Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers



  1. #1
    invited6afcb96

    Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers


    ------

    Bonjour à tous !

    Je viens de m'inscrire sur ce forum. L'ayant parcouru quelques minutes, je tiens déjà à dire que je le trouve vraiment très bien. Certaines personnes semblent vraiment très douées et les problèmes posés sont intéressants.

    Personnellement j'ai un niveau école d'ingé et pour diverses raisons personnelles je me re-lance dans l'étude des mathématiques pour tenter une agrégation.

    Dans ce but j'étudie un certain nombre de problèmes dont un sur les diverses preuves de l'infinitude des nombres premiers. Ce problème propose par une douzaine de façons différentes de prouver que P est infini. Et il y a une méthode sur laquelle je bute complètement. Je commence à désespérer de trouver la solution, aussi j'aimerais beaucoup vous la soumettre, certains trouveront peut-être la solution

    La question est celle-ci: on suppose que l'ensemble P des nombres premiers est fini: P={p1, p2,....,pr} r entier plus grand que 1.
    A l'aide d'une décomposition en facteurs premiers, prouver que si n est un entier plus grand que 2, alors:
    2^n < (n+1)^r
    En déduire une contradiction, donc que P est infini.


    J'ai cherché longuement sur le net, peut-être ce problème est-il un "classique" mais je n'ai rien trouvé.
    Je ne vois même pas quelle nombre faut-il décomposer en facteurs premiers pour obtenir cette inégalité. J'ai essayé avec n, factorielle n, le produit p1*p2*...*pr mais je ne suis pas arrivé à la réponse demandée.
    Après des heures de calage, je demande à l'aide !!

    -----

  2. #2
    doryphore

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Pour l'instant, mon axe de recherche est de savoir en quoi la finitude du nombre de nombres premiers conduit ce nombre à être suffisamment grand pour que l'inégalité soit vraie et j'avoue que les décompositions que j'ai utilisées ne m'aident pas beaucoup...Hélas
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  3. #3
    doryphore

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    En tout cas, l'inégalité est vraie au rang 2 car 2²<3r car 2 et 3 étant des éléments de P r>=2.

    L'hérédité semble plus délicate que l'initialisation...
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  4. #4
    invite54165721

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    bonsoir,

    une piste possible:
    le deuxieme terme de l'inegalite correspond au cardinal de l'ensemble des nombres obtenus à partir de P en utilisant dans la décomposition, des exposants de valeur maximum n.(applications de 1..r dans 0..n
    pour le premier terme:
    On peut regrouper les nombres de cette famille par sous ensembles indexes en binaire par un nombre de n positions suivant l'utilisation ou non de chaque exposant.
    par exemple avec n = 4: 0101 por p2 et p4 apparaissant dans la décomposition et non p1 et p3.
    on a les applications de 1..n dans (0,1) de cardinal 2^n
    l'inégalité est immédiate.
    Reste à trouver la contradiction avec la fiinitude de P!
    Bon je me recouche

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invite54165721

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    bonjour,

    j'étais un peu fatigué lors de mon dernier post. dans l'exemple 0101 indice la famille des nombres dont la decomposition fait apparaitre les exposants 2 et 4 et non 1 et 3.

    2^N est une notation pour R. Y a t il une bijection entre N et R qui apparaitrait?

    bon courage

  7. #6
    invited6afcb96

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Citation Envoyé par alovesupreme Voir le message
    l'inégalité est immédiate.
    Reste à trouver la contradiction avec la fiinitude de P!
    Bon je me recouche

    Merci à tous pour vos réponses.

    La contradiction, je pense que comme r est fixé, pour n assez grand, on obtient 2^n > (n+1)^r
    ce qui contredit la première inégalité

    je relis bien en détail vos réponses, merci beaucoup !!

  8. #7
    inviteb47fe896

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    L'inégalité 2^n < (n+1)^r n'est pas vérifiée quel que soit n ; il suffit de comparer les logarithmes des deux expressions pour s'en rendre compte. Ne manque-t-il pas une hypothèse dans votre problème ?

  9. #8
    GuYem

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Citation Envoyé par eirtemoeg Voir le message
    L'inégalité 2^n < (n+1)^r n'est pas vérifiée quel que soit n ; il suffit de comparer les logarithmes des deux expressions pour s'en rendre compte. Ne manque-t-il pas une hypothèse dans votre problème ?
    L'hypothèse en question est que le nombres premiers sont en nombre finis.
    Bravo jolie Ln, tu as trouvé : l'armée de l'air c'est là où on peut te tenir par la main.

  10. #9
    invited6afcb96

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Non justement car c'est une inégalité qui est en effet contredite. C'est cette contradiction qui prouve que P est infini.

    Le but est de trouver cette inégalité avec l'hypothèse que l'ensemble des nombres premiers n'a que r éléments.

  11. #10
    GuYem

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Citation Envoyé par alovesupreme Voir le message
    bonsoir,

    une piste possible:
    le deuxieme terme de l'inegalite correspond au cardinal de l'ensemble des nombres obtenus à partir de P en utilisant dans la décomposition, des exposants de valeur maximum n.(applications de 1..r dans 0..n
    pour le premier terme:
    On peut regrouper les nombres de cette famille par sous ensembles indexes en binaire par un nombre de n positions suivant l'utilisation ou non de chaque exposant.
    par exemple avec n = 4: 0101 por p2 et p4 apparaissant dans la décomposition et non p1 et p3.
    on a les applications de 1..n dans (0,1) de cardinal 2^n
    l'inégalité est immédiate.
    Reste à trouver la contradiction avec la fiinitude de P!
    Bon je me recouche
    Bonjour, ça parait intéressant mais je ne comprends pas le deuxième argument. En indexant comme toi, j'aurais dit qu'on trouvait les applications de {0,1} dans {1,...,r} et non {1,...,n}. Du coup ça ne marche plus.

    Par contre on peut adapter rapidement. Soit A l'intervalle d'entiers [1,2^n] et B l'ensemble des nombres que l'on peut écrire à partir des nombres de P avec des exposants entre 0 et n:


    Puisque P est l'ensemble de tous les nombres premiers, tous les éléments de A se décomposent sur les éléments de P, et de plus les éléments de A sont dans B. C'est facile à voir par une simple inégalité : tous les éléments de P sont plus grands que 2 et tous ceux de A plus petits qui 2^n.

    Donc A est inclu dans B et #A = 2^n et #B=(n+1)^r.
    La contradiction suit comme a dit mat_mat parce que r est fixé et que n peut être grand.
    Bravo jolie Ln, tu as trouvé : l'armée de l'air c'est là où on peut te tenir par la main.

  12. #11
    invited6afcb96

    Re : Preuve originale de l'infinitude des nombres premiers

    Ah vu comme ça, tout semble coller.

    Grand merci !! Je vais pouvoir poursuivre le problème.

Discussions similaires

  1. Démonstration de l'ensemble des Nombres premiers
    Par invite43bf475e dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 34
    Dernier message: 29/12/2015, 09h01
  2. Graphs de la classification des nombres premiers
    Par invite407a6796 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/10/2006, 16h44
  3. Classification des nombres premiers
    Par invite407a6796 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/09/2006, 12h10
  4. Ensemble des nombres premiers
    Par invite6644da5a dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 21
    Dernier message: 12/11/2005, 21h01