Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

prédoctorat de l'ENS



  1. #1
    ekim

    prédoctorat de l'ENS

    Bonjour à tous !

    mes questions s'adressent plus particulièrement à Sandrine, et à tous ceux qui sont passé par le prédoctorat de physique de l'ENS ( ou MIP ), ou ont des infos dessus:

    1. en ce qui concerne les 12 à 24 ECTS à prendre dans une autre matière, on suit les cours du département concerné comme si on en faisait partie, ou c'est des cours adaptés aux non-spécialistes ? ( j'ai vu que le département de physique propose des UE de "physique pour les non-physiciens", ça existe dans les autres départements ? )

    exemple: si je veux faire des maths au cours de la deuxième année, je dois prendre un module de 2e année du département de maths ? ( soit niveau maitrise-DEA, pas facile quand on a même pas un niveau L3 en maths... )

    2. les maths, justement ( le module obligatoire pour les physiciens ), c'est encore plus dur que la physique ? ( en terme de différence de niveau par rapport aux prépas )

    3. le logement: c'est vraiment pas jouable d'avoir plus d'1 heure de trajet ?
    vous êtes logés où, vous ?
    des échos sur la résidence de l'ENS de Montrouge ?

    4. l'université de rattachement: est-ce que ce choix a une importance ? si oui, quels critères ( proximité, M2 proposés ... )


    Et, plus généralement, j'hésite encore entre le prédoctorat de l'ENS et le magistère de physique d'Orsay, donc si vous avez des arguments pour l'un ou pour l'autre, sachant que j'ai un très bon niveau dans mon université d'origine, mais que je suis loin d'être un génie, notament en maths, et que je veux m'orienter vers la recherche ( physique théorique, physique des particules, mais ça peut évoluer... , donc plutôt M2 de phys théorique ou NPAC)...

    merci d'avance,

    ekim

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    sand

    Re : prédoctorat de l'ENS

    coucou!


    1. en ce qui concerne les 12 à 24 ECTS à prendre dans une autre matière, on suit les cours du département concerné comme si on en faisait partie, ou c'est des cours adaptés aux non-spécialistes ? ( j'ai vu que le département de physique propose des UE de "physique pour les non-physiciens", ça existe dans les autres départements ? )
    Oui et non, la plupart du temps tu suis les cours des autres départements au même titre que les autres étudiants. Venant d'une L2 physique-chimie tu pourras suivre des cours de chimie, sciences de la terre voir bio sans trop de soucis de niveau, mais les maths ce sera plus chaud. Enfin bon ça se tente, tu peux toujours commencer à suivre un cours et le laisser tomber ou meme passer l'exam et le foirer : au pire les ECTS ne seront pas validés mais tu ne seras pas pénalisé, pour les ECTS supplémentaires tu les gères comme tu le sens en fait (du moment qu'au bout des 3 ans tu en ait validé le nombre requis). Au sujet des cours pour les non-spécialistes, ça se met en place seulement à partir de l'année prochaine donc il n'y a pas bcp de cours pour l'instant, je te laisse regarder sur les maquettes des enseignements (en bas de page) : http://www.ens.fr/entrer/maquette.php
    Pour info, tu peux prendre ces ECTS dans les filières non-scientifiques, qui ont l'air plus ouvertes aux étudiants extérieurs cas il y a bcp de cours d'introduction (ex droit, économie, philo, histoire des sciences, art, langues, sciences cognitives...)

    je veux faire des maths au cours de la deuxième année, je dois prendre un module de 2e année du département de maths ?
    lol non, tu serais complètement largué, ça demande des prérequis de L3 (sauf exceptions). tu peux peut etre prendre des cours de maths de niveau L3 en étant en M1 de physique, ça peut se négocier...

    2. les maths, justement ( le module obligatoire pour les physiciens ), c'est encore plus dur que la physique ? ( en terme de différence de niveau par rapport aux prépas )
    OUI ! mais je ne suis pas objective
    c'est surtout la dernière partie du cours qui est la moins digeste (géométrie différentielle, faite en 2-3 cours de 2h, alors qu'il nous aurait fallu bien 5-6 cours pour comprendre...) et elle compte toujours pour environ 1/3 dans les partiels grrrrr
    pour le reste il faudra rattrapper certains points du cours de prépa comme la topologie par exemple, mais tu l'apprends "sur le tas" (bonjour la rigueur lol)

    3. le logement: c'est vraiment pas jouable d'avoir plus d'1 heure de trajet ?
    vous êtes logés où, vous ?
    des échos sur la résidence de l'ENS de Montrouge ?
    plus d'une heure c'est limite, moi j'avais 40-45 minutes cette année (je vis en couple et je me voyait mal avec mon copain dans une chambre étudiante ) et ça ne me dérangeait pas plus que ça...
    les normaliens sont logés sur place la première année, pour les non-normaliens il y a quelques places à Montrouge, je n'ai pas trop d'échos mais il me semble qu'elle est pas mal (douche dans les chambres, ce qui n'est pas le cas pour celle à l'ENS par exemple).

    4. l'université de rattachement: est-ce que ce choix a une importance ? si oui, quels critères ( proximité, M2 proposés ... )
    bah non pas trop d'importance, tu y vas une fois en début d'année pour t'inscrire et vers la fin pour les conventions de stage. par contre pour la BU ça peut etre intéressant d'être à P6 ou P7 car le campus est assez proche de l'ENS, pour emprunter des bouquins c'est bien pratique.

    Et, plus généralement, j'hésite encore entre le prédoctorat de l'ENS et le magistère de physique d'Orsay, donc si vous avez des arguments pour l'un ou pour l'autre, sachant que j'ai un très bon niveau dans mon université d'origine, mais que je suis loin d'être un génie, notament en maths, et que je veux m'orienter vers la recherche ( physique théorique, physique des particules, mais ça peut évoluer... , donc plutôt M2 de phys théorique ou NPAC)...
    j'étais dans le meme cas que toi l'année dernière, au final j'ai choisi l'ENS pour le niveau des cours (ça a un côté "challenge"), l'effectif réduit (on est environ 35 alors qu'à orsay ils sont plutot 135) et pour la diversité des cours, la liberté de suivre des cours autres que de la physique. au final je ne regrette pas (bon ok au milieu de l'année je le regrettais un peu ) parce que même si la densité des cours est impressionante au début, ça m'a forcé à bosser et je me sens mieux "armée" pour l'année prochaine.
    après il faudrait quelqu'un d'orsay pour témoigner, leur magistère propose aussi beaucoup d'options, les cours ont l'air d'être de bon niveau, les possibilités d'aller à l'étranger sont nombreuses dans les deux magistères...dans les deux cas tu auras une bonne formation pour continuer en physique théorique.

    bon courage pour ton choix!

    a+

    sand

    (désolée pour ceux que ça n'intéresse pas !)

  4. #3
    Gwyddon

    Re : prédoctorat de l'ENS

    Bonjour à tous,

    D'abord merci beaucoup Sandrine pour ton MP, ça me fait vraiment plaisir

    Ensuite j'ai une question à propos des magistères en général : lorsque l'on est normalien (à Ulm, Lyon ou Cachan) on s'inscrit à un département et on suit le cursus du magistère concerné.

    Je voulais savoir si par exemple un normalien en physique à Cachan avait le droit de suivre les cours du magistère de physique d'Ulm ? Vu que ces cours ne sont pas réservés uniquement aux normaliens d'Ulm (heureusement d'ailleurs !) je me disais que ça doit être possible... En tout cas c'était possible il y a quelques années d'après le prof de physique des MP* de mon lycée, mais peut-être que cela a changé...

    Je rajoute tout de suite que je pose cette question car le magistère d'Ulm me semble plus orienté physique fondamentale que celui de Cachan, et que je veux justement faire de la fondamentale ; sachant de plus les possibilités de valider des cours de matières littéraires dans le magistère d'Ulm, cela m'attire encore plus. Cela dit, je trouverais ça idiot de refuser le statut de normalien à Cachan.

    Merci d'avance pour vos réponses
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  5. #4
    Meta-babar

    Re : prédoctorat de l'ENS

    Je pense qu'il y a moyen de suivre des cours un peu n'importe où quand on est en magistère, du moment que ton projet est construit et que le directeur de formation est d'accord.
    Tu pourrais demander tout ça à Alain Cordier, le directeur du magistère de physique d'Orsay (par où je suis moi même passé). Tu dois pouvoir trouver son adresse sur le site www.magistere.u-psud.fr .

    Pour l'avis sur le magistère d'Orsay, je dirais qu'il est lui aussi très "fondamental", puisqu'il est en liaison avec les nombreux labos de physique nucléaire d'Orsay. Cependant il m'est assez difficile de comparer avec l'ENS puisque je n'y étais pas. Ce que j'ai entendu dire, c'est que à l'ENS c'est plus "matheux" et donc encore plus théorique. A Orsay, en venant de deug SM avec un niveau très moyen en maths (mais par contre j'aime plutôt bien les maths), j'ai pu avoir mon module de math en licence et mon niveau ne m'a pas posé de problème pour la physique (disons que je comprend mieux les maths quand elles sont appliquées). Si j'avais bossé plus (ce qui était largement possible), j'aurais pu vraiment bien m'en sortir en maths.

    Il y a des options "appliquées" ou "théoriques" à Orsay également. Tu peux voir tout ça sur le site.
    Pour les labos, je connais un peu ceux de l'ens-ulm parce que je fais une thèse de géophysique (pas dans un labo de physique donc mais je connais des gens dans le lps) la bas, ils sont très bons, il y a plein de gens intéressants et l'ambience me parait meilleur que dans ceux d'Orsay. Mais bon peut être que d'autres te diront l'inverse.

    A propos, j'ai entendu que Cachan et Ulm allaient se regrouper en une seule ENS, c'est pour quand? Ca peut peut etre changer quelque chose pour toi.
    Dernière modification par Meta-babar ; 23/07/2005 à 18h52.

  6. #5
    NiCOTEx

    Re : prédoctorat de l'ENS

    Bonjour à tous,

    je suis en prepa actuellement et j'envisage probablement de faire un magistere de physique( Orsay, Paris 7 ou ENS) par la suite et c'est pourquoi j'aimerai savvoir si il est obligatoire d'avoir fait un DEUG cumulatif pour pretendre à cette formation.
    Imagination is more important than knowledge.
    A.Einstein

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Meta-babar

    Re : prédoctorat de l'ENS

    non pas du tout. C'est sur dossier et entretien, que je sache avoir été admissible a des concours suffit.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Rentrer à l'ENS en M1
    Par Poteyuh dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/09/2007, 13h39
  2. Prédoctorat de physique d'ulm (ex MIP) ou magistère de physique de diderot
    Par forgane dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/07/2006, 11h04
  3. Entrer à l'ENS
    Par lilie44 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 05/09/2005, 00h03
  4. Inscription Prédoctorat de l'ENS (ancien mip)
    Par ChiLenO dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/07/2005, 10h11