Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 57

Quel avenir pour les scientifiques ?



  1. #1
    t0yt0y

    Quel avenir pour les scientifiques ?

    Bonjour à tous.

    Voila, je lisais le topic relatif aux devenirs des étudiants après la fac qui est sur futura science, mais ce topic était assez fermé aux questions des étudiants.
    Aussi j'ai été frappé de voir que c'est presque la moitié des témoignages cite une galère financière ou une recherche d'emploi.

    Aussi j'aimerais avoir des témoignages concernant les personnes qui sortent de la fac ( en général, ou biologie plus particulièrement ), surtout pour ceux qui sortent de master, pro ou non. Les données telles que le temps entre la sortie des études et entrée dans la vie actives, salaires, reconversions, les entreprises en questions, bref, un maximum pour qu'on puisse se forger un avis et un avenir.

    Est-il vrai que pour un etudiant avec un master ( donc bac+5 ) on est moins bien payé qu'un bac+5 avec un diplome d'ingénieur ?


    Pour ma part je me dirige vers un master pro de developpement des produits de santé, mais face à autant de dégout de certains pour les études, il est à ce demander si la finalité de tout scientifique n'est pas une école d'ingénieur pour pouvoir survivre.

    Je m'excuse d'ores et déjà si ce post n'a pas ça place, à déjà été posté, a déjà eu des réponses, ou offusque des modérateurs ... mais je n'ai pas trouvé de réponses précises dans le forum.

    Merci à tous.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    sergentspike

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Salut
    perso j'ai pas vraiment fait la fac mais une polytech alors justement bien que certains disent que c'est la meme chose que la fac à la sortie je peux dire que c'est faux. Je ne m'engage que en ce qui concerne mon secteur (la microelectronique). Je connais des personnes qui sont en master electronique donc je peux comparer le temps de recherche moyen de leur promo et le temps de recherche de la mienne, il est plus court en général aprés une école d'ingé. Au niveau du salaire c'est la meme chose , dans la majorité des grandes entreprises tu as des grilles et une école d'ingénieur est toujours plus valorisée niveau salaire que la fac, c'est con mais c'est comme ca, y'a qu'à regarder les grilles des grosses boites (ST, schneider elctronic, Le grand ...). Aprés , certains vont me tomber dessus en disant que c'est complètement faux mais bon en France le fait d'avoir fait une école est dans 90% des cas plus valorisé que si t'es passé par la fac (je dis pas que c'est normal mais c'est comme ca, toutes les études sur les évolutions de carrière le prouvent). Tu peux noter que tu as aussi une différence marquée sur l'évolution de carrière entre une personne sortie d'une école type INSA, CCP ... et une avec un diplome de X.
    Maintenant rien n'est absolu, certaines personnes venues de la fac occupent de meilleurs places que des polytechniciens. Le domaine dans lequel tu boss et ton premier emploie jouent aussi beaucoup sur la suite de ta carrière.

    PS : je ne parle pas du milieu de la recherche, là c'est différent.

  4. #3
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Bonjour à tous.

    Voila, je lisais le topic relatif aux devenirs des étudiants après la fac qui est sur futura science, mais ce topic était assez fermé aux questions des étudiants.
    Aussi j'ai été frappé de voir que c'est presque la moitié des témoignages cite une galère financière ou une recherche d'emploi.

    Aussi j'aimerais avoir des témoignages concernant les personnes qui sortent de la fac ( en général, ou biologie plus particulièrement ), surtout pour ceux qui sortent de master, pro ou non. Les données telles que le temps entre la sortie des études et entrée dans la vie actives, salaires, reconversions, les entreprises en questions, bref, un maximum pour qu'on puisse se forger un avis et un avenir.
    Bah c'est le but même de l'autre sujet dont tu parles

    Tu veux quoi de plus ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  5. #4
    t0yt0y

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Merci pour la réponse.

    Sur l'autre sujet j'ai vu des personnes se faisant rembarrer assez violemment parce qu'elles étaient encore en cursus scolaire et que le topic n'était destiné qu'a ceux qui en sont sorti ...

    Après vérification, c'est toi Gwyddon qui a dit " Je rappelle qu'ici on ne témoigne qu'après avoir fini ses études scientifiques " ...

    Je jugeais donc nécessaire d'ouvrir un nouveau topic à défaut de pouvoir poster dans l'autre.

  6. #5
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Merci pour la réponse.

    Sur l'autre sujet j'ai vu des personnes se faisant rembarrer assez violemment parce qu'elles étaient encore en cursus scolaire et que le topic n'était destiné qu'a ceux qui en sont sorti ...
    Je te rappelle le titre : "diplômés universitaires, que faites-vous comme profession"

    Tu sais lire non ? Alors...

    Après vérification, c'est toi Gwyddon qui a dit " Je rappelle qu'ici on ne témoigne qu'après avoir fini ses études scientifiques " ...
    Encore une fois, prend la peine de LIRE le titre de la discussion.

    Je jugeais donc nécessaire d'ouvrir un nouveau topic à défaut de pouvoir poster dans l'autre.
    Encore une fois je te rappelle ce que tu as écrit :

    Aussi j'aimerais avoir des témoignages concernant les personnes qui sortent de la fac
    Ce qui est EXACTEMENT l'autre sujet ! Mais bon, la pédagogie c'est l'art de la répétition non
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    MaliciaR

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Bonjour à tous.

    Voila, je lisais le topic relatif aux devenirs des étudiants après la fac qui est sur futura science, mais ce topic était assez fermé aux questions des étudiants.
    Beh, pour les questions des étudiants, il y a tout un sous-forum "Orientation après le BAC"

    (...) mais face à autant de dégout de certains pour les études, il est à ce demander si la finalité de tout scientifique n'est pas une école d'ingénieur pour pouvoir survivre.
    Il y a une énorme différence entre le dégoût pour les études, comme tu dis, et la précarité de l'emploi. D'ailleurs, je ne vois pas trop le lien
    Puis, la finalité d'un scientifique est d'être scientifique Et même si je sais que la vie est dure avec 1800 euros/mois, je me dis que quand on aime, on ne compte pas... En tout cas, c'est mon avis perso depuis toujours, j'ai choisi de faire ça en connaissance de cause
    En réalité, ce qui me fait franchement ch***, c'est d'établir toujours un lien entre une passion telle que peut être la science (bio, physique, etc.) et l'argent, ce dernier étant toujours LE représentant officiel d'une bonne valeur sociale. Autrement dit, c'est difficile, je ne le nie pas, mais on vit sa passion ou pas, la situation intermédiaire n'existe pas...

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  9. Publicité
  10. #7
    t0yt0y

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Excuse moi, je ne voulais pas t'offenser, mais je ne pense pas que mes questions aurait été les bienvenues dans le topic " diplômés d'université ... " c'est donc pour cela que je les pose à part comme beaucoup de personnes sur le forum.

    Et puis il n'y a aucune réponse qui correspond à ma question dans le topic dont tu parles, donc ...

    Amicalement.
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  11. #8
    invite75371231
    Invité

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Et même si je sais que la vie est dure avec 1800 euros/mois, je me dis que quand on aime, on ne compte pas...
    quand même faut pas se foutre de la gueule du monde, on vit pas mal avec 1800euros/mois surtout que ce salaire correspond plus généralement si c'est niveau au moins bac +5 à un début de cariière.

  12. #9
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par moj61701 Voir le message
    quand même faut pas se foutre de la gueule du monde, on vit pas mal avec 1800euros/mois surtout que ce salaire correspond plus généralement si c'est niveau au moins bac +5 à un début de cariière.
    On vit pas mal... Quand on est seul, dans une ville pas trop chère, mais quand on a un gamin à Paris, ça devient tout de suite plus tendu

    Même si je suis d'accord, je m'en contenterais pour l'instant
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #10
    bratisla

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    On vit pas mal... Quand on est seul, dans une ville pas trop chère, mais quand on a un gamin à Paris, ça devient tout de suite plus tendu
    On ne peut pas vivre, à Paris, de toute manière
    1800/mois, c'est plus que correct, c'est très bien (en province ) ; ce qui tue ce n'est pas tant le salaire que le statut cdd 1 an avec mobilité internationale obligatoire. Pas moyen de faire des projets long terme, de se marier, d'avoir un enfant. Si le temps de base était de 3-5 ans, ça serait jouable : trois mois pour se mettre dans le bain, deux ans et trois mois pour bosser, six mois pour trouver le boulot suivant ...
    Commencer à peine un boulot et déjà se démener pour trouver le boulot suivant, c'est fatiguant, et c'est source de contre-productivité pour la société amha.

  14. #11
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par bratisla Voir le message
    On ne peut pas vivre, à Paris, de toute manière
    Ça fait 23 ans que j'y suis, je ne m'y plains pas

    1800/mois, c'est plus que correct, c'est très bien (en province ) ; ce qui tue ce n'est pas tant le salaire que le statut cdd 1 an avec mobilité internationale obligatoire.
    En fait c'est le mot CDD qui tue tout. Parce que va essayer de louer un appart en disant que tu es en CDD, va faire un emprunt à la banque en disant que tu es CDD, etc...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  15. #12
    Bedbug105

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    En réalité, ce qui me fait franchement ch***, c'est d'établir toujours un lien entre une passion telle que peut être la science (bio, physique, etc.) et l'argent, ce dernier étant toujours LE représentant officiel d'une bonne valeur sociale. Autrement dit, c'est difficile, je ne le nie pas, mais on vit sa passion ou pas, la situation intermédiaire n'existe pas...
    Je veux pas sembler vénal, mais j'ai toujours du mal avec cet argument. Quand on voit les conditions dans lesquelles vivaient certains peintres, qui n'ont quasiment jamais touché un radis sur leurs oeuvres de leur vivant alors que leur prix actuel est indécent, la passion c'est sympa, mais l'amour et l'eau fraîche ça n'a jamais permis de vivre décemment.

    bref, un maximum pour qu'on puisse se forger un avis et un avenir.
    Sinon, pour l'avenir des scientifiques en France, que veux-tu qu'on te dise? ça ne va pas, ça ne va pas. Je refuse de croire que les politiciens n'ont pas compris que l'investissement dans la recherche, et notamment la recherche fondamentale, était l'une des rares actions qui permettent d'attirer les entreprises et les inciter à s'implanter et à créer l'embauche, grâce aux perspectives offertes par les avancées scientifiques. A mon avis, l'absence de considération pour les scientifiques provient du fait que ce ne sont pas des électeurs du système en place. Donc pourquoi s'intéresser à eux?

    D'autre part, il faut noter, que pas mal d'entreprises en France s'implantent dans une région donnée en grande partie car les collectivités et l'Etat leur versent une somme pour s'y implanter et créer des embauches. Le publique qui finance le privé! Quand les subventions versées ne sont plus assez conséquentes, l'entreprise fout le camp et les salariés avec.
    C'est le cas de par chez moi, où certaines entreprises ont fait financer leurs équipements grâce aux subventions offertes par les mairies. C'est un gros problème, car cette situation s'apparente plus à de l'assistanat qu'à une réelle solution dynamique et viable à long terme.

    Aussi j'ai été frappé de voir que c'est presque la moitié des témoignages cite une galère financière ou une recherche d'emploi.
    Beaucoup de gens sont dans la galère, et c'est (trop) souvent ceux dont on entend parler. Certains s'en sortent, et ceux, là malheureusement, ont trop peu souvent tendance à poster des messages pour le signaler. Conclusion, il existe un biais à ce niveau. Seulement, ne nous voilons pas la face non plus, des types comme R.M.Istes bardés de diplômes de haut niveau qui sont au chômage perpétuel, c'est une véritable honte, c'est évident.

  16. Publicité
  17. #13
    MiMoiMolette

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Salut,

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Excuse moi, je ne voulais pas t'offenser, mais je ne pense pas que mes questions aurait été les bienvenues dans le topic " diplômés d'université ... " c'est donc pour cela que je les pose à part comme beaucoup de personnes sur le forum.

    Et puis il n'y a aucune réponse qui correspond à ma question dans le topic dont tu parles, donc ...

    Amicalement.
    Tu peux poser ces questions ici, comme beaucoup de personnes sur le forum. Tu peux lire aussi le titre de la discussion, comme beaucoup de personnes, mais Gwyddon te l'a déjà dit, cela.

    On ne peut pas vivre, à Paris, de toute manière
    Merci d'éviter ce genre de commentaire non argumenté... Ca n'a aucun rapport avec l'affaire
    - Je peux pas, j'ai cours
    - Vous n'êtes pas un peu vieux ?
    - Je suis le prof

  18. #14
    delia

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Bonsoir,
    En fait par rapport au salaire, ce qui blase pas mal, à mon sens, c'est que se taper 5, 6 ou 8 ans d'études ne garantie pas d'avoir un salaire miraculeux. Je prends l'exemple du domaine de l'environnement, ou les ingénieurs et autre master ne se voient attribuer qu'un revenu de 1500 euro / mois en début de carière, soit, mais quand meme !! 5ans d'études pour 1500 euro, ya de quoi etre démotivé ! Ne vaut-il pas mieux dans ces conditions, opter pour des études plus courtes bac+2 ou 3, en espérant un salaire de 1200-1300 / mois et tout mettre en oeuvre pour faire ses preuves au sein de la boite, pour réclamer à juste titre une augmentation de salaire. Sinon, si on n'est pas pressé, on peut toujours passer par la VAE, mais alors là, il me semble qu'il faut 5 à 10 années d'expérience pour prétendre à une équivalence avec un bac+5.

    Nan j'avoue qu'il faut être motivé pour s'en sortir... C'est dur la vie !

    Mais je suis tout à fait d'accord avec MaliciaR pour dire que même avec un super salaire, si on fait un boulot pourri, il y a de grandes chances qu'on ait une vie pourrie... Alors vous préférez 200 euro de plus par mois ? ou une vie ou vous vous sentez vraiment à votre place ?

    Delia

  19. #15
    Bedbug105

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Alors vous préférez 200 euro de plus par mois ? ou une vie ou vous vous sentez vraiment à votre place ?
    Moi je préfère les deux!

  20. #16
    delia

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Ha bah c'est sur que quand c'est possible, c'est le pied

  21. #17
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par delia Voir le message
    5ans d'études pour 1500 euro, ya de quoi etre démotivé !
    Et 8 ans d'études pour ce même salaire ?

    Ne vaut-il pas mieux dans ces conditions, opter pour des études plus courtes bac+2 ou 3, en espérant un salaire de 1200-1300 / mois et tout mettre en oeuvre pour faire ses preuves au sein de la boite, pour réclamer à juste titre une augmentation de salaire.
    C'est une possibilité, si en effet les études longues ça saoûle et que l'on veut un bon salaire...

    Alors vous préférez 200 euro de plus par mois ? ou une vie ou vous vous sentez vraiment à votre place ?
    Pour l'instant je ne me plains pas, je fais ma passion, c'est déjà pas mal
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  22. #18
    delia

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Alors puisque tu en parles, peux tu nous dire ce que tu fais maintenant et quel est ton parcours ? (désolée tu l'as déjà certainement dis, dis et redis mais j'ai pas mis la main dessus)

  23. Publicité
  24. #19
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par delia Voir le message
    Alors puisque tu en parles, peux tu nous dire ce que tu fais maintenant et quel est ton parcours ? (désolée tu l'as déjà certainement dis, dis et redis mais j'ai pas mis la main dessus)
    Je suis en M2 de physique théorique, et l'an prochain je ferai une thèse au laboratoire de physique théorique d'Orsay avec passages plus que fréquents au CERN
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  25. #20
    MaliciaR

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par bratisla Voir le message
    ce qui tue ce n'est pas tant le salaire que le statut cdd 1 an avec mobilité internationale obligatoire. Pas moyen de faire des projets long terme, de se marier, d'avoir un enfant. Si le temps de base était de 3-5 ans, ça serait jouable : trois mois pour se mettre dans le bain, deux ans et trois mois pour bosser, six mois pour trouver le boulot suivant ...
    Commencer à peine un boulot et déjà se démener pour trouver le boulot suivant, c'est fatiguant, et c'est source de contre-productivité pour la société amha.
    Il y a des post-docs de 2 ans et plus; par ailleurs, je n'en ai pas beaucoup vu avec des post-docs d'1 an. Disons que parfois ça dépend de conditions à la con, à mon avis, du genre celles d'un établissement où je mets fréquemment les pieds ces temps-ci où on ne peut pas faire plus de 54 mois dans le cadre d'un CDD. D'ailleurs, il y a pas mal de post-docs qui restent dans leur premier labo pendant 2 ou même 3 CDD de suite.
    Après, si tu veux te marier et tout ça... C'est tout un autre problème qui n'a pas grand-chose à voir avec la précarité de l'emploi.


    Citation Envoyé par Bedbug105 Voir le message
    Je veux pas sembler vénal, mais j'ai toujours du mal avec cet argument. Quand on voit les conditions dans lesquelles vivaient certains peintres, qui n'ont quasiment jamais touché un radis sur leurs oeuvres de leur vivant alors que leur prix actuel est indécent, la passion c'est sympa, mais l'amour et l'eau fraîche ça n'a jamais permis de vivre décemment.
    Je ne vois pas ce que les peintres viennent faire là-dedans. Ce n'est pas parce que pour une raison X ou Y un collectionneur a décidé que tel tableau de Gauguin est déclaré rarissime que cela justifie son prix extraordinairement élevé ( de l'ordre de quelques centaines de millions d'euros, si je ne m'abuse). Et quel est le rapport avec les scientifiques?
    Ce que je veux dire par mon argument est que vouloir faire de la science à très haut niveau et gagner beaucoup d'argent sont pour moi deux choses dissociables. Je ne suis pas d'accord avec l'idée que seul le salaire donne la valeur sociale d'un individu! Ne vous inquiétez pas, ça me met énormément en colère de trimer en fac et de travailler à côté pour payer mes études sachant que quelqu'un qui a fait un BTS Forces de vente gagne autant que je gagnerai quand je serai en thèse, pour un investissement intellectuel nettement supérieur de ma part que de la sienne... Ca m'enrage, oui. Mais c'est à nous de faire que ça change aussi, au lieu de se lamenter sur notre sort.

    Et puis, faut-il tout voir par l'argent? Oui, c'est clair que c'est mieux d'en avoir un peu plus que pas assez. Mais je préfère largement être heureuse dans ce que je fais même s'il faut parfois que je me serre la ceinture. En fin de compte, faut savoir ce qu'on veut


    Citation Envoyé par delia Voir le message
    Bonsoir,
    En fait par rapport au salaire, ce qui blase pas mal, à mon sens, c'est que se taper 5, 6 ou 8 ans d'études ne garantie pas d'avoir un salaire miraculeux. Je prends l'exemple du domaine de l'environnement, ou les ingénieurs et autre master ne se voient attribuer qu'un revenu de 1500 euro / mois en début de carière, soit, mais quand meme !! 5ans d'études pour 1500 euro, ya de quoi etre démotivé ! Ne vaut-il pas mieux dans ces conditions, opter pour des études plus courtes bac+2 ou 3, en espérant un salaire de 1200-1300 / mois et tout mettre en oeuvre pour faire ses preuves au sein de la boite, pour réclamer à juste titre une augmentation de salaire. Sinon, si on n'est pas pressé, on peut toujours passer par la VAE, mais alors là, il me semble qu'il faut 5 à 10 années d'expérience pour prétendre à une équivalence avec un bac+5.

    Nan j'avoue qu'il faut être motivé pour s'en sortir... C'est dur la vie !
    Encore une fois : faut savoir ce que l'on veut Si ça emmerde quelqu'un de faire 5 ou 8 ou 10 ans d'études, personne ne le force. En revanche, les gens passionnés par ce qu'ils font se foutent pas mal de savoir combien de temps ils feront des études, combien ils auront à la fin du mois, etc.

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  26. #21
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Hello,

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Après, si tu veux te marier et tout ça... C'est tout un autre problème qui n'a pas grand-chose à voir avec la précarité de l'emploi.
    Permets-moi de ne pas être d'accord

    Derrière l'idée du mariage et des enfants, il faut aussi pouvoir assumer financièrement... Et quand on a un emploi précaire, bah c'est beaucoup plus difficile
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  27. #22
    MiMoiMolette

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Tu regardes l'argent quand tu aimes ? C'est sûr qu'il faut étudier la situation, mais normalement, rien ne doit dicter cela...


    'fin bon, si tu pouvais revenir au sujet el'guidon, ce serait pas mal ^^
    - Je peux pas, j'ai cours
    - Vous n'êtes pas un peu vieux ?
    - Je suis le prof

  28. #23
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par MiMoiMolette Voir le message
    Tu regardes l'argent quand tu aimes ? C'est sûr qu'il faut étudier la situation, mais normalement, rien ne doit dicter cela...
    Tu me parais assez jeune pour pouvoir juger


    'fin bon, si tu pouvais revenir au sujet el'guidon, ce serait pas mal ^^
    Merci d'éviter ce genre de commentaire assez inutile, car je répond tout à fait dans le cadre du sujet : je te signale que l'on parle de la précarité des scientifiques...

    Restons courtois tu veux bien, et je te remercierais d'orthographier normalement mon pseudo, merci
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  29. #24
    MiMoiMolette

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Tu me parais assez jeune pour pouvoir juger
    Tu crois que trois ans vont y changer quelque chose ? Un couple qui vit dans la précarité a le droit de s'aimer

    Merci d'éviter ce genre de commentaire assez inutile, car je répond tout à fait dans le cadre du sujet : je te signale que l'on parle de la précarité des scientifiques...
    On ne parle pas de mariage, si ?

    Restons courtois tu veux bien, et je te remercierais d'orthographier normalement mon pseudo, merci
    Aujourd'hui 08h16
    Où ai-je été discourtoise ?
    Oooh pardon, oui je ferai attention à ton pseudo.
    - Je peux pas, j'ai cours
    - Vous n'êtes pas un peu vieux ?
    - Je suis le prof

  30. Publicité
  31. #25
    bratisla

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Bonjour

    Il y a des post-docs de 2 ans et plus; par ailleurs, je n'en ai pas beaucoup vu avec des post-docs d'1 an. Disons que parfois ça dépend de conditions à la con, à mon avis, du genre celles d'un établissement où je mets fréquemment les pieds ces temps-ci où on ne peut pas faire plus de 54 mois dans le cadre d'un CDD. D'ailleurs, il y a pas mal de post-docs qui restent dans leur premier labo pendant 2 ou même 3 CDD de suite.
    Après, si tu veux te marier et tout ça... C'est tout un autre problème qui n'a pas grand-chose à voir avec la précarité de l'emploi.
    En géophysique, j'ai très rarement vu des postdocs dépasser deux ans. En fait, en 4 ans, je n'en ai vu que deux, dont un pour lequel un directeur de labo a claqué toute son énergie à jongler avec des financements ; de même, je n'ai jamais vu de postdoc ANR affiché, et je n'ai rencontré qu'un postdoc anr. Et enchaîner des cdds dans un meme labo est mission impossible, donc tu fais la transhumance annuelle - jusqu'à maintenant, j'ai eu de la chance, toutes mes affaires tenaient dans un multivan que j'empruntais à mon beau-père. Super à 28 ans, ailleurs je signale que ça se passe autrement hein.
    Après, le mariage "et tout ça" ... j'ai 28 ans, ma compagne 29. Toujours pas d'enfants - certains de mes amis qui se sont casés comme ingénieurs CDI en sont à leur deuxième ou troisième. L'horloge biologique tourne. Et faire un déménagement avec un bébé de 6 mois - ou pire, une femme enceinte de 6 mois, ce n'est plus de la passion scientifique, c'est du masochisme, donc ceinture tant que je n'ai pas un cdd de trois où je m'empresserai de faire un enfant et de le nourrir aux hormones de croissance pour le déménagement suivant. Qu'est-ce qu'on me propose pour le moment dans la recherche ? Au mieux des CDDs d'un an (ou deux, avec de la chance), payés aléatoirement - bien pour un postdoc, très mal pour les demi-ater. Donc pas moyen d'avoir un enfant pour le moment ; et si je continue de cdd d'un an en cdd d'un an, pas d'enfant tout court ou des risques plus importants après 35 ans ...

    La passion, c'est bien, c'est sympa, mais faut arrêter de déconner 5 minutes aussi. C'est l'argument typique que beaucoup de chercheurs bien au chaud dans leur CDI douillet (qu'ils ont obtenu sans postdoc, voire sans thèse dans les années 70 !) nous ressortent dans les commissions de spécialiste : "vous devez avoir la passion, bouger à l'international c'est bien (et eux ils n'ont pas bougé de leur labo depuis leur nomination ...), vous serez payés des clopinettes sur un contrat de 1 an mais bon c'est pour la science, votre passion !". C'est ainsi qu'ils continuent à garder les vannes du doctorat ouvert, avec une main-d'oeuvre corvéable à merci qui gobe le coup de la "passion" sans se demander 5 minutes comment ça va se passer après : le diplome bac+8 qui vaut moins que le diplome bac+5, la galère pour se recaser dans le privé sans bidonner son cv, les demi-ater moins payés que les bourses de thèse ...
    J'adore la géophysique, c'est ma passion. Mais maintenant , avec une femme à charge qui galère pour trouver du boulot (elle a sacrifié sa carrière pour tenter d'obtenir une bourse de thèse ... qui lui est passée sous le nez), je refuse les demi-ater et les vacations payées au lance-pierres. J'ai déjà donné 5 ans à la science, soit le huitième de mes cotisations-retraite pour un taux dérisoire , et ce en me bouffant plus de 50 heures par semaine avec le minimum de vacances. J'ai été harcelé moralement, j'ai plongé dans la dépression, j'ai été à deux doigts du suicide, j'ai perdu plus de 50% de mes capacités intellectuelles. J'estime que j'ai assez sacrifié comme ça. Donc, tes commentaires sur la "passion", tu te les gardes, merci.

  32. #26
    benjy_star

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par MiMoiMolette Voir le message
    Tu regardes l'argent quand tu aimes ? C'est sûr qu'il faut étudier la situation, mais normalement, rien ne doit dicter cela...
    Heu... Tu es sûr de bien te rendre compte de ce que ça demande financièrement (pour ne parler que de ça) de se lancer dans la vie ? Aimer, c'est bien beau, mais si tu peux rien acheter à tes enfants, voir, si tu ne peux pas en avoir parce que ta situation est instable, l'amour n'y peu plus grand chose. Enfin c'est mon point de vue...

    'fin bon, si tu pouvais revenir au sujet el'guidon, ce serait pas mal ^^
    Pas de HS en vue...

  33. #27
    MaliciaR

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Permets-moi de ne pas être d'accord

    Derrière l'idée du mariage et des enfants, il faut aussi pouvoir assumer financièrement... Et quand on a un emploi précaire, bah c'est beaucoup plus difficile
    Je savais que tu ne serais pas d'accord
    En fait, si je dis que la précarité de l'emploi et le mariage n'ont pas grand-chose en commun c'est pour dire que ce n'est pas parce que ce sera dur une fois mariés que les salaires des chercheurs doivent être révisés. Autrement dit, il faut avoir un salaire confortable, que tu sois célibataire ou marié, puisque c'est en partie une compensation de ton travail (outre les prix Nobel que nous allons tous avoir d'ici pas longtemps ).
    Ensuite, il est clair que si tout seul c'est tendu, à deux ce sera légèrement impossible...

    Citation Envoyé par MiMoiMolette Voir le message
    Tu crois que trois ans vont y changer quelque chose ? Un couple qui vit dans la précarité a le droit de s'aimer
    Ce qui est vrai doit être dit, même si ce n'est pas plaisant : la précarité est très difficilement supportable au quotidien et j'ai vu des gens ne pas entrer dans une relation sérieuse pour l'éviter... Ou des couples qui s'aimaient mais les problèmes rencontrés par leur précarité ont fait que ça a clashé...
    Donc, oui, c'est bien beau, mais il faut être responsable et dire que des salaires bas sont franchement problématique pour une vie à deux (maritale, PACS, etc.).


    Citation Envoyé par benjy_star Voir le message
    Heu... Tu es sûr de bien te rendre compte de ce que ça demande financièrement (pour ne parler que de ça) de se lancer dans la vie ? Aimer, c'est bien beau, mais si tu peux rien acheter à tes enfants, voir, si tu ne peux pas en avoir parce que ta situation est instable, l'amour n'y peu plus grand chose. Enfin c'est mon point de vue...
    Bon, beh j'ai un peu répété ce qu'a dit BenJ

    Dans ces cas aussi, il faut voir quelle est l'influence des départs à l'étranger pour les post-docs quand tu es en couple... J'avais deux profs, mariés, qui ont été embauchés au CNRS il y a deux ans et c'est la première fois qu'ils vivent ensemble depuis qu'ils se connaissent (environ 10 ans)! Oui, l'envolée lyrique supposerait que l'on dise tous avec des yeux révulsés "C'est bôô, l'amour!", mais c'est trèèèèèès dur avant tout...

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  34. #28
    Gwyddon

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    En fait, si je dis que la précarité de l'emploi et le mariage n'ont pas grand-chose en commun c'est pour dire que ce n'est pas parce que ce sera dur une fois mariés que les salaires des chercheurs doivent être révisés. Autrement dit, il faut avoir un salaire confortable, que tu sois célibataire ou marié, puisque c'est en partie une compensation de ton travail (outre les prix Nobel que nous allons tous avoir d'ici pas longtemps ).
    Ensuite, il est clair que si tout seul c'est tendu, à deux ce sera légèrement impossible...

    Juste un message pour dire que maintenant je suis d'accord, avec les précisions données
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  35. #29
    Bedbug105

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Et quel est le rapport avec les scientifiques?
    Les artistes (peintres ou autres) sont comme les scientifiques, leur activité principale coïncide avec leur passion.
    L'idée principale qui était derrière et qui manifestement est mal ressortie, c'est que je ne vois pas au nom de quoi, sous prétexte que l'on a la chance d'assouvir sa passion au quotidien, on devrait également accepter d'avoir jamais un rond en poche, de vivre dans une précarité hallucinante, de ne pas pouvoir fonder de famille, etc...

    En revanche, les gens passionnés par ce qu'ils font se foutent pas mal de savoir combien de temps ils feront des études, combien ils auront à la fin du mois, etc.
    Comme c'est beau. Ce serait très intéressant de lancer un sondage pour savoir si les gens passionnés par leur boulot se soucient de telles considérations. Je suis quasiment certain que le sondage révélerait deux choses:

    - oui, une majorité de gens passionnés se préoccupent de savoir dans quelles conditions ils vivront.

    - il y a un effet fortement dépendant de l'âge, les "vieux" étudiants en étant plus soucieux que les jeunes.

    J'aimerais vraiment croire en ce genre de trucs, mais bien que je sois cinéphile et passionné par la littérature, je ne vis ni dans un film, ni dans un roman, mais dans le monde tout ce qu'il y a de plus réel.
    Sinon, pour le reste:

    Citation Envoyé par bratisla
    La passion, c'est bien, c'est sympa [...] Donc, tes commentaires sur la "passion", tu te les gardes, merci
    je crois que tout est dit ici, avec beaucoup de réalisme, en plus.

  36. #30
    John78

    Re : Quel avenir pour les scientifiques ?

    Citation Envoyé par bratisla Voir le message
    J'ai déjà donné 5 ans à la science, soit le huitième de mes cotisations-retraite pour un taux dérisoire , et ce en me bouffant plus de 50 heures par semaine avec le minimum de vacances. J'ai été harcelé moralement, j'ai plongé dans la dépression, j'ai été à deux doigts du suicide, j'ai perdu plus de 50% de mes capacités intellectuelles. J'estime que j'ai assez sacrifié comme ça. Donc, tes commentaires sur la "passion", tu te les gardes, merci.
    Je crois quand même que les "extremes" difficultés de ton parcours professionels ne sont pas réprésentatives de la réalité du parcours de la grande majorité des jeunes scientifiques. Comme il y a ici beaucoup de jeunes qui veulent se lancer dans cette carrière, il faut leur dire la réalité, pas leur cacher les difficultés, mais pas non plus les effrayer avec des cas "extrèmes". J'ai mis des guillemets a "extreme" car j'ai pas trouver d'autre qualificatif plus neutre (je juge pas ton parcours c'est ça que je veux dire).

    A+
    J

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. TPE: Quel avenir pour le pétrole dans les carburants?
    Par Les Pétrogales dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/11/2008, 11h06
  2. quel avenir pour un ingénieur dans les biotechnologies?
    Par thp2392 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/02/2008, 19h17
  3. Quel avenir pour la planète ?
    Par mantis dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/03/2007, 22h38
  4. Quel avenir pour les alpes ??!!
    Par sosso1500 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2005, 20h23
  5. quel avenir pour les pie-grièches ?
    Par dom's dans le forum [Nov]Philippe Dubois, ornithologue
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/11/2003, 10h45