Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Le cerveau bridé à 10 % ?




  1. #1
    shub22

    Le cerveau bridé à 10 % ?

    Il semblerait qu'il existe un mythe ou une croyance, issu d'un psychologue américain et renforcé par Einstein lui-même, que nous n'utiliserions que 10% de notre cerveau, selon un doctorant Christophe Rodo de Marseille qui a évidemment beaucoup travaillé sur cette question.
    Il y a un podcast sur la page donnée en lien ci-dessus où il évoque les neuromythes, ces mythes initiées par des croyances et à langage scientifique ou pseudo-scientifique selon ce chercheur.
    C'est un thème récurrent selon lui et daté, affirme-t-il, volontiers repris par la SF comme dans un film de Luc Besson, Lucy, mais qui ne s'appuie sur aucune expérience scientifique d'après des études sur des patients atteints de lésions cérébrales où selon lui, nous utiliserions bien notre cerveau à 100%.
    Maintenant il y a le revers de la médaille à ces propos démystificateurs selon lui et qui suivent apparemment une démarche "zététique" quant au fond.
    Un ancien autiste anglais a été capable de réciter dans l'ordre et sans se tromper les 20.000 premières décimales du nombre pi sans se tromper une seule fois.
    Sa performance a été faite devant témoins et contrôlée par huissier, filmée aussi dans une université britannique afin de vérifier et d'éviter toute fraude en particulier.
    Invité par la télévision islandaise qui voulait faire une expérience avec lui, il a appris l'islandais en 1 semaine à l'aide d'une présentatrice télé, et s'est produit au journal du soir après cette semaine de la télé islandaise, en discutant en islandais évidemment avec la présentatrice autour du système institutionnel islandais. Donc un sujet compliqué d'emblée...
    L'islandais est réputé pour être une langue particulièrement difficile surtout avec sa grammaire, langue que même d'autres scandinaves ne comprennent pas du tout.
    La langue originale des Vikings selon certains...

    -----

    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  2. Publicité
  3. #2
    vep

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Et donc, quelle est la question ?




    Oui, c'est bien un "neuromythe"
    Oui certaines personnes ont des capacités surprenantes dans certains domaines, souvent au détriment d'autres domaines.
    Le cas que vous citez, Daniel Tammet est autiste asperger. Il a ces facultés, ce "don", c'est quelquechose qui n'est pas rare (mais pas systématique) chez les autistes.
    Mais ça ne veut pas dire qu'ils utilisent mieux leur cerveau ou qu'on ne l'utiliserait pas entièrement.

  4. #3
    Topix

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Disons plutôt que l'environnement n'est pas toujours favorable au développement de certaines capacités.


  5. #4
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    La question est autour de ces fameux "neuromythes".
    Par exemple les autistes sont parfois hypermnésiques, comme Dustin Hoffman dans Rain man le film avec Tom Cruise où il ne joue pas pour une fois un rôle de baroudeur mais son frère qui doit le prendre en charge pour s'en occuper car il n'est pas autonome.

    Mais certains hypermnésiques ne sont pas forcément autistes et furent présentés souvent comme des phénomènes de foire dans des cirques surtout au début du siècle, avant que l'on ne réalise ce qu'il y avait de dégradant voire d'inhumain de traiter des gens "hors-normes" de la sorte, de cette façon et cela fut interdit.
    La question est "est-ce qu'on arrive à faire la part des choses" comme dans le cas de ce doctorant qui d'emblée range tous ces phénomènes de "dons" hors du commun sous la bannière de neuromythes.
    Pourtant le cas de cet autiste anglais a été reconnu comme relevant d'un domaine mal connu et pas suffisamment exploré de la science, autour de la neurobiologie et des neurosciences.
    Quand on lui demandait comment s'exerçait ce don qu'il avait, tout ce que cet ex-autiste anglais pouvait dire (et c'est commun avec d'autres hypermnésiques qui expliquent les choses de la même façon), c'est qu'il associait des formes, des objets et des couleurs aux détails des lieux ou des chiffres à mémoriser et que c'est comme cela qu'il s'en rappelait. Il se rappelait de l'organisation qu'il faisait (inconsciemment?) entre toutes ces formes, couleurs, polygones etc. et il n'avait plus qu'à associer dans le sens inverse des chiffres ou des éléments concrets correspondants à qu'il avait vu, comme tous les détails d'une rue jusqu'au plus minime, alors qu'il n'avait fait que la parcourir qu'une seule fois. Les formes polygonales avec des couleurs, objets mentaux qu'il associait à des détails ou à des chiffres, s'imbriquaient entre eux et c'est comme cela qu'il expliquait cette mémoire "hors-normes" qui de plus ne lui nécessitait aucun effort particulier de sa part.
    Mais ce doctorant a peut-être et sans doute raison quand il dit que nous utilisons bien notre cerveau à 100% et que tous les scanners ou IRM le prouvent.
    La question est plutôt comment se manifeste une capacité neuronale, une organisation de la mémoire telle qu'on soit capable de réciter sans se tromper les 20.000 premières décimales du nombre pi et en les ayant lu une et une seul fois, ce qui est assez prodigieux.
    Dernière modification par shub22 ; 23/05/2018 à 06h40.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  6. #5
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Salut,

    Je ne me prononcerai pas sur ce qui dysfonctionne dans le cerveau d'un autiste. J'en serais bien incapable.
    Mais ce que je constate c'est que leurs capacités exceptionnelles (pour certains autistes, pas tous) est accompagnée de déficits importants dans d'autres domaines.

    J'avais vu aussi des études sur des cas "normaux". Par exemple, cet allemand, pas autiste pour un sou et qui avait développé des capacités impressionnantes de calculateur prodige. En particulier en augmentant sa mémoire de travail (par des exercices longs et répétés). Une étude a montré qu'il avait obtenu ce résultat au détriment de sa mémoire à long termes.
    Javais également vu des IRM de joueurs de violons où on voyait clairement une augmentation de la zone cérébrale motrice commandant les doigts mais là aussi au détriment des zones motrices voisines (sans impact apparent toutefois).

    On voit clairement que les capacités cérébrales sont limitées par les frontières de notre boite crânienne si je puis dire. Ce qu'on gagne d'un côté, on le perd de l"autre. Même si nos capacités d'apprentissage et la plasticité cérébrale permettent d'améliorer nos connaissances et nos capacités dans certaines limites (c'est ce qu'on fait tous avec l'éducation ).
    On peut dire qu'on utilise tous 100% du cerveau (*) mais qu'on peut dans une certaine mesure plus ou moins bien l'utiliser.

    (*) sauf circonstances déplaisantes qui entrainent une diminution : AVC, tumeurs,.... Evidemment.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,

    Je ne me prononcerai pas sur ce qui dysfonctionne dans le cerveau d'un autiste. J'en serais bien incapable.
    Mais ce que je constate c'est que leurs capacités exceptionnelles (pour certains autistes, pas tous) est accompagnée de déficits importants dans d'autres domaines.
    C'est effectivement une explication "causale" qui a cours chez les médecins et neurobiologistes, qui s'applique aussi dans le cas des mal-voyants, malentendants, en général des gens privés d'une capacité sensorielle: donc selon eux, une partie du cerveau étant inutilisée, ils parviendraient à s'en servir pour décupler des facultés dans d'autres domaines comme la peinture, l'art en général, le toucher (voire les aveugles qui détectent des choses sur vous, personnalité voire maladies rien qu'en touchant les mains d'autres personnes recto et verso plus le visage aussi parfois, phénomène observé et constaté), la mémoire dans le cas d'autistes.
    Ce qu'on appelle un phénomène de décompensation mais suivi d'une compensation pour le coup: rien à voir avec le terme utilisé en psychiatrie où là on parle vraiment d'autre chose.
    Par exemple, une hypothèse qui a cours selon certains biologistes, est que nous avons perdu nos capacités olfactives depuis la préhistoire mais que cette déperdition s'est accompagnée d'un développement accru d'autres facultés du cerveau comme l'intelligence, la faculté d'abstraction notamment aussi celle de pouvoir penser l'organisation sociale: comment l'améliorer et une foule d'autres choses.
    Comme s'il y avait un principe de fonctionnement du cerveau selon lequel notre cerveau doit effectivement (comme le dit ce doctorant) être utilisé à 100% et donc cette hypothèse "notre cerveau serait bridé à 10%" se révèlerait bien un mythe si on prend les choses de cette façon, sur un mode plus global.
    Je crois que les chiens ont une faculté olfactive mille fois supérieure à la notre, en tout cas complètement décuplée % à la notre mais qui était vraisemblablement celle que nous avions du temps de la préhistoire..
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  9. #7
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Salut,

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Par exemple, une hypothèse qui a cours selon certains biologistes, est que nous avons perdu nos capacités olfactives depuis la préhistoire mais que cette déperdition s'est accompagnée d'un développement accru d'autres facultés du cerveau comme l'intelligence, la faculté d'abstraction notamment aussi celle de pouvoir penser l'organisation sociale: comment l'améliorer et une foule d'autres choses.
    Là ça va au-delà de la simple plasticité. Il y a aussi une question d'évolution. Le fait est que les muqueuses olfactives chez l'homme ne sont pas très développées (à comparer au chien par exemple) et que dans le cerveau, le bulbe olfactif humain est rikiki par rapport au reste. Pour avoir mieux faut remonter plus loin que le paléolithique, avant qu'on soit sapiens (et même peut-être erectus, mais ce genre de chose laisse peut de trace fossile, c'est sans doute difficile à vérifier)

    Et bien entendu, là aussi la plasticité peut jouer. Ceux qu'on appelle les nez ont un fameux odorat.

    Du point de vue des capacités et de l'évolution, celle-ci aurait pu nous donner un cerveau dix fois plus gros, ce qui aurait donné des capacités bien plus grandes. Mais il y aurait eut des problèmes anatomiques/mécaniques (grosse tête) et en plus une consommation d'énergie et d'oxygène phénoménale. Ce qui explique sans doute que l'évolution a "choisi" une taille limitée (quoi qu'on va pas se plaindre ).
    Dernière modification par Deedee81 ; 23/05/2018 à 08h40.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  10. Publicité
  11. #8
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ce qui explique sans doute que l'évolution a "choisi" une taille limitée du crâne (quoi qu'on va pas se plaindre ).
    Mais malgré tout certains continuent de croire qu'ils ont la "grosse tête" quand même?
    Bon juste une blague, n'y voyez rien d'irrévérencieux...
    Effectivement il y a aussi des facteurs dynamiques de l'évolution à prendre en compte et là il y a tellement de facteurs que c'est difficile de déterminer la ou les causes exactes qui ont fait que nous avons perdu ces fameuses capacités olfactives au détriment d'autres qui se sont notoirement développées alors que des tas d'animaux (même domestiqués comme les chiens et d'autres, ce qui est remarquable quelque part, les rats aussi ce qui a du leur permettre aussi de se perpétuer à notre grand dam, d'arriver à sentir la nourriture de très loin, je crois ).
    Là je connais pas assez bien et la science de l'Evolution est aussi compliquée que les autres, pas de doute!
    Tellement multi-factorielle... Quand des paléontologues retrouvent des fossiles qui remontent au crétacé ou avant, ça leur fait faire des pas de géants en général dans la compréhension de l'Evolution.
    Du moins pour certaines espèces...
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  12. #9
    Amanuensis

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Dans toutes ces discussions sont balancés des chiffres sans qu'en soit précisé suffisamment la signification. On fait comme si quelques mots suffisaient à faire comprendre à tout le monde de quoi il s'agit. Avec ça, pas étonnant qu'on puisse en tirer des interprétations différentes, et discuter dans le vide.

    Exemple: quelle est la signification de ces 10%? Est-ce un max ou une moyenne sur les différentes activités? Pourcentage de neurones actifs en moyenne? Pourcentage de neurones actifs au moins une fois par jour? Consommation moyenne par rapport à consommation maximale? Pourcentage de l'activité «qui sert» à quelque chose? Etc.

    Exemple: l'un dit que le «bulbe olfactif humain est rikiki par rapport au reste» (un pourcentage caché), un autre en déduit (ou trouve cela en ligne avec) que « nous avons perdu ces fameuses capacités olfactives». Mais est-ce correct? Par exemple quelle est la taille du bulbe olfactif humain non pas par rapport au cerveau, mais par rapport à la taille du bulbe chez d'autres mammifères (ou primates, ou amniotes, ou crâniates, selon ce qu'on veut comparer) de masse comparable ? (Ramené au cerveau la diminution relative peut être due à l'augmentation d'une autre partie, car on sait très bien que le rapport masse du cerveau sur masse totale est hors norme pour h. sapiens, quel que soit le taxon considéré. Et on sait que l'augmentation comparée est principalement le cortex.)

    Comment mesure-t-on les capacités olfactives (ne pas oublier que nous ne passons pas notre temps à mettre le nez à 3 cm de ce qu'on veut sentir...)? Est-ce que la perte a un rapport avec le cerveau, ou avec les détecteurs (les protéines discriminant les odeurs), ou avec la surface de la muqueuse olfactive? (Cela change pas mal l'idée qu'on peut avoir sur la relation entre activité cérébrale et «diminution de l'olfaction».)

    Bref, pas mal d'efforts à faire pour sortir de la discussion de comptoir.
    Dernière modification par Amanuensis ; 23/05/2018 à 10h42.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  13. #10
    ansset

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Bref, pas mal d'efforts à faire pour sortir de la discussion de comptoir.
    ou sans se faire moins de mal, et donc pris sous le sens de l'humour, me fait penser au très grand
    " Sâr Rabindranath Duval"
    .
    Car lui "il a réponse à tout" vrai ou pas ?
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  14. #11
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Je tiens à préciser que ce topic et le titre que j'ai choisi "le cerveau bridé à 10%" n'avait rien, mais strictement à voir avec nos amis asiatiques hein!
    Mais peut-être que 10% de notre cerveau sera chinois un jour...

    Oula! Je vais encore me faire mal voir moi...
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  15. #12
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Salut,

    En fait, shub, je n'ai pas bien compris le sujet de la discussion.

    Est-ce que c'est sur l'usage fait par l'humain de son cerveau ?
    Est-ce que c'est sur l'existence et conséquences de capacités exceptionnelles ?
    Est-ce que c'est sur l'existence des neuromythes ? (ma foi, là, on sait que ça existe et c'est pas très différent de toutes les idées reçues qui trainent par dizaines, y a pas grand chose à en dire).

    Il faudrait peut-être préciser et cerner rigoureusement la discussion sinon ça part dans tous les sens.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  16. #13
    ansset

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Est-ce que c'est sur l'existence des neuromythes ? (ma foi, là, on sait que ça existe et c'est pas très différent de toutes les idées reçues qui trainent par dizaines, y a pas grand chose à en dire).
    depuis le début, je pense que ce fil est dans cet esprit.
    et donc sans véritable intérêt.
    mais tu me sembles faire preuve d'une grande patience en proposant de recadrer le sujet différemment ( si cela est possible )
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  17. #14
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Je crois qu'effectivement il faudrait cerner le problème.
    Les points 1 et 2 me paraissent reliés d'une certaine façon, mais que j'ignore: je continue d'investiguer mais mes recherches sur Internet ne sont guère concluantes pour le moment.
    Effectivement le pont 3 est d'une certaine façon plié (en rapport avec les pseudo-sciences et autres charlataneries) mais l'inconvénient serait de reléguer toutes ces questions liées à des capacités exceptionnelles comme a-scientifiques, ou considérer simplement que ce sont des mythologies construites à partir de "phénomènes".
    Il faudrait que je consulte des articles faits par des psychologues et neurobiologistes portant précisément sur ces autistes surdoués et voir ce qu'ils en disent.
    Aussi l'avis de psychiatres ou pédo-psychiatres, quoi que la problématique "psychiatrique" en tant que lien de cause à effet n'est pas évidente à établir car il y a des hypermnésiques ne présentant ni au départ ni à l'arrivée de troubles d'origine psychique.
    D'après des témoignages que jai lus et dont un a été porté au théâtre par Peter Brook, la problématique psychique intervient à la fin de la journée pour ces hypermnésiques: il se trouve que leur mémoire est tellement "encombrée" qu'ils n'arrivent plus ni à penser ni à dormir, et que donc il faut qu'ils inventent des stratégies spéciales pour oublier. Hé oui, l'inverse de nous!
    Ils se retrouvent finalement confrontés au problème inverse des individus dans la moyenne que nous sommes et qui ont plutôt des problèmes à se souvenir et des difficultés pour se souvenir en général: d'une date d'anniversaire, de lieux qu'ils ont visité, etc.
    Il y a une excellente nouvelle de Borgès qui s'appelle "Funes et la mémoire" (dans le recueil "Fictions") où Borgès décrit sa rencontre en Uruguay avec un hypermnésique "ordinaire", individu qui lui semble assez banal au fond mais hypermnésique. Et ne présentant apparemment aucun trouble particulier ni pathologie particulière.
    Et donc effectivement pour lui dans cette nouvelle, le problème est d'essayer d'arriver à faire le vide dans sa mémoire au moment de se coucher, à "oublier" des détails et leur accumulation, des détails qui paraissent effectivement ridicules comme la position du chien à 5h15 qui n'est pas la même que lorsqu'il repasse à 6h48 mais qui, les deux, sans qu'on sache pourquoi et d'ailleurs lui-même n'en sait rien, se sont imprimées fortement et durablement dans sa mémoire.
    Et sa mémoire est tellement encombrée -et de choses qui ne servent à rien en plus- qu'il en souffre beaucoup!
    Et Borgès passant par là essaie de l'aider mais pour cela il faut qu'il comprenne ce qui se passe au niveau de cette "pathologie", celle d'une mémoire qui semble totalement privée de possibilité d'oubli, ce qui s'avère effectivement extrêmement gênant dans la vie: on peut imaginer ce qui se passerait pour nous, individus "ordinaires", si on devait se souvenir de tout: absolument de tout.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  18. #15
    ansset

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    ...... ce qui s'avère effectivement extrêmement gênant dans la vie: on peut imaginer ce qui se passerait pour nous, individus "ordinaires", si on devait se souvenir de tout: absolument de tout.
    je doute que cela existe dans l'absolu.
    car les exemples qui ont été cités ne mentionnent que des capacités très ciblés.
    Je rajoute un "joke" nécessaire dans ce fil qui se veut très réfléchi et/ou "sérieux" :

    et pi, y'a pô besoin d'être autiste pour être surdoué


    Dernière modification par ansset ; 23/05/2018 à 17h01.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  19. #16
    ansset

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Un peu d'auto-ironie ne fait jamais de mal !
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  20. #17
    vep

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Il y a une excellente nouvelle de Borgès qui s'appelle
    Comme vous le dites, c'est une nouvelle, donc de la fiction.
    Ce serait bien d'essayer de fonder vos propos sur des sources sérieuses. Ça évitera le côté confus et décousu de votre propos, dont ont ne comprends toujours pas où vous voulez en venir.

  21. #18
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Le film "Rain man" avec Dustin Hoffman où il joue un autiste hypermnésique est inspiré d'une histoire vraie et il y en a eu plusieurs dans ce cas et dans l'histoire, en général exhibés dans les cirques au début du siècle, et constaté scientifiquement dans divers pays dont cet autiste anglais filmé récemment en train de réciter les 20.000 premières décimales du nombre pi. Devant huissier et une trentaine d'étudiants, donc aucune tricherie n'a pu être constatée toutes les précautions ayant été prises.
    Un ami psychiatre a eu un cas comme cela dans sa clinique, d'un autiste hypermnésique et il a pu constater ses capacités hors-normes. Donc ce phénomène existe c'est indéniable, autiste ou pas autiste d'ailleurs.
    L'explication "causale" comme je l'avais mentionné ci-dessus dans le cas de mal-voyants intuitifs voir sur-intuitifs se situe dans le fait que ces personnes déficientes, soit de façon organique soit de façon psychique, développent ou apprennent à développer d'autres parties de leur cerveau (un phénomène de sur-compensation?) en une sorte d'apprentissage qui vient compenser ce déficit: difficulté de communiquer voire impossibilité pour des autistes, ou problèmes visuels pour des mal-voyants dont on a pu constater que certains développaient une ouïe d'une acuité nettement au-dessus de la normale. Ou un sens de l'intuition aussi supérieur à la normale.
    Tout ceci obéirait comme qui dirait à une sorte de nécessité pour le cerveau d'exploiter ses possibilités à 100% comme l'explique dans sa thèse ce doctorant qui en profite pour démonter totalement le neuromythe d'un cerveau soi-disant bridé à 10%.
    J'ai fait quelques recherches personnelles mais jusqu'ici rien de vraiment concluant, quant à l'interprétation neurobiologique, cognitive ou organique de ces phénomènes constatés plusieurs fois expérimentalement.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  22. #19
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Salut,

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Tout ceci obéirait comme qui dirait à une sorte de nécessité pour le cerveau d'exploiter ses possibilités à 100% comme l'explique dans sa thèse ce doctorant qui en profite pour démonter totalement le neuromythe d'un cerveau soi-disant bridé à 10%.
    J'ai fait quelques recherches personnelles mais jusqu'ici rien de vraiment concluant, quant à l'interprétation neurobiologique, cognitive ou organique de ces phénomènes constatés plusieurs fois expérimentalement.
    Je ne sais pas où trouver de bonnes références, d'autres aideront. Mais ce que je sais c'est qu'une connexion synaptique qui n'est pas du tout utilisée fini par disparaitre et même un neurone "mal relié et jamais utilisé peut disparaitre (ainsi, pendant la phase embryonnaire il y a beaucoup trop de neurones fabriqués et qui sont rapidement éliminés au fur et à mesure que les neurones et les connexions correctes prennent place). Ceci peut donc être lié au fait que tout le cerveau est utilisé (évidemment pas toutes les connexions en même temps, ça, ça s'appelle une crise épilepsie )

    Il y a aussi bien sûr le fait que la nature est parcimonieuse (pour des raisons d'évolution/sélection) et ne fabrique pas ou peu des choses qui ne servent pas (à quoi servirait les 90% qui ne seraient jamais utilisé ???)
    Dernière modification par Deedee81 ; 24/05/2018 à 08h42.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  23. #20
    vep

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Comme le faisais remarquer Amanuensis, cette histoire de 10% n'a pas de sens.
    j'avais lu une analogie avec une voiture : Votre voiture peut rouler à 250 km/h, peut faire des freinages d'urgence, peut adapter sa trajectoire, peut faire une marche arrière en détectant les obstacles ...
    Mais le fait-elle tout le temps ? En même temps ?
    Peut-on dire pour autant qu'elle n'est utilisée qu'à 10% de son potentiel ?

  24. #21
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Comme le faisais remarquer Amanuensis, cette histoire de 10% n'a pas de sens.
    j'avais lu une analogie avec une voiture : Votre voiture peut rouler à 250 km/h, peut faire des freinages d'urgence, peut adapter sa trajectoire, peut faire une marche arrière en détectant les obstacles ...
    Mais le fait-elle tout le temps ? En même temps ?
    Peut-on dire pour autant qu'elle n'est utilisée qu'à 10% de son potentiel ?
    C'est un bon exemple car tous les composants "moteurs" (je met de côté les gadgets) d'une voiture servent à un moment ou à un autre et à plein potentiel, mais pas tout le temps.
    Il en est de même avec le cerveau (tout sert mais pas tout en même temps et à "pleine puissance", voir mon allusion aux crises d'épilepsie).
    Il en est de même aussi d'ailleurs d'un ordinateur, toute la circuiterie est utilisée mais pas en même temps.... sauf s'il est frappé par la foudre Mais il serait faux de dire que l'ordinateur est sous-utilisé.

    Une question peut être plus pertinente. A un instant donné, en moyenne, combien de neurones sont-ils en phase de décharge synaptique ? Chiffre au pif : de l'ordre du pourcent ? (je doute fortement que cela atteigne 10% !!!!) Mais la question est très différente de "quel pourcentage du cerveau est-il utilisé". Ce n'est pas parce que l'éclairage dans mon salon n'est pas allumé en permanence que l'ampoule ne sert pas. Ce n'est pas parce que mon gsm ne sonne pas en permanence q'il est sous-utilisé.
    Dernière modification par Deedee81 ; 24/05/2018 à 09h04.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  25. #22
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Pardon je n'ai pas les références exactes donc dire ce que je vais dire sans les références idoines (donc scientifiques) c'est un peu osé : du ouïe-dire et de la remémoration , ce qui vaut pas grand-chose sans documents ni preuves scientifiques à l'appui d'une telle affirmation admettons-le.
    Je crois que le nombre de connexions inter-synaptiques dans le cerveau au niveau des possibilités (il s'agit bien du possible pas de l'effectif!) est supérieur au nombre d'atomes dans l'univers.
    Je m'excuse d'avance de livrer cette phrase comme ça -qu'on pourrait croire tirée du Reader's Digest (hmmm!)- mais c'est quelque chose qui m'a marqué lorsque je l'ai lue ou entendu et je l'ai retenu.

    Je vais essayer de réunir des sources fiables et vérifiables scientifiquement ou en tout cas écrites par des gens dignes d'intérêt au niveau de l'information et je pense que ces sources et ces études existent.
    Naturellement il y a aussi dans ce domaine comme dans d'autres une production "neuromythe" comme quoi nous pourrions être tous télépathes, télékinésistes etc. si nous utilisions toutes nos capacités: et ça évidemment, ce genre de "littérature", il faut la mettre de côté car ça n'a strictement aucun intérêt.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  26. #23
    Deedee81

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Je crois que le nombre de connexions inter-synaptiques dans le cerveau au niveau des possibilités (il s'agit bien du possible pas de l'effectif!) est supérieur au nombre d'atomes dans l'univers.
    Non, plutôt de l'ordre du nombre d'étoiles dans un super amas. Environ cent milliards de neurones fois une moyenne de 10000 connexions. Voir wikipedia.
    Mais par contre ce n'est pas dans wikipedia qu'on trouvera un chiffre plus précis que mon estimation au pif du nombre de neurones qui déchargent.

    Par contre, les derniers messages qui précèdent répondent aux interrogations sur le 100% qui se posaient.
    Est-ce qu'il y a encore quelque chose à discuter ???? (parce que à part cette dernière question, le sujet reste toujours aussi flou)
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  27. #24
    shub22

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Non je crois que sur ce sujet de départ tout a été dit, sur le "bridage" du cerveau à 10% qui est en fait un "neuromythe": et en plus c'est dit et expliqué dans un article publié par le CNRS et dont l'auteur est un doctorant.
    Sur l'hypermnésie en particulier des autistes, on verra + tard.
    Je vais essayer de réunir des documents. Et peut-être faire un sujet à part si suffisamment de choses intéressantes et de questions à discuter
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  28. #25
    vep

    Re : Le cerveau bridé à 10 % ?

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Non je crois que sur ce sujet de départ tout a été dit, sur le "bridage" du cerveau à 10% qui est en fait un "neuromythe":
    Donc on clôt

Discussions similaires

  1. débit bridé sur 1 pc
    Par Festic dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 36
    Dernier message: 06/12/2016, 14h32
  2. condensateur bride of zen
    Par markesse dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/06/2009, 12h08
  3. Bride ?
    Par Bapt2929 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/05/2007, 12h56
  4. Ventilateur CPU bridé par le PWM
    Par romax dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/08/2006, 15h30
  5. Processeur bridé... :(
    Par Natouyahourt dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/03/2004, 23h32