Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Niveaux de bohr



  1. #1
    bastian77

    Wink Niveaux de bohr

    bonjour,
    je cherche à savoir si les niveaux electroniques de Bohr qu'on a defini comme invariables ont beneficié d'experiences autres qu'à la surface de la terre (rapport à la dilatation du temps/ matiére)

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    philou21

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par bastian77 Voir le message
    bonjour,
    je cherche à savoir si les niveaux électroniques de Bohr
    Bonsoir, je suppose que tu veux parler des niveaux atomiques.
    ...ont beneficié d'experiences autres qu'à la surface de la terre (rapport à la dilatation du temps/ matiére)
    oui, une horloge atomique a déjà été embarquée dans un satellite.

  4. #3
    LPFR

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par philou21 Voir le message
    oui, une horloge atomique a déjà été embarquée dans un satellite.
    Bonjour.
    Oui. Dans les satellites de GPS, par exemple.
    Au revoir.

  5. #4
    bastian77

    Re : Niveaux de bohr

    Je reformule ma question: les niveaux d'energie electroniques (exemple de 13,6 eV et H) sont t'ils constants, et ce qu'elle que soit l'influence gravitationnelle? Ou alors quand la matiere se "contracte" et que le temps se dilate lors de grandes vitesses (relativite restreinte: cas theorique du vaisseau d'astronautes se deplacant à plus de 10% de c), alors comment traduit on à l'echelle structurelle atomique cette contraction?

  6. #5
    LPFR

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par bastian77 Voir le message
    Je reformule ma question: les niveaux d'energie electroniques (exemple de 13,6 eV et H) sont t'ils constants, et ce qu'elle que soit l'influence gravitationnelle? Ou alors quand la matiere se "contracte" et que le temps se dilate lors de grandes vitesses (relativite restreinte: cas theorique du vaisseau d'astronautes se deplacant à plus de 10% de c), alors comment traduit on à l'echelle structurelle atomique cette contraction?
    Bonjour.
    Les contractions ne sont "vues" qu'à partir des autres référentiels. Les astronautes verront les mêmes valeurs de niveau que ceux que l'on mesure sur terre. Et les terriens verront chez les astronautes les mêmes niveaux, mais décalés par l'effet Doppler.
    Au revoir.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    curieuxdenature

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par bastian77 Voir le message
    Je reformule ma question: les niveaux d'energie electroniques (exemple de 13,6 eV et H) sont t'ils constants, et ce qu'elle que soit l'influence gravitationnelle?
    Bonjour bastian

    il y a eu une expérience en 1960, celle de Pound et Rebka qu'on appelle aussi décalage vers le bleu de la lumière venant d'un champ de gravitation plus faible.
    A cette époque ils ont accompli l'exploit de mesurer la difference de fréquence d'une source pour 22 m de dénivellation.
    C'était une confirmation(sans être une preuve formelle) de la théorie d'Einstein.
    L'electronique, c'est fantastique.

  9. Publicité
  10. #7
    LPFR

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    Bonjour bastian

    il y a eu une expérience en 1960, celle de Pound et Rebka qu'on appelle aussi décalage vers le bleu de la lumière venant d'un champ de gravitation plus faible.
    A cette époque ils ont accompli l'exploit de mesurer la difference de fréquence d'une source pour 22 m de dénivellation.
    C'était une confirmation(sans être une preuve formelle) de la théorie d'Einstein.
    Re.
    Je pense que ça n'a rien à voir avec la question.
    Il s'agit de l'augmentation de fréquence à cause de la "chute" d'un photon dans un champ gravitationnel. Mais cette augmentation est due à la chute et non à une variation dans la fréquence d'émission. La manip est très reliée à l'effet Mössbauer.
    A+

  11. #8
    curieuxdenature

    Re : Niveaux de bohr

    Je trouve que cela a pourtant bien un rapport avec la question posée par bastian.
    Un atome d'hydrogène placé dans un champ de gravitation n'aura pas les mêmes niveaux quantiques que celui mesuré en apesanteur.
    La "chute" du photon est une interprétation possible du changement de fréquence mais toujours est-il que ces fréquences sont différentes vues de l'autre référentiel, conformément à la relativité.
    Mais bref, ce n'est pas une preuve formelle bien que les résultats soient exactement ceux prévus.

    Il y a des expériences plus convaincantes concernant la contraction des longueurs et l'augmentation des temps. Celle de la mesure de la durée de vie du Muon produit par le rayonnement cosmique en haute atmosphère ne laisse aucun doute sur l'interprétation, à grande vitesse le Muon voit sa courte existence rallongée du facteur prévu par la relativité.
    Ce qui n'est pas simple à comprendre c'est que si l'expérimentateur voyageait côte à côte avec lui alors il ne verrait rien d'anormal.
    L'electronique, c'est fantastique.

  12. #9
    LPFR

    Re : Niveaux de bohr

    Re.
    Je pense que vous n'avez pas bien compris la manip de Pound et Rebka. Si les 22,50m avaient été vers le haut ou en horizontal, ils n'auraient pas obtenu la résonance.
    Il ne s'agit pas des changements des niveaux dus à la gravité. Lissez au moins la page de wikipedia. Et lissez aussi (avant) l'effet Mössbauer.
    Et cela n'a rien, mais alors, rien à voir avec la contraction du temps dans le repère de muons. Vous mélangez tout.
    A+

  13. #10
    curieuxdenature

    Re : Niveaux de bohr

    D'accord pour l'horizontal mais à votre tour de relire l'expérience de Pound, ils ont fait cette expérience dans les 2 sens et les résultats indiquaient le double de l'une par rapport à l'autre.
    Et oui, ça a marché dans les 2 sens, c'est noté sur la page de wiki...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dilatation_du_temps
    L'electronique, c'est fantastique.

  14. #11
    curieuxdenature

    Re : Niveaux de bohr

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Et cela n'a rien, mais alors, rien à voir avec la contraction du temps dans le repère de muons. Vous mélangez tout.
    A+
    ma remarque ne concernait que le côté convaincant de cet effet par rapport à l'expérience de Pound et Rebka. Arretez un peu de prendre les gens pour des idiots.
    L'electronique, c'est fantastique.

  15. #12
    LPFR

    Re : Niveaux de bohr

    J'arrête là.
    Adieu.

  16. Publicité
  17. #13
    curieuxdenature

    Re : Niveaux de bohr

    (1) Le changement de fréquence avec la source au sommet de la tour

    (2) Le changement de fréquence avec la source au fond de la tour

    Le changement de fréquence pour les deux cas a la même ampleur, mais les signes opposés. En soustrayant les résultats, Pound et Rebka ont obtenu un résultat deuxfois comme grand quant à l'expérience à sens unique.

    [4]Le résultat a confirmé que les prédictions de la relativité générale ont été soutenues au niveau de 10 %.[3] C'était postérieur amélioré à mieux que le niveau de 1 % par Pound et Snider.[4]
    Moi aussi j'arrete là.
    L'electronique, c'est fantastique.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Bohr et rutherford
    Par Pirlo13 dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/01/2009, 16h32
  2. Atome de bohr
    Par yaghmorassene dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/12/2008, 11h19
  3. l'atome de bohr
    Par macene dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/12/2008, 18h30
  4. Modèle de Bohr
    Par farator dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/09/2008, 20h45
  5. Atome de bohr
    Par mimou13 dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 22/11/2007, 12h35