Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

capacité thermique massique (des gaz).




  1. #1
    coconet

    capacité thermique massique (des gaz).

    bonjour.
    je voudrais savoir si il y a une explication quantique qui décrit les variations de "chaleurs massiques' des différents gaz ?en effet, sur le tableau comparatif de wikipédia, on voit que la chaleur massique de l'hydrogéne est de 14300 unités
    de l'hélium est de 5190 unités
    du lithium est de 3582 unités ect...
    quand on s'intéresse aux lois des gaz parfaits et réels, on aurait tendance a croire que, la température dépendant de l'énergie cinétique des molécules,la chaleur nécessaire pour chauffer ces molécules devrait ètre une fonction "directe "de la masse du gaz.c'est a dire que tous les gaz devraient avoir la mème chaleur massique !
    quand on étudie les tableaux de wiki,il semblerait que la chaleur massique d'une matière serait plutot une fonction du volume des atomes. ???

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    Salut,

    on aurait tendance a croire que, la température dépendant de l'énergie cinétique des molécules,la chaleur nécessaire pour chauffer ces molécules devrait ètre une fonction "directe "de la masse du gaz.
    Je ne vois pas pourquoi. L'énergie cinétique dépend de la masse et de la vitesse, et quand on apporte une quentité de chaleur donnée à deux gaz de M différents, les molécules correspondantes auront aussi des vitesses différentes !

    En fait, c'est la capacité calorifique molaire qui est à peu près la même pour tous les gaz (on le montre en calculant l'énergie interne, en utilisant le théorème de l'équipartition), et la capacité calorifique massique est donc inversement proportionnelle à la masse molaire.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  4. #3
    deep_turtle

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    Je précise : quand on donne une certaine énergie à un gaz, sous forme de chaleur par exemple, celle-ci se répartit à peu près équitablement sur l'ensemble des constituants microscopiques, indépendamment de leur masse. Les molécules lourdes auront des vitesses plus faibles que les légères et au final, les énergies cinétiques de tout ce petit monde seront les mêmes. C'est ça l' « équipartition ».

    Pour un gaz non parfait il y a quelques corrections à apporter à ce que je viens d'écrire mais c'est l'idée.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein


  5. #4
    Coincoin

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    Salut,
    Effectivement, ça ne vient que de l'équipartition.

    Par contre, à basse température, tu auras des évolutions de la capacité calorifique à cause d'effets quantiques : les niveaux d'énergie étant quantifiés, à trop basse énergie, il n'est plus possible de passer au niveau d'au-dessus. Le degré de liberté est donc "gelé", ce qui fait diminuer la capacité calorifique (qui tend donc vers 0 quand on tend vers le zéro absolu).
    Encore une victoire de Canard !

  6. #5
    coconet

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    merci de vos réponces.mais est-on absolument sur que c'est bien l'énergie cinétique qui accumule la chaleur dans un corps?
    en effet je pense avoir compris que la chaleur c'est égal à une quantité de photons multipliée par leur énergie individuelle.
    comment des photons qui n'ont pas de masse peuvent-ils céder une quantité de mouvement a un atome?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Coincoin

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    La chaleur n'est pas due aux photons, mais à l'agitation des molécules.

    De plus, ce n'est pas parce que les photons n'ont pas de masse qu'ils n'ont pas de quantité de mouvement.
    Encore une victoire de Canard !

  9. #7
    coconet

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    ce qui me trouble dans la théorie des gaz et autres fluides, c'est la présence d'une couche limite entre un solide et un fluide.comment expliquer que ,a vitesse nulle,les atomes du fluide ne sont pas "attachées "au solide; puis q'une fois que le fluide prend de la vitesse par rapport au solide,les molécules du fluide semblent fortement liées a ce dernier?

  10. Publicité
  11. #8
    zoup1

    Re : capacité thermique massique (des gaz).

    Je ne comrends pas ce qui te gêne. Une couche limite c'est justement l'occasion de traiter les interactions particulières entre le fluide et le solide. Généralement il n'y a pas tellement de mystère, les molécule du fluide sont simplement freinées (en moyenne) par le voisinage d'une paroi solide
    Je te donne une idée, tu me donnes une idée, nous avons chacun deux idées.

Discussions similaires

  1. enthalpie de liaison et capacité thermique massique
    Par tenocnoc dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2007, 19h03
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 05/10/2007, 07h57
  3. Capacité thermique
    Par Gabriel dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/09/2007, 16h56
  4. Capacité thermique massique d'un gaz parfait
    Par herman dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/04/2007, 13h17
  5. Capacité thermique massique de l'air
    Par thibaut123 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/05/2006, 08h49