ex.), mais au moins tu pourras évaluer l'impact de la nature de ton sol sur le jardinage en te référant à des sites spécialisés, et comment corriger un sol déséquilibré pour la culture potagère.

    Bon jardinage
    Dernière modification par Alsete ; 04/09/2019 à 13h55.
    "Avoir, c'est refuser d'être." (E. Lévinas)

  9. Publicité
  10. #7
    zebular

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    J'observe beaucoup mes plantations quand j'en fais(le boulot passe avant),j'ai remarqué que dans ma pauvre terre du maine et loire,les lombrics affectionnent certaines mauvaises herbes,je n'en ferait pas de liste car pas vraiment de régles(soit les herbes qui résistes à la secheresse,soit celles qui sont riches en séves genre pissenlits mais d'une façon génerale,les racines profondes).j'en laisse toujours un peu pour conserver ces fabuleux lombrics qui font 50% du travail de labour et de traitement en nutriments assimilable.)
    Les liserons sont résistants mais trop envahissants,ne pas hésister à les extirper à la fourche-bêche pour éviter de casser les racines en petits bouts.
    Voilà mes grandes lignes pour cultiver sans produits chimiques..et 2 poules pour les insectes qu'il faut sermoner quand elles grattes trop les jeunes plants

  11. #8
    Alsete

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Zebular, je suis entièrement d'accord avec toi, les adventices (à tort appelles "mauvaises herbes") sont des auxiliaires qu'il faut respecter au jardin.
    Le désherbage systématique, on en est revenu. Du moins en culture bio. En plus de servir de gîte et de couvert à d'autres auxiliaires très très utiles comme les vers, ils constituent un couvert végétal qui amortit les excès du soleil et des intempéries, retient l'eau. Ils n'épuisent pas la terre si on les composte (avant qu'ils soient en graine).

    Par contre, concernant le liseron, je faisais comme toi, arrachage systématique. Jusqu'à ce que j'apprenne qu'il se développe sur des sols tassés par manque de silice et qu'ils contribuent à remonter celle-ci avec ses racines, en rendant ainsi le sol moins compact.

    Il faut dire que le jardinage est le terrain rêvé pour les avis contradictoires, même entre spécialistes. Sur Internet, à toute docte affirmation son contraire !

    Pour ma part, je n'arrache le liseron qu'au pied-même des plants (j'y mets du paillis serré genre chanvre, lin ou myscanthus pour éviter la pousse d'adventices et l'évaporation de l'eau) et je laisse courir le liseron là ou rien n'est planté.

    Surtout, il ne faut pas retourner la terre, le labour "casse" l'agencement des différentes strates du sol. Pour travailler la terre en surface, j'utilise une grelinette. Il faut prendre le coup de main au début, mais cet outil respecte bien le sol. C'est même l'instrument idéal pour récolter les tubercules ou remonter les plus cailloux gros ou moyens.

    A propos de cailloux, Nicoduweb - l'auteur de ce fil - signale que son terrain est très pierreux. Pour la culture des légumes-racines (carottes, panais, radis...) les cailloux sont un obstacle à la pousse vers le bas et ça donne des légumes tordus difficiles à éplucher. Je pense qu'il est utile d'investir dans un tamis (mailles de 7 mm conviennent bien).
    "Avoir, c'est refuser d'être." (E. Lévinas)

  12. #9
    zebular

    Re : Faire mon premier potager sans pesticide

    Completement en accord,me suis inspiré de bouquins de réferences tradi,puis plus le temps de lire préferant mes obsevations locales,plus adaptées à mon sol et ma météo(comme les vieux,en somme)
    je prend note pour le liseron,mais lui laisserait certainement pas le temps de "monter en graine".pas besoin de lui laisser sa chance,il en a toujours plus que la moyenne.
    laisser des plate-bandes de graminées pour les espaces non plantés,afin de limiter le dessechement du sol et absorber les surplus de bouillie bordelaises et traitements leger néfaste à la faune..
    mais chacun doit avoir le sens de l'observation de "sa" plate-bande" dépendante de plein d'aspects!(exposition,nature chimique,drainage,compacité... )c'est une alchimie à laquelle il faut se plier et non pas imposer le choix des essences...ça s'acquiére avec l'observation,pas avec des régles strictes
    Donc nicoduweb,ton jardin,c'est à toi de le connaitre,pas aux autres.
    essayes tout mais apprend de tes échecs,sachant qu'une saison ne ressemblera pas à la suivante,il y a du feeling,bien plus que le cours de la bourse,c'est plus fin et la satisfaction n' est pas pécuniére mais personnelle
    c'est une philosophie..mais là,ce n'est que mon sentiment
    Dernière modification par zebular ; 04/09/2019 à 22h39.

Discussions similaires

  1. QR - Traiter son jardin sans pesticide, c'est possible !
    Par RSSBot dans le forum Définitions et Questions / Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/07/2017, 10h30
  2. [Potager] Premier potager, semis et grosse pluie!
    Par ylofy dans le forum Jardinage
    Réponses: 32
    Dernier message: 31/05/2016, 13h14
  3. QR - Traiter son jardin sans pesticide
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/05/2011, 10h25
  4. QR - Comment protéger mon jardin sans pesticide ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2011, 00h05
  5. Eradiquer les mouches sans pesticide
    Par Jaypad dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 13/06/2007, 13h39