Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Histoire de F/D



  1. #1
    abstract123

    Histoire de F/D


    ------

    Salut,

    Je me demandais s'il y avait une différence entre un télescope à F/d 3.3 et un telescope à F/d 10 et un reducteur de focale F/d 3.3.


    Merci
    A+

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    orion77

    Re : Histoire de F/D

    je pense que tu t'embrouille dans les termes:
    si tu disposes un reducteur 3.3 sur un telescope comme un C8 (203/2000) avec par conséquant un rapport F/D=10 tu vas te retrouver avec un diametre de 203mm mais ouvert à 3.3 c'est à dire en quelque sorte un telescope 203/660 qui t'offrira un champ beaucoup plus grand.

  4. #3
    abstract123

    Re : Histoire de F/D

    Salut Orion,

    Oui je suis bien d'accord, mais je ne vois pas où j'ai pû m'embrouiller?

    Je vis reformuler la question avec ton exemple. Est-ce la même chose d'avoir un C8 que j'equipe d'un reducteur 3.3 ou d'avoir un telescope 203/660 d'origine.

    Je voudrais savoir s'il y a un intérêt à investir dans un telescope spécifiquement dédié "ciel profond" (en dehors des prohibits problemes de monture!).

    A+

  5. #4
    orion77

    Re : Histoire de F/D

    Est-ce la même chose d'avoir un C8 que j'equipe d'un reducteur 3.3 ou d'avoir un telescope 203/660 d'origine?
    oui ça revient au même mais le réducteur est recommandé pour une utilisation photographique plutôt que pour le visuel c'est la seule différence que je vois.
    Je pense que c'est un problème de vignettage (déformation en bord de champ quasi inexistant ou absent en photo).
    Je voudrais savoir s'il y a un intérêt à investir dans un telescope spécifiquement dédié "ciel profond"?
    Oui il y a je pense un intèrêt l'idéal étant d'avoir les 2 sous la main par exemple en photo avec une lunette ouverte (ex:80/480) pour le ciel profond et un C8 pour faire du planétaire mais ce n'est pas à la portée de toutes les bourses (compter environ 3200€ pour une telle configuration c'est à dire monture équatoriale (désolé) avec tube de C8 et lunette de 80mm en parallèle du tube du C8 plus les "petits accessoires" oculaires barlow etc)

  6. #5
    abstract123

    Re : Histoire de F/D

    Salut,

    effectivement j'ai comme l'impression que la lunette y est pour beaucoup dans la réussite des photos. Beaucoup de photos de qualité que l'on trouve sur le net semble avoir été prise avec des lunettes.

    Mais du coup c'est encore une autre de mes certitudes qui tombe, je pensais que le diamètre de l'appareil était le plus important, c'est loin d'être le cas visiblement (lol).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    azoth

    Re : Histoire de F/D

    [QUOTE=abstract123]Salut,

    effectivement j'ai comme l'impression que la lunette y est pour beaucoup dans la réussite des photos. Beaucoup de photos de qualité que l'on trouve sur le net semble avoir été prise avec des lunettes.

    Bonsoir,

    D'un point de vue général (qui s'applique à tous), la réussité d'une photo tient
    1) au photographe
    2) à l'objectif (ou système optique) utilisé
    3) à l'appareil (au boitier).

    Donc bien sur la lunette, c'est à dire la monture, la luminosité, la qualité du système optique, le système de suivi ont une importance.
    Ne pas oublier ce que l'on est capable d'en tirer.
    J'ai vu dernièrement des photos de la lune faites par un ami qui n'a aucune expérience en photo astronomique avec un reflex numérique, un trépied, et un objectif à miroir de 500mm que personne ne voulait parce qu'il avait des champignons, elles valent à peu près tous ce que j'ai vu en tant que photo amateur.

    Ne voyez pas là une critique négative, simplement l'opérateur est le premier facteur de réussite.

    Amicalement.

  9. Publicité
  10. #7
    orion77

    Re : Histoire de F/D

    1) au photographe
    Sur ce point je suis tout à fait d'accord car il faut savoir faire correctement la mise au point,la mise en station,la collimation,le temps d'exposition (le plus difficile à appréhender à mon avis) ainsi que la qualité du suivi et maîtriser certains aspects de la météo (turbulence,transparence,haute ur de l'objet dans le ciel...)Je pense qu'également c'est le plus déterminant dans la qualité de la photo (le photographe)
    2) à l'objectif (ou système optique) utilisé
    Je rejoins également cet avis dont le numéro colle bien car on ne peux espérer tirer quelque chose d'un instrument de piètre qualité que ce soit lunette ou télescope ou objectif photo.Bien souvent des verres ED ou fluorite donnent de biens meilleures images au niveau du piqué et de la finesse qu'un verre standard.
    3) à l'appareil (au boitier).
    Sur ce point je ne suis pas tout à fait d'accord car j'ai des amis qui font de la photo astro avec des boitiers Zenith (Pas de la première jeunesse) qui donne des résultats pas mal du tout mais il est vrai que certains appareils numériques sont plus destinés à l'astronomie que d'autres comme les canon EOS 300 et 10D ou encore olympus OM1.
    "Beaucoup de photos de qualité que l'on trouve sur le net semble avoir été prise avec des lunettes"
    oui c'est exact mais la plupart,tu remarqueras,sont des photos du ciel profond plutôt que planétaire ou la lunette présentant un rapport d'ouverture faible ne peut concurrencer un telescope plus fermé comme un schmidt cassegrain.

  11. #8
    abstract123

    Re : Histoire de F/D

    Salut,

    Certes mais avec le point 1 (chacun heureusement produit ses propres photo et les partages, c'est le but je crois). on est pas plus avancé. Et puis, je ne parle pas de photo de la lune (avec un 500mm!!!) mais de ciel profond, il me semble qu'il y a tout de même une grosse différence. Ce qui fait la différence entre chaque photographe (ce que je ne suis pas), c'est l'expérience.

    Le but étant de s'y retrouver (si possible). Nous devons forcément caractériser chaque matériel, technique ou solution afin de faire des choix.

    Ensuite quoiqu'on en dise, les plus belles photos amateurs du ciel profond sont réalisés grâce à du matériel hors de prix. Avec une camera CCD à 10000 euros que tu sois bon ou pas, tu auras toujours de meilleurs photo qu'avec ma LPI. La sensibilité étant largement meilleur sur la CCD, les temps pose sont beaucoup plus courts et donc beaucoup moins sujet aux perturbations (rotation de champ, guidage, etc...). Donc il est clair, que le but n'est pas de faire une course à l'armement, mais je crois d'être clair sur les possibilités et les moyens. Quelques soit le site commercial que l'on consulte, les photos sont toutes plus belles les unes que les autres, dans la pratique il en va tout de même autrement. Il me semble important de le dire.

    A+

  12. #9
    azoth

    Re : Histoire de F/D

    Bonsoir,

    Orion et Abstract je crois que nous sommes d'accord en voyant les choses sous des angles un peu différent.

    Pour orion j'ai mis le boitier en 3) pour indiquer que c'est le point le moins important, étant entendu qu'il vaut mieux ne pas utiliser une boite à chaussure. Au passage le boitier zénith est pas mauvais du tout pour ce type de photo (bien que le viseur ne soit pas une merveille). Par boîtier, j'entends reflex.
    Beaucoup d'amateurs utilisenet des vieux olympus OM1 qui par ce fait gardent une forte cote en occasion.

    Pour abstract, certes on pourra toujours avoir des meilleurs résultats avec du matériel sophistiqué, c'est fait pour ça, ton analyse est pertinente, mais on fait avec ce qu'on a.

    J'ai mis la qualité optique en 2) car bien souvent un amateur met ses sous dans le boîtier et prend ce qu'il peut comme objectif(s), alors qu'il vaut mieux faire l'inverse. Mais je reconnais volontier que l'amateur de photo astro est plus sensibilisé au problème des objectifs et oculaires.

    Amicalement.
    Dernière modification par azoth ; 22/03/2005 à 03h20.

  13. #10
    orion77

    Re : Histoire de F/D

    bon et bien je crois qu'on a fait le tour du sujet mais je suis d'accord avec abstract 123 sur les CCD qui font des merveilles en ciel profond mais qui sont helas relativement onéreuse comme tu le soulignes si bien avec par exemple la rolls des CCD comme la sbig st11000 qui coute la bagatelle de 15000€ il me semble mais ce n'est pas pour autant que tu feras une meilleure photo que quelqu'un qui a une LPI comme toi ou une webcam modifiée longue pose comme la mienne car il est vrai que c'est surtout l'experience du photographe qui fera les choses (j'en veux pour preuve ma progression depuis 6 mois enfin ce n'est pas la panacée non plus).
    Pour azoth il est vrai que le boitier zenith est pas mal mais que le viseur est vraiment mediocre et je suis tout a fait d'accord avec l'olympus OM1 qui reste cher en occasion etant donné sa popularité chez les amateurs de photos astro.

  14. #11
    abstract123

    Re : Histoire de F/D

    Une chose est sûre, l'introduction des WebCam et autre appareil numérik permet a largement démocratisé la photoastro. Et c'est une excellente chose. Quand on voitr les photos que l'on poste sur le forum, pour des premiers clichés, ils sont souvent trés bien fait. Ma raquette est en réparation et je l'attends avec impatience pour pouvoir prendre mes premiers clichés.

    En ce qui concerne la qualité du photographe je suis d'accord également et pour une raison simple, il y a 2 ou 3 ans j'ai fait l'acquisition d'un Minolta dimage 7, j'ai pris pas mal de photo, je l'ai ensuite prêté à quelqu'un qui a fait de banal photo de ses enfants. Et bien en regardant ses photos, je me suis vite rendu compte qu'il me manquait quelque chose pour réussir de belles photos.

    Mais bon en astro, il y a tout de même moins de problème de lumière, de balance des blancs, de surexposition, etc..., j'espère tout de même parvenir à maîtriser tout ça au bout du compte. Même si la monture du LX90 ne permet à priori pas des poses de plus de 15s.

    Par contre, je ne connaissais pas l'olympus dont vous parlez, il doit s'agir d'un argentique (je vais faire des recherches), sinon il semble que les EOS de canon sont pas mal.

    PS: Je me souviens qu'il y a quelques années des pannes de courant plongée tout le monde dans le noir le plus total, alors si quelqu'un connaît du monde chez EDF, dites leur que je soutien tout mouvement de grève généralisé à condition qu'il y est un préavis )) A bas la pollution

  15. #12
    azoth

    Re : Histoire de F/D

    Citation Envoyé par abstract123
    Par contre, je ne connaissais pas l'olympus dont vous parlez, il doit s'agir d'un argentique (je vais faire des recherches), sinon il semble que les EOS de canon sont pas mal.
    Bonsoir,

    A une époque Olympus grand fabricant de matériel scientifique, ne trouvait pas d'appareil photo qui lui convienne pour monter dessus, alors ils ont fabriqué l'OM1 qui au passage a eu un succès énorme.

    Il pouvait être équipé d'une foule d'accessoires pour la micro, la macro...
    C'est effectivement un argentique mécanique.
    Ce qui intéresse l'amateur de photo astro, c'est en particulier son viseur de très bonne qualité (vrai prisme avec vrai argenture) et ses verres de visée interchangeable dont un clair avec un réticule central.
    Ces verres sont bien sur difficile à trouver en occasion, mais il est pas impossible qu'on puisse encore les trouver en neuf.

    Amicalement

  16. Publicité
  17. #13
    Madj02

    Re : Histoire de F/D

    Citation Envoyé par abstract123

    Mais bon en astro, il y a tout de même moins de problème de lumière, de balance des blancs, de surexposition, etc..., j'espère tout de même parvenir à maîtriser tout ça au bout du compte. Même si la monture du LX90 ne permet à priori pas des poses de plus de 15s.
    Bonsoir à tous,

    Juste une petite intervention : à mon avis la monture du LX 90 ressemble beaucoup à celle du LX 50 (dont il est le successeur) et que j'utilise régulièrement; avec une bonne mise en station -difficile à réaliser il est vrai- on peut atteindre, voire dépasser les 2 minutes sans guidage. Avec un tel temps de pose, si on est équipé d'un réducteur de focale des objets faibles peuvent être photographiés (avec un peu de rotation de champ -qu'on peut relativement corriger avec le logiciel Iris-) et de vignettage dû au réducteur.

    A bientôt.

    Madjid

  18. #14
    abstract123

    Re : Histoire de F/D

    Salut Madj02 merci pour l'info. ça fait plaisir. Dis moi, quel reducteur de focal possèdes-tu? J'ai le meade 6.3

    A priori tu n'utilises pas de table équatoriale? Il me semble qu'avec la table le LX90 est beaucoup moins stable. Il est vrai qu'une bonne mise en station est difficile mais nécessaire pour otimiser les performances du télescope.


    A+

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Histoire de dragons
    Par quantat dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/06/2006, 17h12
  2. L Histoire
    Par madein01 dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/02/2006, 10h40
  3. histoire de pH
    Par Jeane_ dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/04/2005, 16h34
  4. [Préhistoire] Préhistoire de l'Europe
    Par glevesque dans le forum Archéologie
    Réponses: 69
    Dernier message: 24/12/2004, 10h51