Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire



  1. #1
    Jum06

    extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire


    ------

    Bonjour, je suis en deuxième année d'IUT Mesures Physiques et j'ai un problème dans la compréhension du phénomène d'extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire. Je travaille sur ce sujet pour un projet tuteuré et j'ai trouvé des informations sur le site suivant :


    http://www.stielec.ac-aix-marseille....aire_hager.pdf

    Le site est très bien fait mais n'approfondit pas assez certaines notions, que je me dois de comprendre au niveau DUT. C'est la partie extinction de l'arc dans la chambre de coupure qui m'échappe un peu. Elle est expliquée et schématisée page 11 du lien .pdf.

    En fait, on m'a expliqué rapidement que les déions (languettes d'acier cuivré) fondent sous l'action de l'énergie électrique, ce qui serait une des explications de la dissipation de l'arc. Ca je peux le comprendre, lors du passage de l'arc vers les languettes de cuivre, comme le cuivre n'est pas connu pour sa conductivité très élevé..., l'impédance augmente encore plus que dans l'air et donc les pertes par Effet Joule (R.I) sont encore plus élevées ==> augmentation de la température et fonte des languettes de cuivre.

    Cela impliquerait qu'au bout d'un certain temps (cuivre entièrement consommé), le disjoncteur serait à changé (du moins la partie chambre de coupure). Est-ce que cette théorie tient la route ou bien ce qui est écrit dans le fichier joint est-il plus cohérent? Si je me trompe ou d'autres éléments rentrent largement en compte dans l'extinction de l'arc, n'hésitez pas à m'en faire part.

    De plus, je ne vois pas trop comment le gaz émit par les joues latérales peuvent déioniser l'air, donc si quelqu'un peut m'expliquer. Ou alors peut-être que le gaz dégagé est-il aussi ionisé mais dans ce cas il deviendrait largement conducteur non?...

    Bref, déjà si ma théorie peut être validée j'apprécierais

    Bonne fin de week-end à tous !!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    Citation Envoyé par Jum06 Voir le message

    comme le cuivre n'est pas connu pour sa conductivité très élevé...,
    Bjr à toi,
    C'est nouveau ça .
    On se demande pourquoi l'on fait les lignes electriques en CUIVRE !
    Tu penses pas qu'y a un probléme dans cette affirmation ?
    Bonne soirée
    Ben ça marche!

  4. #3
    LPFR

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    Bonjour.
    Je pense que l'arc s'éteint du fait qu'on l'allonge puis dans les languettes d'acier cuivré on le refroidit.
    L'histoire de "de-ioniser" l'air par les gaz émis par les parois me semble un peu curieuse. Pour de-ioniser l'air il faut le refroidir.
    Mais allonger l'arc est très efficace. On l'utilise dans la protection d'isolants. L'arc chaud monte et s'allonge jusqu'à s'éteindre. De plus, comme il est à moitié dit, la masse des languettes sert de masse thermique pour refroidir l'air.
    Au revoir.

  5. #4
    Jeanpaul

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    Les déions ne sont pas censés fondre à chaque fois, cela reviendrait cher.
    On a un arc électrique assez grand et il s'agit de l'éteindre. Par la force magnétique, il a tendance à monter et là il rencontre ces fameux déions. Ce sont des languettes non reliés à la terre ni à rien, leur potentiel est flottant, l'arc va se répartir entre les déions comme si c'étaient des condensateurs en série, ça va faire plusieurs petits arcs. Mais les languettes refroidissent l'air comme un radiateur et captent les ions comme une cage de Faraday. En plus le courant d'air refroidit tout ça et l'arc s'éteint par perte d'ionisation.
    A la longue les lames risquent de s'user si elles sont trop souvent sollicitées.

    ... la même idée que LPFR, ça doit être juste...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    YBaCuO

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    Bonsoir,

    Ce boitier fait intervenir une grande variété de phénomènes physiques. Le soufflage de l'arc par la sublimation de matériaux gazogènes en est un parmi d'autre.

    A voir absolument:
    Schneider Electric: Cahier technique 154-Techniques de coupure des disjoncteurs BT

  8. #6
    Jum06

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    OK merci à tous pour votre contribution. Désolé du temps mit pour répondre j'ai une dure saison de partiels à gérer .

    J'ai réussi à faire un petit paragraphe sur l'extinction de l'arc, j'ai un peu repris tout ce qui a été dit (désolé du copyright ), et les sites qui ont été données !!

    Et pour le cuivre effectivement...
    Honteux je pense que c'est le mot. Je sais pas trop où j'avais la tête, je me souvenais très bien que le cuivre était largement utilisé dans la conception de fils électriques mais ça m'arrangeait tellement bien qu'il soit utilisé comme isolant pour mon explication que... ben j'ai pas trop cherché quoi...

    Bref, merci à tous et bonne semaine.

  9. Publicité
  10. #7
    Alzen McCAW

    Re : extinction d'un arc électrique dans un disjoncteur divisionnaire

    bonjour,

    un tout petit lien supplémentaire http://stielec.ac-aix-marseille.fr/c...danian/arc.htm

    le lien en bas du doc propose 3 vidéos d'arc dans un disjoncteur...
    Attention, vivre c'est mortel...

Discussions similaires

  1. Allumage électrique briquet et autres arc électrique
    Par Antoane dans le forum Électronique
    Réponses: 18
    Dernier message: 05/03/2009, 18h02
  2. Courant dans un arc électrique ?
    Par Etile dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/11/2006, 19h15
  3. Spectre d'un arc électrique
    Par Floris dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/08/2005, 16h30
  4. Arc electrique dans les lampes d'un ampli guitare
    Par Djoule_ dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/04/2005, 12h08