Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

En thèse je me pose des questions sur la suite



  1. #1
    080808

    En thèse je me pose des questions sur la suite


    ------

    Bonjour à tous,

    Je viens pour la 1ère fois sur un forum.

    Ma situation : j'ai un diplôme d'ingénieur généraliste spécialisé en génie électrique et je suis en début de 3ème année de thèse (fin prévue fin 2009) dans un domaine très particulier avec une interface en biologie cellulaire. Pour l'instant, j'ai une seule expérience professionnelle autre : un stage au CEA (R&D).
    Je ne veux pas continuer dans la recherche et pourtant je n'ai fait que cela jusqu'alors (mis à part de l'enseignement en école d'ingénieurs qui me plait bien mais je n'ai ni CAPES/CAPET ni agreg pour après).

    En fait, je ne veux pas travailler derrière un bureau, je préfère le terrain & travailler en équipe mais avec mon diplôme d'ingénieur qui est très théorique, je ne vois pas beaucoup de poste qui puisse correspondre à mon profil (afin d'avoir une chance car je suis une personne déterminée mais à 25 ans et des poussières je n'ai pas grande confiance encore).

    Alors voilà, je voudrais un regard extérieur et si vous avez des conseils &/ou des idées de postes qui pourraient plus ou moins convenir à mon profil, je vous serais vraiment reconnaissante de votre aide car je me remet beaucoup en questions surtout que je n'ai pas envie de devenir mère à 30 ans ...

    Merci vraiment d'avoir prit le temps de me lire et des idées qui pourraient m'éclairer,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Bonjour,

    Je vois plusieurs questions dans ton post :

    - est-ce que mon parcours va intéresser les recruteurs ?
    Clairement, les boîtes susceptibles de te recruter se foutent de la microbiologie. En revanche, ta formation les intéresse sûrement (j'imagine qu'il y a du boulot en génie électrique). Il faut donc que tu présentes ta thèse non comme un boulot de recherche, mais comme un projet, que tu as su mener à bien (en collaborant avec telle entreprise ou tel labo, en montant telle manip, en gérant tel budget...). Ne parle pas spécialement de tes résultats (que le recruteur ne comprendra même pas), mais plutôt des compétences que tu as acquises au cours de cette thèse (compétences techniques et personnelles).

    - quel pourrait être mon futur métier ?
    D'un côté, tu dis que tu aimes le travail en équipe et le terrain, de l'autre côté, tu dis que tu as un diplôme théorique (donc qui amène plutôt à travailler seul) et que tu aimes l'enseignement (qui est rarement un travail d'équipe, ni de terrain, quoi que...). Il faudrait que tu mettes au clair tes vrais désirs. Sinon, tu ne pourrais jamais convaincre un recruteur, vu les contradictions si-dessus.

    - quand pourrai-je être mère ?
    Là, je crois que c'est disjoint des deux questions précédentes. A l'époque actuelle, on ne sait pas quand on aura un boulot stable. Donc soit on attend de l'avoir pour faire les enfants, quitte à les faire à 35-40 ans (avec le risque de ne plus y arriver), soit on les fait quand on se sent prête à en avoir, sans tenir compte de la situation professionnelle. Je conseille clairement la seconde solution. D'abord pour des raisons humaines, mais aussi parce que avoir des enfants n'est pas un frein pour travailler, ensuite parce qu'un recruteur préfèrera une femme ayant déjà ses enfants qu'une femme de 30 ans sans enfant qui a de grandes chances d'être bientôt enceinte.
    Pour ma part, je voulais une situation stable avant d'avoir des enfants, mais à 28 ans, j'ai dit "basta", je risque d'attendre encore longtemps, donc autant les faire quand je le sens. Ca ne m'a pas nui.

  4. #3
    080808

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Tout d'abord merci pour ces réponses qui me permettent de situer plusieurs regroupement de questions!

    - est-ce que mon parcours va intéresser les recruteurs ?
    Actuellement, je me demande si je soutiendrais ma thèse. En faisant ce choix, je peux "gagner" 6 mois de travail de recherche (ceux de rédaction de thèse) et justifier ma participation à un projet de 3 ans pour un recruteur d'entreprise (je pense et espère en être capable). J'y réfléchis mais en même temps je perd la possibilité d'avoir un diplôme de docteur ce qui n'est pas négligeable même si je ne ferais plus de recherche à proprement parler! Mais le doute n'est à priori pas hors du commun à ce moment de la thèse ...

    - quel pourrait être mon futur métier ?
    Pour l'enseignement, je travaille dans et avec une équipe et je fais beaucoup de TPs et quelques TDs. Je vois de l'enseignement en IUT/DUT voire en école d'ingénieur (là il faudra l'agreg!) qui différe beaucoup du secondaire.
    Pour mon diplôme, c'est en effet quelque peu contradictoire mais certains postes pourraient convenir je pense ce pourquoi je me pose des questions! Il est vrai qu'ingénieur bureau d'études, d'affaires ou production ne me plairait pas mais audit ou dans le domaine de la sécurité électrique si. Seulement, je ne sais comment y accéder et le profil "classique".

    - quand pourrai-je être mère ?
    Actuellement, je ne vis pas avec mon mari et c'est prévu pour fin 2009/début 2010 mais le "basta" arrivera avant nos 30 ans !

    Merci encore d'avoir fait murir un peu plus ma réflexion

  5. #4
    Cécile

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Je te déconseille de ne pas soutenir, du moins si la partie recherche est terminée, et qu'il te reste juste à rédiger. D'abord, c'est mauvais signe vis-à-vis de l'entreprise ("elle ne va pas au bout des projets"). Ensuite parce que la rédaction de thèse est très formatrice : cela t'aide à comprendre tes recherches, à séparer l'important du superflu dans tes résultats, sans oublier le nouveau chapitre de la thèse, "valorisation des compétences", qui me semble pile-poil pour toi (voir par exemple http://www.abg.asso.fr/fichiers/3300/nct2008-appel.pdf). Pour ma part, la rédaction a été le meilleur moment de ma thèse, et je crois que ça m'a ouvert des horizons. Enfin, le fait de soutenir ta thèse ne peut que t'aider à être plus sûre de toi lors des futures recherches d'emploi, car on a rarement l'occasion de parler devant un public durant notre formation. Tu peux prendre ça comme un entraînement aux entretiens d'embauche, même si l'exercice est assez différent.
    Enfin, 6 mois, ce n'est rien, ce n'est pas parce que tu as six mois de plus qu'on ne t'embaucherait pas parce que comme trop vieille.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    080808

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Re,

    Pour la partie recherche, il y a déjà du boulot de fait et il en reste! Mon encadrant pense que j'aurais le fond pour soutenir mais je ne suis pas assez fière de mon travail actuellement! Ce qui explique les questions surtout que le monde de la recherche ne me plait vraiment plus du tout, ça n'aide pas!

    En ce qui concerne la rédaction-même, cela ne me fait pas "peur". C'est un moment que j'attends pour les raisons que tu donnes entre autres (comprendre tes recherches, à séparer l'important du superflu). Ce sera un réel bilan formateur, j'en suis persuadée!

    La soutenance me fout la trouille. J'ai déjà eu l'occasion de parler devant un public averti lors d'une communication à l'étranger ... en anglais (je suis loin d'être bilingue) et aucun problème. Mais l'impact, l'importance de la soutenance ne sont vraiment pas les mêmes en plus de l'exigence du jury et de la présence de mes proches !

    Sinon, je ne pensais pas du tout par rapport à mon âge, je n'ai aucune année de retard scolairement donc franchement cela ne me perturbe pas! Et, par curiosité, tu avais fait une thèse dans quel domaine?

    Merci beaucoup de ton approche même si j'aurais adoré en avoir d'autres surtout pour les perspectives d'avenir! Cela m'a permis de réfléchir et surtout tu m'as permis de visualiser plusieurs points tout à fait dissociables sur lequel s'interroger encore!

  8. #6
    Cécile

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Rares sont les thésards vraiment fiers de leur boulot. Pour ma part (thèse en chimie), je ne trouvais pas que ce que j'avais fait était génial. C'est le côté frustrant de la recherche : on a des résultats minuscules des sujets hyper-pointus. C'est nécessaire, mais on a l'impression que ce qu'on fait ne fait pas beaucoup avancer la science.
    La soutenance, c'est sûr que c'est stressant, on est sur le grill pendant un bout de temps. Mais finalement, l'enjeu n'est pas énorme : quand on est autorisé à soutenir, ça veut dire, en gros, qu'on est sûr d'avoir le doctorat, quel que soit le niveau de la soutenance. C'est très différent d'un entretien d'embauche, certes moins impressionnant, mais dont le résultat est loin d'être gagné. Si la présence de tes proches te stress, tu peux leur demander de ne pas venir, ils comprendront.

  9. Publicité
  10. #7
    cephalotaxine

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    moi aussi pour la soutenance de ma thèse (chimie aussi), j'étais plus stressé par la présence de mes proches que par le jury lui-même... mais après coup, je suis super content qu'ils aient partagé ce moment important avec moi.

  11. #8
    le_troll

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Salut

    difficile comme questions, et on est nombreux en thèse à se la poser en ces temps difficiles. Si tu es toujours sur Grenoble pour ta thèse, et que tu veux en discuter de vive voix, tu devrais aller rencontrer les membres asso de doctorant sur place (AITAP si tu es au CEA, 38Globule pour la bio). Pas de réponse immédiate, mais d'autre doctorants qui se pose les mêmes questions.

  12. #9
    080808

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Bonjour & Merci!

    J'ai discuté avec mon encadrant ce qui m'a redonné un peu de courage par rapport à ma thèse même si je me rend bien compte que je ne suis pas la seule dans ce cas à douter et me poser des questions !

    Merci à Cécile car depuis j'attends avec impatience le moment de la rédaction où je verrais ce que j'ai réellement fait et ce dont je suis capable! Je pense que cela sera bénéfique même si difficile!

    Je suis toujours preneuse d'idées et de conseils car tout fait réfléchir et certains "détails" ne sautent pas aux yeux!

    Sinon, je suis sur Lyon !

    Cordialement,

  13. #10
    Cécile

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    De rien !
    Et tiens nous au courant.

  14. #11
    Risk

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Rares sont les thésards vraiment fiers de leur boulot.....
    J'en suis fier et je pense que chaque thésards devrait l'être....

  15. #12
    cephalotaxine

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Citation Envoyé par Risk Voir le message
    J'en suis fier et je pense que chaque thésards devrait l'être....
    moi de même

  16. Publicité
  17. #13
    ioune

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Salut,

    je me suis inscrite pour te répondre car ma situation est très proche de la tienne...Je suis ingénieur en matériaux et procédé et je fais une thèse (qui se terminera aussi fin 2009) autour de l'instrumentation pour la biologie (j'ai surtout l'impression de faire du bricolage). La question d'arrêter ma thèse je me la suis déjà posée ...mais à un an de la fin, je préfère finir ce que j'ai commencé, et je pense que ce sera plus défendable devant un recruteur (j’ai été embauché sur un projet et je l'ai terminé...)

    Pour ce qui est des idées de postes, tu peux essayer des formations du type les doctoriales ou valoridoc ( grenoble)et pour ajouter à ce que dis le_troll => en étant sur Lyon tu peux te rapprocher de BioDocs Lyon et qui organise un colloque tous les ans sur le rapprochement entreprise / doctorants( BIOTechno), dont l'un des buts est de montrer l'éventails de postes ouverts à des docteurs...je crois qu'il commence à s'en monter un en physique par le PRES de Lyon...Disons que ca peut faire du bien de rencontrer d'autres doctorants, qui se posent les mêmes questions...

    Pour ce qui est du profil classique...je crois que beaucoup d'entreprises cherchent le mouton a 5 pattes donc il ne doit pas en exister il s'agit surtout de défendre son schmiliblick de parcours, mais par contre pour savoir comment accéder à certains métiers, tu peux t'inscrire sur des sites comme viadeo ou linkedIn (en anglais) et contacter ( pendant ton mois de services offert) des gens dans le métier qui t'intéresse...si tu poses des questions aux gens sur leurs métiers, ce qu'il leur plait et comment y accéder...ils sont généralement heureux d'y répondre...comme tu as fais une école d'ingé tu peux essayer de contacter les anciens qui ont le même type de parcours....
    Voila c’est joli à dire! je dis ca comme si c’était évident…pour être honnête, je ne l’ai toujours pas fait pour moi-même alors que je « sais » comment faire…Pour moi le plus dur est de décider autour des questions suivantes :
    Poste technique ou non ?
    Petite boite ou grosse boite ou institution publique ?

    Pour les perspectives d’avenir…je crois que là encore tu n’es pas la seule à stresser ! Je pense qu’en moyenne on peut s’attendre à quelques mois de chomage, mais qu’on peut trouver…

    Voila j’ai écrit une tartine…je ne sais pas trop si ca t’aidera en tout cas tu peux penser à Khaa dans le livre de la jungle qui dit « aye confiance ! aye confiance » (et oui on a les références qu’on peut

  18. #14
    ioune

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Salut,

    je me suis inscrite pour te répondre car ma situation est très proche de la tienne...Je suis ingénieur en matériaux et procédé et je fais une thèse (qui se terminera aussi fin 2009) autour de l'instrumentation pour la biologie (j'ai surtout l'impression de faire du bricolage). La question d'arrêter ma thèse je me la suis déjà posée ...mais à un an de la fin, je préfère finir ce que j'ai commencé, et je pense que ce sera plus défendable devant un recruteur (j’ai été embauché sur un projet et je l'ai terminé...)

    Pour ce qui est des idées de postes, tu peux essayer des formations du type les doctoriales ou valoridoc ( grenoble)et pour ajouter à ce que dis le_troll => en étant sur Lyon tu peux te rapprocher de BioDocs Lyon et qui organise un colloque tous les ans sur le rapprochement entreprise / doctorants( BIOTechno), dont l'un des buts est de montrer l'éventails de postes ouverts à des docteurs...je crois qu'il commence à s'en monter un en physique par le PRES de Lyon...Disons que ca peut faire du bien de rencontrer d'autres doctorants, qui se posent les mêmes questions...

    Pour ce qui est du profil classique...je crois que beaucoup d'entreprises cherchent le mouton a 5 pattes donc il ne doit pas en exister il s'agit surtout de défendre son schmiliblick de parcours, mais par contre pour savoir comment accéder à certains métiers, tu peux t'inscrire sur des sites comme viadeo ou linkedIn (en anglais) et contacter ( pendant ton mois de services offert) des gens dans le métier qui t'intéresse...si tu poses des questions aux gens sur leurs métiers, ce qu'il leur plait et comment y accéder...ils sont généralement heureux d'y répondre...comme tu as fais une école d'ingé tu peux essayer de contacter les anciens qui ont le même type de parcours....
    Voila c’est joli à dire! je dis ca comme si c’était évident…pour être honnête, je ne l’ai toujours pas fait pour moi-même alors que je « sais » comment faire…Pour moi le plus dur est de décider autour des questions suivantes :
    Poste technique ou non ?
    Petite boite ou grosse boite ou institution publique ?

    Pour les perspectives d’avenir…je crois que là encore tu n’es pas la seule à stresser ! Je pense qu’en moyenne on peut s’attendre à quelques mois de chomage, mais qu’on peut trouver…

    Voila j’ai écrit une tartine…je ne sais pas trop si ca t’aidera en tout cas tu peux penser à Khaa dans le livre de la jungle qui dit « aye confiance ! aye confiance » (et oui on a les références qu’on peut

  19. #15
    080808

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Merci pour ce regard nouveau et effectivement les démarches ne sont pas toujours évidente et question temps des fois cela n'aide pas non plus mais je vais essayer de suivre le conseil de trouver des gens de parcours similaires qui ont un emploi dans mes cordes ... même si j'y avais déjà pensé sans m'y mettre (j'ai un annuaire des anciens!!!)

    Merci beaucoup et bon courage à toi aussi

  20. #16
    misslunagrise

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    Bonjour,

    J'ai une petite question tardive : est-on dans l'obligation de soutenir une thèse après la fin d'un contrat doctoral?
    Merci

  21. #17
    PIXEL

    Re : En thèse je me pose des questions sur la suite

    obligation "morale" , certainement

Discussions similaires

  1. en dut mesures physiques mais se pose des questions...
    Par so24 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2006, 11h35
  2. Un père qui se pose des questions pour pilote
    Par pipeto dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/03/2006, 13h09