Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Chromatographie sur couche mince...



  1. #1
    yippiekae

    Chromatographie sur couche mince...


    ------

    j'ai récemment mis la main sur une petit perle qui porte le nom de "thin layer Chromatography" edité par Egon Stahl.
    Certes, ce n'est pas tout jeune et c'est très épais, mais c'est fabuleusement complet et intéressant, le tout très orienté "pratique".

    A conseiller fortement aux personnes intéressées par cette technique.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Guillmot

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    Hello

    Peux-tu nous en parler plus ?
    Compte à supprimer

  4. #3
    vanos

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    Bonsoir,
    La chromatographie sur couche mince est un procédé assez ancien de recherche qualitative et non quantitative d'une (ou plusieurs) substance(s) dans un échantillon solide ou liquide. On utilise une plaque de verre de verre (le plus souvent lamelle support de microscope) recouverte une très couche très fine de silice en poudre très pure ou parfois aussi une bande de papier absorbant. L'échantillon est placé dans solvant spécifique de la (des) subtance(s) recherchée(s); avec un tube capillaire on prélève un peu de solution que l'on pose prudemment, car la couche de silice est très fragile, presqu'en bas de la plaque. En suite place la plaque verticalement dans une fine couche de solvant de façon à ce que la goutte d'échantillon ne soit pas dans le solvant. Le solvant diffuse alors à travers la couche mince de silice entraînant la (les) substance(s) recherchée(s). On retire la plaque après un temps suffisant pour que le solvant atteigne le haut de la plaque. Après séchage, selon la sovabilité de la (des) subtance(s) recherchée(s) celle(s)-ci ont monté plus ou moins haut sur la plaque, ces hauteurs sont spécifiques(1) à chaque substance et si elles sont colorées, les couleurs sont très nettement séparées. En cas de subtance incolore on examine alors la plaque en lumière UV où elle est très visible par luminescence. Ce procédé est d'ailleurs à l'origine du mot chromatographie puisque l'on détectait les substances par la séparation des couleurs.
    J'espère avoir été clair,
    Amical salut.

    (1) Il s'agit ici de hauteurs relatives.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  5. #4
    Guillmot

    Re : Chromatographie sur couche mince...



    Je parlais du livre, mais pour permettre à un maximum de suivre le débat, tu as bien fait d'expliquer cette méthode.

    La silice forme un réseau de ce type:

    -Si-OH
    . |
    -Si-OH

    Pas pu faire mieux avec l'éditeur de texte du forum.

    Deux phase sont alors distinguées: la phase fixe; correspondant au réseau de silice, et la phase mobile, le solvant apolaire.

    Plus les molécules à séparer sont polaires, plus vite elles se fixeront sur la silice, par interactions polaires, moins elles migreront. Plus elles seront apolaires, plus elles migreront avec le solvant.

    En fin de manipulation, comme tu le précises il y a en effet possibilité d'observer aux UV ou à l'oeil nu, mais aussi à l'iode pour les cholestérides par exemple.

    On calcule ensuite le Rf, qui correspond à la distance de migration molécule / distance de migration du solvant.

    Si Rf > 0.5 la molécule est apolaire
    Si Rf < 0.5 elle est considérée polaire.

    Voilà ce que je souhaitais rajouter, mais donc, ce fameux livre, que nous dit-il donc de plus ?

    Guil'
    Dernière modification par Guillmot ; 21/08/2004 à 10h02.
    Compte à supprimer

  6. #5
    yippiekae

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    Tout d'abord, quelques remarques :
    La TLC n'est pas qu'une méthode qualitative, et peut également être utilisée quantitativement, notament en mesurant la superficie de "tâches". La pureté de l'absorbant et son épaisseur étant des paramètres très impotrants. Il existe des quantités d'absorbants, d'ailleurs décrits dans les premiers chapitres. Ca peut aller de l'alumine au plâtre, en passant par la poudre de cellulose et l'amidon de maïs. Tout des dépend des substances à analyser.
    La TLC permet également une séparation des composés en vue d'une récupération, par grattage de la plaque au niveaux souhaités et séparation de la substance de l'absorbant grâce à un solvant.
    Les solvants sont tout aussi variés et souvent combinés entre eux.
    Solvants plus ou moins polaires etc...
    Enfin, une annexe traite des différents révélateurs, toujours en fonction de la substance, plus de 250 sont décrits, à utiliser sous forme de spray (aerographe par exemple).
    Il y a les UV, ondes courtes et longues, directement employés, ou bien utilisés avec des absorbants sensibles. Les substances incolores formant alors des tâches sombres sur la plaque.
    La première partie du livre traite des techniques employés, allant jusqu'au marquage par des isotopes radioactifs et le couplage avec la chromatographie en phase gazeuse, en passant par la confection des plaques.
    La seconde partie (environ 800 pages) traite des application, avec toutes les données nécessaires à la séparation de substances classées par groupes. Une partie est par exemple dédiée à la séparation des phytohormones.
    Ce livre étant en écrit par un scientifique allemand, il existe également une version allemande, et les références bibliographiques concernent pour une bonne partie des références en langue allemande.
    Le livre est édité par Springer-Verlag, mon édition (2nd edition) n'est plus toute jeune, pyuisqu'elle date de 1969.
    ISBN 3-540-04736-0
    et 0-387-04736-0

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Guillmot

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    La TLC n'est pas qu'une méthode qualitative, et peut également être utilisée quantitativement, notament en mesurant la superficie de "tâches". La pureté de l'absorbant et son épaisseur étant des paramètres très impotrants. Il existe des quantités d'absorbants, d'ailleurs décrits dans les premiers chapitres. Ca peut aller de l'alumine au plâtre, en passant par la poudre de cellulose et l'amidon de maïs. Tout des dépend des substances à analyser.
    La TLC permet également une séparation des composés en vue d'une récupération, par grattage de la plaque au niveaux souhaités et séparation de la substance de l'absorbant grâce à un solvant.
    Oui et dire que je l'ai employé le plus souvent dans ce sens, et que j'oublie totalement de le préciser, heureusement que tu es plus réveillé que moi

    La seconde partie (environ 800 pages) traite des application, avec toutes les données nécessaires à la séparation de substances classées par groupes. Une partie est par exemple dédiée à la séparation des phytohormones.
    Intéressant comme ressource biblio, merci de l'info
    Compte à supprimer

  9. Publicité
  10. #7
    Yul

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    G une petite Question plus vous vez dis que

    Si Rf > 0.5 la molécule est apolaire
    Si Rf < 0.5 elle est considérée polaire.

    et Si Rf = 0,5 on considaire quoi?
    merci de votre reponse

  11. #8
    seawolf11

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    Cette considération est faite par rapport à un solvant donné.

    Une molécule ayant un Rf = 0,5 avec un certain solvant aura, par exemple un Rf > 5 avec un solvant plus polaire et inversément aura un Rf < 5 avec un solvant moins polaire.
    Dans ce cas-ci il n'y a pas de polarité absolue mais bien relative.

  12. #9
    JPL

    Re : Chromatographie sur couche mince...

    Modération

    Je rappelle qu'on est ici dans le forum Lectures scientifiques et non dans le forum de chimie. Un certain nombre de messages de cette discussion ne sont donc pas à leur place.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Discussions similaires

  1. Chromatographie sur couche-mince
    Par Mary-17 dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/02/2008, 07h41
  2. Chromatographie Sur Couche Mince
    Par yarachate dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2007, 20h54
  3. chromatographie sur couche mince
    Par tan16 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/01/2007, 17h39
  4. chromatographie sur couche mince.
    Par t.m dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2006, 22h24
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 21/04/2005, 16h09