couche limite
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

couche limite



  1. #1
    tenocnoc

    couche limite


    ------

    bonsoir
    quand on parle de couche limite on ne dit pas par quel phénomène les molécules proches de la paroi sont immobilisées;ne serait-ce pas du a la capacité qu'auraient les solides a transformer toute énergie cinétique en photons(inopérants point de vue pression) ?
    la pression d'un gaz sur un paroi serait alors un phénomène dynamique;l'energie cinétique des molécules étant absorbée en continu par la paroi qui rayonne vers le gaz un flux de photons qui réchauffent le gaz dans sa masse.
    parcontre dans un venturi, les gaz accélérés n'ayant plus d'agitation perpendiculaire a leur vitesse, ceuxci ne peuvent plus réchauffer la couche limite;cela entrainerait une diminution du flux d'énergie cinétique vers la paroi(donc de la pression) qu'en pensez- vous?

    -----

  2. #2
    invitee6ea268a

    Re : couche limite

    Bonjour,

    Je ne comprends pas :
    "quand on parle de couche limite on ne dit pas par quel phénomène les molécules proches de la paroi sont immobilisées;ne serait-ce pas du a la capacité qu'auraient les solides a transformer toute énergie cinétique en photons(inopérants point de vue pression) ?"

    Personellement, je n'ai jamais introduit un quelconque photon lorsque j'ai fait de l'aerodynamique, peut etre parce que je ne suis pas allé assez loin...

    Par contre, lorsque vous dites que les molecules proches de la paroi sont immobilisées, c'est vrai en un sens. Lorsque nous considerons des fluides visqueux, nous prenons toujours comme condition que la vitesse du fluide sur la paroi est nulle. On dit que le fluide adhere à la paroi. C'est donc les frottements qui font que les molecules de fluides ont une vitesse nulle sur les paroi.
    Le profil de vitesse part donc de 0 pour arriver à la vitesse infinie amont. Une fine partie dans laquelle l'ecoulement est turbulent est appelé couche limite.

    Je ne suis vraiment pas sûr qu'on puisse associer des phenomenes d'absrption/emission de photon à des phenomenes aeros... en tout cas j'en ai jamais entendu parler.

  3. #3
    f6bes

    Re : couche limite

    Bjr Tenocnoc,
    Que veux tu dire par là: "..transformer toute énergie cinétique en photons.."
    Petit rappel: les PHOTONS sont des ondes électromagnétiques !
    Qu'appelles tu "photons" dans ton cas ?
    Bonne journée

  4. #4
    invite9c9b9968

    Re : couche limite

    Citation Envoyé par tenocnoc Voir le message
    bonsoir
    quand on parle de couche limite on ne dit pas par quel phénomène les molécules proches de la paroi sont immobilisées;ne serait-ce pas du a la capacité qu'auraient les solides a transformer toute énergie cinétique en photons(inopérants point de vue pression) ?
    Bonjour,

    Deux choses :

    _ comme mes collègues, je ne vois pas ce que les photons viennent faire ici

    _ la pression c'est un flux de quantité de mouvement ; un photon a une quantité de mouvement, donc peut tout à fait exercer une pression (on appelle ça la pression de radiation d'ailleurs)

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    tenocnoc

    Re : couche limite

    voilà
    dans le mème ordre d'idées, on pourrait expliquer que ,si on agite un liquide contenant des grains d' un solide(cela dans l'impesanteur d'un satellite artificiel terrestre) on observe l'agglomeration de ces grains cela est du au fait que les grains absorbant l'energie cinetique ( du fluide)qui vient vers eux ,ils vident le fluide situé entre deux grains de son énergie cinétque dans cette direction, ce qui permet au fluide de s'échapper perpendiculairement a l'axe grain grain,
    . avec pour résultat un rapprochement des grains par une sorte de succion?

  7. #6
    inviteca4b3353

    Re : couche limite

    Une fine partie dans laquelle l'ecoulement est turbulent est appelé couche limite.
    C'est vraiment un écoulement turbulent dans ce cas ? Comme la vitesse est proche de zéro dans cette à cause de la domination des forces de frottement sur l'écoulement, j'aurai tendance à dire que c'est plutot laminaire dans la couche limite, non ?

  8. #7
    tenocnoc

    Re : couche limite

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr Tenocnoc,
    Que veux tu dire par là: "..transformer toute énergie cinétique en photons.."
    Petit rappel: les PHOTONS sont des ondes électromagnétiques !
    Qu'appelles tu "photons" dans ton cas ?
    Bonne journée
    bonjour
    mes photons ,ce sont les ondes electromagnétiques qu'émet tout objet chaud.
    je pense que dans un gaz l'énergie des photon change de nature, ce qu'on appele l'énergie cinétique(sans perterincipe de Noether);et que le processus invers est bien réel.

    donc en situation réelle, (gaz sous pression dans une enceinte) les deux voies sont actives et en équilibre (si adiabatique).



    qu'en pensez vous?

  9. #8
    inviteca4b3353

    Re : couche limite

    mes photons ,ce sont les ondes electromagnétiques qu'émet tout objet chaud.
    La temperature d'un objet n'est pas son énergie cinétique moyenne (ou macroscopique) mais l'énergie associée aux fluctuations (microscopique) d'énergie cinétique, ce qu'on appelle vulgairement l'agitation thermique.
    Donc un corps chaud, ne signifie pas un corps qui va vite mais un corps localement ou microscopiquement agité.

    Bref a priori donc la température (et le rayonnement infra-rouge associé) n'a aucun effet sur la vitesse d'écoulement (en première approximation).

  10. #9
    tenocnoc

    Re : couche limite

    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    La temperature d'un objet n'est pas son énergie cinétique moyenne (ou macroscopique) mais l'énergie associée aux fluctuations (microscopique) d'énergie cinétique, ce qu'on appelle vulgairement l'agitation thermique.
    Donc un corps chaud, ne signifie pas un corps qui va vite mais un corps localement ou microscopiquement agité.

    Bref a priori donc la température (et le rayonnement infra-rouge associé) n'a aucun effet sur la vitesse d'écoulement (en première approximation).
    il y a aussi un phénomène qui n'est pas expliqué dans le théorème de bernouilli: comment l'énergie cinétique isotrope dans un gaz au repos(egale dans toutes les directions) devient uni-directionnelle(dans le sens du déplacement) quand la pression devient nulle sur la paroi?


    une explication serait un recyclage de l'énergie cinétique dirigée vers la paroi jusqu'a epuisement ( cela a la vitesse du son pour l'energie cinétique ,et a la vitesse de la lumière pour le rayonnement pariétal)

  11. #10
    inviteca4b3353

    Re : couche limite

    comment l'énergie cinétique isotrope dans un gaz au repos(egale dans toutes les directions) devient uni-directionnelle(dans le sens du déplacement) quand la pression devient nulle sur la paroi?
    Déjà une énergie est un nombre, et n'a donc pas d'orientation dans l'espace, attention à l'emploi du terme isotrope donc.

    Si le gaz est "au repos", l'énergie cinétique (moyenne) est nulle. Bref il n'y a pas d'écoulement. Maintenant si tu introduis un gradient (une variation spaciale) de pression, alors le gaz va s'écouler dans la direction de ce gradient, et avoir une énergie cinétique non-nulle.

    Bref si n'est pas bien méchant à comprendre. Objet au repos, pas d'énergie cinétique, j'applique une force pour le mettre en mouvement, et hop l'objet en question acquiert une énergie cinétique (grosso modo égale au travail que j'ai du fournir pour appliquer ma force, en négligeant les pertes éventuelles).

    une explication serait un recyclage de l'énergie cinétique dirigée vers la paroi jusqu'a epuisement ( cela a la vitesse du son pour l'energie cinétique ,et a la vitesse de la lumière pour le rayonnement pariétal)
    Désolé mais ca pour moi c'est du charabia sans aucun intérêt.

  12. #11
    inviteb836950d

    Re : couche limite

    juste un petit détail KB ce que tu appelles énergie cinétique moyenne, c'est l'énergie cinétique du centre de masse ?

  13. #12
    inviteca4b3353

    Re : couche limite

    juste un petit détail KB ce que tu appelles énergie cinétique moyenne, c'est l'énergie cinétique du centre de masse ?
    oui. Je voulais juste préciser que chaque molécule à une énergie cinétique propre, mais qu'en moyennant les vitesses de chacune, l'énergie cinétique totale du gaz sans écoulement est zéro.

Discussions similaires

  1. Epaisseur couche limite
    Par invitee3cdf545 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/10/2007, 22h55
  2. Turbine et couche limite
    Par invite6910b53c dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/09/2007, 10h57
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 29/10/2006, 06h56
  4. couche limite (dynamique des fluides)
    Par coconet dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2006, 23h17
  5. couche limite atmosphérique
    Par invite7928608b dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/06/2006, 10h09