Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Variante du multivibrateur



  1. #1
    Claudinne

    Variante du multivibrateur

    Bonjour, bonsoir à tous !

    Je souhaiterais étudier le comportement d'un multivibrateur instable un peu différent puisqu'il comporte 2 condensateurs, ce qui est un peu perturbant, je ne sais pas trop comment partir...
    le schéma du montage est ci joint.
    Merci d'avance!

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    cedbont

    Re : Variante du multivibrateur

    Je pense qu'il faut passer en notation complexe, puis appliquer les diviseurs de tension aux entrées inverseuses et non-inverseuses, sachant que v+=v- (à cause de la boucle de retour sur l'entrée -).

    v-=Vs*(1/(j*C1*w))/(R+1/(j*C1*w))

    v+=Vs*(1/(j*C2*w+1/R2))/(R1+1/(j*C2*w+1/R2))

    Tu dois ensuite avoir v+=v-, d'où des conditions sur R et C1 pour avoir des oscillations.

  4. #3
    b@z66

    Re : Variante du multivibrateur

    Citation Envoyé par Claudinne Voir le message
    Bonjour, bonsoir à tous !

    Je souhaiterais étudier le comportement d'un multivibrateur instable un peu différent puisqu'il comporte 2 condensateurs, ce qui est un peu perturbant, je ne sais pas trop comment partir...
    le schéma du montage est ci joint.
    Merci d'avance!
    Une autre façon de voir ce montage pour l'étudier est de remarquer que le dipôle entre les bornes + et - de l'AOP composé de l'AOP lui-même et des résistances simule une résistance négative, concept très utilisé et pratique dans la conception d'oscillateur.

  5. #4
    b@z66

    Re : Variante du multivibrateur

    Citation Envoyé par b@z66 Voir le message
    Une autre façon de voir ce montage pour l'étudier est de remarquer que le dipôle entre les bornes + et - de l'AOP composé de l'AOP lui-même et des résistances simule une résistance négative, concept très utilisé et pratique dans la conception d'oscillateur.
    ... en y ajoutant en plus la capacité C2, on peut sans doute encore ajouter à cette résistance négative une inductance. Cet oscillateur peut donc se ramener à l'étude d'un oscillateur RLC classique. Pour voir cette résistance négative et l'inductance, calcules juste l'impédance équivalente du montage à droite des bornes d'entrée de l'AOP en y ajoutant la capacité C2.

  6. #5
    Jack

    Re : Variante du multivibrateur

    Je ne pense pas qu'on puisse raisonner à l'aide d'impédances complexes, vu qu'il me semble que le circuit ne fonctionne pas en mode linéaire en raison de la réaction positive.

    Le fonctionnement va beaucoup dépendre des constantes de temps des branches inférieure et supérieure.

    L'idéal serait d'avoir la valeur des composants.

    A+

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    b@z66

    Re : Variante du multivibrateur

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    Je ne pense pas qu'on puisse raisonner à l'aide d'impédances complexes, vu qu'il me semble que le circuit ne fonctionne pas en mode linéaire en raison de la réaction positive.
    A+
    A vérifier aux sujets des impédances complexes . Sinon aux sujets de la méthode classique d'étude d'oscillateurs fortement non-linéaire (considérer la sortie de l'AOP dans un des deux seuils de saturation alternativement), je suis d'accord, elle est sûre de marcher en connaissant la valeur des composants (pour voir s'il existe des conditions d'oscillations).
    Dernière modification par b@z66 ; 20/02/2007 à 08h27.

  9. Publicité
  10. #7
    Jack

    Re : Variante du multivibrateur

    Il me semble que l'utilisation des nombres complexes et des impédances complexes ne peut se faire qu'en régime sinusoïdal.

    A+

  11. #8
    b@z66

    Re : Variante du multivibrateur

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    Il me semble que l'utilisation des nombres complexes et des impédances complexes ne peut se faire qu'en régime sinusoïdal.

    A+
    Même en régime sinusoïdal, les oscillateurs utilisés restent non linéaire pour ce qui est de la limitation de leur tension par les tensions d'alimentations. Exemple: un oscillateur avec AOP et pont de wien s'étudie très bien en régime sinusoidal mais en mettant un gain énorme dans la boucle ouverte, on arrive à saturer la sortie de l'AOP en créneau. Cela ne complique pas vraiment la tâche puisque l'on fait l'approximation du premier harmonique (qui est gardé par filtrage pour choisir la fréquence d'oscillation). Faire l'approximation du premier harmonique pour linéariser ce genre de problème ne marche peut-être sans doute pas dans tous les cas mais rien n'empêche d'essayer.
    Dernière modification par b@z66 ; 20/02/2007 à 17h11.

  12. #9
    Jack

    Re : Variante du multivibrateur

    Je trouve qu'il est tout de même beaucoup plus simple d'étudier ce montage en considérant son comportement lors d'un basculement d'un état haut à un état bas, puis l'inverse. L'étude est alors classique: équa diff, ou directement les équations de charge et décharges d'une capacité au travers d'une résistance.

    On peut aussi effectivement considérer qu'il s'agit d'un asservissement non linéaire et l'étudier selon la méthode de la 1ère harmonique (ou du 1er harmonique), mais c'est se donner beaucoup de mal pour un méthode approchée.

    A+

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Multivibrateur astable
    Par Latouffe dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/03/2008, 19h10
  2. Multivibrateur astable
    Par matiou dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/07/2007, 12h26
  3. multivibrateur astable avec 741
    Par superbat dans le forum Électronique
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2007, 20h59
  4. Intégrales de Wallis (variante)
    Par dididoune dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/12/2005, 17h59
  5. Variante du théorème de l'énergie cinétique ?
    Par rompilot dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 11/10/2005, 14h36