Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4




  1. #1
    Le Capitaine Jack Sparrow

    Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Bonjour,

    Je n'arrive pas à comprendre la correction de la question 3.d. de l'exercice 4:
    https://www.apmep.fr/IMG/pdf/Ameriqu...S_nov_2006.pdf (sujet)
    http://www.sujetsetcorriges.fr/dl/BA...mathsc-ads.pdf (correction)

    "Par continuité, on a limite quand n tend vers l'infini de αn / n = 0"
    Ca je comprends, c'est parce que αn appartient à [1, e], donc est assimilable à une constante. (si il y a une explication plus claire que la mienne qui n'est pas très "mathématique" je prends).
    Par contre, la suite, "donc ln(l) - 1 = 0", je ne sais pas d'où ça vient.

    J'aimerais que quelqu'un m'aide s'il vous plait.
    Merci !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jacknicklaus

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Citation Envoyé par Le Capitaine Jack Sparrow Voir le message
    Ca je comprends, c'est parce que αn appartient à [1, e], donc est assimilable à une constante.
    "assimilable à une constante" ca ne veut pas dire grand chose. La raison à invoquer est simplement que αn/n est dans l'intervalle [1/n,e/n], dont les deux bornes tendent vers zéro. La limite de αn/n est donc zéro.

    Citation Envoyé par Le Capitaine Jack Sparrow Voir le message
    Par contre, la suite, "donc ln(l) - 1 = 0", je ne sais pas d'où ça vient.
    on a établi précédemment que ln(αn) = 1 - αn/n. Il suffit de passer cette expression à la limite n->+infini
    There are more things in heaven and earth, Horatio, Than are dreamt of in your philosophy.

  4. #3
    Le Capitaine Jack Sparrow

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    D'accord merci beaucoup !

    Et aussi à la fin, 4.d, je ne comprends pas.
    Je comprends ça: "On peut en déduite que limite quand n tend vers l'infini de αn = limite quand n tend vers l'infini de e(1 - e/n)", par contre je ne comprends pas la conclusion: "La suite αn converge donc comme la suite (1/n), c'est-à-dire lentement."

    Je ne comprends pas comment on peut juger de la vitesse de convergence de la suite à partir de "limite quand n tend vers l'infini de αn = limite quand n tend vers l'infini de e(1 - e/n)" et je ne sais pas quel est le point de référence pour dire que la suite (1/n) converge "lentement".
    Peut-être on utilise là une formule que je ne connais pas car je n'avais jamais vu ça avant.

    Pouvez- vous m'aider s'il vous plait ?
    Merci !


  5. #4
    albanxiii

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Bonjour,

    Puisque cela veut dire que pour un très grand les deux quantités vont avoir des valeurs voisines. Le membre de droite varie comme (au signe près), donc celui de gauche aussi, quand devient assez grand.

    (c'est une façon très sale d'aborder les équivalents, mais en terminale on n'a guère le choix. Je trouve qu'il serait mieux de passer par des encadrements puisqu'on n'a accès à la définition d'une limite).
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  6. #5
    jacknicklaus

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Citation Envoyé par albanxiii Voir le message
    Bonjour,

    Puisque cela veut dire que pour un très grand les deux quantités vont avoir des valeurs voisines.
    euh..
    mais...
    There are more things in heaven and earth, Horatio, Than are dreamt of in your philosophy.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Le Capitaine Jack Sparrow

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Merci pour vos réponses !

    "Le membre de droite varie comme 1/n (au signe près), donc celui de gauche aussi, quand n devient assez grand."
    J'imagine que vous voulez dire par là qu'ils convergent vers la même limite ? Car en ce qui concerne leur croissance, le membre de gauche est croissant alors que le membre de droite est décroissant.
    Mais désolé je ne vois comment ça me renseigne pas sur "la rapidité de la convergence de la suite αn".

    Et l'exemple de Jacknicklaus montre 2 suites ayant la même limite mais dont l'une converge manifestement plus vite que l'autre.

  9. #7
    albanxiii

    Re : Amerique du Sud, novembre 2006, Exercice 4

    Re,

    En effet, j'ai raconté n'importe quoi. Tout ce qu'on peut dire, c'est que . Cela n'est pas au programme de terminale, mais permet de conclure sur la vitesse de convergence.

    (la vitesse de convergence d'une suite peut-être vue comme le nombre de décimales exactes qu'on gagne en calculant et en comparant à la limite, à chaque fois que augmente d'une unité. Plus proprement on peut définir l'écart et regarder comment il varie lorsque augmente. Si c'est en on converge plus vite vers la limite que si c'est en par exemple).
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  10. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. méthode 3CL arrêté 9 novembre 2006
    Par kholiv dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/04/2011, 11h50
  2. [Archéo Amérique] Les Vikings en Amérique
    Par Michael Lizotte-Lévesque dans le forum Archéologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 13/08/2010, 16h53
  3. niagara delta novembre 2006
    Par sniper6074 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/11/2008, 17h21
  4. equations différentielles Amérique du nord juin 2006
    Par albicocca dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/11/2007, 17h13
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 31/10/2005, 16h34