Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion



  1. #1
    ABN84

    pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion


    ------

    bonjour,
    j'ai remarqué que quand j'enregistrais une capture ecran sous BMP, je ne perdais pas de qualité mais que le fichier etait trop grand.
    en enregistrant sous JPG, le fichier est beaucoup plus petit mais il y a perte de qualité
    en revanche sous PNG, je garde la qualité d'un BMP avec une taille comparable au JPG.
    j'en deduit donc (peut etre à tort) que le PNG est superieur au JPG.
    je me pose donc la question pourquoi les standart unanimement reconnu est le JPG?
    merci

    -----
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  2. Publicité
  3. #2
    SuperTux

    Re : pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion

    Il ne sont pas concurrent, mais servent à des usages differents : le PNG pour les images ayant des surfaces planes de la meme couleur (capture d'ecran, certain dessin...) et n'est pas destructif, le JPEG si il y a beaucoup de dégradé (photos...) mais lui est destructif meme si en utilisation optimal c'est imperceptible.

    PNG a aussi une norme ISO tout comme le JPEG.

  4. #3
    chatelot16

    Re : pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion

    le png et le gif respectent les formes sans perte mais ne respectent pas exactement les couleurs

    le jpeg degrade un peu les contours mais respecte tres bien les couleurs : c'est donc meilleur pour les photo

  5. #4
    JPL
    Responsable des forums

    Re : pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion

    Faux : le png respecte parfaitement les couleurs. Il existe en plusieurs options 8 bits 24 bits 32 bits (ce dernier pour gérer la transparence). Il peut donc convenir pour tout en théorie mais comme il n'est pas destructif il comprime moins que le jpg s'il y a des dégradés de couleurs complexes.
    Le gif respecte parfaitement les couleurs s'il n'y en a plus de 256 et n'est pas destructif non plus si on reste dans cette limite du nombre de couleurs. S'il y en a plus il trame et c'est généralement très médiocre.
    Le jpg respecte bien les couleurs et doit son pouvoir de compression au fait qu'il élimine les petits détails. En général c'est totalement imperceptible si on garde une fidélité supérieure à 90%. En dessous tout dépend du type d'image. En particulier les images au trait supportent mal une compression plus forte alors que les photos la supportent habituellement mieux.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Lionel

    Re : pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion

    Je signale - pour l'avoir appris récemment - le petit truc gratos nommé JPEGCrop, qui permet de recadrer une image au format JPEG quasiment sans compression (autre que celle de l'original). C'est d'autant plus utile qu'il suffit de faire l'expérience : prenez un fichier JPEG, notez la taille, recadrez-le un tant soit peu, et regardez la nouvelle taille...

    Infos ici : http://jpegclub.org/
    Tant qu'il y aura des étoiles...
    Logiciel ASTRO pour astronomes amateurs.

  8. #6
    Gringo007

    Re : pourquoi le "JPEG"? raison logique ou religion

    Bonjour,

    Il y a aussi Pegasus ( je crois que c'est ça et gratos ) qui compresse compresse très bien.
    Pas de pertes trop visibles mais taille d'image réduite de bcp !



    Edit : http://www.jpegwizard.com/
    Dernière modification par Gringo007 ; 24/11/2008 à 11h14. Motif: complément

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 02/09/2006, 23h15
  3. pourquoi "restreinte" et pas "spéciale"?
    Par Makalu dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/02/2006, 21h15
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.