Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Des questions à propos des électrons.



  1. #1
    chrome VI

    Des questions à propos des électrons.


    ------

    Bonjour,
    j'ai plusieurs questions à propos des électrons, c'est pour cette raison que j'ai ouvert cette discussion .
    Comment le fait de considérer qu'un électron se comporte comme une onde explique l'aptitude de l'électron à se trouver en plusieurs endroits en même temps ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Karibou Blanc

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Comment le fait de considérer qu'un électron se comporte comme une onde explique l'aptitude de l'électron à se trouver en plusieurs endroits en même temps ?
    Il peut y avoir plusieurs surfeurs sur la meme vague !
    Well, life is tough and then you graduate !

  4. #3
    gatsu

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Citation Envoyé par chrome VI Voir le message
    Bonjour,
    j'ai plusieurs questions à propos des électrons, c'est pour cette raison que j'ai ouvert cette discussion .
    Comment le fait de considérer qu'un électron se comporte comme une onde explique l'aptitude de l'électron à se trouver en plusieurs endroits en même temps ?
    Un éléctron ne peut pas se trouver à plusieurs endroits en même temps il a juste une probabilité d'être à une position donnée à un instant donné, et cette probabilité est donnée par "l'amplitude de l'onde que l'on associe à l'electron" grosso modo.

  5. #4
    f6bes

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Bjr chrome....
    Ne confonds tu pas électron (qui lui a une masse et qui est "lent") et photon (sans masse et se déplacant à la vitesse C dans le vide ) ce qui tout à fait différent !!
    Cordialement
    Ca va pas durer.Compte à rebours enclenché.C'est parti.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Iloa

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr chrome....
    Ne confonds tu pas électron (qui lui a une masse et qui est "lent") et photon (sans masse et se déplacant à la vitesse C dans le vide ) ce qui tout à fait différent !!
    Cordialement
    Desolee mais je ne suis pas tout a fait d'accord. On peut envisager n'importe quel objet comme une onde, meme quelque chose d'aussi materiel qu'un etre humain via les relations de Brooglie qui permettent de passser de l'approche corpusculaire a l'approche ondulatoire et vice versa...

  8. #6
    Heimdall

    Re : Des questions à propos des électrons .

    En fait si on veut pinailler, n'importe quel système physique peut-etre vu sous de multiples personalités. tout dépend du contexte dans lequel il intervient dans la modélisation d'un phénomène.

    Dans le cas concret de l'électron (puisque c'est la question), sa nature "exacte"(dans le sens de la physique fondamentale) est d'être décrit par la mécanique quantique, c'est à dire une entité possédant plusieurs propriétés dont celle d'être matérialisée par une onde de probabilité : i.e. il n'a PAS de position, mais il a la probabilité P1 d'être ici, et P2 d'être là. On abuse souvent en vulgarisation que l'électron étant dans le tube cathodique de ta tv a une probabilité non nulle de passer par la lune avant de venir taper l'écran... C'est juste pour insister sur le fait que c'est probabiliste et c'est tout. Mais bien sûr le "rayon" dans lequel la probabilité est significative est extrêmement réduit et je serais curieux de savoir le nombre faramineux de zéros dans la proba de le trouver sur la lune.

    Dans un autre contexte, en plasma par exemple (encore que ça dépende des cas), la "nature" quantique de l'électron n'est pas utile dans le sens où cette caractéristique de sa nature n'intervient dans aucune façon dans la modélisation d'un phénomène.

    C'est ainsi que selon le modèle dans lequel intervient l'électron on s'autorise à prendre en compte différents aspects de sa nature et à en laisser tomber d'autres.

    Mais je le répète c'est toujours le cas en physique.

    Par exemple, tu ne nies pas que la gravitation a théoriquement une portée infinie, cependant tu ne calcule pas l'interaction avec jupiter pour décrire la chute d'une pomme....

    Une entité physique n'a que la nature qu'on veut bien lui donner pour comprendre tel ou tel phénomène, en gros dieu a fait l'univers, mais en terme de modèles c'est nous les dieux

  9. Publicité
  10. #7
    chrome VI

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Merci beaucoup pour vos réponses .
    A toute particule en mouvement on peut associer une onde, et toute particule peut se comporter dans certaines situations comme une onde. Quelle est la nature de cette onde ? Est ce qu'il s'agit d'une onde électromagnétique ? une onde stationaire ?
    Merci d'avance .

  11. #8
    Heimdall

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Citation Envoyé par chrome VI Voir le message
    Quelle est la nature de cette onde ? Est ce qu'il s'agit d'une onde électromagnétique ? une onde stationaire ?
    Merci d'avance .

    Historiquement on dit fonction d'onde à cause de la nature des équations qui régissent le comportement des particules. Il s'agit si on veut avoir une représentation de ça, d'une "onde de probabilité" Dans le sens où la fonction solution de l'équation d'onde représente en gros la probabilité d'une particule de se trouvé dans un état donné.

  12. #9
    chrome VI

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Merci beaucoup , vos réponses m'ont beaucoup aidé .
    L'onde associée aux photons est elle une onde de probabilité ou bien une onde électromagnétique ?

  13. #10
    Heimdall

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Citation Envoyé par chrome VI Voir le message
    Merci beaucoup , vos réponses m'ont beaucoup aidé .
    L'onde associée aux photons est elle une onde de probabilité ou bien une onde électromagnétique ?
    En fait c'est pareil pour un photon ou toute autre particule décrite par la mécanique quantique.

    La position et l'impulsion d'une particule sont donnée par un vecteur qu'on appelle vecteur d'état, satisfaisant l'équation de Schrodinger.

    Maintenant, si tu projette l'équation sur un espace spatial (=dans l'espace des positions) la représentation de ce vecteur est une fonction dont le module présentant les caractéristiques d'une densité de probabilité (précisément, le module au carré de la fonction donne la probabilité de présence de l'électron à un rayon r de l'origine de ton repère).

    Ca n'a donc rien à voir avec une onde électromagnétique, qui à un point (x,y,z) associe une valeur vectorielle du champ électrique et du champ magnétique.

    Maintenant, dans le cas du photon, il se trouve que la lumière était expliquée en terme d'onde électromagnétique car c'est cette vision qui permettait d'expliquer la plupart des phénomènes naturels observés.
    Par opposition, l'effet photoélectrique lui, a besoin qu'on voit le photon en terme de particule, c'est la quantification de la lumière, imposant une vision probabiliste à l'état dans lequel se trouve le photon.

    La fonction d'onde est en gros une propriété intrinsèque du photon, l'onde électromagnétique pourrait quant à elle être associée à la vision extérieure qu'on à du photon interagissant avec son environnement.

    J'imagine que pour expliquer plus en détail et/ou trouver des meilleurs descriptions "avec les mains" il faut faire un peu de quantification des champs, mais l'idée est là...

  14. #11
    chrome VI

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Merci Heimdall .
    Est ce vrai que l'électron se trouve , en même temps , en tout point ou sa probabilité de présence est non nulle et que lorsqu'on essaie de détecter sa position , il apparait dans un de ces points sous forme de particule ?

  15. #12
    chrome VI

    Re : Des questions à propos des électrons .

    ... J'ai besoin d'une réponse à ma question , SVP !

  16. Publicité
  17. #13
    deep_turtle

    Re : Des questions à propos des électrons .

    Salut,

    Est ce vrai que l'électron se trouve , en même temps , en tout point ou sa probabilité de présence est non nulle et que lorsqu'on essaie de détecter sa position , il apparait dans un de ces points sous forme de particule ?
    On peut dire ça comme ça. C'est pas vraiment qu'il apparaît à cet endroit, c'est plutôt que d'un coup il cesse de se manifester ailleurs.

    Si c'est son énergie qu'on mesure et non sa position, c'est l'énergie qui prend une valeur bien précise (mais du coup, généralement sa probabilité de présence reste étalée sur un volume important).
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

Discussions similaires

  1. Actu - Des molécules ultra-froides pour mesurer la taille des électrons ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/12/2007, 15h41
  2. mobilité des trous et des électrons
    Par Droledenom dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/10/2007, 16h14
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 24/11/2006, 22h16
  4. Quelques questions à propos des séries ...
    Par Bleyblue dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/11/2005, 16h15
  5. Genèse des Électrons et des Neutrino ?
    Par glevesque dans le forum Physique
    Réponses: 14
    Dernier message: 17/06/2005, 18h29