Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

RMN impulsion RF



  1. #1
    icosum

    RMN impulsion RF


    ------

    Bonjour,

    Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi une impulsion RF ne possede pas une fréquence unique?

    Merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    icosum

    Re : RMN impulsion RF

    c'est quoi les lignes RMN "NMR lignes en anglais"
    pourquoi la réduction de la largeures des lignes RMN via la réduction du champ statique conduit à l'augmentation du signal !

  4. #3
    calculair

    Re : RMN impulsion RF

    Citation Envoyé par icosum Voir le message
    Bonjour,

    Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi une impulsion RF ne possede pas une fréquence unique?

    Merci.

    bonjour,

    un signal qui a une frequence unique est une onde sinusoidale qui a commencé il ya longtemps et qui durera longtemps.

    Plus la durée de cette onde se raccourci, et plus le spectre est riche.
    A la limitite si la durée est trés tres courte, le spectre de ce signal sera tre tres large

  5. #4
    icosum

    Re : RMN impulsion RF

    Ok merci ca commence à s'éclaircir dans ma petite tete.

    Peut etre que j'aurais d'autres question car je suis nul en traitement du signal!
    Merci

  6. #5
    CoucouHibou

    Re : RMN impulsion RF

    Bonjour,

    pour ta première question, je ne vois pas trop ce que tu veux dire. Une impulsion RMN "classique" (il y a pas mal d'impulsions différentes en RMN, mais celles auxquelles je suppose que tu penses sont les plus utilisées) correspond à une irradiation de l'échantillon pendant un temps très court avec un champ radiofréquence d'amplitude constante et de fréquence fixe (proche de la fréquence de Larmor).

    Donc l'utilisateur n'utilise qu'une seule fréquence pour exciter les spins mais comme l'impulsion est courte, les fréquences autres que la porteuse sont aussi présentes dans le signal excitateur.

    Je ne sais pas si tu as des notions de transformée de Fourier, mais si oui, pense à la TF d'un créneau unique. La TF d'une telle fonction est un sinus cardinal. Comme ton impulsion RF est un créneau (amplitude fixe, temps fini) de fréquence , alors sa transformée de Fourier est un sinus cardinal centré sur la fréquence et de largeur à mi hauteur où T est le temps d'impulsion (je met un relation de proportionnalité, non d'égalité car je ne suis pas sûr à 100% du facteur au dénominateur).

    Pour ta deuxième question, je ne vois pas trop ce que tu veux dire. Peux-tu donner la source où tu as trouvé ce "NMR lines".

    Je pense qu'il s'agit tout simplement des pics du spectre, qui sont caractéristiques du composé que tu étudies. Ces pics sont référencés par leur déplacement chimique. le déplacement chimique est caractéristique de certaines fonctions chimiques, comme les alcools, les aldéhydes etc.

    Bon courage, cordialement,

    Hibou

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    icosum

    Re : RMN impulsion RF

    Donc si je comprend bien un signal "onde sinusoide" qui a une courte durée dans le temps possedent une bonde passante large.

  9. Publicité
  10. #7
    icosum

    Re : RMN impulsion RF

    Excellent tous s'aiclaircie ! Mais comme tu dis la transformet de Fourrier permet de voir plus claire, au final le spectre est inversement proportionel à la durée ce qui est evident mais je vien de voir la porté.

    Au fait je suis entrain de bosser sur les gradiant de champ comment on fait pour définir une coupe la codé en phase et en fréquence.

    Pour la deuxieme question NMR lines je l'ai trouvé dans un article

    "Recently, it was demonstrated that NMR detection
    with an untuned SQUID magnetometer in considerably lower
    fields (microtesla) can be used to enhance both spectral resolution
    and signal-to-noise ratio (SNR). For a sample magnetization
    that is fixed, for example by prepolarization, the frequency-
    independent response of the untuned SQUID implies that the
    integrated intensity of the NMR lines is independent of B0
    . If the
    NMR linewidth is limited by magnetic field inhomogeneity,
    reduction of B0 narrows the NMR lines, thereby improving
    spectral resolution
    . Because the detector is untuned, the amplitude
    of the NMR peak grows, leading to improved SNR."

    Voici le lien si vous avez la patience
    http://www.sciencemag.org/cgi/reprin...486b5fd753b4a4

  11. #8
    icosum

    Re : RMN impulsion RF

    Oui t'as raison c'est les pics du spectre ! mais bon un autre truc m'échape si quelqu'un connait les SQUID.

    Le SQUID c'est un convertisseur de flux "flux tension" (d'apres mes connaissences") ils détecte les champ faible c'est pour cette raison qu'il est utilisé pour la RMN à bas champ.
    L'apport principale c'est que le champ statique qui sert de support à la pression des spin et de l'ordre du mT voir du µT (champ terrestre). ce qui se passe c'est que le flux est quantifié grace aux jonction josephson (qui se trouve de part et d'autre de la boucle formant le SQUID) le SQUID étant relié à une bobine qu'on appel Input Coil (par induction), l'Input est reliée en série avec la pickup coil qui elle mesure le signal de relaxation des spin (attenuation transversal lors de la préssésion libre FID, toujours par induction). Biensur le tous à bas température.

    Ce que je ne comprend pas c'est qu'on dit que le SQUID est indépendant en fréquence grace à ce procédé "input et pickup coil" ce qui lui permet d'avoir une meilleur sensibilité!

    Voici une partie d'un article qui traite du sujet:
    The dc SQUID consists of a superconducting
    loop interrupted at each of two points by a Josephson junction.
    When the SQUID is biased with a current Ib slightly above its
    critical current, the voltage across it is periodic in the flux applied
    to the loop, with a period of the flux quantum, 0  h2e  2 
    1015 Tm2. A state-of-the-art low-transition temperature (low-
    Tc) SQUID can detect a magnetic flux change of 1060 in a unit
    bandwidth. To increase its sensitivity to magnetic fields, the
    SQUID is often operated with a superconducting flux transformer,
    which consists of a pickup circuit (with inductance Lp)
    in series with an input coil (with inductance Li) that is tightly
    coupled to the SQUID loop. Flux quantization implies that a flux
    applied to the pickup circuit generates a frequency-independent
    supercurrent in the transformer, which in turn couples flux to the
    SQUID. Thus, the untuned SQUID magnetometer detects
    broadband at arbitrarily low frequencies with no loss in sensitivity.


Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. impulsion déplaçable
    Par Emdale dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/07/2007, 08h16
  2. Impulsion de depart
    Par sympatique dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/06/2007, 10h13
  3. générateur d impulsion
    Par mangafafa dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/02/2006, 10h35
  4. position <-> impulsion en MQ
    Par pepinou dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/02/2006, 16h27
  5. RMN à impulsion et frequence
    Par Cindycmo dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/11/2005, 22h38