Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

enfant précoce déscolarisation



  1. #1
    prunus

    enfant précoce déscolarisation


    ------

    mon fils a 13 ans, depuis la 6è, il s'ennuie au collège, il a été testé en 6è, précoce, la 4è a été un cauchemar pour lui (pour moi aussi) et il refuse maintenant d'aller au collège, je cherche une structure où l'enseignement est différent, approprié aux enfants curieux de la vie.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    alamanda

    Re : enfant précoce déscolarisation

    slt, j'ai trouvé ce lien http://eeip.free.fr/

  4. #3
    Etile

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Je ne comprend pas ce que tu entends par "précoce"...

  5. #4
    war.song94

    Re : enfant précoce déscolarisation

    je te conseil de prendre contact avec l'inspection de l'education nationale (IEN) de la circonscription de ton lieu de domicile, mais aussi la MDPH section enfance de ton departement (contrairement a son nom elle ne s'occupe pas que des enfants handicapees mais aussi des enfants en difficultés)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    smelly

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Bonjour!
    En voyant ce poste je me suis retrouvée à me demander ce qu'était un enfant précoce : est ce que quelqu'un pourrait me définir ce terme?
    Merci

  8. #6
    kinette

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Bonjour,
    Pas facile quand un enfant se sent mal dans le système scolaire...
    Peut-être ça vaudrait le coup pour vous de vous renseigner sur les écoles "expérimentales", ou les écoles de type Freinet ou Steiner (certaines sont payantes, d'autres dans le système public).

    Cf. http://fr.ekopedia.org/Les_%C3%A9col...3%A9rimentales

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    Meta-babar

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par prunus
    je cherche une structure où l'enseignement est différent, approprié aux enfants curieux de la vie.
    parce que l'école est forcemment incompatible avec les enfants curieux de la vie? Doit on déduire de cette phrase que ceux qui réussissent à l'école ne sont pas des "curieux de la vie" ? Je trouve ça un peu gonflé.

  11. #8
    etoile64

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par Meta-babar
    parce que l'école est forcemment incompatible avec les enfants curieux de la vie? Doit on déduire de cette phrase que ceux qui réussissent à l'école ne sont pas des "curieux de la vie" ? Je trouve ça un peu gonflé.

    +1, j'ai jamais trop compris les enfants précoces qui ne réussisssent pas à l'école... Au contraire, aucun problème pour comrpendre, du temps libre en dehors pour faire ce qu'on aime... Ca me dépasse un peu...

  12. #9
    Stephking

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Surtout que l'enfant précoce devrait savoir bien mieux que ses camarades à quel point il est important de réussir à l'écoles pour choisir son métier plus tard


  13. #10
    invite19431173

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Le problème des enfants précoces est qu'ils sont rejetés par les autres. Le problème est social...

    Citation Envoyé par Méta-babar
    Doit on déduire de cette phrase que ceux qui réussissent à l'école ne sont pas des "curieux de la vie" ? Je trouve ça un peu gonflé.
    C'est TA conclusion, et elle est ridicule. Ne commençons pas les messages agressifs SVP.

  14. #11
    Meta-babar

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Hum hum ...
    Je n'ai pas eu l'impression que ma réponse soit particulièrement aggressive, en tout cas pas autant que ta réaction qui taxe ma réaction de "ridicule". A ce titre "gonflé " me parait moins aggressif que "ridicule".
    Mais la n'est pas la question, je maintiens mon point de vue "ridicule" sur la dernière phrase de Prunus qui sous entend clairement ce que j'ai expliqué. Après que ce soit conscient ou non ...

    Nous sommes tous d'accord qu'il s'agit d'un problème social, mais l'école est remplie de problèms sociaux. Je ne suis simplement pas d'accord avec ni le diagnostique, ni la solution. Un problème de classes sociales plus qu'autre chose à mon avis. Se confronter au rejet des autres, c'est extremement difficile, mais ça fait partie de l'éducation.

  15. #12
    Rincevent

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par Meta-babar
    Je n'ai pas eu l'impression que ma réponse soit particulièrement aggressive, en tout cas pas autant que ta réaction qui taxe ma réaction de "ridicule". A ce titre "gonflé " me parait moins aggressif que "ridicule".
    1 partout, on remet les scores à 0 et on change de jeu ?

    Mais la n'est pas la question,
    bonne remarque

    merci de ne pas l'oublier pour le reste de ce fil (ça ne s'adresse pas spécialement à toi, c'est un commentaire général).

    Pour la modération,


  16. Publicité
  17. #13
    Scully

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par etoile64
    +1, j'ai jamais trop compris les enfants précoces qui ne réussisssent pas à l'école... Au contraire, aucun problème pour comrpendre, du temps libre en dehors pour faire ce qu'on aime... Ca me dépasse un peu...
    c'est bien là le problème ils se sentent incompris, rejetés et souvent tonmbent dans la dépression ou alors cachent leurs capacités pour retomber dans la normalité. J'ai un "exemplaire" à la maison et c'est épuisant ! Il ne faut bien sûr pas tomber dans l'excès : tous les enfants ayant des problèmes scolaires sont précoces (QI>130)...
    le problème est qu'ils pensent différemment des autres et en même temps sont immatures affectivement, bref la galère !
    pour le cas que j'ai sous les yeux , ça a commencé avec de l'ennui scolaire en 4ème : aucun travail à la maison et 18 ou 19 de moyenne générale donc de l'idée de tous le monde c'est super??? et bien non vu de l'autre côté c'est " je m'ennuie, du matin au soir, ça sert à rien de vivre si on doit s'ennuyer comme ça tout le temps" bref dépression avec tendances suicidaires...et incomprehension donc dépression aggravée ... Solution trouvée : faire la 3ème ET la seconde au CNED en parallèle. Retour en 1ere S : ennui et dépression au bout d'un mois et demi ... antidépresseurs, rebelote en terminale. En sup l'ennui n'est revenu qu'au bout de 6mois lorsque la moyenne en maths est arrivée à 19,5..... que faire !!!!
    En parallèle suivi psycho bien sûr!
    Bon pour la question de départ et pour ceux qui veulent comprendre, je conseillerais les livres de Mme Siaud-Facchin, les séjours type aventure-scientifique . Il y aussi des collèges à scolarité accélérée mais ce n'est pas forcément une solution que d'arriver avec 3 ans d'avance au bac... L'idéal c'est l'enfant qu'on peut intéresser en dehors de la classe à des tas d'activités mais c'est épuisant pour l'entourage. A éviter à tout prix : l'ennui donc l'inactivité (genre l'enfant allongé sur son lit fixant le plafond en train de ressasser je ne sais quoi !!) Bon courage !

  18. #14
    etoile64

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par Scully
    c'est bien là le problème ils se sentent incompris, rejetés et souvent tonmbent dans la dépression ou alors cachent leurs capacités pour retomber dans la normalité. J'ai un "exemplaire" à la maison et c'est épuisant ! Il ne faut bien sûr pas tomber dans l'excès : tous les enfants ayant des problèmes scolaires sont précoces (QI>130)...
    le problème est qu'ils pensent différemment des autres et en même temps sont immatures affectivement, bref la galère !
    pour le cas que j'ai sous les yeux , ça a commencé avec de l'ennui scolaire en 4ème : aucun travail à la maison et 18 ou 19 de moyenne générale donc de l'idée de tous le monde c'est super??? et bien non vu de l'autre côté c'est " je m'ennuie, du matin au soir, ça sert à rien de vivre si on doit s'ennuyer comme ça tout le temps" bref dépression avec tendances suicidaires...et incomprehension donc dépression aggravée ... Solution trouvée : faire la 3ème ET la seconde au CNED en parallèle. Retour en 1ere S : ennui et dépression au bout d'un mois et demi ... antidépresseurs, rebelote en terminale. En sup l'ennui n'est revenu qu'au bout de 6mois lorsque la moyenne en maths est arrivée à 19,5..... que faire !!!!
    En parallèle suivi psycho bien sûr!
    Bon pour la question de départ et pour ceux qui veulent comprendre, je conseillerais les livres de Mme Siaud-Facchin, les séjours type aventure-scientifique . Il y aussi des collèges à scolarité accélérée mais ce n'est pas forcément une solution que d'arriver avec 3 ans d'avance au bac... L'idéal c'est l'enfant qu'on peut intéresser en dehors de la classe à des tas d'activités mais c'est épuisant pour l'entourage. A éviter à tout prix : l'ennui donc l'inactivité (genre l'enfant allongé sur son lit fixant le plafond en train de ressasser je ne sais quoi !!) Bon courage !

    Si j'en parle c'est que je l'ia vécu aussi, mais pas du tout du même coté : j'ai toujours eu d'énormes facilités à l'école mais les profs ne voulaient pas me faire sauter une classe car j'etais de fin d'année... Finalement mon instit de CE2 m'a envoyé faire un test de QI chez le psy (141, mais ca a du bien changer depuis ) et ils m'ont fait passer directement en CM2...
    J'ai ensuite toujours eu énormement de facilités jusqu'au bac... (je suis en médecine maintenant donc c'est beaucoup de cours à apprendre, pas bcp à comprendre donc moins d'avantages)

    C'est pour ca que j'ai du mal à comprendre cet état d'echec scolaire, mais j'ai aussi surement eu de la chance d'avoir des parents qui m'ont énormement stimulés pour pas que je m'ennuie, qui m'ont fait faire pas mal d'activités extra-scolaires et des profs qui ont toujours pris du temps pour me faire avancer plus vite ou pour me faire faire des trucs particuliers...

    Maintenant je ne pense pas que mettre un tel enfant en institution particuliere soit une bonne idée... enfin je sais pas, mais dans tous les reportages que j'ai vu sur les écoles de petits genies, j'ai toujours trouvé qu'ils "manquaient" une partie de leur vie et qu'il passaient trop vite à l'age adulte...

    Une solution serait peut-être comme tu l'as dit un suivi psy + une rencontre avec ses profs pour mettre un projet commun sur pied pour ne pas le laisser sombrer, et lui proposer des actiités en dehors pour qu'ils s'épanouissent...
    J'ai peut-etre une vision un peu "bisounours", mais je m'appuies sur mon experience perso...

  19. #15
    invite19431173

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Pouvez-vous me citer, dans le message de prunus, le moment où elle dit qu'il est en échec scolaire ???

  20. #16
    etoile64

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par benjy_star
    Pouvez-vous me citer, dans le message de prunus, le moment où elle dit qu'il est en échec scolaire ???

    C'est ce que j'ai compris quand elle a dit que le collège était un cauchemard pour lui et qu'il regfusait d'y aller...
    SI j'ai mal compris, desolée...

  21. #17
    monnoliv

    Re : enfant précoce déscolarisation

    C'est pour ca que j'ai du mal à comprendre cet état d'echec scolaire, ...
    C'est une question d'ouverture aux problèmes de société, il y a déjà eu de nombreux reportages et enquêtes qui montraient exactement ce que Scully a écrit (exclusions, dépressions, ... mais pas pour tous évidemment). Donc ne fais pas de ton expérience personnelle une généralité, il suffit de s'informer un peu...
    Maintenant que le problème est reconnu (c'est un fait), on peut discuter de la réponse à donner (écoles spéciales, suivi, ...).
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  22. #18
    invite19431173

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par etoile64
    C'est ce que j'ai compris quand elle a dit que le collège était un cauchemard pour lui et qu'il regfusait d'y aller...
    SI j'ai mal compris, desolée...
    Il y a aussi ce que j'ai compris moi : il a d'excellentes notes, mais est rejeté par les autres, donc il refuse de retourner à l'école. Je peux aussi me tromper.

  23. Publicité
  24. #19
    etoile64

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par monnoliv
    C'est une question d'ouverture aux problèmes de société, il y a déjà eu de nombreux reportages et enquêtes qui montraient exactement ce que Scully a écrit (exclusions, dépressions, ... mais pas pour tous évidemment). Donc ne fais pas de ton expérience personnelle une généralité, il suffit de s'informer un peu...
    Maintenant que le problème est reconnu (c'est un fait), on peut discuter de la réponse à donner (écoles spéciales, suivi, ...).

    J'ai juste apporté mon expérience personnelle en présentant ce qui me semble important pour qu'un enfant de ce type s'épanouisse... (Et je maintiens que j'ai du mal à comprendre l'echec scolaire en lui_même, pas le rejet par les autres, mais ca ne m'empeche pas de l'accepter, on peut parfois ne pas comprendre certaines choses non?)

    Il y a aussi ce que j'ai compris moi : il a d'excellentes notes, mais est rejeté par les autres, donc il refuse de retourner à l'école. Je peux aussi me tromper.
    Oui oui, excuse moi si j'ai mal compris... Le collège n'est pas tendre pour ce genre de choses, mais je pense que ca devrait s'ameliorer au lycée... Je sais pas pour vous mais j'avais noté une grande difference entre le collège et le lycée au niveau de l'ouverture d'esprit et de l'acceptation de la difference...
    Peut-être voir pour faire 1an par le CNED puis retourner au lycée pour éviter de trop se renfermer sur soi-même?

  25. #20
    chwebij

    Re : enfant précoce déscolarisation

    oui mais n'y t il pas un probleme de socialisation si on passe plusieurs années par le cned??
    je dis pas que les etudes par le cned rend associable mais il ya peut etre un renfermement sur la cellule familliale; avoir des poteaux ca aide dans la vie, et ne pas cotoyer le college ou le lycée ou se tissent le plus grand nombre d'amitié, peut sans doute porter prejudice?
    en meme temps les ecoles specialisées ca fait un peu communautaire,non?d'ou la mauvaise image envers ces jeunes et d'ailleurs qui dit qu'entre eux ne s'installe pas une competition malsaine dans ce genre d'ecole?

    je trouve que c'est un sujet interessant, mais pour moi elle pose pas mal de question et de doute sur les voies a l'epanouissement de ces jeunes. c'est triste qu'une qualité initiale se transforme en un vrai cauchemard.

    je pense a la musique ou les jeunes prodiges ne sont pas mis a l'ecart et ou le talent est plutot vecteur de rencontres et d'epanouissement (je deviens un peu trop romantique)

    par contre la solitude et l'imcomprehension ne sont jamais loin du genie

  26. #21
    invite19431173

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par chwebij
    oui mais n'y t il pas un probleme de socialisation si on passe plusieurs années par le cned??
    je dis pas que les etudes par le cned rend associable mais il ya peut etre un renfermement sur la cellule familliale
    Oui, mais entre de maux, il faut choisir le moindre. Le rejet et l'humiliation, ça aide pas à se construire normalement.

    Citation Envoyé par chwebij
    je pense a la musique ou les jeunes prodiges ne sont pas mis a l'ecart et ou le talent est plutot vecteur de rencontres et d'epanouissement
    Ce n'est pas comparable. Ils se retrouvent autour de gens qui ont CHOISI la musique et qui veulent progresser parce qu'ils aiment ça. A l'école, il n'y a pas que ce type de profil...

  27. #22
    Scully

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par etoile64
    C'est pour ca que j'ai du mal à comprendre cet état d'echec scolaire, mais j'ai aussi surement eu de la chance d'avoir des parents qui m'ont énormement stimulés pour pas que je m'ennuie, qui m'ont fait faire pas mal d'activités extra-scolaires et des profs qui ont toujours pris du temps pour me faire avancer plus vite ou pour me faire faire des trucs particuliers...
    déscolarisation n'est pas synonyme d'échec scolaire , on l' a frôlé aussi dans notre cas avec des résultats brillants pourtant...Bien sûr l'environnement joue (mais c'est fatigant de toujours chercher des occupations) et les enseignants ne sont malheureusement pas tous disposés à faire quelque chose et dans ce cas là ça devient un cauchemard pour l'enfant....
    et pour la différence collège - lycée : non, on n'a pas vu de différence (ça a été pire)! ça va mieux avec la prépa parce qu'il y en a quelques uns du même genre ...et il y a de quoi occuper le temps!
    Personne ne le vit de la même façon il n'y a pas que la mesure du QI au sens strict qui intervient, l'affectif joue beaucoup.

  28. #23
    kinette

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Oui oui, excuse moi si j'ai mal compris... Le collège n'est pas tendre pour ce genre de choses, mais je pense que ca devrait s'ameliorer au lycée... Je sais pas pour vous mais j'avais noté une grande difference entre le collège et le lycée au niveau de l'ouverture d'esprit et de l'acceptation de la difference...
    Bonjour,
    Perso je n'ai pas l'impression qu'il y ait une grande différence... ce qui change le plus souvent c'est la structure sociale de la classe. Et contrairement aux idées reçues qu'on peut avoir, ce ne sont pas dans les meilleurs classes, avec des élèves issus de la bourgeoisie, que l'ambiance et l'acceptation des différences sont les meilleures...

    d'ailleurs qui dit qu'entre eux ne s'installe pas une competition malsaine dans ce genre d'ecole?
    Pour ceux qui ont subit des problèmes de discrimination, ont souffert de la compétition et de la jalousie des autres, j'imagine qu'ils n'ont pas envie de retomber dans ce genre de système... de plus les rares reportages que j'ai vu sur ce genre d'écoles ne m'ont pas donné l'impression qu'on favorisait ce genre de chose.

    avoir des poteaux ca aide dans la vie, et ne pas cotoyer le college ou le lycée ou se tissent le plus grand nombre d'amitié, peut sans doute porter prejudice?
    Je pense que le malheur est que beaucoup de personnes ne raisonnent que par rapport à leur propre expérience... ce n'est pas parce qu'elles gardent un bon souvenir, voire un souvenir idéalisé de cette période de leur jeunesse que c'est nécessairement la meilleure pour tout le monde, et que tout le monde doit en passer par la même expérience. Je pense, si j'en crois ma propre expérience, et celle de pas mal d'amis, que pas mal de personnes ont mal vécu leurs collège et lycée, où ils ont eu peu d'amis, et beaucoup de brimades. Pas nécessairement des enfants "précoces", mais il suffit souvent de si peu de chose pour être mis à l'écart, surtout dans certains collèges ou lycée.
    Et personnellement, je ne dirais jamais ce genre de chose:
    Se confronter au rejet des autres, c'est extremement difficile, mais ça fait partie de l'éducation.
    Tu parles d'une éducation... c'est fantastique de passer des années à l'écart, avec des imbéciles qui se moquent de tes habits, ou se fichent de tes résultats, qui font semblant de ne pas te voir, quand ils ne ricannent pas dans ton dos, et tout ce genre de gamineries cruelles qui sont certes répandus à tous les âges, mais exacerbés à ce moment-là.
    Je ne vois pas trop ce que peut apprendre l'enfant qui se retrouve dans une telle situation à part le dégoût de soi et des autres, et une méfiance exacerbée.
    Sociologiquement, c'est assez connu je pense ce genre de chose: une personne mise à l'écart d'un groupe pour une raison x ou y sera facilement maintenue à l'écart (voire servira de souffre-douleur) du groupe définitivement. Lors de modification du groupe ou de nouvelle combinaison de personnes, la situation peut parfois changer du tout au tout, montrant que le rejet n'est pas seulement lié à des caractéristiques de la personne elle-même, mais à une sorte d'auto-organisation ensuite entretenue.
    Partir du principe que c'est systématiquement normal d'être confronté au rejet des autres est aller à mon avis un peu vite en besogne... car le fameux rejet frappe certains plus que d'autres, et à partir d'un certain seuil, la personne rejetée peut bien avoir toute la bonne volonté du monde pour changer, aller vers les autres, ça ne changera rien, donc à mon avis parler d'apprentissage est se mettre le doigt bien profondément dans l'oeil.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  29. #24
    chwebij

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par benjy_star
    Ce n'est pas comparable. Ils se retrouvent autour de gens qui ont CHOISI la musique et qui veulent progresser parce qu'ils aiment ça. A l'école, il n'y a pas que ce type de profil...
    c'est pourquoi la musique est souvent proposé aux enfants "precoces".evidemment ce n'est pas totalement comparable car la musique est plutot un choix comme tu le dis, un hobby, meme si on peut en faire son metier. mais je trouve ca interessant de montrer que le talent musical n'est pas stygmatiser (en regle general) quelque soit ton age. meme si certains jeunes prodiges sont devenus helas de vrai betes de foire. et que ca peut permettre a des jeunes ayant de grandes facilités scolairement de s'epanouir dans la musique, meme si les facilités ne sont pas systematiquement synonime de talent musical.

  30. Publicité
  31. #25
    invite19431173

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Oui, mais à ce compte là, on peut aussi prendre l'exemple du sport, et de façon générale, tout activité extra-scolaire...

    Sinon : je partage tout ce que dit Kinette, j'ai discuté avec des gens mis à l'écart pendant le collège ou le lycée (ou les deux !!), et la souffrance est terrible. Un collège privé, avec donc des élèves dont les parents sont issus des classes aisées (au moins) ne sont pas forcément les plus tendre non plus !

  32. #26
    aola89

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Citation Envoyé par chwebij
    oui mais n'y t il pas un probleme de socialisation si on passe plusieurs années par le cned??
    la je crois que je peux repondre j'ai suivi toute ma scolarité au CNED donc au niveau socialisation ou plutot associalisation j'en connait un rayon!!lol!!Attention je ne veux pas faire un requisitoire contre l'enseignement à domicile d'abord parce que je n'ai pas d'element de comparaison et ensuite parce que le CNED m'a apporté certaines choses que l'ecole n' aurait pas pu m'apporter!Au départ mes parents ont choisi ce mode d'enseignement parce que j'étais trés en avance par rapport aux enfants de mon age ils ont eu peur que je m'ennuie en cours et de plus ils n'avaient pas trés confiance en le systeme educatif français!!je me suis donc inscrite au CNED je travaillais le matin et j'avais l'apres midi de libre j'ai consacré ce temps à ma grande passion :la lecture!!A premiere vue tout allait pour le mieux sauf que j'etais d'une timidité maladive en présence d'inconnus je ne pouvais emettre un mot et sortir de ma maison était un calvaire! le comportement des autres enfant ne m'etait pas non plus à m'exterioriser:j'etais considere ni plus ni moins comme un monstre qui parlait de Zola alors que leur univers litteraire se resumait à Oui-Oui!!6e, 5e ,4e:depression je ne foutait plus rien je restait enferméé chez moi, plus rien ne m'interessait ,le cauchemar!!3e:Brevet oblige je me suis mise à recommencer à travailler je me suis jetée sur mes livres et cahiers et je n'ai pas levé mon nez avant la fin de l'année c'est d'ailleurs à ce moment la que je me suis prise de passion pour les matieres scientifques une passion qui ne m'a pas quittee depuis pour finir j'ai eu mon brevet (jecrois que je n'aurais jamais supporté un echec !!)mais je n'allais pas mieux!! 2nde:anorexie j'ai passé mon année ds mon lit ou devant la TV et je n'ai pas touché à un cahier de toute l'année!!1ereS:je me suis prise en main j'en avais marre de ne plus avoir la force pour rien j'ai recommencé à manger et pour combler le vide desesperant de ma vie j'ai commencé à lire mes cours j'ai trouvé ca hyper interressant j'ai travaillé comme une malade ,aujourd'hui ça va beaucoup mieux :j'ai developpé une ambition surdimensionnée ma vie se resume aux etudes et a part ça je n'ai aucun centre d'interet ,beaucoup de gens me connaissent car je les aide à comprendre leur maths ou leur physique mais nos relation s'arretent là,je n'arrive pas à garder mes petits copains plus de 3 semaines qui me trouvent chiante, obsedee par l'ecole et beaucoup trop rationnelle pour avoir des sentiments!!Et je n'ai que 16ans!!apres peutetre que si j'avais été à l'ecole cela n'aurait rien changé peut etre que si quile sait?Tout ce que je sait c'est que l'isolement est un enfer quelque soit son QI et que le CNED non plus ça ne m'a pas aidé à me construire!!je ne pretend pas detenir le verite universelle peut etre que l'enfant dont il est question s'epanouira pleinement grace au CNED:cela s'est deja vu !Mais je pense qu'il faut tenir compte de toutes les eventualités !!
    Bon courage à tous!!

  33. #27
    kinette

    Re : enfant précoce déscolarisation

    j'ai developpé une ambition surdimensionnée ma vie se resume aux etudes et a part ça je n'ai aucun centre d'interet ,beaucoup de gens me connaissent car je les aide à comprendre leur maths ou leur physique mais nos relation s'arretent là,je n'arrive pas à garder mes petits copains plus de 3 semaines qui me trouvent chiante, obsedee par l'ecole et beaucoup trop rationnelle pour avoir des sentiments!!Et je n'ai que 16ans!!apres peutetre que si j'avais été à l'ecole cela n'aurait rien changé peut etre que si quile sait?Tout ce que je sait c'est que l'isolement est un enfer quelque soit son QI et que le CNED non plus ça ne m'a pas aidé à me construire!!
    Salut Aola,
    16 ans... c'est certain, ça n'est pas l'âge où tu rencontreras beaucoup de personnes de ton âge apréciant la différence... ce qui ne signifie pas qu'il n'y en a pas
    Je pense qu'en fréquentant ce forum, tu pourras réaliser qu'il y a plein de passionnés, de tous les âges, qui ne demandent qu'à apprendre plus de choses, et à apprendre aux autres.
    Je ne pense pas que, vu ce que tu expliques, l'école ait nécessairement changé quelque chose.
    A mon avis le problème n'est pas l'enseignement à distance, mais plus le fait de rencontrer d'autres personnes, que ce soit à l'école ou en dehors. Certaines personnes sont au CNED mais n'ont aucun problème de socialisation.

    j'ai developpé une ambition surdimensionnée ma vie se resume aux etudes et a part ça je n'ai aucun centre d'interet
    Je ne comprends pas comment on peut dire que sa vie se résume aux études si on s'intéresse aux sciences et au savoir en général. Ca dépasse heureusement le cadre des études. Et si on est curieux, ce qui semble être ton cas, on réalise que la science et le savoir peuvent mener à plein d'autres choses (la musique, la cuisine, la botanique, l'informatique et ses applications, la photographie, etc, etc...). Finalement, la curiosité n'est pas désocialisante si on la gère bien, bien au contraire. Mais il faut aussi réaliser qu'on a plein de choses à apprendre des autres... le vieux jardinier ou la boulangère du coin ont une expérience qui n'a pas à être méprisée.
    Quand à l'ambition surdimensionnée, je ne vois pas trop ce que tu veux dire... si ton ambition est d'apprendre plein de choses et faire un métier qui te plaît, ça n'a rien de surdimensionné. Ensuite, si c'est par rapport au classement dans les études, et à ton "niveau" par rapport aux autres, il faut apprendre à relativiser
    Tes performances scolaires actuelles n'auront quasiment aucune incidence sur ton parcours futur! Donc pas la peine d'essayer de faire des performances sensationnelles, mieux vaut se faire plaisir, sans se mettre la pression (surtout si tu t'en sors sans ça).

    qui me trouvent chiante, obsedee par l'ecole et beaucoup trop rationnelle pour avoir des sentiments!!
    Bah, t'inquiète pas, ça ne dure heureusement pas toute la vie ce genre de chose. Puis on cherche souvent des prétextes pour expliquer des comportements qui viennent d'une peur toute autre. Enfin, ne serait-il pas aussi un peu possible que tu t'intéresse peu aux autres, et à ce qu'ils peuvent t'apporter? Peux-tu concevoir que des choses qui a priori ne t'intéressent pas (mettons par exemple le rugby, ou les jeux vidéos, ou le cinéma...) ont une certaine richesse et peuvent être passionnant quand on fait l'effort de se pencher dessus?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  34. #28
    miss cafouillette

    Unhappy Re : enfant précoce déscolarisation

    Mon fils est en cinquième, il s'ennuie à mourir à l'école depuis tjs, il a un QI à la limite de la précocité : 126, rien de bien rare, mais il ne fait strictement rien au collège, a foutu son trimestre en l'air , il va avoir 13 ans, que vais je faire de lui ?? Il est malheureux à l'école et aimerais bien faire de la mécanique. mais l'orientation ne se fait qu'en 3ème il me semble. D'ici là il sera mort d'ennui et aura perdu tant de temps, que puis-je faire ????

  35. #29
    Rojhann

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Prenez contacts avec un psychologue. Parler fait toujours de bien

    Il faut qu'il comprenne que rien ne tombe du ciel. Et si sa passion est la mécanique, alors il doit faire en sorte de pouvoir avoir son brevet pour aller dans une filière de mécanique
    Qu'il se donne les moyens, même s'il s'ennuit ! Voir même lui trouver une activité à côté qui lui fasse plaisir, ce sera une motivation de plus.

    A mon avis...
    Le bon sens est une affaire d'orientation.

  36. #30
    miss cafouillette

    Re : enfant précoce déscolarisation

    Merci pour ta réponse Rojhann, j'en parlerai à Julien, il a besoin d'avoir le point de vue de jeunes comme toi, merci et si d'autres personnes ont des idées, n'hésitez pas à me les donner aussi.

Discussions similaires

  1. Ejaculation précoce
    Par stefen dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 22
    Dernier message: 10/09/2009, 19h06
  2. Ménopause précoce
    Par lenamaya dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/09/2007, 17h12
  3. Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.
    Par Floris dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 160
    Dernier message: 18/03/2007, 21h39
  4. [M16]Précoce
    Par Romain-des-Bois dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 24
    Dernier message: 03/02/2007, 17h15
  5. ejaculation precoce
    Par pierre75 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/11/2003, 20h55
Trouvez votre professeur parfait de soutien scolaire grâce à SuperProf !