Discussion fermée
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 55 sur 55

Suppression du capes et de l´agrégation



  1. #31
    Pïngouinche

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation


    ------

    Alors il faut que l'agreg n'offre chaque année que le petit chouia de postes nécessaires dans le sup...

    Pour préciser ma pensée, de plus :
    Citation Envoyé par Ganash Voir le message
    Ensuite, en supposant qu'il y ait un concours spécifiques pour les classes supérieures, il me parait utopique d'enlever les privilèges que celui ci apporte à un enseignant sans quoi plus personne ne s'emmerdera à continuer ses études et les gens se contenteront d'aller au concours le plus faible.
    Ce dont tu parles, il ne s'agit plus de privilèges injustes entre gens de la même profession (enseigner au lycée), mais simplement de privilèges naturels entre deux fonctions bien différentes (enseigner dans le secondaire et dans le sup).

    Ce que je trouve absolument aberrant, c'est que l'agreg soit un diplôme qui permette d'enseigner dans le sup, mais également dans le secondaire ! Que ces élites enseignent en prépa ou en fac, très bien, tant mieux pour elles. Qu'elles y soient mieux payées et mieux considérées, c'est leur droit. C'est même juste, elles l'ont mérité par leur boulot.
    Je souhaiterais seulement qu'on les tienne hors du secondaire, et qu'elles ne viennent pas s'y immiscer en y créant des inégalités absurdes.

    C'est comme un ingénieur qui viendrait faire un travail de technicien en étant payé plus que ses collègues, tout en travaillant nettement moins ! Pourquoi serait-il payé plus alors que ses connaissances d'ingénieur ne lui servent à rien pour ce métier, et qu'il ne sera ni meilleur ni plus productif que les autres techniciens ?
    Qu'il soit payé plus en tant qu'ingénieur, tant mieux pour lui, mais alors qu'il fasse son boulot d'ingénieur, où ses connaissances seront rémunérées à leur juste utilité... Et qu'il laisse leur boulot aux techniciens !

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    MaliciaR

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Je trouve que c'est quand même un peu limite le fait de vouloir qu'un agrégé enseigne en fac, à un niveau supérieur de L1... Je ne vois pas certains de mes collègues qui sont en M1 pouvoir enseigner au collège, pour la fac, je vous laisse juger
    Il ne faut pas se leurrer : quelqu'un avec un niveau M1 ne peut pas assurer un cours en niveau L2 ou L3.

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  4. #33
    Pïngouinche

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Je trouve que c'est quand même un peu limite le fait de vouloir qu'un agrégé enseigne en fac, à un niveau supérieur de L1... Je ne vois pas certains de mes collègues qui sont en M1 pouvoir enseigner au collège, pour la fac, je vous laisse juger
    En même temps, eux, ils n'auront pas l'agreg

    Mais ce que tu dis a le mérite de rappeler un truc qui a été royalement omis depuis le début du topic : aujourd'hui, l'agreg ne suffit vraiment plus pour enseigner en prépa. Une thèse est demandée dans la quasi-totalité des cas, sauf pour les prépas de bas étage.

    De plus, les universités ne veulent pas des PRAG, principalement pour des raisons administratives (trop d'heures de cours, statut particulier, aucun apport au labo de recherche...).

    L'agreg n'est pas le sésame espéré pour l'enseignement sup, sa principale caractéristique est de venir créer des déséquilibres dans le monde enseignant du secondaire. Donc, bon...

  5. #34
    rhomuald

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Je trouve que c'est quand même un peu limite le fait de vouloir qu'un agrégé enseigne en fac, à un niveau supérieur de L1... Je ne vois pas certains de mes collègues qui sont en M1 pouvoir enseigner au collège, pour la fac, je vous laisse juger
    Il ne faut pas se leurrer : quelqu'un avec un niveau M1 ne peut pas assurer un cours en niveau L2 ou L3.

    Cordialement,
    Un agrégé, c'est du M1 mûr il me semble, et puis les programmes baissent tellement vite...

  6. #35
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Je trouve que c'est quand même un peu limite le fait de vouloir qu'un agrégé enseigne en fac, à un niveau supérieur de L1... Je ne vois pas certains de mes collègues qui sont en M1 pouvoir enseigner au collège, pour la fac, je vous laisse juger
    Il ne faut pas se leurrer : quelqu'un avec un niveau M1 ne peut pas assurer un cours en niveau L2 ou L3.
    Il y a quand même un fossé entre niveau L2 et niveau L3...
    Quand je vois qu'on fait faire des tutorats pour les L1 math a des licenciés de math, je me dis qu'ils ont le niveau nécessaire.
    Après les cours c'est différent mais avec de la préparation car c'est bien là le travail d'un prof, je pense que c'est tout à fait faisable. Les premières années sont fatiguantes mais l'experience agit rapidement

    Sinon des M1 qui ne peuvent pas enseigner au collège, faut pas abuser .
    Tu vois déjà quand je file des cours à des terminales, y'a des fois un ptit exo bateau que je n'ai pas vu depuis 4 ans et que je dois me remémorer mais la différence, c'est que je parcours son cours 5 minutes et que je l'ai complètement assimilé !
    Donc avec un peu de préparation, pas de problème pour le lycée.
    Alors L1 ou L2, c'est pas insurmontable pour peu qu'on s'en donne les moyens...
    D'autant que l'agreg c'est quand même chaud et il fait beaucoup de recul sur le programme pour espérer l'avoir à mon avis. La L2, c'est pas un niveau si élevé que ça...

  7. #36
    MaliciaR

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par rhomuald Voir le message
    Un agrégé, c'est du M1 mûr il me semble, et puis les programmes baissent tellement vite...
    Vu sous cet angle, je peux être d'accord

    Citation Envoyé par Ganash Voir le message
    Il y a quand même un fossé entre niveau L2 et niveau L3...
    Ca dépend parfois... Au niveau de la quantité du travail le plus souvent, mais sinon le niveau n'est pas si élevé que ça. En tout cas, c'est ce que je pense pour l'enseignement que j'ai suivi en Bio
    Je crois qu'il y avait une différence dans l'ancien système DEUG, Licence, Maîtrise, parce que chaque partie était censée mener à un diplôme. Alors que maintenant, dans le cadre du LMD, la L3 sert surtout à écumer ceux qui ne sont pas encore prêts à aller en M1 Et cela ne signifie pas forcément que la L3 est beaucoup plus difficile que la L2 (cette dernière phrase est encore une fois, un avis totalement personnel).


    Quand je vois qu'on fait faire des tutorats pour les L1 math a des licenciés de math, je me dis qu'ils ont le niveau nécessaire.
    Le tutorat n'est pas la même chose que préparer un TD (2 ou 3h) ou un TP (entre 3h30 et 5H), encore moins un cours... C'est ça mon propos de plus haut.


    Sinon des M1 qui ne peuvent pas enseigner au collège, faut pas abuser .
    Je n'ai jamais dit ça, au contraire

    Donc avec un peu de préparation, pas de problème pour le lycée.
    Alors L1 ou L2, c'est pas insurmontable pour peu qu'on s'en donne les moyens...
    Je m'auto-quote :
    Je trouve que c'est quand même un peu limite le fait de vouloir qu'un agrégé enseigne en fac, à un niveau supérieur de L1... Je ne vois pas certains de mes collègues qui sont en M1 pouvoir enseigner au collège, pour la fac, je vous laisse juger
    Il ne faut pas se leurrer : quelqu'un avec un niveau M1 ne peut pas assurer un cours en niveau L2 ou L3.
    Je me suis retrouvée à 20h dans un TP au premier semestre (il ya 4 mois, quoi) à expliquer à la moitié du groupe des notions de L1! C'est ce à quoi je pensais en écrivant ci-dessus. Sans parler que la plupart des étudiants de ma promo ont du mal à faire des règles de 3 (on s'en sert pour des calculs très souvent). Et tu veux que ces gens aillent enseigner?

    D'autant que l'agreg c'est quand même chaud (...)
    Pourquoi c'est chaud? Est-ce qu'on peut dire que le nombre de place très limité fait que le concours est/paraît très difficile? Je pense que ce sont deux choses distinctes ayant la fâcheuse tendance à se confondre...

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  8. Publicité
  9. #37
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Moi je dirais "est" et non "parait" !
    Certes le nombre de places me renforcent dans cette idée mais pour avoir passé le capes cette année et pour être en M1, eh bah je trouve la différence vraiment énorme.
    Le capes c'est long, mais à part quelques questions, la plupart des choses se font après une petite minute de réflexion maximum. Tout se joue alors sur la vitesse.
    En M1 pour ma part, j'ai surtout du mal à savoir de quoi on parle tellement les notions sont abstraites, notamment en géométrie différentielle ou en théorie de représentations linéaires des groupes finis.
    Enfin faut dire j'ai quelques lacunes parce que je n'ai pas suivi plein d'UE formatrice en L3 (et ouais c'est mal d'être un ex feignant).
    Et pour ce qui est des sujets d'agreg, bah perso je trouve ça dur même si ce n'est surement pas le cas de tout le monde...
    Après ce n'est peut etre pas la même chose en bio !

  10. #38
    La Fée Dragée

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Bonjour à tous,

    Je viens de parcourir le topic, et je suis assez d'accord avec le fait qu'au jour d'aujourd'hui les diplômes du CAPES et de l'Agrégation ne sont pas adapté aux besoins des élèves (et des profs... ) En effet lors de la préparation à ces concours, peu de place est faite à la pédagogie et du coup c'est très difficile d'arriver à manier une classe et s'adapter aux difficultés de chacun. Passons...

    Au sujet des salaires je suis d'accord sur le fait qu'il parait absurde qu'un agrégé touche plus qu'un certifié si tous les deux enseignent au même niveau. Je souhaite néanmoins faire une remarque au sujet de la législation : tout salarié doit être payé à la hauteur de ses diplômes. En clair, du point de vue légal, un Agrégé doit être mieux payé qu'un certifié, même pour le même boulot. Donc si l'était voulait les payer de la même façon, il faudrait changer la loi, et je vous laisse imaginer le bazar que ça ferait...

    Enfin concernant la différence de niveau en L2 et L3, en bio ce n'est peut-etre pas très important, mais en maths la différence se fait sentir (surtout quand on a des UE "doubles"...)

    Un dernière chose, depuis l'instauration du LMD, c'est le bazar total, entre autres à cause de leurs **** de PMCL (totoche inside ), qui nous pompe pal mal d'heure où avant on faisait des maths (par exemple). Le niveau a donc baissé dans les diplômes, mais pas celui des concours, ce qui les rends plus difficiles pour nous autres.... D'où le terme chaud : à la fois les concours deviennent plus difficiles en considérant le bagage intellectuel en sortant de L3 ou M1, et les places diminuent chaque année. Par contre certains sont plus difficiles, il parait, comme celui de philo par exemple (en même temps ceux qui le passent ont tous une araignée au plafond à en juger par les profs qui nous enseignent la hilo au lycée )

    A méditer
    Dernière modification par La Fée Dragée ; 15/03/2008 à 18h11.

  11. #39
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    (en même temps ceux qui le passent ont tous une araignée au plafond à en juger par les profs qui nous enseignent la hilo au lycée )
    C'est marrant plus j'observe mes profs de maths et les gens de ma classe, plus je me dis que les araignées ont infesté les matheux .
    Je vais de ce pas voir mon chat pour me soigner !

  12. #40
    La Fée Dragée

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par Ganash Voir le message
    C'est marrant plus j'observe mes profs de maths et les gens de ma classe, plus je me dis que les araignées ont infesté les matheux .
    Je vais de ce pas voir mon chat pour me soigner !
    C'est sûr, certains profs de maths (et surtout à la fac) ont un grain sérieux... Nous on leur trouve à tous des surnoms et il est très facile de les caricaturer ^^
    En même temps on dit qu'il faut être taré pour vouloir être prof de maths... je vais donc venir me soigner avec toi (bien que je ne souhaite plus devenir prof mais aller en crypto.. )

  13. #41
    Ksilver

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Euh oui je suis bien au courant que l'agrégation ne suffit pas à enseigner en M2 (encore heureux), je parlais de ca car essentiellement il y a quand meme tres peu de nouveaux enseignant du supérieur qui n'ont pas passé l'agrégation. et j'insistais surtout sur la nécessité d'avoir des concours d'éducation à plusieur niveaux distincts avec des objectif trés différents

    "L'agrégation n'a rien à voir avec la recherche, et ne permet sûrement pas d'être chercheur. L'agrégation est destinée avant tout à l'enseignement dans le secondaire, et à certaines catégories d'enseignement dans le supérieur, assez réduite"
    Officielement oui, mais bon "d'apres les gens qui nous encadre" (prof tuteur administration etc...), avoir l'agrégation facilite énormément l'accès au postes d'enseignant du supérieur, maître de conférence etc... typiquement à l'ENS, on passe quasiement tous l'agrégation, alors que tres peu partent ensuite enseigner dans les lycée ou les prépa.

    mais c'est vrai que j'ai une vision assez fermé sur le sujet vu que j'ai pas vraiment conscience de comment ce déroule la formation pour les élèves qui passe par la fac.

  14. #42
    Gwyddon

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par Ksilver Voir le message
    Officielement oui, mais bon "d'apres les gens qui nous encadre" (prof tuteur administration etc...), avoir l'agrégation facilite énormément l'accès au postes d'enseignant du supérieur, maître de conférence etc... typiquement à l'ENS, on passe quasiement tous l'agrégation, alors que tres peu partent ensuite enseigner dans les lycée ou les prépa.

    mais c'est vrai que j'ai une vision assez fermé sur le sujet vu que j'ai pas vraiment conscience de comment ce déroule la formation pour les élèves qui passe par la fac.
    Ahh zuut, c'est vrai que vous, les matheux, z'êtes bizarre

    Bon en physique par exemple, ce n'est pas une obligation de passer l'agrégation (la preuve, je ne la passe pas )
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  15. Publicité
  16. #43
    rhomuald

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par La Fée Dragée Voir le message
    C'est sûr, certains profs de maths (et surtout à la fac) ont un grain sérieux... Nous on leur trouve à tous des surnoms et il est très facile de les caricaturer ^^
    En même temps on dit qu'il faut être taré pour vouloir être prof de maths... je vais donc venir me soigner avec toi (bien que je ne souhaite plus devenir prof mais aller en crypto.. )
    bof, c'est plutôt le mythe du savant fou, je trouve, je trouve mes profs plutôt normaux et très peu sont asocial.

    Après c'est peut être qu'ils doivent beaucoup s'impliquer dans leurs métier qui donne cette impression, mais c'est pareil partout, même en dehors des maths. A la Poste j'ai certains collègues qui s'impliquent beaucoup dans leur travail, ça les rend à peu près pareil, mais leurs objectifs sont beaucoup moins constructifs.

    Et puis en crypto, ça doit pas être mieux je pense, je sais pas si bouffer de l'assembleur avec le café au réveil, c'est mieux que de bouffer des espaces hilbertiens

  17. #44
    rhomuald

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Ahh zuut, c'est vrai que vous, les matheux, z'êtes bizarre

    Bon en physique par exemple, ce n'est pas une obligation de passer l'agrégation (la preuve, je ne la passe pas )
    maître de conf à 23 ans

  18. #45
    La Fée Dragée

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par rhomuald Voir le message
    Et puis en crypto, ça doit pas être mieux je pense, je sais pas si bouffer de l'assembleur avec le café au réveil, c'est mieux que de bouffer des espaces hilbertiens
    Effectivement c'est peut-être pas mieux, mais ce sera en tout cas mieux payé et j'aurai pas à me demander chaque matin quel subterfuge je vais devoir utiliser pour me faire respecter en classe...
    De plus j'ai une préférence pour les "maths appliquées", plutôt que pour les espaces et tout le tralala. (la crypto se base sur l'arithmétique, qui sera moins prise de tête pour moi )

  19. #46
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Et puis en crypto, ça doit pas être mieux je pense, je sais pas si bouffer de l'assembleur avec le café au réveil, c'est mieux que de bouffer des espaces hilbertiens
    Manquerait plus que certains crypte des espaces préhilbertiens...Ah non je déraille...

    Bon en physique par exemple, ce n'est pas une obligation de passer l'agrégation (la preuve, je ne la passe pas )
    Nous à ma fac de math (grenoble), il nous obligent à avoir l'agreg pour continuer en recherche sinon on n'a pas le niveau qu'ils disent.
    Je m'en fiche je les roule tous puisque je ne veux pas faire un doctorat, je veux juste l'agreg

  20. #47
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Mais est-il plus facile de trouver un subterfuge pour se faire respecter des étudiants ou d'en trouver un pour réussir enfin à compiler tous ces programmes que le PC refuse bêtement de comprendre ?
    Tout se joue là-dessus !
    La connerie c'est d'enseigner la crypto parce que t'as deux fois plus de subterfuges à inventer...La galère quoi...

  21. #48
    La Fée Dragée

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par Ganash Voir le message
    Mais est-il plus facile de trouver un subterfuge pour se faire respecter des étudiants ou d'en trouver un pour réussir enfin à compiler tous ces programmes que le PC refuse bêtement de comprendre ?
    Tout se joue là-dessus !
    Eh bien je dirais juste que quand l'ordi ne fait pas ce que tu attends de lui, tu peux toujours lui taper dessus... ce qui n'est pas le cas avec les élèves, ils peuvent te tabasser à mort mais toi tu dois tendre l'autre joue...

    Petite citation sympa sur les ordis : "L'ordinateur obéit à vos ordres, pas vos intentions..."

    Citation Envoyé par Ganash Voir le message
    La connerie c'est d'enseigner la crypto parce que t'as deux fois plus de subterfuges à inventer.... La galère quoi...
    C'est clair !

  22. Publicité
  23. #49
    christophe_de_Berlin

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    bon ben après toutes ces participations, - c´est moi qui ai lancé le topic - je suis en train de perdre pas mal d´illusions sur le système français. Pas étonnant qu´il y ait bientôt plus de français que d´Allemands à Berlin (bon là j´exagère un peu )

    D´abord, il y a une incertitude qu´il faudrait clarifier: Combien gagne un agrégé. Dans vos réponses, les uns disent 1.600 € net les 10 premières années , les autres parlent de 2500 € après 2 ans. Si les premiers ont raison, moi je reste en exil en Allemagne. Je travaille depuis 10 ans dans la télé, dans un boulôt nettement moins qualifié, et je gagne 1.700 €... pour un peu plus que du mi-temps... Sauf que je m´emmerde à mon boulôt.

    Bon ceci dit, j´ai quelques questions. Je dois préciser que je suis en L3, que je me suis inscrit en maths à distance (Jussieu)... disons sur un coup de tête, donc sans projet professionnel précis, et.... que je suis plus le plus jeune (je dis pas de chiffre ).

    Alors une de mes questions, c´est: Qu´est-ce qu´il y a comme débouchés avec les maths à part prof? Car vu les difficultés et les incertitudes décrites dans ce topic... Un de vous a parlé de crypto. Moi j´arithmétique n´a pas été mon fort jusque là, par contre j´assure bien en probas. Y a-t-il quelquepart des master de stat? Et les master de maths appliquées, ya quelquechose à distance? Et ce MIAS, y a des débouchés?

    Une autre question: Comment préparer l´agrégation (en supposant qu´elle continue à exister!). Est-ce sérieusement possible de la préparer à distance ou faut-il passer par un IUFM (c´est comme ça que ça s´appelle non?)

    Et qu´en est-il de l´enseignement privé? C´est les mêmes examens? je demande ça car étan bilingue allemand, je rêve un peu d´enseigner dans un lycée franco-allemand. Peut-être quelqu´un a-t-il des tuyaux.

    C´est quand même bizarre: On a l´impression en lisant les journaux et les topics qu´il y a un conflit de principe, ou disons une frustration entre profs et le reste de la société. On leur envie (reproche?) leur sécurité de l´emploi et leurs vacances, on parle souvent de l´Éducation Nationale comme d´une maison de fous. Excusez moi l´expression, mais c´est l´impression qu´on a quand on observe ça de l´étranger. Ceci dit, cette mauvaise réputation a l´air d´être universelle, car en Allemagne c´est la même chose!

  24. #50
    invite43219988

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Bon je n'ai jamais dit qu'un agregé gagnait 1600 euros les 10 premières années, j'ai dit que c'est ce qu'ils gagneraient si on leur enlevaient leurs privilèges, cette somme est donc ce que gagne un capetien !
    Voilà une grille des salaires d'un agregé :
    http://www.education.gouv.fr/cid5507...s-agreges.html
    En voilà une du salaire dun capetien :
    http://www.education.gouv.fr/cid1120...nseignant.html

    Comme on peut le voir, il y a vraiment une grosse différence...

    Pour te répondre, l'agreg ne se prépare pas à l'IUFM mais dans les FACS ou à l'ENS. Les prpas agreg sont complètement indépendantes de l'IUFM.
    Il existe toujours des exemples de gens qui la préparent seul mais il est clairement plus facile à tous les points de vue de passer par une prépa agreg...

    Sinon je suis assez d'accord avec ton ressenti sur les profs. Entre ceux qui se fichent réellement des élèves et qui sont complètement blasés, ce qui donne une mauvaise image de la profession et ceux qui mettent réellement du coeur à leur métier, la plupart des gens ne font pas la différence.
    Beaucoup ne se rendent aussi sans doute pas compte à quel point il est de plus en plus difficile de se faire respecter par une salle de classe. S'ils commencaient par éduquer correctement leurs gosses ca changerait deja pas mal de choses...
    Il y a un réel problème dans le système de l'éducation nationale qui semble complètement ignorer le problème mais qui ne manque pas de rappeller à l'ordre les profs qui font des écarts. Plutot que de blamer, ils devraient peut etre trouver des solutions... Les profs qui enseignent dans les quartiers les plus chauds de France enseignent constamment dans la peur (sans parler de ceux qui n'ont aucun charisme, qui sont à moitié dépressifs et qui se font marcher dessus par des gamins de 13 ans qui dansent la tecktonik... C'est ridicule).
    J'avais vu un reportage interessant qui parlaient un peu des agressions de profs en hausse constante.
    Vers les 260 avec arme par an il me semble... (je verifierai parce que je suis plus sur et ca me parait beaucoup)
    Mais à coté de ca, dès qu'un prof fait un écart on le casse pour l'exemple. Non je suis d'accord qu'il ne faille pas mettre de claque à un gamin pour le gronder mais quand il nous saute dessus avec un couteau faudrait ptet pas abuser non plus... Moi je lui en colle une bonne dans la bouche et tant pis pour les conséquences... J'ai pas envie de crever non plus.
    Le plus fou je crois, c'est l'inconscience des parents qui quoique fassent leurs enfants semblent vouloir toujours leur trouver des excuses sans plus se remettre en question qu'un castor... Ou que mon chat. Qu'il est con celui la...

    Pour l'enseignement privé, je n'ai aucune info à te donner, j'y connais rien.
    Sinon il existe bien sur des masters de stats (en tout cas à Grenoble) qui permettent de travailler en entreprise plus tard...

  25. #51
    Gwyddon

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Hello,

    Pour en rejouter sur ce que dit Ganash, un problème actuellement est que ce sont même les parents qui vont agresser les profs de leurs têtes blondes, et forcément un parent a toujours raison
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #52
    frdm

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par Pïngouinche Voir le message
    C'est 2050€ net minimum après deux ans, et comme la plupart sont profs principaux et avec des heures sup, c'est plutôt 2300€ net dès les toutes premières années, ce qui n'est pas moche. Et c'est souvent bien au-dessus des 2500€ après 10 ans.

    Mais il est certain qu'il faut quand même être de mauvaise foi pour prétendre que l'agreg apporte à un futur enseignant un surplus significatif de compétence pour sa vie professionnelle, par rapport à un certifié.

    Sans parler des inégalités absolument dégueu que ça crée entre enseignants, juste parce que certains ont eu "les tripes" de se pourrir la vie un an de plus que les autres à étudier des trucs absolument inutiles pour leur profession... De tels avantages sont absolument injustifiables, et il n'y a de toute façon pas à avoir deux concours pour le même métier. Qui peut soutenir sincèrement sans trembler des genoux que c'est logique et souhaitable ?

    D'où l'inutilité absolue de ce "concours du secondaire bis" que je souhaite vivement voir disparaître au plus vite.
    Salut pingouiche, quelques réponses:

    tu dis:" C'est 2050€ net minimum après deux ans". C'est complètement
    faux, comme te le montrera cette page:http://minilien.fr/a0k8sc

    Ensuite, tu nous assènes:

    "Mais il est certain qu'il faut quand même être de mauvaise foi pour prétendre que l'agreg apporte à un futur enseignant un surplus significatif de compétence pour sa vie professionnelle, par rapport à un certifié.

    Sans parler des inégalités absolument dégueu que ça crée entre enseignants, juste parce que certains ont eu "les tripes" de se pourrir la vie un an de plus que les autres à étudier des trucs absolument inutiles pour leur profession... "

    C'est encore faux, à plusieurs titres:
    1) Il ne suffit pas de travailler un an de plus pour avoir l'agreg, il
    faut surtout en être capable. Ne soyons pas hypocrites: ce serait
    comme de dire que tous les élèves de prépa ayant eu les mines de Douai
    auraient pu avoir les Mines de Paris. Tout le monde sait que c'est faux.
    2) Trop de savoir, cela n'existe pas. Ce que tu appelles ces "trucs absolument inutiles", et qui est plutôt une compréhension plus approfondie de
    sa matière, ne peut qu'être un avantage, toutes choses égales par ailleurs.
    3) Les certifiés qui ont la capacité et la volonté de passer l'agreg ont toujours
    la possibilité de le faire, et ils ne s'en privent pas. D'ailleurs, contrairement
    à ce que tu crois, beaucoup souhaitent son maintien car cela représente pour eux un instrument de promotion professionnelle.

    Enfin, tu affirmes que l'agreg est un "concours du secondaire bis". Cela prouve
    que tu connais vraiment mal ce dont tu parles. L'agreg est de loin antérieure
    au Capes, qui n' a été introduit qu'il y a environ 50ans pour faire face à la
    massification de l'esneignement secondaire.

    Qu'est-ce que qui t'a donné un tel avis sur un système que tu connais
    manifestement si mal ?

  27. #53
    Pïngouinche

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Citation Envoyé par frdm Voir le message
    Salut pingouiche, quelques réponses:

    tu dis:" C'est 2050€ net minimum après deux ans". C'est complètement
    faux, comme te le montrera cette page:http://minilien.fr/a0k8sc
    Je veux bien qu'on me considère comme nul en math puique je n'ai pas l'agreg, n'est-ce pas, mais je sais compter. http://www.education.gouv.fr/cid5507...s-agreges.html
    Je lis : Après 2 ans de carrière : 1944€ net + 97€ mensuels d'indemnité de suivi des élèves (je ne compte même pas les autres primes sans quoi on est largement au-dessus du chiffre que j'annonce), ça fait combien pour toi ?



    Ensuite, tu nous assènes:

    "Mais il est certain qu'il faut quand même être de mauvaise foi pour prétendre que l'agreg apporte à un futur enseignant un surplus significatif de compétence pour sa vie professionnelle, par rapport à un certifié.

    Sans parler des inégalités absolument dégueu que ça crée entre enseignants, juste parce que certains ont eu "les tripes" de se pourrir la vie un an de plus que les autres à étudier des trucs absolument inutiles pour leur profession... "

    C'est encore faux, à plusieurs titres:
    1) Il ne suffit pas de travailler un an de plus pour avoir l'agreg, il
    faut surtout en être capable. Ne soyons pas hypocrites: ce serait
    comme de dire que tous les élèves de prépa ayant eu les mines de Douai
    auraient pu avoir les Mines de Paris. Tout le monde sait que c'est faux.
    Oui, et ? On a tous besoin d'un prix Nobel pour apprendre la définition d'un cercle en 6ème ?..

    2) Trop de savoir, cela n'existe pas. Ce que tu appelles ces "trucs absolument inutiles", et qui est plutôt une compréhension plus approfondie de
    sa matière, ne peut qu'être un avantage, toutes choses égales par ailleurs.
    Certes. un prix Nobel sera toujours meilleur que mon prof de math de 6ème. j'ai pourtant pas l'impression qu'il aurait nécessairement été meilleur dans son enseignement. Après, question de ressenti personnel, hein...
    De plus, un prof de math de 6ème peut même avoir un post-doctorat, ça ne lui fera pas de mal, j'en conviens. "toutes choses égales par ailleurs", ça ne lui donnera pas de handicap sur le certifié. Ouais. Et ça lui donnera quel avantage ? Et aux élèves ?

    3) Les certifiés qui ont la capacité et la volonté de passer l'agreg ont toujours
    la possibilité de le faire, et ils ne s'en privent pas. D'ailleurs, contrairement
    à ce que tu crois, beaucoup souhaitent son maintien car cela représente pour eux un instrument de promotion professionnelle.
    "Contrairement à ce que tu crois", c'est justement ce que je martèle depuis le début du topic : il est idiot que la promotion et les avantages se fassent sur la base d'un diplôme inutile pour enseigner au niveau où ils enseignent.

    Enfin, tu affirmes que l'agreg est un "concours du secondaire bis". Cela prouve
    que tu connais vraiment mal ce dont tu parles. L'agreg est de loin antérieure
    au Capes, qui n' a été introduit qu'il y a environ 50ans pour faire face à la
    massification de l'esneignement secondaire.
    Euh... et ? Je vois pas le rapport là... c'est quoi le rapport entre le fait que l'agreg soit antérieure au CAPES, et le fait que ce soit stupide d'avoir deux concours du secondaire, deux concours pour le même métier ? Tu es de plus en plus à côté de la plaque (ou en tout cas de mes réponses) au fur et à mesure que tu avances...

    Qu'est-ce que qui t'a donné un tel avis sur un système que tu connais
    manifestement si mal ?
    Là c'est carrément comique. A ce niveau j'préfère pas répondre...
    Dernière modification par Pïngouinche ; 16/03/2008 à 14h35.

  28. #54
    christophe_de_Berlin

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Bon, moi je fais du Tai Chi depuis 5 ans, c´est décidé, dès que j´ai mon capes, je passe au Kung Fu

    Mais dis moi Ganasch: Ce chat a l´air de jouer un rôle essentiel dans ta vie: Il est certifié ou agrégé?

    Plus sérieusement: ça n´a jamais été facile d´élever des gosses, moi j´en ai qu´une de 2 ans et demi et franchement c´est pas l´âge le plus difficile, mais même maintenant il m´arrive de perdre patience. Alors 20 boutoneux en pleine puberté ...

    Ceci dit, il faut croire que même la France a évolué à ce niveau. Le fait que le dernier cas d´un prof qui a giflé un fils de gendarme ait fait la une des journeaux - on en a même parlé en Allemagne - donne à croire que l´époque des torgnoles est à peu près révolue. Quand j´étais en primaire (bon je sais, ça fait longtemps mais je ne dirai toujours pas mon âge) les baffes et autres sadismes étaient quotidiens, je jure que je n´exagère pas!!!
    Ici en Allemagne c´est tabou depuis beaucoup plus longtemps qu´en France, les théories pédagogiques (peut-être serait il plus approprié de dire: les idéologies) de l´éducation anti-autoritaire sont rentrées dans les moeurs plus tôt.

    Maintenant, il se peut que les profs d´aujourd´hui subissent les exagérations idéologiques de la génération précédente. Certains préconisent déjà un retour à l´autoritaire. Et c´est vrai que les gosses ont plus tendance à respecter quelqu´un qui leur tient tête qu´un antiautoritaire qui se laisse tutoyer...

    Tient ca me rappelle mon premier prof.... de maths! J´étais en 6eme, le mec sortait de sa fac, c´était le premier cours de sa vie: il arrive, cheveux jusqu´au cul, "Je m´appelle Julien, vous pouvez tous me tutoyer". Il dit ça dans une classe de déchaînés de banlieue en pleine explosion pubertaire... Le pauvre.... au bout de 4 á 5 semaines, il était ....

    Mais attention, s´il est nécessaire de faire la part des choses, certains n´héisitent pas à préconiser le retour à la trique et "d´en finir avec mai68". Faut pas tout confondre!


    Bon, mais je vois qu´on s´éloigne du sujet (voir titre du topic). Tout ça pour dire qu´effectivement, s´il l´on enseigne à des pubertaires comment additionner des entiers relatifs, mieux vaudrait se concentrer sur la pédagogique que sur les espaces hilberiens et l´algèbre numérique

  29. Publicité
  30. #55
    Yoyo

    Re : Suppression du capes et de l´agrégation

    Bonjour

    la discussion a totalement dérivée de sa thematique originale, conséquence inéluctable, elle est fermée.

    Yoyo

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2