Discussion fermée
Page 4 sur 4 PremièrePremière 4
Affichage des résultats 91 à 115 sur 115

Physique : science fondamentale ou virtuelle ?



  1. #91
    Makalu

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?


    ------

    Bonjour,

    Avant de remettre en question des théories bien établies, il faut au moins les connaître!

    -----

  2. #92
    Konrad

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Agel
    "h est quantum d'action" dis-tu, et tu précises : "action indivisible". Cette action peut être indivisible pour au moins deux raisons. La première est celle que tu évoque et qui probablement est la bonne. La deuxième raison (possibilité) consiste à dire, que la fréquence étant (pas de qualificatif) un nombre entier de périodes, l'énergie de l'onde EM en est donc tributaire. Entre deux fréquences, il y a au minimum une période d'écart.
    Ce paragraphe ne veut strictement rien dire, car tu n'écoute toujours pas ce que les gens te disent. Cherche un bouquin de physique ondulatoire, trouve quelqu'un qui aura la patience de t'expliquer les notions de fréquence/période/vecteur d'onde/etc., paske moi après une dizaine de posts sur le sujet je lâche l'affaire...........


    Citation Envoyé par Agel
    On peut partant de cette analyse, s'interroger et se demander si la non-linéarité de l'énergie est dus aux effets quantum de h, ou bien si h n'en serait pas une résultante. En d'autres thermes, qui fait quoi ? Est ce h qui détermine la période, ou bien h résulte de l'écart minimum d'une période qui existe entre deux fréquences, ou alors cet écart de périodes est dut à h
    Par "non linéarité" de l'énergie, tu voulais sans doute dire "non continuité" (la non-linéarité c'est autre chose).

    Cela a sûrement déjà été dit, mais la quantification de l'énergie (le fait qu'elle ne puisse pas varier de manière continue mais fait des "sauts") n'existe que pour les systèmes liés. Il ne faut pas croire que c'est une propriété générale de l'énergie ! L'énergie peut être dans certains cas parfaitement continue, et dans ces cas-là on ne fait évidemment pas intervenir la constante de Planck h.

    C'est donc bien h qui est responsable de la quantification de l'énergie pour les systèmes liés, et non pas "l'inverse".
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  3. #93
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Konrad


    par exemple tu peux dire que c'est l'action associée à un électron qui passerait d'un niveau d'énergie à un niveau plus bas. En faisant cela il perd une énergie E, sous la forme d'un photon. A ce photon on peut associer une fréquence v telle que :

    v = E/h
    Reprenons ton (inter) précédent : Que l'énergie rayonnante soit issue d'un "mouvement" électronique est incontestablement "vrai". Le comment est lui théorique et invérifié. La théorie prévoit (comme tu le souligne) qu'un système passe d'un état d'énergie E1 à l'état E2, au cours de cette transition le système perd ou gagne une énergie égale à celle du photon :

    [E2 – E1] = E = hv

    d'où on extrait la fréquence v par la relation inverse :

    v = E / h

    et la durée d'une période de la fréquence comme ci dessous :

    soit une période temporelle de l'onde : t = h/E.
    et en partant de t on déduit l'unité temporelle (1) de la fréquence v par :

    1 = t.v ; ou 1 et t sont exprimés en seconde

    À ce stade il y a de quoi être dubitatif. Il y a apparemment des contradictions. La première de celles-ci concerne l'état d'énergie [E2 – E1] = hv. Si cette énergie est l'énergie du photon, alors le photon a la dimension temporelle de la fréquence. Nous savons que cela et faut ! L'énergie rayonnante est, de toute évidence, tributaire de la période de l'onde et non pas de sa fréquence. On peut d'ailleurs le déduire de l'expression [E2 – E1] = hv qui de toute évidence est fausse ! Car s'il n'en été pas ainsi, cela signifierait que le mouvement de l'électron créerait une fréquence alors que celui-ci ne crée qu'une période. L'onde lumineuse n'est pas une onde entretenue, l'énergie pouvant être "véhiculée" par un petit train de périodes sinusoïdales, voire par une seule.

    Cordiales poignées de mains,
    Agel


    Fréquence : Phys. Nombre de vibrations par unité de temps dans un phénomène périodique.

    (c) Larousse.

  4. #94
    Coincoin

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    L'énergie rayonnante est, de toute évidence, tributaire de la période de l'onde et non pas de sa fréquence
    Sauf que la période de l'onde et sa fréquence sont deux façons de voir la même chose. On peut déduire l'un de l'autre sans problème.

    cela signifierait que le mouvement de l'électron créerait une fréquence alors que celui-ci ne crée qu'une période
    Encore une fois, l'un ne va pas sans l'autre... Si tu crées un cycle de sinusoïde, il aura une certaine durée (la période) mais aussi une certaine fréquence (égale à l'inverse de la période).
    Encore une victoire de Canard !

  5. #95
    Konrad

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Agel
    soit une période temporelle de l'onde : t = h/E.
    et en partant de t on déduit l'unité temporelle (1) de la fréquence v par :

    1 = t.v ; ou 1 et t sont exprimés en seconde
    Tu as un vrai problème avec l'analyse dimensionnelle... Le "1" dans ta formule n'est pas exprime en seconde, il n'a pas d'unité puisque tu multiplies des secondes (un temps t) par l'inverse d'une seconde (l'inverse d'un temps t, autrement dit une fréquence, en Hertz ou 1/secondes). Tu obtiens seconde/seconde, ce qui est bien sans unité.

    Cela lève toutes les contradictions supposées.


    Citation Envoyé par Agel
    Fréquence : Phys. Nombre de vibrations par unité de temps dans un phénomène périodique.

    (c) Larousse.
    Précisément. Fréquence et période sont donc bien liés, ils sont indissociables. Et pour enfoncer le clou, si tu multiplies une période par sa fréquence associée, tu obtiens 1 qui est un chiffre sans dimension.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  6. #96
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    salut,

    Citation Envoyé par Coincoin
    Sauf que la période de l'onde et sa fréquence sont deux façons de voir la même chose. On peut déduire l'un de l'autre sans problème.
    Oui et non, l'une, la fréquence, désigne une quantité dans une unité de temps. La seconde, la période, est l'une des unités de la quantité. Effectivement, l'une détermine les caractéristiques de l'autre, puisque la durée d'une unité est dépendante de la quantité.

    Citation Envoyé par Coincoin
    Encore une fois, l'un ne va pas sans l'autre... Si tu crées un cycle de sinusoïde, il aura une certaine durée (la période) mais aussi une certaine fréquence (égale à l'inverse de la période).
    C'est viens ça le sens de ma remarque. Telle quelle est définit avec:

    [E2 – E1] = hv

    L'énergie de niveau de l'électron donne l'énergie de la "quantité" et pas celle de l'unité.

    .

  7. #97
    Konrad

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Agel
    Telle quelle est définit avec:

    [E2 – E1] = hv

    L'énergie de niveau de l'électron donne l'énergie de la "quantité" et pas celle de l'unité.
    de plus en plus fort........
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  8. #98
    Coincoin

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Oui et non, l'une, la fréquence, désigne une quantité dans une unité de temps. La seconde, la période, est l'une des unités de la quantité
    Non... La période n'est pas dans la même unité que la quantité étudiée comme tu sembles le dire !
    Si je produis des patates toutes les 5 minutes, ma période est de 5 minutes, pas de 5 patates !
    Et ma fréquence de production de patates est de 0.2 min-1 (soit 0.00333... Hz), pas patate.min-1 ou autre...
    Encore une victoire de Canard !

  9. #99
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Coincoin
    Non... La période n'est pas dans la même unité que la quantité étudiée comme tu sembles le dire !
    Si je produis des patates toutes les 5 minutes, ma période est de 5 minutes, pas de 5 patates !
    Et ma fréquence de production de patates est de 0.2 min-1 (soit 0.00333... Hz), pas patate.min-1 ou autre...
    Navré!!! Si tu produits des patates (au singulier) toute les 5 minutes, tu as donc une fréquence de production qui se renouvelle toutes les 5 minutes, mais comme tu n'a pas quantifié ta production de patates. Donc tu obtiens une fréquence d'une valeur indéfinie.

    Fquence : Phys. Nombre de vibrations par unité de temps dans un phénomène périodique.

    (c) Larousse.

  10. #100
    Sephi

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    En fait je pense qu'Agel a mal compris l'expression "par unité de temps"

  11. #101
    Konrad

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    LOL Sephi je crois qu'on s'en est tous aperçus, le problème maintenant c'est comment lui faire comprendre...


    Prenons un autre exemple : un pendule simple : une masse accrochée au bout d'une ficelle. On commence à considérer le mouvement quand le pendule est dans sa position la plus à gauche, et on le lâche. Il descend, passe à droite, et arrive dans sa position la plus haute à droite, puis redescend, repasse à gauche et atteint de nouveau sa position la plus haute à gauche... Et ça recommence. Le fait que ça "recommence" signifie que c'est un mouvement régulier, qui a une certaine période. Cette période est le temps que met le pendule à effectuer ce mouvement périodique, autrement dit c'est le temps qui s'écoule entre deux moments successifs où il atteint la position la plus haute à gauche.

    Si le pendule met 2 seconde à faire l'aller-retour, alors la période associée est T = 2 s... C'est pas plus compliqué que ça.

    Quelle est la fréquence associée ? La fréquence est l'inverse de la période. Et rien d'autre ! Pour l'écrire mathématiquement :

    f = 1/T

    Ainsi si la période est de 2s, alors la fréquence est f = 1/2 Hz = 0,5 Hz...

    Si tu veux accrocher quelque chose de "physique" à la notion de fréquence, dis-toi que c'est le [I]nombre d'aller-retour[I] (sans unité) que le pendule effectue en 1 seconde, soit :

    f = Nombre d'aller-retour (sans unité) / Nombre de secondes

    Ici tu sais que le pendule fait 1 aller-retour en 2 secondes, donc :

    f = {1 (sans unité) / 2(en secondes) } Hz = 0,5 Hz

    ...et on trouve bien la même fréquence.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  12. #102
    Sephi

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    A mon avis, il comprend comme suit : "Fréquence = nombre de vibrations par unité de temps", avec le sous-entendu : "Fréquence = nombre de vibrations par unité de temps de fréquence". L'unité de temps renvoyant implicitement à la fréquence, comme s'il était défini par elle. Ce qui n'est pas le cas.

    Cette unité de temps n'existe pas en tant que durée, c'est une expression pour exprimer une sorte de "densité temporelle" ... la fréquence est alors une densité temporelle de vibrations, càd que multiplier la fréquence par un temps donne le nombre de vibrations se produisant pendant ce temps.

    Un jeune sage disait : Crier plus fort qu'un sourd est inutile : il aura toujours le dernier mot.
    Dernière modification par Sephi ; 11/12/2004 à 19h46.

  13. #103
    deep_turtle

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Bonjour,

    Une bonne cinquantaine de messages ont été consacrés à la clarification du concept de fréquence et de son unité physique, de sa différence avec une période, etc... C'était sans doute utile, mais tout a été dit sur ce sujet somme toute assez réduit.

    Afin de mettre fin à la pollution systématique de plusieurs fils par ce sujet, les interventions relatives à ce point seront désormais examinées avec soin par la modération, et celles qui ne présenteront pas un intérêt évident dans le contexte de la discussion en cours seront supprimées.

    En comptant sur votre compréhension,

    La modération.

  14. #104
    Coincoin

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Tiens Deep_turtle commence à se résigner... je crois que je ne vais pas tarder non plus... Mais essayons encore :
    Reprenons depuis le début. On a un phénomène périodique (une onde, une production de patates, une oscillation de pendule, etc...), c'est-à-dire qui se répète à intervalle de temps régulier. Il y a deux possibilités (équivalentes bien entendu) pour caractériser la périodicité du phénomène : soit on donne l'intervalle de temps séparant deux répétitions du phénomène (cet intervalle de temps est appelé période et son unité est celle d'un temps : seconde, minute, année...), soit on dit combien de fois le phénomène se répète par unité de temps (par exemple on dit : je produis 5 patates par minute). Cette grandeur est alors appelée fréquence. La fréquence dépend bien entendu de l'unité de temps choisie, et son unité est l'inverse de cette unité de temps (par exemple, j'ai dit que je produisais 5 patates par minute, donc ma fréquence de production est de 5 min-1 (min-1correspond à 1/min ou "par minute"), mais j'aurais pu tout aussi bien dire que j'en produit 300 par heure, donc ma fréquence est aussi égale à 300 h-1).
    Dernière modification par Coincoin ; 11/12/2004 à 20h18.
    Encore une victoire de Canard !

  15. #105
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Salut, J'ose espérai, que ce message ne sera pas censuré.

    Alors d'après vous tous, le SNES, les IUFM, le CEA… Seraient des organismes "qui n'ont rien comprit à la physique ? Et qui seraient Interdits de forum pour : "pollution systématique" !!!

    Lisez la suite et faite votre opignion.
    http://www.chimix.com/T-fiches/resume2.htm
    bac S : Aurélie 10/02
    La période d'un phénomène périodique est la durée au bout de laquelle le phénomène se répète identique à lui-même. On la note T et elle s'exprime en secondes (s).
    La fréquence d'un phénomène périodique représente le nombre de périodes par seconde. On la note généralement f, son unité est le hertz (Hz). La fréquence est l'inverse de la période.
    T(s) = 1/ f( Hz).


    http://www.e-scio.net/ondes/frequence.php3
    Longueur d'onde et fréquence

    Imaginez une onde sous forme d'une succession de vagues : exactement ce qui se passe quand vous lancez un caillou dans l'eau. On appelle longueur d'onde la distance qui sépare deux vagues successives.
    Imaginez maintenant que sur l'eau on mette un bouchon à flotter. Le passage de la vague va le faire monter et descendre alternativement. On appelle fréquence le nombre d'aller-retour qu'il fait pendant une seconde. La fréquence s'exprime en Hertz. Plus les aller-retours du bouchon sont rapides, plus la fréquence est grande.
    La fréquence et la longueur d'onde sont liées : la fréquence donne en fait le nombre de creux ou de bosses qui se succèdent en une seconde…
    La notion de fréquence et de longueur d'onde s'applique à toutes les ondes, y compris le son et la lumière.

    http://physique.paris.iufm.fr/lumiere/ondes.html
    Fréquence, célérité et longueur d'onde
    La fréquence N mesure le nombre de vibrations par seconde de la source; en général, un point atteint par l'onde vibrera avec la même fréquence que la source. La fréquence se mesure en hertz. 1Hz = 1 vibration par seconde.
    On appelle période T la durée (mesurée en secondes) d'une vibration entière.
    Si une source vibre avec la fréquence N sa période sera T = 1/N
    Par exemple,
    http://www.cea.fr/Fr/pedagogie/Ondes/Freq.htm

    Chaque onde électromagnétique est définie par sa longueur d'onde qui représente la périodicité spatiale des oscillations (distance entre deux oscillations maximales par exemple). Elle peut aussi être caractérisée par sa fréquence, c'est-à-dire le nombre d'ondulations faites par seconde. Une fréquence s'exprime en hertz (Hz). La longueur d'onde, qui est aussi la distance parcourue par l'onde pendant une période d'oscillation, est inversement proportionnelle à la fréquence.

    http://ceos.cnes.fr:8100/cdrom-00b2/...fr/chap1_f.htm
    Les deux paramètres importants d'une onde sont :
    · sa vitesse de propagation ; dans le vide, elle est égale à c = 3.108m/s (c est également appelé vitesse de la lumière)
    · sa longueur d'onde l. C'est la distance minimale entre 2 points de l'espace atteints par l'onde et pour lesquels E et B retrouvent les mêmes valeurs.
    De ces deux quantités nous déduisons la fréquence n :
    n = c / l (en Hz ou s-1) (Hz pour Hertz, s-1 pour cycles par seconde)

    Fréquence et longueur d'onde sont donc inversement proportionnelles. Une onde dont les vecteurs champ électrique et champ magnétique vibrent très vite est une onde haute fréquence, donc de courte longueur d'onde. Inversement une onde vibrant lentement est une onde basse fréquence et de grande longueur d'onde.
    Alors d'après vous tous, le SNES, les IUFM, le CEA… Seraient des organismes "qui n'ont rien comprit à la physique ? Et qui seraient Interdits de forum pour : "pollution systématique" !!!

    Sephi : A mon avis, il comprend comme suit : "Fréquence = nombre de vibrations par unité de temps", avec le sous-entendu : "Fréquence = nombre de vibrations par unité de temps de fréquence". L'unité de temps renvoyant implicitement à la fréquence, comme s'il était défini par elle. Ce qui n'est pas le cas.
    En fait je pense qu'Agel a mal compris l'expression "par unité de temps"

    Konrad :
    LOL Sephi je crois qu'on s'en est tous aperçus, le problème maintenant c'est comment lui faire comprendre...

    (Agel Tu as un vrai problème avec l'analyse dimensionnelle... Le "1" dans ta formule n'est pas exprime en seconde, il n'a pas d'unité puisque tu multiplies des secondes (un temps t) par l'inverse d'une seconde (l'inverse d'un temps t, autrement dit une fréquence, en Hertz ou 1/secondes). Tu obtiens seconde/seconde, ce qui est bien sans unité.

    Cela lève toutes les contradictions supposées.

    Précisément. Fréquence et période sont donc bien liés, ils sont indissociables. Et pour enfoncer le clou, si tu multiplies une période par sa fréquence associée, tu obtiens 1 qui est un chiffre sans dimension.

    Coincoin : Si je produis des patates toutes les 5 minutes, ma période est de 5 minutes, pas de 5 patates !
    Et ma fréquence de production de patates est de 0.2 min-1 (soit 0.00333... Hz), pas patate.min-1 ou autre...

    Deep_turtle : Une bonne cinquantaine de messages ont été consacrés à la clarification du concept de fréquence et de son unité physique, de sa différence avec une période, etc... C'était sans doute utile, mais tout a été dit sur ce sujet somme toute assez réduit.

    Afin de mettre fin à la pollution systématique de plusieurs fils par ce sujet, les interventions relatives à ce point seront désormais examinées avec soin par la modération, et celles qui ne présenteront pas un intérêt évident dans le contexte de la discussion en cours seront supprimées.

    En comptant sur votre compréhension,

    La modération.

    Coincoin : Tiens Deep_turtle commence à se résigner... je crois que je ne vais pas tarder non plus... Mais essayons encore :

    je produis 5 patates par minute). Cette grandeur est alors appelée fréquence. La fréquence dépend bien entendu de l'unité de temps choisie, et son unité est l'inverse de cette unité de temps (par exemple, j'ai dit que je produisais 5 patates par minute, donc ma fréquence de production est de 5 min-1 (min-1correspond à 1/min ou "par minute"), mais j'aurais pu tout aussi bien dire que j'en produit 300 par heure, donc ma fréquence est aussi égale à 300 h-1).

  16. #106
    deep_turtle

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    OK, un dernier et on arrête sur le sujet, ton message, Agel, nous donne à la fois une excellente conclusion et une référence pour tout rebond éventuel : il y est dit exactement ce qu'on te répète depuis des lustres, en effet une fréquence c'est des Hz, ou bien des s. Relis bien, il n'est dit nulle part que c'était autre chose, et surtout pas des Hz.s comme tu l'écrivais plus haut.

    Sans ironie aucune et pour dire des choses évidentes mais qui sont peut-être à l'origine du malentendu (?), quand on écrit qu'une unité est en Hz.s, ça ne veut pas dire que c'est des Hz, ou bien des s. Ca veut dire que c'est un produit (c'est le sens du ".") d'une quantité qui est exprimée en Hz et une autre exprimée en secondes... Quelque chose qui serait en Hz.s serait le produit d'une fréquence par un temps. Ca n'aurait sont pas d'unité...
    Dernière modification par Coincoin ; 12/12/2004 à 18h13. Motif: Enlevage des "-1"... Va te reposer, deep...

  17. #107
    deep_turtle

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Bonsoir à tou(te)s,

    Suite à un mp d'Agel m'accusant de mettre en place une "escroquerie intellectuelle et morale", un "mensonge inqualifiable" et de manquer de dignité, je tiens à faire une remarque personnelle (qui sera peut-être modérée, lisez-la vite...), au cas où ces remarques seraient le reflet d'un sentiment plus répandu. J'enlève donc ici ma casquette de modérateur pour dire à tout le monde que je ne suis pas venu sur le forum pour exercer un quelconque pouvoir, ni pour censurer des gens, etc... Je suis ici par plaisir, parce que j'aime la physique, parce que j'adore en discuter. Il peut m'arriver de ne pas comprendre les arguments des autres, de déformer leur pensée ou leurs paroles et je m'en excuse par avance. Mais une chose est sûre, je ne viens pas sur le forum pour qu'on remette en cause ma dignité. Dans le cas précis de cette discussion, je ne pense pas t'avoir manqué de respect, Agel, en essayant de clore la discussion qui commençait objectivement à s'éterniser. C'est presque drôle, si on en oublie le côté ridicule, d'en venir à se fâcher sur l'unité physique d'une fréquence.

    Alors voilà, ce soir ça ne m'intéresse plus de savoir ce que tu penses que les fréquences sont la même chose que des périodes ou si tout le monde a mal compris tes messages. J'abandonne. Je demanderai aussi aux autres modérateurs de s'occuper de ce fil, c'est promis je ne t'embêterai plus ici.

  18. #108
    Sephi

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Moi je trouve ça effrayant. En plus, ça gâche totalement le topic.
    Citation Envoyé par Agel
    Alors d'après vous tous, le SNES, les IUFM, le CEA… Seraient des organismes "qui n'ont rien comprit à la physique ? Et qui seraient Interdits de forum pour : "pollution systématique" !!!
    C'est toi qui n'a rien compris aux SNES, IUFM, CEA ...

  19. #109
    Konrad

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Non Deep_Turtle tu n'as rien fait d'offensant ici, pas plus qu'ailleurs d'ailleurs. Et personne d'autre non plus je ne pense pas. Et puis on n'est pas là pour se prendre la tête...

    Message destiné à Agel : les citations des organismes que tu fais disent des choses correctes, mais ce que tu dis est en complète contradiction avec tes sources. A moins que tout le monde ici ait mal compris tes propos (ce qui me semble fort peu probable vu le nombre de posts sur lesquels tout le monde a réagi), je te conseille de te remettre en cause et de mieux te pencher sur les sources que tu cites pour comprendre les notions liées à la fréquence.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  20. #110
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par dupo
    Pour répondre à la question de la démonstration de F=ma.
    J'avais ouvert topic à ce sujet il y alongtemps, et bien sûr la bonne démonstration est juste la preuve par l'expérience.
    Il y a tout un protocole à mettre en place, pour "voir" cette relation.
    Bien sûr, il ne faudrait pas demandé plus de précision, concernant, pourquoi la linéaité ? aurait on un terme en dérivée troisième de la position ?
    Car l'analyse est ici local, on fait appel à des dérivées, à des instant données, et ils seraient inextricable d'introduire des dérivées d'ordres supérieurs.

    tout ça pour dire, que encore une fois, certains se perdent dans un brouhaha théorique, et ne savent plus si c'est l'expérience qui confirme la théorie, ou la théorie qui retrouve l'expérience ou les deux.
    Ce message semble plaqué ici comme un emplâtre sur une jambe de bois. Est-il destiné à cacher l'autre ?
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  21. #111
    deep_turtle

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par Agel
    Ce message semble plaqué ici comme un emplâtre sur une jambe de bois. Est-il destiné à cacher l'autre ?
    Un peu de respect stp Agel. Dupo n'a rien à voir avec tes problèmes de modération. Il décide de réorienter la discussion vers un sujet plus intéressant. De quel droit juges-tu l'intérêt de son message pour l'ensemble de la communauté du forum ? Si j'étais dupo, j'attendrais des excuses de ta part.

    PS : bravo pour ta signature, on est enfin d'accord sur les unités...

  22. #112
    dupo

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    ben, salut agel, j'ai lu tes post, j'ai dit des trucs, mais vu que les derniers messages étaient des provocations de ta part, rien de constructif, la discussion physique m'a semble t il été interrompé quand chevrodier a essayé de te parler.
    J'ai repris ce qu'il a dit, pour faire le parallèle avec une relation comme E=hv, ce sont des relations fondamentales, mais je crois qu'il y a plusieurs niveau pour comprendre pourquoi on devrait écrire ces choses, et pas autres choses. Par exemple , pourquoi l'entropie augmente t 'elle ? c'est un postulat, mais, si on y regarde de plus près, c'est vrai que ça ne peut que être ça.

    De quel droit juges-tu l'intérêt de son message pour l'ensemble de la communauté du forum ? Si j'étais dupo, j'attendrais des excuses de ta part.

    allez agel, montre que tu es intelligent.

  23. #113
    Agel

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Citation Envoyé par dupo
    ben, salut agel, j'ai lu tes post, j'ai dit des trucs, mais vu que les derniers messages étaient des provocations de ta part, rien de constructif, la discussion physique m'a semble t il été interrompé quand chevrodier a essayé de te parler.
    J'ai repris ce qu'il a dit, pour faire le parallèle avec une relation comme E=hv, ce sont des relations fondamentales, mais je crois qu'il y a plusieurs niveau pour comprendre pourquoi on devrait écrire ces choses, et pas autres choses. Par exemple , pourquoi l'entropie augmente t 'elle ? c'est un postulat, mais, si on y regarde de plus près, c'est vrai que ça ne peut que être ça.



    allez agel, montre que tu es intelligent.
    Salut dupo,

    j'ai écrit, à l'attention de deep ce court message que je t'adresse.
    Donc, je te demande de bien vouloir m'excusé pour les suspicions injustifiées que j'ai pu avoir à ton égard. Ci-dessous, le texte qui à l'origine était destiné à deep_turtle.

    Oh! Oui si je commets un acte qui porte atteinte à la dignité d'autrui, je m'excuse plutôt deux fois qu'une. Mon orgueil passe après le respect que je dois aux autres. C'est ce que je nomme la dignité humaine.

    Ceci dit, je serai curieux de savoir pourquoi tu dis : "Il décide de réorienter la discussion vers un sujet plus intéressant." Cela veut donc dire que tu étais dans les petits secrets ! Le "sujet plus intéressent" aurait dut être l'objet de l'ouverture d'un nouveau débat non ?

    Arêtes de jouer, même à travers tes écrits, on devine l'embarras de tes pensées.
    bravo pour ta signature, on est enfin d'accord sur les unités...

    Et sur l'unité de temps d'une seconde de la fréquence…
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  24. #114
    vince

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    Le plancher du n'importe quoi ayant été franchi dans le sens descendant, ce débat passionnant s'arrête au beau milieu de la morne plaine de l'incompréhension...


  25. #115
    Rincevent

    Re : Physique : science fondamentale ou virtuelle ?

    les messages concernant F=ma ont été déplacés dans le fil "f=ma" autrefois ouvert par dupo.
    Dernière modification par Rincevent ; 15/12/2004 à 16h56.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

Page 4 sur 4 PremièrePremière 4

Discussions similaires

  1. Physique fondamentale ou Physique et applications ?
    Par Moltinou dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/06/2007, 16h07
  2. programme L1 physique fondamentale ?
    Par simonsen dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/08/2006, 10h51
  3. physique fondamentale...
    Par karatekator dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 29/06/2005, 09h16