Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Des divagations (épistémologiques ?) qui me pourrissent la vie.




  1. #1
    The red1 game

    Question Des divagations (épistémologiques ?) qui me pourrissent la vie.

    Bonjour à tous.

    Je suis en troisième année d'école d'ingénieur dans une école post-bac au Maroc et étudie le génie civil. Et j'ai de plus en plus le sentiment que mon attachement viscéral à la rigueur mathématique est en train de me pourrir la vie. Je m'explique : cette année, nous faisons beaucoup de physique appliquée et surtout de la RDM (Résistance des matériaux). Or dans cette matière précisément, je suis sans cesse indigné par les raccourcis douteux de mon prof (qui n'invente pourtant rien puisque tous les cours de RDM que j'ai pu consulter sur internet usent des mêmes procédés).
    Pour que vous puissiez un tant soit peu comprendre mes propos, je vais vous donner un exemple : En RDM, dans un cours donné, on cherche les conditions que doit vérifier un réel F (qui est en fait la norme d'une force) pour vérifier une propriété A. On trouve comme condition nécessaire que F doit être égal à b*Pi, b appartenant à IN (entiers naturels). Et là, le prof déclare que l'on pose un F(critique) = 1*b=b et que tous les F supérieurs à ce F(critique) sont également solution...moi ça m'ulcère...en toute logique, si F diffèrent de b*Pi, la propriété n'est pas vérifiée !
    Bon tout le bla bla sur la physique appliquée, l'esprit pratique etc., je veux bien l'admettre mais comment dois-je donc procéder devant mes exos ? Quand est-ce que j'utilise les maths et quand est-ce que je mets les résultats rigoureusement mathématiques de côté ? Vais-je devoir faire une expérience à chaque exercice pour savoir quel résultat mathématique est physiquement cohérent et lequel ne l'est pas ?

    Alors dites le moi franchement, suis-je totalement à côté de la plaque (un oui me rassurerait bien plus qu'un non ) ?

    Parfois, je me demande si je ne vais pas abandonner mes études d'ingé et aller en fac de maths. Mais bon, je ne peux qu'être réticent à cette idée : Je ne suis pas non plus un génie des maths et j'hésite vraiment à sacrifier tout ou partie de mes années d'études (j'ai déjà une année de retard pour raisons de santé donc ça commence à bien faire).

    Qu'est ce que vous me conseilleriez ? Y a t-il quelqu'un parmi vous qui a été confronté au même problème. Parce que, blague à part, c'est en train de me pourrir la vie. Mon désarroi est à la hauteur de l'intérêt que je porte aux études (un intérêt d'ailleurs peut-être un tantinet excessif). Je passe des heures et des heures devant des cours de 7 ou 8 pages à essayer de déceler la logique dans des raisonnements qui me semblent douteux, et au final, je suis trop déprimé par mon incompréhension de ces cours pour faire quelque exercice que ce soit. Il n y a qu'en TD que je parviens à faire les exercices (le prof rôde et s'il me voit dubitatif devant mes cours, une discussion va automatiquement s'enclencher et je vais finir par insulter son cours et lui avec...donc je préfère me taire et faire les exos...) et étonnement, je m'en sors bien. Mais j'ai toujours l'impression que n'ayant pas vraiment compris le cours, je serai pris à défaut tôt ou tard.
    Je précise tout de même que le professeur en question enseigne depuis 30 ans dans l'une des plus grandes écoles d'ingénieur marocaines si ce n'est la plus grande, et qu'il sait de quoi il parle, sans aucun doute possible. Mais quand bien-même, face à certaines de mes questions, il est absolument incapable de répondre (trop théoriques ?)

    Bref, si vous pouviez m'aider, je vous en serais très reconnaissant.
    Ma souffrance est réelle et croit exponentiellement.

    Merci de m'avoir lu.

    -----


  2. #2
    Zozo_MP

    Re : Des divagations (épistémologiques ?) qui me pourrissent la vie.

    Bonjour The red1 game

    Bonjour vous n'êtes pas dans le bon forum.

    Il me semble que votre question aurait d'avantage ça place dans le forum physique.
    Mais rien de grave, alors j'en discute avec mes collègues modo et vous tient au courant.

    En attendant que l'on puisse vous répondre précisément, nous vous disons tenez bon, ne vous découragez pas, le monde et particulièrement le Maroc à besoin de bons ingénieurs pour l'avenir de son industrie et de sa recherche appliquée.

    Cordialement.
    P
    our la modération.
    .

  3. #3
    The red1 game

    Re : Des divagations (épistémologiques ?) qui me pourrissent la vie.

    Je constate que mon message a été déplacé (à juste titre j'imagine). Désolé pour le dérangement.
    Mais je souhaiterais tout de même avoir un feedback. Est-ce que l'un d'entre vous est ou a été familier de ce que j'ai décris ? Je vous avoue me sentir un peu seul au monde. J'ai le sentiment d'être le seul à me laisser égarer par mon esprit (prétenduement ?) logique. Est-ce que je me trompe ?

    Merci encore.


Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Qui va Le plus vie dans un courant mar in?
    Par Lauclair2000 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/09/2010, 08h47
  2. [Divers] Pourquoi les frites Mac Do ne pourrissent-elles pas ?!
    Par Zouzoute dans le forum Biologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/09/2009, 11h00
  3. Piles qui pourrissent ?
    Par shokin dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/05/2006, 10h16