Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2



  1. #1
    quetzal

    1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2


    ------

    voila, j'ai ch'tit problème... pas grands chose, mais etrange...

    quand je divise 1 objet j'obtiens deux objets, or ma calculatrice me dit que j'ai 1 fois 0.5?? idem quand je coupe un gateau en huit part, elle me répond que j'en ait 0.125, alors que j'en ait huit part..

    dois-je conclure, que diviser c'est forcement multiplié???

    est-ce qu'y est numériquement possible est vraiment la bonne représentation du réel.

    par exemple comment comprendre l'espace compris entre le rien et une unité, entre le 0 et le 1, peut-il y avoir quelque chose de plus petit que le 1?? car si je divise 1 en deux, j'obtiens deux, jamais je ne parvient a descendre sous le 1 a moins le l'enlever pour qu'il ne reste plus rien. donc 0...
    et partir de 0 vers 1 implique toujours dans le sens de lecture, que la moinde petite partie d'une chose soit le 1... l'on ne peut ensuite obtenir que des multiples. toute division reviens a multiplier les choses quelles qu'elles soit, sauf les nombres bien sur...

    comment comprendre ce iatus??

    -----

  2. #2
    quetzal

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    MESSAGE CORRIGE(AUGMENTé)... merci de votre compréhension..

    voila, j'ai ch'tit problème... pas grands chose, mais etrange...

    quand je divise 1 objet j'obtiens deux objets, or ma calculatrice me dit que j'ai 1 fois 0.5?? idem quand je coupe un gateau en huit part, elle me répond que j'en ait 0.125, alors que j'en ait huit part..

    dois-je conclure, que diviser c'est forcement multiplié???

    est-ce qu'y est numériquement possible est vraiment la bonne représentation du réel.

    par exemple comment comprendre l'espace compris entre le rien et une unité, entre le 0 et le 1, peut-il y avoir quelque chose de plus petit que le 1?? car si je divise 1 en deux, j'obtiens deux, jamais je ne parvient a descendre sous le 1 a moins le l'enlever pour qu'il ne reste plus rien. donc 0...
    et partir de 0 vers 1 implique toujours dans le sens de lecture, que la moinde petite partie d'une chose soit le 1... l'on ne peut ensuite obtenir que des multiples. toute division reviens a multiplier les choses quelles qu'elles soit, sauf les nombres bien sur...

    de même 8 / 8 egale -til vraiment 1. si dans un sens l'on a huit fois une unité, huit clou, divisisé 8 en 8 = 64 soit 8... comment comprendre que la division en question se base sur l'ensemble des 8 unité, et non sur chaque unité... 8 est une addition de propriété, mais pas un ensemble en soit.. l'ensemble equivault toujours a 1 et c'est en divisant cet ensemble par 8 que l'on obtiens 8...

    etrange n'est-ce pas??

    comment comprendre ce iatus??

  3. #3
    KarmaStuff

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    ... Peut-être que le plus simple est de se dire que chacune des parties symétriques et distinctes d'un segment coupé en 2 est la moitié du segment entier avant séparation. La moitié, soit 1/2 ou 0,5. En tout cas d'après la vue d'esprit et les théories que laissent prévoir et démontrer les mathématiques.

    J'obtiens bien 2 parties, oui, mais 2 parties plus réduites que le segment de départ, qui, si on les regroupe, reforment sans conteste 1 seul et même segment.

    Sinon, comment obtenir le nombre d'atomes dans un gramme d'or si ce n'est par cette voie-là ?

    Diviser, c'est donc diviser, et pas multiplier. Alors soit tu joues sur les mots ou les images, soit tu crées un problème qui n'a de réponse que dans ta conception des choses...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  4. #4
    Sephi

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    1 Pomme / 2 = 0.5 Pomme, car il faut 2 fois 0.5 Pomme pour avoir à nouveau 1 Pomme

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    M. Kiwi Blanc-Jaune

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    Hello

    Pour faire court, quand tu coupes "un" en deux, tu obtiens bien deux, oui, mais deux quoi ?
    C'est ta calculatrice qui t'a donné la bonne réponse : 0.5 !
    Si tu fais le calcul dans l'autre sens, tu verras que deux "0.5" donnent bien un "un".

    Pour reprendre un de tes exemples : quand tu coupes ton gâteau en huit, tu n'obtiens pas huit gâteaux, mais huit parts de gâteau, soient huit huitièmes de gâteau, soit un gâteau.

    MKBJ.
    Le premier homme qui est mort a dû être drôlement surpris.
    -Pierre Dac-

  7. #6
    Sephi

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    Franchement, j'ai l'impression de retourner à l'âge d'or de mes 7 ans ...

  8. #7
    quetzal

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    ben oui, le problème est basique... mais le problème n'est pas anodin...

    par exemple comment comprendre les nombres compris entre le "rien" 0 et "l'existant" le 1..
    dès que quelquechose existe, on a toujours quelque chose, vecteur de sa propre unité, de son propre ordre de grandeur subjectif... soit 0.1 = 1 puisque 1 n'a pas de valeur a priori en soi... surtout quand l'on part de rien... si le rien vaut zero tout existant vaut un...
    que faire d'un nombre comme 0.5?? ce chiffre ne représente rien de réel, il n'est une proportion sur une chose qui n'existe plus. mais la chose qu'il représente est egale a 1.

    ainsi diviser le 1 par 2 ou en 2 equivault(=) a créer deux nouvelles unités... c'est le principe de la division.. elle multiplie les choses. l'on parle ici de division cellulaire par exemple, pour exprimer la multiplication cellulaire. 1/2=2 et ne peux en aucun cas obtenir le chiffre d'une moitié d'etre ou d'unité..

    en fait le problème n'est pas qu'un problème de sémantique... ce que les mathématiciens nomme division, est en fait l'opération inverse d'une multiplication... soit une recherche de racine..
    pour obtenir le 0.5 qui est un coeficient de la multiplication.. 0.5x2=1, l'opération diviser, est donc une "racine multiple"... et non une simple division...
    couper 1 gateau en 8 ne donneras jamais 0.125 part, mais 0.125 gateau.. l'on a donc 8 fois 1 nouveau objet appelé "part", soit 8.
    pour obtenir le 0.125, il faut faire une opération mathématique, et non une operation physique...
    dans le réel 1/8=8 mais le 8ème de 1 est bien egale à 0.125, chiffre imaginaire, physiquement impossible. puisque ce à quoi il fait reférence n'existe plus. le gateau est transformé en part.. on change de grandeur et d'unité... la division est une multiplication des choses.. ce que les maths nomme division est une extraction d'une racine, d'un coef possible.

    ainsi 1/2=2 le problème continue si l'on cherche a divisé 2 par 2...
    que fait-on? et qu'a t'on? 2 est-ce un ensemble? non, car il serait egale a un car l'on change de reference. on a donc deux objet a diviser en 2 soit 4 nouveaux objets eux-même différent de leurs parents. il s'ensuit que la division 3/2=6 et 3/3=9...
    l'opération n'est pas une multiplication, qui elle comme elle le dit multiplie les choses de même ordres.. ce que ne fait pas la division qui elle change la nature des choses en d'autres choses.
    ainsi, si la multiplication donne toujours des entiers, l'opération qui s'oppose a la multiplication ne peut-elle aussi que donner des entiers, contrairement a la racine multiple qui inclus les nombre réels(a virgule je crois)..
    diviser c'est créer de nouveaux etre, de nouvelle unité. operation qui ne peut descendre en dessous de l'unité, du 1... ni ne connait les chiffres a virgules, les réels. privilège des racines...
    2ll2=4 a ne pas confondre avec 2/2=0.5, l'une est une opération physique l'autre mathématique...

    dire "faire une division" est terme completement impropre en face l'opération réelle qui est une extraction d'un coeficiant multiplicateur, soit l'inverse de la multiplication.
    ça ne parraitpas grand chose, mais c'est tout unpan de la compréhension globale de la relation des chose entre elle qui change...

    reste a savoir a quoi peu bien servir cette division vraie notée ll
    elle ne fait que compter des entiers, sans que ceux si soit forcement egaux les uns aux autres.. et change la nature de l'objet dont elle hérite. 1ll2 = 1+1 sans que ce 1 soit de même nature que le 1 premier. 1 pomme divisé en deux egale 2 nouveaux objet qui ne sont pas des pommes, mais bien deux objets de nature egale... mais qui n'ont pas la même réalité qu'une pomme.

    ma question est-ce que cela vous dit quelquechose en mathématique ou bien en physique??
    merci d'avance...

  9. #8
    folky

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    ce que les mathématiciens nomme division, est en fait l'opération inverse d'une multiplication
    oui c'est tout à fait ça.....
    on ne définit jamais d'ensemble muni de la division, mais de la multiplication, et parfois ces ensembles (les corps) détermines une inverse pour cette opération.
    D'ailleurs lorsque dans les "petites" classes ont résouds une équation du type
    2x=4, certains disent, on divise par 2 de chaque coté, alors que la phrase correcte est " on multiplie par l'inverse de 2 de chaque coté"

    Dans ton argumentation si je la résume tu es entrain de dire qu'on ne peut pas compter des objets avec des nombres qui ne sont pas entier, rien de bien surprenant en somme.....

  10. #9
    quetzal

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    tu as raison folky a y regardé de plus près celae valai pas la peine den faire tout un plat... mais n'etant pas un matheux j'ai été simlement étonné de voir que l'on donnait a une opérande mathématique, l'inverse de la multiplication, un nom qui ne ne decris en rien ce que fait l'opérande... c'est tout, thank pour t'y etre penché..

  11. #10
    jdh

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    Ca me rappelle les pythagoriciens la théorie de qetzal: vive les entiers, le reste dégage!

  12. #11
    quetzal

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    ben à y reflechir, même si aujourd'hui les matématiques complexe (avec des virgules ;o) ) ont fait leurs preuves tant pour leurs propres cause que pour celle de la physique...
    ma petite idée ayant suivit sont court d'elle-même, ce que je remarque est que cette façon de voir les chiffres est assez relativiste.. puisque chaque objet devient le centre de sa propre représentation, soit tel que nous le percevons,et non pas tel que nous le jugeons par le biais de la logique... dire qu'une pomme coupé en deux donne deux morceaux de pomme c'est faire un jugement de valeur sur l'objet comme chose qui ne serait que deux moitié d'un autre objet préxistant... une operation logique basé sur un referenciel perdu mais non a même de rendre la réalité de l'objet en lui-même, qui n'est pas conçut en tant qu'entité propre... c'est a dire deux fois 1 objet...
    identique? pas tout a fait, il se sont sans doute en propriété, mais le sont-ils vraiment, dans toute leur identité?? leurs propriétés physique diffère au moins en spacialité, et celle-ci ne peuvent correspondre...
    peut-on réelement conclure que l'opérande sur un point physique 1/2=0.5 est une abération dans un système a quatre dimension?? mais que l'opération 1/2=1+1' est beaucoup plus réaliste quand au résultat. ou plutôt que 1ll1=1+1'
    n'arrive t'on pas a un système ou les nombres sont globalement incapable de fixer la realité car ne pouvant en eux-même que ce limiter a un seul chiffre, le 1, l'unité... toute tentative de créer des ensembles de nature physique se trouvant de fait impossible a moins de ne pas tenir compte de la nature, de l'identité, de la spacialisation et de la temporalisation de l'objet?? si l'opération mathématique est en soit juste, car elle présupose la causalité dans sont opérande, elle ne parvient toutefois pas a rendre la nature intime de la division en soi de l'objet. celui ci n'est plus, il n'est plus une reférence pour l'etre crée par sa division... si l'illusion est possible avec une pomme, elle deviens beaucoup plus rigolote avec un chien coupé en deux lol... la division mathématique perd toute sa veracité dans description du réel... alors que l'autre elle s'en sort encore. et décrit bien l'opération.

    la dedans je demande si il est bien raisonable depenser que les mathématiques reflete bien tout le réel, si seul une infinité de lettre xll1=y+z sont capable de rendre au système physique leur réalité.. ou la seule base mathematique ne peut-etre qu'unaire, de base 1, chaque objet définissant sont propre referenciel en 4D.

    comme tu dis jdh, es pythagoricien ont eux bien des problème avec le nombre pi qui ne collait pas en tant que nombre dans leur théorie, mais le fait de le décrire par le "pi" ne résoud-il pas le problème?? il reste bien une propriété de proportionalité du cercle ...

    heureusement que je n'y connait rien sinon j'aurais peur, voir honte, mais bon , je sens bien que je vais en faire deux ou trois avec celle-ci, privilège que je goute d'avance... hihihi...
    cher ami mathématiciens, cienne, cela a t-il un quelconque interet?? lol

  13. #12
    jdh

    Re : 1 divisé par 2 = 0.5 ou bien 2

    Que penserais-tu si ton prof diviserait ta note par deux tu aurais deux note d'ou:

    un 18/20 -> 2 9/20
    c'est bon pour la moyenne!

    Quand aux maths, c'est un monde parfait que le réel ne fait qu'approcher ( sinon pourquoi on aurait ces foutus erreus de mesure en physique?).

Discussions similaires

  1. Pf divise (Mf)^n
    Par Youseph dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/06/2007, 18h16
  2. [TS] a^n divise b^n+c
    Par Billie_Jean dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 10
    Dernier message: 01/05/2007, 19h25