Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Audioprothésiste et avenir



  1. #1
    mopi

    Audioprothésiste et avenir


    ------

    Bonjour à tous,
    Voilà, je pase en terminal S, et le métier d'audioprothésiste me plait depuis quelque temps...
    Mais je viens de voir un documentaire à la TV qui montrait que des scientifiques commencaient à trouver comment agir chirurgicalement au niveau des oreilles pour réentendre...
    Dès lors, je me demande si le métier d'audioprothésiste n'est pas en péril???$
    Même si il va falloir un bon moment avant qu'ils y arrivent, avant que les prix baissent, étant donné la vitesse de l'avancée des recherches, c'est sur que pour les 40 ans que j'ai à tracer, j'en aurait même pas fait 1/4 que je perdrais des clients non??
    Voilà, merci de répondre à cete question...
    Maintenant, si vous pouviez m'aider à trouver une autre orientation, je suis complètement perdu, je n'ai aucune idée à part audioprothésiste...
    Je vous donne mes critères: je ne suis pas très briant en cours...j'ai repiqué ma première, mais je vais me mettre au travail et je pense pouvoir accrocher les 12...
    Je veux gagner au moins 3000 euros par mois...
    Voilà, sinon j'ai plutôt peur de ce qui touche à la chirurgie...enfin je craint.
    Merci de m'aider, n'hésitez pas à me poser des questions, sa me ferait plaisir

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    _Mayou_

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Je veux gagner au moins 3000 euros par mois...
    Tu iras loin avec ce genre de raisonnement... bravo.
    Va en école de commerce, si tu es bon tu es sûr de gagner de l'argent. Tu risque de t'emmerder toute ta vie mais ça, ça n'a pas l'air de te gêner puisque ton critère c'est "je veux au moins 3000€/mois" et pas "j'aime ça ou ça".


    Bonne continuation
    La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. Anatole France

  4. #3
    mopi

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Ok, désolé mais c'est que j'ai du mal à savoir ce que j'aime en fait...
    Et pour les 3000€ par mois, je sais que l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue...et je pense qu'au jours d'aujourd'hui, il est dur de vivre avec un salaire inférieur à celui-ci...
    Enfin bref, ce qui est sur, c'est que ma présentation n'est pas complète...
    J'aime bien les matières scientifiques, énormément le sport, pas du tout l'histoire, un peu l'anglais, pas du tout l'espagnol, et le Français, j'adore le côté savoir s'exprimer clairement avec des bons arguments convainquant, mais pas le côté "apprendre des textes par cœur..."
    Voilà, sinon, je fais toujours ce qu'on me demande de faire à fond...j'ai pas fait grand chose, mais j'ai déjà travailler à ramasser les feuilles, laver les voitures, nettoyer les WC, poncer/repeindre...et on me dit que je fait un travail impressionnant...et de mon côté j'aime rendre service...
    Voilà, je ne dis pas sa pour me venter, il n'y aurait aucun intérêt à cela...mais j'essaye plutôt de vous éclairer!!
    Merci beaucoup, encore désolé pour ma réflexion immature au sujet du salaire...

  5. #4
    _Mayou_

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Croire qu'on ne peut pas vivre avec moins que ce salaire... c'est avoir été habitué à vivre dans le luxe et ne pas se rendre compte que les 3/4 de la population vivent avec beaucoup moins.. Avec ce salaire là, pour moi on est riche, pas "on vit juste bien, c'est un minimum".

    Bref.

    En gros tu veux faire des sciences. Je pense que ce qui paie le mieux c'est l'ingénieurie dans un domaine qui a attrait plus ou moins à la physique/mécanique (mais je n'y connais rien, fais quelques recherches sur le forum), l'aéronotique, ce genre de chose.

    La chirurgie. Mais faire médecine juste pour l'argent, sans que ce soit parceque c'est vraiment ce que l'on veut faire, je trouve ça un peu minable...

    Sinon si tu aimes les maths, il te reste la finance et le commerce. Être trader, ça paye, si on est bon ^^

    Après le mieux reste d'aller dans un pays comme les USA ou un pays nordique. Là, d'autres métiers payent bien (les chercheurs aux USA sont considérés différemment d'en France).
    La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. Anatole France

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    alpg84

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Citation Envoyé par mopi Voir le message
    Et pour les 3000€ par mois, je sais que l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue...et je pense qu'au jours d'aujourd'hui, il est dur de vivre avec un salaire inférieur à celui-ci...
    Je pense que t'es encore jeune et que tu te rends pas trop compte de ce qu'on peut gagner en début de carrière, mais en tout cas ne t'attends pas à gagner ça dès le début, à moins ptêtre de faire de la finance ou quelque chose comme ça! Quand tu es ingénieur tu commences à 2000 net en moyenne voire un peu plus pour les meilleures écoles mais les 3000 net faudra les attendre un peu en tout cas ) Perso j'aurai pu choisir un autre domaine d'ingénieur dans lequel je gagnerai plus, mais je ne regrette pas, faut penser qu'après ton boulot c'est 9/10h par jour minimum (et plus si tu veux gagner 3000 euros!). Bon après t'y arrive au bout de quelques années à ce salaire mais un conseil ne le prend pas comme critère, en tout cas pas à ce niveau là
    Sinon si tu t'intéresse à tout ce qui est prothèses, dans mon école il y a chaque année quelques personnes qui vont des stages dans la mécanique appliquée au médical, notamment sur les prothèses ou ce genre de chose...ça peut être une piste.

  8. #6
    mopi

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Ok merci pour vos réponses
    Pour le salaire, je sais ce n'est pas un critère mais bon...je voudrais faire un métier qui me plait comme critère numéro 1, mais aussi qui gagne de quoi bien vivre...
    Maintenant, tous les métiers ou il y a du sang (médecin chirurgien dentiste etc etc..) c'est pas pour moi je craint vraiment ces domaines
    Et aussi je souhaite faire pas plus de 5-6 ans d'étude...

    Maintenant, le métier d'audioprothésiste me plaisait vraiment...mais j'ai besoin de savoir si ce métier est en péril à cause des progrès de la chirurgie...
    Si vous savez pas, vous avez peut être une idée ou je pourrais poser cette question??

    Merci à tous

  9. Publicité
  10. #7
    _Mayou_

    Re : Audioprothésiste et avenir

    A un audioprothésiste ? Je pense que tu peux en contacter un en disant que tu aimerais faire ce métier et aimerait des précisions dessus.

    Perso j'ai fait ça avec un chercheur en microbiologie, et bien ça a été très très intéressant, il m'a fait visité le labo, on a discuté pendant des heures (on était censé avoir un rdv de 15min...), bref j'ai pas regrété !!

    Les gens sont contents de pouvoir parler de ce qu'ils font. Après pourquoi pas essayer un jeune tout juste diplomé et un plus confirmé ? L'un peut te parler des toutes nouvelles avancées, des études... l'autre a une vision plus globale des choses et donc a vu le domaine évoluer.
    La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. Anatole France

  11. #8
    RMIste

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Citation Envoyé par mopi Voir le message
    Dès lors, je me demande si le métier d'audioprothésiste n'est pas en péril???$
    Même si il va falloir un bon moment avant qu'ils y arrivent, avant que les prix baissent, étant donné la vitesse de l'avancée des recherches, c'est sur que pour les 40 ans que j'ai à tracer, j'en aurait même pas fait 1/4 que je perdrais des clients non??
    Voilà, merci de répondre à cete question...
    Maintenant, si vous pouviez m'aider à trouver une autre orientation, je suis complètement perdu, je n'ai aucune idée à part audioprothésiste...
    Je vous donne mes critères: je ne suis pas très briant en cours...j'ai repiqué ma première, mais je vais me mettre au travail et je pense pouvoir accrocher les 12...
    Je veux gagner au moins 3000 euros par mois...
    Ne t'inquiète pas, le métier d'audioprothésiste est assuré d'un avenir radieux!!!
    Je connais bien tous ces problèmes de déficience cochléaire (j'ai fais mon DEA dans labo sur l'oreille interne) et même si les implants sont de plus en plus perfectionnés ils sont réservés aux cas les plus lourds de surdité. Mais il y a un marché fantastique pour toi: les baladeur mp3, iPod et autres vont créer des centaines de milliers de personnes avec des problèmes auditifs dans l'avenir! Je bosse avec un ami qui est prof dans cette filière, dés la sortie de leurs études les jeunes diplômés gagnent très très très bien leur vie!

    C'est vrai qu'on peut vivre avec moins de 3000 euros par mois; par exemple je gagne 1350 euros /mois, on peut vivre mais pas vivre bien. Tu as raison de prendre en considération cet aspect là, même si l'argent ne fait pas tout.
    Si j'avais ton age je ferai audioprothésiste ou kiné ou orthoptiste ou un truc dans ce genre. Numerus clausus + métier plein d'avenir + salaire intéressant plutôt que passer 8 ans pour avoir un doctorat et j'ai presque 40 ans et suis en CDD reconductible pour un salaire de caissière après 3 ans de RMI.

    Autre aspect d'audioprothésiste, faut avoir un sens commercial, c'est comme opticien, tu n'es pas médecin mais vendeur aussi.

  12. #9
    mopi

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Merci bien sa m'aide beaucoup ce que tu me dis...
    Oui je sais qu'il y a un côté "vente" dans ce métier, et c'est un peu la raison pour laquelle ce métier m'intéressait...
    Oui c'est sur moi aussi je pense que c'est un métier d'avenir à cause/grâce au MP3...mais aussi avec le papy boum
    Je vais me renseigner sur le métier...je vais aussi faire des recherches sur le concours parce que j'avoue qu'étant donné que j'ai déjà une année de retard...sa m'embêterait de n'avoir aucun des concours cette année...et tant qu'à faire si je pouvais décrocher celui de Lyon (je suis de Saint etienne), sa serait encore mieux
    Bonne journée à tous, merci encore
    A bientôt

  13. #10
    _Ulysse_

    Re : Audioprothésiste et avenir

    C'est un domaine qui paye bien ca c'est sur mais je pense que c'est à condition d'être à son compte car si tu es salarié pour une "chaîne" la c'est plus pareil du tout. Par contre un audioprothésiste ou prothésiste dentaire à son compte la ca paye bien, mieux que médecin, on arrive à des niveaux de revenus comparables avec les notaires et Huissiers de justice.

  14. #11
    mopi

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Oui mais là je verrais après...
    Je pense que si le métier me plait bien, et que si j'arrive à montrer mon envie de soulager les gens, alors je me ferais une bonne clientèle et pourrait ouvrir mon propre cabinet...
    Je voulais surtout savoir si ce métier avait de l'avenir...et apparemment oui
    Merci à tous

  15. #12
    loic95

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Alors mopi, finalement, t'es devenu audioprothésiste? ou t'es orienté autre part?
    Et pourquoi (si possible) ?
    Loic

  16. Publicité
  17. #13
    etzian

    Re : Audioprothésiste et avenir

    En lisant tout ça, je me suis posé la même question que toi Loic.
    Je suis un peu dans la même situation que Mopi. Je suis pas spécialement doué au lycée, j'hésite entre audioprotésiste et médecine, mais la longueur des études me décourage quelque peu.
    Mais les réalités du métier d'audioprotésiste sont aussi la cause de mon hésitation. Je parle du salaire (bien que je puisse me contenter de quoi vivre très simplement), mais aussi, à force que beaucoup de gens se disent que le métier à de l'avenir, vu la monté en popularité des ipod et autres machins, il y a un risque que trop de gens veuillent s'orienter là dedans, et qu'il y ai finalement trop de professionnel et pas assez de client.

  18. #14
    loulou8587

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Bonjour,

    Je suis audioprothésiste et peux donc faire part de mon témoignage.

    Je suis audioprothésiste depuis 5 ans et suis totalement épanouie dans mon métier qui répond à ce que je recherchais.

    Au lycée, j'hésitais entre une profession technique et une profession paramédicale. Le métier d'audioprothésiste permet de regrouper les 2, c'est pourquoi, je me suis orientée vers cette profession.

    Aussi, lorsqu'on travaille depuis un certain temps et que l'on a de l'expérience, il y a des évolutions possibles. Par exemple, moi, je suis devenue formatrice régionale dans le groupe où je travaille (Audika) et aussi, je vais régler des implants d'oreille au CHU de ma ville. D'autres vont se spécialiser dans l'appareillage de l'enfant, l'acouphène .... Donc il y a vraiment plusieurs possibilités de s'épanouïr, de progresser et d'évoluer.

    C'est également un métier où l'on travaille en partenariat avec les médecins et les orthophonistes.

    Je penses que la qualité principale d'un audioprothésiste (en dehors de ses capacités techniques et de ses connaissances audiologiques) est la patience et l'écoute. En effet, nous avons à faire à des patients qui souffrent d'une perte auditive plus ou moins importante. La plupart des personnes dont on s'occupe sont des personnes âgées. Il faut donc prendre en compte tout ce que cela implique: besoin d'écoute et de compréhension, difficultés de manipulation, problèmes de dextérité, problèmes de vue, problèmes cognitifs ....

    Au niveau des études, elles s'étalent actuellement sur 3 ans après un concours d'entrée. Le concours d'entrée comporte un écrit avec un examen de physique (coef 2), de maths (coef 1) et de bio (coef 2), puis un oral pour vérifier votre motivation. L'écrit porte sur le programme de term S avec éventuellement quelques excercices ou notions du prog de 1°S.
    Pour ce qui est de la difficulté du concours: Tout est relatif. Un concours reste un concours. Tout est possible quand on est motivé.
    Pour ma part, j'ai eu le jour du bac 13/20 en maths, 14 en physique et 16 en bio. Concours d'audio 4 semaines après le bac, à l'écrit, j'ai eu 8,9/20 de moyenne sur les 3 matières citées précédemment. Puis j'ai fait une année à l'université de Mesures Physiques où j'ai donc fait beaucoup de physique et de maths. En fin d'année scolaire, j'ai révisé à fond la bio grâce à des cours par correspondance. J'ai repassé le concours pour la 2nde fois et je l'ai eu.
    J'ai enchainé mes 3 années sans aucun redoublement. A la fin de chaque année d'étude, il y a des partiels écrits validant notre passage à l'année suivante. Plusieurs de mes camarades ont redoublé la première année. 2 ont même été virés de l'école car après avoir redoublé, ils ont encore échoué leurs partiels et ont n'a pas le droit de tripler. Aucun a redoublé la 2nde année, mais ça s'est vu dans d'autres promos. 1 de mes camarades a redoublé sa 3ième année.
    A la fin de la 3ième année, partiels écrits pour valider l'année, puis partiels oraux portants sur le prog des 3 années puis remise et soutenance du Mémoire de fin d'étude.

    Après, on trouve du travail facilement: En France, il n'y a pas de chomage dans ce secteur, ce qui est appréciable à l'heure actuelle.
    Après les études, on peut poursuivre des formations en parallèle de notre profession. Par exemple, de nombreux diplômes universitaires sont ouverts aux audioprothésistes, aux ORL et aux orthophonistes. Ces DU comportent en général, une dizaine de jours de cours sur une année scolaire avec un examen à la fin. Ca permet de perfectionner ses connaissances dans un domaine.

    5 écoles d'audioprothésiste actuellement en France: Paris, Fougères (à côté de Rennes), Nancy, Lyon, Montpelier.
    Des projets d'ouverture de d'autres écoles sont actuellement en cours et en discussion.

    En espérant, vous avoir bien renseigné, sincères salutations.
    Dernière modification par loulou8587 ; 20/01/2013 à 17h55.

  19. #15
    loulou8587

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Bonjour Etzian,

    Je suis audioprothésiste et peux donc faire part de mon témoignage.

    Je suis audioprothésiste depuis 5 ans et suis totalement épanouie dans mon métier qui répond à ce que je recherchais.

    Au lycée, j'hésitais entre une profession technique et une profession paramédicale. Le métier d'audioprothésiste permet de regrouper les 2, c'est pourquoi, je me suis orientée vers cette profession.

    Aussi, lorsqu'on travaille depuis un certain temps et que l'on a de l'expérience, il y a des évolutions possibles. Par exemple, moi, je suis devenue formatrice régionale dans le groupe où je travaille (Audika) et aussi, je vais régler des implants d'oreille au CHU de ma ville. D'autres vont se spécialiser dans l'appareillage de l'enfant, l'acouphène .... Donc il y a vraiment plusieurs possibilités de s'épanouïr, de progresser et d'évoluer.

    C'est également un métier où l'on travaille en partenariat avec les médecins et les orthophonistes.

    Je penses que la qualité principale d'un audioprothésiste (en dehors de ses capacités techniques et de ses connaissances audiologiques) est la patience et l'écoute. En effet, nous avons à faire à des patients qui souffrent d'une perte auditive plus ou moins importante. La plupart des personnes dont on s'occupe sont des personnes âgées. Il faut donc prendre en compte tout ce que cela implique: besoin d'écoute et de compréhension, difficultés de manipulation, problèmes de dextérité, problèmes de vue, problèmes cognitifs ....

    Au niveau des études, elles s'étalent actuellement sur 3 ans après un concours d'entrée. Le concours d'entrée comporte un écrit avec un examen de physique (coef 2), de maths (coef 1) et de bio (coef 2), puis un oral pour vérifier votre motivation. L'écrit porte sur le programme de term S avec éventuellement quelques excercices ou notions du prog de 1°S.
    Pour ce qui est de la difficulté du concours: Tout est relatif. Un concours reste un concours. Tout est possible quand on est motivé.
    Pour ma part, j'ai eu le jour du bac 13/20 en maths, 14 en physique et 16 en bio. Concours d'audio 4 semaines après le bac, à l'écrit, j'ai eu 8,9/20 de moyenne sur les 3 matières citées précédemment. Puis j'ai fait une année à l'université de Mesures Physiques où j'ai donc fait beaucoup de physique et de maths. En fin d'année scolaire, j'ai révisé à fond la bio grâce à des cours par correspondance. J'ai repassé le concours pour la 2nde fois et je l'ai eu.
    J'ai enchainé mes 3 années sans aucun redoublement. A la fin de chaque année d'étude, il y a des partiels écrits validant notre passage à l'année suivante. Plusieurs de mes camarades ont redoublé la première année. 2 ont même été virés de l'école car après avoir redoublé, ils ont encore échoué leurs partiels et ont n'a pas le droit de tripler. Aucun a redoublé la 2nde année, mais ça s'est vu dans d'autres promos. 1 de mes camarades a redoublé sa 3ième année.
    A la fin de la 3ième année, partiels écrits pour valider l'année, puis partiels oraux portants sur le prog des 3 années puis remise et soutenance du Mémoire de fin d'étude.

    Après, on trouve du travail facilement: En France, il n'y a pas de chomage dans ce secteur, ce qui est appréciable à l'heure actuelle.
    Après les études, on peut poursuivre des formations en parallèle de notre profession. Par exemple, de nombreux diplômes universitaires sont ouverts aux audioprothésistes, aux ORL et aux orthophonistes. Ces DU comportent en général, une dizaine de jours de cours sur une année scolaire avec un examen à la fin. Ca permet de perfectionner ses connaissances dans un domaine.

    5 écoles d'audioprothésiste actuellement en France: Paris, Fougères (à côté de Rennes), Nancy, Lyon, Montpelier.
    Des projets d'ouverture de d'autres écoles sont actuellement en cours et en discussion.

    En espérant, vous avoir bien renseigné, sincères salutations.
    Dernière modification par loulou8587 ; 20/01/2013 à 18h00.

  20. #16
    etzian

    Re : Audioprothésiste et avenir

    Bonjour loulou !

    Merci pour ton témoignage ^^ cependant j'ai mis de coté mon projet d'audioprothésiste mais il se peut que j'y revienne.
    Après avoir eu mon bac de justesse (10.40 de moyenne), je me suis finalement dirigée vers la PACES.
    Au départ, je voulais aller en médecine, et puis au fur et à mesure, je me suis renseigné, et j'ai compris que ce n'était pas fait pour moi. J'ai royalement foiré mon premier semestre, mais c'est ça qui m'a fait comprendre que je ne suis pas faite pour devenir médecin. Je ne prend pas ça comme un échec mais comme une étape qui m'a aidé à faire abstraction des "grandes et prestigieuses études médicales" et me permettre ainsi de focaliser mes recherches d'orientation sur mes réels centres d’intérêts .
    A l'heure actuelle, j'espère devenir ergothérapeute (accessible après une paces à nancy), mais si je n'y arrive pas, je tenterais audioprothésiste.

    Merci encore pour ton témoignage, ça m'aide beaucoup ^^

Discussions similaires

  1. concours audioprothésiste
    Par ptitetete8 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2008, 19h03
  2. Un avenir cauchemardesque ?
    Par migri dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 44
    Dernier message: 02/11/2005, 09h19
  3. Avenir pédiatre??
    Par chupa8 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/10/2005, 19h39
  4. Avenir marsien
    Par L'euclidien dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/09/2004, 12h42
  5. avenir ?
    Par essegas dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2004, 11h01