Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Rayonnements d'une flamme



  1. #1
    lolo le bricolo

    Rayonnements d'une flamme

    Bonjour à tous

    SVP, est-ce que qq'un connait grosso-modo les pourcentages des rayonnements uv, visible et infrarouge d'une belle flamme pas bec bunsen mais plutot four d'incinération dans une atmosphère à environ 800-1000 °C ?

    Faisant une étude sur les risques liés aux travailleurs de ce type d'usine, il parait que les uv ( à quelles doses, fréquences, durée d'exposition ? mystère pour l'instant...) génèrent des cataractes de l'oeil.

    Merci pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Bonjour.
    Le spectre d'émission d'un four peut s'approcher à celui d'un corps noir. L'émissivité fait que la puissance totale rayonnée est plus faible. Mais la distribution spectrale est, grosso modo, la même.
    Un corps noir à 800 ou 1000°C ne rayonne pratiquement rien en UV. En tous cas beaucoup moins qu'une ampoule classique dont le filament est beaucoup plus chaud que le four. Les personnes travaillant sous un éclairage incandescent classique, seraient bien plus exposées que celles regardant un four.
    À ces températures, le rayonnement infrarouge est beaucoup plus important et gênant que le visible ou l'ultraviolet.
    Quant à l'influence des rayons UV sur les cataractes, première nouvelle. Je crois (mais je ne suis pas sur) que les UV sont absorbés par la cornée, et c'est pour cela que l'on risque des conjonctivites avec les UV.
    D'où sortez-vous cette information? Êtes-vous sur du sérieux de la source?
    Les cataractes affectent le cristallin et je croyais savoir qu'elles n'étaient pas dues à des causes externes.
    Au revoir.

  4. #3
    lolo le bricolo

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Le spectre d'émission d'un four peut s'approcher à celui d'un corps noir. L'émissivité fait que la puissance totale rayonnée est plus faible. Mais la distribution spectrale est, grosso modo, la même.
    Un corps noir à 800 ou 1000°C ne rayonne pratiquement rien en UV. En tous cas beaucoup moins qu'une ampoule classique dont le filament est beaucoup plus chaud que le four. Les personnes travaillant sous un éclairage incandescent classique, seraient bien plus exposées que celles regardant un four.
    À ces températures, le rayonnement infrarouge est beaucoup plus important et gênant que le visible ou l'ultraviolet.
    Quant à l'influence des rayons UV sur les cataractes, première nouvelle. Je crois (mais je ne suis pas sur) que les UV sont absorbés par la cornée, et c'est pour cela que l'on risque des conjonctivites avec les UV.
    D'où sortez-vous cette information? Êtes-vous sur du sérieux de la source?
    Les cataractes affectent le cristallin et je croyais savoir qu'elles n'étaient pas dues à des causes externes.
    Au revoir.
    Merci mais au juste, est-ce que 1-19-80% serait une bonne proportion entre l'uv, le visible et l'ir ?
    Quant à l'info sur la cataracte causée par les uv, ci-joint le lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cataracte_%28maladie%29

  5. #4
    obi76

    Re : Rayonnements d'une flamme

    C'est pas si simple, il y a 2 phénomènes qui interviennent pour l'émission de lumière par la combustion :

    La première c'est la réaction chimique elle même. Par exemple le bleu d'une flamme sont des photons émis par la recombinaison des radicaux. Ca dépend de ce que l'on brule et des espèces présentes lors de la combustion (pas simple). Ca reste en général négligeable (du point de vue rayonnement)

    La seconde c'est un rayonnement de corps noir des suies. Là c'est la température des gaz qui nous permettrons de trouver le spectre d'émission.

    Sans ces données on ne pourra rien faire.

  6. #5
    lolo le bricolo

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Bonjour mais stop ! On ne se prend pas le chou avec les suies, les corps noirs, les émissivités, les gaz,... On oublie également le four d'incinération. Ce que je veux savoir à la base, c'est sur un foyer (un tas de buches de bois par exemple pour faire très simple), à combien on peut estimer en pourcentage le rayonnement ir, visible et uv ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    obi76

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Je viens de te le dire......

  9. Publicité
  10. #7
    obi76

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Bon un peu plus d'explication...

    En admettant que la réaction chimique en elle même soit négligeable du point de vue rayonnement (quoique s'il y a des UV ça sera probablement là, il y a beaucoup de recombinaisons faisant intervenir des H+), le reste du rayonnement ce sont les suies qui sont chauffées au rouge (même jaune, voire blanc).

    Si on néglige tout ce qui peut émettre du rayonnement, alors à la question "en quelle proportion IR, UV et visible" je répond : 0,0 et 0

  11. #8
    LPFR

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Citation Envoyé par lolo le bricolo Voir le message
    Bonjour mais stop ! On ne se prend pas le chou avec les suies, les corps noirs, les émissivités, les gaz,... On oublie également le four d'incinération. Ce que je veux savoir à la base, c'est sur un foyer (un tas de buches de bois par exemple pour faire très simple), à combien on peut estimer en pourcentage le rayonnement ir, visible et uv ?
    Re.
    Dommage, je comptais prendre la peine de faire les calculs, mais vu que vous le prenez comme ça, je vais vous laisser les faire tout seul
    Adieu.

  12. #9
    obi76

    Re : Rayonnements d'une flamme


  13. #10
    lolo le bricolo

    Re : Rayonnements d'une flamme

    OK, j'ai bien compris pour le visible - mais ça je le savais avant- . Je crois que je confond un peu le rayonnement thermique et le rayonnement lumineux... et que sans plus de détails sur la nature des produits incinérés, je ne saurais jamais la part exacte des uv, ir et lumière.
    Merci pour tout, je vais me renseigner plus en détails.

  14. #11
    obi76

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Non mais ça reste estimable. je présume que le bois étant beaucoup constitué d'hydrocarbures, les principales recombinaisons hautement énergétiques se relient assez bien à la combustion du méthane.
    Ca te donnera une partie de ta réponse, mais pour le reste, plus les molécules qui réagissent sont grosses (et c'est sûrement le cas dans le bois, il ne faut pas oublier que c'est organique), plus généralement l'émission ira vers le rouge et l'IR.

    EDIT : je me suis mal exprimé. En fin de réaction tu aura des UV, pour le début (rouge ? IR ?) ça dépend de la taille et de la nature des molécules.

  15. #12
    Pera

    Re : Rayonnements d'une flamme

    Citation Envoyé par lolo le bricolo Voir le message
    il parait que les uv ( à quelles doses, fréquences, durée d'exposition ? mystère pour l'instant...) génèrent des cataractes de l'oeil.

    Merci pour vos réponses.
    Oui ca genere des coups de soleil aussi.
    J'en connais qui mettent des gants et des lunettes pour manipuler de l'ethanol, je te raconte pas comment c'est sympa l'apero chez eux.....

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 18/12/2007, 13h56
  2. Couleur d'une flamme
    Par Lao Tseu dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/12/2006, 11h07
  3. variation de la couleur d'une flamme
    Par MaëlleaJo dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/10/2006, 20h46
  4. La couleur d'une flamme (très urgent) .
    Par chrome VI dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/03/2006, 13h50
  5. Le bleu d'une flamme est la plus chaude?
    Par mauswiesel dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/12/2005, 10h22