Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 81

Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années ?!!

  1. #1
    dperez

    Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années ?!!

    Je consulte Wikipédia, comme vous tous
    Je viens de voir que l'uranium 238 a une demie-vie de...4,47 milliards d’années. N'est-ce pas justement de l'uranium 238 qui compose en majorité les déchets nucléaires ? Si c'est le cas, c'est du suicide...

    Est-il possible de rendre d'une manière ou d'une autre l'uranium "neutre" pour qu'il n'émette plus de radiations ? Peut-être saura-t-on le faire un jour ? Que sait-on à ce sujet ? Il me paraît fondamental d'arrêter d'enterrer ces cadeaux empoisonnés pour nos prochaînes générations.


    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Gunman

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Puisque tu en es à lire wikipedia, va voir là : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9chet_nucl%C3%A9aire

  4. #3
    Coincoin

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Salut,
    Le problème des déchets nucléaires est complexe car il fait intervenir à la fois des éléments très actifs à courte durée de vie et des éléments moins actifs à longue durée de vie.
    Malgré la présence d'éléments à très longue durée de vie, il faut voir que l'activité des déchets diminue fortement en quelques décennies, les déchets ne présentent alors quasiment plus de risques.

    Est-il possible de rendre d'une manière ou d'une autre l'uranium "neutre" pour qu'il n'émette plus de radiations ?
    Cela s'appelle de la "transmutation". L'idée est plutôt de transformer l'uranium, ou d'autres isotopes à vie longue, en isotopes à vie plus courte. Il est bien plus facile de gérer des déchets pendant 100 ans que pendant 1 milliard d'années...
    Ce n'est pas encore réalisable actuellement, mais certaines filières permettraient de commencer à le réaliser (surgénérateurs, ...).

    Il me paraît fondamental d'arrêter d'enterrer ces cadeaux empoisonnés pour nos prochaînes générations.
    Le problème n'est malheureusement pas si simple. À l'heure actuelle, si on voulait remplacer toutes les centrales nucléaires par une autre forme d'énergie, ce serait un massacre au niveau du CO2 dégagé (charbon, gaz, ...). Il faut donc sortir de la peur irrationnel de la radioactivité et réfléchir posément.
    Encore une victoire de Canard !

  5. #4
    YBaCuO

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Bonjour,
    Le cas de l'U238 n'est pas un bon exemple car il est abondant sur terre, c'est l'uranium qui compose 99,3% de l'uranium naturel. Par exemple on en trouve 3mg par mètre cube d'eau de mer.
    Le problème des déchets concerne principalement d'autres éléments comme les actinides mineurs.

  6. #5
    philou21

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    ...
    Je viens de voir que l'uranium 238 a une demie-vie de...4,47 milliards d’années. N'est-ce pas justement de l'uranium 238 qui compose en majorité les déchets nucléaires ? Si c'est le cas, c'est du suicide...
    Pourquoi du suicide ?
    plus demie-vie est grande, moins l'élément est radio-actif ...

  7. #6
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Le problème n'est malheureusement pas si simple. À l'heure actuelle, si on voulait remplacer toutes les centrales nucléaires par une autre forme d'énergie, ce serait un massacre au niveau du CO2 dégagé (charbon, gaz, ...). Il faut donc sortir de la peur irrationnel de la radioactivité et réfléchir posément.
    J'ai déjà réfléchi. Je serais personnellement prêt à octroyer une bien plus grande part de mon (petit) salaire à une dépense mensuelle pour des énergies renouvellables et non polluantes ainsi que pour les produits ayant besoin de cette énergie renouvelable pour être créés. Il existe des solutions renouvelables, durables et non polluantes. Il existe un terrible gâchis énergétique aussi. Si l'électricité était beaucoup plus cher, les gens et les entreprises feraient bien plus attention. Le problème c'est que les gens veulent toujours le moins cher, sans se soucier de l'environnement. Comment faisaient nos ancêtres ? Étaient-ils moins heureux que nous ? Pas question de revenir à la lampe à huile mais ont peut avoir un juste milieu. On consomme déjà beaucoup beaucoup trop pour la capacité de la planète et vu l'accroissement démographique. On commence à avoir des mauvaises surprises déjà. Réfléchissons posément....

    Pourquoi du suicide ?
    plus demie-vie est grande, moins l'élément est radio-actif ...
    Ça m'étonne ce genre de commentaire. En tout cas, la réponse est simple: plus personne ne pourra jamais creuser dans cette région où on a entreposé ces cochonneries. Et imaginons que nous décidions de continuer avec le nucléaire pendant des siècles, il va y avoir des entrepos de déchets nucléaires sur tout le territoire ? On va vivre dans un véritable dépôtoire. Et puis pour l'extraction de minerai d'uranium, regardez-moi le pigras qui est fait en détruisant les montagnes et les paysages qui ne retrouveront JAMAIS leur espect d'origine. Je sais pas pour vous, mais moi qui aime la nature, la végétation, les animaux, ça me fait du mal rien que d'y penser.

  8. #7
    Gwyddon

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Bonjour,

    Juste une info en passant : notre corps humain est aussi radioactif, il s'y passe 10000 désintégrations de potassium par seconde...

    C'est bien de s'inquiéter sur le nucléaire et de poser des questions, encore faut-il être un minimum rationnel
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  9. #8
    invité576543
    Invité

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Comment faisaient nos ancêtres ? Étaient-ils moins heureux que nous ?
    Je ne sais pas. Mais ils étaient moins que nous, ça c'est sûr

    Et ça va très loin pour comprendre pourquoi "comment ils faisaient" était possible mais ne l'est plus vraiment...

    Cordialement,

  10. #9
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    C'est dingue comme ce discour peut me faire penser à un discours écologiste complètement contradictoire avec eux même.

    Quand on fait des barrage hydroélectriques, tout le monde gueule parce qu'un village va etre inondé ou que 1 hectare de foret va disparaître
    Quand on veut créer des générateurs à partir de marémotrices, pareil, les pauvres poissons ne s'en remettraient pas
    Si on veut mettre des éoliennes, ca défigure le paysage
    Les panneaux solaire c'est bien mais ça a un rendement minable (pour le moment).

    Les discours écolos je veux bien, mais dans ces cas là propose une solution... on pédale tous en mettant des dynamos sur nos vélos d'appartement ?

    Bref, comme il a été dit, restons lucide.

    Dans la manche, la Cogema qui "enterre" (ce n'est pas ce mot que je dirai, ils noient dans du béton) les déchets nucléaires est soumise bien évidement à des règles de sécurité sur la radioactivité on-ne-peut plus stricte. Tu prend une pelle tu creuse un trou à coté, la radioactivité "émise" par le sol à coté de la Cogema sera la même que si la Cogema n'était pas là.

    Il faut arrêter le bourrage de crane.

    Une anecdote qui fait réfléchir, le père d'un ami qui était sous-marinier m'a expliqué qu'à coté du générateur nucléaire du sous marin en question, il y avait un compteur Geiger relié à une alarme (logique).
    Figure-toi que l'alarme ne s'est JAMAIS mise en route depuis la construction du sous-marin A CAUSE du réacteur, mais à cause de la radioactivité naturelle présente en Bretagne (et partout ailleurs soit-dit en passant).

    Renseignez vous avant de critiquer sans savoir...

  11. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    On va vivre dans un véritable dépotoir.
    Nous vivons déjà dans un dépotoir. Et le nucléaire y contribue pour une partie ridiculement faible pour le moment. Métaux lourds, molécules de synthèses trop lentement dégradables, déchets de construction, ou tout simplement les emballages...

    La liste des sources de déchets est longue, et le nucléaire loin derrière bien d'autres industries.

    Cordialement,

  12. #11
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Bonjour,

    Juste une info en passant : notre corps humain est aussi radioactif, il s'y passe 10000 désintégrations de potassium par seconde...

    C'est bien de s'inquiéter sur le nucléaire et de poser des questions, encore faut-il être un minimum rationnel
    Ne confondons pas tout, la radioactivité naturelle n'a rien à voir avec la surexposition liée aux rejets de la Hague dans la mer et dans les airs au large du Cotentin. Peut-on comparer la radioactivité naturelle avec la radioactivité dégagée dans l'atmosphère par un crash d'avion sur une centrale nucléaire ?

  13. #12
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Ne confondons pas tout, la radioactivité naturelle n'a rien à voir avec la surexposition liée aux rejets de la Hague dans la mer et dans les airs au large du Cotentin. Peut-on comparer la radioactivité naturelle avec la radioactivité dégagée dans l'atmosphère par un crash d'avion sur une centrale nucléaire ?
    De 1°), ça n'a jamais été prouvé ni mesuré (les "scientifiques" de Greenpeace je me méfierai de leur compétences tout de même)
    de 2°) ha bon ?? quelle est la différence entre radioactivité naturelle et "artificielle" alors ? (curieux de lire la réponse).

    Quant à la radioactivité dégagée par une centrale nucléaire frappée par un avion, je te répondrai catégoriquement : en France ça sera 0 (le reacteur est protégé, rien n'en sortira).

  14. #13
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    C'est dingue comme ce discour peut me faire penser à un discours écologiste complètement contradictoire avec eux même.

    Quand on fait des barrage hydroélectriques, tout le monde gueule parce qu'un village va etre inondé ou que 1 hectare de foret va disparaître
    Quand on veut créer des générateurs à partir de marémotrices, pareil, les pauvres poissons ne s'en remettraient pas
    Si on veut mettre des éoliennes, ca défigure le paysage
    Les panneaux solaire c'est bien mais ça a un rendement minable (pour le moment).

    Les discours écolos je veux bien, mais dans ces cas là propose une solution... on pédale tous en mettant des dynamos sur nos vélos d'appartement ?
    Qui a dit que les écolos étaient contre les barrages, la marémotrie, la géothermie, les panneaux solaires, les éoliennes ? Ça doit être une minorité, en tout cas je me demande bien ce qu'ils proposent. N'entrons pas dans la caricature.


    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Nous vivons déjà dans un dépotoir. Et le nucléaire y contribue pour une partie ridiculement faible pour le moment. Métaux lourds, molécules de synthèses trop lentement dégradables, déchets de construction, ou tout simplement les emballages...
    Mais on est entièrement d'accord. Il est plus que temps de sortir notre tête du sable.

  15. #14
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Si tu veux mon avis, la pollution radioactive est négligeable face aux pollutions toxiques des industriels, des dégazages sauvages et autres pratiques douteuses.

    Au lieu de se pencher sur la question du "arrêtons l'EPR" etc, penchons nous plus sur les vrais problèmes.

  16. #15
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    De 1°), ça n'a jamais été prouvé ni mesuré (les "scientifiques" de Greenpeace je me méfierai de leur compétences tout de même)
    Quels a prioris ! En tout cas, si vous voulez mettre vos a prioris de côté pour quelques minutes...

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    quelle est la différence entre radioactivité naturelle et "artificielle" alors ? (curieux de lire la réponse).
    Le taux (dans le cas où il s'agit d'une catastrophe nucléaire, où je le rappelle, le risque zéro n'existe pas).

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Quant à la radioactivité dégagée par une centrale nucléaire frappée par un avion, je te répondrai catégoriquement : en France ça sera 0 (le reacteur est protégé, rien n'en sortira).
    Sans commentaires. Stupéfait par la réponse.

  17. #16
    jecario

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    L'article ne m'a en rien convaincu, parce que les seules sources citees sont un journal edite par l'auteur (ou ses collegues). L'objectivite n'est donc pas de mise et les informations, jusqu'a preuve du contraire, ne sont pas fiables.

    Sans commentaires. Stupéfait par la réponse.
    Stupefait ? Pour quelle raison ?

  18. #17
    jecario

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Si l'électricité était beaucoup plus cher, les gens et les entreprises feraient bien plus attention. Le problème c'est que les gens veulent toujours le moins cher, sans se soucier de l'environnement.
    Je doute que les entreprises prennent plaisir a gaspiller leurs ressources

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Comment faisaient nos ancêtres ?
    Lesquels ? Ceux qui tiraient leur energie des centrales a charbon ? Ceux qui cultivaient avec un soc tire par un cheval ? Ceux qui s'eclairaient au gaz ? Ceux qui traversaient l'Atlantique en une semaine ?

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Pas question de revenir à la lampe à huile mais ont peut avoir un juste milieu.
    Propose, on t'ecoute !

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Ça m'étonne ce genre de commentaire. En tout cas, la réponse est simple: plus personne ne pourra jamais creuser dans cette région où on a entreposé ces cochonneries.
    Il n'y a pas de mines d'or dans le coin et il me semble que ce n'est pas simplement entrepose a 10 m sous terre !

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Et imaginons que nous décidions de continuer avec le nucléaire pendant des siècles, il va y avoir des entrepos de déchets nucléaires sur tout le territoire ?
    Pour les siecles a venir, on parle de la FUSION.

  19. #18
    invité576543
    Invité

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Mais on est entièrement d'accord.
    Pas vraiment. Perso, j'accepterais sans problème plus de nucléaire pour être débarrassé des autres pollutions.

    Cordialement,

  20. #19
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par jecario Voir le message
    Je doute que les entreprises prennent plaisir a gaspiller leurs ressources
    Ça dépend qui on entend par "entreprises". Les patrons ne se font pas un malin plaisir à gaspiller les ressources, mais les salariés qui laissent les lumières allumées, le chauffage à fond avec les fenêtres ouvertes ou la clime dans les locaux où le collègue est en vacances, etc...

    Citation Envoyé par jecario Voir le message
    Propose, on t'ecoute !
    Éolienne, PV, géothermie, barrages hydroliques, marémotrie, etc... On n'a que l'embarras du choix. En regroupant le tout on a un flux éléctrique continu et de sources variées. Il suffit d'y mettre le prix.

  21. #20
    FC05

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    ... hydrolique ... comme c'est drôle !

    Tu me fais penser à un gars qui avait installé des panneaux solaires et une éolienne sur son voilier ... a priori, si on regarde les puissance nominales, il avait de quoi tenir largement. Sauf qu'après deux jours sans vent ni soleil (ce qui n'arrive JAMAIS), ses batteries à plat, il du mettre en route son groupe électrogène. En clair, il avait de quoi fournir 3 fois la puissance dont il avait besoin ! Donc si on veut utiliser les énergies aléatoires, il faut en secours les installations capables de fournir l'énergie dont on a besoin à la demande !

    Compter sur la statistique en disant que toutes les sources aléatoire ne peuvent s'éteindre en même temps revient à confondre deux mots : impossible et improbable ! Mais ça dépasse l'entendement de certaines personnes.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  22. #21
    jecario

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Ça dépend qui on entend par "entreprises". Les patrons ne se font pas un malin plaisir à gaspiller les ressources, mais les salariés qui laissent les lumières allumées, le chauffage à fond avec les fenêtres ouvertes ou la clime dans les locaux où le collègue est en vacances, etc...
    Tu connais ISO 14001 ?

  23. #22
    lft123

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Oui enfin ISO 14001 est une norme, elle a certes le mérite d'exister, mais le système de management environnemental peut tout à fait ne pas prendre en compte le fait de laisser les lampes allumées nuit et jour, surtout si l'entreprise est autosufisante en électricité

  24. #23
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Extrait du fameux site :

    Citation Envoyé par site
    Dans des documents à diffusion restreinte, contenant des tables de contamination des nappes phréatiques, on trouve des résultats intéressants pourtant. De février 1982 à février 1986, les teneurs en tritium (7) varient entre 140 000 Bq/l et 440 000 Bq/l (8) selon les piézomètres (9) les plus marquants, où les prélèvements ont été faits. A titre de comparaison, on trouve habituellement moins de 1 Bq/l de tritium dans l'eau ; il provient des essais nucléaires atmosphériques
    Citation de wikipedia (vérifiable par le lien) :

    "Selon la CRIIRAD (1995), l'eau de pluie polluée par les tests nucléaires et par le tritium naturel est susceptible de contaminer les nappes phréatiques jusqu'à 4 Bq/l. Au delà, on peut suspecter qu'une autre source de tritium soit en cause, avec certitude au dessus de 7 Bq/l."

    C'est plus une contamination par la COGEMA là, c'est un Tchernobyl souterrain que vous nous avez trouvé...

    Citation Envoyé par site
    L'image de marque du nucléaire français, sûr et propre, risquait d'en prendre un coup.
    Sciences mises à part, ce n'est pas ce que j'appelle de l'objectivité...

    Citation Envoyé par site
    Ainsi, dans le puits et le lavoir d'une ferme de Digulleville, on trouve du Cs137 dans les sédiments à des taux qui dépassent les valeurs habituelles
    Le césium est à l'état naturel dans le granite. Quelle est la composition des pierres du puit et du lavoir ? Ces éléments n'étant pas donnés, trouvez-vous une étude scientifique sérieuse comme à l'origine de ce résultat ?

    J'ai une semblant de question : les déchets sont sous conteneur scellés, passés au Geiger avant de partir et en arrivant, les déchets sont extraits en salle hermétique, sous reseau d'air fermé, est coulé dans du béton dans d'autres conteneurs, repassés au Geiger et re-noyés dans du béton.
    Expliquez moi comment les déchets se retrouvent dans une ferme à 50 bornes de là ?


    Je répète ce que j'ai déjà dit, la radioactivité naturelle est nettement à la radioactivité dégagée par les centrales & usines de retraitement. Le taux naturel dépend de beaucoup de choses, ce qui explique que les taux varient (Le tritium dans l'eau est déjà présent naturellement, s'il pleut plus l'eau en contiendra plus car plus d'alluvions etc). Personnellement c'est pareil, je me poserai plus de questions quant à la nocivité du nitrate se retrouvant dans les nappes due aux agriculteurs....



    PS : pour la route
    Citation Envoyé par site
    Perdue tout au bout de la presqu'île du Cotentin
    C'est dans ce coin que je passais mes vacances (et aux dernières nouvelles je ne suis pas mutant), ce n'est ni perdu ni une presqu'île...

  25. #24
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    ... hydrolique ... comme c'est drôle !

    Tu me fais penser à un gars qui avait installé des panneaux solaires et une éolienne sur son voilier ... a priori, si on regarde les puissance nominales, il avait de quoi tenir largement. Sauf qu'après deux jours sans vent ni soleil (ce qui n'arrive JAMAIS), ses batteries à plat, il du mettre en route son groupe électrogène. En clair, il avait de quoi fournir 3 fois la puissance dont il avait besoin ! Donc si on veut utiliser les énergies aléatoires, il faut en secours les installations capables de fournir l'énergie dont on a besoin à la demande !

    Compter sur la statistique en disant que toutes les sources aléatoire ne peuvent s'éteindre en même temps revient à confondre deux mots : impossible et improbable ! Mais ça dépasse l'entendement de certaines personnes.
    N'exagéreons rien. Il suffit de se donner les moyens. On peut très bien être en suréquipement, comme ça si on n'a pas un poil de vent, et du temps pluvieux, on a quand même une armée d'usines marémotrices et de centrales géothermiques. Il suffit se bien calculer et de s'en donner les moyens.

  26. #25
    dperez

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    C'est dans ce coin que je passais mes vacances (et aux dernières nouvelles je ne suis pas mutant), ce n'est ni perdu ni une presqu'île...
    Tu as de la chance. Il y a une recrudescence des cas de leucémie pour les gens qui y vivent.

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Je répète ce que j'ai déjà dit, la radioactivité naturelle est nettement à la radioactivité dégagée par les centrales & usines de retraitement.
    J'aimerais avoir des sources. D'après tout ce que j'ai lu jusqu'à présent, c'est tout le contraire pour les usines de retraitement.

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Personnellement c'est pareil, je me poserai plus de questions quant à la nocivité du nitrate se retrouvant dans les nappes due aux agriculteurs....
    Tout-à-fait. L'un n'empêche pas l'autre. La pollution aux nitrates est aussi préoccupante.

  27. #26
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Bien plus à mon avis, que ce soit du point de vue toxicologique que cancerologique.

    L'été de l'année dernière il a fait chaud, c'est sans doute parce que j'ai laissé la bougie de ma chambre allumée (bon c'est exagéré mais c'est pas franchement loin...)

  28. #27
    le poisson

    Wink Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Quelques reflexions:

    c'est toujours amusant de voir comme ce theme est toujours "explosif".

    pour le nucleaire, ne soyons pas naif c'est effectivement un danger environnemental d'un autre ordre qu'une centrale au charbon puisque ca ne recrache pas de CO2 (ou du moins bien moins, faut-il encore prendre en compte tous les parametres) mais quand meme
    mais faut encore gerer des dechets, qui pour les curieux sont classes selon trois niveaux d'activite. les plus bas (B et C), ca va a peu pres, enfin aux dernieres nouvelles !
    reste la categorie reine la A, le combustible et (n'oublions pas) l'installlation qui l'a recue,
    la soution francaise, ce sont de les figer dans des blocs de verre avant de les stocker sous terre a jamais ! le hic ce sont les effets de cascade a l'interieur du materiau, vous chauffez le bloc de l'interieur. c'est un tres vieux probleme (au debut on avait le meme probleme avec les cuves des reacteurs et beton des centrales voir Tchernobyle), a peine resolu, le verre nucleaire francais resiste bien mais sur quelle echelle de temps. et cette solution est envisage pour le combustible mais que fait-on de l'enceinte ?

    maintenant juste pour la contradiction, et les energies renouvables. ?

    j'aimerais tout d'abord que sur un forum de physique on arrete d'accoler ces deux termes ou alors on abolit a jamais la thermo. l'energie n'est (et ne sera) jamais renouvelable !

    bon les eoliennes, c'est tout sauf miraculeux, parce que:
    leur electricite ne peut-etre envoyee sur un reseau comme ca, elle doit etre regulee d'abord, et donc necessite la presence d'une autre source d'electricite pour faire en gros "tampon".
    les pales de ces cheres eolienes ne sont pas recyclables, en gros ca fait aussi des dechets a tres tres tres longues duree de vie (certes infiniment moins nocif pour la sante qu'une bonne dose d'uranium !!!).

    le voltaique du meme genre:
    rendement qui progresse mais n'est pas encore genial
    recyclage tres difficile et surtout tres couteux.

    pour le reste : (malheureusement) marginale

    la bonne question a se poser serait peut-etre de se demander qu'elle est le cout de l'energie ? On appuie sur le bouton sans se poser la moindre question. Comme on tourne le robinet d'ailleurs.

    Une solution : diversifier les sources pour essayer de minimiser les effets "negatifs" et reflechir (collectivement) a l'optimisation de nos depenses energetiques : de la construction de l'unite de production a sa fermeture en pasant par son usage !!!!

    Pour le reste de toute facon dans 5 milliards d'annee il restera plus rien... sauf La star Ac voyageant vers les confins de l'univers !!!!!!!

  29. #28
    FC05

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  30. #29
    Eltonio

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    La surface goudronnée des Etats Unis en panneaux solaires suffirait à couvrir tous les moyens energetiques mondiaux. Mais c'est vrai qu'il n'yaurait pas le "fond" de reseau, une base stable de production d'electricitéque fournissent les centrales.

    Il reste le probleme de la nuit, et la ca coince : comment stocker l'electricité ? Dans quelques années on pourra surement la stocker sous forme d'hydrogene, pour l'instant ...

    Et puis il y'a le cout ...

  31. #30
    obi76

    Re : Les déchets nucléaires ont-ils vraiment une demie-vie de 4,47 milliards d’années

    Disons que statistiquement, si on en couvre une gigantesque surface par-ci par-là à travers le monde, on pourra en tirer une énergie moyenne, quitte à en stocker une partie en cas de diminution significative de la production...

    Pour moi le solaire c'est l'avenir, mais pas maintenant (pas assez bon rendement)

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les animaux ont-ils une conscience ?
    Par Shilong dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 353
    Dernier message: 21/07/2010, 23h34
  2. Actu - Les oiseaux migrateurs ont-ils une carte dans la tête ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/11/2007, 14h40
  3. les saignements hors période ont ils une raison?
    Par Dimi dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/08/2006, 16h29
  4. Les centrales nucléaires déversent de l’eau chaude non conforme dans les rivières
    Par christ dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 95
    Dernier message: 12/08/2006, 21h52