Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Maths à l'école




  1. #1
    Nimrodel
    Bonjour!

    Je suis nouvelle par ici et je suis contente d'avoir trouvé ce forum, j'aurai sûrement plein de questions stupides à poser avant ma prochaine épreuve de maths...

    En attendant j'aimerais bien avoir une réponse à une question que je me pose depuis environ 5 ans. Je n'ai jamais compris l'importance qu'on accordait aux maths à l'école. Bien sûr c'est indispensable de savoir calculer, c'est utile. Mais quand ça devient complètement abstrait, quand ça ne signifie plus rien sauf pour le prof, quand on fait des calculs sans savoir au juste ce qu'on cherche à faire, A QUOI CA NOUS SERT ???

    C'est la question que j'ai posé à mes profs de math l'année passée et cette année. Le premier: "Haaaa les maths, ça ne sert à rien, voyons, mais c'est BEAU les maths"!! Certes ce prof est légèrement étrange et illuminé mais faut pas pousser...
    Cette année (autre prof): "ça apprend à raisonner, à réfléchir." Ok mais je vois toujours pas pourquoi il faut faire des maths pour ça, on peut très bien apprendre à raisonner en même temps qu'apprendre quelque chose d'utile et intéressant..

    Je pense qu'en math, il y des personnes qui ont le cerveau "fait pour ça" et d'autres pas et qu'on ne peut pas le changer, moi en tout cas je n'ai pas l'impression d'avoir appris quoi que soit grâce aux maths depuis quelques années..

    Bref je ne comprends pas pourquoi les maths prennent tellement de place dans l'horaire alors qu'il y aurait tellement de choses plus utiles et intéressantes à enseigner.

    Quelqu'un pourrait-il répondre é mes interrogations??

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin
    A quoi servent les maths? Grande question auquel les profs n'ont jamais de réponse... Personnellement, je pense qu'il y a 2 grands intérêts: le raisonnement mathématique est quelque chose d'essentiel qui ne peut pas s'acquérir autrement (selon moi); il est quasiment impossible de faire des sciences un peu poussées sans maths... Mais si tu n'as pas envie de continuer dans des études scientifiques et qu'en plus tu n'y comprends rien, je comprend que tu puisses douter de l'intérêt des maths

  4. #3
    Neutrino
    Bonjour

    Les maths sont avant tout une discipline de l'esprit, pas une discipline à l'autorité, non, une discipline devant soi-même, pour faire de son esprit une raison en actes.
    En maths les enfants assimilent la "technique" du raisonnement, ce qu'on appelle couramment (à tort?) la logique, exercent leur faculté conceptuelle ("imagination orientée" en quelque sorte) et apprennent la rigueur et le soin (je pense au dessin géométrique), pendant que les autres matières exercent la mémoire (et la remplissent...) et surtout apportent une culture générale de base, vraiment vitale (je pense qu'il n'est pas si essentiel que ça de retenir à vie toutes les notions mathématiques, par contre). D'ailleurs un problème de l'école actuellement c'est le manque d'esprit d'ensemble...

    Les enfants assimilent ces éléments tellement bien que, devenus des adultes tellement repus d'intellect, de culture, de rationnalité et de modernisme, ils jugent les maths inutiles, et veulent réformer l'école où ils sont réussis, à coup de hâche...

    Il y a certes les calculs et la géométrie, mais il y a aussi et surtout le fait même de passer d'une connaissance déjà acquise à une autre qui ne l'est pas, par un raisonnement implicite, de savoir suivre des instructions pour réaliser une figure, de savoir mesurer un angle... Ce qui n'était pas du tout évident pour un enfant de "classes populaires" au Moyen Age ou même au 18ème...

    Non, si les maths en elle mêmes n'ont pas à justifier une utilité (l'utilité est un concept rempli par l'appêtit et les désirs inférieurs - la liberté est tellement plus haute), les maths à l'école ont une place centrale, une utilité pédagogique indéniable! Avec l'histoire et le français (enfin le cours de grammaire, orthographe, etc. de la langue maternelle), c'est le noyau dur d'une bonne instruction.

    Cependant, certains accusent les maths à l'école d'être un outil de sélection. Je ne vois pas le fondement de cette accusation : le but de l'école publique obligatoire est à l'inverse de la sélection! L'objectif idéologique récent était 80% d'une classe d'âge avec le bac. A l'extrême inverse pourrais je donc dire... Les maths n'empêchent personne d'accéder à l'année supérieure, du moins pas les maths seules. Et si l'élève arrive à passer le cap de la seconde il est affranchi des maths!

    Personnellement, je n'ai jamais trouvé que le nombre d'heures de maths était si important, du moins avant que je ne rentre en série scientifique en première... surtout au collège. Il ne faut pas oublier qu'après la seconde, une grande partie des élèves ne fait plus de maths de sa vie! du moins... ne font pas de maths au sens où je l'entend. Je parle du système français...

    Les mathématiques sont une base fondamentale pour la suite des études scientifiques ou assimilées, et je rappelles que 50% des titulaires d'un bac général sont de la série scientifique! Nous vivons dans un monde où le marché du travail drainera de plus en plus de gens ayant au minimum le niveau terminale S en mathématiques (techniciens...), et j'en passe...
    Cependant je veux ajouter un point noir à mon tableau si optimiste : en France les élites dirigeantes sortent d'écoles scientifiques, sauf l'ENA qui est "littéraire". Point commun entre un Polytechnicien et un Pilote d'Air France? la prépa maths sup/spé... Cela change progressivement mais il est important que les enfants aient de bonnes bases en maths pour garantir l'égalité des chances!

    Pour ce qui est de l'abstraction, ce mot est... abstrait, ou plutôt, vide de sens en dehors de l'histoire de l'art. Les mathématiques sont les mathématiques. Il y a les mathématiques pures et les mathématiques appliquées, mais il n'y a pas opposition, mais continuité entre elles!

    Une mathématique qui ne renvoit qu'a de l'expérience commune ou à des notions compréhensibles sans aucun effort intellectuel serait aussi pauvre qu'inutile et ennuyeuse (pr tt le monde, pas simplement pr les enfants). Et surtout, ce sont les notions les plus abstraites qui sont les plus fertiles en applications! (c'est une loi pratiquement sans exceptions!) seulement pour cela il faut atteindre un niveau assez élevé... après les choix d'orientation. dommage.
    J'ai choisi S pour la chimie et la biologie et finalement, c'est les mathématiques qui m'ont le plus intéressé, il y a eu une véritable rupture entre la seconde, apogée des maths scolaires, et la première S, début des maths "universitaires" (c'est à dire : intéressantes!).

    Cordialement,
    Neutrino.


    P.S. En médecine j'ai eu 7 heures de maths pour l'année, mais le contenu est littéralement fusionné avec le cours de biophysique, et cumule deux traits pourtant contradictoires à première vue : très utile (applications médicales) ET très abstrait (notions très abstraites!)!
    Neutrino


  5. #4
    John
    Salut,

    Je pense que c'est comme pour la philosophie.
    On fait de la philosophie pour la philosophie, et on fait des maths pour faire des maths, c'est comme l'art , ou encore le jeu (sans mise..ect).

    Mais en plus les mathematiques servent pour les autres sciences.

    (je me pose souvent des questions philosophiques quand je fais des maths, c'est normal ?!!)

  6. #5
    guizmo
    Salut,
    Sans saquer les autres matières ou jeter des fleurs à cette superbe matière que sont les mathématiques , je pense que les maths est la matière qui te dit de façon claire pourquoi tu obtiens un résultat ou un autre, en le demontrant, ce qui n'est pas forcément le cas de la SVT (il ne s'agit que d'observations) ou même de la physique car nous sommes toujours à la recherche d'une précision qu'on ne peut obtenir, en tous cas pas dans le secondaire.
    Voila pourquoi les maths est une matière interessante qui pousse toujours plus à la curiosité de savoir... pourquoi.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Quinto
    Les mathématiques servent à reflechir, à avoir de la rigueur, c'est un moyen de penser, c'est un courant de pensées.

    Les maths et la philo sont intimement liés historiquement...

  9. #7
    Neutrino
    John je ne suis pas tellement d'accord... le jeu ne produit rien d'autre que lui-même, mais les maths ont produit une somme impressionnante de connaissances. Et "l'art pour l'art" tend à être l'opposé de l'"esthétique" actuelle, l'art devenant un aiguillon pour "interpeller les gens".
    En fait il n'y a que le jeu qui reste une activité improductive. Toutes les autres activités humaines ont désormais une fin, un ou des objectif(s).... les maths n'y échappent pas. Leur objectif : accumuler le maximum de connaissances, étudier le plus d'objets, établir le plus de propriétés possibles... rien que la physique est une énorme consommatrie de maths fraîches! Les sciences sociales commencent à appliquer énormément les maths également...
    En fait mine de rien nous perdons peu de notre force en activités gratuites... si même les artistes et les mathématiciens s'y mettent... enfin c'est un autre débat.
    Neutrino

  10. Publicité
  11. #8
    John
    Citation Envoyé par John

    Mais en plus les mathematiques servent pour les autres sciences.
    Je suis d'accord, mais je voulais dire que les maths se suffisent a elles-mêmes.

  12. #9
    Quinto
    Alors là je suis moins d'accord, les maths ne se suffisent pas à elles memes.
    C'est d'ailleurs tout le gros problème des maths du XXe siècle.

    Pour ce qui est des jeux, c'est marrant, une partie des maths y est consacrée... Comme quoi

  13. #10
    MysticBlade
    Dieu est mathématicien, tout simplement.

    Non sans deconner, les maths c'est avant tout un outil multifonction:
    Que tu fasses des sciences, de l'économie et du social, ou même des lettres, ça servira.

    Le principal dans les maths c'est que tout ce qu'on fait est "vrai", il n'y a pas d'interprétation.
    On pose des hypothèses, et par une série de raisonnements on arrive a une conclusion et le plus fort c'est que quelque soit la mentalité avec on aborde un problème, quel que soit le point de vue (par exemple par géométrie ou analyse), on arrive à la même conclusion par le simple raisonnement logique encadré par les postulats.

    Les maths sont donc universels.

  14. #11
    kinette
    Bonjour
    les maths est la matière qui te dit de façon claire pourquoi tu obtiens un résultat ou un autre, en le demontrant, ce qui n'est pas forcément le cas de la SVT (il ne s'agit que d'observations)
    Ben voyons...
    Pas d'expérimentation en bio... pas de démonstrations???

    Bon les maths pour moi:
    - ça peut être super joli et logique (y a effectivement quelque chose de "beau" dans une démonstration). L'enseignement des maths a mon avis cet intérêt d'apprendre à structurer un raisonnement.
    - c'est chiantissime quand ça tombe dans le bêtement calculatoire, avec des formules et des méthodes à apprendre sans qu'elles soient démontrées... ça me rappelle mon année de bac ça...
    - c'est utile souvent plus qu'on ne le pense pour la compréhension d'autres domaines (et à mon avis les probabilités sont hélas trop peu bien comprises par les gens, ce qui fait qu'ils n'arrivent pas à avoir des raisonnements rationnels pour plein de choses de la vie courante, et ne sont du coup pas à l'abris des charlattans, des manipulations par l'utilisation des statistiques).

    K.arrée
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    14bds75_cb
    salut !

    Moi aussi je me suis longtemps poser la question de savori à qiopi servait les maths !

    Pour ma part, je trouve que les maths, c'est utile, mais il ne faut pas en abuser...
    Si on connait les fractions, les calculs de bases, un peu de probabilités, un peu de géométrie, et les rudiments des maths, ont peu parfaitement vivre !!!!!

    Ce que l'on apprends en maths est trop poussé pour la majorité d'entre-nous... apprendre les dévloppements limités, les ensembles, Taylor-Young, franchement, je m'en fou complétement !!!!
    Dés que les études seront finis, j'oublierai tous cela plus vite que ça n'a voulu me rentrer dans le crâne (et encore, ça rentre pas !), et je ne m'en porterait aps plus mal !

    J'ai l'impression que l'on apprends les maths, histoire d'occuper les heures de cours, mais bon sang, qu'est ce que c'est chiantisime !

    Amitiés d'un mathophobe !

  16. #13
    Coincoin
    Les développements limités et Taylor-Young sont pourtant particulièrement utiles en physique...
    Mais qui dit maths poussées, dit physique poussée qui va avec: je me demandais bien à quoi pouvait servir les espaces vectoriels et l'analyse de prépa, puis j'ai découvert la physique quantique...
    Je t'accorde quand même que tout le monde ne se servira pas de toutes les maths qu'il a apprises.

  17. #14
    Quinto
    Bah les maths c'est surtout une construction de schémas mentaux...

    Les espaces vectoriels, c'est super sympa, y'a pas plus bete, on a presque le droit d'y faire ce que l'on y veut, ou ce que l'on pense qu'on a le droit de faire en tout cas.

    Ce qui est bien dans les maths c'est que ca apporte une rigueur.
    Après on aime ou pas la matière, mais faire des maths pour ne pas les comprendre et en avoir besoin dans d'autres domaines c'est un peu bebete...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Concours de l'Ecole de l'Air
    Par eL.TuGO dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 14h20
  2. Ethique à l'école et loi!
    Par woodruff dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/10/2007, 16h08
  3. De l'Univ à l'Ecole...
    Par Eric34 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 22/01/2007, 22h09
  4. astronomie a l'ecole
    Par cartignydu21 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/03/2006, 16h50